AIS en émission

Bonjour à tous,
Ayant lu quelques fils sur HEO à propos de l'AIS en réception (à utiliser pour diminuer le risque de collisions en Manche par temps de brouillard), je suis étonné de l'engouement que je lis souvent pour l'AIS en émission, c-à-dire de fournir en temps réel à Pierre, Paul, Jacques et leurs mères respectives toutes les infos de localisation des bateaux équippés de telle sorte.
Je trouve cette acceptation surprenante et en contraste avec le souhait plutôt largement répendu des populations occidentales de ne pas permettre à l'état un traçage systématique grâce aux smartphones par exemple.
Ayant navigué en Manche ces 9 derniers jours j'ai noté 1/ l'absence quasi totale de voiliers (à vue) sur l'eau en contraste avec les ports de plaisance pleins comme des oeufs (bon, il y avait un peu de vent) 2/ le réflexe quasi systématique des autorités (coast guards Jersey et douaniers Français (Lézardrieux)) de demander si on est équippé d'un AIS.
Mon point 1/ concerne la dangerosité toute relative pour le reste du traffic de nos fines et petites coques plastiques ventousées à 95% du temps au port (selon mes observations empiriques) pour la navigation en Manche qui est en grande grande majorité commerciale et dotée d'épaisse et lourde coque en acier. Donc je ne vois pas trop la valeur ajoutée de l'AIS en émission pour les voiliers. D'autre part je ne vois par contre pas du tout l'intérêt du plaisancier de se faire fliquer concernant sa position en mer pas plus que de se faire fliquer à terre via le balisage de nos smartphones.
Donc voila, autant je trouve qu'un AIS en réception pour les voiliers qui naviguent souvent en zone de brouillard (mer d'Iroise par ex.) se justifie autant j'avoue ne pas fort comprendre la motivation à "émettre" une position via l'AIS dans le cas d'un plaisancier à moins que la taille du bateau et une activité trés intensive puisse le justifier (>20m, bateau école actif toute l'année par ex.).
Mais peut-être y a-t-il un aspect du problème qui m'échappe ? Si oui je suis curieux de vous lire.
Pierre

L'équipage
24 août 2020
24 août 202024 août 2020
13

salut
utilisant un transpondeur le premier avantage que je vois si émission lorsque je navigue en solo c'est d'être vu lorsque je dors et ne pas compter juste sur l'alarme pour me réveiller en cas de route de collision.
le deuxième avantage est d'être reconnu à l'approche de terre/ports, dans ce cas l'anonymat est illusoire du fait que tu vas de toute façon devoir annoncer la couleur à la VHF lorsque tu vas arriver dans ce nouveau pays/port. si tu as annoncé ton arrivée cela facilite même l'accès au port, voir conduite directe à une place réservée.
le troisième avantage et non des moindre est que d'autres navigants disposant de l'AIS vont pouvoir anticiper une manoeuvre en te voyant en route de collision, puisque c'est ce que je fais si je les repère ils doivent le faire aussi.
l'inconvénient du non anonymat, bof, en pleine mer avec un classe B tu es anonyme, près des côtes tes amis et ta famille savent sans doute ou tu te trouves et ça ne peut que les rassurer de voir ta position confirmée.
cela peut-être aussi intéressant de connaître la dernière position d'un bateau avant disparition.
quant aux autorités si elles veulent te choper ils suffit qu'elles attendent que tu sois à terre. je dirai même que au niveau des risques de contrôle en mer il vaut mieux être en émission sinon les autorités auraient tendance à venir voir qui tu es et à te contrôler.
tu sais bien sur que l'on peut couper l'émission sur les transpondeurs, je le fait lorsque je traverse des zones réputées à gens mal intentionnés mais autrement je n'en vois pas l'intérêt.
bref transpondeur je ne dis pas que c'est indispensable mais l'utilisant depuis de nombreuses années en grande navigation je n'en vois que des intérêts. pour de la côtière en veille permanente c'est sans doute moins utile.


24 août 2020
6

Je navigue en solo, descends régulièrement de La Rochelle vers l'Espagne (3 fois ce dernier mois), vais parfois plus loin (2 fois les Açores en solo) donc pour moi être vu pendant que je ne veille pas est une nécessité... Quant à mon intimité de marin devant La Rochelle, je m'en bats un peu les steaks...

Donc voici je pense une utilité à être équipé d'un émetteur AIS. Alors, heureux ?

Il y a deux ans, en remontant d'Espagne, au large d'Oléron (et donc de La Cotinière), j'ai vu deux chalutiers s'écarter franchement de ma route. L'un est passé perpendiculairement au nord, l'autre au sud. Merci l'AIS...


Pierre3:Un chalutier qui s'écarte soudainement en perpendiculaire de ta route grâce à ton AIS ? Il n'aurait pas un peu bon dos ton AIS ? Ca me fait penser à une blague du chat de Geluk qui va +/- comme ça "avec internet, je me sens tout petit en pensant que je suis connecté au reste du monde, mais maintenant, en pensant que le monde entier est connecté à moi je me sens beaucoup mieux :-)"·le 25 août 01:00
Scotland:Où as tu lu qu'il s'était écarté en perpendiculaire ??? Ouvre une carte...

Bon... On se croisait à angle droit, moi plein nord, eux plein est. L'un a fait 10/20 degrés vers le nord, l'autre vers le sud... Je te laisse tracer un croquis... 😁·le 25 août 01:26


24 août 2020
4

Il me semble que la réponse est assez simple. Être en émission permet aux autres de te voir en mer. Je parle en particulier des autres voiliers. Évidemment on fait de la veille. Mais par temps de brouillard c’est déjà plus hasardeux et même par temps clair de nuit par mer agitée c’est pas évident non plus.
C’est en plus beaucoup lisible que sur un écran radar. Et encore pour ceux qui en ont un.
Être en émission pour moi ne sert pas à me faire suivre par internet d’autant plus que dès que tu t’elognes un peu des côtes tu n’es plus suivi sauf à avoir une puissance d’émission très forte comme les cargos. J’ai traversé le golfe de Gascogne cet été et sur vessel finder ma position a été perdue au large des côtes.


24 août 2020
3

je me laisse fliquer car je n'ai rien à me reprocher.
je me laisse fliquer si j'en ai envie.
il y a d'autres moyens plus complets de se faire fliquer.
mes premiers flics sont ma famille et mes amis.


25 août 2020
0

Bonjour,

je n'ai pas tout compris au long message intial, tout ce que je peux dire, c'est que quand j'ai navigué à la pêche avec mon père dans ma jeunesse, ils maudissaient les plaisanciers pas toujours détectables, qu'ils voyaient défiler parfois par surprise le long du bord.

Tout ce que je peux dire, c'est que être équipé AIS et ne pas le mettre en actif, c'est de l'inconscience et de la blaireau-itude.

Au nom de la liberté on ne peut pas empêcher ces zigotos de prendre la mer, mais c'est au détriment des gens responsables qui peuvent en subir les conséquences.
Parce qu'un voilier qui passe sous un cargo ou un chalutier, les marins ça leur fait quelque chose.

Quant au pipeau sur le tracking, la protection, etc. les premiers à s'en plaindre sont les utilsateurs de smartphones et de cartes bancaires, alors ma foi...


25 août 2020
-3

Je comprends éffectivement l'utilité d'avoir la double sécurité d'être vu par plus gros afin de "partager" la charge de travail d'éviter un collision mais je note aussi que ceux pour qui cette utilité représente un réelle valeur ajoutée ont une activité sur l'eau qui semble s'approcher d'une activité professionelle (convoyages etc.) ce qui correspond à une infime fraction du traffic des bateaux de plaisance. Pour le reste, en ce qui concerne la tolérance ou non au flicage, c'est bien entendu à chacun sa propre perception, and we will agree to disagree...


Meilmor:Tu peux te relire ?·le 25 août 00:16
25 août 2020
6

De l'usage du transpondeur AIS !..

Je vais faire un parallèle qui parlera à tous :

  • Puisque, la nuit, les autres ont leurs feux de position allumés, moi qui suis un grand libertaire, je ne vais pas le faire puisque de toutes façons je peux les voir (et m'écarter d'eux si besoin est)
  • Pas de pot, un jour (ou plutôt une nuit) je suis tombé sur un olibrius qui avait eu la même brillante idée que moi...

Et glou, et glou, et glou.


Lorem Ipsum:Pas mal, le parallèle. Comme toujours, il faut des règles et des obligations, pas pour les gens responsables qui ont compris l'utilité, mais pour les autres blaireaux...·le 25 août 00:24
roc:Merci, mais rendons à César : c'est sur la chaîne Utube Oukiva que je l'ai trouvé (et je l'ai trouvé très, très pertinent sur ce coup).·le 25 août 00:31
tdm2023:La différence entre les feux et l'AIS c'est que les feux ne dévoilent pas ton identité ni ne transmettent toutes ces données à un serveur central.·le 04 sept. 09:51
jdmuys:L'AIS ne transmet rien à un serveur central. Il émet des ondes électromagnétiques omnidirectionnelles. C'est tout. Les feux, c'est pareils, ils émettent des ondes électromagnétiques (pas forcément omnidirectionnelles). La différence, c'est que le l'AIS, au contraire des feux, encode des données d'identification dans ces ondes. Après, certains choisissent (ou pas), d'enregistrer ces ondes, et de les mémoriser, dans un ou plusieurs serveurs, centraux ou pas.·le 04 sept. 17:39
tdm2023:Voilà, exactement ! Merci d'avoir précisé ce que je voulais dire. Parce que l'information transmise par l'AIS est codée, elle se prête au traitement automatique par les ordinateurs. C'est ce qui permet notamment sa transmission à travers les réseaux numériques, son enregistrement, notamment dans des bases de données, et toutes sortes de traitement, pour de l'affichage, de la gestion, etc. Je parle de l'AIS en tant que système, pas seulement l'appareil que j'ai dans mon bateau : mais en tant que système de transmission d'information. C'est un réseau, global, s'appuyant sur un protocole spécifique. Et je suis d'accord avec toi, le soucis des données personnelles n'est pas porté par l'AIS seul, mais aussi par tous les acteurs en aval qui utiliseraient les données.·le 04 sept. 18:04
25 août 2020
0

Y a-t-il de mémoire des vieux de HEO un héonaute qui a perdu la vie suite à une collision avec un chalutier ou un cargo ? Car à vous lire, vos bateaux sont des vrais aimants pour tous ce qui flottent et naviguant en quasi permanence dans le brouillard épais ce qui ne correspond absolument pas à mon observation sur le terrain.
Mes observations (en Manche et hors hiver ou je ne navigue pas):

  • de jours comme de nuit à 95% du temps une paire d'yeux suffit, pas besoin d'AIS ni de radar, ni de mer-veille etc. (la visi est largement suffisante).
  • de jours comme de nuit les cargos circulent sur des couloirs pré-établis. Libre au plaisancier de ne pas passer ces rails étroits les 5% du temps ou la visi est faible (grains ou brouillard).
  • la seule circulation plus problématique étant celle des ferry, petits cargos (moins de 100m) et bateaux de pêche qui elle se déroule 'hors rails' et cela dans les +/- 5% du temps ou la visi est mauvaise.

Cela rend à ces moments un système de détection robuste utile mais pour ce qui est de l'anxiété au niveau de la passerelle des gros de ne pas voire les petits, ce n'est bien évidement pas sur HEO que j'aurai la réponse bien qu'elle soit éffectivement fort plausible.


roc:Ben voilà, tu as tout dit : cet hiver, en 500 milles, je me suis dérouté trois fois, une fois pour un pêcheur pas bien vu dans les lumières de la ville proche (et que j'ai failli me manger plein fer), une fois pour un petit cargo, une fois pour un ferry dans le rail de Toulon. Au mois de mai j'ai installé un transpondeur. Cet été, je n'ai jamais eu à bouger. Je l'accorde, ça ne fait pas des statistiques très solides, mais c'est un début.·le 25 août 00:36
Quizas:comme roc : Ben voilà, tu as tout dit : on se sert d'un transpondeur pour ces 5 % dont tu parles ! si tu navigues 1 jour sur 20 tu n'as pas besoin d'AIS transpondeur, si tu navigues 20 jours sur 20 tu vas rencontrer tes 5% et boum ! sur ce forum on aime bien les stats hi hi hi·le 25 août 01:54
LeMoko:Bonjour Pierre Ma petit expérience naviguant en mer du nord zone de Boulogne à Amsterdam j'ai déjà eu 4 à 5 fois des info de gros dans me demandant de dérouter de 3° par exemple pour éviter ou c 'est l'inverse. Dans certaine zone tu es clairement suivi (passage devant la zone de Rotterdam) ou ils te disent d’accélérer ou ralentir. Je ne vois que du positif Le Moko·le 26 août 20:24
25 août 2020
1

Réponse courte et rapide... l'AIS ce sont les phares de la voiture qui permettent de voir et d'être vu.
J'aime voir les autres (sécurité), j'aime être vu par les autres (double sécurité).

Sans AIS, c'est comme être dans un tunel les feux éteins. Tu vois les autres, mais eux ne te voient pas.

Le flicage, ça m'est indifférent, je n'ai rien à me reprocher.


Quizas:bien dit Jjerome, du coup je vais me mettre aussi en phare et quand je croise un gros yacht pas question de me mettre en code, pan dans les yeux hi hi ·le 25 août 01:59
Pierre3:Tu ne peux pas faire une comparaison avec les voitures et leurs phares. Pour un cargo un bateau de plaisance est le moustique qui fera une petite tâche colorée sur son pare-brise. Le risque n'est pas encouru par le cargo ni par un chalutier mais par le moustique. Le débat est plutôt est donc de savoir si le moustique doit être équippé de phare plus puissants, car les phares "de base" (feux de navs) sont déjà obligatoires.·le 25 août 02:04
juliusse:J'ai un ami capitaine de pétrolier et voileux. Selon lui, vu la "surpuissance" de 90% des émetteurs AIS qui sont à 2w, ajouté aux montages d'antenne parfois hasardeux, micro antenne sur balcon, splitter mal montés où pourris, un cargo voit au radar bien avant de recevoir le signal AIS. La plupart des voiliers en réalité n'émettent même pas à 10 milles, les vedettes c'est pire.(et j'ai même vu des voiliers qui émettent même pas à 4 milles). Donc, peut être qu'au final, de bons feux bien puissants qui portent à 2 milles c'est peut être déjà un bon début. Je me fais volontairement l'avocat du diable, car, même si je ne nie pas que c'est bien mieux d'avoir un transpondeur, je dis que c'est juste un plus. En plus, je pense honnêtement que on a bien plus de chance de se gaufrer un pêche-noyade dans le brouillard en côtier(et lui il a peut être même pas une VHF portable).·le 25 août 02:20
Jjerome78:@pierre3 et bien imagine le cas du vélo... la nuit c'est sympa d'être vu par les autres, non ? Et puis ca correspond à l'idée que je me fais du partage : Je vois les autres et ils me voient. Une aide électronique pour 500 balles, ca ne se refuse pas. ·le 25 août 06:29
Pierre3:Jjerome78, c'est éffectivement un bon argument.·le 25 août 10:11
faby9:L'émetteur AIS n'est pas à 500, mais à 200 euros. Je suppose que Pierre n'imagine pas naviguer aujourd'hui sans un récepteur (quoique... il y a parfois des blocages psychologiques étonnants...)·le 25 août 10:15
juliusse:Un transpondeur à 200€, je veux bien un lien...·le 25 août 10:18
faby9:Faut tout expliquer, semble t il : quand on en est à se demander si on achète un simple récepteur AIS (290 euros) ou un transpondeur AIS (465 euros), on ne discute que sur une économie de 200 euros, pas 450 euros. C'est compris ou faut des phrases en plus ? www.svb-marine.fr[...]/find ·le 25 août 11:30
juliusse:Je m'excuse, mais sans remettre en cause le gros plus qu'apporte un transpondeur, il y a erreur sur les tarifs. Un récepteur AIS dual Channel, c'est 70€ chez quark-elec. Et si on sait utiliser un PC, un récepteur AIS dual Channel, c'est 10€ pour un dongle SDR de base, 30€ pour un de qualité. ·le 25 août 15:54
25 août 2020
3

donc pour moi être vu pendant que je ne veille pas est une nécessité...

Celle là il fallait l'oser.


Scotland:Eh bien si tu avais tout lu, gros malin, pendant 7 jours en solo, faut bien aller dormir de temps en temps... Et là, cela devient dur de veiller......... ·le 25 août 01:07
juliusse:Ah bon, donc tu coupes l'alarme de collision pour bien dormir en espérant que le gars en train de virer son chalut te voie? Au milieu du golfe, j'ai plusieurs fois croisé des pêcheurs en sous effectif(en tout cas je leur laisse le bénéfice du doute) qui lorsqu'ils sont en train de bosser n'assurent pas la veille radio. Au large du Portugal, tu sais bien qu'un grand nombre de pêcheurs n'ont pas d'AIS non plus, comme dans beaucoup d'autres endroits. Que émettre soit un plus d'accord, mais perso je compte pas sur les autres pour ma sécurité. Et après m'être fait griller le privilège à plusieurs reprises par des "solo sailor" en train de roupiller la VHF éteinte encore moins. Et je ne parle même pas de ceux qui émettent sans licence parce qu'ils ont voulu gratter 100 balles en achetant un matsutec.·le 25 août 01:30
Scotland:Ah bon, je coupe l'alarme ??? Ben non...

La probabilité que l'autre ait justement une alarme (dispo sur les vhf pas chères...) plutôt qu'un transpondeur m'a toujours rassuré... Et bien entendu mon alarme est toujours active ! ·le 25 août 01:46


juliusse:Donc si ton alarme n'est pas coupée, tu as quand même une"veille".·le 25 août 01:53
Quizas:"des "solo sailor" en train de roupiller la VHF éteinte" caramba jé souis démasqué ! je coupe la VHF parce qu'elle ne sert à rien, quand je roupille je mets des boules quies pour ne pas entendre le bruit de la mer ! du coup t'es passé loin ? mes voiles étaient bien réglées ?·le 25 août 02:08
juliusse:@quizas, perso, le mec qui me vois pas, c'est pas bien grave, je l'évite et puis voilà, la mer est assez grande.·le 25 août 02:31
Jjerome78:+1 pour scotland. J'assume aussi d'aller dormir de temps en temps la nuit, et je serais content qu'on me voit en cas de rapprochement pendant ce temps là. Précisons que je n'ai pas "d'alarme de collision". Je ne sais d'ailleurs même pas de quoi on parle. Plutôt que de tenter de m'expliquer sur ce poste, le mieux est de rouvrir un nouveau sujet d'ailleurs. ·le 25 août 06:35
Virgule:en quelques mots quand même, vous regler la distance et le temps à partir desquels le buzzer d'alarme vous réveille. dito pour le radar en veille (entrée dans la zone de garde que vous avez définie), et, super pratique en solo, dito pour le vent (changements en force et direction).·le 25 août 11:27
25 août 2020
5

Je note que le risque de collision est finalement appréhendé trés différement d'une personne à l'autre. Les statistiques d'accident le présente comme extrêmement faible mais dès lors qu'on navigue en solo (risque objectif) ou qu'on a un anxieux à bord (risque subjectif) la situation sera fort différente.
Pour ceux ici qui navigue en solo et/ou par toutes les saisons il va de soit que cet équipement (réception + émission) est totalement indispensable, pour les autres, c'est une petite couche supplémentaire dont l'utilité sera jugée de manière subjective et ce fil n'apportera rien de plus.


Quizas:belle synthèse des avis récoltés et subtile ménagement de la chèvre et du chou , du coup je te sens indécis, tu l'achètes ou pas cet AIS transpondeur ?·le 25 août 02:23
Jjerome78:j'ajouterais que pour 500 balles, c'est vraiment un "gadget" très intéressant.·le 25 août 06:37
25 août 2020
1

"Ayant navigué en Manche ces 9 derniers jours j'ai noté 1/ l'absence quasi totale de voiliers (à vue) sur l'eau en contraste avec les ports de plaisance pleins comme des oeufs (bon, il y avait un peu de vent) 2/ le réflexe quasi systématique des autorités (coast guards Jersey et douaniers Français (Lézardrieux)) de demander si on est équippé d'un AIS."

il y a peut-être aussi un truc genre covid et quatorzaine qui explique que moins de voiliers traversent?

ayant traversé la Manche de nuit, par fort brouillard, en équipage aguerri, en n'y voyant pas l'avant du sun legend, je vote sans aucun problème pour radar + AIS. mais c'était il y a 30 ans, alors ces matos n'étaient pas dispos ou courants.
passer sa nuit à éclairer la voile pour des pêcheurs qui ont autre chose à faire que veiller et que l'on devine au bruit du moteur est plutôt lassant.
compter sur la veille des autres pour ne pas avoir d'ennui me semble une attitude de "passager clandestin" moralement douteuse.


Pierre3:Pour ce que tu décris l'AIS en réception est déjà un trés gros "plus". C'est le sens de mon propos en début de fil.·le 25 août 02:29
Quizas:"l'absence quasi totale de voiliers (à vue) sur l'eau" à cause du covid ! je savais pour la disparition de l'odorat qui empêche de sentir les bateaux de pêche mais caramba je ne savais pas que ce truc attaquait aussi la vue !·le 25 août 02:35
Pierre3:Mon observation concernant le risque de collision posé par les voiliers est indépendante du covid. L'année passée hors covid mes observations étaient grosso modo les mêmes, il est assez rare de croiser un autre voilier la nuit ou par plus de 20/25 noeuds de vent hors des 5 miles autour d'un port, et cela en été. Je doute (mais peut-être à tord) que les voiliers soient à l'origine d'une réelle problématique de collision à part dans des endroits bien spécifiques (Solent, grandes rades etc.)·le 25 août 02:47
vannina:en émission aussi pour les bateaux de pêche, par exemple. sauf à préférer passer sa nuit à éclairer la voile?·le 25 août 04:09
25 août 2020
0

Petit retour des Açores l'été dernier (en solo), j'étais en veille oculaire là, mais plutôt bien content que les cargos me voient en "solo sailor" devant La Corogne : ça piaulait, j'avançais bien mais je ne manœuvrais pas tout à fait comme un dériveur ! Dans le premier rail, l'un d'eux en a même rasé très gentiment le bord...

Sinon, de nuit au large de Yeu, un appel avec le nom du bateau pour connaître mes intentions (euh, moi-même j'aurai bien voulu les connaître...), ah ah !


25 août 2020
0

Il m'est aussi arrivé d'être appelé par un cargo pour s'enquérir de mes intentions ... Au sud du Portugal, il était machine arrêtée mais dérivait, je l'avais vu à l'ais mais allais droit sur lui n'ayant pas encore décidé de quel côté passer 😊


Pierre3:Merci pour cette annecdote intéressante car ce qui m'intéresse ici est d'arriver à cerner quelque peu le point de vue des cargos.·le 25 août 10:09
25 août 2020
-2

Bon, finalement je vois que l'opinion des marins de la grande pêche sur les plaisanciers n'était pas si infondée...

Ce sont maintenant leurs enfants qui vont sur l'eau, mais les chiens ne font pas des chats.

Je me trouve très gentil avec certains ici...


Pierre3:Lorem Ipsum, les petites heures du matin ont semble-t-il un trés mauvais impact sur ton naturel d'ordinaire plus arrondi :-P. En résumé, une coque de noix plastique des années 2020 qui aura a bord un GPS avec traceur, un radar, une VHF, un AIS en réception mais pas d'AIS en réception, sera selon tes propos fleuris un "blaireau", mais alors ou situe-t-on toutes les navigations des années 1950-1960-1970-1980 ou on circulait ainsi de terriers de blaireau à un autre terrier de blaireau, et Tabarly, Moitessier etc. une armée de blaireaux à perte de vue mise sur la mer dans l'unique but d'énerver les pêchous ? ? Est-ce un parti pris raisonnable ;-)·le 25 août 02:36
Quizas:et les marins pêcheurs qui prennent leur retraite sur un voilier on les classe comment ?·le 25 août 02:40
Pierre3:Aux repas de famille, ils doivent manger à la cuisine.·le 25 août 02:50
Lorem Ipsum:Ah ah, je rentre d'une séance d'époxy sur la dérive et le safran...

Comme j'ai dit, je suis gentil. Le plaisancier avec sa coque de noix suréquipée (s'il n'est pas en panne de batterie, ou connexions oxydées, ou com impossible entre ses boitiers, voir forum), il croit vraiment qu'il est assez manoeuvrable pour éviter un cargo ou un chalutier de 1200 tonnes qui fait route ? L'important pour le plaisancier, c'est d'être visible de la passerelle, et je peux te dire d'expérience que ça n'est pas toujours facile. Et si possible d'éviter de se trouver là où il faut pas, mais bon...

1960-1970, mais tu crois que je te parle de quand ? C'est justement cette époque que j'évoquais. Tabarly n'était pas un blaireau, mais un pilote d'avion (ça sait veiller, naviguer et prendre des décisions), et un officier de la Royale (bon là, c'est moins une garantie ;-) Moitessier... Il y avait beaucoup de cargos et de chalutiers dans le Grand Sud en 1968 ?

Les patrons de pêche qui font de la plaisance sur leurs vieux jours, j'en connais, et crois-moi ils se souviennent du problème. Maintenant, un pêchou, je sais pas, je connais que la grande pêche. Il doit y avoir de tout.

Bref les gars, pas allumer l'AIS, c'est comme les gens qui n'allument pas leurs feux par temps de brouillard sur la route. Les gens responsables continueront de maudire ces blair.. euh, citoyens soucieux de ne pas se faire fliquer ;-) Mais oui, je parle gentiment ;-)·le 25 août 02:55


Quizas:lorem tu t'énerves tout seul là, personne dans ce fil n'a dit qu'il n'allumait pas son AIS, bien au contraire, (sauf Pierre3 mais maintenant il va l'allumer, c'est sur) et personne ne râle contre les pêcheurs, et si les pêcheurs veulent râler contre les plaisanciers ils doivent bien avoir leurs forums à eux, non ? perso jamais eu de problème avec les pêcheurs et vice et versa, pourquoi en faire une lutte de classe ? ·le 25 août 03:23
Lorem Ipsum:Bonjour,

Mais..."je m'énerve pas, Madeleine, j'explique" ;-)

Pour clarifier, disons que comme ça implique d'autres navigateurs sur l'eau, il me semble important de dire quand on désapprouve nos amis forumistes.

Ca n'est pas toujours facile de voir, et parfois de comprendre les intentions, d'un petit voilier depuis la passerelle.

Je me garderai bien de faire des attaques personnelles, mais quand je lis "je ne présente pas de risques pour eux", je me pose quelques questions et je les exprime.

Je parle de la grande pêche parce que je n'ai connu que ça.

Maintenant, les cargos pourris, les gars qui n'assurent pas la veille quand ils sont de quart à la passerelle, les caseyeurs qui mettent pas leur AIS, ça arrive, et j'en pense la même chose.

Et pour conclure, oui éclairer sa voile c'est un bon plan.·le 25 août 10:10


25 août 202025 août 2020
5

Juste un petit "détail". Pour que l'AIS fonctionne en réception, il faut qu'il y ai des AIS qui émettent...Donc la question initiale est un peu curieuse.

Ensuite pour le flicage et bien à moins de vivre dans une grotte très isolée, tu est déjà fliké et par des gens bien moins recommandables que les autorités question respect de la vie privée. D'autant qu'il est bien plus facile de couper l'émission de L'AIS de temps en temps que d'échapper à big brother quand on vie en société.
Deuxième partie de la question aussi curieuse que la première.


25 août 202025 août 2020
0

Pour répondre à Quizas qui pose la question si pour finir je m'équiperais d'un AIS ou non.
Ma réponse est, pour l'AIS en réception oui certainement, pour l'AIS en émission je ne trouverai pas la réponse sur HEO. Il faudrait que je la pose sur un forum de personnel de passerelle de cargo.
Je ne représente pas de risque pour eux, juste un stress qu'ils doivent à un moment rendre des comptes si il y a collision. Chose (collision) dont ils ne se rendraient même pas compte sur le coup bien évidement.
Mon avis à la lecture de ce fil est qu'on aurait tendance à se donner une importance qu'on a pas du tout. Même pas un début en fait. C'est assez humain finalement. J'ajoute que j'ai déjà un radar.


Meilmor:Aucune connaissance des passerelles mais tu sais ...arrogant ?·le 25 août 09:28
jdmuys:si le risque n'est pas physique, le risque juridique perdure, et même sans faute, le risque économique du temps perdu en cas de collision (car on ne continue pas sa route dans ce cas)·le 25 août 10:45
Now:Si tu as un radar, effectivement la question de l'ais peu se poser car le radar voit mieux que l'AIS. Quoi que pour beaucoup de petits qui n'ont pas de radar mais un AIS tu reste invisible ( sur leur écrans) ·le 25 août 11:12
Pierre3:Oui Now, c'est éffectivement cela, le premier officier de passerelle qui me passe sous la main je lui pose la question pour tenter de clore le débat. Quand on voit sur marine traffic le champ de blé que représente les traces AIS dans des endroits comme la Manche je voudrais avoir de leur part avoir une réponse claire avant de rajouter une trace de plus. Il se peut qu'en ce qui les concerne une imagerie qui comporte uniquement les cibles significatives pour eux soit ce qu'ils désirent dans la majorité des cas. Comme je n'aurai pas ce retour ici à part l'anecdote intéressante rapportée par Juliusse, je quitte de fil. Bonne journée.·le 25 août 11:25
25 août 202025 août 2020
3

Il n’y a pas que vis-à-vis des cargos que l’émetteur AIS se justifie pleinement pour un voilier.

Il y a environ trois ou quatre semaines entre Concarneau et les Glénan, il y avait une brume épaisse avec un trafic dense de voiliers, de bateaux à moteur et de semi-rigides, et heureusement une bonne partie de tout ce petit monde était équipé d’émetteur AIS, ce qui m’a permis de rentrer des Glénan vers Concarneau en limitant le risque de collision au maximum, ce qui ne m’a pas empêché de faillir me faire « couper en deux » par un voilier en plein travers (c’est passé à un cheveu grâce à une manœuvre d’évitement de ma part), la dame qui était dans le cockpit s’est d’ailleurs excusée, et je profite de l’occasion au cas ou elle me lirait, pour m’excuser à mon tour d’avoir eu une réaction peu aimable, mais bon c’était moins une…

Tout ça pour dire que l’émetteur AIS est un grand progrès, et permet à tout ce qui navigue de cohabiter en limitant les risques de rencontres brutales au maximum.

J’ai également le souvenir d’un stress intense dans une brume à couper au couteau à l’approche de la Corogne et de la proximité d’un « gros » que je voyais au détecteur de radar, mais qui était si près que je ne savais pas ou précisément, jusqu’au moment ou j’ai vu ses feux rouge et vert et je me suis précipité pour attraper un feu blanc dit « anti collision » que j’ai percuté en catastrophe, et c’est alors que j’ai vu sa route s’incurver, et là encore j’aurais été beaucoup plus serein si j’avais été équipé d’un AIS, et franchement je trouve que remettre en cause l’utilité de cet équipement relève quelque peu de la mauvaise foi.
Cela dit, pour ceux qui naviguent dans zones mal fréquentées, il est toujours possible de couper ponctuellement l’émission.


25 août 2020
1

"D'autant qu'il est bien plus facile de couper l'émission de L'AIS de temps en temps que d'échapper à big brother quand on vie en société."

Ceci n'est valable que pour ceux qui acceptent n'importe quoi comme les réseaux facedebouc et autres, ou s'enregistrent chez gogol ou autre entreprise qui revends les données collectées.
On peut vivre sans, et très bien.
Il suffit de cibler des sites "propres" qui ne collectent pas de données, d'avoir un navigateur + moteur de recherche non "traçant" etc...


Dahut d'Ys:et bien sûr tu utilises un réseau téléphone qui ne mémorise pas les relais de tes coms et bien sûr pareil pour ta banque qui ne mémorise rien de tes utilisations de ta CB... Très très fort !!!·le 25 août 10:04
Dahut d'Ys:ceci dit pour le fun ;) j'ai AIS émetteur, vais sur facebook et me moque totalement d'être "fliqué"·le 25 août 10:05
Oliver29:J'attendais d'être arrivé au bout de ma lecture pour l'évoquer. Je préfère être 'fliqué' sur ma localisation par un AIS émetteur, plutôt que sur ma vie quotidienne avec les moteurs de recherches, navigateurs, enceintes actives, smartphones, etc. Ces derniers sont des flicages commerciaux et n'ont rien à voir avec la sécurité. Mais chacun son point de vue et ses choix.·le 25 août 10:35
roc:Arzak, il faut faire infiniment plus d'efforts que ce que tu dis pour passer inaperçu sur internet ou dans ce monde connecté plus généralement. Si tu penses que le simple fait d'éviter les nids à merde les plus évidents suffit, libre à toi, mais tu te fourres le doigt dans l'oeil jusqu'à l'omoplate. En fait, passer inaperçu est aujourd'hui quasiment impossible.·le 25 août 10:52
Now:Évidemment, c'est déjà très probablement trop tard pour Azak, le fait même de poster ici montre qu'il n'est pas en dehors du système. Il faut vraiment être en marge pour échapper aux radars de notre société, et encore, en marge Et bien connaître le système, c'est quasi impossible.·le 25 août 11:17
Jjerome78:un navigateur + moteur de recherche non "traçant" - Super, c'est QWANT... mais quand tu le test, et que tu compares à Google, tu as vite compris l'avance du dernier. Alors, si c'est moi le produit, c'est pas bien grave, je suis rémunéré par le service rendu...·le 25 août 18:58
Arzak:"tu compares à Google, tu as vite compris l'avance du dernier." Désolé Jjerome78; gogol va donner des millions de réponses, mais il n'y aura que les premières de pertinentes. Avec Qwant généralement je n'ai que des réponses en rapport avec la demande, et pas les milliers de lien qui n'ont absolument rien à voir... J'estime donc utiliser un moteur efficace, sans parler des autres inconvénients de gogol.·le 03 sept. 10:00
25 août 2020
3

Le sujet n'est pas tourné vers les traversées océaniques, où l'AIS émetteur est génial pour être vu et identifié de très loin par les gros qui s'écartent quasi systématiquement. Certains m'ont même contacté pour demander si tout allait bien à bord.

En arrivant de transat solo, pour traverser le rail d'Ouessant, je me suis annoncé par VHF à "Ouessant Trafic" qui a suivi ma trajectoire par AIS et m'a remercié de la démarche. Evidemment on aurait pu faire sans mais c'était tellement plus sympa pour tout le monde.


Pierre3:Merci pour ce retour d'expérience intéressant.·le 25 août 11:14
25 août 2020
6

C'est vraiment curieux (pour rester aimable) comme question de se demander si c'est important de se signaler aux autres ...

A part un ego(centrisme) et un nombrilisme démesurés, ou la volonté de planquer ses sorties avec sa maitresse (ce qui peut se comprendre !) je ne vois pas.


Jjerome78:C'est toujours le même principe.... je me sers sans me préoccuper des autres. Je ne raffole pas des obligations, mais je militerais volontiers pour l'obligatoirité de ce dispositif émetteur/récepteur.·le 25 août 19:01
25 août 2020
5

Après avoir éclairé frénétiquement plusieurs fois les voiles de nuit dans la DST des Scilly, ou cherché d'où venait le bruit du cargo qu'on ne voyait pas dans la brume à Ouessant sur un bateau où cet équipement n'existait pas à l'époque , je mets désormais sans hésiter l'AIS en émission. Histoire de moins se fatiguer nerveusement.


25 août 202025 août 2020
5

Après une lecture assidue et quelques fois amusée de ce fil, je partage évidemment l'avis de Lorem Ipsum et des autres intervenants "Pro AIS".

Tout d'abord, sur la peur d'être fliqué, il ne faut pas confondre des utilisations comme être "dénoncé" par sa CB (on sait ou vous êtes, on sait ce que vous achetez, si vous avez bu un coup, a quelle heure vous avez mangé, chez quel ship vous vous fournissez etc), par FacedeBouc (qui est peut être le pire outil de tracking et pour des raisons bassement mercantiles), ou les péages d'autoroutes (ou votre plaque est systématiquement photographiée) et donc à des fins qui n'ont rien à voir avec votre sécurité,

avec celle d'un AIS en émission qui n'a que comme objectif de VOUS PROTEGER et de protéger LES AUTRES (il n'y a pas d'utilisation commerciale ou bassement mercantile).

Si vous avez peur d'être localisé (fliqué) parce que vous entrez dans un port à 15 Nd au lieu des 3 autorisés, si vous êtes à 20 Nd dans la zone des 300 m, que vous vous trouvez à contre-sens dans une voie de DST, que vous mouillez dans une zone interdite ... c'est que vous n'avez rien à faire sur l'eau !!!
En mer (et pas que) le respect des règles (RIPAM et autres) est la base de la sécurité et du bien-être de tous.

Prétendre que l'on fait de la veille visuelle efficace 24/24 par tous temps est illusoire (j'ai failli dire connerie, pardon):

  • par temps de brume: si l'on a pas de radar, le "gros" qui se rapproche a 20 Nd pourra être détecté et paré à temps (avant de voir son étrave au dessus de la tête)
  • quand on est distrait, par une panne quelconque, que l'on aie le nez dans la carte ou sur le dernier bulletin MTO, que l'on soit allé ranger le bordel après une vague plus forte que les autres, ou simplement se préparer un café, on peut être absent de la veille quelques minutes.
  • quand on est dans l'urgence: on ne peut pas assurer en même temps la gestion d'un début d'incendie, d'une voie d'eau, d'une panne moteur, de la rencontre avec un OFNI ... et une veille sereine ! les alarmes AIS et RADAR sont aussi là pour aider au cas où.

Maintenant, il y a des cas ou un transpondeur AIS (donc avec émission) est très utile:

  • nous nous sommes portés a trois reprises assistance à des bateaux avec des problèmes moteur, que nous avons finalement remorqué, sur la demande et en accord évidemment avec le CROSS.
    Et bien dans ce cas notre transpondeur AIS leur a permis de nous localiser immédiatement et de suivre le remorquage en temps réel.
    Cela limite les besoins de transmettre sa position périodiquement et en cas de nécessité ils peuvent conseiller utilement.

  • le fait d'avoir un transpondeur AIS permet de "laisser une trace" de votre navigation et donc de votre dernier point connu: en cas de catastrophe ne laissant pas le temps d'appuyer sur la touche ASN, de contacter le CROSS en VHF ou que la balise EPIRB se déclenche (si elle le fait) , votre trajectoire et votre position estimée pourra être aisément déterminée par les secours , éventuellement prévenus si vous ne rentrez pas au port ou par vos proches.

  • si vous êtes en difficulté (niveau PAN-PAN ou MAYDAY), un transpondeur ACTIVE (donc en émission) permettra aisément aux navires à proximité de vous localiser et de venir vous assister, même en cas de condition MTO difficiles ou de nuit (l'AIS est plus efficace dans ce cas qu'un écho radar qui peut être fortement altéré par la pluie, une forte houle etc).

  • comme le précise glomorph à juste titre, cela permet aussi d'être suivi dans des endroits à risques (rail d'Ouessant, passes du bassin d'Arcachon par ex) et les sémaphores vous en sont évidemment reconnaissant et vous remercient souvent.

Enfin, le transpondeur AIS est un outil, comme le radar avec veille activée, qui permet d'améliorer votre sécurité comme celle des autres: pourquoi s'en priver ???

  • Lisez avec intérêt les rapports du BEA-MER: vous verrez que quelque soit le type de navire, la veille n'est pas toujours assurée !!! C'est une des causes majeures d'accident. Et qu'avoir des alarmes AIS et RADAR correctement paramétrées et activées est loin d'être idiot.

Pour les plus anciens d'entre nous, rappelons nous qu'au début de l' AIS, les pêcheurs ne les utilisaient que rarement de peur de dévoiler la zone de pose des casiers, leurs traits de chalut etc ...
Aujourd'hui, une grande majorité laissent leur AIS activé. Mais peut être que ces professionnels de la mer n'ont pas tout compris ?


25 août 2020
3

perso je suis tres tres mefiant envers l'AIS .
C'est un outil formidable ,il n'y a pas à en discuter .
Seulement ici les intervenants semblent dans l'ensemble etre des plaisanciers avertis et ayant souvent quelques milles dans les pattes . Mais ça ne represente qu'un infime pourcentage de l'ensemble des gens qui vont sur la mer pour leur loisir . Quand aux solitaires là on est dans le rarissime

Or de plus en plus une bonne partie de la population vie les yeux rivé au petit écran ...
Ici m^me un intervenant s'est étonné que le remorqueur de la Marine n'était pas signalé en AIS suite à une collision ce qui veut dire qu'il n'effectuait pas de veille visuel ...
Perso je l'ai dejà dit ,un voilier aurait peu monter dans mon cockpit en ne rattrapant si je ne m'étais pas derouter ,personne dans le cockpit ,bateau fantome guider certainement sur ecran ..
Moi je crains que l'arrivé de ce magnifique gadget diminue pour de trop nombreux plaisanciers la veille visuel ,indispensable ...et fasse que le nombre de collisions augmentent ... on en voit d'ailleurs de plus en plus il me semble .
Et juste une reflexion a quoi peut bien servir d'etre repéré sur un ecran en sortant un dimanche par beau temps de son port pour allé à l'ile d'en face ? on en voit des dizaines , traversent-ils tous le rail en Manche par brume ou naviguent-ils la nuit ?
Je crains que l'AIS soit un mauvais ami ,pour beaucoup ,pas tous ,donc veillons maintenant aussi pour certains autres .


Meilmor:Tu as des stats sur les collisions qui augmentent ....????·le 25 août 13:36
Now:@Calypso, il est bien évident que l'AIS ne dispense pas d'une veille attentive, sur ce point tu as raison, mais ceux que tu décrit qui ne savent pas naviguer, serait ils plus attentifs à la sécurité sans l'AIS? je n'en suis pas certain. Pour ceux la, je pense que c'est mieux avec que sans AIS même si ça ne pallie pas totalement leur manquements. C'est sur que celui qui croit que ces appareils vont les remplacer et sont une sécurité absolue, se mettent le doit dans l’œil et peuvent représenter un danger pour les autres, mais avec ou sans, ils sont de toutes façons déjà un danger (que nous devons prendre en compte), donc c'est une autre débat à mon avis. ·le 25 août 13:42
faby9:Oui, bon. On peut en dire autant du radar avec les marins qui sont prêts de leur écran et ne le regardent même pas, et s'étonnent d'éperonner un pêcheur . La preuve en a été donnée ici même il y a pas longtemps. Il faudrait donc être très prudent envers les ceusses qui font l'apologie du radar, passent leur vie sur leur écran et n'y voient rien.·le 25 août 14:22
Lulu2:@ Calypso. Certes AIS, radar et cargo électronique favorisent la navigation en se fiant aux écrans. Mais ce sont surtout les pilotes automatiques et les régulateurs d’allure qui permettent de naviguer sans personne sur le pont pour faire une veille visuelle,·le 25 août 16:03
Lulu2:Carto électronique, pas cargo. Quant aux cargos sans pilote ...·le 25 août 16:05
25 août 202025 août 2020
7

Utiliser l'AIS en réception et ne pas pas vouloir émettre sous prétexte de flicage, c'est un peu comme refuser de se faire vacciner tout en misant sur le fait que les autres vont se faire vacciner pour se protéger soi même.


Pierre3:Ce serait vrais si il y avait symétrie, dans le cas qui nous occupe il n'y en a pas. Pour entrer en collision avec une autre coque de noix par mauvaise visi il faut vraiment être le prix Nobel des poissards. Donc l'AIS en émission s'adresse à la marine commerciale. Donc pas de symétrie. Ce serait comme mettre le mal de tête et la peste sur un pied d'égalité. Si tu te prends un cargo par trés mauvaise visi dans la plupart des cas lorsque la nouvelle tombe un matelos sera envoyé à l'avant au port qlq jours après pour discrètement regarder si il y a une giffe suspecte, il reviendra à la passerelle et dira que non. Un chalutier le remarquera probablement si ce n'est pas un Sangria et que l'équipage est attentif.·le 25 août 19:18
Morbleu:"Donc l'AIS en émission s'adresse à la marine commerciale." Celle là, il fallait l'oser quand même ! ·le 25 août 23:04
25 août 2020
1

Pour répondre a Calypso 2, je pense que tout marin un tantinet sérieux, comprends que la veille aux instruments (radar / ais) est un complément, certes fort utile, de la veille visuelle.

Tu as raison de différentier ceux qui font plusieurs milliers de Miles par an ou ceux qui font du solitaire et qui ont une perception plus affutée des risques et donc sont toujours vigilants tant qu’ils le peuvent,

De ceux qui sortent occasionnellement, sans véritable expérience (de situations potentiellement à risques, identifiés ou non) et sans la culture (c’est un bien grand mot) nécessaire et qui se croient protégés même s’ils ne veillent pas visiellement.

Il y a aussi ceux qui voient dans ces outils des outils de flicage voire même un complot (c’est à la mode) qui sait ?

La veille visuelle sera toujours utile, ne serait-ce que pour détecter ces foutues (!) bouées de casier, a peine visibles et non pourvues de transpondeur AIS ou de réflecteur radar !

Et je ne parle pas des OFNI (containers ou plus couramment morceaux de bois) qui rôdent insidieusement au raz de l’eau et indétectables par des moyens électroniques.

Comme dit Calypso 2, on voit de plus en plus de gens Effectivement sortir le Dimanche pas beau temps ... c’est bien et cela prouve que la mer se démocratise, je n’au rien contre, la mer et ses plaisirs sont a tout le monde.

Mais cela augmente aussi statistiquement (ca y est je parle de stats !!), surtout s’il s’agit de marins du Dimanche (c’est pas moi qui l’ai dit ..) le risque d’incidents, de pannes moteur, safrans cassés, trouille imprévue, pire MOB ... qui vont mobiliser des secours et donc nécessiter des investissements que la SNSM n’a peut être pas les moyens d’assumer, et au détriments des professionnels de la mer et des gens raisonnables.

Prenons par exemple l’essor des moyens de mobilite urbains électriques (trottinettes etc): ils sont certes très utiles, peut être écologiques (?), mais du fait de leur nombre croissant posent des problèmes de sécurité pour les autres usagers, piétons surtout.
Donc on règlemente.
C’est normal il me semble mais certains le perçoivent comme une atteinte à leur liberté !

L’équilibre entre liberté et sécurité est compliqué voir subtil j’en suis conscient mais est surtout mal perçu par certains car ils pensent avant tout à LEUR PROPRE liberté.


25 août 2020
0

bonjour à tous ; bonne analyse de Calypso ; premiere constatation au large tres peu de plaisanciers,dans les marinas c'est complet,autour des marinas beaucoup de monde! dans les marinas et les environs il est sure qu'à bord on joue beaucoup avec l'electronique est ce utile ou pas??? mais soyons tolerant avec les autres si c'est leur plaisir de se concentrer sur leurs ecrans pourquoi pas! par contre ne compter que sur la dessus pour sa securitè est grave! comme me disait mon fournisseur locale speçialisè en electronique " tu ne peux pas savoir en saison le nombre d'appels paniquès que je recois parceque le traceur est tombè en panne aux Glenans ou en façe de Brest.......

naviguant la plupart du temps en solo le transpondeur est pour moi un formidable outil de securitè tout à fait complementaire du radar un exemple la semaine derniere embouquant le raz de sein par temps un peu musclè, je croise un cargo d'un peu pres,je l'appelle et lui demande s'il m'a vu pour ne pas avoir à changer de route? à la passerelle on me repond que j'ai bien ete localisè et n'ai pas besoin de changer de route! en cas de soucis on vous trouvera aussi beaucoup plus façilement, quand j'ai besoin de retrouver mon fils au large c'est egalement d'un grand confort! bien sure de nuit dans certaine zone vers Gibraltar ou autre rien ne vous empeche de couper l'emission! pour le sois disant fliquage perso etant en regle ça ne me gene pas du tout et ça fait gagner du temps aux douanes ou autres qui vous ayant identifiè et sans doute deja controlè ne vont pas revenir une fois de plus verifier.... qui se balade par ce temps à cette heure la!
de toute maniere l'ais a ses limites quand mon fils sur son porte containers a passè cap finistere je le perd jusquà la limite des Acores ou ça repasse et redisparait jusqu'au golfe du mexique(sur marine trafic)


25 août 2020
2

Souvenir d'une traversee de la manche en classe 40,on n'y voit queud,on entend que les bruits des moteurs des cargos aux alentours.Appel d'un des cargos en route collision,que l'on avait anticipe en loffant un peu.Se disant qu'il ne manoeuvrera pas."Vous preferez que l'on passe dans votre nord ou dans votre sud?"Dans notre sud Sir et thank you!
Et merci l'AIS de nous avoir permis d'etre tracke!
Alors la reflexion de savoir si c'est une atteinte a la liberte et a la vie privee,je la laisse aux penseurs de bistrots et aux complotistes.

Damjan no accents.


25 août 2020
1

Perso je suis très attentif à la vie privée : Pas de google sur mon téléphone, pas de google comme moteur de recherche, bloqueur de pistages (ghostery), etc..
AIS / vie privée? pour moi tant que les GAFA ne seront pas connectés avec c'est mineur.
Mais vigilance, un jour ils le seront peut-être, et là ce sera différent.


Jjerome78:et jamais de sncf ? de blablacar ? de carrefour avec une carte de crédit ? tous les paiements sont fait en liquide ? jamais de gps ? pas de waze ? de coyote ou de je ne sais quoi ? Aucun fournisseur d'accès à internet ? ·le 25 août 19:04
Lorem Ipsum:Ah ah ah, pas de voiture non plus (la plaque), tout à vélo ?

Et toujours masque et casquette because caméras de surveillance.

Pas d'EDF pour éviter le compteur Leaky, ni de compte en banque, ni d'assurance...

Bateau non immatriculé, je suppose, et évidemment aucune présence sur l'Internet^^!·le 25 août 19:13


jdmuys:Au moins pas de flicage par GPS: le GPS est en réception seulement!·le 25 août 19:39
roc:Les GPS des bateaux oui. Les autres (dans les téléphones, les voitures...), joker !·le 25 août 19:44
Morbleu:Déjà il est sur un forum... Pas bon ça ! Son adresse IP est tracée ! ·le 25 août 23:05
25 août 2020
2

Pour répondre à Calypso qui se dit que l'AIS peut être un danger :
Et bien justement, si le promeneur du dimanche allume son transpondeur AIS, JE pourrais le voir (bon, il y a des chances pour que je le voie avec mes yeux aussi).
S'il n'allume qu'un récepteur AIS, alors lui seul peut me détecter (moi qui ais allumé mon transpondeur), et comme il n'y comprend rien à rien, il me file droit dedans. Heureusement que je l'ai vu !

Autrement dit : un couillon restera un couillon, AIS ou pas. La différence entre simple récepteur et transpondeur (ce qui est la question initiale de Pierre), c'est qu'un couillon avec transpondeur, on le voit arriver à coup sûr.


Calypso2:Mais j'ai la bienveillance de penser que le couillon sans AIS assurera une veille visuelle mais pas sur son écran uniquement ·le 25 août 15:34
roc:Le couillon qui veut regarder un écran regardera un écran. J'ai eu des passagers cet été qui regardaient un écran pendant qu'on faisait le tour de la caldeira de Scandola (c'était pas celui de l'AIS).·le 25 août 15:48
faby9:et le couillon qui reste à coté de son écran de radar (on lui a dit et répété que c'était super car il voyait tout, même dans la brume), sans même le regarder et coule un pêcheur, on fait quoi pour éviter ça ? on déconseille le radar ?

(et ça, c'est un retour du BEA, il y en a plusieurs comme ça... ce n'est pas ton interprétation concernant un gus qui t'a frolé il y a 2 ans et que tu suppose qu'il regardait son AIS, alors qu'en réalité tu n'en sais rien du tout...)·le 25 août 16:11


25 août 2020
6

En résumé :

1 - Les échangistes : Ils ont un AIS trouvent ca génial et le défendent en mode émission/réception,

2 - Les conventionnels : n'en ont pas, disent que c'est nul (sans doute parcequ'ils n'en ont pas) et cherchent à justifier l'absence sur leur bateau, au nom de la morale vélique,

3 - Les voyeurs : Recoivent le signal mais ne veulent pas qu'on les voit et cherchent à justifier leur position au nom de tas de prétextes (gafam, vie privée, maitresse dans le placard). Bref, ils n'assument pas. En fait, c'est juste qu'ils n'en ont pas, faut pas chercher plus loin.

4 - Les masochistes : Ils émettent mais ne recoivent pas. Bizarre, aucun ne s'est signalé dans ce registre.

j'ai bon ?


Pierre3:En tous les cas ça sent le vécu :-)·le 25 août 19:45
fjlou:Tout bon·le 04 sept. 02:17
25 août 202025 août 2020
0

Dites les gas, avec tout ce que je lis ici j'ai l'impression de relire la fable de la Fontaine de la grenouille et du boeuf. Qu'on mette l'AIS en émission pour décrisper les officiers de passerelle de la marchande et pour augmenter la chance d'être détecté, trés bien, mais à vous lire pour quelque uns d'entre vous il semble parfois que vous considériez vos bateaux comme un 30 tonnes lancé sans freins en direction du marché hebdomadaire du village. Ce n'est pas le cas, si un navire de la marine marchande vous passe dessus, je mets mon billet de 10 EUR que la peinture de la proue ne serait pas griffée, sauf si vous achetez vos voiliers chez le chantier Royal Huisman (ce qui se saurait depuis le temps que je lis HEO).
En ce qui concerne le risque de collision avec d'autres voiliers, pêche promenade et autre semi-rigides OK dans des zones trés limitées de proximité immédiate des côtes, coins pourris de brouillard etc.

Donc il s'agit avant tout d'un aspect de sécurité personel qui est déjà assez sérieux et respectable en soi pour ne pas s'inventer des voiliers munis d'éperons en titane perceur de pétrolier à double coque comme je lis en filigrane dans certains de vos posts .


Quizas:Pierre3 je sens que tu commences à t'épuiser dans la polémique, essaie un autre sujet tel que le sens de pose du joint de culasse, dessus dessous sur la tranche, 3 options à défendre selon tes sensibilités, à plus·le 25 août 19:47
roc:Moi, j'ai pas lu les mêmes filigranes, faut croire... Mais soyons sérieux deux secondes : si on se dit que c'est bien d'avoir un récepteur AIS pour savoir où vont les gros qui sont parfois illuminés comme des sapins de Noël (non, je n'ai pas parlé des ferries de la Corsica Linea qui sont rouge de partout ! ) et que c'est ma foi reposant pour les nerfs, pourquoi pas mettre 100€ de plus et se signaler soi-même ? C'est pas ça qui va faire un trou au budget sur 10 ans de nav...·le 25 août 19:50
Pierre3:Mais je ne suis pas trés fort en mécanique...un fil à propos d'une vieille chanson de marins ça irait ??·le 25 août 19:50
faby9:@ roc : si tu dis qu'un transpondeur AIS ça coûte que 100 euros, y'en a un qui va encore réagir en disant qu'il en veut bien un à ce prix là.·le 25 août 19:56
roc:Naaannnn, j'ai pas dit çaaaa ! J'ai dit que ça coûtait 100€ DE PLUS qu'un simple récepteur. C'est pas pareil.·le 25 août 19:58
Calypso2:ou lequel je serai curieux de savoir si pour 200€ on peut se procurer un emeteur/recepteur ·le 25 août 20:13
25 août 2020
0

on parle toujours collision

je pose la question qui connait une collision ou des collisions dans le rail en Manche entre les cargos et un voilier ? perso jamais entendu ça ..je dis en manche parce que je connais et qu'il y a un trafic intense ...


faby9:Oui. Un cargo qui dans la brume avait les yeux rivés sur l'écran ... du radar, a coulé un pécheur (ç'aurait pu être un voilier : c'était pareil ! )

Faudrait interdire les radars, beaucoup trop dangereux car les gens croient qu'ils voient tout et ils ne regardent plus la mer. ·le 25 août 19:52


Meilmor:Calypso ....3 lignes plus haut tu nous affirmes que les collisions augmentent ....tu es impayable ·le 25 août 19:55
Pierre3:Oui c'est ça le truc, le trac de la collision en cas de mauvaise visi serait, d'après les statistiques, plus un problème à traiter au niveau du psychique. L'AIS peut décrisper mais la tisane aussi. Pour ce qui est de l'anxiété de la collision, j'ai vu des vrais phénomènes de foire à bord. par exemple, Jour 1. Le type est malade comme un chien, 3 petits cargos passent à une relative proximité sans que d'après lui soit même nécessaire de les garder au coin de l'oeuil juste au cas ou. Jour 2 (il a récupéré du mal de mer). Un voilier dans notre cap, il est si loin qu'on arrive pas encore à distinguer les couleurs, hou hou que fait-on panique panique !. Jour 3. Le même type à la barre, en face un Dehler 36 babord amure, nous somme tribord amure, il a failli m'emplafonner le Dehler pour cause de tribord amure. Donc oui, bcp de cas du ressort de la faculté...·le 25 août 19:58
roc:Boh, c'est rien, moi cet été, mon équipière préférée était de garde en milieu de nuit (elle surveillait que le beau-frère fasse pas de connerie à la barre). Tout d'un coup, je suis réveillé manu militari avec cette question urgente : "y'a un énorme bateau qui arrive, on fait quoi ?". Je sors en cavalant, voit un ferry (de Corsica Linéa, tout rouge, on sait pas où il va, mais il croise notre route assez loin à tribord). Moi, benoitement : "bin rien, il est passé !" Eux : "Non, pas celui-là, l'autre, là." Je vous le donne en mille : leur gigantesque porte-avion américain sur bâbord, c'était en fait un petit cargo (ou chalutier) et deux voiliers, à plus de 5 ou 10 milles de nous, et assez éloignés les uns des autres. J'ai bien ri (mais j'aurais préféré continuer à dormir).·le 25 août 20:05
Calypso2:Meilmor il augmente entre plaisanciers et j'ai precisé "me semble-t-il" je dis celà car j'en voie quelques uns en reparation dans certain chantiers chose que je voyais tres rarement ·le 25 août 20:16
Meilmor:Donc ce sont des parole en l'air ....·le 25 août 20:19
Calypso2:donc personne ne connait de collision m^me a travers la presse ...curieux tout de m^me au vue de ce que l'on lit ici ·le 25 août 20:20
Meilmor:Ta prose .....Moi je crains que l'arrivé de ce magnifique gadget diminue pour de trop nombreux plaisanciers la veille visuel ,indispensable ...et fasse que le nombre de collisions augmentent ... on en voit d'ailleurs de plus en plus il me semble

Bref si c'est pour combler le blanc mieux vaut ne rien ecrire plutot qu'exprimer des fantasmes ·le 25 août 20:27


Calypso2:et tu viens d'ecrire quoi ? rien sur le sujet seulement un peu de polémique c'est tout ... as-tu connaissance de collisions entre plaisanciers et gros navires dans le rail en Manche ou ailleurs ? ·le 25 août 20:32
Meilmor:C'est toi qui a lance la polemique avec des paroles en l'air comme d'hab ...mais tu es le seul ici à savoir naviguer Hop a fond de cale ·le 25 août 21:17
Pierre3:Cqfd en ce qui concerne les ayatollah.·le 25 août 21:26
25 août 2020
0

au sujet de la défense de son anonymat je préconise une pratique qui me parait plus efficace que de cacher ses informations personnelles : en divulguer un maximum en mixant les vrais et les fausses, plus les collecteurs d'infos auront de données à traiter moins elles seront fiables et économiquement viables.
rien ne vous empêche de donner de fausses infos, de pratiquer l'humour, la provoc, etc... cela peut même devenir un jeu et les algos de détections et classement sont très cons puisque développés par des abrutis qui croient que l'on peut solutionner tous les problèmes par des algorithmes, donc aucune chance qu'ils reconnaissent le sérieux de l'humour ou de la provoc, le vrai du faux, testez avec les algos de ce forum des fois ça marche, il m'arrive même de m'autotester et d'obtenir des résultats étranges du coup je m'autocensure par autodérision hi hi hi.


25 août 2020
0

Pierre, je crois que personne n'a prétendu avoir un AIS pour le confort des pétroliers ! En revanche, pour son confort personnel, oui ! Je navigue pas mal dans le golfe de Gascogne, et il m'est arrivé plusieurs fois de faire "router" par des pêcheurs pour slalomer entre leurs filets. Je ne pense pas qu'ils m'aient aidé par pure gentillesse, ils voulaient sans doute protéger leurs filets, mais ça m'a servi ! Quand on passe à proximité de ports comme Santander ou Bilbao, ça permet d'être plus serein, même si je fais moi-même les manœuvres d'évitement assez à l'avance et ostensiblement, après tout je suis là pour m'amuser, pas pour gêner ceux qui travaillent. Plus altruiste et tout récent, ça date de ce matin, ciel très dégagé mais nuit bien noire, je rentrais d'Espagne et j'allais prendre les passes d'Arcachon, j'ai repéré un plaisancier qui semblait ne pas trop savoir où aller. Quand il a été évident pour lui que j'allais prendre les passes, il m'a collé au train et s'est trouvé au bon endroit au moment où le jour s'est levé…


Pierre3:On est bien d'accord & merci pour les exemples pratiques que tu cites.·le 25 août 20:49
25 août 2020
3

Comme j'ai initié ce fil je vais me permettre une conclusion avec la plasticité mentale qui me reste (nécessaire pour permettre la modification de mon point de vue de départ ce qui était le but de mon fil).

1/ Pour les navigateurs solo/navigateurs grandes distances etc qui ont largement contribué dans ce fil, je suis d'accord avec eux et les exemples rapportés sont suffisament convaincants.

2/ Je lis une anecdote de brouillard soudain et épais aux Glénans, zone de grande activité de navigation de plaisance, on ne peut nier la plus value de la présence de l'AIS en émission dans mais il faudrait alors une mise aux normes massive de toute la flotte des petits bateaux, ce qui viendra peut-être un jour.

3/ Pour ceux ici qui signalent énergiquement leur vertu AISienne en ne contribuant pas au fil par des cas pratiques et en utilisant +/- des noms d'oiseaux par rapport aux dubitatifs , je leur propose d'aller faire un passage à la case "fil boule de mouillage" qui me parrait un environnement adapté pour eux.

4/ Les chiffres ne mentent pas, à priorité sécu bien ordonnée le "risque collision" n'est pas trés haut dans la liste. L'argument de l'inconscient sans AIS ne semble dès lors un peu bancal, si un cargo ne vous à pas vu, il n'entendra pas non plus le petit "ping" (bateau alu) "paf" (bateau plastique) du bruit de la collision, par ailleurs ça devrait être du boulot assez propre, les hélices se chargeant de "schredder" les gros morçeaux derrière. Donc il ne faut pas trop s'inquièter pour eux, je pense.

5/ Reste l'argument de la sécu personnelle et de l'équipage, chacun met le curseur au mieux qu'il peut et c'est tout à fait respectable, je n'ai rien à dire à ce sujet, d'autant plus comme un contributeur le signale, pour un truc qui coute 500 EUR.

6/ Pour l'argument de la confidentialité des déplacements, je suis à présent convaincu qu'il ne tient pas (donc j'ai changé mon point de vue et, ouf, c'est une petite preuve de ce qu'il me reste un peu de plasticité cérébrale ...)

7/ Pour la petite minorité de discourtois...je vous aime quand même...la vie n'est pas facile.


Calypso2:bien resumé ·le 25 août 20:46
dlalu:Pierre: Chapeau ! Je vais être un peu hors sujet mais je viens de lire ce fil depuis le début et j'avoue qu'il y a de l'instruction à prendre sur la gestion de la discussion. Belle première conclusion! J'attaque la suite des posts...·le 26 août 14:45
25 août 2020
0

Il y a du monde ...


25 août 2020
1

IL n'y a pas plus de collisions malgré l'augmentation significative du trafic, peut être justement parce que il y a plus d'équipements, comme l'AIS, qui aident à la navigation?

Et l'AIS n'est pas simplement utile pour les cargos, mais pour tout types de bateaux, il y a de plus en plus de bateaux de toutes tailles équipés, donc l'efficacité augmente.

Pour ma part, je trouve que c'est une aide utile en traversée en Solo (et même en équipage) même si on s'en passait avant, fini les séances interminables devant les instructions nautiques pour tenter de reconnaître ce bachibouzouk qu'on voit, mais dont on ne voit pas les feu de nav noyés au milieux de toute sorte de pollutions lumineuse, aujourd'hui on le voit avant qu'il ne soit visible, et on sait quel type de bateau, dans quel sens il va et à quelle vitesse, c'est assez confortable. Remarque ça participait au charme des navs de nuit mais bon, l'age avançant, on apprécie un peu de confort 😉


25 août 202025 août 2020
0

Bonjour,

Je songe aux pensées qui me viennent quand la nuit surgit tout près - ou défile devant moi - un cycliste non éclairé...

Il y a des causes désespérées ;-)


25 août 2020
4

Ce qui m'étonne, c'est que personne ne présente l’intérêt principal de l'AIS : savoir ou sont les potes pour se prendre le ti-ponch ensemble. C'est quand même important, non?


Lorem Ipsum:Ben...et la VHF ?·le 25 août 21:36
Pierre3:Ah ! la on commence à parler sérieusement, il était temps. Merci ED850.·le 25 août 21:39
ED850:Euh, c’était dit peut-être avec humour, mais savoir ou sont les copains est quand même une des utilités importante de l'AIS. Bon, je mets mon AIS, mais j'ai jamais cogné un autre bateau avant d'en avoir un. ·le 25 août 22:07
25 août 2020
1

J'ai tout lu...
Ce qui me sidère dans ce fil c'est le nombre de posts qui soutiennent, imaginent, pensent que les bateaux de la marine marchande et/ou de la pêche n'en ont rien à faire de taper un voilier et s'en foutent...
Alors que de ce que je sais, de ce que j'ai constaté en mer aussi, c'est qu'ils ont (au moins les cargos) la hantise de découvrir un voilier trop tard pour l'éviter...
En cela un émetteur à bord n'est pas un luxe, du moins en traversée.
Je pense que sur les cargos la veille est bien plus assidue dans les rails qu'au milieu de nulle part...
Fañch


Pierre3:C'est effectivement un vrais argument mais pour cela il faudrait un retour d'un HEOssien habitué des passerelles de cargos etc. Les anecdotes rapportées jusqu'ici ne permettent pas de conclure ce qui est dommage mais un peu attendu.·le 25 août 21:47
Pierre3:A ce propos j'ai repéré un site de la "UK merchant navy" ou les contributeurs sont semblent-ils tous des officiers, l'inscription y semble libre et je pourrais y passer et poser les questions suivantes (par exemples). Dans des zones comme la Manche ou autres "rails" Européens que représente pour vous le risque de collision avec un plaisancier et la charge de travail en passerelle que ça représente. Si le risque/et/ou la charge de travail est significative, que représente l'apport de l'AIS, le copain de Juliusse capitaine de cargo semble dire que les signal AIS sont trop faibles/trop peu fiables pour l'emporter de manière significative sur le radar de bord, leurs avis seraient peut-être diffférents.·le 25 août 21:56
Lorem Ipsum:Merci Dahut !

C'est en effet une hantise pour eux.

Mais certains notre ami en a "décidé" autrement. Personne ne le convaincra.

Aux autres de l'éviter.·le 25 août 21:57


Pierre3:Je vais leur poser la question et poster ici un print screen du fil ainsi produit if all works according to plan. Le site est .·le 25 août 22:03
Dahut d'Ys:Pierre3 Très bonne idée. J'ai hâte de lire cet échange.·le 25 août 23:59
Dahut d'Ys:Mais la question ne devrait pas porter que sur les rails ou les zones de trafic dense...·le 26 août 00:00
Calypso2:Je pense qu'avant tout les navires marchands et autres nous repèrent en visuel et à coup sûr avec leurs radars souvent d'ailleurs ils en ont deux, l'un à longue portée et l'autre proche, plutôt qu'avec l'ais qui semble poussif ·le 26 août 09:05
Dahut d'Ys:Calypso l'AIS leur donne instantanément notre cap, notre vitesse, le temps avant le croisement et à quelle distance... Malgré tout ça aide ;)·le 26 août 10:53
Calypso2:surement et ils ont la m^me chose avec le radar ·le 26 août 11:39
faby9:le radar donne la même chose ? peut être, en tout cas pas toujours et pas dans tous les temps - si on écoute les pros, plus haut...·le 26 août 12:03
25 août 2020
1

Juste un point sur lequel j’aimerais revenir et qui a été abordé rapidement dans un ou deux posts:

L’intérêt de l’AIS pour connaître l’identité d’un navire et pouvoir ainsi le contacter par VHF, pour lever un doute sur les intentions, décider de manière coordonnée la manoeuvre à réaliser, alerter si l’on a peur ne ne pas être vu etc.

Autre intérêt aussi au mouillage, en laissant l’AIS allumé, est de moins risquer d’être percuté si le feu de mat ne se voit pas (MTO pourrie, houle etc).

Par contre, et cela pourrait peut être faire l’objet d’un autre fil, est-t-il utile de garder l’AIS en émission quand on est dans un port ?
Personnellement je le coupe.
Quand on arrive a quelques pouièmes de miles d’un port on est saturé par les alarmes AIS avec des bateaux au ponton. Donc on coupe l’alarme.
Vos avis sont les bien venus.


Dahut d'Ys:cyrion tu ne crois pas si bien dire: cet été au milieu du Golfe de Gascogne et de nombreux pêcheurs espagnols j'ai appelé en VHF un petit cargo à 3 miles qui ne semblait pas m'avoir vu et nous faisions route collision. Je lui ai dit où j'étais par raport à lui et lui ai demandé ce qu'il pensait que NOUS pouvions faire au mieux pour éviter ce risque. Il m'a gentiment répondu "Vous souhaitez garder votre cap ?" et a rajouté "Vous préférez que je passe devant ou derrière?" Ma réponse:" si c'est possible je préfère garder mon cap en effet" Il s'est dérouté vers mon arrière et m'a souhaité bon voyage. ·le 25 août 23:57
25 août 2020
0

Certains écrans sont programmables pour éventuellement ne pas donner d'alarme pour les bateaux mouillage...


25 août 2020
2

J'ai un transpondeur Ais (plus un deuxième récepteur ais integré à la radio), j'ai aussi un amplificateur de retour radar (RTE radar target enhancer en anglais), un appareil qui détecte quand il est "touché" par un radar extérieur (bande X ou S) et donne un alarme -en partie genre MerVeille, mais qui je crois detecte seulement les X- et au même temps renvoie une écho amplifiée au radar émetteur, l'autre bateau avec radar voit une écho très significative de notre unité.
Loin de moi vouloir proposer quoi que ce soit pour les autres, mais en ce qui me concerne, pour le large en solo, après avoir comparé en contemporain le fonctionnement et l'utilité des deux (émetteur Ais et ce RTE) pour être "vu" par les autres, c'est ce deuxième qui la remporte et de très très loin.
Avantage pour les inquiétudes du traçage, c'est totalement anonyme :)


25 août 2020
-1

Donc voila (pour ceux qui lisent l'anglais) la question que j'ai posé en initiant un fil sur le site qui rassemble des officiers de pont de la marine marchande.

On verra bien ce qu'ils répondent (si ils répondent):

Hi everyone,

I am a bit of an intruder here in the way that my goal by registering in this forum is to better assess the workload (if significant) at the level of the bridge of a large merchant ship caused by the need to detect and avoid sailing vessels in place like the Channel during the summer months.

Any feed back at that level would be very welcome and feed back will be provided to a sailing enthusiast site as to better cooperate and not to put ourselves in a position that is causing trouble to bridge officers.

For example, is that (collision avoidance) workload is significant yes/no, what are the most "annoying" sailing vessels "behaviours" you experienced, are sailing vessels equipped with a (switched on) AIS transponder un real help to you. Would you be in favor to make AIS transponder a mandatory equipment for sailing vessels cruising in busy shipping lanes such as in the English Channel etc.

If I posted this in the wrong place I would very much appreciate being redirected to the right place !

Thank you very much in advance !

Pierre


Dahut d'Ys:Traduction : Je suis un peu intrusif dans la mesure où mon but en m'inscrivant à ce forum est de mieux évaluer la charge de travail (si elle est importante) au niveau du pont d'un grand navire marchand causée par la nécessité de détecter et d'éviter les voiliers en place comme la Manche pendant les mois d'été.

Tout retour d'information à ce niveau serait le bienvenu et un site de passionnés de voile sera informé afin de mieux coopérer et de ne pas nous mettre dans une position qui cause des problèmes aux officiers de pont.

Par exemple, si la charge de travail (d'évitement des collisions) est importante, oui/non, quels sont les "comportements" des voiliers les plus "ennuyeux" que vous avez rencontrés, sont les voiliers équipés d'un transpondeur AIS (allumé) qui vous aident vraiment. Seriez-vous favorable à ce que le transpondeur AIS devienne un équipement obligatoire pour les voiliers naviguant dans des voies de navigation très fréquentées comme dans la Manche, etc.

Si j'ai posté ceci au mauvais endroit, j'apprécierais beaucoup d'être redirigé vers le bon endroit ! Merci beaucoup d'avance ·le 26 août 08:41


Pierre3:Merci pour cette traduction ! J'ai reçu 2 réponses. Une notament qui m'indique que les personnes enregistrées sur le site en question sont dans la plupart des cas des retraités de la marine marchande, ce qui ne m'est pas apparu clair au début. Une de ces 2 personnes répond "oui" à la question de savoir si dans leur opinion les bateaux de plaisance qui naviguent dans des zones a haut traffic commercial devraient oui/non être obligatoirement équipé d'un transpondeur AIS. Comme c'est une question importante (et avec un champ plus large que le seul aspect AIS, puisque j'y parle des comportements des bateaux de plaisance en général), je prendrai le temps d'avoir suffisament de feed back, de ces (ex) officiers de passerelle, quitte à enquêter sur plusieurs sites différents (pour peu que j'en trouve évidement). Le résultat fera l'objet d'un fil différent.·le 26 août 10:39
25 août 2020
1

Assez irréel d'entendre parler de flickage concernant les dispositifs de localisation et d'identification en mer,qui font l'unanimité quand à la sécurité passive ou active qu'elles procurent.. visiblement hors sujet à tout point de vue et laissant deviner une méconnaissance totale de la plaisance..


Café noir:Le souci n'est surement pas en mer ni avec les administrations, mais plutôt à voir du coté d'usages éventuels de ce qui est mis à vu de n'importe qui par des sites tels que "Marine Traffic" ou "Vessel Finder" . Il peut tout à fait y avoir des mésusages tels que nous ne sommes pas à même de l'imaginer, naïfs que nous sommes...·le 25 août 23:03
Escobar le neuf:Dans ce cas, si vous pensez avoir tant de choses à cacher aux yeux de tous et baignez probablement dans une espèce de psychose complotistes, la plaisance n'est assurément pas faite pour vous... ·le 26 août 06:32
Escobar le neuf:Dans ce cas, si vous pensez avoir tant de choses à cacher aux yeux de tous et baignez probablement dans une espèce de psychose complotistes, la plaisance n'est assurément pas faite pour vous... ·le 26 août 06:32
26 août 2020
0

Dans ce cas, si vous pensez avoir tant de choses à cacher aux yeux de tous et baignez probablement dans une espèce de psychose complotiste, la plaisance n'est assurément pas faite pour vous...


26 août 202026 août 2020
2

...


jdmuys:L’argument selon lequel on ne craint pas la surveillance parce qu’on n’a rien à cacher est un très très mauvais argument. Donner une possibilité de surveillance sans limite ou contrôle à une institution de pouvoir est un risque exorbitant.

Non pas que ce soit forcément le cas avec l’AIS·le 26 août 07:21


roc:C'en est à mon avis un bien plus grand encore si on le donne à des entreprises privées (et étrangères de surcroit) sur lesquelles on n'a aucun pouvoir ni contrôle. C'est pourtant ce que tout le monde accepte sans rechigner (sauf très rares exceptions).·le 26 août 09:05
Dahut d'Ys:Pour info, j'ai eu l'occasion dans ma vie pro d'embarquer sur un navire des AFF MAR pour un contrôle des pêches en golfe de Gascogne => A partir de l'AIS auquel était associé une base de données, nous savions toute l'histoire de la cible consultée: historique des contrôles, etc, etc et instantanément.·le 26 août 10:57
26 août 2020
0

Si on pose la question aux cargos/commerce, de ce qu'on lit sur "leurs" forum il suffirait très souvent de bien respecter le RIPAM. Le surnom des voiliers est souvent WAFI, Wind Assisted F..ing Idiot, justement pour toute sorte d'interpretation personelle des règles de la part des voiliers, de "les plus gros ont toujours raison" à l'ignorance des DST, à la "voile est prioritaire". :)


KivoaLai:Tu peux donner des liens ? Merci·le 26 août 09:31
26 août 202026 août 2020
0

Bonjour, dans AIS le I veut dire Identification c'est pour cela que cela a été créé. Ensuite l'anticolision est devenu un sous produit.

Le suivi des cibles AIS avec des récepteur terrestres, comme le mien, fait partie de la partie "commerciale" les armateurs pouvant suivre le trajet de chaque bateau de la flotte et faire ensuite des études à postériori sur les meilleurs trajets, les ports avec le moins d'attente, les ports les plus rapides. etc ...
AIS pour l'administration c'est comme les plaques d'immatriculation + châssis de nos voitures .

Vous devez aussi savoir que pour la France, mais aussi pour tous les pays maritimes, des stations terrestres , 80 en France collectent vos positions à des fin de protection des côtes et d'études sur le traffic maritime.
En France le projet SPATIONAV V2 est en charge de regrouper le tout dans des bases de données et de fournir les graphiques etc ...à l'administration.
Les stations terrestres sont principalement les sémaphores, les Capitaineries des ports de commerce etc ...sans oublier les navires militaires qui renvoient les signaux à terre.

Désactiver son AIS vous fait risquer de gros soucis, si vous êtes captés par un sémaphore, puis absent.
Bien relire SOLAS
actumaritime.com[...]itaine/

J'ai eu des ennuis avec ma vieille VHF non ASN. Un sémaphore a voulut me contacter à la vue de mon AIS trop proche des cailloux. J'ai reçu une lettre bien officielle à la maison. Il m'avait contacté ensuite sur le 16.

J'ai mon AIS en permanent sauf au port. Par contre ma VHF est souvent éteinte.
Mes 2 yeux sont dehors, la différence entre la vue humaine des bateaux autour de soit et la vue par l'AIS étant souvent différente le long de nos côtes.

Pour les chalutiers c'est au delà de 15m qu'ils doivent avoir leur AIS allumé en permanence, comme pour la plaisance.


Calypso2:et les navires n'émettant pas leur position AIS sont repéré par l'aviation ou les radars et pisté serieusement ·le 26 août 09:27
faby9:et ? c'est quoi le problème, Calypso ? Ceux qui émettent leur position ne seraient donc pas pistés, eux ?

Comme d'hab : n'importe quoi.·le 26 août 10:11


Calypso2:le probleme ? les trafics de toutes natures ,drogue par exemple ,j'ai un copain pilote qui sillonnait le golfe à ces fins ,les bateaux sans AIS étaient particulierement signalé ·le 26 août 10:11
red sky:ces quoi ces conneries !!!!! l'AIS n'est pas obligatoire en plaisance, ne pas confondre avec les règles SOLAS appliquées au commerce. Je peux éteindre et allumer mon AIS 10 fois par jour sous les fenêtres d'un sémaphore, il ne se passera rien.·le 26 août 10:12
Calypso2:je parle biensur de ceux qui ont obligation d'avoir l'AIS et encore les voiliers sont aussi pisté ...·le 26 août 10:29
faby9:Bah... c'est du ragot, rien d'autre.

Tout comme l'affirmation qu'il y aurait plus de collisions depuis l'AIS... ou que les ancres modernes exigeraient plus de longueur de chaine que la CQR etc etc etc.·le 26 août 10:38


courtox56:Oui, comme je l'ai indiqué un bateau de plaisance de moins de 14 m n'est pas obligé d'avoir un AIS sauf en Indonésie et quelques autres pays. Mais dès qu'on a l'AIS allumé on entre immédiatement dans les bases de données SPATIONAV comme dans celles de Vesselfinder. Pour Maine traffic aussi , maisd il faut plus de temps pour que l'information soit disponible.Dans ce cas un navires même de plaisance qui allume et éteins son AIS assez souvent va entrer dans les navires suspects, on ne dira rien l'été, sauf passage des DST , par contre l'hiver de retour d'Amérique du sud, je ne vous conseille pas cette gymnastique. ...·le 26 août 12:42
26 août 2020
-1

Allez les gars ! Désormais:

On roule sans phares (les autres en ont)
et même tiens on efface nos plaques tant qu'à faire :)

Plus tard je jetterai mon smartphone et mon PC
Puis ensuite en final ma CB et ma carte vitale :)

Ouf... Enfin libre :)


26 août 202026 août 2020
12

Pour ce qui est du point de vue d'un jeune lieutenant de marine marchande que je suis ahah
Effectivement la collision est une hantise pendant le quart, d'autant plus des navires de plaisance ou petit pêcheurs qu'on aurait du mal a voir et dont on s'en rendrait pas compte.
Tout d'abord rien ne remplace la veille visuelle et l'application du RIPAM. Mais l'appréciation d'une situation de rapprochement dangereux est vraiment différent depuis un voilier même de 15m, de la passerelle de mon porte container de 300m... Et on n'a pas les mêmes problématiques de distances a respecter.

La différence pour nous "gros" navires est énorme entre un plaisancier avec ou sans ais.
Bien que les réflecteurs radar augmentent la detectabilité des voiliers, la lecture d'un radar est d'autant plus difficile avec le mauvais temps. Passer a côté d'une petite cible radar est possible, et détectable a 6M grand max Alors qu'un ais en émission apparaît très longtemps en avance 12/24M, et sur tous nos écrans (radar et carte électronique), avec le nom, type de navire... Ça nous soulage énormément car on peut plus facilement penser a nos manoeuvres et évolution de la situation.

L'autre énorme avantage de l'ais est l'identification, un appel a la vhf pour une manoeuvre, pour un panpan, sécurité ou mayday, Sera repérable très rapidement car sur les écrans de navire de commerce et des cross ou mrcc votre nom apparaît sur votre position...

Le "flicage" par l'ais est très faible. Les autorités regardent mais n'enregistre aucunes donnés de l'ais pour la plaisance... Tu a plus de chance de te faire fliquer par tes données de port en port


Lorem Ipsum:Merci ptitinantais.

Voilà qui devrait clore le débat.

En principe ;-)·le 26 août 11:19


Pierre3:Merci beaucoup pour ce feed back, c'est exactement ce genre de témoignage que je suis à présent occupé à rechercher. A part (le manque) l'utilisation de l'AIS y aurait-il d'autre comportement de "voileux" qui poserait problème de manière réccurente du point de vue de la passerelle d'un porte-containers ?·le 26 août 11:33
Calypso2:ah super ,merci ça manquait de savoir ce qui se passe en passerelle d'un gros bateau ..·le 26 août 11:45
ptitnantais:J'ai pas une grande carrière encore pour avoir beaucoup de comportement a relayer... Je dirais que la veille vhf sur le 16 est peut être négligé, car au final ça peut être utile des fois quand on doute de la manoeuvre de l'autre, un petit coup a la vhf ça aide. Dans les deux sens vous pouvez aussi nous appelez si vous pensez qu'on vous a pas vu (d'où l'ais au moins en réception pour avoir les noms et mmsi mdr) Pas présumer que l'on vous a vu. Et surtout pas se dire "je suis voilier je suis prioritaire" même si théoriquement oui.. mais même un voilier va changer de cap bieeeen plus vite qu'un "petit" porte container de 100m ...

Et quand des navires font des travaux style pose de câble, robot sous-marin etc... Même si c'est sympas de montrer aux enfants, faut pas s'approcher·le 26 août 11:46


Café noir:mon transponder AIS est allumé dès la sortie du port depuis que j'en suis équipé (7 ans), mais encore un fois, ce n'est PAS l'éventuel tracking des Zautorités, mais la diffusion par des sites biens connus (Marine Traffic, Vessel Finder,etc....) à tous public, donc y compris des gens ou de entreprises intéressés ou malveillants;

ça ne peut pas être éludé d'un haussement d'épaule !·le 26 août 11:49


Pierre3:Bien noté ptitnantais et encore merci pour ce retour qui n'est pas forcément facile à obtenir sur un forum de voile.·le 26 août 11:50
Dahut d'Ys:ptitnantais merci. Tout est dit.·le 26 août 17:57
26 août 2020
1

Merci Ptitnantais pour ces infos.
[ModeHumourOn]
Vous devriez pensez à équiper vos navires avec des Furuno 1623, il paraît qu'avec ça on voit même les bouées des casiers ...
😁😁😁


ptitnantais:c'est les pêcheurs qui serait content! Il paraît même que certains essayent de mettre l'auto pilote de Tesla sur nos navires 😂😂·le 26 août 11:47
26 août 2020
1

Plus une étoile au ptitnantais. J'ai fait la veille sans AIS toute ma carrière de timonier dans la marchande, c'était une autre époque, mais c'était fatiguant en eaux ressérées tenter de deviner les trajectoires des pêcheurs/voiliers, par beau temps, ça passe , mais dans la visi réduite,un vrai stress. Et je ne parle pas de la mer de chine avec des vrais villages de pêcheurs en mer.
Franchement, sur mon voilier je suis emetteur /recepteur, c'est un simple moyen de plus pour assurer sa veille, je suis un inconditionel des jumelles, mais je trouve ça formidable d'avoir le pédigré de mon contrebordier, pouvoir l'appeler et communiquer.
dans la visi réduite ou des feux douteux (sale manie d'allumer les feux de pont sur les transport passager).
le radar est formidable par mer d'huile, c'est autre chose par mer formée. Broadband ou pas (même le furuno 1623 a du mal ;-)). L'AIS aide à trier une bonne partie de son environement, je trouve ça trés bien, comme tout ce qui m'aide à faire une veille serieuse.


26 août 202026 août 2020
3

CONCLUSION NR 2

Mes retours sur mes questions posées sur le site merchant-navy.net ainsi que la précieuse contribution de ptitnantais ci-dessus vont dans le même sens, l'utilisation du transpondeur AIS par les bateaux de plaisance (donc en émission) est une aide précieuse pour nos amis de la marine marchande, on peut imaginer qu'il en va de même pour les gros chalutiers et assimilés qui constituent probablement un risque plus important pour nous que les cargos.
Donc même si les statistiques de pertes de vie humaine par collision entre des bateaux de plaisance et des cargos/gros bateaux de pêche sont ce qu'elles sont et que vous aurez probablement plus de chance de mourir d'avoir avalé un bretzel de travers que de ce type de collision, le prix de l'équipement (réception ET émission, 500 EUR ?) ne devrait pas justifier de ne pas s'équiper avec ce matos pour ceux (comme moi) qui naviguent régulièrement dans des endroits fort fréquentés comme la Manche. La plus value au niveau de la quiétude du personel de passerelle de ces gros bateaux étant pour moi, déjà une raison suffisante pour l'achat de ce matériel. Reste qu'il ne faut pas en profiter pour s'abstenir de bien regarder dehors et de faire notre part du job de rester en dehors du chemin de ces bateaux.
Pour ce qui est du souci de la confidentialité des données, les autres arguments cités plus haut notament par Now sont suffisament convaincants pour ne pas en tenir compte.
Je vous souhaite à tous une bonne journée !
Pierre


Lorem Ipsum:Bravo, Pierre !

Il aura fallu expliquer longtemps, mais bon.. ;-)·le 26 août 13:12


Pierre3:;-)·le 26 août 13:20
26 août 2020
2

On imagine bien que la collision avec un plaisancier ou un petit bateau de pêche est une hantise pour un capitaine de cargo ... occidental!

Malheureusement, un de nos héonotes s'est fait percuter en Manche l'été dernier par un cargo libérian qui visiblement n'en avait strictement rien à battre puisqu'à l'évidence il n'assurait aucune veille passerelle qui lui aurait permis de voir notre ami en visuel, sur son radar et son récepteur AIS, et n'a pas non plus daigné s'arrêter ni plus tard répondre aux assurances, malgré son identification formelle grâce à ... son AIS!
Notre ami qui s'en sort miraculeusement pas trop mal a pourtant réussi à le contacter par vhf pour lui signaler la collision!


Lorem Ipsum:Eh oui, ça fait des décennies que ça existe. Là ce ne sont pas les assurances, mais la justice qui doit aller chercher le capitaine et l'armateur. Et les Affaires Maritimes qui auraient pu l'intercepter.·le 26 août 12:21
ptitnantais:Malheureusement il existe un certain nombre de professionnels assez incompétent ou qui ont de mauvais reflex... Je ne parle que de mon expérience perso, sans prétention d'avoir la réponse pour toute la marine ahah ·le 26 août 12:49
26 août 2020
0

il y a un point de vue qui n'a pas été évoqué et qui me tracasse depuis pas mal de temps .
Par beau temps ,bonne visibilié l'AIS je m'en passe
la problematique c'est la nuit ,par mauvais temps ,ou par visibilité réduite ,c'est pour moi là qu'est le probleme .
En traversant la Manche ou ailleurs les gros je les detecte sans probleme ,j'ai un récepteur AIS et un radar donc non probleme m^me si mes yeux ne voient rien .
Par contre le voilier dans la nuit avec ses petites lampes verte et rouge au raz de l'eau par une mer un peu formée on a bien du mal a le repérer, à le suivre et a savoir ou il va ..m^me avec un radar qui parfois n'accroche pas l'écho régulièrement ( et parfois on voit les bouées de casier allez comprendre) .
Donc ayant les feux de route aussi sur les balcons avant et arriere je suppose que les autres bateaux ont aussi du mal a me détecter. Et si moi et l'autre on ne se voit pas ,un jour ou une nuit ça peu poser un probleme ... mais bon surement autant de chance que de gagner au loto mais certains gagnent .


Lorem Ipsum:Bien vu (!) Calypso, c'est ce que j'essayais d'expliquer sur ce fil depuis le début.

Hélas mes quelques marées à Utsire et en Mer d'Irlande n'étaient pas suffisantes pour convaincre ;-)·le 26 août 12:33


faby9:Ben tu viens de comprendre et admettre ce que l'on essaie de faire comprendre depuis le début : l'AIS est une aide supplémentaire à la veille... Il permet de voir les autres, d'être vu, quel que soit l'état de la mer et de la visibilité. Il donne en plus des informations intéressantes sur les navires.

Quand il y a beaucoup de trafic, des voiliers et ferry en tout sens, l'AIS permet de se décharger de la surveillance de ceux qui ne présentent aucun danger pour se concentrer sur ceux qui... n'ont pas d'AIS.

Enfin, il permet de voir le tout petit changement de cap du gros là bas qui semblait faire route de collision, et qui semble à l'oeil encore la faire cette damnée route, alors que l'AIS dit désormais le contraire. La tension retombe, on surveille du coin de l'oeil, mais sans angoisse.·le 26 août 12:52


Calypso2:fagy je comprends ce que je veux et quand je veux ...il est drole ...mdr ...

seulement je me pose une autre question : est-il raisonnable de dépenser 500€ alors que je navigue une ou deux nuits par an ou par visibilité reduite une fois tous les 2 ou 3 ans .. ... j'ai preferé m'equiper d'un spi asy pour le m^me prix ..mais bon chacun fait comme il l'entends mais un jour ..comme toute autre chose ..j'ai m^me fini par avoir un telephone portable qui fait m^me le café ..·le 26 août 13:49


ptitnantais:L'ais est un investissement c'est sur, mais comme l'a été d'installer un radar sur votre navire... L'ais est une aide pour vous et pour les autres, d'autant plus par gros temps ou brume, mais pas seulement... Mouillage, ou juste navigation simple, je trouve qu'il apporte de la sécurité. Rien d'absolument nécessaire, mais c'est toujours un plus confortable ·le 26 août 13:56
faby9:Calypso, oui tu as raison : tu comprends ce que tu peux quand tu le peux, et ça n'est pas drôle du tout...

Tu as dépensé combien pour installer un radar qui ne te sert que 2 jours par an ? et tu as dépensé combien pour ton ancre qui ne te sert quasi jamais ?

La vraie question posée par Pierre est plutôt celle-là : est-il raisonnable de dépenser 300 euros pour un récepteur AIS quand pour 150 euros de plus on a un véritable élément de sécurité qui fonctionne aussi bien par nuit, brouillard, qu'en plein jour ?

Mais c'est comme pour le reste : quand on passe ses nuits au port ou sur bouée, une CQR et 3 fois la hauteur d'eau suffit amplement. Il faut cependant avoir l'intelligence de ne pas en faire une règle générale... et ça, c'est pas gagné.

Quant à ton up grade et ton smart phone, félicitations ! mais tu es loin d'être à la hauteur de ma belle mère, 92 ans tapés, qui est inscrite sur FaceBook et trouve ça génial d'avoir en permanence des nouvelles de tous ses enfants, petits enfants et arrière-petits-enfants. Comme quoi l'obsolescence n'est pas programmée de la même façon pour tout le monde...·le 26 août 14:24


Calypso2:est-ce que je te demande ce que tu fait ? non ,chacun vie ça vie comme bon lui semble il me semble ..mais c'est pas sûr car il y a toujours un c.. qui s'octroie le droit de juger les autres m^me sans les connaitre à travers quelques échange sur un forum ...bonne soirée ·le 26 août 20:36
26 août 2020
4

Ce fil retrouve les mêmes inlassables arguments.
Il en manque un néanmoins, que je trouve bien pratique :
un AIS en émission donne mon nom, mon cap, ma vitesse.
Ca facilite grandement la communication, et peu donner lieu à quelques échanges sympathiques et constructifs à la VHF. (pas d'ironie, ce sont vraiment des échanges sympathiques)

Beluga, ici Titanic, ma trajectoire vous convient ou vous souhaitez que je passe un peu plus au nord ?

Sans AIS, ca marche moins bien.


26 août 202026 août 2020
1

Un peu plus de détails sur SPATIONAV V2 l'outil de la DGA .
750 opérateurs nous surveillent, en utilisant
105 sites,
88 radars,
81 stations AIS
10 avions

SPATIONAV est basé sur l'application et le matériel STYRIX développé par Airbus Defence and Space, qui permet à l'opérateur sur le même écran d'avoir en superposition toutes les sources et l'histoire de la trace.

www.google.com[...]/url

www.google.com[...]/url

www.fo-airbus-defence-and-space-toulouse.fr[...]aritime


26 août 2020
0

Merci Courtox pour ces liens, j’ai parcouru avec intérêt :-)
J’ai peur que ce genre d’info ne stresse pas un peu plus ceux qui ont peur d’être traqués !
Mais je pense sincèrement que ces outils sont exclusivement utilisés pour la surveillance côtière, la gestion du trafic dans les rails et les secours.
J’ai bien regardé la doc, il n’y a pas de fonction « détection de petite amie a bord », nous voilà rassurés ....


26 août 2020
0

Ce logiciel est utilisé entre autre par l'armée, les affaires maritimes et la gendarmerie. Pour pouvez en déduire la manière dont les données sont utilisées, moi en tant que citoyen au casier vierge ça de m'empêche pas de dormir. Je serais plus inquiet quand à la manière dont mes données personnelles et mes enregistrements audios sont traités.....


04 sept. 2020
4

J'ai pas lu toutes les interventions, désolé. @Pierre3 je partage ton inquiétude. Et je pense qu'il faut se battre contre une pensée fataliste qui mettrait systématiquement dos à dos sécurité et privacy.

Certes la concession de privacy peut sembler minime à certains, en particulier mis en regard du gain de sécurité supposé. Mais, comme tu le fais remarquer l'AIS n'est qu'un dispositif de plus dans la longue liste des technologies qui enregistrent nos déplacements, nos données personnelles, nos achats, nos relations sociales, nos propos, etc.

Personnellement, je pense que l'enjeu social/politique/anthropologique est immense. Et je ne me résouds pas à le balayer d'un revers de main fataliste : il en va de valeurs fondamentales. Qui gouverne nos vies et comment ? J'invite tout le monde à (re)lire Michel Foucault "Surveiller et punir", et son analyse du "Panopticon" de Samuel Bentham (fr.wikipedia.org[...]optique ). L'entité qui voit sans être vue détient un pouvoir, une capacité de contrôle, un moyen de contenir les libertés et d'imposer des conduites.

La bonne nouvelle c'est qu'il existe des technologies "décentralisante" qui rendraient à l'individu le contrôle de ce qu'il donne à voir. Ce sont en particulier des technologies de cryptage : j'ai déjà parlé sur ce forum de la "Self Sovereign Identity" (en.wikipedia.org[...]dentity ). Mais leur développement et leur mise en place ne va pas se faire tout seul. Surtout que toutes les entités (états, grands groupes, etc.) qui profitent aujourd'hui des big data et de la traçabilité des individus vont forcément freiner cette évolution nécessaire. Il faut donc je pensse s'engager, de manière militante, pour : 1) combattre le fatalisme, 2) faire connaître l'existence de technologies alternative, et 3) oeuvrer à leur mise en place concrête.

Donc finalement, je crois qu'il y a deux niveaux. D'un point de vue pragmatique et à court terme, si je devais aller naviguer dans des zones qui le nécessitent, j'utiliserais peut être l'AIS, en faisant cette concession provisoire sur ma privacy. Mais, par ailleurs, sur le moyen et long terme, je militerai (à mon humbre échelle) contre ces technologies qui ultimement font le jeu d'une société de contrôle dans laquelle les libertés individuelles (et les responsabilités, soit dit en passant) sont réduites peu à peu.


04 sept. 2020
3

J'ajouterai le dicton suivant :

Dire qu'on s'en fout de la privacy parce qu'on a rien à cacher, c'est comme dire qu'on s'en fout de la liberté d'expression sous prétexte qu'on a rien à dire.


faby9:Le problème n'est pas là. Sinon, tu n'aurais ni internet, ni téléphone portable, ni carte bleue, etc... Lis ce que dit le Ptitnantais, ça sort un peu des poncifs. www.hisse-et-oh.com[...]mission ·le 04 sept. 10:03
tdm2023:Ok, j'ai lu. Ça ne me semble pas invalider ce que j'ai écrit. Je ne suis pas contre l'utilisation d'un dispositif anticollision, pas du tout. Néanmoins, il me semble qu'il y a une réflexion à mener : pour que la sécurité soit optimale, qui a besoin de quelle information et à quel moment ? Par exemple, quel est l'intérêt de transmettre à un serveur centralisé (accessible à tout à chacun via internet) les données de positionnement d'un petit voilier privé ? En terme de sécurité anti-collision, aucun intérêt, la transmission d'information au niveau local par VHF est suffisante. Autre exemple, s'il n'y a pas de nécessité de communication par VHF, quel est l'intérêt, du point de vue de la sécurité, de transmettre le nom du bateau (et le MMSI) ? aucun. Le type de bateau, taille, vitesse, cap, sont suffisants. Bien sûr en cas d'urgence on sera content d'avoir ces données. L'idée n'est pas de dire que l'AIS est mauvais en soi : il a des qualités et des défauts. L'idée est plutôt d'interroger la nécessité d'avoir une transparence absolue et centralisée, tout le temps. C'est une question technologique greffée sur des questions éthiques. L'important c'est de prendre conscience qu'aujourd'hui il existe des solutions techniques qui permettent de ne pas sacrifier la sécurité à la privacy (et vis versa). Tu peux dire que je répète des poncifs : je pense au contraire que je défends une position mesurée et relativement nouvelle, qui prends acte notamment des avancées récentes dans le domaine de la cryptographie. Il est possible que le domaine de la navigation, parce que l'exigence de sécurité est très haute, et parce qu'il est un peu conservateur aussi, ne soit pas la figure de proue de cette évolution vers une privacy mieux protégée. Néanmoins il y a des chances (mais c'est pas gagné) qu'un mouvement plus global s'enclenche petit à petit, notamment si le public pousse dans cette direction. Cette évolutioon gagnera peut être un jour le monde du nautisme. (je rêve éveillé peut être.. mon côté utopiste..)·le 04 sept. 10:33
Café noir:Je t'approuve complètement !·le 04 sept. 11:46
04 sept. 202004 sept. 2020
1

Quand on regarde ce qui se passe dans tous les pays et en particulier USA, Chine, GB, tout va vers la réduction de la vie privée sous des prétextes divers : terrorisme, pédophilie, covid....
quand on voit ce que l'on peut faire avec des caméras intelligentes la reconnaissance faciale sans aucun contrôle public....
Et l'argument : "vous ne risquez rien si vous n'avez rien à cacher" n'en est pas un. C'est se boucher les yeux ou faire comme les autruches. Quand on les rouvrira, ce sera beaucoup trop tard.
Je suis 100% d'accord avec tdm.
Progrès et vie privée ne sont pas antinomiques : c'est juste une question de volonté.
ET bien sur, la fonction AIS anticollision est très utile. (pour rester sur le topic)


Café noir:Le "Watch your neighbour" bien connu chez les anglo-saxons !·le 04 sept. 11:50
faby9:pas de carte bleue, pas de téléphone portable, pas d'internet, et un parapluie en béton pour se planquer des satellites... sont les précautions minimales à avoir dans la vie courante, avant de songer au danger du respect de la vie privée que présente l'AIS quand on navigue en mer...

(et je ne parle pas de cette invasion de mots valises -ceux que l'on apprend en maternelle sans trop en comprendre la signification exacte- tels que "cluster" ou "privacy" qui semblent ne présenter aucun danger...)·le 04 sept. 11:51


tdm2023:@faby9 des solutions émergent, il suffit de regarder : les bitcoins et autres crypto-monnaies pour les transactions; des systèmes de communication cryptée (un simple plugin dans ton navigateur te permet d'envoyer des mails qui ne peuvent plus être scannés); etc. Les crypto-anarchistes ne sont pas des bandits : ce sont des gens qui conçoivent des solutions technologiques respectueuses de la vie privée. Il n'y a pas de fatalité.·le 04 sept. 12:17
04 sept. 202004 sept. 2020
0

Surveillez votre voisin !

Tout un programme...


roc:Il y a une dizaine d'années, j'avais une voisine que j'aurais bien surveillé de près !·le 04 sept. 12:50
faby9:Moi, j'ai demandé aux miens qu'ils surveillent... Et quand je suis allé faire un tour en voiture, j'ai demandé aux voisins du ponton de surveiller mon bateau. Comme quoi, chacun voit midi à sa porte...·le 04 sept. 12:51
Dahut d'Ys:Pas la peine d'aller voir chez les anglais.... En France on a les "voisins vigilants"... Tout un programme... Pour ce que est de l'AIS, Il est tout à fait possible de mettre un nom tout à fait anonyme (et pas forcément celui du bateau. Seul le MMSI fait foi. Et tu n'es pas obligé de donner ton MMSI à ta femme (ou ton homme)...·le 04 sept. 12:57
04 sept. 2020
1

Bonjour,

Quand-même, tous ces messages sur "pas d'AIS parce que ma vie privée etc.", de la part de gens qui ont un portable, une carte bancaire et se baladent sur l'internet, comment dire sans vexer...?

Mais ils vont en mer, alors il faut les gérer, comme les containers, les jet-skis, les bouts de bois flottants et les cyclistes non éclairés...


tdm2023:Tout à fait d'accord avec toi, l'AIS fait partie d'un ensemble de technologies qui posent des questions de vie privée. Et effectivement il faut une réflexion globale sur l'ensemble de ces technologies.·le 04 sept. 12:59
matelot@19001:Hé oui mais sur les rézosocios on peut mentir et s'inventer une vie imaginaire.

Alors qu'avec l'AIS, si tu racontes que tu as parcouru 200 milles en 24 heures, il risque de se trouver un malin qui démasquera ta vantardise à l'aide de MarineTraffic 😁·le 04 sept. 13:30


roc:Ce que tu racontes n'est qu'une toute petite partie des traces que tu laisses...·le 04 sept. 15:07
matelot@19001:C'est exact ·le 04 sept. 17:42
3

Bonjour,
Je me souviens d’un temps où je traversais la Manche souvent dans le brouillard avec des cargos qui cornaient de partout et on serrait les fesses, gros moments de solitude. Une vraie roulette russe.
À tous les intervenants négatifs de ce fil: vous n’avez pas de CB, d’Internet, de portable? Vous n’allez pas faire vos courses au supermarché, sur des sites? Vous ne payez pas d’impôts? Vous ne vous faites pas recenser? Vous ne vous promenez pas dans la rue (caméras)?
Si, à toutes ces questions, vous répondez non, vous devriez passer à côté du flicage que vous décriez.
Pour moi, l’AIS devrait être obligatoire pour tous les objets flottants, sans possibilité de l’éteindre (comme font souvent les pêcheurs français, merci à eux).
C’est un tel progrès pour la sécurité que la question ne devrait même pas se poser.
Et si mon intervention prend des moins, j’en ai rien à faire.
Bonne journée,
Patrice


Café noir:Encore une fois, j'ai un AIS depuis 7 ans; je le mets toujours en fonction en navigation, c'est un avantage très important en anti-collision.

MAIS ce qui me dérange c'est que cela se retrouve sur internet, à la portée de gens ou d'entreprises qui peuvent ne pas être bien intentionnées. Et cet accès là uniquement m'interpelle !·le 05 sept. 12:19


Lorem Ipsum:Ah ah ah !

Quand tu es au port, il y a des milliers de gens qui photographient les bateaux.

Quand tu sors du port, il y a des centaines de touristes qui te filment de la jetée, de la falaise, et peuvent balancer sur l'internet. Et la capitainerie t'enregistre. Le cross et les militaires te voient. Les bateaux entendent ta VHF. Ton tél borne partout, ta CB, ta voiture est filmée tous les 10 km sur l'autoroute et à tous les péages, en ville, mais l'AIS ah, là ça serait grave si "quelqu'un" était mal intentionné^^!·le 05 sept. 12:34


ptitnantais:L'ais ne diffusent que des informations limités. J'ai du mal a concevoir quel utilité malveillante ou de bigbrother il pourrait engendrer pour nous plaisanciers, alors que toutes les informations que l'ais donne, est possible d'avoir par nos téléphones, ports, communication sur les ondes... En sachant que par exemple votre mmsi est déjà disponible en ligne sur l'ANFR par exemple·le 05 sept. 13:35
0

Bonjour,
Je me souviens d’un temps où je traversais la Manche souvent dans le brouillard avec des cargos qui cornaient de partout et on serrait les fesses, gros moments de solitude. Une vraie roulette russe.
À tous les intervenants négatifs de ce fil: vous n’avez pas de CB, d’Internet, de portable? Vous n’allez pas faire vos courses au supermarché, sur des sites? Vous ne payez pas d’impôts? Vous ne vous faites pas recenser? Vous ne vous promenez pas dans la rue (caméras)?
Si, à toutes ces questions, vous répondez non, vous devriez passer à côté du flicage que vous décriez.
Pour moi, l’AIS devrait être obligatoire pour tous les objets flottants, sans possibilité de l’éteindre (comme font souvent les pêcheurs français, merci à eux).
C’est un tel progrès pour la sécurité que la question ne devrait même pas se poser.
Et si mon intervention prend des moins, j’en ai rien à faire.
Bonne journée,
Patrice


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer