Anode de quille ou pas

Bonjour à tous,
Je n'ai pas trouvé de fil avec une réponse à cette question:
Une anode de quille est elle efficace ? où la placer au mieux ?
J'ai encore vu ma quille et ces éternels plaques de rouille qui transpire ... ça ne me plait pas du tout.
Quille en fonte
Quelqu'un a t il une info là dessus ? je joins 2 photos.
Merci à vous

Christian

L'équipage
11 oct. 2011
11 oct. 2011
0

Voir explications et échelle galvanique des métaux dans ce document : www.galvatest.com[...]que.pdf page 6.

Le potentiel électro-négatif de la fonte est d'environ -600 mV. Une anode de même nature que celle équipant l'arbre d'hélice et/ou l'hélice fera parfaitement l'affaire.

11 oct. 2011
-1

bonjour, je ne suis pas sur que l'électrolyse soit la cause de la rouille. En fait la fonte est poreuse et s'oxyde. Il serait plus judicieux de la laisser sécher puis de mettre une barrière époxy. Sinon plus simple la traiter avec un antirouille chaque année et puis anti fouling.

Gilles

11 oct. 2011
0

Antirouille chaque année, ça veut dire ponçage chaque année ??? :-( :-(

11 oct. 2011
0

Merci pour ce super document Après lecture, effectivement la question ne se pose plus.

Le problème de laisser sêcher, c'est que sérieusement, c'est 6 mois dehors quille poncée à blanc.je ne sais pas si je suis capable...et je ne suis pas sûr que ce sera suffisant la fonte est tellement poreuse.

Christian

11 oct. 2011
0

Bonjour,
J'ai profité d'un traitement osmose pour mettre ma quille à nu 6 mois puis traitement époxy 2 à 4 couches.

Si le temps de sechage est inférieur, utiliser des produits antirouille qui font une sous-couche noire puis traitement a base de produits moins étanche type primocon par exemple.

Pour ce qui est de l'anode ...ça mange pas de pain... et l'emplacement sur la quille : le plus bas possible ça participera toujours au lest :mdr: :mdr:

12 oct. 2011
0

Sur mon ancien bateau, les traitements epxoy, même après ponçage-sèchage n'ont pas eu beaucoup d'effet. Après un an ou deux la rouille et les cloques réapparaissent.
Un jour que j'ai eu à sortir mon bateau en Bretagne, un pro m'a suggérer de mettre deux anodes sur la quille. J'étais septique pensant que la rouille et l'électrolyse n'avaient pas grand chose à voir.
Résultat après 15 ans, la quille n'a pratiquement plus rouillé sauf un peu dernièrement. Les anodes se sont relativement peu "bouffées" (remplacement tous les 5-6 ans, plus par précaution que par réelle nécessité)
Conclusion toute personnelle : je ne sais pas exactement pourquoi ça a marché mais ça a marché.

12 oct. 2011
1

non brufan si tes anodes ne se boufflent pas c'est quelles ne servent à rien ,une anode ce bouffe en 1-2 ans

12 oct. 201112 oct. 2011
0

Ben elles se bouffaient quand même mais celles qui avaient été installées faisaient au moins 3 kg et comme il y en avait 2, l'usure était lente.
En plus, l'anode de l'arbre tenait deux voire trois saisons depuis l'installation alors qu'avant, elle était complètement bouffée en un an à peine.

12 oct. 2011
0

La réponse est certainnement dans le lien d'"atyas" concernant le galvatest.
Je crois que je vais passer à l'acte

Merci à tous

Christian :pouce:

12 oct. 2011
1

Pour ceux qui veulent passer à l'acte, le test du potentiel autour de la carène peut se faire quasi gratuitement, pas besoin d'électrodes coûteuses. Je donne pour le prix du timbre poste d'envoi une ou deux électrodes achetés 0.30€, la méthode est décrite ici :

www.plaisance-pratique.com[...]tection

17 nov. 2017
0

Bon cela fait un baille que ce post n a pas été actualisé. Pour moi le problème persiste, pourrais tu partager ta méthode et ta liste de pièces ? Merci.

12 oct. 2011
0

et comment fixer une anode sur un lest en fonte, pour que le contact soit bon mais sans corrosion autour des points de fixation ???

13 oct. 2011
0

hou hou ... :coucou:

qqu'un a la réponse à ma question ???

13 oct. 2011
2

Moi je fais un trou taraudé,un coup de disqueuse autour du trou pour que ce soit propre et une rosace.
Je ne sais pas si c'est bien mais c'est comme ça que je fais :bravo:

12 oct. 2011
0

bsr ,
conaissez vous les produits FEROSE pour l'elimination de la rouille et la protection des metaux avant peinture ,bine traitée don isolée completement du milieu marin un quille n'a pas besoin d'anode ,evidement si la fonte est a nu sous l'antivegetatif il vaut lieux en mettre une surtout si une tresse la relie au grement et au negatif des batteries
...
alain

13 oct. 2011
0

Bonsoir,

A première vue, ça a l'air d'être un produit genre Frameto, c'est réellement meilleur ?

Philippe

13 oct. 2011
0

Merci Alain pour ce tuyau, je ne connaissais pas FEROSE, je suis allé voir un peu sur leur site ça a l'air plus sérieux que chez bricomachin j'ai donc commandé un petit bidon de 25cl qui ne vaut que 26€ livré, ça me suffira.

Christian

14 oct. 2011
-1

bsr toute anode en contact avec du metal doit etre isolée mais en contact electrique par la fixation ,je m'explique une rosace doit etre peinte,certains mettent meme du mastic polyurethane du coté ou elle plaque et en contact avec la vis centrale de fixation avec la piece à proteger ,
alain

18 nov. 2017
0

Depuis que j'ai fixé une anode en rosace de chaque côté
En percent un trou de 10 MM. Sur l'arrière de la quille
Au plus mince
Je n'ai plus d'attaque de rouille sur le quille mais les anodes
Ce consomme bien

18 nov. 2017
0

J’ai une explication pour les taches de rouille et autres cloques :
Quand nous appliquons nos produits nous le faisons par temps sec, en ayant pris soin de mettre à nu la quille auparavant et en dégraissant.
Mais g remarqué un truc, chaque année les cloques reviennent.
Losque nous appliquons nos produits, et en sachant que la fonte est poreuse, nous coinçons l’humidité contenue dans l’air ambiant.
Passer le decapeur thermique en évitant la coque permet de bien secher le support.
Puis antirouille ou epoxy puis antifouling.
Depuis g moins de cloque. Je songe â l’anode qui est la bonne idée pour le prochain carénage.
Jm.

18 nov. 2017
0

J aurai aimé rajouter une rosace sur la quille. Mais impossible de la percer. Apparemment la quille est en fonte blanche

19 nov. 2017
0

avec une meche classique on ne perce pas la fonte , on m avait dit de prendre une meche au cobalt , et là comme dans du beurre, j ai traversé la quille et mis une rosace

31 août 2018
0

Je vais poser deux anodes rosaces sur la dérive de mon First 24.
Où les placer idéalement pour une bonne protection sans perturber l'hydrodynamique ?

08 jan. 2019
0

J'ai toujours monté une anode sûr les quilles de mes bateaux, toujours content de l'avoir fait,de bon résultats, je les changent même deux fois par an ,je profite l'été pour le faire en plongée ,l'arbre et quille , sûr la quille placée au plus bas pour plus d'efficacité, le perçage juste quelques millimètres plus faible que la vissé fasse le pas en rentrant,la fonte et tendre ça marche, pour le bon contact ( anode rosace)

17 jan. 2019
0

Même si la question est ancienne, je remonte ce sujet car je pense qu'il peut être utile.
Effectivement, la fonte blanche est difficile à percer (on trouve des forets carbure pour métal sur internet) mais le jeu en vaut la chandelle puisque l'anode travaille, donc elle est utile.
A la question "pourquoi toutes les quilles n'ont pas d'anodes" la réponse est "à qui profite le crime"....
Les chantiers préfèrent vendre des peintures hors de prix à des clients qui l'appliquent avec une mauvaise préparation de surface...et on recommence tous les ans.

17 jan. 2019
0

L'anode se consomme comme une pile en court circuit, elle ne protege de rien.
la contre reaction est un degagement d'hydrogene qui decolle l'apret et fragilise les metaux.
Le chantiers n'en monte pas le lest est protégé et il faut entretenir cette protection.

19 jan. 2019
0

Tetou et Aura ont deux avis vraiment contradictoires.

Mais j'aimerais que me soit expliquer pourquoi le sacrifice de l'anode (potentiel du zinc = -0,76 V) pourrait avoir un effet néfaste sur la fonte de la quille (potentiel de la fonte = -0,610 V) devant être protégée.

19 jan. 2019
0

Pour faire court, si il n'y a qu'un seul metal on ne peut pas le proteger d'un couple electrolytique. Donc l'anode n'a pas de fonction.
Concernant les potentiels mesurés en labo sur des metaux etalon, il n'ont rien a voir avec ceux d'une fonte réelle dans l'eau de mer avec quelques bacteries dessus.
Je vous conseille des ouvrages plus precis entre autre sur les protections des ouvrages petroliers, et l'etude de l'hydrogenation des metaux cas de la surprotection.
(si il y a des soudures le probleme est different, on parle d'un lest homogene monobloc)

19 jan. 2019
0

Demandez aux propriétaires de la première tranches de Port-Grimaud combien leur a coûté la pose de la protection cathodique par anodes sacrificielles des rideaux de palplanches des quais; pose incluant le rebouchante de toutes les perforations des rideaux.
Où est le second métal (avant la pose des anodes, bien sûr)?

19 jan. 2019
0

Les anodes de quilles pour moi servent simplement à protéger leurs fixations, pour le reste j'ai tout essayé les cloques de rouille reviendrons toujours , traitement provisoire jusqu'à l'année prochaine simplement à chaques carrenage , ce conseil me venait de vieux pêcheurs sur le port avec 60 ans d'expérience sur bateaux à moteur et voiliers

19 jan. 2019
0

Il y a des solutions, la premiere c'est de ne pas mettre l'antifouling directement sur le metal.
Perso je met de l'epoxy, ca tient plusieurs années.

18 fév. 2019
2

Je suis effaré de voir ici affirmer que la protection cathodique ne protège rien!

C'est pourtant une façon de protéger des structures immergées même non revêtues en eau de mer .

Et la surprotection en l'occurence est un faux sujet puisque de toute façon tant que l'anode est là, elle protège le métal.

18 fév. 201918 fév. 2019
0

je pense qu'en réunissant tous les métaux différents immergés quille y compris par une tresse ou un câble à une anode unique située sous la coque d'une masse conséquente genre 1ou 2 kgs la protection est efficace .
c'est ce que j'ai sur le mien sauf pour l'arbre d'hélice et l'hélice qui ont leur propre anode collier celui-ci étant isolé par un accouplement semi-élastique .
quand au traitement de la quille décapée sa3 et revétue d'une protection époxy suffisante et surtout bien appliquée ,celle ci est éfficace

alain

19 fév. 2019
0

D'accord avec toi Fritz the cat, mais pas toujours facile de faire un bon contact entre des boulons de quille souvent noyés et le reste.

Le SA 3 ou même SA 2 1/2, est évidemment un prérequis, mais pas toujours facile de bien le faire en dessous.

Quoiqu'il en soit une structure immergée peinte a tout bénéfice à être protégée par anode, car elle protègera un tout petit endroit du revêtement défectueux, sinon, elle ne se consommera quasiment pas.

30 mai 201916 juin 2020
0

Je me pose la question d'une anode. Voila l'état de ma quille un an aprés sablage et traitement époxy par un pro. La quille est totalement isolée du moteur et des circuits électriques. Je ne suis pas raccordé au 220.
a la sortie d'eau des taches de rouilles, puis en passant le karcher, ejection de poussière noire comme du charbon et mise en évidence de trous profonds de la taille d'un pouce environ.

30 mai 201930 mai 2019
2

Extrait de www.galvatest.fr[...]ct.html à télécharger gratuitement.
Je cite "La boucle corrosive est l’unique responsable de la
corrosion des équipements métalliques immergés. Elle
peut être de nature galvanique, électrolytique ou bien les
deux à la fois. Lorsqu’il existe une liaison métallique, volontaire ou
accidentelle entre deux métaux de nature différente (arc
brun), il y a circulation d’un courant naturel de la cathode
à l’anode et circulation d’électrons dans le sens inverse.
L’anode est alors le métal présentant le potentiel le plus
électronégatif. Dans l’électrolyte (l’eau), ce sont les ions,
positifs ou négatifs, qui ferment la boucle et assurent le
transfert de charge. Le métal qui assure la sortie du
courant perd ses électrons, s’oxyde et se corrode."

Donc si ta fonte de quille se "s'oxyde puis se bouffe" à priori ta quille sert d'anode, il y aurait une fuite électrique quelque part. Le revêtement époxy était sans doute fragilisé à ces endroits.

30 mai 201930 mai 2019
0

Bonjour
60nora a ecrit (plus haut sur ce fil)
"toute anode en contact avec du metal doit etre isolée mais en contact electrique

par la fixation"
Oui mais pourquoi?

Ok mais comment être sûr que le contact electrique serat efficace durablement si le boulon rejoignant les deux rosaces est qui doit assurer la continuité passe juste dans un percement non fileté, c'est mon cas, il faut etre certain que ce boulon touche bien la fonte.
Me suis je bien fait comprendre?
Merci

30 mai 2019
0

Tu décapes l'endroit de l'anode et protège autour.
jj

31 mai 2019
0

Bonjour Jean Jacques
"et protège autour"
Tu veut dire faire un joint autour de la rosace de façon a ce que l'eau ne s'infiltre pas?
Bonne journée

30 mai 2019
0

"toute anode en contact avec du métal doit être isolée mais en contact électrique par la fixation"
Oui mais pourquoi? bah sinon par de continuité électrique et donc pas de protection, un peu comme une mise à la masse.

"il faut être certain que ce boulon touche bien la fonte. "
Du scotch alu, étain de fil à souder autour de ta tige filetée, le tout mis en force (mais pas trop, pour ne pas contraindre la fonte), du mastic époxy chargé métal?
Vérifier si il y a continuité au multimètre/lampe témoin (un fil sur boulon de quille et anode/tige)

30 mai 2019
0

@settem (et autres matelots)
Oui, oui!!!!! ça j'avais bien compris pour l'histoire de la continuité, je me suis mal exprimé, en resumé on isole par la couche de peinture (en ce qui me concerne c'est du Primocon) les faces ou les rosaces seront en contact avec la fonte et c'est le boulon qui assure la continuité, ça d'accord, mais mon interrogation porté également de savoir pourquoi a ce moment là ne pas laisser les faces des rosaces directement en contact avec la fonte, peut être une histoire d'anode cathode avec l'eau de mer, non?
mais alors si c'est ça il faudrait assurer une étanchéité des rosaces par un joint silicone ou autre, car sinon il y aurat toujours de l'eau de mer qui viendrat foutre la m.....

30 mai 201930 mai 2019
0

Le seul contact de la tige filetée avec le corps de la quille suffit à établir la continuité donc je suppose qu'il y a une volonté de maintenir la protection époxy pour éviter la corrosion sous la rosace, attention à ne pas isoler la liaison écrou-rondelle/rosace...

Si j'ai bien lu et compris que sur une coque GRP il est nécessaire de relier entre elles toutes masses métalliques en contact avec la mer (safran, quille, passes coque, épontille, mais pas le moteur et donc le négatif batterie) je me pose la question si il ne serait pas plus opportun, d'avoir cette anode sur le safran avec bien sûr une liaison entre tout ça, la mèche et l'anode par une tresse/câble ou bien une version amovible une anode accrochée par tresse/câble reliée aux masses métalliques que l'on met à pendouiller lorsqu'on est au ponton.

01 juin 2019
2

si l'anode rosace posée sur la quille est en contact électrique avec celle -ci et que de l'eau passe entre les deux ,on fabrique une pile
sur les coques acier les anodes sont soudées et la partie qui se trouve contre la coque est peinte .
par contre avoir une anode unique importante sous le bateau en polyester , reliée à tous tous les autres métaux immergés moteur y compris est une bonne chose ,ne pas oublier la mêche de safran.
alain

01 juin 201916 juin 2020
0

Voici l'emplacement de la mienne, changement tous les 6 mois très efficace

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Le dieu des nuages souffle ses petits !

Après la pluie...

  • 4.5 (87)

Le dieu des nuages souffle ses petits !

mars 2021