aluminium et condensation

parmis les gens qui naviguent dans les regions froides avec un bateau en alu ,je voulais savoir comment vous gerez la condensation dans votre bateau ?
est il "mega" isole ???,

est ce suffisant?

L'équipage
26 sept. 2008
26 sept. 2008
0

Pas besoin de régions froides ...
Même en Méd, hormis l'été, ça condense dur la nuit dès que l'air est humide. Il suffit que la température nocturne fasse passer l'air en dessous du point de rosée. Et si l'air est humide, ça ruisselle bien même par 25°C la nuit s'il faisait 40° le jour avec une entrée d'air maritime.

En fait ça condense le plus là où on ne peut de toute façon pas isoler: autour des panneaux de pont ouvrants !

Pour le reste, un simple vaigrage mousse isolante de 5 mm collé sur l'alu suffit souvent pour que ça ne condense pas ... mais ça ne suffit pas pour avoir chaud dans le bateau.

26 sept. 2008
0

tout bateau métallique
doit être isolé,sinon ça condense,en effet c'est lié à l'hygrométrie plus qu'a la t°...pour ne pas se geler et gaspiller le chauffage, il faut au minimum 50mm d'isolant mousse cellules fermées ou 20mm d'isolant "technologique" multicouches haute performance et limiter au max les ponts thermiques (pas évident)...

26 sept. 2008
0

le bon choix ...
Encore une fois il faut séparer le problème du froid de celui de la condensation qui ne sont pas reliés directement.

[b]Pour avoir chaud :[/b]

Les Ovni sont fait quasi sur mesure pour chaque client , donc ils sont isolés si on le demande à la construction (moyennant paiement !). A postériori ce sera difficile si cela n' a pas été fait avant le pose du mobilier.

Un bateau plastic devra aussi être isolé pour arriver à le chauffer raisonnablement en pays froid. Ce sera plus difficile de le faire faire à la construction par l'usine, et tout aussi impossible à faire par la suite.

[b]Pour ne pas avoir de condensation :[/b]

Il faut qu'il n'y ait pas de lame d'air entre la carène et l'isolant ... ce qui n'est pas évidant à faire parfaitement. Certains préfèrent laisser volontairement cette lame d'air, pour ne pas enfermer une condensation qui se produira de toute façon plus ou moins entre carène et isolation. Enfermée, cette eau peut dégrader l'isolation ou divers autres éléments. Avec la lame d'air, elle s'écoule vers les fonds.

Les Ovni s'ils ne sont pas isolés ont cette lame d'air de façon naturelle à cause de la présence des lisses qui supportent le vaigrage et créent un espace de 2 cm entre la carène froide et la paroie intérieure chaude.

Et de toute façon, on ne peut pas bien éviter la condensation sur tous les vitrages et leurs encadrements quelque soit le matériau du bateau.

[b]chauffage[/b]

Et il faut aussi prévoir un moyen de chauffage qui réduit la condensation en asséchant l'air intérieur.

26 sept. 2008
0

condensation ...
j'ai un Ovni non isolé, et pas de condensation sauf sur les hublots, où c'est impossible à éviter. Même les jours tellement humides que le pont en teck est trempé de rosée de 8h le soir à 10h le matin.

Mais tout l'intérieur est recouvert d'un vaigrage (selon les endroits : Komacel 5mm, Lambris PVC blanc, CTP 5mm avec skaï) avec la lame d'air de 2 cm.

Et une ventilation convenable haute et basse.

Donc l'isolation n'est pas indispensable pour ne pas avoir de condensation.

26 sept. 2008
0

ALU OU PLASTOC
j ai longtemps hesite entre le di et un cata ,je compte naviguer nord suffisament pour mettre des glacons dans mon pastis ,mon choix va s orienter vers un bon gros mono di , je voulais savoir si les ovnis de serie presentaient une isolation suffisante pour ne pas etre emmerde avec la condensation ,et si apres tout un du bon vieux FEELING plastoc ne serait pas moins contraignant en ce qui concerne ce probleme .

a vos arguments ...

26 sept. 2008
0

on est bien d accord je parle de condensation
je reviens des scilly avec le romanee d un copain les nuits ont ete un peu fraiche ,au petit matin ca ruisselait la condensation ,tout etait trempe c etait veritablement insupportable . .

j espere que c est pas le cas sur tous les bato en alu .

27 sept. 2008
0

condensation / isolation / ventilation
mon vieil ovni n'est pas non plus isolé. Je ne chauffe pas, mais je ventile au mieux : lorsque je quitte le bord pour quelques jours, j'ouvre les portes des placards, coffres, les ouvertures des planches situées sous les couchettes. J'ai supprimé des parois inutiles dans les coffres pour faciliter la ventilation. J'ai aussi coupé mes planchers en morceaux assez maniables, qui tiennent en place par des bouts de velcro collés sur les fonds, il ne me faut que 2 mn pour tout retirer. Un peu galère, j'en conviens, mais je crois que c'est le moyen le plus efficace - je ne crois pas facile de faire une isolation efficace mais démontable facilement pour accéder aux recoins, aux lisses, etc... Plus observé de condensation depuis que je suis vigilant sur la ventil.

François

26 sept. 2008
0

vient des parties en alu non isolees
cadres de hublots et panneaux, bordes ou cloisons simplement recouverts de skai sans isolation, etc, etc....

Le Depron est l'une des solutions miracles, colle sur l'alu, au toucher une difference enorme en terme de temperature...et donc d epont thermique.

Il s'agit de polystyrene extrude (pas EXPANSE!) en plaques de 3 ou 6 mm d'epais.

26 sept. 2008
0

robert sur ton bateau
tu n as pas de ventilation particuliere ni d equipements supplementaires optionnels pour assecher le bateau .

L hiver sur son 365 di , un ami se plaint d une condensation excessive et pourtant il est amoureux de son ovni

26 sept. 2008
0

CHAMADE
Bonjour chamade ,j ai lu avec la plus grande attention votre periple ,il m a interesse au plus haut point .

pensez vous qu il aurait ete dangereux de faire votre periple avec une coque plastique style feeling 416 di ou 44 di ?

26 sept. 2008
0

chamade
encore chapeau pour la qualite de vos photos et la narration votre expedition .

27 sept. 2008
0

un glaçon de 3 tonnes à 6 noeuds
pris de face aurait fait un chouette trou dans une coque en composite...sauf peut être sur un Hans Christian qui est suréchantillonné (aussi lourd qu'un bateau en acier...)

26 sept. 2008
0

Ventilation.
Rien de particulier:

  • Ventilation haute par deux boites dorade dans les panneaux de pont.
  • Ventilation basse par la cale moteur.
  • chauffage permanent à bord la nuit en hiver pour maintenir le confort des dames ;-)

Je me souviens des cataractes d'eau de condensation dans un Océanis 430 en hiver, quand au mouillage nous avons allumé la gazinière pour se réchauffer un peu: le gaz contient essentiellement du carbone et de l'hydrogène liés "C-H" dans sa molécule, ce qui donne par combustion du CO2 et de l'eau H2O.

Si un grand nombre de personnes dorment à bord en hiver, -sans chauffage-, le rejet de vapeur d'eau de la respiration des humains peut devenir gênant, pour peu qu'en plus les panneaux de ponts soient tous bien fermés, et peut-être les boites dorade fermées aussi pour ne pas avoir froid. Alors le matériau ne joue plus tellement, la vapeur d'eau émise par la respiration va condenser de toute façon ici ou là.

Mais il est évident que l'alu ne peut pas être laissé nu à l'intérieur ou simplement peint par exemple. Ce serait insuffisant.

Donc, ventiler et chauffer.

26 sept. 2008
0

Isolation sur Chamade de retour du Spitsberg
Nous revenons de 6 mois de navigation dans le Grand Nord, dont 2 mois et demi au Spitsberg sur notre Ovni 365 Chamade.
En ce qui concerne l'isolation, en résumé nous dirons:
Celle installée par le chantier (avec renfort d'armacell) est suffisante, y compris au Spitsberg. Mais nous avons dû faire la chasse aux ponts de froid laissés à la construction. Des ponts de froid source de quelques goutte à goutte. Il faut donc y faire la chasse minutieusement, surtout dans les plafonds.
Car c'est bien la condensation qui est le problème le plus difficile à résoudre.
Il faut aussi évacuer chaque semaine la condensation qui s'accumule dans les fonds non isolés. Il y règne la température de l'eau, soit 2° au Spitsberg! Attention donc à la condensation qui se forme entre les matelas et les plancers de couchettes.
Côté température nous sommes équipés d'un Eberspeacher à air pulsé, qui a fonctionné 24h/24. Thermostat réglé sur 18-20 le jour et 12 la nuit. Pour une consommation de 3 litres de gazoil/jour et 1 ampère pour le ventilateur.
Au final, 6 mois passés dans un bateau resté bien sec, mais au prix d'un peu ( de pas mal) d'huile de coude.
Pour plus de détails et quelques photos illustrant le propos je vous renvoie sur le blog de bord (article du 25 août) qui vous pouvez trouver sur

www.chamade.ch[...]dex.php

Bon vent.. et surtout.. là haut... c'est fabuleux!

26 sept. 2008
0

Tout est question de marge
Périple tout à fait faisable avec un bon bateau polyester. C'est toujours une question de marge.
Avec l'alu elle est nettement plus grande.
D'abord question sécurité: les troncs flottants sont nombreux en mer de Barents et chaque fois qu'on en a vu ils étaient déjà à côté ou derrière le bateau, mais tout proches. Dans les vagues ils sont bien difficiles à voir devant.
Et ils y a les growlers surtout au nord du Spitsberg. Là aussi ils sont en principe bien visibles. En principe... puisque Chamade conserve un "jolie" bosse suite à une collision à 6 noeuds dans le brouillard, la pluie et le froid, avec un glaçon de 2 à 3 tonnes. Pas vu par l'équipier de quart! Là aussi le polyester aurait sans doute bien résisté.
Dernier point, le "pousse-glaçons" devant les fronts glaciaires splendides. C'est là qu'on voit les ours et les phoques. Là c'est aussi faisable en polyester, mais ça rague fort. On a donc plus de marge en alu.
Bref alu = esprit plus tranquille.

27 sept. 2008
0

remarque type des integristes de l'acier
une bouee de navigation ca ne bouge pas beaucoup non plus et à 6 noeuds sur une coque composite legere (rush regatte ce n'etait pas mon bateau) ca donne une petite reparation et mastiquage

26 sept. 2008
0

Feeling
tu pourras en parler avec Johan, il connaît et navigue l'hiver avec mouillage forain

27 sept. 2008
0

ne pas oublier
que les fond doivent être parfaitement sec, les sècher régulièrement permet de limiter la condensation puisque l'air ambiant met plus de temps à se saturer d'eau,

voir les soucis de menhir sur son précédent bateau,

et j'ai connu ça sur mon challenger alu ou nous dormions à 4 sans condensation sauf quand il y avait un peu d'eau dans les fonds, mais on avait de bonne aération,

toujours vrai sur notre safari aussi d'ailleurs

les fonds sec est le départ

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Bandol en vue, août 2008 sur Colo

Souvenir d'été

  • 4.5 (160)

Bandol en vue, août 2008 sur Colo

novembre 2021