Affaler la GV

J'ai navigué ce week-end . Et comme dirait je ne sais plus qui , y'a comme eu comme un problème.
Manoeuvre faite seul , non pas par choix mais par necessité faute d'équipier (ère) .Je pensais que 20 ans de vie commune , ça créait des liens ... Ca dépend pour quoi !

Avant de prendre mon mouillage (bouée) , j'ai dans une zone bien dégagée (ouf) , dans l'ordre :

Bout au vent
choqué la GV,barre sous le vent
mis en route le moteur
enroulé le foc

résultat , une fois le foc enroulé, face au vent , le bateau a pivoté , la bôme passé violemment, démarré assez vite au largue alors que je dirigeais vers le pied de mat pour affaler .Un restant de lucidité m'a fait baisser la tête .

Alors s'il vous plait, j'aimerais qu'on m'explique la c.. que j'ai faite et qu'on me donne le truc infaillible pour sauver ma tête .Le miracle du Lundi de Pentecôte, c'est bon pour une fois.

Merci à tous

L'équipage
12 avr. 2004
12 avr. 2004
0

tu n'as pas de pilote?
salut,au moins tu as eu la chance de naviguer...
je ne me souvient plus ce que tu as comme bateau .....
et les conditions meteo....

12 avr. 2004
0

sans pilote
si tu n'as pas de pilote, garde le necessaire de génois pour remonter naturellement au pres. Si tu n'as pas de bastaque, garde ta GV un peu bordée pour te stabiliser travers au vent.

13 avr. 2004
0

et si bastaques
et si tu as des bastaques, ben t'es obligé de border ta gv limite à porter dessus.

13 avr. 2004
0

Je rajoute
que mon bateau est un dériveur lesté assez ancien .Longueur 6,50. Pas de pilote .Pas de bastaques.
Vent 4 BF .Voilà pour les données du prob

13 avr. 2004
0

Apparemment c'est un empannage...
Mais question subsidiaire et en reprenant l'ordre des choses, comment fais-tu pour "mettre la barre sous le vent" quand tu es "bout au vent"...?

Mais tu n'es pas obligé d'être "bout au vent" pour enrouler le génoa, tu le fais au prés tout en naviguant sous GV, le fait de choquer l'écoute le dévente et t'enroule.

Moins de gite = démarrage moteur, =&gt face au vent et on s'occupe de la GV.

Perso et suivant les conditions, je commence par démarrer le moteur, débrayé mais au prés j'affale la GV et c'est le génoa qui "tire" le bateau, je rentre dans le port sous génoa, parce que c'est interdit mais j'enroule ce qu'il faut pour ne pas dépasser 3 Nds et je vais le plus loin possible en faisant le tour de la capitainerie, moteur toujours débrayé mais près à être utilisé si besoin...

Quand j'étais plus jeune, avec un Edel IV je prenais la bouée de mouillage sous voile, au milieu des autres bateaus, il faut arriver prés bon plein en connaissant bien les réactions de sa barque...

Bonne manoeuvre

13 avr. 2004
0

Je voulais dire
Barre poussée à fond .Pour ce qui est rentrer à la voile , après avoir lu un fil , je fais au moins 2 bornes au moteur ! :-)

13 avr. 2004
0

tu as essayer de .....
lubrifier au silicone ton rail de gv.ça descent tout seul sans tirer dessus......dés qu'elle fassaye et que tu largue la drisse...si ce sont des coulisseaux bien sur tu peut aussi pour te faciliter la vie instaler un systeme de lazy jack trés simple......pour eviter que ta gv passe a la flotte.sur les petit bateaux on peut aussi la faire tomber a l'interieur en ouvrant le passage de la descente.et ranger apres......

tu peut aussi faire cela au moteur,et si tu n'as pas de pilote,amarer la barre......

mais refflechit et fait gaffe a toi......

13 avr. 2004
0

2 bornes ou 2 milles...???
pour recharger les batteries ?

Donc rentrer avec moteur et GV, pour prendre la bouée tu seras bout au vent, GV fassaillante écoute choquée, une fois amarré sur la bouée tu affales la GV.

Bon entrainement

13 avr. 2004
0

à l'attention du Père Tinent
A vue de nez je pense que 2 kms doivent suffire !Ma crainte etait que la route pour rejoindre la zone de mouillage se trouvait sur une "direction grand largue et donc d'arriver trop vite trop pres des autres (et de la cote)
.
Par contre pour les batteries pas de pb , c'est un moteur HB !

13 avr. 2004
0

surtout pas de silicone
c'est impossible à enlever...

plutôt suif ou téflon

bonne glisse

13 avr. 2004
0

ou tu prends la cape
c est une tres bonne methode, genoa a contre, barre sous le vent ( bloquée ), une fois ta gv affalée, ton bateau va abattre, tu n as plus qu à enrouler le genoa

13 avr. 2004
0

il y a des fois ou je me demande si tu navigue
tu t'es deja mis à la cape taka ????

13 avr. 2004
0

pourquoi veux tu l'enlever
a cet endroit là!!!!!

13 avr. 2004
0

Enlever la silicone ?
ou tout autre lubrifiant...?

Parce qu'au bout d'un certain temps il s'encrasse de poussière ou autre et qu'un nettoyage s'avère utile.

La silicone laissera toujours un "film" sur lequel aucun autre produit ne pourra s'accrocher.

Le suif est le meilleurs des lubrifiant ou "anti coinçage" qui résiste à l'air salin.

Je n'utilise les produits "siliconés" que sur les joints des hublots pour une meilleurs étanchéité, tout le reste c'est suif ou téflon, ridoirs, rails d'écoute, mêche de safran, coulisseaux de GV, guindant de génoa (sur enrouleur) pour le hisser dans la gorge, etc...

13 avr. 2004
0

no problemo...
mais une lubrification est souvent indispensable.....

13 avr. 2004
0

mets de l'huile...
;-)

ou la laisser "filer" pour la cape...

la méthode de takari pour affaler est des plus "rock n' roll"...
La baume se retrouve normalement au dessus de l'eau perpendiculaire au bateau qui lui est perpendiculaire au vent...

bon twist... :-p

13 avr. 2004
0

Au fait...
le suif se trouve en aérosol, cher mais plus facile à appliquer où on veut.

Charnières de portes, réas, ridoir de pataras...

13 avr. 2004
0

ça pue........
ça coule au soleil.ça sent le mouton rance,un vrai plaisir...........

13 avr. 2004
0

regle n°1 anticiper....
quand je navigue seul et que je dois prendre un coffre 2 solutions..... a la voile sous gv seul.
ou au moteur dans ce cas tu peux rouler ton genois a n'importe quel allure allumer ton moteur tranquille et au choix faire route au moteur barre amaréé presque face au vent ou face au vent le tout c'est que ta gv soit deventé quand tu choque ton ecoute et il ne te reste plus qu'a affaler.
ou tu te mets a la cape sous grand voile seul vu que tu as un ancien bateau tu ne dois pas avoir de barre de fleche poussante et tu affale tout aussi tranquillement puisque ton bateau va rester a la cape.....

attention pour la cape sous gv seul le bateau mais plus de temps a s'arreter et a ce stabiliser
mais cela marche tres tres bien....

13 avr. 2004
0

à l'attention du Père Tinent

A vue de nez je pense que 2 kms doivent suffire !Ma crainte etait que la route pour rejoindre la zone de mouillage se trouvait sur une "direction "grand largue et donc d'arriver trop vite trop pres des autres (et de la cote)
.
Par contre pour les batteries pas de pb , c'est un moteur HB !

13 avr. 2004
0

Nils ...
Comme le vent était assez fort (4 b) , une fois le génois roulé, il est très probable que ton bateau à "culé" bout au vent (parti en marche arrière). Cela occasionne des rotations brutales car le safran se met en butée, et se termine en général par un enpannage plus ou moins violent, le bateau repartant au largue.

Il faut donc rouler le génois "en route" sans s'arrêter bout au vent pour éviter cela. Ou bien avoir le moteur embrayé avec assez de tours pour continuer d'avancer malgré le fardage.

Robert.

13 avr. 2004
0

lazy
lazy jack me paraissent une bonne solution si tu es tout seul à bord, comme on a changé de port et qu'on doit affaler en mer à présent on se met presque nez au vent et gg affale pendant que j'avance doucement avec de la toile sur l'avant et le moteur qui tourne, je fais des petits coups de qq sec. nez au vent quand nécessaire, mais ns devrions aussi mettre des lazy jacks facile à réaliser soi meme en plus. nos voiles sont neuves 'craquante' chouette pour naviguer mais pas facile à ranger, :-p

13 avr. 2004
0

Ma technique
qui n'engage que moi...

Tu affales (ou roules) le génois quand tu veux et a l'allure que tu veux.

Tu mets le moulin

Tu clarifie la drisse de gv, prete a filer.

Tu embraye et tu te mets face au vent, barre entre les jambes, drisse a la main et l'autre main sur la bome qui va se mettre a battre.

Une fois bout au vent, tu lache la drisse et tu tire sur la bordure de GV. Les livres disent qu'on affale par le guindant et ils ont raison. Il faudra tirer assez fort et la voile ne descendra qu'aux 2/3 (mais au moins la bome sera sur le pont!)

Ensuite tu te remets en route (le vent de travers est una allure assez stable au moteur qui te permettra de finir d'affaler par le guindant)

Mais sache qu'il est impossible de quitter la barre d'un bateau bout au vent qui abattra a la premiere vague ou risée.

Autrement la technique taka me semble bonne même si la bômme passe à la flotte.

Un dernier conseil. Apprends en équipage! Ca simplifie les problèmes. Si ta douce ne te suit pas, il y a plein d'écoles de voiles.

13 avr. 2004
0

alors
la bome ne passera pas a la flotte puisqu il y a la balancine, ensuite la bome ne sera pas au dessus de l eau car legerement bordée ( j ai dit legerement )

Pour ceux qui ont des lazy et une gv qui s affale toute seule, là c est fingers in the nose ( ou comme papa dans mamman ), on prend la cape comme je le citais, on fait descendre la gv, le bato pivote ( souvent ), tu continues sous genoa, si tu le sents ( et que tu es tout seul ) tu prends ton coffre tel quel, sinon, quand tu arrives tu roules ton genoa, moteur tourne, la manoeuvre est bonne

Gérard, remets vite ton ship à l eau, je te sent un peu speed en ce moment, tu verras, l iode, ca calme les neuronnes

13 avr. 2004
0

j'abite à 300m de la mer .......
je te trouve trés drole..............

13 avr. 2004
0

ca fait un peu loin
rappelles toi bien de ca, plus le bateau est petit, plus l eau est salée, à 300 m de la mer, ca ne doit pas avoir le meme gout

13 avr. 2004
0

c'est vrai
j'étais pour notre premier we début saison à bord et c'est 'ça' qui m'a le plus saisie, ce gout salé sur les levres, tout ce sel sur le ship, t'as l'impression qu'il y a + de sel que l'an dernier..faut s'y faire à nouveau

14 avr. 2004
0

Faire des essais ...
Pour avoir longtemps et souvent navigué seul sur des petits voiliers aux moteurs carractériels j'ai beaucoup manoeuvré à la voile; même dans les ports (chut .... Il paraît qu'il ne faut pas)
Tout d'abord mieux vaut être prévoyant quand on navigue seul ... Des manoeuvres qui coulissent bien, des voiles faciles à hisser ou à affaler. Un simple petit bout avec un sandow à l'extrémité qui, attaché en travers du cockpit, un tour mort autour de la barre, tendu par l'élastique maintient la barre comme on le souhaite tout en permettant un réglage rapide ...
Pas encore converti à l'enrouleur, je m'organise comme suit ... Pour une bouée, pas trop de pb on peut généralement l'aborder face au vent. Au petit largue, je choque le foc, borde un peu la GV et "coince" ma barre un peu au vent; on a le temps de trouver l'équilibre. La gv fait loffer, la barre abattre ... Le temps d'aller affaler la voile d'avant. Puis retour à la barre et je viens tranquilement "mourir" sur mon coffre bout au vent, ou bon plein, ou largue suivant la config autour de la bouée .... Je choque l'écoute de GV et saisis mon coffre sans trop trainer ... Le bateau se positionne naturellement face au vent. En cas de loupé, on cule en poussant la barre sous le vent, en aidant en poussant la bôme sur un petit bateau et on repart pour un tour ...
Plus délicates, certaines prises de places dans les ports modernes encombrés ... Quand ma place est largue par rapport au vent, j'affale en premier la GV (surtout si a une grande bôme) et prends ma place avec très peu d'erre sur voile d'avant.

Bon ... J'ai été bavard sur ce coup ...
J'en rajoute encore ...
Même sur des plus gros avec un bon moteur. J'aime bien garder un bout de tourchon en l'air ou prêt à renvoyer ... Au cas où ... Le moteur ou l'inverseur qui fait une blague et ... On est content d'avoir de la toile ... Dans le même esprit et pour éviter les soucis ... Au moteur, j'arrive sans erre, sans coup de gaz ou de marche arrière, le plus "à l'anienne" possible ... Une bonne soltion pour apprendre les réactions de son bateau.
Une dernière chose avant de vous laisser ...
On fait des essais pour tout ça ... Sur une bouée bien dégagée ...
Allez ... Bon vent à tous ...

14 avr. 2004
0

La même école
La procédure dépend des qualités (et des défauts) du bateau.Vu qu'il n'y en a pas deux pareils, je pense, comme le matelot de passage,que la meileure tactique, c'est de s'entrainer autour d'une bouée bien dégagée pourbien connaitre les réactions du canot' dans toutes les configurations de vent et de mer.
Manoeuvrer autour d'une bouée sans personne alentour,ça ne coute que tu temps et peut être quelques ampoules aux mains si le bateau est sportif.
Je ne donnerais pas de méthode "magistrale" vu que je ne procède pas de la même manière avec Briséis, un Camper&Nicholson, qu'avec Stéreden cotre pilote du Havre,ou la Flaneuse qui est une tartane malonière.
La bonne méthode c'est celle qui réussit sans emplatrer les voisins, sans engueulades et sans doigts coincés.
Bonnes manoeuvres à tous

:-D :-D :-D :-D

14 avr. 2004
0

Le plein (de conseils) est fait
Merci à tous pour les (précieuses )consignes.
Je vais donc déja commencer par convaincre mon équipière d'être plus assidue à la manoeuvre et en cas d'echec , j'ai le choix entre le divorce et l'école de voile ! Je vais essayer les differentes methodes à la fin du mois sans oublier de faire plein de tours autour de ma bouée : je pense pouvoir ainsi améliorer ma technique et
participer activement à l\'animation de la zone de mouillage .Pour les doigts coincés et les ampoules je pense rendre compte de la situation à l\'ami Aldorande dès mon retour .

Sans oublier bien sûr de tester ma brassière , car j\'en suis sûr , le lien entre les 2 sujets ne vous avait pas échappé!

ps : que pensez vous du port obligatoire du casque intégral pour naviguer ? (question trollique)

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Baie de la madeleine - été 2013

Souvenir d'été

  • 4.5 (37)

Baie de la madeleine - été 2013

novembre 2021