Anodes très attaquées

Mon bateau est resté dans l'eau de Aout à Novembre. J'ai 2 anodes, une sur l'arbre d'hélice et l'autre au bout de l'arbre. Elles sont très attaquées après quelques mois. Dès septembre d'ailleurs, vu le bruit, l'anode fixé sur l'arbre a glissé vers le bas et frottait contre la patte qui est fixé sous la coque. Mets boulons n'étaient pourant pas déserrés.

Est-ce normale ? Faut-il suspecter des fuites électriques et si oui comment les détecter et y remédier ?

Merci pour votre aide

L'équipage
14 avr. 2006
14 avr. 2006
0

AMHA c'est normal
Le simple déplacement de l'eau salée le long de bateau même à l'arrêt (courant, marée, etc...) est suffisant, ton taux d'usure me semble normal en tout cas il correspond au mien. Pour info je les ai remplacé en Août l'année dernière et en Mars de cette année.

A+

Nouch

14 avr. 2006
0

Bourse...
Eh bé ! a cette alure t'as intérêt à investir dans le zinc... :-D

14 avr. 2006
0

En discutant avec un gars...
... qui travaille sur le chantier où je m'approvisionne du coté des Sables d'Olonne, il ne m'a pas dit être surpris par le taux d'usure sur mon bateau ça semblait correspondre aux autres... Mais bon c'est sur que c'est casse c...... a changer en apnée... surtout le système 2 demi anneau ;-) Mais bon

14 avr. 2006
0

ça me parait vite
pour nous elles tiennent 2 ans

14 avr. 200616 juin 2020
0

Pour moi,
Une anode comme la mienne, ça me rassure. Au moins elle fonctionne!

14 avr. 2006
0

l'environement
joue un grand role!! :-( :-(
Première année 1 an avec l'anode arbre d'hélice.
L'année suivante moins de six mois :-( dans le même port et à la même place, la seule chose qui avait changée c'est que la deuxième année j'avais plusieurs coques métalique autour de mon tup.
Bref j'avais changé l'anode arbre d'helice en aout et quand j'ai sorti le tup en dédembre il n'y en avais plus :-(.
C'est bien les cannettes flotantes mais on devraient faire un catway rien que pour eux :-D

14 avr. 2006
0

comment faire ?
J'ai des S-drive et des anodes triples
J'ai eu ce problème à La Rochelle, simplement en changeant de place et sans que mes nouveaux voisins semblent plus toxiques.
Depuis cette époque je ne laisse plus jamais le bateau raccordé en 220V en permanence au quai.
Ca n'empêche pas les anodes de se manger rapidement.
C'est très variable selon les ports.
J'en suis même arrivé à corréler ça avec l'importance de l'utilisation du moteur (bon, en fait, avec le temps ou l'hélice est en rotation).

Augmenter la quantité de zinc à manger peut se faire par des anodes à suspendre, placées à moins d'un mètre et au niveau de la pièce à protéger, l'hélice par exemple, et en bonne continuité électrique avec ladite pièce. Dans mon cas c'est pas possible car le bloc moteur est isolé de l'embase S-drive qui est isolée de l'hélice tri-pale et de l'anode triple (montage Volvo, d'origine)

Reste à surveiller, et échouer pour changer si besoin.

yves.

14 avr. 2006
0

PH
La qualité de l'eau, ou plutôt son acidité joue également un rôle non-negligeable dans la consommation de zinc

Par exemple sur les fleuves en Guyane, à cause de la décomposition des végétaux, le PH de l'eau peut descendre à 5 ! Dans ces conditions, une chaîne neuve perd sa galvanisation en moins de six mois... (c'est du vécu) :-(

En mer, la variation du PH doit être infime, mais dans un port où débouche peut-être des sources d'eaux plus ou moins polluées, il serait intéressant de vérifier le PH de l'eau. Chose très facile à faire par un particulier et à peu de frais par des tests pour piscines.

_/)

16 avr. 2006
0

test
Je me demandais au passage si il n'existais pas un appareils capable de mesurer le risque "local" encouru? La ddp ne doit vraiment pas être bien grande mais peut être qu'il existe quelque chose de la mesurer.

Y a t'il moyen de faire un test sur plusieurs mois en comparaison avec un corps mort de la zone pour savoir si le souci viens de l'emplacement?
(catway sous tension, sabotage local!!!, courants induits)

Qu'en est t'il des autres bateaux, ont t'ils le même souci?

;-)

17 avr. 2006
0

faire des mesures
Metal Boat Quarterly (demande à gogol) décrivait une méthode de mesure à base d'électrode au chlorure d'argent (à trouver, une bonne centaine de roro) à monter sur un métrix pour mesurer les courants de fuite dans l'eau des ports.

Ce que j'en dis.

Yves.
PS : j'ai une traduction française de ce papier

0

au carénage
si vous avez une anode comme Gilusbleu par exemple, dont la surface est naze, mais il reste plus des 3/4 du volume...
un petit coup de disqueuse, voire bêtement de brosse métallique pour ôter les oxydes et réexposer le zinc, c'est reparti pour une saison...
pour les derniers vrais braves qui montent sur le banc à mi-saison, idem.

17 avr. 2006
0

consommation anodes
ça me parait quand meme un peu important comme conso d'anodes

c'est sur que dans certaines marina ou ports , comme dit plus haut la copnso peut etre élevée mais à ce point
pour te dire sur mon boat , que ce soit aux antilles ou en rivières ici en métropole les anodes c'est tous les 5 ans
et encore c'est se faire plaisir
c'est un reve d'anttilles
mais y'a pas de fuites !!!!

essaye de voir si tu as des fuites de courant ça peut parfois etre assez bizarre
ou alors si tu restes branché à quai

ou si tu es dans un port s'il n'y a pas de carcasse sous ton bateau
dernier point l'élec des pontons
avec les régimes de neutre parfois tu peus avoir aussi des trucs bizarre

17 avr. 2006
0

il m'a semblé que
les miennes se bouffaient assez vite, mais il en manquait une sur l'arbre, et le jus n'était pas coupé tout "autour" du moteur (démarreur, alter.)avec le circuit d'origine, en gardant les batteries de service en utilisation : bref, ça devrait pouvoir évoluer . Le bateau est en acier, mais les problèmes de fuites de courant semblent prépondérant . Confirmation d'un cerveau branché ? merci :-)

17 avr. 2006
0

conso d'anodes
mon cata est équipé de deux S-drive, qui sont ma bête noire. C'est changé au moins une fois par an, J'y pense avec angoisse tout l'hiver car retrouver les dents de synchro du tri-pale bouffées (à 10 kF le bout) ou l'embase boufées (ça je sais pas) ne m'embale pas du tout.
Le pire a été en Sicile, ayant du mettre sur sangle j'avais prévu (j'en ai toujours deux jeu d'avance) la possibilité d'avoir à changer en aout des anodes installées en avril et 600 nautiques plus tôt.
Et j'ai du changer : déjà bouffées à 50%.
bon, bien sur j'avais fait beaucoup de moteur (je pense que le mouvement d'eau autour des anodes y est pour quelques chose dans l'usure). Je n'ai pas incriminé les eaux sulfurée des éoliennes.

Par contre l'hiver suivant (de aout à mai) ça n'a pas vraiement dépassé 50% d'usure, à quai au port, débranché bien sur.

rechercher sur gogol "volvo anode saga"
L'angoisse quoi.

yves.

17 avr. 2006
0

Pour faire durer un peu plus
les anodes , j'utilise du sikaflex que je place sur les boulons de fixations de ces dernières afin que lees têtes de boulons et les écrous qui sont en acier voire inox soient moins en contact avec l'eau et limite l'électrolyse entre les boulons et le corps de l'anode lui-même. Celà marche bien .
D'autre part pour éviter que l'anode usagée vienne glisser vers la chaise d'arbre je place un collier serflex plastique juste en dessous : Plus aucun problème.
Marc

17 avr. 2006
0

on se répète
Ce que signale marsouin me parrait tout à fait valide, j'ai aussi constaté une électrolyse localisée à cette "jonction" inox-zinc dommageable pour la bonne tenue des anodes et donc pour leur efficacité.

On se répète mais :
- la répétition est la base de l'éducation
- concernant les anodes et la corrosion on est jamais trop prudent.

Allez, c'est pour la bonne cause (celle de nos coque, pas celle des vendeurs de zinc)

yves.

PS : on doit popuvoir le faire avec du mastinox

18 avr. 2006
0

C'est bien l'angoisse de tous
cette affaire d'anodes. D'après ce que je comprend mon usure est quand même très importante. Alors comment puis-je voir si j'ai des fuites électriques ? Pour info, je ne suis jamais sur 220v au ponton . J'ai une éolienne qui tourne toujours.
Marsouin, je ne comprend pas. Tu mets un serflex plastique sous ton anode ce qui isole 'anode de l'arbre. L'anode doit être moins efficace ?

18 avr. 2006
0

Non Imam...
Le collier en plastique ne sert pas à isoler l'anode, ce qui serait dommageable pour le matériel, mais il sert à bloquer l'anode si elle arrive à prendre du jeu autour de l'arbre.Cela lui évite de venir cogner sur la chaise d'arbre.
Le collier est à placer sur l'arbre entre l'anode et la chaise d'arbre.Beaucoup d'amis ont adopté ce système avec satisfaction.
Marc

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (86)

novembre 2021