Alternateur d’arbre d’hélice à aimant permanent

Suite (tardive) de l'article précédent.

L'équipage
24 déc. 2009
24 déc. 2009
0

Alternateur d’arbre d’hélice à aimant permanent
Refroidissement : c'est bien le problème avec les grandes puissances. Il faudrait idéalement un refroidissement liquide du stator... mais ça complique singulièrement l'installation.

En ce qui me concerne j'ai opté pour un alternateur industriel (grande carcasse 18 cm) classique de 28 volts 100 A que j'ai rembobiné pour 25 A. Ça débite 15 A à six nœuds et c'est régulé par le régulateur d'origine qui est réglable. Inconvénient : c'est volumineux et lourd, 13 kg. Prix : environ 300 US$ plus le bobinage, mais facile à réaliser soit-même.

_/)

24 déc. 2009
0

Refroidissement alternateur à aimant permanent
Une solution serait d'installer un puissant ventilateur électrique au cul de l'alternateur, du genre de ceux utilisés pour ventiler les cales moteur. Un modèle 3" en ligne consomme 4 A en 12 volts, ça parait beaucoup mais ce n'est pas plus que l'excitation d'un alternateur classique, et on peut le piloter par un thermostat bilame à température fixe installé sur la carcasse. Ainsi le ventilo ne tournera que si l'alternateur débite beaucoup et chauffe...

_/)

24 déc. 2009
0

et les petit kubota ??
Donc ,en resumé, les petits kubota(n'importe lequel ?) on peut les mettre direct sans modif ,mais ca debite pas grand chose?????
Il sont deja regulés ??
Ca serait trop facile ...y'en a plein sur le net a pas cher.
Comme d'hab je dois etre a coté de la plaque...
Bonnes fetes a tous..

27 déc. 201227 déc. 2012
0

j'ai eu un alternateur valeo sur mon voilier qui a fait un tour du monde avec, mais il est naze (eclaboussures apres 40000miles), je dois le changer et je lisais ton article par curiosité..
qu'est ce que c'est que cette "charge de diversion"...expliques moi mieux ( rapidement) pourquoi faire ??
amicalement
Philippe

24 déc. 2009
24 déc. 2009
0

@ Tilikum
pourrais-tu mettre un lien vers l'article précédent?
La fonction Recherche semble hors service. Merci et joyeux Noël au soleil !

24 déc. 2009
0

et les petit kubota ??
[i]Donc ,en resumé, les petits kubota(n'importe lequel ?) on peut les mettre direct sans modif ,mais ca debite pas grand chose????? [/i]Non : il faut les modifier, sinon ça ne débite rien sauf avec une énorme démultiplication iréaliste...

[i]Il sont deja regulés ?? [/i] Oui !

_/)

25 déc. 2009
0

Sool ,vais faire ca alors..
Bon,ok ,super et merci Tilikum le papa Nowel du Marin (si t'as pas coupé ta barbe ;-))
Bonnes fêtes a vous aussi aux Antilles!!!

12 jan. 2010
0

alternateur d'arbre d'helice
Pour tous ceux ,dont moi,qui ne savent pas bobiner un alternateur,voir la societe "Auriol" tel 0960056245 site auriol-bobinage.com qui m'a fourni un alternateur d'occase rebobiné par leurs soins,amorçage à environ 300 t/mn pour 251.1 euros TTC franco, fev 2009.
Je n'ai pas d'actions bien sur, mais ne deteste pas renvoyer l'ascenceur...si en plus ça peut depanner...

25 déc. 2009
0

ça chauffe !
"A partir de 7 nœuds, on dépasse les 20 ampères. Le problème qui se pose est alors la température de l’alternateur qui monte au point de cramer le bobinage du stator après quelques heures à ce régime"

Dominique, une possibilité serait d'intercaler en série entre la sortie de l'alternateur et le redresseur (ou entre le redresseur et la batterie) un élément résistif fortement non linéaire à coefficient de température positif.

Une résistance CTP pas chère : une ampoule halogène possède à froid une résistance 10 fois plus faible qu'à sa tension nominale. Peut-être pourrais-tu trouver la bonne valeur de puissance-tension d'une telle ampoule qui tiendrait la tension maxi de sortie et limiterait le courant à la bonne valeur ?

Par exemple

  • une halogène 230V-1000W fait 50 à 60 Ohms à 230V (chaud) et environ 5 à 6 Ohm à froid.

  • une halogène 24V-50W fait en gros 12 Ohms à chaud et 1 Ohm à froid.

L'une ou l'autre pourrait tomber dans la bonne gamme comme limiteur de débit sans pénaliser le courant à bas régime de rotation ;-)

Ton opinion ?

26 déc. 2009
0

oups !
"ou entre le redresseur et la batterie"

non, ça c'est une erreur, pas à cet endroit là, ça détruirait la régulation de la charge !

Le bon endroit c'est entre la génératrice et le régulateur.

27 déc. 2009
0

Ventilo
[i]Un petit ventilo type informatique pourrait être la solution.[/i] Je ne pense pas : trop de calories à faire circuler ! ;-)

_/)

27 déc. 2009
0

Ventilo
Bonjour,

Un petit ventilo type informatique pourrait être la solution.

11 jan. 2010
0

Bravo pour ton article très instructif
Pour ce qui est du refroidissement, je pense que tu pourrais enrouler autour de ton alternateur plusieurs tours de ce tuyau d'eau qui s'enroule à plat ("Tricoflat", je crois), le maintenir enroulé de façon à ce qu'il ne puisse pas gonfler complètement sous la pression (pour garder toute la surface d'échange thermique) et faire circuler de l'eau dedans si besoin (avec par exemple ta petite pompe destinée à refroidir la résistance et qui serait commandée, toujours par exemple, par un klixon "normalement off, 80°C" --voir Selectronic ou Conrad-- que tu plaques sur l'alternateur).

11 jan. 2010
0

A la réflexion
...plus cher mais plus efficace : le même klixon qu'indiqué ci-dessus (mais "normalement on", celui là) pourrait commander un embrayage électromagnétique (de récupération, sur tous les compresseurs de clim de voiture ou sur les frigoboat attelés, à acheter dans une casse) monté entre la poulie de l'alternateur et celui-ci.

13 jan. 2010
0

Une ampoule
...ça peut griller subitement :-(

12 jan. 2010
0

L'ampoule !
L'idée de l'ampoule électrique me plaît bien, j'en ai souvent utilisées pour limiter le courant et ça marche très bien en toute simplicité. On peut moduler avec une ou deux en série ou en parallèle et quand c'est en panne on le sait facilement et c'est sans danger.
Il ne faut pas se compliquer la vie.

13 jan. 2010
0

"Tricoflat" ?
Sauf erreur, il me semble qu'il s'agit d'un tuyau en matière "plastique", dont la matière est essentiellement isolante... et qui n'a donc pas la moindre capacité à évacuer des calories par contact avec un objet chaud, même avec un contact optimisé par des mastics de transfert thermique.

_/)

14 jan. 2010
0

Tube cuivre :
en effet ça va être efficace à 100%, le cuivre étant un très bon conducteur thermique, même pas besoin de l'aplatir si on le pose à spires jointives avec un mastic de transfert thermique pour combler les vides...

Mais... il y a malheureusement un "mais" : le cuivre ne résiste pas longtemps à l'eau de mer, il faudrait utiliser du cupronickel qui résiste parfaitement à l'eau salée, mais il n'est pas évident d'en trouver, c'est très cher et relativement difficile à mettre en œuvre.

Je connais assez bien cet alliage pour l'utiliser depuis des années dans la fabrication artisanale des échangeurs que je fabrique pour mes groupes frigorifiques, et j'ai constaté un truc bizarre :

Lorsque le cuivre est écroui (devenu dur) il suffit de le recuire d'un coup de chalumeau pour lui rendre sa "souplesse", alors qu'avec le cupronickel c'est l'inverse : plus on le chauffe, plus il devient dur !

N'étant pas métallurgiste je ne saurait pas expliquer ce fait, mais en pratique on se débrouille pour ne pas essayer de le cintrer deux fois de suite... ;-)

Pour revenir dans le sujet du refroidissement des alternateurs, il existe une technique éprouvée depuis des décennies pour les plus puissants, du genre de ceux par exemple utilisés à bord des autobus longues distances : vu la puissance, couramment 600 A en 24 volts, ils sont refroidis par l'intérieur par l'huile du moteur !

Mais là, on sort complètement du sujet initial... :oups:

_/)

14 jan. 2010
0

Merci pour le lien,
je le garde au cas où... ça peut servir un jour. C'est en effet un peu cher, mais c'est le cas de tout ce qui est performant.

Pour le cuivre, on ne peut pas comparer les plaques statiques avec un échangeur où l'eau circule : j'ai vu des groupes froid à échangeur cuivre conçus pour l'eau douce (lacs et rivières) utilisés en mer, suivant l'épaisseur des parois ils ont tous crevé en quelques mois... et de l'eau de mer dans un compresseur, ça fait mal ! ;-)

_/)

14 jan. 2010
0

Le deuxième lien,
Je n'ai pas du chercher au bon endroit : je n'ai trouvé que des tuyaux isolants... d'ailleurs avant de voir les produits du premier lien j'avais toujours cru que le silicone était surtout un bon isolant, à l'instar des moufles qui me permettent de saisir les plats dans le four en toute sécurité ! ;-)

Pour les compresseurs Danfoss, il est toujours intéressant d'ouvrir un fil pour que la communauté en profite, sinon, dans ma fiche il y a un lien qui pointe vers mon modeste site perso qui tente de dégrossir les connaissances des plaisanciers qui s'énervent avec leurs frigos...

Si c'est perso et/ou pointu : MP ou email.

_/)

13 jan. 2010
0

Si le "tricoflat" (ou autre) ne fonctionne pas
...essayer avec du tube de cuivre recuit légèrement aplati. Là, ça devrait le faire.

14 jan. 2010
0

le cuivre ne résiste pas longtemps à l'eau de mer
Il existe encore des coques en bois doublées cuivre sous la flottaison, j'en connais une. Ces plaques relativement minces tiennent apparemment au moins une trentaine d'années (peut-être renforcées par l'aluminium électrolytique de bateaux comme le mien :-( ). Ca laisse le temps de faire un essai, je pense.
Sinon, il y a ça :
www.schiltech.fr[...]dex.php
...je m'en servais dans mon boulot. Mais c'est un peu cher ;-)

14 jan. 2010
0

Merci pour le lien,
De rien.

Il y a ça, aussi :

www.hellopro.fr[...]it.html

C'est probablement moins cher que le précédent (comme le matériel dit "nautique", le matériel dit "de laboratoire" est largement surpayé), mais je ne connais pas (c'est chinois, apparemment).

Puisque je vous tiens, j'aurais une question à vous poser à propos de matériel Danfoss (compresseur) mais ce serait hors-sujet dans ce fil et j'hésite à en ouvrir un nouveau pour cette question personnelle.

14 jan. 2010
0

De retour sur le forum.
Bonjour à tous,
Merci pour vos contributions. Dans un premier temps, je vais bricoler un système de ventilation forcée et je verrai bien ce que cela donnera.
Navigation oblige, je ne peux monter à bord de H&O que de temps à autre. Je prie ceux qui m'ont posé des questions par message d'excuser la lenteur de mes réponses.
A+

11 fév. 2010
0

DC 540
J'ai réalisé une installation similaire il y a 3 ans pour mon Feeling 920 mais en utilisant le modèle DC-540 chez le même fournisseur d'alternateur PMA. Ce modèle DC-540 sature à environ 12A au lieu de 25A pour le DC-520 donc j'ai moins de problème de surchauffe. J'ai ajouté un ventilateur automobile d'alternateur standard. En contrepartie, le DC-540 fournit moins de courant à 5 nds que le DC-520 mais mon besoin est couvert en route classique sous les alizés et j'ai rarement à dissiper le surplus de courant produit.

NB: Un relais ouvre le circuit de sortie lorsque le moteur diesel tourne. Malgré cela, l'alternateur à aimant permanent chauffe quand il tourne vite en circuit ouvert mais le constructeur m'a confirmé que c'était sans risque.

Yannick

06 oct. 201206 oct. 2012
0

un alternateur a aiment permanent produit plus ou moins dès qu'il tourne, il faut bien évacuer les watts, alors pourquoi ne pas utiliser un régulateur rectifieur comme sur les motos ? la moitié de celle ci sont equipées d'alternateur à aimant permanent...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

punaise..!! c’est pas bien grand.. ilot de punaise au sud de Union island 🏝

Souvenir d'été

  • 4.5 (122)

punaise..!! c’est pas bien grand.. ilot de punaise au sud de Union island 🏝

novembre 2021