Alimentation de secours.

Hello,

J'ai une idée de bricolage, je la partage ici pour la faire murir avec votre aide.

Scénario:
Voie d'eau , moteur et batteries noyés, comment alimenter la VHF ou la pompe de cale ?
J'avais pensé à un plan B du type petite batterie de moto (légère) placée en hauteur pour être à l'abri de l'eau avec un circuit parallèle de charge, mais ça m'avait semblé trop lourd: câblage, coupe-circuit, fusibles, entretien de la batterie, charge...

Idée:
Je pense maintenant à un système plus simple: Le panneau solaire a à sa sortie 2 prises MC4 facilement déconnectables. En cas d'avarie sur les batteries, j'y branche un long fil volant qui va dans le carré, arrive sur un petit régulateur MPPT et j'utilise sa sortie "load" pour alimenter directement la VHF fixe, ou la pompe de cale, en intercalant un fusible.
Je bricole donc cette espèce de rallonge, adapte l'entrée 12V des appareils pour qu'ils soient facilement déconnectables, ça doit être assez facile et pas cher.
Bon ok, ça ne marche que quand il fait jour, mais en général nous faisons peu de nav de nuit.

Vos remarques seront les bienvenues. Merci.

Amicalement.
FX

L'équipage
08 oct. 2020
Cette discussion est en mode Débat. Les règles principales de participation :
  • Seules les réponses au sujet principal sont autorisées. Interdisant ainsi les échanges entre intervenant et favorisant les contributions.
  • Vous ne pouvez publier que 3 contributions (3 réponses au sujet principal).
  • Vous pouvez corriger et compléter vos réponse et contributions.
  • Un nouvel utilisateur ne peut participer au débat (Ceci afin d'éviter les Trolls).
L'objectif étant de favoriser l'argumentations de fond, la synthèse des idées et éviter les dérives. Bon débat a tous !
08 oct. 2020
0

Je pense que ton plan B, petite batterie de moto toujours chargée (panneau solaire dédié), située assez haut à l'intérieur du bateau est un bon plan, que je pense mettre en place un de ces jours.

08 oct. 2020
1

Hello Papy-Zoom,
L'avantage de la batterie c'est que ça peut aussi fonctionner de nuit.
L'inconvénient c'est qu'elle a une capacité limitée et que si tout est HS à bord on ne peut plus la recharger. Alors que le panneau pourrait alimenter une pompe de cale pendant des heures s'il le faut (et la nuit, on coule...!)
Je sens que cette histoire va finir avec batterie moto + Panneau ;-) , Ceinture et Bretelles.

Sinon pour la VHF, j'avais aussi une autre idée. C'est d'utiliser d'utiliser la VHF portable sur l'antenne du mat. Ok, elle ne fait que 6 Watt, mais avec une antenne perchée à plus de 10m de hauteur ça augmente la portée. Pour cela il suffit d'utiliser un adaptateur SMA-PL269.

Amicalement.
FX

08 oct. 2020
0

Bonjour,

étant (très) "amateur" et "grand" utilisateurs d' un parc de motos anciennes, et donc confronté au problème des batteries, je tiens à signaler que lorsqu' on utilise très régulièrement une moto, on arrive parfois à faire plusieurs années (mais c' est très rare) avec une batterie.

Ayant pas mal de motos et ne roulant bien-sûr pas avec toutes en même temps, j' ai essayé une quantité impressionnante de qualités et marques de batteries, et je n' arrive quasiment jamais à faire plus d' un an avec, malgré les chargeurs automatiques, panneaux solaires etc...

c' est un peu moins problématique avec les motos qui ont des grosses batteries genre BM ou Guzzi, mais toutes les petites batteries de 5 à 15 AH ne tiennent pas, à moins de rouler au moins une fois/semaine, été comme hiver.

Pour moi, une batterie de moto a une autonomie ridicule, et aura 9 chance sur 10 d' être HS le moment venu, même avec un petit panneau solaire branché dessus en permanence.

Gorlann

08 oct. 2020
4

Attention à se rappeler que dans ces conditions de drame, il faut que les choses soient simples et pratiques.
Sinon, c'est un truc à se focaliser sur la mauvaise priorité.

Une pompe de cale ne pompe pas énormément : si elle fonctionne tant mieux, on peut la lancer pour le plaisir, mais le seau est prioritaire, surtout si on en est au stade ou même les batteries et le moteur sont noyés !!
Si le seau n'est pas plus rapide que la fuite, alors la pompe de cale ne servait à rien, et la priorité est de rechercher et de limiter la fuite.

Pour la VHF, pas de question à se poser : une VHF portable et une epirb.
Maintenant, se laisser un petit fil qui dépasse pour se brancher la VHF, pourquoi pas, cela peut donner un plan B si personne ne répond à la VHF quand on est sur le pont : mais il faut que ce soit suffisamment simple pour pouvoir s'y brancher en moins de 30s en état de choc.

08 oct. 2020
0

je ne comprend pas trop le concept : tu es à bord, tu as une voie d'eau suffisante pour noyer batteries et moteur et tu veux une alimentation de secours avec une batterie moto qui alimente une pompe de cale et la VHF, c'est ça ?
comment veux-tu qu'une pompinette de quelques Ah te serve à quelque chose quant à la VHF c'est pour appeler les secours ? une VHF portable ce n'est pas plus simple ? tu peux développer l'idée car je ne comprend pas comment tu penses gérer la situation.

08 oct. 2020
0

Hello,

@Gorlan:
Ah mince alors ! C'est fragile à ce point là une batterie de Moto. J'ai trouvé des batteries AGM Victron de petite taille et capacité (14 ou 22 Ah) à décharge lente 3% /mois, ça serait peut-être plus adapté.

@Peuwi:
+ une étoile.
Oui, en cas de voie d'eau c'est la course et l'angoisse. Il faut un truc super simple.

Amicalement.
FX

08 oct. 2020
0

Ce que dit Gorlan est à prendre en compte, une batterie de petite auto peu-être?
Je pense plus à l'alim de secours des appareils essentiels, VHF,GPS, un peu d'éclairage, vider la cale est mieux réalisé par un "équipier affolé muni d'un seau"!

08 oct. 202008 oct. 2020
0

Je sais par expérience qu'une batterie au plomb (à l'endroit) peut continuer à fonctionner pendant assez longtemps (24 h. ou plus) immergée dans l'eau de mer. Ce qui ne fonctionnera plus, ce sont les connexions, interrupteurs, et prises, avec en plus des court-circuits qui peuvent vider la batterie. Il suffirait donc peut-être d'un dispositif permettant de désolidariser rapidement la batterie du circuit, et permettrait un branchement direct. Dans cet esprit, la batterie moto isolée du circuit avec une connexion directe à la vhf (pour une pompe, ça me semble un peu léger) me parait très réalisable.
PS : sur mes motos, j'utilise des Yuasa, ça tient un tout petit mieux que ce dit Gorlann

08 oct. 2020
0

Je pense que le raisonnement de Quizas est le plus pragmatique. Quand le niveau de l'eau est arrivé au dessus des batteries et du moteur, c'est que le bateau est presque à moitié enfoncé. L'urgence est plutôt de passer en mode survie, surtout si ça se passe de nuit et par mauvais temps (pas besoin d'une grosse tempête pour se blesser). Il est alors temps d'évacuer. Si les moyens d'assèchement standard sont dépassés, il faut passer au stade suivant.

Ce qui est clair dans ce cas de figure, c'est qu'il est bon d'avoir une ou deux procédures d'urgence connues à l'avance pour ne pas avoir à faire de la dissertation au moment où il faut agir. A l'image des équipages d'avions en somme, même si pour eux c'est un poil plus compliqué.