alternateur hitachi 60Amp et répartiteur de charge sans pertes

J'ai acheté un répartiteur de charge sans perte à Mosfet de marque studer.
je l'ai installé sur mon moteur Yanmar 2YM15 équipé d'un alternateur Hitachi 60Amp.
L'alternateur ne charge pas.
après réflexion je me suis rendu compte que l'excitation et la sortie B+ sont cablées sur la même borne.Ma manip adonc eu pour effet de supprimer l'excitation de l'alternateur.
quelqu'un a-t-il déjà démonté cet alternateur pour isoler les 2 fonctions?..
Est-ce compliqué ?.. Est-ce faisable sans danger pour l'alternateur, qui, comme le moteur a 80 heures de fonctionnement.
merci

L'équipage
28 août 2007
28 août 2007
0

Tilikum
te donnera certainement la bonne réponse détaillée.

Mais je peux déjà te rassurer: sans être spécialiste, j'ai démonté le régulateur porte balai standard de mon alternateur neuf Prestolite pour sortir le fil d'excitation. Facile et sans risque.

28 août 2007
0

Euh...
Ben justement, comme mon passe temps favori est de virer les répartiteurs et de ne jamais en monter, je n'ai plus besoin de bricoler les alternateurs ! :-)

Le dernier Hitachi que j'ai autopsié date d'il y a quelques années, et je n'en ai pas sous la main pour vérifier le branchement... mais comme dit Robert c'est sans danger.

[color=blue]_/)[/color]

28 août 2007
0

euh
ben moi j'ai pas compris la question, les deux fils ils sont séparés (s: exite et B+ ) ou alors il sont ensemble et branchés à l'intérieur sur B+ et là comment je ne comprend pas comment il a fait une erreur ???
Eclairez moi SVP

29 août 2007
0

alternateur hitachi et répartiteur
Il est vrai que les répartiteurs de base occasionnent une perte de charge.le srépartiteur à mosfet n'en ont pratiquemùent pas ,ce qui m'a fait choisir ce système car je n'admettrai jamais qu'on puisse mettre 2 batteries en parallèle.
En ce qui concerne le démontage de mon alternateur Hitachi, il se trove qu'il ne possède pas de régulateur porte-balais mais qu'il est équipé d'une électonique complète tout intégrèe, ce qui, je pense, complique énormement le démontage nécessaire pour isoler les circuits induit et inducteur.
A bientôt

29 août 2007
0

peut-être ?
si tu ne trouve pas de solution, en restituant ton répartiteur sans perte coûteux, et en le remplaçant par ceci un peu plus cher, et qui ne met pas les batteries en parrallèle :

www.sterling-power.com[...]att.htm

29 août 2007
0

Eh ben !
Avec tant de convictions apparemment inébranlables, pourquoi poser des questions sur un forum ?

[color=blue]_/)[/color]

30 août 2007
0

Plusieurs sources de productions...
Au moteur, on cherche à charger la batterie moteur et la batterie servitude.

Moteur à l'arrêt, on ne cherche à charger que la batterie servitude, inutile de gaspiller de l'énergie par exemple solaire pour charger la batterie moteur qui, bête comme toutes les batteries absorbera de l'énergie même si chargée à bloc, au détriment de la batterie servitude.

Ensuite, pourquoi ajouter des diodes, les panneaux en sont déjà équipés, tout comme l'éolienne, les autres alternateurs, ainsi que les chargeurs.

Mais bon, chacun est libre de mettre ses euros là où il en a envie ! ;-)

[color=blue]_/)[/color]

30 août 2007
0

Ma question à TILIKUM ...
Je me suis joints au fil d'HEO depuis peu et les réponse de TILIKUM ont souvent beaucoup de sens ... pourquoi donc d'évertue-t-il à retirer les répartiteurs ? J'ai du mal à imaginer s'en passer dés lors qu'on a 2 parcs services, ou plusieurs sources de production (éolienne, panneaux, alt arbre d'hélice) pour le parc services ... Ai-je raté qqch ?

30 août 2007
0

Sans choix technologique
ce que je ne comprend pas c'est pourquoi tu veux retirer l'excitation de la borne B+, et en quoi le fait d'ajouter un élement après, change la référence de ton excitation d'alternateur.
Pour les deux batteries en parallèle, il n'y a aucun problème lors de la charge (puisque c'est la charge qui impose le courant)les problèmes de circulation de courant entre les batteries interviennent lors de la décharge

30 août 2007
0

Zut !
le post était pour chalhadichal

30 août 2007
0

A Yaghou et Aica
Salut à tous,
A Yaghan, notre ami Tilikum est assez grand pour te répondre directement, mais il se trouve qu'il vient d'en donner l'explication technique il y a 2 jours sur ce site: il ne vire pas pour virer, il remplace par un autre systéme (relais de tension) plus simple sans perte de tension, moins cher:

A Aica, leqs problémes de batteries en //, n'interviennent pas qu'en décharge, mais aussi à l'arret ,(si le robinet de batterie reste fermé) puisque elles débitent l'une dans l'autre et s'auto détruisent.
Amicalement
Daniel

30 août 2007
0

oui
tu as raison mais dans mon esprit débiter l'une dans l'autre c'est aussi de la décharge, mais ça va mieux en le disant. ;-)

31 août 200716 juin 2020
0

A KILIKUM et ANPAYADE ... entre autres ...
Je viens de découvrir le CYRIX ou autre coupleur de batteries. Dans mon cas, le circuit puissance 12V que j'envisage est le suivant (cf. fichier joint).
Les principes en sont :
- Avoir un parc (le 3ième) qui puisse à tout moment et manuellement, servir de secours soit à la batterie moteur, soit au parc service normal ... car pouvoir démarrer le moteur c'est bien, mais avoir perdu tout le 12V à bord me semblait risqué ... surtout avec MaxSea !!!
- Eviter de faire tourner un 40CV pour charger des batteries ... d'où un alternateur d'arbre d'hélice et des productions autonomes (panneaux et éoilienne).
Vos remarques générales sur le principe et sur le plan seront les bienvenues ... mais particulièrement votre avis sur la possibilité et avantages que j'aurais de remplacer les 2 répartiteurs 1-2 prévus, par 2 Cyrix ... à ce moment là, les diodes à l'entrée des excitations seraient inutiles ...
Merci de vos retours,

31 août 2007
0

Il y a en fait plein de variantes :
Avec une batterie moteur et deux batteries servitudes, on peut aussi installer deux relais entre la batterie moteur et chacune des batteries servitude.

Par exemple avec un catamaran ayant deux moteurs avec chacun sa batterie et une batterie servitude, on installe un relais entre chaque batterie moteur et celle de la servitude. Résultat : Si un seul moteur est démarré, son alternateur charge la batterie moteur, puis se couple à la batterie servitude, qui à son tour va se coupler à la batterie du moteur qui ne tourne pas encore et la charger.

Autre utilisation de ce type de relais : n'autoriser par exemple un dessalinisateur 12 volts à fonctionner que si la batterie est en charge, ce qui évite de la vider, vu la consommation dudit dessalinisateur.

Je me sert aussi de ces relais pour piloter les extracteurs (ventilos) des moteurs ou des groupes électrogènes...

Liste non exhaustive ! ;-)

[color=blue]_/)[/color]

01 sept. 2007
0

J'ai bien compris MAIS ...
Je suis OK avec ton montage et avec ses avantages, mais si je mets 2 parcs sevices, c'est que j'envisage que l'un des 2 puisse avoir des soucis ... mettons que S1 se mette en court circuit ... alors je passe sur S2 et je continue à naviguer normalement ... sauf qu'avec ton montage, tous mes producteurs doux sont sur S1 (que j'ai isolé) ... mon CYRIX ne couplera jamais car S1 ne sera jamais au dessus 13,2 et pour cause ... donc je vais rapidement vider S2 alors que mon superbe alt. d'arbre débite sur S1 que j'ai isolé ... !
... le comprenez-vous aussi comme moi ?

01 sept. 2007
0

En amont ou en aval ...
Pour être sûr de comprendre, j'essaye de traduire ton tecte en schémé ... et je crainds que tu veuille dire en aval et non en amont ???

01 sept. 2007
0

Je crois qu'on s'est compris ...
Regardes le schéma joint ds mon autre mail.

01 sept. 200716 juin 2020
0

A KILIKUM : Tentative de mise en forme ...
Comme un bon schéma vaut mieux qu'un long discours, je tente de mettre en forme tes mails pour tenter de comprendre ton montage.
Cela ressemble-t-il à cela ?

01 sept. 2007
0

Entre Batt.MOT et Batt.S2 ?
Si c'est cela ta proposition, c'est une bonne idée. Avec un CYRIX en+, je peux même me passer de l'alternateur service ... mais je perds la redondance sur l'alternateur ...
Sinon, pour le reste, le schéma proposé correspond-il à l'esprit de ton montage ?

04 sept. 200716 juin 2020
0

Evolution si remplacement répartiteurs par CYRIX ...
Bonjour,
Depuis presque 1 semaine de fil au sujet de la puissance sur un bateau, j'ai fait évoluer le schéma que j'imaginais initialement (avec répartiteurs) et que j'ai joint au présent fil, dans le schéma suivant avec CYRIX.
Ce qui a changé :
- supression des 2 répartiteurs
- suppression d'un coupleur sur deux
- suppression des diverses diodes retour sur l'excitation des alternateurs (moteur, service et arbre)
- suppression d'un coupe circuit bipolaire sur 3
- passage d'un chargeur à 3 sorties, à un chargeur à 2 sorties
- ajout d'un CYRIX X80/12
- identification de "risques" listés sur le schéma joint.
... je pense que mon montage définitif sera celui-là !
@+

31 août 2007
0

yaghan
le montage avec Cyrix est beaucoup plus simple qu'avec des coupleurs.

Si tu as 3 batteries comme tu veux le faire:

  • l'alternateur moteur va à la batterie moteur (le moteur est cablé comme sur une voiture avec sa batterie, son alternateur et son démarreur)

  • tous les autres producteurs (panneaux, alter d'arbre, éolienne, etc ...) vont à la servitude (1). Pas de problème, tous ces producteurs ont une diode anti-retour intégrée d'origine et peuvent donc être branchés ensembles sur la même batterie.

  • un cyrix est monté entre la batterie moteur et servitude (1)

  • un cyrix est monté entre servitude (1) et servitude (2)

Voilà, rien de plus. ensuite tu mets tes robinets manuels 1, 2, 3 comme du veux en plus.

La charge sera donc automatiquement redirigée, et la décharge sera redirigée par tes robinets manuels.

01 sept. 2007
0

Pour deux batteries
servitude, mon montage perso : www.hisse-et-oh.com[...]dex.php

Toutes les sources de charge et tous les consommateurs sont branchés en amont du sélectionneur de batterie, je travaille donc avec l'une OU l'autre, éventuellement avec les deux en parallèle.

[color=blue]_/)[/color]

01 sept. 2007
0

En amont :
Coté installation électrique.

En aval : les batteries.

Mais il est vrai qu'on peut raisonner dans l'autre sens... ;-)

[color=blue]_/)[/color]

01 sept. 200716 juin 2020
0

Pour entièrement
automatiser le circuit, j'aurais ajouté un deuxième relais :

[color=blue]_/)[/color]

02 sept. 2007
0

Oups...
Je n'avais pas fait attention au fait que tu as un alternateur auxiliaire dédié aux batteries servitude, ce qui est une excellente solution.

Du coup le deuxième relais est inutile, encore que si deux alternateurs débitent dans la même batterie ça ne pose pas de problème si la capacité est suffisante.

[color=blue]_/)[/color]

31 août 2007
0

s'autodetruisent ?
je comprend bien que des batteries en parallele se déchargent l'une dans l'autre jusqu'a atteindre la même tension, mais pourquoi est-ce qu'elles s'autodetruisent en faisant cela ?

31 août 2007
0

Comment je fais ?
Malgré ma réputation de sale caractère, je sais être diplomate (hypocrite ?) et avec un grand sourire indique au client l'adresse d'un concurrent ! :-)

[color=blue]_/)[/color]

31 août 2007
0

énergie douce ?
leon, en quoi une énergie douce nécessite un répartiteur s'il y a deux batteries ? Comment un électron sait-il s'il provient d'une énergie douce ? ;-)

31 août 2007
0

Léon...
En ce qui concerne les "énergies douces" telles que panneaux solaires ou éoliennes, je les branche directement sur la batterie servitude !

Sur mon bateau perso, j'ai en effet deux batteries servitude dont je me sert alternativement un jour sur deux, et j'ai un relais de couplage automatique entre elles.

En utilisation normale, les panneaux solaires ne débitent que dans la batterie en service, et c'est seulement si la tension augmente suffisament que le coupleur entre en action, juste histoire de ne pas gaspiller d'énergie dans le régulateur solaire.

Un relais de couplage automatique correctement conçu comme le cyrix et comme d'autres marques ne font pas "tac tac tac", car ils entrent en action à 13,2 volts et se désactivent à 12,8 volts, sans compter la temporisation intégrée.

Dans la pratique il se passe parfois des heures entre le couplage et le désacouplage.

Les diodes ne font certes rien "clignoter", leur rendement étant tellement lamentable qu'elles restent en effet très discrètes ! ;-)

[color=blue]_/)[/color]

31 août 2007
0

0.5 à 0.7V
Les diodes ordinaires font entre 0.5V à faible courant et 1V aux forts courants. Cela a surtout pour effet d'avoir une batterie jamais convenablement chargée si le régulateur de charge est en amont des diodes. C'est là la plus gênante raison du mauvais rendement.

Une perte de 0.5V à 1V donnera une batterie jamais chargée à plus de 80% environ selon le réglage du régulateur en amont. C'est ça qui les fatigue le plus.

31 août 2007
0

héhéhé ...
le piège !

Si tu mets des diodes et si si tu montes la tension du régulateur de 0.5 à 1V, que va-t-il se passer ?

Supposons que la tension visée soit 14.3V (classique), donc tu montes donc la tension de la source à 14.8-15.3V.

Quand le courant devient faible, la chute de tension dans les diodes tends vers zéro. Pour des sources "douces" qui fonctionnent en permanance, tu vas alors surcharger les batteries en les amenant à 14.8-15.3V à la longue ! Pas bon non plus, très mauvais si ça dure, ce qui est le cas avec les sources douces genre panneau ou éolienne ;-)

J'ai retourné le problème (et essayé aussi) dans tous les sens, y a pas vraiment de solution parfaite, sauf à mettre pour chaque batterie un régulateur autonome. C'est ce que fait Sterling avec son interface de charge tout à fait originale et unique en son genre.

01 sept. 2007
0

Ah bon ?
Pour les chargeurs de quai, ton argument est spécieux. Evidemment ils contiennent des diodes, mais leurs régulations sont un peu plus compliquées qu'une simple paire de diodes de répartiteur. Leurs circuits sont arrangés de manière que ça régule parfaitement en 3 étapes à 14.3V (boost et bulk) puis à 13.5V (float). Il y en a même de plus en plus qui corrigent la tension en fonction de la température de la batterie. Tout ça n'a aucun rapport avec le problème des répartiteurs discutés ici.

Pour le second point, je l'ai constaté en pratique: au bout d'un temps assez long de marche du moteur par exemple (le trajet Continent - Corse par pétole est excellent pour ce genre de test ;-) ), la tension de batterie en aval de mon répartiteur à diode finissait toujours à la même tension qu'en amont des diodes.

C'est pour ça que j'ai aussi fini par supprimer le répartiteur à diode après 8 ans de tests divers.

Un peu avant dans le fil, Tilikum parlait du rendement des répartiteurs à diode. En image, la perte introduite par une diode "press-fit" 50A classique telles que celles montée dans les répartiteurs habituels.

A 30° de température ambiante:
A 5A (60Watts) on perd 5 Watts donc 8%
A 10A (120 Watts) on perd 15 watts donc 12%
A 20A (240W) on perd 40 Watts donc 15%
A 30A (360W) on perd 80 Watts donc presque 20%

Le coupleur automatique a certainement des inconvénients, mais le répartiteurs à diode en a pas mal aussi, le tout est de bien les connaitre avant de faire son choix.

01 sept. 2007
0

coupleur
bon vu l'heure je vois qu'il y en à qui dorment pas ou ils sont dans les iles

petite question, ce quit permet de switcher les batteries de servitude/moteur est-ce un simple coupe circuit ou quelque chose de plus évolué ?
une autre,
et si on met une batterie dans le shéma pour le guindeau et en éventuel propulseur d'étrave ?
merci

01 sept. 2007
0

Pour répondre à leon-m,
en m'excusant d'arriver si tard mais il m'arrive de travailler... ;-)

Pour les diodes, Robert a répondu à toutes les questions et je n'ai rien à ajouter... sauf que pour un vrai pinailleur chaque dixième de volt de chute de tension est un ennemi à éliminer !

Concernant mon installation, j'ai en effet deux batteries servitude, chacune de 24 volts 350 Ah qui sont chargées en parallèle mais utilisées (décharge) alternativement un jour sur deux.

Je considère donc que j'ai UNE batterie de 350 Ah sur laquelle TOUT le bateau est alimenté, plus une autre batterie de la même capacité en secours et en standby pour 24 heures.

Je fais tourner mon groupe électrogène le matin, (à la fraîche un moteur a un meilleur rendement) et charge ces deux batteries en parallèle. La batterie qui était en service les dernières 24 heures se trouve le matin entre 70 et 80% de sa capacité, et celle de la veille en moyenne à 95%.

A la fin de la séance de groupe électrogène avec les deux batteries en parallèle, la batterie en service les dernières 24 heures est remontée à 95%, et celle de la veille à 100%... et je bascule le bateau sur cette dernière.

Ce système un peu particulier est absolument invendable et en outre inutile pour un bateau se trouvant régulièrement à quai, relié à la borne du ponton alimentée 24/24 par EDF.

Pour un bateau au mouillage permanent comme le mien, charger une seule batterie à 100% avec un groupe électrogène ou un moteur de propulsion est impossible, sauf en les faisant tourner 20 heures par jour... d'où mon montage.

Et comme décrit plus haut, mes panneaux solaires chargent LA batterie en service, ils compensent la consommation moyenne durant la journée. Si la journée est particulièrement bien ensoleillée et que la température ambiante est raisonnable (conso frigos) je me retrouve avec une légère surproduction solaire, qui est déviée sur la batterie en standby par le relais de couplage automatique, plutôt que de gaspiller ce surplus d'énergie dans le régulateur solaire.

Quand au remplacement systématique des répartiteurs à diodes classiques, qui en effet équipent 90% de la flottille de plaisance comme me l'a fait remarquer un matelot en MP, c'est loin d'être une preuve de qualité !

Lorsque un plaisancier apprend que son voisin fait deux fois moins de moteur pour charger ses batteries après modification, il ne me semble pas anormal qu'il aille voir un électricien compétent, (et il y en a quelques uns dans ma zone), pour corriger son installation ! ;-)

J'ajoute un petit détail non négligeable : modifier un alternateur pour qu'il fonctionne à peu près correctement avec un répartiteur à diodes supprime automatiquement la garantie.

[color=blue]_/)[/color]

31 août 2007
0

dans le détail ...
Leon, comme pour tout montage, faut que ce soit bien fait. Donc faut un bon coupleur, monté comme il faut.

1) Par construction, la batterie moteur (de faible capacité) est toujours pleine à raz bord si c'est une véritable batterie moteur qui ne sert qu'à cela. En effet dès qu'on tire dessu spour démarrer, elle est rechergée en 10 minutes par l'alternateur.

2) les producteurs "d'énergie douce" ne sont branchés QUE à la batterie servitude ( de grosse capacité) et ne passent PAS par le coupleur. Inutile d'envoyer des "électrons doux" dans une batterie moteur pleine à raze bord.

3) un coupleur sérieux comme le Cyrix a une hytérésis de seuil ET une temporisation qui l'empêchent de "battre" comme tu le décrits.

4) le coupleur ne sert donc QUE à rediriger les sources puissantes (chargeur de quai, alternateur) qui seront branchées sur la batterie moteur.

5) les sources "douce" qui arrivent sur la batterie servitude ne seront quasiment jamais redirigées vers la batterie moteur, celle-ci étant par définition toujours pleine à ras bord.

Donc aucun des symptomes que tu décrits ne peuvent arriver. Ce que tu as vu est le résultat d'un montage pas vraiment bien réalisé, malgré que ce soit un ami à toi ;-) .

01 sept. 2007
0

Quid du chargeur si CYRIX
Ce fil est vraiment trés riche ... surtout quand on découvre les coupleurs !
Avec mon montage joint ci-dessous, imaginons que je mette en place des CYRIX X80/12 en lieu et place des répartiteurs 1 entrée/2 sorties :
- Coté moteur, je garde un indépendance complète : alt.mot. branché uniquement sur batt.mot. ... çà veut dire que mon alt.moteur ne travaillera que les 10mn qui suivrant un démarrage moteur ... le reste du temps, je l'ai payé pour rien !
- Coté des 2 parcs servitudes, je mets un CYRIX entre les 2 parcs. Je parts du principe d'utiliser un parc (S1 par ex.) en priorité. Je cable l'alternateur service sur le parc S2 ... en complément de charge, et bascule sur S1 dés déclanchement du CYRIX. Et tout les producteurs doux (éolienne, panneaux et alt.d'arbre) je les mets sur S1 ... avec le risque qu'ils ne basculent jamais sur S2 si la conso compense les charges douces. Mais j'oriente ainsi toute la compensation douce sur le parc sur lequel sont branchés les consommateurs.
... y a-t-il un bug dans ce principe et ce shéma ?

Par contre, que fait-on du chargeur de quai avec 2 parcs services relièés par un CYRIX, et 1 batt. moteur indépendante ? Prend-on un chargeur à 3 sorties ou 1 à 2 sorties suffit, avec branchement sur S2 et Mot. ?

31 août 2007
0

Dans les cas que tu décrit
Les batteries sont mise en parallèle dès le début et les batteries ont les même caractéristique, ce qu'il faut éviter de faire c'est de mettre deux batteries différentes (decharge différente, capacités différentes)pour comprendre ,le schéma équivalent donnera les courants de ciculation entre les batteries.Ce sont ces courants qui peuvent être importants et détériorer la batterie.

01 sept. 2007
0

auto destruction des batteries en paralleles
Salut à tous,
Bjr A Girouette et Leon,
Oui, au risque de paraître idiot, je confirme que meme si 2 batteries branchées en parallèle, sont identiques sur le papier, meme marque, meme capacité, meme Même date de fabrication, meme date de mise en service, voire meme résistance interne au départ, ces dernières ne vieillirons pas identiquement et les valeurs des résistances internes ne seront plus les mêmes. Les accus sont considérés comme des générateurs: en cas de branchement direct de 2 batteries en parallèles, surtout à l'arrêt,( contrairement aux chariots électriques ,transpalettes et autres, que l'on débranche et recharge dés la non utilisation) il y en aura une de plus faible que l'autre, et la plus puissante débitera dans l'autre. Une fois le processus enclenché elles s'autodétruiront...
Alors bien sur, celà ne se fera pas dans les 15 jours suivants, mais celà se fera...jusqu' à que mort s'en suive! Pas plus bidon que l'énergie douce.
Pour s'en convaincre, lire tous les livres d'éléctricité, encyclopédies ou autres, ou intervenants un peu "pointu" tel que :

Amicalement quandmeme
Daniel

01 sept. 2007
0

Attachez vos ceintures,
et éteignez vos cigarettes, nous allons atterrir sur la planète "plaisance" ! ;-)

95 pour cent des voiliers de plaisance à partir d'une certaine taille ont entre trois et douze batteries en parallèle ou en série parallèle, tout simplement parce que les coffres à batteries sont conçus pour des "tailles basses".

Ce n'est pas bien mais c'est un fait, et je connais très peu de plaisanciers qui acceptent de faire les modifications permettant de loger LA batterie qui va bien, généralement constituée d'éléments de deux volts...

[color=blue]_/)[/color]

01 sept. 2007
0

batteries 2V
On en trouve chez les professionnels et dans le circuit installations "solaire". Leur durée de vie va de 1 à 3 selon la marque et le prix.

Ici il y en a un qui expédie dans toute la France en quelques jours:

b.e.o.free.fr[...]ne2.htm

Mais il y en a bien d'autres.

02 sept. 2007
0

Durée de vie
Cela dépend de plusieurs facteurs : l'entretien, le cyclage, la technologie et la température ambiante.

Rien que pour la température, la plupart des fabricants avouent qu'une batterie conçue pour durer dix ans par 20°C ne tient que cinq ans par 30°C !

Les miennes, des éléments 2 volts à plaques positives tubulaires ont sept ans et semblent bien se porter, elles travaillent entre 30 et 35°C, elles sont cyclées à 30% en moyenne un jour sur deux et j'espère qu'elles résisteront dix ans... ce qui serait équivalent à vingt ans de service par 20°C.

Mais bon, malgré de bons traitements je rêve peut-être... ;-)

[color=blue]_/)[/color]

31 août 2007
0

Si, si, elles s'autodétruisent
Les 2 batteries, une fois raccordées en parallèle, se livrent à une lutte sans merci jusqu'à ce que mort s'en suive!

Plus sérieusement, l'argument est effectivement complètement bidon à mon avis. Vu le nombre d'installations qui sont réalisées à partir de batteries montées en série-parallèle (engins électriques, installations électriques de secours, etc...).

Il en est de même pour l'aversion de Tilikum envers les répartiteurs à diodes. Comment fais-tu, fred, quand un client te demandes de monter un répartiteur? Tu négocies, tu claques la porte, tu traites le client de débile?
Le répartiteur à diode est même quasiment indispensable pour recharger efficacement plusieurs pacs de batterie avec des sources d'énergie douces.

Leon.

31 août 2007
0

L'électron doux
a des bords arrondis ? :jelaferme:

[color=blue]_/)[/color]

31 août 2007
0

Energie douce - explications:
Ais-je besoin d'expliquer tout cela à deux experts en électricité?

Une énergie douce sous entend intensité faible, puissance faible, mais disponible sur de très longue durées. Tout le contraire de l'alternateur/groupe électrogène à qui on demande de débiter beaucoup en peu de temps. Et pour la charge des batteries, ça change tout!
Une éoliène débite ainsi le dixième d'un alternateur (ordre de grandeur). Pour un panneau solaire, c'est pareil.

Quelles sont les conséquences pour le montage d'un répartiteur ou coupleur? Et bien, dans le cas de parc de batterie conséquents, le coupleur à relais (qui ne couple qu'à partir d'un certain seuil de tension) va attendre assez longtemps à partir d'une batterie déchargée avant de commuter, et donc ne va recharger le 2° parc de batteries que rarement.
En effet, durant une charge à faible intensité, la tension n'augmente que très lentement, et atteint donc le seuil de commutation du relais-coupleur assez tard.
Dans ce cas, il y a clairement un parc de batteries défavorisé par rapport à l'autre. Ca n'est donc pas la solution idéale pour les énergies douces, contrairement aux diodes.
Ceci est surtout vrai pour de petits producteurs associés à de gros parcs de batteries.

Et si par malheur un consommateur pompe plus de courant que n'en fournit le générateur "doux" (situation fréquente), le coupleur peut découpler, puis recoupler quand la consommation disparait.

Si en plus ce consommateur en question est sur le 2° parc, ça peut faire un nombre très important de commutations/décommutations! Vous savez: "tac tac tac tac...".
Pourquoi? Ben le consommateur consomme "trop", donc la tension diminue, donc on découple, donc le consommateur n'est plus branché sur le premier parc et la source douce, donc la tension réaugmente, donc on couple, donc la tension diminue... Bref, vous venez de fabriquer un montage capable de faire clignotter automatiquement quelque chose: bravo!
Catastrophique, oui!!!
C'est une situation vécue sur un bateau ami: ces commutations à répétition provoquaient des parasites. On a mis du temps pour trouver la source du problème (présent uniquement en période ensoleillée), et pour corriger le problème en virant ce foutu coupleur à relais et en mettant... des diodes! Plus de problème depuis.

Maintenant, dans une installation bien conçue, je ne vois pas ce que l'on reproche aux répartiteurs à diodes. Mais c'est un autre débat...

Leon.

31 août 2007
0

Rendement d'une diode??
Dans l'installation que je mentionnais ci dessus, le panneau était branché sur un parc de servitude, dans un bateau disposant de 2 parcs de servitude (dont un dédié au frigo-congélo).

Le relais en question avait bien une commutation à 13.2V et une décommutation à 12.8, mais pas de tempo. La tempo est de combien de temps sur ton Cyrix?

&gt En utilisation normale, les panneaux solaires
&gt ne débitent que dans la batterie en service, et
&gt c'est seulement si la tension augmente
&gt suffisament que le coupleur entre en action,
&gt juste histoire de ne pas gaspiller d'énergie
&gt dans le régulateur solaire
Je ne comprend pas ton installation: tu as 2 parc de servitude, mais tu dis brancher que les panneaux solaires sont branchés sur LA batterie de service... Pas clair. Comment est-ce que tu répartis ton énergie solaire entre tes 2 parcs? Où sont branchés tes panneaux?

Sinon, pour des intensités raisonnables et des diodes bien dimensionnées (ce qui est facile avec les intensités plus faibles des énergies douces), les chutes de tension des diodes sont tout de même raisonnables. Qu'est-ce que 0.5V pour un 24V? Ca fait un rendement de 98%! en 12V, on est à 96%! C'est ça que tu appelles LAMENTABLE comme rendement! Peux-tu expliquer, stp?

Leon.

31 août 2007
0

Précisions
robert, c'est pour ça que je précisais "dans une installation bien concue".

&gt Maintenant, dans une installation BIEN CONCUE,
&gt je ne vois pas ce que l'on reproche aux
&gt répartiteurs à diodes. Mais c'est un autre
&gt débat...

L'installation que tu décris n'est pas sérieuse: quand on installe un répartiteur à diodes, soit on relie la borne de référence du répartiteur au régulateur de l'alternateur, soit on modifie le régulateur de l'alternateur pour compenser la chute de tension. Pour les sources d'énergie douce, il faut compenser la chute de tension par une augmentation de la tension réglée en sortie du régulateur, ce qui est possible dans tous les régulateurs que j'ai pu voir (éolienne ou solaire). Tout cela est loin d'être infaisable, et ne justifie pas de mettre des répartiteurs à la poubelle comme le fait fred (ce n'est que mon avis).

Et quand je dis "diodes bien dimensionnées", c'est aussi dire "sur-dimensionnées". Dans ces conditions, la chute de tension dans une diode de qualité sur-dimensionnée dépasse rarement les 0.6V, et la diode ne chauffe quasiment pas.

Avec tout ça, aucun problème majeur. Pas de problème de rendement, une charge complète, etc...

Leon.

01 sept. 2007
0

Pas si piégé que ça...
Le répartiteur à diodes, c'est ce qui est intégré (à l'insu de notre plein gré) dans tous les chargeurs de quai que je connaisse (grandes marques y compris). Et pourtant, quand on est à bord à quai, on laisse le chargeur branché en permanance, 24h/24. Si je comprend bien ce que tu me dis, cela voudrait dire que les batteries seraient largement surchargées dans de telles conditions, et en grand danger de mort! Je ne pense pas... Pourquoi autoriserait-on encore à vendre des chargeurs de batteries si c'était le cas?

Pour ton affirmation "quand le courant devient faible, la chute de tension tend vers zéro", elle n'est pas si exacte que ça. Il suffit de regarder les courbes de chute de tension dans une diode pour s'en convaincre.
Voir ici page 3 par exemple:
www.ortodoxism.ro[...]080.pdf
A intensité très faible (le 100ième de l'intensité continue admissible) il existe encore une chute de tension non nulle: ~0.4V.

Leon.

01 sept. 200716 juin 2020
0

oubli
voilà l'image ...

01 sept. 2007
0

diverses marques
dans mon cas j'ai utilisé à Cyrix 80A (Victron). Certains vendus par les Schip sont à éviter, voir les problèmes qu'à eu Leon avec.

31 août 2007
0

2 parcs de servitude chargés avec du solaire
J'ai apporté une précision importante: le problème concernait un bateau disposant de 2 parcs de batterie de servitude chargées par des panneaux solaires.

&gt 4) le coupleur ne sert donc QUE à rediriger les
&gt sources puissantes (chargeur de quai,
&gt alternateur) qui seront branchées sur la
&gt batterie moteur.
&gt
&gt 5) les sources "douce" qui arrivent sur la
&gt batterie servitude ne seront quasiment jamais
&gt redirigées vers la batterie moteur, celle-ci
&gt étant par définition toujours pleine à ras
&gt bord.

Je suis 100% d'accord avec toi, robert. Mais je ne pense pas que fred le soit. Les coupleurs à relais sont PARFAITEMENT adaptés aux sources d'énergie puissantes, mais PAS DU TOUT aux énergies douces! Aussi je ne comprend pas l'entêtement de fred.

Donc, pour répartir l'énergie issue d'une source "douce" dans plusieurs parcs de servitude, je ne vois que les diodes d'efficaces.

Leon.

01 sept. 2007
0

ta charge par alternateur moteur et cyrixs
:tesur: Et ta charge par le 220 Volts du quai , sont deux choses différentes !:reflechi:

01 sept. 2007
0

a priori
un chargeur a une sortie suffit avec un coupleur entre deux batteries. Et dans ton cas a deux sorties si tu veux charger la batterie moteur

01 sept. 2007
0

deux clans depuis longtemps
apparemment,

les batt en parallèle et ceux qui ne veulent pas,

j'ai connu les deux dans l'industrie, à mon avis, on ne prend pas de risque si on ne les met pas en //, c'est une lapalissade

toutes les installations de forte puissance que j'ai rencontré (par exemple circuit démarrage groupe de secours éclairage d'aéroport) n'avaient pas pas de batt en // , la puissance étant obtenu pas la taille des éléments, d'ailleurs des 2V énormes

par contre j'ai été souvent confronté à des batt en //, sur des installations d'alarme (intrusion ou incendie) pour gagner de l'autonomie , en SAV on avait souvent des problèmes , les installation avaient du mal à rester bonne plus de deux ans... bon il y a avait jusque 5 batt en //

je pense sincèrement, que le manque de travail des batt est le premier danger pour les batt, si elles ont des cycles charge et décharge régulier leur vie est préservé,

mais par mon expérience personnelle je ne suis pas pour les batt en //

01 sept. 2007
0

tilikum
Bonjour et merci à tous pour toutes ces explications.
donc 1 cyrix et LA batterie à éléments de 2 volts, ça serait un bon départ??
ou peut on trouvé ces batteries et quelle est leur durée de vie.

01 sept. 2007
0

merci ..
comme d'habitude toujours intuitif ces fils:pouce:

31 août 200716 juin 2020
0

je viens sqatter
un peu le fil, mais puisqu'on y parle du cyrix, et que tous nos spécialistes sont sur le pont, je vais vous faire part d'une observation.

je me suis aperçu depuis que j'ai branché le mien, que je pouvais désormais démarrer mon moteur même si le sectionneur positif (moteur bien sûr) était coupé.

Est-ce normal avec le cyrix ou ais-je merdu quelque part?

pour le branchement, j'ai adapté le schéma de Robert (merci à lui)

ça m'inquiète car quand je quitte le bateau, on peut me le piquer rien en forçant la clé :-(

merci d'avance de vos remarques et suggestions.

jacky

31 août 2007
0

Le relais Cyrix
étant bidirectionnel, il suffit que la batterie servitude soit en charge et au dessus de 13,2 volts pour qu'elle soit couplée à la batterie moteur.

Le relais devrait être branché entre les "plus" des batteries, si tu as fait le branchement en aval des coupes batterie le moteur peut en effet fonctionner sur la batterie servitude.

[color=blue]_/)[/color]

31 août 2007
0

okay okay
merci Fred encore une fois.
en fait, il me suffit de changer de borne sur les sectionneurs.:reflechi:j'aurais put (dût) y penser tout seul
jacky

31 août 2007
0

me plait bien
ce shéma, si tu pouvait nous le remettre en ligne sur ce fil une fois corrigé ce serait sympa
(pour mettre dans ma bibliothèque)
merci d'avance

31 août 2007
0

Boulal
et moi on a le même avis:

www.hisse-et-oh.com[...]cle.php

31 août 2007
0

ça dépend
sur le schéma j'ai mis le cyrix en aval des coupe circuit, car comme pour la plupart d'entre nous le bateau est abandonné pendant de longs mois entre les périodes de vacances et je ne débranche pas toujours les cosses des batteries. Donc quand je coupe des coupe circuits, il faut que TOUT soit débranché, y compris le Cyrix.

Si tu habites sur le bateau, évidemment tu peux le branché en amont des coupe circuit, car le bateau n'est jamais laissé pendant des mois sans charge.

31 août 2007
0

effectivement
j'avais déjàs récupéré cet article, mais ayant la comprenette difficile, je n'avais pas pigé de suite cette modif, maintenant j'ai compris
merci

31 août 2007
0

ok, merci Robert
je suis content que ma question t'aie apportée un "fan" de plus.

dire que j'ai failli écrire ce que disait Coluche: cet "EXEEEEEELLLENT" schéma de Robert:-D

car cet article, je l'ai lu et relu "x" fois et bien que tu le déconseilles aux non-initiés aux mystères de l'électricité, j'ai (pour l'instant) tout fait moi-même et tout va bien.

maintenant, quand les pannes viendront, si je n'arrive pas à réparer, j'espère ne pas être trop loin d'une connexion internet pour vous appeler "au secours":-D :-D :-D

Jacky

01 sept. 2007
0

et puis
ton cyrix doit souffrir un peu: 200A au lieu des 50 A d'usage prévu..

01 sept. 2007
0

Je confirme, mais
ce n'est pas conçu pour ça ! Mais il existe les modèles 160 et 400 A...

Un démarreur moderne en bon état sur un moteur également en bon état de disons... 50 CV, c'est environ une centaine d'ampères.

[color=blue]_/)[/color]

01 sept. 2007
0

souffrir ?
C'est ce que je craignais aussi quand j'ai monté le mien.

En fait ça va. Tilikum m'a dit que pour le moment il n'a pas encore vu un Cyrix 80A crever pour cause de passage accidentel du courrant du démarreur. On va voir s'il confirme ou si j'ai mal compris ;-)

Le Cyrix est prévu pour 80A et en plus il a la taille de ceux qui sont donnés pour 150A chez certains concurrents ! Ensuite ça dépend du démarreur. Si le moteur est en bon état la consommation du démarreur reste assez faible.

En pratique, sûrement qu'il vaut mieux éviter de faire passer régulièrement tout le courant du démarreur par le Cyrix.

31 août 2007
0

2 questions
Mon bateau:
1 batterie moteur, 1 servitude
1 alternateur, 1 chargeur de quai.
Classique...
Actuellement, j'ai un coupleur à diodes, mais je vais passer au coupleur à relai.
1) Si le coupleur est bidirectionnel, ne serait'il pas logique de relier l'alternateur à la batterie moteur, le chargeur de quai à la servitude, avec le coupleur entre les deux positifs ?
2) Lorsque le relai couple les batteries et que l'alternateur tourne, on a effectivement un courant allant aux batteries. OK. Mais lorsque l'alternateur s'arrête, le relai reste actif 'un certain temps', non ? Le temps que l'une des 2 batteries descende en dessous du seuil d'hysterésie.
Pendant ce temps, les batteries débitent en parallèle. N'est pas préjudiciable à leur durée de vie ?

31 août 2007
0

oui , linadmissible
question 1: c'est bien ce qui dessiné pour l'alternateur. Pour le chargeur de quai, comme ils ont tous 2 sorties, autant les utiliser toutes les deux.

question 2: exact, mais ça redescend très vite en dessous du seuil, quelques minutes sans consommation, et instantanément dès y ait la moindre consommation.

02 sept. 2007
0

Girouette
des batteries servitudes utilisées alternativement ne dispensent pas d'une batterie moteur: le pic de courant pour démarrer un moteur n'est pas bien apprécié par des batteries servitudes spécifiques pour courants faible et décharge profonde.

02 sept. 2007
0

Et dans mon cas précis,
les servitudes sont en 24 volts, mais le moteur en 12 volts ! Les circuits sont donc séparés.

Et pour les consommateurs en 12 volts comme la VHF, la BLU et quelques autres bricoles, ils sont alimentés par un convertisseur 24/12.

[color=blue]_/)[/color]

02 sept. 200716 juin 2020
0

Schéma pas intelligent ... mais schéma quand même !
Aprés quelques interventions sur ce fil et découverte des coupleurs de type CYRIX, j'ai revu mon schéma électrique, et çà donne le fichier joint.
Le principe étant :
- autonomie électrique grace aux énergies douces
- circuit moteur totalement indépendant sauf configuration "secours" commutable avec coupleur à clé
- 2 parcs services (S1 et S2) pour la redondance ... si un lache, on a une solution pour poursuivre la nav. avec instruments, cartographie, etc ...
... mais tout cela est surement améliorable.
Nota : si hyvernage longue durée, il faut débrancher les cosses de S1 et S2.
Bon commentaires ...

02 sept. 2007
0

Je prends çà comme un gage de qualité ...
... qu'il est fort possible que je monte sur mon projet de bateau.
A ce sujet, j'ai un message perso pour TILIKUM : Yaghan et la personne de Toulouse qui t'a contacté récemment pour l'instal de la partie froid (avec SKIN COOLING sur bateau alu) ... c'est le même : moi !
Je suis venu sur le fil HEO pour la 1ère fois il y a quelques jours, et j'ai fait la rapprochement hier ! Comme quoi le monde du bateau est petit !

02 sept. 2007
0

Tilikum
je croyais que tu chargais l'une pendant que l'autre sert ... or dans le schéma proposé ce n'est pas ce qui se passe, ou alors j'ai mal compris ?

02 sept. 2007
0

Ce n'est pas bizarre :
Il y a un alternateur auxiliaire dédié aux batteries servitudes ! ;-)

[color=blue]_/)[/color]

03 sept. 2007
0

Ben...
le problème est que tu perds plus d'un demi volts...

[color=blue]_/)[/color]

03 sept. 2007
0

les diodes ...
C'est possible bien entendu aussi pour la décharge. Mais pas nécessairement simple, et cher si ça doit être fiable.

03 sept. 2007
0

Faut quand même pas
exagérer le problème des batteries en parallèle, ce n'est certes pas l'idéal, mais un montage bien fait et avec des batteries de qualité ne pose pas autant de problèmes qu'on le dit.

Ce qui tue bien plus les batteries, ce sont les montages farfelus, le manque d'entretien et les cycles de charges/décharges mal gérés !

Plus un gros problème bien réel : la température, il y a des bateaux où les batteries sont dans le compartiment moteur !

[color=blue]_/)[/color]

02 sept. 2007
0

Capacités S1 et S2
Aprés 1 an de vis à bord en famille, mes relevés de consommation m'ont amenés à diagnostiquer un besoin de capacité servitudes de 400Ah ... et ceci dans les 2 états particuliers : 1- au mouillage et 2- en navigation. C'est d'ailleurs suite à cette expérience que pour être autonome en énergies douces, j'ai opté pour (panneaux+éolienne) pour le mouillage, et (alt. d'arbre) pour la navigation.
Donc, j'envisage 240Ah (3 batt. de 80Ah) sur S1 et 160Ah sur S2 (2 batt.).

03 sept. 2007
0

La données qui manque ...
... c'est que les jours se suivent et ne se ressembent pas toujours ... certains au mouillage avec soleil, d'autres sans soleil, certains en nav. au travers à 7Nds, d'autres au prés à 3 ... et en plus de tout, le manque de place pour 2 parc de 500Ah !
J'ai donc choisi de scinder le parc service en 2 pour des aspects redondance que chacun a compris, et je jonglerai sur les 2 parcs, selon les besoins du jour ... C'est tout ce que j'ai trouvé pour avoir de la redondance dans la place que j'avais pour mes batteries.

02 sept. 2007
0

dans la logique tilikum et pour les anti-parallele
ou les batteries ne sont pas utilisées en parallele mais alternativement, la batterie moteur devient superfaitatoire. On a toujours en effet en reserve une batterie bien chargée, ce qui était la raison d'etre de la batterie moteur. Que devient le schema de Robert dans ce cas (quelqu'un sautait-il dessiner un schema intelligent )?

02 sept. 2007
0

Pour la partie servitude,
c'est très exactement le schéma appliqué chez moi, y compris les contrôleurs de batterie ! :-)

[color=blue]_/)[/color]

02 sept. 2007
0

Charger l'une
pendant que l'autre sert... non, c'est trop compliqué à gérer, et en plus ça gaspille l'énergie solaire dans sa régulation.

C'est bien comme expliqué plus haut dans le post où j'ai répondu à léon_m.

[color=blue]_/)[/color]

02 sept. 2007
0

c'est bizarre que .
l'alternateur moteur ne charge pas les batteries servitudes alors que c'est en general sa fonction principale

03 sept. 2007
0

toujours cette histoire de batteries en //
Si je comprend bien, on accepte qu'elle soient en // quand elles chargent (la coupleur est ferme au dela de 13,6 V) ou quand elle dechargent vers un cosommateur. Le pb vient quand elles sont livrées a elles-memes. Alors il suffirait de mettre une diode sur la sortie de chaque batterie vers les consommations avant le point commun. Elles pourraient alors charger en //, debiter en //, mais jamais l'une dans l'autre. Est-ce une connerie ?

03 sept. 2007
0

tu perds peut-etre rien
si tu mets des diodes sans chute de tension ou tres faible(j'ai lu sur des fils que ca existe: chotky ou fet)et puis si ca evite la guerre jusqu'a la mort entre batterie, et puis 0,5 V, est-ce important, et puis sur le principe, est-ce bon ?

02 sept. 2007
0

Question ...
Les deux batteries de servitude S1 et S2 seront-elles de même capacité ? Ou bien celle de secours petite et non utilisée dans l'ensemble ?

03 sept. 2007
0

Une grande et une petite ?
yaghan, là j'ai du mal à suivre. Je comprends la batterie de servitude en deux parties égales si on vit à bord en alternant chaque jour de l'une à l'autre. Mais je pige pas l'assemblage "une grande et une petite" !

Si la petite n'est là qu'en secours et ne sert jamais (à part en cas de pépin) , tu as le problème de sa maintenance qui devient difficile. C'est difficile d'assurer la fiabilité d'un élément qui ne sert jamais.

Si la petite sert, elle risque la décharge profonde plus vite que la grande. Donc il vaudrait mieux avec un seul paquet de 400 Ah, la décharge chaque jour sera moins profonde et la durée de vie va nettement augmenter.

Mais il y doit y avoir quelque chose que je n'ai pas compris ou une donnée du problème que je ne connais pas ... ?

01 sept. 2007
0

je suis avec passion ce débat.
En allant sur le site de Cyrix

Je constate que l'appareil consomme moins de 5 mA; Rien n'est dit sur la source qui alimente l'électronique.

Pour un petit bateau qui fait des ronds dans l'eau, comme le mien, laisser un appareil tel que celui ci pour un hivernage, sans autre apport d'énergie, représente pas loin de 30 AH de consommation pour 10 mois. Si on ajoute les fuites naturelles de la batterie...

Toujours cette nuance entre les bateaux qui n'ont que peu de consommateurs et ceux qui sont fortement équipés.

01 sept. 2007
0

en hivernage ...
en principe on débranche les cosses des batteries ... ou bien on met le Cyrix en aval des coupe circuit.

02 sept. 2007
0

Etant à l'origine du sujet
Il est temps que je m'exprime.
AICA me demande pourquoi séparer la sortie B+ de l'excitation.
Tout simplement parce que sur un système à une seule batterie il n'est pas pénalisant que ces deux fonctions soient reliées en interne dans la mesure où la sortie B+ est connectée à la batterie par l'intermédiaire du relais de puissance du démarreur. Le régulateur de l'alternateur est donc alimenté par la même occasion.
Pas de problème donc
Par contre si j'ajoute un répartiteur, la sortie B+ est déconnectée du + batterie, Et le régulateur n'est plus alimenté ce qui interdit le fonctionnement de l'alternateur.
Il faut donc séparer la régulation de la sortie B+ de façon à alimenter la régulation de façon autonome.
Et voilà le pourquoi de mon problème de démontage alternateur pour séparer les 2 circuits de manière à alimenter séparément mon régul ,problème qui est à l'origine de ce post.
A bientôt

02 sept. 2007
0

Il doit s'agir
d'un alternateur Hitachi ultra moderne et inconnu dans nos lointaines îles... car même sur des bateaux neufs de cette année je n'ai pas encore vu de modèles dont l'excitation est commune au B+... :tesur:

[color=blue]_/)[/color]

02 sept. 200716 juin 2020
0

Le régulateur
a cette tête ??

02 sept. 2007
0

Ou alors...
Hitachi utiliserait la technique déjà ancienne de Valéo et de Prestolite : mais il ne s'agit pas de l'excitation qui est commune au B+, mais de la mesure de tension batterie qui permet au régulateur de fonctionner même avec une diode dans le circuit B+ en compensant la chute de tension.

Mais pour ces deux drenières marques le fil de mesure est extérieur et peut être déporté sur le plus batterie. (jaune pour Valéo, et pour Prestolite rouge pour le plus et noir pour le moins).

Si c'est le cas pour Hitachi, peut-être ont-ils voulu empêcher les bricoleurs de bricoler en faisant le branchement en interne ? ;-)

Cela mérite une enquête ! :reflechi:

[color=blue]_/)[/color]

02 sept. 2007
0

Autre question
Le voyant sur le tableau, fonctionne t-il ?

02 sept. 2007
0

l'excitation est
en réalité sur une des bornes d'un connecteur à 2 pinoches . Comme le précise TILIKOM, la borne reliée à B+ est la mesure de tension batterie qui permet de commander la régulation et dont le résultat est de fournir le courant nécessaire à l'obtention de la valeur max de la tension batterie. salut

02 sept. 2007
0

" la borne reliée à B+ " ?
C'est interne ou externe ? Une photo serait peut-être utile...

[color=blue]_/)[/color]

02 sept. 2007
0

Ce connecteur,
de mémoire c'est le contact ! Un plus qui vient de la clé de contact, et l'autre borne "L" va à la lampe témoin de charge.

Sauf erreur c'est donc un alternateur Hitachi tout à fait standard, et il n'y a rien à modifier avec un répartiteur FET.

Par contre, un répartiteur FET doit être alimenté avec un négatif à sa borne dédiée, sinon il ne fonctionne pas...

[color=blue]_/)[/color]

02 sept. 200716 juin 2020
0

Ce connecteur
c'est celui la

02 sept. 2007
0

d'ou peut être
la non polarisation des diodes et donc pas de débit de l'alternateur, c'est çà Tili ??

02 sept. 2007
0

Le répartiteur FET
est alimenté comme il le faut(cad borne moins branchée et les 2 + batterie sur leur 2sorties).
Je pense que la mesure tension batterie et l'excitation sont sur 2 bornes différentes ce qui implique que si la mesure tension batterie et la borne B+ sont reliées intérieurement il faut les séparer pour pouvoir alimenter la borne de mesure U bat .

03 sept. 2007
0

Cet alternateur
n'est donc pas conforme au schéma donné par Aica ?

Ou alors : panne de l'alternateur ou panne du répartiteur.

J'ai déjà vu un alternateur s'envoyer en l'air à cause d'un répartiteur FET pourtant flambant neuf...

[color=blue]_/)[/color]

03 sept. 2007
0

J'irais voir demain
un cata mis à l'eau il y a trois mois, équipé de mpteurs Yanmar avec alternateurs Hitachi et répartiteurs FET Mastervolt... juste pour vérifier le branchement. Il est devant l'atelier mais c'est dimanche...

[color=blue]_/)[/color]

03 sept. 2007
0

repartiteur de charge Studer
Salut à tous,
bsr Chalhadichal,
Si j'ai bien compris ,tu as achetè un répatiteur de charge Studer Série MBI 100/2 Réf RC 102 à 1 entrée et 2 sorties et un voyant de fonctionnement vert..
Ce systéme à la particularité d'utilser des mofsets et donc, pas de pertes de tension...

Pour moi,le montage est donc +B alternateur sur Entrée
et le +B sur chaque sortie des batteries
je ne vois pas de branchement de masse (-B), ni de problémes de branchement d'excitation ,ni de branchement de tension de référence...
Comme je ne connais pas ce matériel, aurais je louper un épisode technique ?
Au fait est ce que le voyant vert s'allume ,
Amicalement
Daniel
Nota: Tilikum t'a demandé une "tof", sur que ca aiderait; (pas plus de 50 ko en JPEG)

03 sept. 2007
0

alternateur bon
tout est ok quand je remets tout comme à l'origine( sans répartiteur).
Cette semaine je rencontre un spécialiste pour tirer tout ça au clair.Je vous tiendrai au courant( de charge!....)

03 sept. 2007
0

une idée saugrenue ...
serait-il possible que cet alternateur soit assez malin pour lire la tension de batterie au moment de la mise du contact (clé "on", moteur à l'arrêt) afin de ne pas débiter (et crever ses diodes) au moment de la mise en rotation si aucune charge n'est branchée ?

Si c'était le cas, ce serait logique: l'introduction du répartiteur fait que l'alternateur à l'arrêt ne "voit" plus la batterie, et donc sa sécurité fait son effet ;-)

Mais bon, c'est une pure supposition théorique.

04 sept. 2007
0

C'est en effet
une hypothèse pas si saugrenue que ça... même si j'ai des doutes : j'ai examiné une installation sur un catamaran équipé de moteurs Yanmar avec des alternateurs Hitachi 80 A et de répartiteurs FET, mais d'une autre marque... aucune modification n'a été faite sur les alternateurs, la peinture d'origine est intacte.

Mais comme l'intéressé semble avoir depuis le début du fil ses convictions bien établies et qu'il ne répond pas aux questions des intervenants qui cherchent à l'aider, j'arrête là mon enquête que je n'aurais même pas dû commencer ! ;-)

[color=blue]_/)[/color]

04 sept. 2007
0

mesure de tension
c'est mon explication en tous cas.
j'ai vu des schémas d'alternateur qui me permettent de tirer cette conclusion.

04 sept. 2007
0

mauel anglais
Si ça interesse quelqu'un j'ai un fichier PDF avec les descriptifs de plusieurs alternateurs dont les Hitachi

04 sept. 2007
0

pourquoi pas
possèdes-tu les documents concernant les alternateurs hitachi LR 160 741 et LR 180 ???
merci

04 sept. 2007
0

Peut être la même doc
là; les photos précédentes en sont extraitent
www.kb-kbh.dk[...]ocr.pdf

05 sept. 2007
0

doc
Merci beaucoup.
j'avais déjà cette doc mais je pense qu'elle doit dater un peu.
Ca peut quand même servir

05 sept. 2007
0

c'est en effet
ce document qui est en ma posession. dommage ....

05 sept. 2007
0

pour me réconcilier
L'alternateur 80 Amp d'Hitachi a une connexion supplémentaire par rapport au modèle 60 Amp.
Je pense que c'est la liaison que je voudrais sortir de mon alternateur.
Je suis désoléd'avoir vexé Tilikom.J'espère qu'il s'en remettra
A bientôt

05 sept. 2007
0

Vexé moi ?
Certainement pas ! C'est mal me connaître : lorsque je suis vexé je boude et ne dit plus rien durant trois semaines ! :-D

Par contre, agacé oui ! Plusieurs intervenants vous posent des questions pour réfléchir au problème et éventuellement y répondre : rien ! Aucune réponse.

Par contre, des certitudes oui : "moi je pense que...", à se demander pourquoi poser des questions sur un forum...

Moi-même et plusieurs de mes collègues que j'ai interrogé pour confirmer je que je pense avons remplacé à maintes reprises des alternateurs d'origine par des modèles 80 A, les branchements sont rigoureusement identiques.

Si vous avez un modèle spécial peu connu et que vous ne communiquez pas les renseignements qui permettraient de répondre, n'espérez pas trouver ici une miraculeuse solution.

Over and out.

[color=blue]_/)[/color]

06 sept. 2007
0

pas de photos
mon alternateur hitachi 60Amp possède un connecteur à 2 broches en plus des sorties B+ , masse et tachimètre.
J'ai pu observer un modèle de même marque mais de 80Amp sur un yanmar 3QM30, il possèdait une sortie supplémentaire.
C'est tout ce que je peux dire. Il n'y apas de quoi se facher.
A bientôt

06 sept. 2007
0

modèle spécial
j'ai déjà communiqué les références de l'alternateur en question.
LR 160 741 60AMP
Je n'ai pas de photos parce que je l'ai déposé une fois et je n'avais pas mon Apn
désolé.
Pour Tilikom j'ai cru deviner que tu étais sur La Martinique que j'ai eu la chance de connaître il y a 2 ans.Avec des anecdotes que je pourrais te raconter si çà t'intéresse. sur ton mail

06 sept. 2007
0

L'alternateur
au départ du post c'est bien un 60A, vu la réf c'est le dessin que j'ai mis, maintenant tu parles d'un 80 A c'est avec celui là que tu as des problèmes ?
ou alors j'ai sauté un épisode ??

06 sept. 2007
0

L'alternateur
C'est un 60 A comme au début du post
Ou alors un 80 A
Pour le dessin du 60 A on l'a maintenant puisque je l'ai mise plus haut dans le post

06 sept. 2007
0

deux posts
bloqués ??

06 sept. 2007
0

L'alternateur
message précédent "j'avais pas compris comment changé de page!!!"
Au début du post tu parlais d'un alternateur 60 A
Puis tu parles d'un 80 A, tu as l'intention de mettre un 80 A ?
Pour le 60 A j'ai mis le dessin sur un post précédent ayant la même référence,tu confirmes que c'est celui là ?
Tilikum a dit dans un post précédent c'est soit l'alternateur ou le répartiteur, tu réponds l'alternateur seul fonctionne, OK
Quid du répartiteur , tu peux essayer le + batterie sur l'entrée, le moins sur la masse et mettre une lampe sur chaque sortie pour voir si les diodes polarisent ?
Et autre question le fil que tu désires sortir, c'est dans quel but? puisque la diode est passante (a la chute de tension prêt qui est très faible dans ton cas) le potentiel à l'entrée de ton répartiteur est la même qu'a la sortie non ?

06 sept. 2007
0

mon alternateur 60Amp
me convient parfaitement, son seul défaut est que pour y adjoindre un répartiteur, il faut le démonter et sortir le signal qui permettra au rotor d'être excité.
Alors que le modèle 80Amp est prévu pour d'origine

07 sept. 2007
0

NON
Dans le cas du 60A il ne faut rien sortir de plus pour adjoindre un répartiteur

07 sept. 2007
0

Oui Robert
Comme tu le dis pour compenser, mais ce n'est pas son désir (puisque 0,2V de chute uniquement,avec son répartiteur de qualité)) mais comme tu le dis aussi cela ne change rien au fonctionnement de l'alternateur.
Et on en revient a ce qu'a dit tilikum
soit l'alternateur (vérifier par l'auteur et OK)
Soit le répartiteur (à voir)

07 sept. 2007
0

Complément
Pour savoir si une diode fonctionne il faut l'essayer avec un test en courant et non pas uniquement par une mesure de tension, les potentiels flottants après la destruction d'une diode peuvent induire en erreur

07 sept. 2007
0

parfois ...
pour compenser la perte de 0.7V du répartiteur, on sort le fil de référence du l'alternateur pour l'amener sur la borne compensation du répartiteur. Mais ce n'est pas une obligation pour que l'alternateur fonctionne.

08 sept. 2007
0

pourquoi non
AICA a-t-il des sources sures pour affirmer qu'il n'y a rien à changer pour que le 60 Amp fonctionne avec un répartiteur ? j'ai questionné le service après vente Yanmar(Fenwick) qui m'affirme qu'il faut ouvrir l'alternateur pour isoler les deux circuits!...
C'est tout ce que je peux affirmer.

08 sept. 2007
0

dilemme
hé bien, grave dilemme: soit tu as la foi en Yanmar, soit tu ne l'as pas ;-)

08 sept. 2007
0

Comme il a été dit souvent
Un alternateur à besoin pour pouvoir débiter du courant d'un courant d'excitation.
Au démarrage ce courant d'excitation n'existe pas et n'existera pas s'il n'y a pas en plus le besoin d'un courant de sortie
(quelque chose de branché)
Sur certains alternateurs il peuvent s'auto-exciter, le magnétisme résiduel est suffisant,il faut aussi une bonne vitesse de rotation, quelqu'un à déjà donné ces valeurs , de mémoire 2000 tours (à vérifier), mais il faut avoir besoin d'un courant de sortie.
D'autre alternateur on besoin de la création d'un petit courant d'excitation ce qui est le cas de ton alternateur, ce courant est créé à travers le voyant de charge de ton alternateur. (le voyant est-il bon : OUI puisque tu nous dis qu'en direct ton alternateur est OK),mais il faut avoir besoin d'un courant de sortie
Traduction de tout ça, ton alternateur est excité mais ne débite pas car....le courant de sortie n'existe pas car il ne passe pas à travers ton répartiteur.
Le répartiteur est -il bien branché, en particulier le moins au moins et l'entrée au B+, ta réponse est oui
Traduction de tout ça:je pense et je pense ne pas être le seul (quelle outrecuidance :-))que ton répartiteur a un problème.
Le fait de sortir un fil et de le branché un peu plus loin dans le circuit (j'imagine à travers une diode comme le dit Robert ou alors sur une de tes batteries (mais laquelle sera la référence au détriment de l'autre)changera comme cela a déjà été dit la référence tension de ton excitation, c'est à dire, que le débit (en courant)de l'alternateur est diminué en fonction de l'état de la charge.

Pourquoi avant d'ouvrir, ne teste tu pas (en courant) ton répartiteur ?

PS: ceci était ma dernière intervention sur ce post; à plus

08 sept. 2007
0

AICA dit
tout à fait juste.
Je vais amener mon répartiteur à la maison et faire un test .
on verra

08 sept. 2007
0

sauf que
je suis persuadé qu'il n'est pas excité car, quand le répartiteur est en place, la lampe témoin n'est pas allumée lorsque je mets le contact avant le démarrage du moteur.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Le Renard, cotre corsaire de St Malo, en 2005

Souvenir d'été

  • 4.5 (28)

Le Renard, cotre corsaire de St Malo, en 2005

novembre 2021