alu ou plastique pour TDM

Bonjour,

J'aurais besoin de vos conseilles éclairés.
Je suis a la recherche d'un voilier 10 m habitable et en catégorie 1 , A.
J'envisagerais peut etre de faire un tour du monde, ou du moins , pouvoir aller ou bon me semble. Ah les reves...
Et je recherche vraiment un voilier ALU car le plastique me fait peur .
J'ai peur d'etre au large , toucher une buche de bois et faire un trou dans la coque.

Donc ma question est:
Faut il arrêter d'avoir peur du plastique ? , est ce vraiment solide ?
Je sais que 90 % des bateaux sont en polyester et ils ne terminent pas au fond de l'eau mais faut il quand même être très prudent vis a vis des objets flottants ?

Ca peut paraître débile ces questions mais j'ai envie d’être en sécurité en mer.
Merci
greg

L'équipage
29 août 2013
29 août 2013
0

Bonsoir. Ben si çà doit arriver, quelque soit le matériau çà coule tout pareil.........se souvenir d'un célèbre paquebot incoulable!.

29 août 2013
0

Bonsoir,

Et pourquoi pas plastique mais coque sandwich?
Je crois que chez wauquiez il y a eu pas mal de construction de ce type il y a 20 ou 30 ans.

C est un poil plus grand que ce que tu cherches mais les proprio des amphora et autre hood 38 en ont l air ravis!

29 août 2013
0

même un bateau de série en polyester peut être adapté pour la grande route: renforts, crash-box, cloisons étanches av-arr, etc ...

30 août 2013
0

Salut
Perso, j'ai opté pour l'alu. Mais il y a des polyester solides.
Le problème c'est que pour avoir un polyester moderne solide il faut payer cher. Se méfier des grandes séries d'aujourd'hui (je ne cite pas de marque, mais c'est ceux qu'on voit partout...)
Les voiliers modernes répondent à une demande qui n'est, le plus souvent, pas pour voyager : Joli, rapide, beaux aménagements intérieurs... pourquoi pas ? mais si tu rajoutes la clé de voûte : "Pas cher"... à l'arrivée tu as tout qui est réduit de moitié : les épaisseur de polyester, ferrures, renforts, câbles...
Sinon, s'orienter vers les anciens, genre Melody... Contessa 32... Rival 32...
Ou bien, mais c'est plus cher : Hallberg Rassy... Grand Soleil... Swan...
En fait, ce n'est pas le matériau qui est "solide", c'est le concept, la fabrication...

30 août 2013
0

Ne pas oublier, comme deja ecrit, que la resistance du polyester baisse au fur à mesure du temps passer "à l'eau"

2

Sans aucune hésitation composite pour :
- sa solidité (résilience, caractéristiques mécaniques générales)
- sa tolérance aux efforts (peu de fatigue dans sa limite élastique contrairement à l'alu)
- son inaltérabilité (il n'existe à ce jour aucun moyen de destruction de ce matériau en dehors du broyage mécanique et de l'incinération)
- sa facilité de réparation ne nécessitant ni matériel particulier ni précaution de mise en œuvre
- son confort thermique si il s'agit d'un sandwich autour de mousse PU
- son insensibilité aux soucis électrochimiques

Si on réalise les bonbonnes de gaz sous pression industrielles en composite et les canettes de cacacollé en alu, il y a peut être une raison, non?...
:litjournal:

30 août 2013
1

Les bateaux d'aujourd'hui sont échantillonnés en fonction du besoin. Épais là où il faut, plus fins ou cela suffit. Et ils sont capables d'autant voire plus de naviguer que certains bateaux plus anciens. Si certains étaient très solidement échantillonnés, la plupart des autres ne l'étaient pas tant que ça. Exemple : le sangria. On en voit partout autour du monde. Ce n'est pourtant pas un bateau super épais, c'est le moins qu'on puisse dire. Se méfier des lieux communs.

Par ailleurs, il en faut quand même pour crever une coque en polyester sous la flottaison. C'est une partie assez renforcée. Maintenant, il n'y a que l'acier qui soit hyper secure. Même l'aluminium peut se découper comme une boîte de conserve !

30 août 201330 août 2013
1

Salut Menhir
J'ai eu un Sangria plusieurs années. Et voilà une petite histoire :
J'installais un jour, au carénage, un passe coque de sondeur. J'ai découpé, pour faire le trou, une rondelle de 24 mm d'épaisseur. Juste à coté de moi, un gars faisait la même chose sur un Hans de 15 m. J'ai vu sa rondelle découpée tomber au sol, et je suis allé la regarder : 12 mm !!!
Rapport :
- Sangria 7,60 m : 24 mm
- Hans 15 m : 12 mm
Chacun tirera ses conclusions... Sachant au départ que le Sangria (n'en déplaise aux farouches téméraires) n'est pas fait pour un tour du monde.

30 août 2013
0

les boites de conserves sont très rarement en aluminium , et l'exemple de l'ovni 395 en Martinique : reparti qd meme

30 août 2013
2

le ridicule n'a jamais tué c'est bien vrai ! moi je prefere une carosserie cabossée à un trou

1

Désolé, mais, dans le cas précis que je cite, il n'y aura aucune détérioration du panneau en composite.

En ce qui concerne les plates, ce n'est pas tant le poinçonnage (l'échantillonnage de leur alu est important comme pourrait l'être celui d'un composite) mais surtout le ragage qui impose le choix de l'alu.

Enfin, contrairement à ce que tu affirmes, l'alu conserve la mémoire de tous les efforts qu'il subi. Il s’écrouit facilement et, de plus, il fatigue sous une contrainte même si elle est cantonnée dans le domaine de la déformation élastique. C'est pour cela qu'une pièce de structure en aluminium doit être périodiquement remplacée sauf si elle est surdimensionnée pour que sa fatigue puisse être négligée. Une bosse sur de l'alu modifie sa résistance.

0

? :reflechi: :tesur:
Je ne vois pas ce qu'il y a de somptueux dans une coque en composite. C'est juste le matériau utilisé pour construire les bateaux "en plastique".

C'est d'ailleurs parce qu'ils sont en composite et non pas uniquement en résine qu'ils sont solides.

:-p

31 août 201331 août 2013
0

Effectivement, elles ne sont pas identiques (environ 3 à 4mm pour le SMC), pas plus que le sont les échantillonnages des coques alu par rapport aux coques composites. :litjournal:

31 août 201331 août 2013
0

Le fond de mon précédent navire faisait 30mm en composite
Le fond de mon actuel 5mm en composite.
Le fond de ma culotte 0,5mm en jean.
Le fond de ma cocotte minute en bois d'Ovni fait la même épaisseur que celui de ton bateau du même métal.
Le fond de l'air est frais, laïla laïlo

:-D

0

Détrompe-toi :litjournal: :non:

02 sept. 2013
0

Les dragueurs de mines modernes sont en polyester...
Certes, c'est pour limiter les masses métalliques mais que je sache, aucun n'a coulé par rencontre avec un Ofni.

0

il y a eu des dragueurs de mines de 50 m construits en sandwitch :-)

2

Les boites de conserve, certes, mais les canettes, en revanche il y en a à foison.
Dans le cas particulier du breuvage que j'évoquais, les canettes sont, semble-t-il, soit en alu soit en acier.

Pour ce qui est de l'ovni, rien hormis les fantasmes, ne permet de savoir quelles aurait été les conséquences sur un bateau en composite.

Dans les secteurs techniques pour lesquels le fantasme n'est pas de mise et où l'essai est préféré à la rumeur, c'est le composite qui est utilisé pour les pièces nécessitant fiabilité, résistance et un bon comportement aux chocs (pédaliers, absorbeurs etc...) l'alu étant réservé aux pièces cosmétiques (jantes au détriment du poids nécessairement plus élevé que les jantes en tôles) ou sans aucun rôle mécanique (carrosserie etc...)

Pour les incrédules facétieux, je suggère de procéder à l'essai suivant : donner un violent coup de pied dans une portière d'Espace (modèle 1, 2 ou 3. La peau est en polyester RTM pour 1 et 2, SMC pour le 3, chargé de 50% de craie pour tout le monde) puis le même coup de pied dans une portière de "range robert" (la peau est en alu).

Il n'y aura strictement aucun dommage sur la portière de l'espace mais, en revanche, celle de la casserole en alu...

Pour emballer le chocolat, par contre, c'est parfait l'alu. :pouce:

30 août 2013
0

Entièrement d'accord avec Akwaba; Si une pièce structurelle composite Carbone est plus solide et durable que la même en Alu (avec un echantillonnage et un poids moindre), un panneau en Fibre de verre auquel on applique un impact, si il ne présente pas de bosse comme un alu, va considérablement se dégrader. En interne, la résine se fendille en étoile autour du point d'impact et les fibres se déssolidariser entres elles, laissant l'eau s'infiltrer et délaminer l'ensemble (je rappelle que le F.d.Verre n'est pas étanche, c'est le gel-coat qui fait la barrière à l'eau). Esthétiquement, on voit rien, mais mécaniquement la solidité en prends un coup. Alors qu'une bosse sur l'alu ne modifie pas sa résistance.

Regarde du coté des pro de la mer dont les bateaux sont constamment au contact de la côte(cailloux/beton/parcs...): les ostréicoles et autres conchyliculteurs, leurs plates sont toutes en alu.

30 août 2013
0

difficile de débattre... une coque en composite et tout le reste en harmonie avec la coque on est plu dans les mêmes registres et coûts du bateau à portée de toutes les bourses , tout le monde ne peut s'offrir une navette spatiale ,je quitte ce fil.

31 août 2013
0

Nemo1 :
Ton exemple de carrosseries de voitures n'a de valeur que si on connaît les épaisseurs !!! (héhé... ça m'étonnerait qu'elles soient identiques...)

31 août 2013
0

Le pont et les cotés de ma coque alu font 5 mm... le fond, 7 mm... et ce n'est pas ce qu'il y a de plus épais...

31 août 2013
0

Oui, tu as l'air d'avoir "bon fond"...

:bravo:

31 août 2013
0

"Un éléphaaant... ça trompeu ça trompeuuu..."
:alavotre:

31 août 2013
0

@nemo1 "Le fond de l'air est frais..." Je crois que c'est en... carbone sous sa forme gazeux. :heu:

30 août 2013
0

Oui d'accord avec toi,d'ou l’Intérêt d' échantillonner suffisamment pour ne pas que l'alu fatigue. Mais soyons raisonnable ,pour ce qui est des bateaux composites on parle de polyester et non pas de carbone ou kevlar époxy avec un mappage exemplaire sous vide ou autre . on sait que tous matériau fatigue plus ou moins et la fatigue du polyester est le dé laminage et si l'on doit échantillonner un bateau polyester pour ne jamais qu'il fatigue il sera beaucoup plus lourd qu'un alu .
On voit que les plus vieux et plus solides bateaux en polyester qui ont vraiment navigué commencent a donner des signes de fatigue sérieux.
je ne crois pas connaitre de très grands bateaux en polyester et peut-être même en carbone kevlar . il sont soit acier soit alu, je parle de bateaux au delà de 50 m
j'ai construi presque 2 fois plus lourd en poids net alu que ce qui se fait en général, et je suis encore moins lourd qu'un bateau polyester des année 85 de même taille.

02 sept. 2013
0

oui, et jamais en hamburger !
CMA .... :-D

30 août 2013
0

Pourquoi il n'y a que les Français qui ont des bateaux en alu??

30 août 2013
0

Hihi... Peut être parce que (Papy) Moitessier disait à la fin d'un livre : "la prochaîne fois ce sera avec un 10 m alu"...
Sinon, aux états unis on fait des bateaux en alu. Et même des gros à moteur... ou des bateaux de pêche... ou des barques...

30 août 2013
0

Pechiney a marqué les esprits (?) ;-)

02 sept. 2013
0

Il y en a aussi pas mal en Hollande.

02 sept. 2013
0

Et en Nouvelle Zélande, Canada

30 août 2013
0

bizarre ces idées :

Petite histoire veçu:

un ami voici plusieurs années ,m'appelle au telephone un peu désemparé :
il était echoué sur la grande plage du Sillon à St Malo (pour ceux qui connaissent) , à 100/200m de celle-ci il était rentré dans une bille de bois et il n'a eu son salut qu'au reflexe de faire route vers la plage ou son bateau a coulé .

Pas besoin de faire le TDM pour rencontrer des aventures .

30 août 2013
0

Bonjour,

En vrac, quelques idées me viennent à l'esprit :

Il y a d'abord un problème de budget. A taille égale, dans un état comparable, un alu est nettement plus cher. Si l'on reste en France, ce n'est pas forcément un problème dans la mesure où l'alu garde une bonne cote.

Mais il y a le problème de la revente en cours de voyage. Cette éventualité est à prendre en compte. Il n'y a qu'en France où l'alu a autant la cote. Le voyageur qui décidera de vendre son alu en cours de périple hors de France (cas fréquent) devra accepter de baisser le prix. A l'inverse, les bateaux de grandes séries polyester se vendent plutôt bien à l'étranger. Je me soviens de deux alu de marque renomée qui ne trouvaient pas acquéreur à Nouméa alors que nous avons vendu notre "pot de yaourt" en deux semaines. (Je note que l'un de ces alu n'est toujours pas vendu trois ans après)

Il y a également le problème de l'entretien. Une fois le traitement anti-osmose réalisé, une coque polyester ne présente pas de problème d'entretien particulier. Il n'en va pas de même pour une coque alu. Toute installation, modification etc... devra être réalisées selon les règles de l'art. Cela pose parfois déjà des problèmes en France, mais si vous faites installer un radar à Panama parce que ce n'est pas cher, vous avez intérêt à connaitre et à suivre l'installation de près.

Enfin, on constate que la très très grande majorité des bateaux de voyage sont en polyester.

A+ Sergio
www.plaisance-pratique.com[...]ec-quel

30 août 2013
0

Héhé... tu as compris Gregos, l'"Oie sauvage" a coûté (Bavaria 38 neuf en 2004) 170 000 € ! Joli budget pour faire un tour du monde...
Quand je pense aux bateaux d'occasion impeccables que l'on peut avoir pour 170 000 €... je reste rêveur...
Restons concret, puisque tu cherches dans les 10 m : Des Melody, par exemple, il y en a plein à moins de 25 000 €, déjà équipés. Disons qu'avec 30 000 € tu dois faire le truc...

30 août 2013
2

l épaisseur cité plus haut ne veut rien dire , entre un vulgaire roving/mat et un quadriaxial .

30 août 2013
0

Et que die alors sur les renforts de cadènes de haubans inexistants ? (par exemple...)

30 août 2013
0

la fabrication des bateaux a évolué ;il suffit de regarder les bateaux du Vendée Globe l'épaisseur de leur coque ferait peur à certains d'entre nous .

30 août 2013
0

Déja lorsque j'ai vu l'epaisseur des Super Maramu réparés à La Rochelle aprés 99 , j'ai pris peur !!
Trismus 2 polyester sandwich relire le livre et vous comprendrez pourquoi le suivant avait été construit en alu (polyester mangé par la glace en Antartique et coulé par cétacés au large du Brésil)
Polar Bounds plusieurs passage NE/NW alu
Fleur Australe passage du nw alu
Aurora Magnetica hivernage grand nord alu
Dernier bateau de Jimmy Cornell (comme le precedent) alu (passage du NW prevu l'année prochaine)
Vagabon 2 plusieurs hivernage, passage NE et NW

Si tu veux faire du hors piste , peut etre ce fier au choix de predeceseurs experimentés .
Pour faire un tour du monde "tranquillou" par les tropiques sauf mauvaises rencontres ou fortunes de mers le nombre de bateaux "limites" voir trés limites qui en ont réussi un sans gros probléme t'apportte aussi la réponse .

03 sept. 2013
0

Il y a même eu un petit trimaran Norvegien qui a reussi les deux passages ....mais il n'a pas rencontré de glace .
Par ce qu'avant même la qualité ou non de l'équipage ce sont les conditions rencontrées qui peuvent faire la différence.
Vous avez sans doute en memoires la photo de Vagabon 2 gité dans un champ de glace chaotique ou Tara un peu cabossée aprés sa dérive Artique. ou le bordé de Damien 2 aprés son hivernage Antartique, et pourtant ce ne sont pas la des bateaux que l'on peut qualifier de "fragile" ou "legers" .
Certes on peut tenter n'importe quoi avec des bateaux qui ne sont pas prevus pour à l'origine (un tour du monde ou une transat sur des bateaux prevus à l'origine pour des regates) mais au moment ou les conditions ne seront plus optimum la "marge" sera nulle (voir moins pour ceux qui ne sont pas revenus ).
Aprés comme je l'ai ecrit plus haut chacun choisi le materiaux qui semble lui offrir le meilleur compromis .
Enfin pour ceux qui ont le choix , perso , depuis quelle a vu les bordés de Super Maramu éclatés ma femme m'a dit ...Niet ! pour le polyester .
Et vous l'avait compris c'est elle qui commande
:lavache: :mdr: :non: :policier:

03 sept. 2013
0

Problème de rigidité !? :jelaferme: :acheval:

0

il y a aussi plusieurs bateau en strate qui ont fait le passage du nord ouest dont berrimilia un petit dix metres australien de serie et bcp d'autre encore ,ce qui compte c'est pas le bateau mais le marin :-)

1

le plastique c'est fantastic !

tient alors pourquoi on se fait pas des preservatifs en feuille d'alu? :mdr:

30 août 2013
1

Leur prix également :-p

30 août 2013
1

Oui, les matériaux utilisés sur les Fiat Panda ne sont pas les mêmes que sur les navettes spatiales...
:mdr:

30 août 2013
2

Ce fil me fait rire ;-). Il est humain de vouloir se faire l'avocat du matériau qui compose son bateau adoré. Mais il me semble qu'on peut faire tout et n'importe quoi en polyester comme en alu.

A force de chercher et d'observer, je me suis fait à l'îdée que ce n'est pas tant le matériau qui compte mais la manière dont il est travaillé pour en faire un bateau de VOYAGE. Entre la structure de l'ensemble, les épaisseurs de la coque et les procédés de fabrication, si ce n'est pas cohérent ou que ça ne correspond pas au programme envisagé, c'est pas cool.

Les gens qui soutiennent qu'un matériau est plus facile à entretenir qu'un autre me font rire aussi. Je suis une fois de plus désolé, mais la mer n'épargne rien, il faut malheureusement faire un carénage régulier pour entretenir les œuvres vives et surveiller l'oxydation quelque soit le matériau : protéger l'alu contre l'électrolyse, protéger le polyester contre l'osmose et les infiltrations, mettre de l'antifouling, etc.

Je privilégierais bien sûr le matériaux que je connais le plus si je suis bricoleur. Sinon je chercherais un bateau de voyage idéal pour mon programme parmi les réalisations d'architectes et de chantiers les plus réputés. Voili voilou.

30 août 2013
0

@g1p, rions ensemble, je plussois à 100% :pouce:

30 août 2013
0

Moi itout qui ai eu :
- du bois classique, de l'acier, du mi-bois mi- polyester (chassiron gc), de l'acier , de l'acier, du polyester, de l'alu, de l'acier, du polyester, et en toute fin encore de l'alu.
Plus haut on compare l'alu et les bateaux hi tech du vendée globe en oubliant un "petit" detail" le prix de revient des deux choix .
Croire qu'un materiaux peut etre la panacé c'est ne pas avoir eu beaucoup d'experience de differents materiaux.
Comme ecrit ci dessus chacun a ses avantages et ses inconvénients.
L'alu a bien sur le risque de "l'electrolyse" , mais je doute fort qu'un des bateau en polyester (chassiron gc, Mango, Cheoy Lee53, Taïpan)que nous ayons eu ai pu casser le quai de Regio de Calabre avec pour seule conséquence 50 cm de martyr abimé...

30 août 2013
0

Problemes d'etancheité sur la partie bois , osmose sur la partie polyester et surtout la construction en deux demi coques nous a fait peur.
Surtout apres avoir été intrigués par un suintement malodorant au niveau de "la piece d'etambot" nous avons pu y enfiler la moitiée d'une lame de scie avant de rencontrer "quelque" chose.
L'acier est aussi tres facile à réparer , comme l'alu d'ailleurs : on coupe et on ressoude un nouveau morceau .
Comme ecrit plus haut pour du "hors piste" je ne vois que le metal, resistant bien à l'abrasion, au poinconement, facile à reparer, rigide (si convenablement echantilloné). par exemple nous posons nos 33t sur un seul point de la coque et sur son aileron de gouvernail, lorsque notre Cheoy Lee a été sorti pour traitement osmose (un an aprés un premier traitement...) il posait sur sa quille plus de nombreux étais et la coque a bien "travaillée" au point de fendre le "formica " habillant la cloison des douches .
Et pourtant ce modéle n'est pas réputé pour etre construit "léger".

Sinon , le GC est un bateau sympa ne pas esperer en faire un foudre de guerre, les aménagements sont sympas, bien sur c'est une autre époque

30 août 2013
0

Le bois/polyester type chassiron me semble être un excellent compromis: solide, facile à réparer, pas trop cher....
Longcours, toi qui a eu un GC, t'en penses quoi?

30 août 2013
0

Une photo pour illustrer ce que j'entends par "casser le quai" , rassurez vous il en reste!! :mdr: :langue2:

Mais que ceux qui passe la bas aient une pensée émue pour notre martyr qui a été martyrisé :lavache: :lavache:

30 août 2013
2

Bonjour,

Un peu d'Histoire des chantiers Français de grande série (plastique)...

C'est en 1985 que la FIN (fédé des industries nautiques) à établi son rapport (sur demande insistante de Bénéteau) sur l'utilisation des voiliers de plaisance sur les côtes FR et qui a abouti à cette fameuse "limite" d'utilisation MOYENNE de 3 jours par ans (en fait je crois que c'étais 3.7jours). Les premiers à en tirer les leçons furent Bénéteau qui changèrent leur Process de fabrication et réduirent fortement leurs échantillonnages tous azimuth pour réduire leur coût. Le premier Bénéteau "Light" à sortir des chaines fût le 35S5 (Berret et ... Stark!) puis les 41S5, 45F5 etc...
Leur concurent direct Jeanneau (avant d'être racheté en 95 par Beneteau qui à toujours gardé son avance sur les autres chantiers FR) à été le second, puis Kiriè etc...
Et quasi dans cette même période, les principaux clients de ces (grands) chantiers étaient le marché de la location plus que les particuliers bouffeurs d'écoutes...

Donc pour dire quelques généralités, les voiliers plastique d'avant 1990 étaient (bien) mieux échantillonnés que par la suite...

L'echantillonnage de coque n'est pas le pire. Sur les plastiques il faut surveiller les "coutures": Liaison pont coque/ coque jupe/ pont baille à mouillage... (C'est à mon sens un des avantages des alu dont l'ensemble est plus homogène, pas un assemblage de pices collées entre elles)
Autre chose à fuir, ce sont les contre-moules intérieurs en guise de varangage...
Et puis il y a des choses comme: entrainement des drosses de barre à roue à l'aide d'un pignon/chaine, remplacé par un simple bout enroulé autour d'un tube PVC de plomberie rempli de CP comme sur les 40.7

Perso (et cela n'engage que moi!) je classerais par ordre de préférence (et sans considérations financières)
1- Les "vieux" voiliers plastiques pour peu qu'ils aient été entretenus (anti-osmose)
2- Les Alus
3- Les plastiques "récent"

Ce qui est dommage c'est que si la solidité à bien baissé (il y a qu'a voir les catalogues des chantiers ou des renforts aux endroits stratègiques sont devenus des options "pack TDM" "Pack Régate" etc...) il y a un domaine ou cette industrie à bien progressé depuis les années 90 c'est l'ergonomie (coqptit en T, plan de pont...)

Si les Alus sont à peu près tous égaux dans leur conception/réalisation (hormis les Strongall) il y a de très grandes différences dans la famille des plastiques.

02 sept. 2013
0

La technique de l'aluminium (et celles de l'acier) est connue et quasi figée depuis des décennies.
Les composites continuent leur évolution depuis plus de (mais seulement) 60 ans de diffusion courante.

Si on devait te suivre à la lettre, il vaudrait mieux voler dans des Caravelles et des DC 9 que dans un Airbus ou un Boeing moderne dont une grande partie est désormais faite en composite.

30 août 201330 août 2013
0

Perso, je trouve qu'un beau trou est bien plus joli qu'une vilaine bosse... :acheval:

30 août 2013
0

Ca depend il y a aussi des bosses bien sympathiques ... :jelaferme: :acheval:

30 août 201330 août 2013
2

Expérience perso, sans jugement de valeur

1) j'ai passé deux ans à rénover le Maracuja 42 d'un ami, référence de la construction alu à la française, qui a coulé en 2 minutes par rupture d'une soudure de puits de dérive, lors d'un talonnage à moins de 5 noeuds au moteur. Un renflouement pas facile et des frais considérables de reconstruction (environ 80.000 euros)

2) je suis monté à 6,5 noeuds à la voile avec mon NQN, solide construction polyester, sur un cailloux. Point d'impact devant la quille. arrêt brutal et vol plané du skipper. Absolument aucun dégât structurel. stratifié arraché au point d'impact sur la surface de la main et une profondeur de 1 cm environ. La coque fait 3,5 cm d'épaisseur à cet endroit, et beaucoup plus au niveau de la quille.
un joli pâté d'époxy a étanchéifié le stratifié pendant 1 an, avant une réparation plus soignée d'une demi journée de travail et 15 euros !
3) conclusion : il existe des voiliers stratifié extrêmement bien construits, faut pas avoir peur.

30 août 2013
0

Merci a tous pour votre participation.
Mais avec tout ca ,
je prefere toujours l'alu pour la securité.
Le plastique pour le prix
Pour l'alu au niveau electrolyse , j'ai l'impression qu'il faille juste changer les anodes au moins tous les ans et inspecter la cale tous les ans aussi.
Peut etre que c'est plus compliquer que ca...
Mais c'est vrai que l'alu c'est l'halu , c'est franchement cher.

30 août 2013
0

Anodes de bonne qualité (à gratter de temps en temps), revêtement protecteur à renouveler au carénage, circuit électrique bipolaire et bien isolé, un détecteur de fuite pour être sûr que tout va bien et ça roule.

31 août 2013
0

L'électrolys ?

Le phénomène et les causes sont maintenant bien connus, ce n'était pas le cas pour tout le monde il y a 20 ans chez le quidam. Il faut simplement bien étudier la question pour éviter de faire des conneries...

Pour commencer, ne pas confondre corrosion galvanique et électrolyse.
- Le premier c'est "la pile" : Deux métaux différents, reliés entre eux et baignant dans un liquide acide ou conducteur (eau de mer…). ?
- Le deuxième se produit lorsqu'il y a une fuite de courant (12 ou 220 V). Ce cas est bien plus grave...

Pour protéger les parties métalliques de la « corrosion galvanique », il faut mettre des anodes en zinc, sur la coque, l’arbre d’hélice, le gouvernail, le saildrive… etc. Pour s’assurer que la protection galvanique est correcte, on peut mesurer le potentiel galvanique à l’aide d’un Voltmètre muni d’une électrode de référence (argent/chlorure d’argent). Pour un bateau alu la valeur mesurée doit se situer entre – 900 mV et -1100 mV. (par exemple, une pendanode peut abaisser le valeur de -50 mV…).
Une bêtise classique : Relier la coque à la terre par le réseau 220 V du quai. Dans ce cas, il ne s’agit pas d’une fuite de courant, mais le bateau est relié (par la terre) à tout ce qui dans le port est branché à cette même terre. C’est une « grosse pile »… Pour avoir tout de même la protection du différentiel 220 V à bord, il faut utiliser un transfo d'isolement, masse reliée au négatif en sortie de transfo. Ou bien un isolateur galvanique.

Pour ce qui est de « l’électrolyse », personnellement, je ne me branche pas au 220 V du quai (sauf pour la perceuse...), et j'ai relié ensemble coque, moteur et moins des batteries (interconnexion réalisée en un seul endroit). Cela prévient des fuites du 12 V qui, si il y en a, elle se déchargent aux batteries. En aucun cas on doit utiliser la coque comme "moins" (comme sur les voitures…), et toutes les alimentations sont en bifilaire. En France cela fait peur au plaisanciers, mais tous les pros le font (pêche, marine nationale, commerce...). Aux états unis, c'est... obligatoire...
Mais ça n'engage que moi...

30 août 2013
0

Libre à toi. Comme dit plus haut: il n'y a pas de materiau ideal...

Si tu préfère l'alu sache que l'autre ennemi de ce matériau c'est... la vibration! surveille le bati moteur et leurs silent-block, idem pour une génératice (si il y a). Un autre conseil: avant de partir apprends à souder ce matériau (ce n'est pas facile du tout!), cela te permettra d'entretenir par toi même ... et de remplir la caisse de bord aux escales car c'est une compétence pas si courante hors des sentiers battus...

30 août 2013
0

Apprendre à souder de l'alu ? De ce que j'en sais, c'est une affaire de spécialiste, surtout quand il s'agit d'intervenir sur la structure. Je conseillerais à personne de s'improviser soudeur alu pour réparer sa coque ! En revanche il peut s'avérer utile de reconnaître une bonne soudure afin d'éviter d'acheter n'importe quoi et de superviser d'éventuels travaux, car même les professionnels sont capables de bacler un cordon. En étant un peu averti, on peut reconnaître une soudure bien faite, au moins sur de la tôle pas trop épaisse.

30 août 2013
0

j'ai les oreilles qui sifflent ;-)

31 août 2013
0

Magnifique .. quel travail ...

31 août 2013
0

Il y a bien des méthodes pour contrôler les soudures. Non?

31 août 2013
0

Joli projet, bravo ! Point de doute qu'avec du temps, de la volonté et de la motivation il est possible de devenir un très bon amateur et de faire des constructions robustes. Mais il faut de la patience, des moyens et de la motivation que la plupart des gens n'ont pas. Il reste l'achat d'un bateau d'occasion et à défaut d'être certain que les soudures sont bonnes, autant savoir reconnaître les mauvaises quand elles sont apparentes. Vous me direz que l'expert peut venir avec ses appareils de mesure et son savoir-faire... choisissez-le bien alors parce que celui que j'ai engagé pour mon boat n'y connaissais absolument rien.

31 août 2013
0

D'accord avec toi , sur notre premier bateau en alu qui n'etait qu'une coque inachevée , j'ai fait déplacé les gars de Garcia pour la majeure partie des choses à terminer (malgré un tres lointain stage de 6 mois en AFPA "soudure mixte" ) puis lorsque j'ai acheté mon poste et me suis lancé ...
Reflexion de "la loutte" lorsqu'il est venu à bord : " c'est toi qui a soudé ? Pourquoi nous a tu fais ch... à t'envoyer un soudeur"
Je pense qu'au debut c'est avoir le reglage optimum du poste le plus dur à trouver, j'avais été essayé un poste plus pointu dans un centre de formation à Caen : tu a l'impresson que ta "montante" ce fait toute seule.
Mais maintenant je n'ai pas soudé depuis 12 ans, et il y a 2 ans j'ai pas osé j'ai donc fait venir un pro ....j'aurais peut etre du m'y remettre ...
Le seul probleme pour nous pour des eventuelles reparations ....avoir du 380 v sous la main
:oups: :lavache:

30 août 2013
0

D'accord avec toi g1p. J'ai bien écris APPRENDRE à souder l'alu. Pas s'improviser soudeur...

30 août 2013
0

"Apprendre à souder de l'alu ? "

ilscavalou.blogs.stw.fr[...]bateau/

31 août 2013
0

j'ai les oreilles qui sifflent ;-) mais j'ai quand même appris. la soudure en elle même n'est pas plus difficile que l'acier,mais les conséquence de cette soudure sont importantes, 20 fois plus de rétreint que l'acier. attention aux tensions internes.il faut toujours avoir cela en tête dans les assemblages, et laisser refroidir.l'importance de la préparation est là indispensable,chanfreins etc, virer l'alumine avant de souder elle a un point de fusion a + de 2000° et lalu a 660°donc grande chance de collage.
a mon avis un pro n'est pas forcément plus rigoureux amateur mais oui! il faut quand mème savoir de quoi il retourne. Avec un minimum d'initiation de sens pratique cela se fait

30 août 2013
0

A la seule différence, c'est que tu ne peux pas savoir, en alu, si la soudure est bonne même si elle est belle , seul le soudeur le sait .

31 août 2013
0

oui! les rayons, mais je répondais a g1p a l’œil rien de sur,. Même la radio va voir les inclusions, mais pas les collages et un ressuage ne passe pas sur un bon collage

30 août 2013
0

Je viens de relire ton premier post... on pense, on ecrit et finalement on ne réponds pas à la question.

"""
J'ai peur d'etre au large , toucher une buche de bois et faire un trou dans la coque.
Donc ma question est:
Faut il arrêter d'avoir peur du plastique ? , est ce vraiment solide ?"""

La résistance d'un matériau de coque quel qu'il soit s'évalue à l'impact (frontal) et au poinçonnement (objet "pointu" attaquant le matériau suivant un angle).

A l'impact, clairement l'alu se déforme mais résiste bien mieux que le polyester (sauf si épaisseur hallucinante ou renfort carbone). Ce dernier la résine est cassante est les tissus se déssolidarisent. Par contre il est bien plus élastique et ne formera pas de bosse. Facilement réparable aussi.

Par contre, au poinçonnement, l'alu se révèle être ... plus fragile! Il se déchire très facilement, plus que le polyester pour qui l'élasticité joue ici en sa faveur!

Pour ton exemple de bille de bois, tout depends par quel bout tu la prends. D'ailleurs, je me souviens d'un article relatant l'histoire d'un voilier en transat qui a coulé après avoir tapé dans le coin d'un contener flottant entre deux eaux... il était en acier!

Contre le poinçonnement, le seul matériau actuel qui y résiste c'est le CP (épais) epoxy protégé au Kevlar (au moins 600g/m2). Mais là on est dans la fabrication à l'unité

30 août 2013
0

J ai eu alu (via 42), polyester haute qualité ( dehler 38 ancien), Cp époxy. Pour un voyag en raisonnant juste sur le matériau, je préfèrerai le dehler : pas d osmose et il passait le crash test de heurt quille rocher. L alu,pas simple en cas de pb. Mayotte, est un territoire français et demande a guillemot comment ça se passe !
Après, il y a le fantasme alu indestructible, corrosion maitrisée. Peut être, mais j ai donné et je n en suis pas convaincu.
Je parle matériau, parce qu'en conception et rangement, le via c est très bien.

30 août 2013
0

François, t'est difficile à décoder ce soir (30 degrés de gite ?)

naufrage du maracuja du à une mauvaise réparation de soudure, pourtant effectuée par un chantier pro en Australie. Souder de l'alu de 10 mm n'est pas donneré à tout le monde, en tout cas pas à un particulier...

la coque n'a pas pu être "reformée" à Mayotte. Trop difficile. Dérives et safran ont été envoyées par le chantier (Garcia)
La coque a été mastiquée.
La réparation du puits a été effectuée à Mayotte par un soudeur pro, sur mes plans (avec renforts et crah box)
Pas de soucis depuis (mais pas de talonnage non plus)

30 août 2013
0

Par rapport au questionnement de nôtre ami, cela a déjà été dit, il me semble, mais quelque soit le matériau choisi, le cloisonnement étanche (et les pompes qui vont bien) est sûrement un élément central de la survie d'un navire

30 août 2013
0

Salut,
Ma seule expérience de l alu, ce sont les vélos de courses. Il y a 15 ans on disait des cadres Alu qu ils vieillissaient mais, perdaient leur qualité mécaniques et que la réparation était impossible parce que souder de l Alu devait se faire sous vide, à l air l oxydation se faisait immédiatement et la soudure ne prenait pas sur l alumine, de plus la plage de température est étroite ce qui abouti en général à faire fondre l alu avant d avoir réussi à souder quand on est amateur. J ai essayer de souder de l alu, une catastrophe.
Par contre de la fibre de verre avec résine époxy ou polyester se répare facilement. La résine epoxy est plus légère que la polyester et on lui prête des qualité de mouillage de la fibre et des qualités mécaniques meilleures que la résine polyester. Il existe des bandes de résines FDV imprégnées de résine polyester qui polymérisent en 10 mn dans l eau en prenant la forme que vous souhaitez. Je pense que ce matériaux peut dans l urgence colmater une voie d eau sur un bateau plastique. J en ai quelques unes a bord en plus des pinoches réglementaires bien sur et du bib.

31 août 2013
0

Il ne vous aura pas échappé qu'il y a ALU et ALU (différents alliages, dont certains sont non soudables, aéronautique en particulier)

L'alu des cadres de vélos n'a certainement rien à voir avec celui des coques de bateau

01 sept. 2013
0

Oui, sans doute, je ne connais que AU4G1. C est pour ça que j ai precisé cadre de velo pour ne pas laisser croire que c'était une verité universelle.

30 août 2013
3

Sujet bien souvent débattu, j'ai eu du plastique, de l'alu, de l'acier et maintenant du cp epoxy.
Tous ont leur qualité et défaut, je retiens cependant de la question de gregos l'inquiétude de se retrouver en mer sur un bateau et aucun des matériaux n'y pourra rien ... j'ai pris plus qu'à mon tour et comme chaque marin s'élognant un temps soit peu des côtes des météos assez dur et quasimment tout les bateaux bien préparés feront l'affaire, le marin lui aura en fait bien peu à faire techniquement sur le moment, je ne pense pas qu'il y est vraiment beaucoup de moyen de s'y préparer il faudra juste savoir faire le dos rond et ensuite seulement vous saurez si vous pouvez continuez de rêver quelque soit le matériaux ....

30 août 201316 juin 2020
0

Bon l'autre jour un intervenant m'a dit : pour inclure une photo dans une réponse tu réponds puis tu rouvre la réponse et alors tu peux y joindre une photo ...c'est vrai mais quand la réponse ne s'affiche pas avant une heure ? ?

Donc la photo qui aurait du être la haut , tout la haut sera la en attendant que la réponse apparaisse

31 août 2013
1

Tous les materiaux sont bon dans la mesure ou la mise en oeuvre est faite correctement .
Ce qui est primordiale c'est la Conception du bateau en fonction de son usage et de son programme de nav.
Pour des lointaines destinations un point me semble prioritaire ,absolu, passant avant toute autre consideration:la Securité
Le bateau doit pouvoir (autant que possible) resté à flot suite à une voie d'eau (generé par de multiples causes) et pour celà le bateau doit etre compartimenté étanche .
Il doit etre solide aussi biensur mais un polyester, alu ou acier s'ils sont destiné au grand voyage ils se valent tous Avis personnel bien sur .

31 août 2013
0

Je plussoie : 3 compartiments au moins, séparés par des portes étanches

architecture très éloignée de celle des bateaux de série

31 août 201331 août 2013
0

Vous avez eu l'occasion de voir de ces bateaux (anciens) SANS cabine avant ?
À l'avant, les voiles, ou/et un atelier, ou/et un garage à vélos, ou/et tout ce que vous pouvez imaginer.
Mais surtout pas un couchage.
Le raisonnement était simple.
Les bateaux étaient pensés pour aller sur la mer.
Les couchages avant, même promus au rang de "cabine du propriétaire", considérés comme inutilisable en mer (pour dormir efficacement) dès la brise établie.

Un bateau ainsi conçu serait très facile à cloisonner au tiers avant, aujourd'hui.
À l'arrière, une cloison véritable pour séparer les coffres/soutes de la zone de vie.
Plus crash box étrave, poupe.
Plus volumes eau/gazoil conçus comme volumes inremplissables lorsque la bateau est envahi.
Plus un ou deux coffres de la zone de vie conçus étanches (capots).
Plus une coque et les cloisons elles-mêmes en composite sandwich (facultatif, ça le ferait pareil sur un acier).

C'est fait.

Bon.
Plus cher bien sûr.
Et sans véritable utilité pour un bateau allant sur la mer quelques jours, à quelques miles.

31 août 2013
0

Un modèle qui pourrait repondre à certains de tes caractéristiques hormis ....les voiles :mdr: :oups:

setsail.com[...]-trial/

31 août 201331 août 2013
0

jpla, tu décris très exactement le Ne Quid Nimis que j'ai vendu il y a deux ans !
Le crash box fait la longueur de la coque sur le fond.
j'ajoute que des vannes sur tous les évents permettent que le moteur et les réservoirs ne se remplissent pas d'eau salée si le bateau part au tapis.
Il semble qu'il soit à nouveau à vendre.
www.leboncoin.fr[...]034.htm

31 août 201331 août 2013
0

le même modèle après qu'il ai "taté" du corail :
setsail.com[...]icient/

31 août 2013
0

vraiment intéressant ce site !
beau canot !...

31 août 2013
0

Donc tous ceux qui mettent en avant l'époxy ou polyester se sentiraient en sécurité de faire un TDM avec ce matériau. (en ayant les compétences).Je comprends que toucher un contener en pleine mer fait couler un bateau et ca peu importe le matériau.
Pour souder l'alu , je mis suis jamais penché , mais je suis plombier et je maîtrise tres bien la soudure et soudo brasure galva chalumeau , mais TIG ca reste a voir.Mais un stage intensif de soudure est important quand on a un voilier alu.

Comme vous dites l'alu c'est bien quand il a ete surveillé , mais en 2-3 ans le bateau peut vraiment souffrir de l'electrolyse si on fait pas gaffe , puis quand il a 30 ans...Pour le meme prix autant acheter un plastique plus recent.
Merci a vous

31 août 2013
0

Bah sinon fais comme moi, prends ton temps et cherche toi un vieux canot qui a une âme et qui a fait ses preuves et en acier.Avec un peu de boulot dessus on en trouve des fois des pas trop chers.
Il y a quelques mois j'étais focalisé sur un alu entre 8 et 10 mètres et je voulais absolument me trouver un flot 18 ou un Zoufri.
Ca m'a passé et je préfère aujourd'hui prendre le temps de trouver un bato presque abandonné ou un propriétaire agé qui ne veut plus naviguer.
Je pense qu'alors tu pourras trouver un navire de construction ancienne et pas cher.
Bien sur il ne sera pas fait pour le près,bien sur il ne te donnera pas de 20 noeuds,bien sur la déco sera datée mais tu pourras aller ou bon te semble sur une unité que tu pourras toujours réparer n'importe où.

31 août 2013
4

Peut être , mais un acier ancien ,a part tout virer pour controler la rouille sous le vraigrage , et surtout comment dans la quille .
Coté solidité oui , coté plaisir a la voile c est souvent la grande tristesse

31 août 2013
0

C'est que Gregos n'a pas dis qu'il était pauvre... Il a juste dis qu'il a peur du plastoc... Mais si il a les moyens, il peut s'en payer un solide...

31 août 2013
0

Oui, avant que tu coules un Amel, même avec un container... :langue2:

31 août 201316 juin 2020
0

Ci après deux tableaux intéressants :
le premier la perte de performances mécanique en fonction du temps passé "à l'eau" ...pas négligeable du tout
le deuxième la perte par "fatigue" contrairement à ce qui a été efrit plus haut cela intervient assez tôt et même sous un "stress" relativement réduit.
Précision : je ne dit pas que c'est un mauvais matériau , mais qu'il ne faut pas croire , comme l'affirme certains ,que c'est la panacée.

01 sept. 2013
0

j'ai pas trop de ronds c'est clair.
Je pensais mettre 45000 euros maxi.
Je regarde l'acier du coup.
Vulcain ou chatam.
Connaissez vous de bonnes marques de voiliers acier pas trop cher ?
Je recherchais un ovni alu , mais hors de prix , c'est dommage.

01 sept. 2013
0

Des voiliers alu pas trop chers de 10m on en trouve, par exemple celui-ci : www.hisse-et-oh.com[...]-mer-34

Si ça dépasse légèrement ton budget, ça ne coûte rien de faire un offre au vendeur, certains sont conscient qu'un acheteur potentiel peut négocier.

01 sept. 2013
0

Et pourquoi pas un Romanee ?

02 sept. 201302 sept. 2013
0

Je dirais mm plus, ils le sont tous,
Mm si certains ont eu de problemes qui depuis 40 ans ont ete resolus ...
Maitre achat amha car ils ne sont plus surevalues, comme le sont encore la plupart des"vieux" alus,
Vois sur pouvreau.romanee.free.fr, on vient de feterles 40 ans de sa naissance, vois le recensement actuel, et ils ne sont pas tous mentionnes la car ils sont partout dans le monde

01 sept. 2013
0

+1 Pas spécialiste, mais certains Romanees ont l'air bien construits.

01 sept. 2013
0

la question n'est elle pas liée au programme ?
si je devais me balader dans les coins glacés par exemple, je choisirai très certainement autre chose que du plastique.
Dans l'absolu, je me renseignerai sans doute sur les statistiques existantes de rencontres d'un OFNI ayant eu pour conséquences une voie d'eau trop importante pour sauver le bateau, ceci en conditions "normales" (pas dans les coins pré-cités),etc... je pense que ca relativise les choses.
Ceci étant, en toute logique, il vaut mieux avoir un acier ou un alu pour se manger les rochers (Altair en témoignera s'il n'est pas en mer...), le meilleur plastique ou équivalent ne fera pas le poids en comparaison.
Peut etre que le plastique gagne l'avantage de l'entretien à terme et la facilité de mise en oeuvre (relative pour moi).

01 sept. 2013
0

Bon, sinon, il existe des protections d'étrave pour prévenir les OFNI...
Et pourquoi pas ? ... finalement...
:tesur:

03 sept. 2013
1

Des protection d étrave pour le ponton ou pour naviguer ?

02 sept. 2013
7

Pour nous, sans hésiter, nous achèterons Plastique....pourquoi, et bien par ce que j'aime les bateaux rapides et nerveux, raide a la toile....nous partons sans enfants, le mieux préparé que nous pouvons et nous sommes conscient des réalités.....pas envie de naviguer dans un "coffre fort" et très envie de me faire plaisir au niveau des sensations. Mais là aussi, c'est un choix personnel.
Il n'existe pas de matériaux idéal, comme il n'existe pas de modèle idéal.
Nous acceptons l'idée qu'en mer, le risque existe, même si nous n'allons pas le provoquer, simplement vivre avec
c'est un peu comme sur la route, dans un Hammer tu prends moins de risque qu'en Twingo
Chaque fois que tu prends ta voiture, tu ne penses pas que tu vas avoir un accident
Alors oui, en mer on raconte surtout "celui qui a perdu sa quille au milieu de nulle part, celui dont l'alu s'est ouvert en deux...." mais de très nombreux plaisanciers naviguent bien loin, sans histoire et parfois sur des bateaux improbables....Sur le fond, c'est plus la capacité de l'équipage qui importe que le choix du matériaux....
Bien se renseigner sur les avantages des uns et des autres et faire son choix, c'est toi qui te collera les inconvénients donc....a méditer et ne pas perdre de vue qu'il vaut mieux choisir ses Em.... et ses contraintes que subir celles du choix des autres....
Le moins mauvais des choix, c'est celui que l'on fait.....

02 sept. 2013
1

pense tu que "raide à la toile, rapide et nerveux" soit une affaire de matériaux? Essaie un Shark 47 ou 50, un Cigale 16 ... c'est de l'alu et cela "avione grâve" ...

02 sept. 2013
0

Et pourquoi pas en "Bamboo" ?
:mdr:

02 sept. 201302 sept. 2013
0

Bamboo, ta conclusion est si juste,
J'aime le metal leger, donc l'alu, et j'ai trouve ce que j'aime dans mon budget, que demander de plus, j'ai fait le choix qui me convient, point barra,

Pour moi cela reste une question d'echantillonage et de qualite de construction que chacun apprecie a sa maniere,

Il est neanmoins a souligner qu' en 2013, un Halberg Rassy en poly ou un Atlantic en alu p.ex. Coutent 2x plus cher qu'un Ovni ou un RM, et 4x plus cher qu'un Bavaria, p. Ex.
Il n'y a pas de secret,
Mais chacun de ces modeles peut t'enmener partout, et aussi eventuellement couler, ...

02 sept. 2013
0

un Halberg Rassy en poly ou un Atlantic en alu p.ex. Coutent 2x plus cher qu'un Ovni ou un RM, et 4x plus cher qu'un Bavaria, p. Ex.

... certes, mais au-delà de leurs qualités mécaniques et techniques, un HR ou un Antlantic sont bien plus aboutis et ressemblent beaucoup plus à un 'yacht' que les excellents bricolages que sont les Ovni et ou les RM. Dans ces derniers, c'est le royaume des panneaux plans, des angles droits et vifs, bref d'une simplicité "un peu pauvre". On y trouvera jamais une main courante en double courbe et bois verni. Certains aiment, d'autres moins.

02 sept. 2013
0

Brufan, en effet. Je ne dis rien d autre. Et a ce prix la. Ca fait cher pour di "pas cher".
Mieux vaut alors une occase bien construite ...

02 sept. 2013
1

Il est amusant de constater à quel point ce sujet réveille les passions !
Pourquoi tant de haine ? On se croirait en religion...

03 sept. 2013
0

euh c'est vrai en France seulement, ailleurs d il n'y a pas de débat, à 99 % polyester de mince à bestial selon le projet et tout va très bien, pas de poste à soudure et de mois de formation, pas d'anodes, d'isolateurs galvaniques, de stress,
:bravo: :scie:

03 sept. 2013
0

Juste en france des fil consacré aux materiaux ?
Ah bon
www.boatdesign.net[...]49.html

Affirmer 99% est totalement faux prenez la peine de clicquer par exemple sur Yachtworld en fonction des differents materiaux et des differentes taille sortez vos calculettes et vous verrez qu'une telle affirmation n'est pas des plus exacte (j'ai la flemme de recherchez un fil ou j'avais pris le temps de faire cela et d'y ecrire les resultats)

03 sept. 2013
0

@JeanLittlewing
C'est normal, dans l'UE nous sommes avec la "Perfide Albion" et "l'autre pays du fromage" les seuls à avoir gardé (entretenu?) une certaine "culture maritime", mais surtout à avoir démocratisé la pratique de la voile. En Italie / Espagne / Portugal et à moindre niveau en Allemagne /Suéde/Finlande, pratiquer la voile est synonyme de "gros sous", de réussite sociale. Son Corolaire est que depuis les années 60 nous avons également dévelloppés une culture de l'auto-construction qui nous a fait chercher d'autres voies (matériaux) tel que le CP (Herbulot), le Ferro-ciment...

1

en suede ,finlande et allemagne il y plus de pratiquant de la voile qu'en france et en angleterre :-)

03 sept. 2013
0

comme tous les fil sur , quel type de voilier pour tel type de programme , quel catamaran , quel équipements etc ... de long fil ou pas grand chose en ressort ...chacun y a va de sa sauce ,puis le fil s éloigne sans souvent de décision de l initiateur qui disparait assez souvent du site

03 sept. 2013
0

Un troll juste pour faire du nombre ?! :lavache: :jelaferme:

je vais en lancer quelques uns du style :
tout chaine vs tout textile
tout gps vs tout sextant
etc etc :aurevoirdame:

03 sept. 2013
0

Alu, acier ou plastique, un choc frontal a 7nds, je pense que tout le monde ira au fond. Une cloison étanche est sans doute une sécurité. Sur le Hanse la coque fait 30 MM. En epoxy avec environ 20 couches de strat, ça semble indestructible mais le haut de la coque jusqu au listions est en sandwich , donc avec de la gîte, si on touche on découpe de bateau. Maintenant, il y a des 411 en pantagonie, des Hanse et toutes les marques connues sont vendues aux 4 coins de la planète, donc on peut dire que tous les bateaux font le tour du monde. À mon a vis ce qui est important, c est la simplicité de reparation de tout ce qui peut tomber en panne ou casser

Au fait, certains WAuquiez n étaient ils pas renforces en Kevlar ou Tawron sur l avant ?

03 sept. 2013
1

J'aime bien ce que David Réard dit des matériaux de construction sur son site :
minilien.fr[...]/a0mjfh
A noter qu'il défend plutôt la construction de bateaux marins et performant.

03 sept. 2013
0

Un peu subjectif (il aime le CP Epoxy) mais intéressant. Pour un bateau de voyage de grande taille, vouloir y gagner en performances sur le poids de la coque me paraît un peu tiré par les cheveux, sauf pour celui qui voyage avec 3 jours de vivres lyophilisées, 9,2l d'eau et 8,7l GO grand max ;)

03 sept. 2013
0

Vos ecrits sont intéressant et plus encore avec vos désaccords. J'e cherche je cherche encore le bateau.Mais du coup j'ai envie d'un acire.genre chatam .Pour l'alu , les romanée ont tres bonnes reputations .
Quand on achete un bateau , l'expert est il toujours de bons conseilles sur l'alu ou l'acier ? Car j'imagine qu'il ne peut pas tout voir .

05 sept. 2013
0

Non, sur un acier il ne verra probablement pas la merde eventuelle cachee derriere les vaigrages. Et il y en a, selon l'age du bateau. Acier = interieur demontable sinon inch allah.

03 sept. 2013
0

Interessant ce lien Blafafoire

1

tres peu d'experts sont competants pour l'acier !j'ai vu un grand nombre d'achats foirés a cause d'une mauvaise expertise !un ancien bon constructeur amateur de bateau acier sera de meilleur conseil :-)

03 sept. 2013
2

C'est très juste, il y a peu d'experts compétents pour l'acier, un chaudronnier de métier ferait mieux l'affaire. Et pour l'alu, idem. Sauf erreur, il est tellement facile de se déclarer "expert" en France qu'il est tout aussi important de connaître la réputation du dit "expert". Un amateur intelligent en sait davantage que certains d'entre eux.

04 sept. 2013
2

Pour ammener de l'eau au moulin dessoi disant "expert" : un ami qui veut acheter un bateau acier aux Antilles fait le voyage , prend un expert sur place .
"l'expert" conclu que le bateau est sain, notre ami conclu l'affaire , rentre en France pour constituer son équipage et acheter divers materiel et retourne sur place quelques semaines plus tard.
Et la le bateau esr en train de couler !! ....
Bateau rappatrié en France sur cargo, 10 ans de procedures avant que l"expert" soit condamné et notre ami en partie dedomagé.
Perso nous n'avons jamais pris "d'expert " assumant nos eventuelles erreurs "d'expertise"

04 sept. 201304 sept. 2013
1

Salut
Les avis d'expertises comportent toujours une clause qui dit : "Sous réserve de ce qui n'a pu être vu et inspecté, ou de vis caché"...
Ceci dit, vu qu'une expertise est obligatoire pour assurer un bateau, lorsque j'ai acheté lie mien, après avoir décidé moi-même de l'acheter, j'ai fait venir l'expert avant l'achat me disant que, peut être, il verrait quelque chose que je n'avais pas vu... Bon, nos avis concordaient... L'expertise de "pré-achat" m'a servi d'expertise générale.

04 sept. 2013
0

Ouais disons que l'expert nous réconforte quand on pense faire le bon choix.
Puis je pense qu'une coque soigneusement inspecter peut etre que bien faite que lorsqu'on demonte entierement l'interieur du bateau.

05 sept. 2013
0

Exact, mais c'est rarement fait pour. A moins d'avoir le temps et la motivation de refaire un nouvel interieur, ce que j'ai fait, et qui en passant permet de se retrouver avec un nouveau bateau. Good luck...

05 sept. 2013
0

Oui, et un bateau personnalisé que l'on sent être "à soi" ! Pas vrai ?

05 sept. 2013
0

Tout a fait, ou comment en remettre une couche sur le cote "unique". Je m'en serait bien passe, mais guere le choix quand il faut y aller avec la sableuse dans les fonds. C'est l'avantage de l'acier, on raye le mot ennui du vocabulaire.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

dans le port de Pollenca aux Baléares

Après la pluie...

  • 4.5 (188)

dans le port de Pollenca aux Baléares

mars 2021