Aménagement KETCH ACIER 10,70

Bonjour je suis sur l'acquisition D'un ketch en acier de 10,70 m/10 T.
Apparement l'intérieur a été entièrement démontée, que me conseillez vous?
Electricité
Plomberie et évacuation
Moteur
Merci de vos retours par d'éventuelles expérience similaire

L'équipage
29 mar. 2020
29 mar. 2020
0

Bonjour,
Difficile à dire sans plus de précisions. Si tout est démonté, en profiter pour inspecter d'éventuelles traces de corrosion, la solution radicale étant de sabler et de traiter, comme ça on repart tranquille pour un moment. Puis reconstruire les aménagements, électricité neuve et soignée qui épargne la coque, plomberie sans fuites qui font rouiller les fonds, moteur idem, etc. Gros chantier, à savoir si ça vaut le coup...

29 mar. 2020
0

Coque +grêlent et jeux de voile 5000€

29 mar. 202016 juin 2020
0

Voici le bateau

29 mar. 202029 mar. 2020
0

Ce genre de coque ne vaut pas grand chose... triste à dire mais c’est comme cela.

Le montage d’emmenagement et tout ce qui va avec c’est sans doute plus de 1000heures de travail. Il faudra acheter le bois, les outillages, ...

Il faut penser aussi à l’accastillage, l’electronique, la sécurité, le moteur....

Bref, la coque n’est qu’une toute petite partie du coût. En général, sur un bateau neuf, c’est 15 à 20% du prix de revient du bateau.

Donc, tout dépend du projet :
- si c’est pour bricoler pendant quelques années
Ou
- si c’est pour naviguer.

Dans cette taille, il y a d’excellentes occasions en alu ou en polyester. Il y en a à tous les prix.

29 mar. 2020
0

C'est sûr, si c'est pour naviguer rapidement, faut oublier.
Si c'est pour bricoler, encore faut-il avoir les compétences, le temps et, dans ce cas-ci un solide financement. Moins on répond aux deux premiers critères, plus le dernier devient prégnant voir insupportable.
Après, on peut aimer rénover des bateaux anciens, pour l'amour des belles choses et du travail bien fait, c'est un challenge, mais ça peut aussi tourner au cauchemar.
Ceci dit sans avoir vu de près le potentiel, ou pas, de ce bateau (sur lequel je n'arrive pas à mettre un nom...) et sans vous connaître, ni connaître vos motivations.
Pour naviguer rapidement, il y a pléthore de très bons bateaux à des prix corrects sur le marché actuellement.

29 mar. 2020
4

Bonjour, il est relativement facile de réaliser des aménagements avec des matériaux modernes demandant peu de finition, faire simple, par zones et facilement démontable (démontage tous les 10 à 20 ans pour contrôler isolation et rafraîchissant peinture )à cette occasion il est possible d'améliorer ce qui convient pas. Il y a pas de cloisons porteuses dans une coque métallique sauf epontille. J'ai un acier depuis bientôt 40 ans sans problèmes majeurs si tu as des questions c'est en mp, ils y a trop de gens qui dénigre l'acier sans expérience sur le long terme, c'est énervant d'entendre toujours les mêmes idioties !
Le bateau acier c'est une philosophie et une manière de vivre!
Bienvenue dans ce petit monde !

30 mar. 202016 juin 2020
0

Salut Daikin,

Bien d'accord avec toi. J'ai moi aussi un voilier en acier à flot depuis 1982 pour mon plus grand plaisir. Plan VAN de WIELE. Construction sur couples en fer plat sans lisse.
Traitement METAGRIP après sablage SA3 int. et ext. Surveillance visuelle continue mais surtout des retouches récurrentes sur le pont, zone la plus exposée.

Antonio tu as fait le bon choix, tu peux me contacter en MP

Confiné à bord, c'est très supportable.

29 mar. 2020
0

Bonjour, Déjà savoir ce que vous souhaitez en faire. Vivre dedans, voyager ? Voir l'état de la coque intérieure. Après si vous avez le temps, aimez bricoler, et habiter juste à coté afin d être disponible, pourquoi pas.A ma retraite j'ai acheté une coque vide de Bulle de Soleil. Elle est dans ma court. Je termine le chantier. Par contre je navigue sur La Rochelle avec un ami qui a un Romané.
Après une vie à naviguer sur le voilier des autres, j'ai eu envie d'avoir le mien.

29 mar. 2020
0

votre chance c'est que la coque est vide.. la page blanche...
en fin de construction de ma coque acier j'ai connu un distributeur de peinture :JOTUN ils font beaucoup de peintures extra mais pour les coques acier une formidable:peinture epoxy sans solvant:ca colle sur toute peinture :j'avais fini mon bateau je n'ai peint que les fonds et je regrette de ne pas avoir connu cette peinture avant :elle est seulement difficile a etaler parce que tres visqueuse :quand je vois 10 ans apres les champignons au plafond (couleur noire a cause de l'humidite de l'air) que de regrets...
pour les amenagements j'ai pris du CP 10mm exterieur ordinaire avec traitement des chants a l'epoxy dilue puis pur et les faces :epoxy legerement dilué pour bien penetrer ;c'est le traitement eternel:fosilisation du cp
traiter au vernis les zones susceptibles de recevoir le soleil(p.ex la descente)
la plus grosse economie est dans l'achat de l'accastillage se tourner vers unité amateur par ex.

29 mar. 202029 mar. 2020
0

on dirait un subrero
pour aménager uen coque acier ,comme c'est déjà lourd ,il faut essayer de faire le plus léger possible .en premier ,confectionner un escalier avec rampe pour monter à bord ou faire une fosse pour le poser dedans ,les aller retour c'est quelques milliers .
donc cloisons et mobilier en mousse ,d'un coté du lamifié de l'autre du cp 5mm maxi , on prépare des plaques les encadrements en massif vernis c'est joli et solide .
on peut faire tous les cadres avec de la cornière alu isolée aux fixations .
traiter l'intérieur et comme dit plus haut ne pas négliger la qualité de la peinture .
pour l'isolation jusqu'à la flottaison le trisodur de chez actis ,c'est efficace et facile à poser ,
comme il a déjà son gréement ,il ne restera pas beaucoup de frais à faire
le bon coin est une mine pour le matos ,pour le moteur pourquoi ne pas passer à l'électrique .
si on mets un diesel ,isoler le moteur électriquement et le réservoir de g,o (condensation)
je pense qu'à plein temps en faisant simple en 1an c'est fait ,tout va dépendre ou l'on travaille .
acheter de l'outillage à main de bonne qualité si on à la place une petite combi que l'on revendra après .
et apprendre à souder .
alain

29 mar. 2020
0

Pour la protection de ma coque intérieur, extérieur change choisi et passe commande au chantier meta.
Son directeur et de bon conseil (meta grip). Pour la visserie inox A4 et A2, j'ai acheté chez bricodepot et mrs bricolage. pour le contreplaqué, non loin de chez moi il y a un vendeur , de contreplaqué marine et extérieur en déclassé d'aspect.

29 mar. 2020
1

jamais du A2 ça rouille uniquement du A4

29 mar. 2020
0

le - batterie aussi ,et les anodes elles duraient combien de temps ?
le problème des metalliques dans un port s'il y a une fuite de courant au quai le courant passe par l'eau ,la coque en acier descend dans la quille et part au fond .
donc isolation galvanique pratiquement obligatoire .
quand j'étais à toulon au vieux port ,une fois je vais souder sur un bato ,mon fer ne chauffait pas assez pour faire fondre le tinol ,je mesure j'avais 186v de tension ,alors qu 'au tableau général 230v .
le câble trempait dans l'eau sous le ponton et perdait un peu beaucoup .
alain

29 mar. 2020
1

Puisqu’il faut qu’au moins une personne s’y tape, ce sera moi. Même si certains ne vont pas apprécier.

CE PLAN EST COMPLÈTEMENT FOIREUX. N’ACHETEZ PAS CE BATEAU. IL Y A DES MILLIERS DE BATEAUX D’OCCASION QUI VOUS CONVIENDRONT MIEUX.

29 mar. 2020
1

Confirmė strictement aucun intérêt, ça vaut moins que rien,

30 mar. 2020
0

Salut Daikin,

Bien d'accord avec toi. J'ai moi aussi un voilier en acier à flot depuis 1982 pour mon plus grand plaisir. Plan VAN de WIELE. Construction sur couples en fer plat sans lisse.
Traitement METAGRIP après sablage SA3 int. et ext. Surveillance visuelle continue mais surtout des retouches récurrentes sur le pont, zone la plus exposée.

Antonio tu as fait le bon choix, tu peux me contacter en MP

Confiné à bord, c'est très supportable.

30 mar. 2020
0

Bonjour Nunky, le fil n est pas sûr le choix du materiau mais sur l intérêt économique d une coque vide et d un bateau sans rien ...
Je dirai pareil pour un bateau polyester

31 mar. 2020
1

Salut Jean,

La démarche de l'achat d'une coque nue peut se rapprocher de celle qui consiste à acheter une vielle maison. Tu pars quant même de quelque chose.
Je compare souvent mon bateau à un vieux 4 4 des années 80. Ça passe partout y compris les années. Partir d'une coque nue permet de l'équiper d'équipements récents, il y a là bien des améliorations intéressantes: enrouleur de G, guindeau électrique, voiles de meilleures qualité grâce aux nouveaux tissus, aides à la navigation, radar, mer-veille, AIS...
En 1982 à la mise à l'eau de NUNKY je n'avais rien de tout cela. On peut donc naviguer avec peu de choses mais je ne reviendrai pas en arrière surtout à 70 ans passés.
Seul élément important toujours à bord le moteur: Volvo MD11C, 23cv, 5260h et rien de fait dessus en dehors de l'entretien périodique.Conso 1 l/h.

C'est peut-être écologique aussi de faire durer les choses...

31 mar. 2020
0

Merci à tous pour vos bon conseils et après réflexions je ne donnerai pas suite à cet achat
Je ne suis pas chaudronnier mais mon beau père l’est
Mois je maîtrise la menuiserie plomberie et électricité
Bon vent à tous et portez vous bien
Peut-être nous croiserons nous sur les océans
Mon but est de vivre sur une unité et de naviguer

30 mar. 2020
0

Et puis 10 mètres pour 10 tonnes c'est pas un voilier , c'est une enclume !

30 mar. 2020
0

Toujours cette polémique entre déplacement lourd et déplacement léger. J'ai 8 à 9 tonnes pour 10 m 70. Je ne suis pas pressé, et je ne regarde pas à emporter ce que j'ai besoin sans contrôler les poids.Deux visions des choses. Par contre ayant été chaudronnier, je connais mon bateau, et je suis capable de le réparer n'importe ou.

30 mar. 202030 mar. 2020
0

le probleme est de savoir ce qu'il veut en faire de son bateau ...allé au port d'à coté , ou faire le tour du monde ..

et aussi ce qu'il est capable de faire .. un chaudronnier lui sait tout faire ..mais tout le monde ne l'ai pas

et puis pour les amenagements : il faut de l'outillage, un hangar , du temps , des sous ..il a quel age le monsieur ...et sa famille ,partante ou pas partante ...

30 mar. 2020
0

Haiduc tu es sans doute le client ideal pour ce genre de voilier, pro donc tu dois avoir un avis éclairé sur la construction - entretient et je suis sur que tu as du voir des voiliers en fer que tu n'aurai pas acheter .
C'est bien de dire que tu n'est pas presser , quand on fait des ronds dans l'eau autour du port , mais quand tu navigue un peu loin , voir très loin , un voilier leger qui avance c'est quand meme un vrai plus , avale 60 miles a 5 nœuds ou 7 c'est 4 heures d'écart soit presque 50% de plus en temps .
C'est aussi pour cela que les déplacements lourd sont souvent au moteur , pour moi un voilier c'est le plus leger possible pour avancer a la voile .

30 mar. 2020
0

Effectivement, j'en ai vu des voilier, alu et acier. Je me suis arrêté sur une coque construite par un chantier. DI de 10 mètres 70, en acier. Coque prepeinte à l'extérieur et peinte à l'intérieur. L'état etait très bon. Pour les voiliers finis d'occasions, ne pouvant contrôler la coque intérieur c'est ce qui a décidé mon choix d'une coque vide. Pour la protection j'ai été conseillé par le chantier meta. Pour les aménagements, comme je navigue sur différents voiliers, je me suis fait une idée de ce que je souhaite. Pour moi le but est de vivre dedans. Je ne suis plus très jeune, mais j'ai toujours a apprendre

30 mar. 202030 mar. 2020
0

Ce n’est pas une polémique déplacement lourd contre déplacement léger, ou acier contre plastique, ou que sais-je d’autre.

C’est un plan complètement foireux et c’est tout. La seule valeur de cette coque est le prix qu’on peut en obtenir auprès d’un ferrailleur.

Un petit calcul à la grosse louche de ce que va vraiment coûter ce bateau. Rien qu’un moteur d’occasion plus une nouvelle hélice et son arbre, le réservoir, l’échappement, les filtres eau et fuel, etc vont coûter au minimum 10.000 €. Les voiles sont probablement dans le même état que la coque, et ne valent probablement plus rien. Je dirais 10.000 € pour de nouvelles voiles. Par sécurité, je remplacerais d’office le gréement dormant. Disons 2000 €. Il faudra acheter une cuisinière, un WC, des lavabos et tout le reste de la plomberie. Disons 3000 €.

Avec rien que ces éléments-là, on en est déjà à un budget 30.000 €. Et il y a encore beaucoup d’autres coûts à ajouter.

Maintenant vous allez sur un site style yachtworld.com et vous regardez ce que vous pouvez acheter avec une telle somme. Rien qu’en France, vous trouverez des dizaines et des dizaines d’offres de bateaux de taille similaire, et dont la plupart sont prêts à naviguer.

30 mar. 2020
-1

A moins d’avoir une histoire avec ce bateau, ou un gros coup de foudre, ET de solide moyen financier, je rejoins tout le monde:

  • L’acier c’est pas cher c’est solide, mais ça correspond au programme de 1% dès navigateur: es tu d’en être? Car cela a PLEIN de défaut aussi

  • tu vas bricoler 2-3 ans pour un résultat qui sera sans doute minable si tu n’as pas une solide expérience préalable! Désolé d’être cash!

  • ca va te couter 2fois le prix d’une unité d’occasion

Bref, soit tu sais parfaitement ou tu vas et pourquoi, mais tu serais pas ici à demander, soit tu rêves un peu beaucoup et là... le réveil va être difficile.

Ne réagit pas à chaud... dans 5 ans tu me remercieras... ou confirmera mes craintes!

30 mar. 2020
0

Évidemment que c’est un projet foireux,

30 mar. 2020
1

Bonsoir,
On peut discuter presque sans fin de l’intérêt mais aussi de l’envie d’acquérir un bateau en acier.
Pour ce qui est de la vitesse, pourquoi ce besoin d’aller vite, plus vite ? Pour passer moins de temps sur l’eau ? Pour arriver avant le mauvais temps ? Pourquoi ne pas envisager que poliment, nous l’aurons laisser passer devant ?
Pour ce qui est du “bénéfice“ d’une coque acier vide, il est grand. C’est la seule situation qui permet de connaître parfaitement l’état de la coque, en particulier bien sûr dans les fonds. Cependant tout n’est pas bénéfice. Réemménager un bateau, c’est construire un prototype sans la perspective d’un N°2 pour remédier aux imperfections du N° 1 !
Et il est quasi impossible de chiffrer précisément ces travaux sauf à consacrer au prélable beaucoup de temps à cette évaluation tant il y a de prévisions à faire et de postes à couvrir.
Si le chantier est entrepris, ce grand vide intérieur est un bon moment pour se pencher sur l’équipement du pont. Il est en effet particulièrement intéressant de prévoir puisque le pont est dégagé intérieurement de l’isolant et des vaigrages l’implantation de l’accastillage : winchs, pontets pour les lignes de vie et les harnais y compris dans le cockpit, guindeau, éventuel point d’amure pour un étai largable, nable pour la vidange de la cuve eaux noires, supports d’une future capote ou hard top, etc, etc.. Ceci permet de positionner et souder les platines pour les winchs et poulies de renvoi divers, faire attention pour la hauteur de ces platines aux niveaux sortie de poulie/ embases des winchs, les pontets ad-hoc, et réaliser d’autres travaux éventuels de renfort ou de perçage. Ces travaux éviteront d’avoir besoin de boulonner ces pièces au travers du pont ce qui à terme est vraiment dommageable vis-à-vis de la corrosion. Cependant bien souder solidement et proprement ne s’improvise pas. Il peut être préférable de confier ces travaux à un spécialiste.
Préalablement à reconstruire les emménagements, ce qui peut s’envisager avec une certaine liberté en fonction de ses souhaits dans le cas d’un voilier acier (avantage), il est important de prévoir l’implantation des équipements techniques. Et de tester les choix à blanc avant montage définitif.
Batteries, chargeur, convertisseur, transformateur d’isolement, tableau(x) électrique(s) (selon l’agencement intérieur du bateau, on peut économiser des longueurs de fil en créant par exemple un second tableau pour telle ou telle partie du bateau).
Différentes pompes : cale, eau sous pression, si besoin évacuation des eaux usées, cuve à eau noir et sa pompe éventuelle, l’emplacement des vannes pour toutes les nouvelles évacuations si nécessaires et bien sur le réseau de plomberie en ayant à l’esprit que les vannes en matières synthétiques, bienvenues, sont plus encombrantes que les vannes métalliques.
Dans la cuisine, la place du frigo si’il y a, et de l’évier. Installer ou non une douche, si oui, réfléchir à réaliser une pièce en polyester qui constituerait le bac, le plancher et remonterait de quelques centimètres sur les cloisons, le tout assez facilement… déposable pour inspection.
Lors de la pause de tous ces équipements, s’assurer que lorsque les emménagements seront remontés, ils resteront accessibles pour réparation ou modification sans, autant que possible, gros démontage. Il est donc intéressant de masquer câbles et tuyaux derrière des plinthes plutôt que derrière les vaigrages. Par exemple à hauteur de la serre-bauqière pour les câbles.
La pose de l’isolant prend du temps pour être réaliser aussi soigneusement que possible. L’utilisation de gabarit peut être nécessaire.
Question peintures, il y a en effet maintenant des époxy tout aussi efficaces que tolérants, cf Jotun, Haempel, International. Titan propose aussi pour certaines applications des films minces intéressants. Viser bien sûr les gammes professionnelles. Pour les finitions intérieures sur la coque ou boiseries selon aspect souhaité, il existe maintenant des peintures anti condensation issues du bâtiment ou de l’industrie, à voir. Sinon des peintures industrielles solvantées à séchage rapide, intervalle entre couche 2 à 4 heures, font gagner beaucoup de temps.
Pour les vernis intérieures, parties verticales ou horizontales, regarder du coté des vernis à parquet polyuréthane mono composant. L’application est aussi facile qu’avec un vernis gras traditionnel avec l’avantage d’un film plus dur et donc plus résistant aux chocs et rayures.
Pour toute sorte de raisons, si c’est possible, abriter le bateau et disposer au plus près d’un atelier/stockage pour pouvoir travailler à l’abri des intempéries
Un tel chantier c’est donc du travail, beaucoup, c’est aussi le plaisir de réaliser soi-même, d’aborder ou de perfectionner des compétences. On dit parfois que c’est l’occasion de connaître parfaitement son bateau. C’est vrai, avec l’inconvénient de se sentir “coupable“ de ce qui n’est pas aussi parfait qu’on le souhaitait. Dans 90% des cas, on sait trop bien à qui revient la faute de tel ou tel disfonctionnement.
Une chose encore, il n’est pas nécessaire que tout soit nickel pour larguer les amarres.
Et là ..!
Philippe

30 mar. 2020
3

le post de départ n'est pas une polémique sur l'achat entre une occasion et une coque nue ,mais comment aménager une coque nue en acier .
maintenant savoir ce qu'il veut vous ne le pouvez pas à sa place ,
aménager un coque nue c'est aussi une belle aventure qui si on arrive au bout est une satisfaction personnelle immense ,plus que de sortir son chéquier ,ce qu'il faudra faire de toute manière si on achète un navire et tout le temps .
puisqu'un bato coûte tout ce que l'on a et même souvent un peu plus .
j'ai souvent vu des constructions amateurs bien plus réussies de A à Z et bien plus belles que celles des chantiers ,mais pas souvent quand même .
alain

30 mar. 2020
31 mar. 2020
0

Pour repondre simplement a la question .
Les constructeurs "amateurs" font tous la m^me erreur , ils foncent tout de suite dans la construction...
Avant tout il faut faire de la PREPARATION , tout doit etre dessiné , dans son ensemble . L'ameublement un plan general , puis des plan de details ,plan d'isolation, shema electrique , schema de tuyautage puis passage des cables etc etc ...on liste l'outillage necessaire, les materiaux ,le lieu ..ainsi on peut faire les prix et aussi le temps de fabrication ( a ce propos si on n'a pas l'habitude on multiple par 2 ce que l'on estime) ... on fait une chronologie des realisations avec un planning des realisations et du temps estimé etc etc
Et a partir de là on peut aussi voir si l'on a la force , la competence , l'argent et le temps pour mener le projet jusqu'au bout

exemple il est plus facile de monter en premier lieu une vanne dans le fond d'un meuble qu'apres l'avoir mi en place ou de passer les cables electrique

tout celà prends des jours et des semaines mais comme l'on dit dans le metier 1h de preparation fait gagné 10h de boulot ..

Pour l'anecdote ,c'est ce que je fis lorsque j'eu l'idée saugrenue de construire mon bateau ...resultat de ma preparation :trop cher, et 5 ans de ma vie a raison de 40h par semaine ..donc j'ai preferé navigué et tout celà pour avoir un bateau de 50cm plus grand ..mais bon j'ai les plans

31 mar. 2020
0

J'ai eu la chance de naviguer sur différents voiliers, ce qui m'a permis de voir les bons et mauvais aménagements. Les choses à faire et à ne pas faire Effectivement avant le début des travaux, faire un plan et des croquis de ce que l'ont souhaite. Pour ma part, j'ai récupéré des grands cartons rigides, et je me suis fait des gabaries.Travail long mais qui m'a permis de gagner du temps par la suite et d'éviter trop de perte dans les matériaux.

31 mar. 2020
0

Notre ami renonce à son projet.

Sage décision dès lors que le projet est de naviguer.

31 mar. 2020
0

pour l'instant il navigue ... dans sa tête .
comme ce sera son premier voilier certainement d'occasion ,bien que les neufs c'est pareil,
il sera bien obligé de mettre les mains dans le cambouis en se posant les questions :
qu'es-ce que c'est que ce truc ,à quoi ça sert, comment c'est installé ,es-ce qu'il faut le remplacer ou le débarquer et surtout combien ça coûte ?.
ça à chaque fois ,
il a pas fini de venir nous voir ...en regrettant de vous avoir écoutés
alain mdr...

31 mar. 202031 mar. 2020
0

J'ai "un peu" l'expérience de la fabrication y compris d'un voilier en acier dans mes jeunes années.

On sous-estime toujours la masse de travail et le coût de ce genre d'aventure.

Un bateau déjà construit c'est de l'entretien en permanence... alors se lancer dans la fabrication sans un minimum d'expérience...

31 mar. 2020
0

la première chose à faire c'est de naviguer sur le bateaux des autres,amis, école ou location , afin de ce faire une idée de ce que l'on souhaite

31 mar. 2020
2

je croie que construction et navigation ce n'est pas la m^me chose celà n'a rien à voir

31 mar. 2020
0

Il y en a aussi qui on réussi à rénover une coque acier, et partir avec :

31 mar. 2020
0

vu un peu les photos ..c'est un beau bateau mais pas étonnant qu'il a fallu 8 ans ... juste une reflexion il est bien plus simple de mettre le moteur en place avant de mettre le pont ainsi que tout les meubles et amenagement et isolation ...

31 mar. 2020
0

Bravo!

Mais ça a pris combien de temps?
Et ça a coûté combien?

31 mar. 2020
1

J'ai connu des constructions amateurs dans les années 70 , 80. Beaucoup d'échec mais d'autres ont réussi. Le premier plaisir est de créer quelque chose, j'ai construit ma maison, et je n'ai pas fait de crédit. Bien-sûr je n'ai pas choisi le côté facilité, mais qu'elle joie de créer. Je me suis attaqué à la réalisation d'un intérieur de voilier. Pas de crédit mais les travaux en fonction de mes rentré d'argent. J'ai des connaissances qui naviguent sur leur construction, et cela marche bien (Alain Kalita). Donc chacun dois choisir sa voie, demandé conseil ok, mais être le seul à decider

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

un éléphant ça trombe

Après la pluie...

  • 4.5 (32)

un éléphant ça trombe

mars 2021