anode sur bateau alu

Mes anodes sont montées sur une couche de mastic isolant et fixées par des boulons enduits de Mastinox (isolant lui aussi)&gt Ca me paraît bizarre car je ne vois pas comment le contact avec la coque peut se faire. Elles se consomment assez peu.
Qu'en pensez vous?

L'équipage
09 oct. 2008
09 oct. 2008
0

Ah ?
ça n'a pas l'air normal, en effet. Ceci dit, les vis étant bien serrées, même avec un mastic isolant, il y aura toujours un peu de contact électrique à au niveau du filetage des vis.

Mais le plus simple serait de passer un coup de disqueuse pour mettre l'alu à nu et revisser les anodes avec un parfait contact électrique.

Le problème c'est le défaut de planéité entre carène et anode, empêchant un bon contact et créant un coin d'eau emprisonnée, ce qui n'est pas top pour la corrosion.

Donc on peut mettre avec un Sika isolant entre les deux surfaces, mais mettre des boulons traversants avec un excellent contact électrique. C'est ce que j'ai fait sur le safran et le voile d'étambot.

09 oct. 2008
0

coque alu
les anodes boulonnées sur une coque alu doivent etre peintes coté coque pour éviter une electrolyse entre la coque et l'anode mais le contact avec les pattes de fixation doit etre parfait on peut recouvrir les boulons avec du mastic après fixation car generalement ils sont en inox .j'ai eu un ovni et je n'ai utilisé que des anodes en zing a 99% et jamais celles en alliage magnésium et pas de problémes d'électrolyse .la pendanode a fait 10ans c'est le cable qui c'est corrode et je l'ai perdue
cordial
*alain :-)

11 oct. 2008
1

si l'anode dure 10 ans

c'est qu'elle ne fait pas son boulot et ne sert à rien une anode ne doit pas durée plus 1 ou 2 ans .Si elle ne se bouffe pas il faut s'inquiéter.

josé

09 oct. 2008
0

tout faux!
Le contact doit être de la meilleure qualité possible. Les anodes doivent se déliter sans doute possible.

09 oct. 2008
0

Attention quand même
si ce sont des anodes de quille,, je crois savoir qu'elles sont là pour contrer les effets d'électrolyse avec le plomb du lest.
Donc je crois qu'il faut qu'elles ne soient pas en contact avec l'alu...
Celà dit sous toutes réserves, je ne connais pas ton bateau.

09 oct. 2008
0

le plomb
les romanée qui ont du plomb dans la quille ,à defaut des propriétaires qui devraient en avoir dans la tete,ont des problemes par manque d'étanchéite et le plomb qui est plus haut dans l'echelle de Gauss à bouffé l'alu de la quille
qu'il y ai des anodes ou pas .
ne pas peindre les anodes coté coque je suis d'accord si le contact avec la coque est parfait
et étanche, autrement les anodes se bouffent et il ne reste plus que la patte de fixation ,
une anode protége tout ce qu'elle voit c'est pour cela que l'on en met plusieures .
sur certains yacks en alu le lest est bloque par du brai ou des résines à l'eau donc indémontable
il y a une autre solution :l'isoler du fond avec de la résine a l'eau ,le bloquer avec des barres boulonnées et remplir le reste avec de la parrafine ce qui permettra de le démonter si necessaire .
cordialement
ALAIN :-)

09 oct. 2008
0

le dos de l'anode est de bonne pratique
par contre la visserie devrait avoir le meilleur contact possible, car c'est ce qui relie electriquement l'anode a la structure a proteger.

Il faudrait donc s'assurer que la boulonnerie n'est pas "mastinoxee" au niveau du filetage et dessous la tete de la vis.

11 oct. 2008
0

Mastinox ?
Toute liaison vissée inox-alu doit être protégée avec un produit adhoc (Mastinox ou autre) sinon la corrosion va s'installer.
Quand à la continuité électrique, ne pas s'inquiéter, la force de serrage va chasser le Mastinox sur le flanc du filet et faire contact.
Si c'est pas le cas, ça veut dire que la vis n'est pas serrée et qu'elle va pas tarder à se barrer ...

H.

11 oct. 2008
0

sur le plastique
puisque isoler de partout, pourquoi ne pas mette une tresse entre la coque et un ou les deux boulons ?

11 oct. 2008
0

Sur mon bateau alu..
... les anodes de coque sont bloquées sur tige filetées alu soudées à la coque, à l'aide d'écrous en alu. Une bande de chambre à air épaisse découpée à la forme de l'anode est interposée entre la coque et l'anode. Pas de Mastinox. Une paire d'anode me fait entre deux et trois ans.

11 oct. 2008
0

et au port, au mouillage ?
est-ce que la solution de pendanodes boulonnées au pavois par ex sont unevbonne solution ?

11 oct. 200816 juin 2020
0

pas d'accord

du tout avec vos montages.

Une anode ne doit pas toucher la coque et ne doit pas etre peinte .

L'ideal et le bien fait est de souder deux petite patte en alu sur la coque .

et ne pas isoler l'anode de la coque .

josé

11 oct. 2008
0

Ah ?
Pourquoi pas d'accord ?

C'est bien ce qui ressort de l'ensemble des montages décrits : l'anode ne touche pas la carène (grâce à un intercalaire isolant), et la mise à la carène du point de vue électrique se fait par les boulons.

11 oct. 2008
0

oui, mais pourtant
sur les gouvernails, quilles, etc, on trouve des anodes plates (soucoupe?) boulonnées directement à plat sur la coque

alors, à quels seins se vouer (comme dirait ma tendre ...) ?

11 oct. 2008
0

oui

mais pas de peinture ,pas de caoutchouc et l'anode doit etre decalé de la coque pour permettre entre autre une bonne circulation de l'eau qui est le conducteur .

Soyons plus precis et complet.

Primo: la coque d'un bateau est une chose sacrée aucun appendice ne doit y etre directement soudé il doit toujours y avoir une piece intermediaire et tout appendice doit pouvoir etre arranché sans que la coque subise un dommage :ça c'est la regle de l'art.

Par ailleurs lorsque l'on met une anode en contact de la coque il est impossible à moins de demonter l'anode, d'inspecter cette chose sacrée qu'est la coque:comment peut-on voir derriere l'anode si l'alu a des piqures d'electrolyse?

Là aussi sur une simple anode il y a les "regles de l'art" qui permet le bon fonctionnement et evite bien de deboires.

josé

12 oct. 2008
0

oui biensur

mais c'est pas bien ,c'est fait à l'economie ,pourquoi?

Il faut un bon contact éléctrique entre l'anode et la coque , donc sous l'anode la tole du gouvernail ou de la quille ne seront pas peint .A chaque changement d'anode il faudra detruire la rouille par meulage et celà va attaquer la tole.

la regle de l'art veut que l'on soude un plat de 15mm environ taraudé sur lequel vient s'appuyer l'anode ainsi seul le plat va rouiller et sera meuler pour bien assurer la continuité électrique et la tole ou la quille ne seront pas abimé.

Petit cout dans un premier temps grosse économie ensuite

josé

11 oct. 2008
0

poser des anodes
A chacun sa méthode.
Sans doute y a-t-il autant de vérités que de croyances exprimées…
Mon bateau en alu baigne depuis 1984 dans l’eau salée et ce en permanence.
Sa coque est protégée par une série d’anodes en zinc (pas d’alliage magnésium ). Elle sont fixées en couple par des boulons traversant en acier inox.
Elles s’appuient directement sans aucun revêtement , peinture , mastic, caoutchouc , etc .. La visserie est isolée totalement au mastic silicone.
Elles sont changées selon besoin en fonction de leur dégradation. Deux anodes pendantes , une sur chaque bord au maître couple, complètent le dispositif de protection. Je m’assure au contrôleur de la bonne conductibilité entre ses anodes et la coque.
Lorsque je change un jeu d’anodes sur la coque, je n’ai jamais constaté la moindre attaque sur l’alu, elle est comme elle était voici bientôt un quart de siècle.
Je ne vois pas bien l’intérêt de faire passer les courants de fuite par la visserie au risque qu’ils ne passent jamais, rendant l ‘anode inutile.
Bonne journée à toutes et à tous.

11 oct. 2008
0

vérités et croyances...
en effet...

La vérité ne peut être que scientifique, la croyance n'a jamais empéché un bateau de couler.

J'ai cité le site bricologie.free.fr[...]ion.htm dans un autre fil. Je trouve qu'il s'agit d'une bonne "vulgarisation du phénomène".

Pour ce qui est du contact entre l'anode et la cathode (constituée par le métal que l'on veut protéger), ce contact est indispensable puisqu'il faut que des électrons passent de l'une à l'autre électrode pour que les ions positifs (Zn++) puissent se libérer de l'anode.

C'est compliqué à décrire comme ça, mais avec les petits dessins animés du site, tout s'éclaire.

:-) :-)

11 oct. 2008
0

continuons

Pour les anodes ayant un plat noyé dans le zinc le contact se fait par le plat .La surface du plat s'appuyant sur la coque ou sur la patte ne doit pas etre isolé ni peinture ni rien il doit y voir une continuité electrique sur toute la surface ,les boulons dans ce cas ne servent qu'a maintenir l'anode .

11 oct. 2008
0

Encore des
infos ici.......................;

books.google.fr[...]/books

Voila un peu de lecture.............;

11 oct. 2008
0

s'eclaire, pas si sur
car non seulement certains jeux d'anodes de quille sont livre avec des patins isolants en caoutchouc, moules a la forme du dos de l'anode et celles-ci sont boulonnees sans isolant a la visserie, mais encore, sur les anodes des structures petrolieres, plates et soudees de plusieurs centaines de kilogs, elles ont bien aussi un isolant caoutchouteux recouvarnt la partie a proximite de la structure a proteger.

Or il s'avere que ces anodes font l'objet d'etudes tres serieuses par des specialistse de la "pro catho" (protection cathodique) qui vont meme jusqu'a mesurer la conductivite de l'eau de mer autant fois que necessaire et jusqu'a 1500 m de profondeur, a l'enroit ou ces structures seront installees, pour etre sur que ces anodes rempliront leur office et protegeront les millions de dollars (si ce n'est milliards) d'equipements pendant un minimum de 20 ans.

La continuite electrique est ainsi mesuree sur chacun des constituants proteges (maxi 0,1 Ohm de resistance) et qui sont integres dans la structure ou sont soudees ces anodes.

Pour une anode de 250 kilogs, la longueur soudees doit etre de 5 cm minimum a chacune des 2 pattes de fixation pour assurer une bonne continuite.

je suppose que la couverture du dos en isolant doit etre pour eliminer une protection trop localisee due a la proximite de l'anode et de la structure et s'assurere que la continuite elctrique se fasse par le coeur de la structure a travers les pattes de fixation...mais je ne suis pas un specialiste.

11 oct. 2008
0

Christian Vargel
spécialiste chez Péchiney/cegedur a fait des recherches pendant plusieurs années sur le choix l'utilisation et la protection des alliages d'aluminium pour la plaisance......

avait signé 4 articles très pédagogiques dans Loisirs Nautiques il y a une 15aine d'années.....

Pour qui veut se documenter voici un bouquin...

www.corrosion-aluminium.com[...]fr.html

11 oct. 2008
0

Mastinox...
Contrairement à la croyance, [b]ce n'est pas[/b] un produit isolant mais simplement un excellent produit anti-corrosion... c'est tout ce qu'on lui demande d'ailleurs ! ;-)

On peut bien mettre ce que l'on veut sur les filets d'une vis, rien ne peut l'isoler du taraudage où elle est vissée.

_/)

11 oct. 2008
0

Fred,
comme beaucoup d'entre nous, j'utilise le mastinox depuis longtemps....

Voici sa fiche technique:

www.intermedsogeric.com[...]_FT.pdf

anti-corrosion et isolant électrique...

Ceci étant je suis bien d'accord au niveau d'un filetage les pression locales expulseront du produit et il y aura contact.......

12 oct. 2008
0

Trop exigent...
Oh non je ne crois pas , la mer mérite le meilleur...

Mégohmmètre...... voila ou s'arrête la définition d' un isolant ....ou commence celle d'un conducteur...
;-)

12 oct. 2008
0

Demandes à Robert,
qui a un voilier alu, pour ma coque en acier j'ai tous les négatifs source à la masse !

(C'est d'origine...) ;-)

_/)

12 oct. 2008
0

Excellent !
8 microampère est excellent. On admet parfois que jusqu'à quelques mA il n'y a pas de problème.

Mais évidemment la frontière létale est floue ;-)

12 oct. 2008
0

J'ai ce produit
et sa fiche technique... mais aussi un mégohmmètre ! ;-)

Mais peut-être suis-je trop exigent ?

_/)

12 oct. 2008
0

A propos...
J'ai mesuré une fuite de 8 microampères, mais nulle part je n'ai trouvé d'ordre de grandeur des courants de fuite à risque....

Suis-je trop exigent ? ;-)

As-tu une idée des valeurs à ne pas dépasser ?....

12 oct. 2008
0

négatif source à la masse.
On peut mesurer le courant de fuite aussi de ce cas : on met le milliampèremètre en série dans le point de masse unique et on voit bien s'il y circule du courant ou pas quand tout est "On" dans le bateau :reflechi:

12 oct. 2008
0

Et
pourtant c'est pas faute d'avoir bouffé de la littérature technique....

Mais sur ça , rien trouvé ...en fait, je ne me fait pas trop de souci cette valeur es stable depuis plusieurs année .... 12 ans que le Naranja est à flot à l'année pas encore noté de corrosion...

12 oct. 2008
0

Mon montage est le même que celui de Guy (Kerponant)
et comme celui de Jaoul (caoutchouc entre coque et anode sur coque alu), ces anodes de coque (deux de chaque côté) ne se bouffent pratiquement pas, uniquement de nombreux "cratères" à leur surface et au dernier échouage j'ai constaté qu'il m'en manquait une, les filetages la fixant sont bouffés, il va falloir que j'appelle un soudeur pour les refaire, je suppose qu'ils sont en alu? En fait c'est mon anode d'hélice qui se bouffe et mes deux pendanodes. Je suis étonné par la consommation d'anodes de coque de Jaoul, pourtant ma carène est nickel sans aucun cloquage.

12 oct. 2008
0

une anode

c'est fait pour etre bouffée .Si elle ne se bouffe pas c'est souvent que le contact electrique est mal fait si elle se bouffe trop vite c'est qu'il peut y avoir une fuite electrique .Dans un cas comme dans l'autre il y a probleme.

josé

02 mar. 202016 juin 2020
0

Je ressors ce fil, car j'ai un gros problème : mes anodes ne se bouffent pas, mais la coque, pas beau à voir.
Ces anodes sont montées sur une couche de mastic (sika ou autre), et j'ai du mal à mettre en évidence la continuité électrique avec la coque.

02 mar. 2020
0

Le "mastic" est en trop...

02 mar. 2020
0

J.François: tu es sûr de la qualité (du métal) de cette anode ?

02 mar. 2020
0

@Christophe : pas du tout, ce n'est pas moi qui les ai posées, mais l'ancien proprio, comment savoir si c'est du zinc ou du magnésium ou...?

02 mar. 2020
1

L'isolant entre les anodes et la coque n'est pas gênant. C'est souvent monté comme cela pour éviter une usure de l'anode directement au contact de la coque.
Par contre, si c'est un mastic mou, cette couche, il ne faut pas que cela empêche le contact entre la vis inox et la coque ou entre la vis inox et l'anode.
Comme il y a une anode de chaque côté, on peut tester la continuité entre les deux anodes opposées en grattant le zinc.
Si tout est bon (c'est à dire contact entre l'anode et la vis à tribord, puis entre cette vis et la coque, puis la coque et la vis à babord, puis cette vis et l'anode), c'est que les anodes protège la coque.
Chaque fois j'installe de nouvelles anodes, je teste comme cela, entre 2 anodes opposées.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

L'enfer ou le paradis….

Après la pluie...

  • 4.5 (141)

L'enfer ou le paradis….

mars 2021