Alternateur d'arbre : question idiote

Mon bato est équipé d'un moteur et inverseur Volvo et la notice dit qu'il faut rester au point mort donc hélice tournante quand on est sous voiles. Je ne sais pas pourquoi mais je suis discipliné ou je me force à l'être.
Dans ces conditions et comme j'ai le projet de me donner plus d'autonomie électrique, je commence à regarder pour un alternateur d'arbre. Comme j'ai toujours entendu que ces alternateurs devaient débiter à plus faible vitesse de rotation qu'un alternateur moteur, j'imaginais avant de regarder ça, que ces alternateurs étaient montés directement sur l'arbre d'hélice (axe traversant).
Et pourtant ceux que je vois sont entrainés via des poulies, alors j'ai une question sûrement idiote : en quoi est-il problématique d'utiliser un alternateur similaire à celui qui équipe mon moteur et d'avoir un rapport de poulies qui le fera tourner à sa vitesse nominale ?

L'équipage
18 oct. 2019
18 oct. 2019
0

Le problème c'est que le rapport de multiplication est limité par la place dont on dispose sous l'arbre, en général.

18 oct. 2019
0

Ce serait donc ça ! Et d'ailleurs quelqu'un a une idée de la gamme de vitesses auxquelles tourne une hélice sous voiles ?

18 oct. 2019
0

Je suis d'accord avec la réponse de matelot, mais si tu as la place, pourqoi pas.

je ne sais pas si ça ne fatigue pas les paliers tant de l'étambot (selon la config) et du réducteur

Bizarre que la notice dise de laisser tourner, souvent ils disent l'inverse

18 oct. 2019
0

Bonjour,
je crois aussi qu'il ne faut pas faire tourner les 2 alternateurs ensemble, ceci sous risque de les bousiller. Sur mon bateau la clef pour enclencher l'alternateur d'arbre est la même que la clef moteur ce qui évite les mise en marches non intentionnelles.

amicalement
JP

18 oct. 2019
0

AMHA, si les 2 tournent ensemble, leurs régulateurs "voient" les 14.5 V de l'autre et ne chargent donc pas les batteries comme elles en auraient besoin.

18 oct. 2019
0

je reprends tout depuis le début :
un alternateur de trainée est un alternateur à exitation anticipée .
c'est à dire qu'il amorce généralement a 400t/Mn ,pour ce faire il faut rebobiner le rotor avec un fil plus fin donc plus long ,généralement 3 fois plus ,
il ne faut pas qu'il soit à autoexitation donc sans triolet .
si on laisse les deux alternateurs ensemble sur la même batterie
le premier qui amorcera déterminera la tension de charge ,le deuxième ne chargera pas .
on branche celle-ci sur le contact coté alternateur avec un voyant d'amorçage de 5w de l'autre coté on branche la batterie à charger
quand on coupe le contact on coupe l'exitation en même temps .
le rapport idéal de poulie est de 1/5
par contre il faut une hélice minimum de 17 pouces trois pales pour génerer suffisamment de puissance pour le faire tourner efficacement à partir de 4nds voir 5.
il vaut mieux fixer le support sur l'inverseur que sur la coque cela évitera des vibrations dans la courroie.
le dernier que j'ai réalisé c'est en 2000 sur le hood 38 en partant d'un alternateur de 4l que j'ai récupéré à la casse et le support avec
je n'ai eu qu'a faire tourner un plateau qui est fixé entre les deux tourteaux de sortie d'inverseur ,il fonctionne depuis
demander a talaina pour les photos .
alain

18 oct. 2019
0

Merci pour ces données. Je comprends bien l'excitation par les batteries, pas en autoexcitation. Je comprends aussi l'utilisation du contact moteur ainsi que le rebobinage pour adapter à un plus faible régime de rotation. Ce qui n'était pas clair pour moi, c'était l'impossibilité de faire tourner l'alternateur à sa vitesse nominale. Tu confirme ce que dit plus haut Matelot : qu'il s'agit d'une limite de diamètre disponible sur l'arbre ?

18 oct. 2019
0

il n'y a pas que ça ,plus tu vas augmenter le diamètre de la poulie sur l'arbre ,
plus il va falloir avoir une grosse hélice pour l'entrainer ,si tu produis 5 a en 14v cela fait 70w X au moins par deux avec les frottements et la résistance
de l'inverseur il va te falloir pas loin d'un demi cheval pour arriver à 400t/mn
plus la poulie sera grande plus l'écurie sera importante
alain

18 oct. 201918 oct. 2019
0

bien sur Mécaflu si tu as la place de mettre une poulie pour un rapport 1/15 à 1/20 il est tout à fait possible d'atteler un alternateur classique à 50€ provenant d'une casse mais comme le dit Matelot@19001 il faut beaucoup de place sous l'arbre (à l'emplacement du tourteau) et autour, fait le calcul diamètre poulie tu verras ! ou alors un système de poulies/engrenages à double ou triple multiplication.
mais il reste quand même un problème c'est la vitesse de rotation de ton alternateur lorsque tu seras sous moteur à 3000 rpm :-(
à mon avis il faut un système de débrayage de l'alternateur sous moteur, le chat à l'air de dire que non ... faut voir
perso j'ai un alternateur aimant permanent, poulies rapport 1/3, débite à 400rpm, mais débrayage sous moteur, installation plus compliquée et plus chère

18 oct. 2019
0

non un alternateur est prévu pour tourner a 15000t/mn s'il n'est pas exité il n'oppose pratiquement pas de résistance .
si on veut le faire soi même il faut trouver un alternateur pour moteur à essence le régul est différent il y a une entrée exitation et une sorite lampe
alain

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

août 2017 de retour d’Ecosse vers Bangor

Après la pluie...

  • 4.5 (121)

août 2017 de retour d’Ecosse vers Bangor

mars 2021