Achat voilier occasion

Hello,

Qui peut me conseiller pour l'achat d'un voilier de 14m d'occasion que j'ai en vue, c'est mon premier bateau, je n'ai aucune expérience de ce genre de tractations et le courtier près de Toulon m'inquiète un peu. Ce courtier gère d'une part cette SA de courtage d'économie mixte liée à la Municipalité en question et s'occupe également des affaires portuaires aux alentours.

Voici en vrac la situation :
- Son prix de vente est de € 100k et le courtier touche 8% de comm selon ce qu'il me dit ;
- il veut un acompte de 10% payable sur le compte de la Sté. Lui est un commercial, il ne connait pas grand chose techniquement et se contente de m'envoyer chez son accastilleur avec qui il est en lien ;
- je compte le faire expertiser par un spécialiste dont je prends bien entendu les frais à charge ainsi que le grutage car il est à sec ;
- le courtier semble ne pas vouloir faire grand chose sans acompte et il m'a geulé quand il a appris que j'ai contacté la Capitainerie (qui fait partie de la même structure ) directement pour la question du grutage que je comptais mandater/payer les frais de grutage en aparté. Il n'a pas transmis ma 1ère contre-offre de 75% du prix au propriétaire ;
- l'intuition est qu'il va se servir sur l'acompte de 10% chaque fois qu'il va lever le petit doigt, même si la transaction ne se concrétise pas, en plus de sa commission le cas échéant ;
- je pourrais contacter le proprio dans le Nord pour court-circuiter ce broker au risque qu'il mette les bâtons dans le trous définitivement, mais bon, si j'ai pas le choix ;

L'objectif est d'éviter de voir l'acompte "détourné" par le broker, en particulier si l'expertise est négative ou révèle des frais de réparation trop importants.

Qui peut me dire quels sont les prestations types du courtier dans ce genre de cas, ou quel serait l'issue du processus ?

Question annexe : pour l'opération de grutage liée à l'inspection lors de l'expertise et les essais en mer, est-ce l'assurance du propriétaire qui intervient en cas de problème le jour de l'inspection ?

Merci d'avance, tous les avis et commentaires sont les bienvenus

L'équipage
04 mar. 2021
04 mar. 2021
4

normalement on paie les gens pour un travail qu'ils ont effectué ,si ton escroqueur veut interférer sur tout shunte le ,as t'il un mandat de vente (l'exclusivité n'est pas légale) a te présenter ,et un pouvoir pour effecteur la transaction ???

que tu fasses intervenir un expert indépendant c'est tout à fait normal ,il n'a pas à t'imposer le sien ,ne te laisses pas faire ,tu peux me contacter en mp ,je t'aiderais volontiers .

alain


04 mar. 2021
-3

Le toulonnais veut-il 10% du prix du bateau ou 10% des 8% de sa commission? Ce n'est pas du tout pareil!


Stefaneau:Hello, il veut 10% du prix de vente annoncé soit € 10'000,- . Avant toute transaction. Stefaneau·le 04 mar. 12:10
Polmar:Il prend les 10 k€ et ensuite pourrait se désintéresser de ton affaire (mais le pire est-il certain?).Je n'aime pas les intermédiaires dans l'immobilier! Là c'est encore pire.Par principe, Hors les abonnements pour les journaux, ne jamais payer quand le service n'est pas fait. En sauvetage : No cure, no pay. Ou, payer juste au prorata du travail réellement exécuté.·le 04 mar. 13:28
04 mar. 2021
0

D'abord expertise, ensuite règlement. Si en face ils ne veulent pas, passe ton chemin.
C'est sur que des bateaux à 100k , ils en vendent tous les jours......


04 mar. 2021
2

Bonjour pour moi c'est à fuir!
Traine dans les chantiers, ils font quelques fois des reprises de bateau dont ils connaissent l'historique. Ils peuvent également te conseiller! En tout cas les bons !
Peut être un 12 m suffirait pour ton programme? Avec l'avantage d'un budget entretien moins conséquent.
En tout cas avec ton budget tu devrais trouver ! Bonne recherche


04 mar. 2021
3

Un acompte ne doit être perçu qu’après signature de l’acte de promesse d’achat ( ou de vente ) . Bien sûr que le broker prend une commission , savoir si le montant est conforme à la prestation, c’est l’éternel débat, mais sa com n’arrive qu’au moment de la vente et généralement c’est le vendeur qui la paye. Si c’est toi, tout est négociable. Pour les frais d’expertise et du grutage, c’est à toi de les payer et tu peux choisir l’entreprise que tu veux.
Sinon, le courtier qui pinaille pour vendre un bateau à 100000€ , pour être poli, qu’il aille se faire foutre ...


iclo420:Sur le choix de l'expert, oui clairement, l'aquéreur choisit qui il veut... en sachant quand même que si il s'engage sur l'achat avant l'expertise, le vendeur pourrait remettre en question la qualité de l'expert si la vente est cassée suite à l'expertise.Par contre pour le choix du grutage, c'est plus discutable : tu vends ton bateau, tu vois arrivé un zozo, qui veut gruter ton bateau à la débrouille avec des moyens de levages par adapté pour faire des économies, je ne pense pas que laisse faire n"importe quoi.La règle tacite est quand même de faire gruter dans le port même ou le port le plus proche et pas de courrir la côté pour une grue un peu moins chère·le 04 mar. 21:53
04 mar. 202104 mar. 2021
1

C’est un peu comme au poker fait lui comprendre que c’est toi qui a la main ( l’argent ) les bateaux c’est pas ce qui manque ! Avant de versé le moindre acompte,Tu impose tes demandes avec des écrits est des signatures bien sur , si il ne veut pas laisse tomber va voir plus loin


04 mar. 2021
0

Tu n'as rien à payer à cet intermédiaire avant de faire l'expertise.

La ficelle est bien connue, on fère le client avec un accompte avant l'expertise, la crainte de ne pas récupérer facilement son accompte sera un incitant à acheter même si l'expertise révèle un problème: l'accompte étant souvent supérieur à la valeur estimée des travaux.

Il ne faut pas s'énerver avec le clown, lui dire calmement que tu veux faire expertiser le bateau avant de lui verser un euro, soit il accepte, soit il fait barrage et tu vas voir ailleurs.


04 mar. 2021
0

Déjà lui demander si, par hasard, il toucherait aussi une commission du vendeur!

Nota: Le gars demande 10% du prix demandé pour le bateau (10 k€ pour 100 k€).
Mais sa commission ne serait que de 8% du prix de vente, soit un maximum de 8 k€.

Il y a un delta à, au minimum, se faire expliquer!

"Quand c'est louche, il y a un loup" dirait M. Aubry!


iclo420:On a surtout l'impression que l'intermédiaire cherche à faire virer sur un compte un montant équivalent ou supérieur à sa comission alors même que la vente n'est que conditionnelle: on est en droit de croire que l'argent sera sur le compte de son entreprise afin qu'il soit sûr d'être payé quoi qu'il arrive.D'une part, il coince l'acquéreur potentiel qui se retrouve dans la position c'est à lui de démontrer que le rapport d'expertise démontre qu'il y a un problème justifiant la vente et donc potentiellement contraint de quand même acheter le bateau sans pouvoir se retracter aussi librement que si il n'avait virer aucun accompte, et de l'autre côté qu'il se couvre au cas où le vendeur "oublierait" de lui payer sa commission, dès fois que vendeur et acquéreur déciderait de le court-circuiter en mode "je vous paie le bateau un peu plus cher que ce que vous auriez-eu une fois que le troisière larron aurait touché sa comission et on y gagne tous les deux"·le 04 mar. 21:49
04 mar. 2021
0

Tu ne payés rien avant expertise, ton histoire va se finir en jus de boudin avant d'avoir commencé


04 mar. 2021
3

" SA de courtage d'économie mixte liée à la municipalité ..." : Je ne vois pas comment une SEM peut exercer une activité de courtage de navires de plaisance. De ce point de vue ça ne sent déjà pas très bon. Cette affirmation à elle seule me conduirait à aller voir ailleurs.


04 mar. 2021
0

Verser un acompte est courant dans ce genre de transaction mais à certaines conditions:
Le courtier doit te présenter un mandat de vente signé par le propriétaire. ce mandat doit stipuler que le courtier a pouvoir de signer un compromis de vente. Dans ce cas il peut effectivement demander un acompte mais seulement à la signature du compromis, l'acompte n'ayant rien à voir avec sa commission qui est payé par le vendeur.
Le compromis engage le vendeur et l'acheteur sur la vente. Il doit comporter des conditions suspensive et notamment:
- "sous réserve que l'expertise du bateau effectué par les soins d'un expert désigné par l'ACQUEREUR se révèle négative de tout vice apparent ou caché rendant le bateau impropre à la navigation" ce qui implique bien que c'est toi qui désigne l'expert.

Mais avant de signer un compromis, il doit y avoir accord sur la chose vendue et le prix, ce qui ne semble pas le cas puisque ton offre n'a pas été transmise au propriétaire.

Fritz le chat t'a proposé de le contacter, c'est ce qu'il y a de mieux à faire, il connait la musique et la région aussi ce qui peut aider ...


iclo420:Honnêtement faire une offre avec une clause suspensive, je n'y crois pas des masses."Rendant le bateau impropre à la navigation" : c'est tellement soumis à interprétation que ça n'a aucune valeur si tu tombes sur un vendeur ou un intermédiaire procédurier.Un simple exemple : tu sors le bateau de l'eau, il est osmosé à fond : ça ne l'empêche pas techniquement de naviguer pendant plusieurs mois avant un arrêt de plusieurs mois pour pelage-sêchage-et j'en passe.A l'acquéreur potentiel de prouver par son attitude, ses questions, son approche qu'il est sérieux et qu'une fois un rapport positif rendu par l''expert, il va vraiment acheter le bateau et conclure la transaction rapidement.·le 04 mar. 21:43
Stefaneau:D'accord avec toi iclo420, une clause suspensive est difficilement applicable, d'autant plus que n'étant pas de nationalité française et habitant à l'étranger, il serait très peu envisageable de contester officiellement par la suite les clauses du compromis, ce qui nécessiterait des frais et du temps à consacrer. Le mieux est de prévenir et fixer des conditions permettant une certaine liberté.Thank's - SK·le 05 mar. 09:40
04 mar. 2021
2

Quand on le sent pas, il ne faut pas le faire. L'acheteur ne paye pas de commission. C'est le vendeur qui passe par un brooker qui accepte une baisse de prix pour permettre au brooker de faire sa commission.


04 mar. 2021
0

Bonsoir à tous, vos avis et commentaires m'ont bien orienté, n'étant pas de France, le terrain m'est inconnu et je vais retenir les éléments de réponse que vous avez eu la bienveillance d'indiquer.

Merci infiniment à :

  • fritz the cat : d'accord avec toi, s'il persiste à interférer, je renoncerai à l'achat
  • Polmar : TB, le cas échéant je payerai les frais au fur et à mesure
  • AICA : l'expertise sera ma 1ère démarche, je verrai après la viabilité de continuer
  • Lantoi : oui, la tournée des chantiers est intéressante si j'ai le temps, Port-Saint-Louis notamment
  • Skolovensru : TB, je vais faire une convention très restrictive pour l'utilisation de l'acompte
  • mastic : OK, le courtier devra accepter N/B les conditions, via un huissier local si c'est faisable
  • iclo420 : tu confirmes mon impression, s'il exige un acompte avant l'expertise, ça s'annonce mal
  • Polmar(bis) : oui, l'acompte est supérieur à sa comm. Tu penses que le proprio est de mèche !?
  • Seter : d'accord, rien avant l'expertise. Dis-moi, le courtier peut-il exiger de voir l'expertise ?
  • Ismaël98735 : yes, la SA est mandatée par la Ville, voir les statuts et le broker est fonctionnaire!
  • Sapha Pani : tu connais bien le topo apparemment, je vais m'assurer de la légalité des documents
  • Sarkis : merci bien, je trouve aussi que c'est suspect. Je vais bétonner le compromis, sinon tchao.

Encore un grand merci à tous, je vous dirai comment l'affaire tourne et "y'a pas le feu au lac" comme on dit, d'ailleurs le bato est à sec depuis au moins 2 ans, ça rassure pas non-plus.
Bye SK


Ismaël98735:Il est interdit à un fonctionnaire d'avoir une autre activité professionnelle, sauf de nature "intellectuelle" ( Enseignement, publication littéraire, etc). L'activité de ce broker est donc juridiquement illégale. ·le 05 mar. 08:58
AICA:Sauf autorisation de sa hiérarchie (collaboration avec les industriels).·le 05 mar. 09:40
05 mar. 202105 mar. 2021
0

Un broker fonctionnaire.
Un nouveau métier de la fonction publique ????
Ou fait-il cela en dehors de son emploi officiel, en auto-entrepreneur ou autre? Avec alors un peu usurpation de titre. (s'il a un emploi à temps plein, pas vraiment autorisé en France d'avoir un second métier).

Nota: Rien vu sur le site internet de la ville une quelconque mention à un service "SA de courtage d'économie mixte liée à la municipalité ..."

ne serait-on pas dans un cas similaire à celui qui avait réussi à vendre la Tour Eiffel à un candide?


Stefaneau:Salut PolmarEffectivement, la SA du broker dont il est le directeur-gérant est en status SEM, ce qui consultable sur le ouèbe et le courtage de bateaux est sa principale activité. En marge de ceci, il travaille pour la Municipalité en question à raison apparemment d'une journée par semaine au moins au niveau administratif pour la gestion des ports (une demi-douzaine) rattachés à la Ville. Il dit lui-même avoir "plusieures casquettes". Je le connais pas son contrat avec la municipalité mais c'est probablement un emploi part-time rémunéré. ·le 05 mar. 09:30
Ismaël98735:Il n'est donc pas fonctionnaire mais agent public contractuel. Il n'en reste pas moins vrai qu'il s'agit d'un remarquable mélange des genres dont notre belle région a le secret.·le 05 mar. 09:50
Stefaneau:Salut Ismaël98735. J'ai remarqué que l'administration dans la région est très lourde (rien que pour changer du cash à Toulon j'ai donné ma carte d'identité, comme elle venait d'échoir j'ai dû montrer mon passeport et comme il n'y a pas mon adresse, il m'a fallu sortir mon permis de conduire. Temps : 10 minutes. A Genève c'est torché en 30 secondes pour un billet de 200€ par ex. ) et il y a une multitude de services et les gens sont pas souvent disponibles pour dire qui fait quoi. Mais tout se passe dans la bonne humeur, c'est le coté positif.·le 05 mar. 10:44
JeanLW:Tu n as pas de carte visa ? Pour sortir de l’argent c quand même le plus pratiqueChanger du cash est devenu inhabituel et peut cacher des trucs pas nets d’ou les contrôles qui t’ont déplu ·le 05 mar. 11:19
JeanLW:C sur qu en suissse on est moins regardant sur l’origine de l’argent 😬👎·le 05 mar. 11:20
Stefaneau:Oui JeanLW : ça c'est vrai, la Confédération était encore sur la liste grise européenne des paradis fiscaux il y a à peine 2 ans, mais bon on s'est fait soufflé dans le chaussettes par l'UE et multilatérales obligent, le tir a été rectifié et maintenant les capitaux font le chemin inverse, comme moi d'ailleurs si ça se présente. Tchuss SK·le 05 mar. 12:24
05 mar. 2021
0

Je suis en cours d'achat d'un voilier de 13m. Je passe par un courtier et connais le propriétaire qui était présent lors de la visite. Jamais le courtier ne m'a demandé une avance sur ses frais pourtant le bateau est dans le Finistère et moi de Toulon.
C'est le propriétaire qui mandate un courtier et qui le rémunère directement. C'est un charlatan ton bonhomme. Il a encore moins le droit de lever le ton envers toi.
Si tu connais le propriétaire vois avec lui pour savoir qui est mandaté pour le représenter.


Stefaneau:Bonjour genavigue et merci pour ton post. Je suis de l'avis également que le courtier va trop loin, je vais mettre les choses au poing avec lui, il m'a peut-être pris pour une bille mais j'espère encore le ramener à de meilleurs sentiments. Le propriétaire est près de Strasbourg, j'ai essayé de lui envoyer des SMS mais ça ne répond pas. Le broker m'a dit qu'il est malade et à 80 ans c'est pas simple pour lui non-plus, j'ai des scrupules à le contacter. J'ai vu sur sa page Facebook des gens de sa famille, je vais essayer par eux. A bientôt SK·le 05 mar. 10:19
Polmar:Les choses au poing, ou au point? ;-)Lapsus révélateur?Sinon, ton courtier est-il enregistré en tant que tel, avec SIRET, SIREN, assurance pour l'activité, ...?·le 05 mar. 10:56
Stefaneau:Salut Polmar. Sur le site Societe.com cette SEM a effectivement un n° Siren ainsi qu'un° Siret et un n° TVA. Catégorie : Sports et loisirs, Activité : Autres activités récréatives et de loisirs. Ses statuts sont INSCRITE au RCS (Aix-en-Provence) ainsi qu'à l'INSEE. Je vois que c'est assez flou car sous le nom du courtier, il y a le nom d'une autre autre Sàrl de courtage de bateaux dans la même ville mais à une autre adresse qui est en cours de radiation. Il a aussi un autre mandat comme liquidateur d'une 3ème entreprise. Mais en tous cas, la carte de visite du broker le présente comme faisant partie de la SEM avec un capital social de plus de 1 million d'€ avec le maire de la ville comme Président. Il a ses bureaux dans 2 containers dans l'enceinte fermée du parc d'exposition où y'a les bateaux à sec et la Capitainerie qui donne l'accès sur l'extérieur. C'est possible qu'il ait un accord avec la Municipalité pour son activité commerciale, mais c'est vrai que ça semble à la limite de tout. Bien toi, SK·le 05 mar. 12:16
Polmar:Si tu as un moyen de connaître ses bilans comptables, ce peut être une bonne information; pour éviter, par exemple, les conséquences un dépôt de bilan avant la fin de la transaction.·le 05 mar. 12:41
Stefaneau:Merci Polmar. ça j'y ai pensé aussi. Il faut que je clarifie la question de l'entreprise sous laquelle il fait la transaction. Si c'est sous la responsabilité de la Ville, j'aurais moins d'inquiétudes mais si c'est sous une S. A. indépendante, vu ses antécédents, je ne courirai pas le risque. SK·le 05 mar. 12:53

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (107)

mars 2021