Anglais et Yachtmaster

Bonjour tout le monde. Merci de m'accueillir sur ce forum. Je soumets à vos avis éclairés et votre expérience cette question. Achevant ma formation pour le permis hauturier, je rêve déjà à de futures et lointaines destinations et pourquoi pas (soyons fous) la formation de Yachmaster... L'immense problème est que je ne parle pas un mot d'anglais, ce qui réduit grandement l'horizon des lointaines destinations et d'autant plus l'ambition d'un Yachtmaster... Connaîtriez-vous un méthode d'apprentissage (livres, cours, CD, techniques?, bibliographie...) spécifique à l'usage maritime ? Avez-vous eu les mêmes lacunes et comment y avez-vous remédier? Quelle méthode avez-vous utilisé dans votre cas ? Je remercie infiniment ceux d'entre vous qui prendront le temps de me répondre. Véliques salutations

L'équipage
20 jan. 2021
20 jan. 2021
1

Prendre des cours avec des bouquins ou des sites web, c'est bien.
Mais aujourd'hui tu trouveras facilement des profs en ligne pour un prix raisonnable et ce sera plus efficace. Ça te prendra de toute façon du temps, surtout avec pour objectif un diplôme dans une langue étrangère.
PS: envisager un grand voyage sans pratiquer au moins une langue étrangère est pour moi un non sens.


Fabien83:Tu vas un peu vite ! Il a juste dit qu'il ne parle pas anglais. 😁·le 20 jan. 2021 09:38
20 jan. 2021
0

Merci Juliusse. Oui actuellement c'est précipité d'envisager quoi que ce soit. Mais la motivation est là !


20 jan. 202120 jan. 2021
0

Bonjour,
j'ai quelques notions d'espagnol, mon épouse parle italien et mon anglais se résume à de vagues souvenirs scolaires non entretenus depuis le bac.
Cela ne m'empêche pas de voyager et de me faire comprendre du moins sur le basique, je me lance très rarement dans les discussions philosophiques...
De surcroit, maintenant, une petite appli sur le smartphone et c'est magique, tu deviens polyglotte à la seconde. j'ai même "parlé" Tamoul l'hiver dernier...


juliusse:Et bien c'est dommage car tu rates une partie importante du voyage, les rencontres. Pouvoir discuter et philosopher avec les voileux locaux est un plaisir inégalable en voyage. Aucune application ne permettra la fluidité dans le contact avec les gens, et limitera les relations au "basique". Perso en voyage, rester "entre soi", c'est bien en traversées, mais si c'est pour ensuite rester en troupeaux par nationalités, désolé, c'est pas mon truc.·le 20 jan. 2021 10:05
Tangalo:Ben tu sais, les voileux, là où je vais, ils utilisent plus de pirogues grées en pince de crabe que de yachts et leur anglais est aussi basique que le mien. Pourtant, on arrive toujours à communiquer, même si l'on ne comprend pas le mot à mot. Et pour trouver un compatriote, faut déjà bien chercher.En plus, l'hégémonie anglophone me gonfle profondément, mais ça, ce doit être un vieux reste de Gaullisme...·le 20 jan. 2021 10:20
Fabien83:Chacun a sa manière et ses facilités pour communiquer. Antoine de Maximy s'invite chez les gens (et même parfois plus si affinités) sans forcément parler la langue. Et on peut aussi aimer voyager davantage pour la découverte de la nature que des populations, chacun son truc...·le 20 jan. 2021 10:36
Lorem Ipsum:Ben dis-donc, Tangalo, tu ne nous rajeunis pas^^!·le 20 jan. 2021 10:39
Fabien83:Mais non ! Comme la France, de Gaulle est éternel ! ·le 20 jan. 2021 10:42
Lorem Ipsum:Qquoi ?! René Coty n'est plus président ??·le 20 jan. 2021 10:48
Arzak:;-)·le 20 jan. 2021 11:59
20 jan. 2021
0

Paco,
Dans quel but souhaites-tu passer le yacht master. Tu parles uniquement de voyages... Je n'y connais pas grand chose mais si tu ne comptes pas skipper ou faire du charter, ce n'est peut-être pas indispensable.


Paco1815:Actuellement, le but c'est d'apprendre à communiquer en anglais afin d'envisager une croisière sur la côte anglaise, postuler pour un convoyage ou comme coéquipier pour prendre de l'expérience... Le Yachtmaster c'est plus une utopie d'ici quelques années si d'avenir il me deviendrait nécessaire. ·le 20 jan. 2021 10:20
Arzak:Trouve toi une jolie anglaise et tu apprendras assez vite l'anglais car tu seras vraiment motivé !;-)·le 20 jan. 2021 12:00
Paco1815:Ahahaha Merci Arzak ! c'est plus facile quand c'est lubrique... heuu pardon LUDIQUE ! . ahaha·le 20 jan. 2021 12:28
20 jan. 2021
2

Si c'est pour voyager, considérer le portugais :) Dernier tour fait très lusophone: Portugal continental, Madère, Ilhas Selvagens, Cabo Verde, Guiné Bissau, Brésil, Açores... beaucoup d'escales sans un mot d'anglais :)


20 jan. 2021
2

En ces temps de confinement, nous nous sommes mis à l'Espagnol. On a pris Duolingo , et aussi Babbel. On se fait plus de 2h par jour depuis plus d'un mois. On partait pas tout à fait de zéro, mais presque. Ça rentre bien.
Pour l'Anglais,apprendre un anglais basique est facile. L'anglais est une langue simple. De plus, en voyage, le "Globish" est très développé et permets de s'entretenir avec des gens de tous les pays.
Donc, en quelques mois de duolingo ou Labbel, suivi d'un petit voyage sur place, avec un peu de motivation, le résultat devrait être là.


20 jan. 2021
0

Bonjour,

En parlant de ton anglais scolaire, tu nous rassure un peu, il y a de l'espoir !
Quand on a les bases - et il faut donc les réviser - le vocabulaire technique est facile à acquérir.

Tu pourrais déjà aller sur les sites des chantiers navals, et lire les pubs sur les voiliers.
Les textes sont en général simples et brefs, et les termes techniques vont venir tout seuls.

Tu peux déjà récupérer un bouquin genre "l'anglais en 90 leçons", et faire régulièrement une leçon par jour.

En revanche, pour nos oreilles françaises, la grande difficulté est la compréhension de l'anglais parlé, là il faut de la pratique.
Bon courage !


Arzak:Et encore, l'anglais est une langue bien plus facile à comprendre oralement que l'anglais-américain !·le 20 jan. 2021 12:02
20 jan. 2021
0

Salut Tangalo,
J'ai vécu plusieurs années en Angleterre et j'ai même navigué avec des anglais (mini croisière : un week-end autour de l'île de Wight) en étant le seul Frenchy à bord. Avant d'embarquer, je ne connaissais pas le vocabulaire marin anglais ... mais j'ai vite compris : pour être équipier, on ne te demande pas de tout connaître ... et c'est plus important de savoir quand il faut tirer sur une drisse (et laquelle) que de savoir comment on l'appelle.

Pour l'apprentissage de la langue, quand je suis arrivé à Londres (pour le boulot), je pensais parler anglais (j'avais eu des bonnes notes à l'école et durant mes 2 voyages aux US et en Scandinavie, je m'étais toujours fait comprendre). Mais quand je parlais, mes collègues ne me comprenaient pas et quand ils me parlaient, je ne les comprenais pas. Après quelques mois et quelques soirées au pub, tout allait mieux (j'ai aussi pris quelques cours collectifs pour me rappeler la grammaire mais franchement c'est quelque chose que j'aurai aussi bien fait en cours sur internet).
Je te dis toujours que parler une langue étrangère n'est pas bien compliqué : la preuve, les footballeurs y arrivent ! ;-)

Plus sérieusement, il faut les bases et comme dit par Juliusse, il y a plein de cours sur internet. Après il faut de la pratique, et là il faut juste se confronter à des anglo-saxons. Je ne sais pas où tu habites, mais dans les grandes villes, il y a souvent des gens qui se retrouvent (genre de club) pour des discussions informelles en langues anglaises. Tu trouveras de ces groupes sur , sur Facebook, et probablement avec une recherche sur internet.
Pour finir sur l'apprentissage, un petit conseil : écoute la radio en anglais le matin au réveil. Ton cerveau est frais et dispo, la radio matinale c'est une routine, tu as toujours les mêmes personnes qui parlent plus ou moins du même sujet à la même heure. Au début, tu galères mais au fur et à mesure, ça rentre. D'autant plus, qu'en règle générale, le matin, on a aussi une routine réglée sur un horaire plus ou moins régulier. Aujourd'hui, c'est très facile d'écouter la radio sur internet, je te conseille une radio anglaise (quasiment sur le même fuseau horaire) et avec des sujets proches de nos sujets de français : il y en a plein, à toi de choisir celle qui te conviendra (à l'époque, j'écoutais Heart 106.2).

Par rapport, au Yachtmaster, j'ai pendant quelques années développé et supporté un logiciel de gestion de navires qui était vendu (entre autres à des yachts). C'est un milieu où les britanniques sont très présents, même en France. Tous les clients Yachts, étaient en France et avaient tous un skipper Britannique. Le reste du personnel était majoritairement britannique où scandinaves (les hôtesses). Bref, si tu ne parles pas anglais, c'est compliqué de travailler dans ce milieu là.

Voilà, désolé pour le message un peu long (et en plus, j'ai raconté ma vie) mais j'espère avoir aidé. Si tu veux qu'on discute un peu plus, tu peux me contacter en message privé.


20 jan. 2021
0

Pour commencer : un petit quiz linguistique :
qui saurait traduire les termes "Yachtman" et "Sailor" en français?


Lorem Ipsum:Ah ah ah, what's the difference between a yachtman and a sailor^^?That's a good one, congrats Papy !·le 20 jan. 2021 13:17
20 jan. 2021
0

Je pense aussi que regarder des films dans la langue que l'on souhaite apprendre est utile pour se "plonger dans le bain".


20 jan. 202120 jan. 2021
0

Hello , si tu pars quasiment de zéro en anglais , pour accélérer la mise en route, un des moyens que je trouve pas mal c'est justement d'avoir une passion qui t'oblige à maîtriser la langue . Donc dans ce cas là par exemple , peut-être lire des bouquins de voile en anglais , même au début des récits de voyages ou autre, pour ne pas aller direct dans les livres techniques qui peuvent être difficile à digérer au début. Pour ma part j'avais un niveau correct de base après l'université en anglais , les voyages en sac a dos ou a velo ont aussi améliorer les choses, mais ce qui a maintenu mon niveau ou augmenté sa pratique c'est par exemple la musique rock anglaise que j'ai continué à écouter longtemps , et aussi des lectures de livres rares qui n'existent que en anglais sur des sujets qui m'intéressent, et qui m'ont donc obligeaient à lire des bouquins en entier dans cette langue (avec dico à coté souvent pour certains mots) . Par exemple livres sur les yogis vagabonds de l'Inde qui n'existent pas en version française , ou encore par exemple le livre de Lin et Larry pardey " The self-sufficient sailor" qui est d'ailleurs un très bon bouquin technique sur la voile minimaliste et qui n'a pas été traduit en français je crois . Pour ma part au Japon j'ai dû passer il y a trop 4 mois environ une licence boat équivalent du permis côtier puisqu'elle est obligatoire ici pour naviguer au moins jusqu'à 5 miles des côtes, et donc forcément il faut encore plus lever son niveau mais c'est faisable si on est motivé et patient. Par contre le passer en japonais, ca aurait été plus galere quand meme!, vu que mon japonais reste tres basique. Bonne chance


20 jan. 2021
0

Hello,
Le plus simple pour apprendre l'Anglais, c'est de se retrouver plongé dedans...je ne connais pas ton âge, mais j'imagine que tu es encore loin de la retraite?
Le volontariat est une bonne solution, il suffit d'emmener son enthousiasme et sa bonne volonté avec soi, et un savoir faire...et ne pas être trop timide...
Il faut en tout cas surtout trouver des coins ou personne ne parle Français, sinon...lors d'un échange étudiant, je me suis retrouvé aux US dans une famille avec un autre Français...les langues étrangères, ce n'était pas son truc contrairement à moi(ma mère est Allemande), déjà à cette époque...j'ai donc passé 1 mois à traduire dans les deux sens...son Anglais n'a pas beaucoup évolué durant cette période, le mien, par contre s'était nettement amélioré...
Le Yacht master est bien plus interessant(et moins contraignant) à notre époque qu'un Cap 200, et le niveau d'Anglais n'est pas si élevé que ça...tu peux demander à Diane(Nautigirl), elle t'en dira plus.


20 jan. 2021
1

Pour parler du YM, le passer sans vraiment maîtriser l'Anglais me paraît illusoire, il y a déjà tellement de trucs à apprendre ou ré-apprendre (calcul de marées et courant notamment) que si tu dois en plus apprendre les termes nautiques tu n'es pas arrivé.

Par contre prendre un cours et passer le Day skipper me paraît une bonne manière de mettre le pied dans le cursus RYA en apprenant des termes techniques.

Sinon, ou ensuite tu as le YM shorebased: toute la partie théorique que tu peux passer avec des cours en ligne. C'est jouable à distance mais tu n'y trouveras pas le vocabulaire relatif au bateau ou manoeuvre.

Maintenant pour l'Anglais, sans Erasmus, sans UE et avec le Covid il est difficile d'aller sur place pour étudier ou trouver un job en arrière-cuisine, ce que l'on faisait tous il y a encore qqs années. Dommage car l'immersion est pourtant la manière la plus rapide d'apprendre.

Enfin, pour avoir bossé et navigué beaucoup chez eux, je te confirme que l'Anglais du R.U. n'a rien à voir avec l'Anglais international, il a un vocabulaire immensément plus riche et nombre d'idiomes imbitables.

Donc la bonne nouvelle est qu'il sera plus facile de l'apprendre au sein d'un groupe non britannique d'expats dans ta région.

Les filles chez Team Tigress ont fait quelques cours en ligne Français-Anglais, demande à Sue si elle en prévoit d'autre et que Seb t'envoie.
teamtigress.com[...]/


20 jan. 2021
0

En ce qui me concerne j'ai appris l'anglais au jeune âge de 13 ans dans la cave de mes parents avec un bouquin appelé "women sexual fantasies" écrit par Nancy Friday. OK OK c'est pas top pour le vocabulaire marin...Je sors donc...:))


Dr Feelgood:A 13 ans on est une éponge! Mes mioches ont 5 et 7 et sont déjà bilingues, ils attaquent l'Anglais.Par contre 7 ans au Moyen-Orient à 40 piges n'ont pas beaucoup amélioré mon Arabe. En fait après 35 ans ça devient vraiment difficile.·le 20 jan. 2021 17:36

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Mouillage en med, on se croiserai en Polynésie

Souvenir d'été

  • 4.5 (184)

Mouillage en med, on se croiserai en Polynésie

novembre 2021