Air comprimé

Bonjour,
Quelqu’un aurais il déjà vu des utilisations de l’air comprimé sur un voilier ? (Autre que pour la plongée) ?
Je pense qu’il y aurait pas mal d’applications pratiques.
En lisant un article sur la voiture à air comprimé, cela m’a donné pas mal d’idées () .
Ils utilisent un réservoir de 300 l à 300 bars ce qui représente plus de 1000 Ah sous 12 volts.
Avec un réservoir à réprouver tous les 10 ans ça me parait mieux que des batteries pour stocker l’énergie à bord.
Evidement il n’existe pas de GPS ou lampes à air comprimé mais je vois pas mal d’applications, en vrac :
Remplir les bouteilles de plongée, Désaliniser l’eau (60 bars de pression nécessaires), un guindeau pneumatique, un winch pneumatique, un compresseur frigo pneumatique, un pilote automatique à vérin pneumatique, et pourquoi pas un petit moteur pneumatique pour sortir du port ou comme sécurité et se sortir d’un mauvais pas quand moteur principal fait faux bon, pourquoi pas un démarreur pneumatique et puis un set d’outillage pneumatique bien sur (gonfler l’annexe en 30 secondes, pistoler l’égratignure sur l’étrave..)
Je ne suis pas expérimenté en navigation ni en construction de voiliers et m’intéresse au sujet depuis peu donc toute vos critiques sont les bienvenues mais c’est l’air qui nous fait avancer et je trouve l’idée qu’elle puisse nous rendre d’autres services assez sympathique.

Philippe
Bruxelles

L'équipage
19 avr. 2006
19 avr. 2006
0

ah ben lui,
y manque pas d'air...:tesur::jelaferme:

19 avr. 2006
0

On air...
Lui faut un comprimé...

0

D’un autre côté, il est belge. Ceci expliquant cela.🤪🤪🤪🤪
Patrice

19 avr. 2006
0

a mon avis....sans intérêt
l'air comprimé n'est pas une énergie en soi, le volume occuppé et le coût de production de cet air rend l'affaire sans intérêt, sauf si on peut piquer l'air gratos à terre mais dans ce cas pourquoi ne pas piquer de l'essence ?

19 avr. 2006
0

pourquoi pas !
mais quand je vois qu'il faut 20 minutes à mon compresseur de Boher de plongée pour gonfler un bloc de 12 litres à 220 bars, que l'opération nénéssite un demi litre d'essence et que la cartouche filtre à changer tous les 35 gonflages coûte le prix d'un batterie entrée de gamme, j'ai un doute sur le fonctionnement d'un réservoir de 300 litres à 300 bars !

19 avr. 2006
1

moi je trouve ca genial !!!!!
lorsqu'il y a pétole t'es le seule qui file à 8 noeuds sous voile !!!!! reste plus qu'a inventer un systeme pour propulser l'air dans les voiles !

Eole, ton regne s'acheve ici :-D ;-)

19 avr. 2006
0

Ben c est peut etre pas si con...
apres tout...
Le reservoir va etre lourd,et encombrant mais pourquoi pas ?
A la limite, plutot que d embarquer un groupe electrogene, t embarques un compresseur ( a gasoil, ca existe ?)...

:-)

20 avr. 2006
0

300 litres à 300 bars : oups !
Il faudrait que tu calcule les efforts sur ton réservoir, et tu vas voir que si tu veux qu'il pèse moins que ton bateau, il faut le faire en titane, ou encore avec 5 cm de carbone-epoxy en enroulement filamentaire.

A titre indicatif, 300 bars est la pression à 3000 m de fond. Tu as déjà vu dans quoi on enferme les passagers des batyscaphes ou autres sous marins d'exploration scientifique qui vont dans ces zones là ? Et de plus, une sphère résiste mieux à la compression qu'à l'extension.

Et pour finir, si ça pète, tu démolis non seulement ton bateau mais une vingtaine d'autres tout autour dans le port... Quand on sait que certains règlent les problèmes de bruit au mouillage à coups de fusil ! Imagine :

  • Tu vas la couper ta stéréo ?
  • Va te faire f...
  • Pan
  • Boum !

Le lendemain, dans les journaux : "Dix bateaux coulés dans un mouillage de Port Cros"...

20 avr. 2006
0

Et le bruit ?
J'ai travaillé avec de l'outillage pneumatique, c'est fantastique, léger, puissant mais... casque anti-bruit obligatoire ! ;-)

_/)

20 avr. 2006
0

alors... dans ce cas...
les gars, faut pas hésiter !

Il FAUT construire un jet-ski à air comprimé !!!

:lavache:

20 avr. 2006
1

l'emport d'une centaine de kg
de haricots secs va aussi régler le pb de la nourriture et celui de la recharge du réservoir d'air comprimé, bien que la qualité de l'air ainsi fourni ne soit pas forcément très adaptée, vu l'inflamabilité crée de la sorte ;-)

amicalement

20 avr. 2006
0

Boum!!!!
une canalisation qui pete à 8 bars, ça te projete des bouts d'acier comme une bombe (vécu!! :-( )
300 bars , c'est du délire!! la révision est annuelle, même pour 8 bars, seule l'épreuve est décennale, les canalisations et le réservoir pour 300 bars et 300 litres seraient pour le coup une usine à gaz ;-). et une bombe embarquée...
Cherche plutot dans le recyclage des moules-frites...

20 avr. 2006
0

Soudure...
Les bouteilles d'oxygène pour soudeur sont à ~2oo bars et c'est pas si dangereux que ça vu ce que j'ai vu faire avec...

20 avr. 200616 juin 2020
0

Suite
Guillemot,
Ton argument est intéressant mais la qualité de l'air en plongée est bep plus important que la qualité que l'on envoie dans un vérin pneumatique. Le filtre serait utile pour passer l'air du réservoir 300l aux bouteilles de plongée.
Pour le compresseur, c'est le même problème que pour charger des batteries il faut de l'énergie. Plus le chargeur est puissant plus vite tu recharges. Ici plus ton compresseur est gros plus vite tu recharges. Je verrais bien le compresseur sur l'arbre d'hélice en croisière et sur moteur au mouillage.

Sailsoft
Vas jeter un coup d’oeil à :
www.mdi.lu[...]les.php

Un réservoir de 100 l a 300 bars pèse 35 kg on serait a env. 100 kg pour 300 l à 300 bars.
Ces réservoirs sont prévus pour être embarqués sur des voitures alors ils doivent être légers.
Je ne sais pas si ils sont a l'épreuve des balles mais je sais que la réserve d'essence de l'annexe ne l'est pas et la bouteille de gaz pour le four non plus et je n'ai jamais entendu 10 bateau explosés / incendiés par une bouteille de propane.

Tilikum
Tu as raison c'est bruyant ... Il y a peut être des solution pour diminuer le bruit sur des appareils fixes.

BrunoL
Pourquoi pas mais tes 35 kg de réservoir et ton autonomie réduite n'en ferait sans doute pas un succès commercial...

Yann.f6c
C'est vrai que les 52 Mégajoule que contient le réservoir dégagé instantanément c'est une bonne explosion. Mais bon la bouteille de propane contient bien plus d'énergie et une centrale nucléaire encore plus mais on les accepte dans notre environnement. Même dans les cavernes notre ancêtre risquait de se ramasser une pierre sur la tête. Les 300 bars restent dans le réservoir, les consommateur reçoivent l'air à env. 5 bars .
Mais je suis 100% d'accord qu'il faut entretenir et vérifier l'installation de manière stricte.

Je rajoute une photo des réservoirs.

20 avr. 2006
0

le rendement...

Ce n'est pas le probleme du danger qui est inquietant me semble-t-il mais le rendement d'un tel systeme.

Car celà veut dire qu'il faut un moteur thermique qui transforme l'energie du GO en air comprimé et ensuite cet air comprimé se detend produisant par là même un mouvement donc entre les deux celà fait un systeme supplementaire donc une perte par chaleur et par frottement.

Donc le rendement va moins bon qu'avec un systeme plus direct d'ou plus couteux.

josé

20 avr. 2006
2

Les moteurs marins Baudouin,
démarraient par insuflation d'air comprimé dans les cylindres.

après le démarrage , l'injection de gasoil était coupé sur une cylindrée.
Ce cylindre fonctionnait alors comme un compresseur jusqu'au regonflage de la bouteille, le moteur fonctionnant sur les autres cylindres disponibles.
Ensuite, on isolait la bouteille et on rouvrait l'injection sur ce cylindre.
Système autonome.

Pour info, de nombreux moteurs démarrent par insuflation à l'air comprimé ( baudouin, poyaud, ago, mgo, duvant) et tous les autres moteurs peuvent démarrer par un démarreur rotatif à air ( en général 30 bars).

21 avr. 2006
0

Moteur Duvant
qui démarre à l'air... ça ne s'invente pas ! :-D

_/)

21 avr. 2006
0

yadmeckisonsurlaroutte
ils réagissent à ce qui se passe et peuvent prendre des chemins de traverse, des raccourcis, s'arreter au bord du chemin, aller de ci de là, vivre en fonction des éléments et des circonstances en tenant compte dse aléas quotidiens

epuiyaceuquisonsurdéraï

ils partent et ne changent plus de route quoi qu'il arrive

on a déjà eu ça, entre autre( souvenez vous des deux qui voulaient faire Brest Rio en
3 semaines avec un 6,5 m) avec la propulsion électrique ou avec le groupe électrogène baladeur dans un bateau qui avait pas la place d'avoir de propulsion à cause d'un portillon arrière qui et qui etc...

en clair il y a toujours des mecs qui demandent un avis pour s'informer et ceux qui demandent uniquement un vote oui et qui feront de toute façon ce qu'ils avaient prévu au départ, meme si c'est une connerie..ou une utopie irréalisable

bof......

amicalement

21 avr. 2006
0

et
le catamaran avec les deux coques en ligne .....

21 avr. 2012
0

En oubliant la propulsion et gardant un moteur diesel classique,
je me demande si en pensant un bateau à la base avec l’air comprimé comme principal vecteur de puissance cela ne serait pas une solution élégante aux problèmes rencontrés avec le 12 volts.

L’air comprimé pourrait servir au pilote automatique avec un piston pneumatique, au guindeau, au démarrage du/des moteurs, au winches (luxe), au frigo (un compresseur frigo délivre 9 bar et éventuellement le détendeur premier étage pourrait aussi refroidir le compartiment frigo).

Air comprimé pour mettre le circuit d’eau sous (légère) pression.
Les fans d’automatisation pourraient à moindre coût équiper les capots d’une fermeture pneumatique genrepiston de coffre de voiture(plus de capot oublié avant de partir).Un dériveur intégral peut installer un piston pour relever la dérive.

Une ou plusieurs bouteilles de plongée éventuellement en carbone peuvent stoker de l’air. Directement monté sur la bouteille, un premier étage à 10 bars comme pour la plongée.
Un compresseur 200 ou 300 bar sur le moteur principal ou séparé permettrait de recharger
Les avantages me semblent multiples, plus de câbles de forte section guindeau et démarreur(poids) les batteries de service plus légères et plus de batterie moteur.
Les tuyaux pneumatiques sont lèges et inoxydables.
Les turbines et pistons pneumatique assez simples. Une fuite d’air ne salit pas le bateau contrairement à l’hydraulique et pas besoin de circuit retour.
Les bouteilles de plongée devraient être stockée dans un compartiment spécifique de manière à ce qu’une explosion (cas extrêmement rare sur du matériel entretenu et réprouvé régulièrement) n’endommage pas la coque ni les occupants.
Bref si quelqu'un à déjà utilisé l'air comprimé sur son bateau ca serait sympa de partager son expérience

21 avr. 2012
0

nouvelle quille a gonfler cool soit deriveur soit quillard ,lolll
pas d'idees sur ton sujet a par une tite rigolade

02 mar. 2021
0

Bonjour , je pensais à faire un propulseur d'étrave à air comprimé avec une électrovanne pour envoyer l'air a babord ou tribord
l'installation pourrais etre très simple deux tuyau haute pression partant de l'electrovanne chaque tuyau arrive sur une vanne avec passe coque positionné le plus en avant du bateau , il faudrait juste voir combien d'utilisation l'on peu avoir avant de recharger la bouteille , sachant que en principe l'utilisation d'un propulseur est relativement courte .
J'aimerai avoir votre avis car ça ne coûterais vraiment pas cher , de plus ont peu mettre la bouteille dans un endroits pratique , pas obliger quelle soit à l'avant le tuyau d'air serai de faible section ... VOILA L'idée

02 mar. 2021
0

Oui j’y pense.Pour la propulsion a mon avis ce n’est pas bon, rendement trop mauvais, autonomie faible...Pour le propulseur d’etrave non plus, du moins en envoyant juste de l’air par un tuyau: rendement desastreux.Par contre, un moteur pneumatique pourrait entrainer une helice normale de propulseur d’etrave.L’un des avantages du moteur pneumatique, en plus de ceux cités est qu’il est insensible a l’eau.

J’ai deja pensé au guindeau pneumatique, en adaptant un moteur pneumatique sur un guindeau manuel.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie, le soir en Bretagne Nord.

Après la pluie...

  • 4.5 (154)

Après la pluie, le soir en Bretagne Nord.

mars 2021