Achat nouveau bateau: First 211 ou Sun Fast 20 ???

Bonjour, je désire acquérir un nouveau bateau.
Après avoir définis le programme de nav, j'ai retenus 2 bateaux (pour leur esthétique aussi):
le first 211 et le sun fast 20

n'arrivant pas à me décider, je souhaiterai avoir des avis de propriétaires ou de peronnes ayant navigué sur l'une de ces unités voire les 2 (pour la comparaison)

merci

L'équipage
22 jan. 2013
22 jan. 2013
1

First 211 sans hésiter. Plus marin plus vivant plus performant mais il lui faut des béquilles pour échouer sur sa quille relevée.
A mon avis, et je le partage, il est très supérieur à l'autre mais je ne connais que le côté navigation pas le côté confort. Il faudrait y aller voir.

22 jan. 2013
22 jan. 2013
0

Si ton programme c'est d'échouer régulièrement sur la grève de plans d'eau protégés pour des picnics, le Sun Fast.

Pour tout autre programme le 211 qui est un super bateau, bien plus moderne et bien plus confortable à l'intérieur que le Sun Fast

Ils relataient dans V&V l'odyssée d'un mec qui était allé en solo jusqu'en Grèce et retour en 210.

Dans la même veine, il y a aussi l'insubmersible Etap 21, là je crois que c'était un tour du monde en famille.

05 déc. 2020
0

le 211 "plus confortable" ???
J'aimerais des arguments !

D'autre part, avez vous déja navigué avec les béquilles aciers (lourdes aux formes blessantes) du 211, qu'elles soient sur le pont ou en cabine ?

Avez déja eu le "plaisir" de mouliner pour remonter la dérive d'urgence ?
Avez vous déja eu le "plaisir" de devoir (c'est le mot qui convient) relever les safrans ?

Le 210/211 et ses frères ont de vraies qualités marines, mais aussi de nombreux manques et inconvénients pratiques.

22 jan. 2013
0

En plus des avis précédents et ne connaissant pas ton programme, si tu dois souvent transporter/mâter/mettre à l'eau par tes propres moyens ton futur bateau le SF20 sera plus adapté.
Un forum SF20 : forumsunfast20.free.fr[...]/

0

first 211 indiscutablement !plus rapide ,plus raide ,plus confortable ,mieux construit,insubmersible et categorie B,plus beau aussi !

22 jan. 2013
0

Bien sûr le First 211 est un cran au dessus comme l'on souligné les autres intervenants. Par contre pour le tracter il faut penser voilier +remorque minimum 1600 kg donc un véhicule adapté et comme le dit Milo,mise à l'eau mâtage,l'avantage est nettement au Sun Fast Pour les inconvénients du First le système de relevage de la quille pivotante(300kg environ) vis sans fin écrou représente un budget non négligeable en remplacement,et les doubles safran ne sont pas un modèle de fiabilité à long terme mais c'est un très bon voilier.

22 jan. 2013
0

Et le sun 2000?
Pour sortie à la journée, super boat

22 jan. 2013
0

Je suis propriétaire d'un Start 6, voilier qui va se rapprocher en terme de poids et volume du First et j'avoue que j'hésite fortement à faire une mise à l'eau pour un simple WE. La M.A.E., le matage (encore possible en solo pour le Start avec un peu de technique et d'organisation, quid du First?) et l'équipement du bateau (moteur, voiles etc...) prennent quelques heures, un peu moins lors de la sortie de l'eau (pas de réglage de mât/haubans). A deux c'est certainement plus rapide et plus simple. Ajouté à celà les contraintes de marée... Bref, si le programme de nav est composé de longues périodes sur l'eau, si le bateau est peu transporté le First est idéal, dans le cas contraire un bateau de taille plus modeste et DI est préférable.

22 jan. 201322 jan. 2013
1

J'ai eu un first 210 sur lequel j'ai tout appris et avec lequel j'ai fait quelques belles navigations. La plus longue a été de partir de Pauillac pour me rendre à Arcachon par la mer bien sûr. Ce bateau m'a toujours rassuré y compris dans les passes de ces endroits. Le first est insubmersible, le sun fast je ne le connais pas du tout.
L'inconvénient de mon first était ses safrans fixes qui empêchent l'échouage y compris avec des béquilles qui prennent quand même beaucoup de place. Il vaut mieux des safrans amovibles. Et puis il y a la chaise du moteur : si c'était à refaire je poserai une chaise sur glissières qui monte et qui descend, pas celle qui ressemble à un pantographe et vrille quand le moteur pousse un peu.
Pour le démâtage c'est assez facile à deux.
Mais dans tous les cas le first est fait pour rester sur l'eau. Sa transportabilité est assez médiocre. Si je devais choisir un bateau facile à échouer et à transporter je pense que je prendrai un bateau type sun 2000.
Coté performances le first est vraiment très bien placé.
Autrement je ne juge pas le sun fast que je ne le connais pas du tout.

22 jan. 2013
0

J'ai eu il y a longtemps un first 211. Super bateau, marin, maniable, rapide et plus confortable que le sun 2000. Mais moins facile à mettre à l'eau et échouer...

23 jan. 2013
0

Merci pour vos conseils.
Il en ressort un sentiment que j'avais déjà: la supériorité du first niveau perf. Mon programme de nav c,est de grandes balade dans tout le Finistère en passant le plus de temps à naviguer. Je pense que l'incapacité du first à échouer peut se compenser par une annexe gonflable pour accéder au petites criques par exemple. Sinon ma place de port est en eau profonde et on dispose d'une grue pour sortir le bateau et à un prix raisonnable, la question du transport ne se pose pas je compte le faire hiverner sous un hangar sur le port.
Sinon je n'ai pas de vue sur le sun 2000 car encore trop cher à l'occasion pour avoir un bateau déjà bien équipé.
Enfin, le first en cat B ça c'est une info sympa car je compte bien faire des nav à plus de 6 nautiques des côtés.

Du coup, avez vous des expériences de nav sur le first par gros temps, j'aimerai connaître son comportement dans ces situations.

Encore merci à tous!

05 déc. 2020
0

J'ai déja eu un coup de vent sur First (très gros orage violent).
Il s'est couché immédiatement à sec de voile.
Il a mis vraiment beaucoup de temps à se relever.
Je me pose la question, si on avait eu un DI, en relevant la dérive, se serait il couché ? Peut être pas.
mais le bon point du First 211 est qu'il a un franc bord raisonnable, donc moins de fardage qu'un gros ventru genre Viko.

Sinon nous avons navigué en 211 par 20 noeuds/rafales 30 sous deux ris, voile d'avant roulée au tiers en Bretagne sud pendant deux jours (voilier loué à ramener...) il n'y avait plus personne sur l'eau sauf de grands voiliers au large.
C'était très "humide", parfois impossible de virer à cause de la trop grande houle (le bateau dans ces conditions était trop léger et se faisait ballader, l'avant partait) mais à part les cailloux à éviter on ne se sentait pas vraiment en grand danger.
Inconfortable quand même il faut le dire.
Et tout a été "salé" intérieur compris.

23 jan. 2013
0

Il y a eu un essai d'un first 210 dans le gros temps, paru je crois sur la revue bateaux avec les journalistes et le regretté François Chalain de Bénéteau à bord(peut être même J Marie Finot l'architecte ),la vedette du photographe avait du mal à suivre...Pierre2 nous trouvera ça!!!

23 jan. 2013
3

Vu sur le site des voiliers transportables:
Avec un 210/211 on peut, en théorie, naviguer dans de bonnes conditions de sécurité jusqu’à force 8 (coup de vent). C’est un voilier insubmersible conçu pour le large. J’ai fait quelques traversées vers la Corse sur 211, des fois avec un peu de mistral,et je m’en suis toujours très bien tiré. L’important est : de bien se couvrir, de porter un gilet de sauvetage avec harnais, d’avoir préalablement frappé les lignes de vie et d’avoir, bien entendu, fermé la porte et/ou de l’ouvrir le moins possible. Les vagues balayent le pont et sortent par le cockpit ouvert sur l’arrière.C’est spectaculaire mais pas méchant. Par contre, les traversée dans ces conditions sont très fatigantes. Sur un petit bateau, le mauvais temps arrive vite.

23 jan. 2013
0

J'ai un First 210 depuis 5 ans.

Zone de navigation autour de Pornic, de Oléron à Concarneau.

J'ai déjà essuyé des conditions un peu musclées (F6-7, mer formée, au près et bon plein, pendant une dizaine d'heures), et même si le bateau se comporte bien (avec la toile du temps évidemment) et est assez rassurant, sa petite taille le fait taper et il est très balloté par la mer. C'est en fait très rapidement fatiguant : le stress, tout est trempé très vite, même avec le capot fermé, il est difficile de garder l'intérieur sec... Je pense que c'est plus l'état de la mer et l'allure que la force du vent qui est décisive.

Sinon je le trouve super : attention à ne pas trop l'alourdir avec des équipements superflus, et un jeu de voile neuf fait vraiment la différence pour la vitesse et le confort. Un rattrapage de creu sur le genois est assez important à avoir. Jamais eu de problèmes avec les safrans fixes (j'en ai même vu un qui s'échouait à chaque marée comme cela correctement - je ne l'aurai pas fait avec mon bateau, mais apparement celui-là le prenait pas trop mal!).

Il y a plusieurs sites intéressants et plein de conseils.

J'ai entendu parler de cet article sur son comportement dans le gros temps, mais je ne l'ai jamais trouvé...

Oli

23 jan. 2013
0

Les seuls articles que j'ai vu sur le comportement du first 211 sont dans V&V, et à vrai dire je trouve que les journaliste de ce magazineont déjà un parti pris pour ce bateau lors des comparatifs.
Des avis de propriétaire me paraissent quand même plus objectif!

23 jan. 2013
0

First 210 : +1 de mon coté

24 jan. 2013
0

Une petite question encore aux propriétaire de first 210/211: j'ai lu quelques témoignages faisant état de problème d'étanchéité sur la jonction pont coque au niveau du tableau arrière.
Des cas similaires vous sont ils déjà arrivé?

24 jan. 2013
0

J'ai eu en effet quelques problèmes d'infiltration d'eau. Après recherche c'était par les vis de fixation de la chaise moteur directement vissées sur le tableau arrière. Avec le temps les vibrations ect.. les têtes de vis n'assuraient plus une parfaite étanchéité et l'eau a fini par rentrer.
Le problème est que pour réparer c'est la galère car le bateau est rempli de mousse.
Et pour accéder au tableau arrière, si mes souvenirs sont bons (pas sûr de moi là) il y a du démontage et des blocs de mousses qui s'enlèvent et se remettent facilement et d'autres qui ne se bougent pas.
Par contre au niveau de la jonction coque pont je n'ai eu de soucis me semble t il.

05 déc. 2020
0

J'ai loué un F211 qui fuyait du coté hublot, premier jour après un long bord de près tribord, tous nos livres, cartes, pain étaient foutus !
Chouette première journée !

24 jan. 2013
1

nope rien du tout, pas une goutte d'eau

24 jan. 2013
0

Bonjour
Je n'ai pas pu lire toutes les réponses précédentes, toutefois ayant eu un 210 durant 10 années consécutive je ne peux en dire que du bien. (millésime 1996)
Si cela n'est pas déjà fait, je t'indique l'adresse de l'association de proprio à laquelle j'ai contribué plusieurs années. Je reste à ta disposition pour d’éventuels conseils si besoin.
Bien cordialement

www.asprofirst.com[...]/
Phil Flo 06 03 25 32 09 ou anniephilou@free.fr

24 jan. 2013
0

Merci Phil Flo

effectivement je connais le site internet de ton asso, j'y ai trouvé pas mal d'infos utiles.

Comme je l'ai dis dans un post précédent, le point qui m'inquiète concernant les first 210/211 c'est l'étanchéité pont coque au niveau du tableau arrière. J'ai lu quelques témoignages faisant part de problème d'infiltration d'eau à ce niveau, les propriétaires ne s'en rendant compte qu'après avoir navigué quelques heures avec une bonne gite car l'eau finissait par arriver dans les coffres latéraux intérieurs.

Des propriétaires de ton asso ont ils déjà fais part de ce problème? Mon intention étant de savoir si c'est un problème récurrent ou bien isolé à quelques unités.

merci.

05 déc. 2020
0

J'ai navigué sur 4 différents 210/211, nous n'avons jamais eu ce soucis d'étanchéité pont/coque

24 jan. 2013
0

Dériveur et Transportable pour changer de plan d'eau facilement :

ladesirade3.blogspot.fr[...]st.html

24 jan. 2013
0

Comme sur tout voilier,à la longue des entrées d'eau peuvent se produire,par les panneaux ouvrants,coulissants ,sous l'accastillage,les chandeliers, les chaumards ,la baille à mouillage...

24 jan. 2013
0

J'ai entendu parlé de ce problème mais je ne l'ai pas eu. Il est sans doute possible de faire une sortie d'essai, ou de passer le bateau au jet pendant un moment le long du liston pour vérifier je pense?

Oli

28 jan. 2013
0

Pas trop d’inquiétudes à avoir de ce côté. Il faut simplement surveiller les fixations des safrans qui peuvent avoir tendance à se desserrer à la longue.
Il peut y avoir aussi de la condensation, sous le cockpit. Il y a peu d’isolation à ce niveau et s’il y a un peu d’eau en fond de cale, la gouter pour savoir si elle est salé !

05 déc. 2020
1

Plus raide, plus rapide, plus marin, oui incontestablement. Plus lourd à tirer (on dépasse les 3500kg en PTRA, remorque + voiture, regardez bien la carte grise de votre voiture et la réglementation), grutage presqu’obligatoire pour les mises à l’eau, échouage et accès aux plages, plus difficile, oui aussi. Le first 210 a ses atouts et ses inconvénients bien marqués. Mais pour avoir coursé des first avec mon Sun Fast, je ne trouve pas la différence soit si importante que cela.

Oui ils vont plus vite et font un meilleur cap, mais pas au point de changer vraiment les sensations à bord, loin de là. On a pas l’impression de se traîner sur un Sun fast, comme je n’ai pas l’impression d’être sur un bateau vraiment plus rapide à bord d’un first, (comme on l’ai plus clairement sur un Sprinto par exemple).
D’autre part, les différentes expériences relatées sur le net comme celle de Fabrizio Santornillos et son Sun fast 20 AfriKano qui en 9 jours de mer, en solitaire et sans escale, a fait le tour de l’Archipel des Canaries ou celles du Juben en Bretagne Sud racontées sur nauticaltrek montre que le Sun Fast a des qualité marines surprenantes.

Pour moi, et comme le décrit Saqueto ici plus haut, cela reste des bateaux de beau temps pour que les « croisières » restent agréables. L’espace intérieur est restreint et dès qu’il pleut et qu’il vente, c’est tout de suite la galère pour la vie à bord, même au port ! Ce sont de très bon bateau pour des sorties à la journée, pour prendre son café au chaud dans la cabine, abrité d’une île quand le grain passe, ou des mini-croisières avec des fenêtres météo bien claire. Pour des croisières « tout temps », il faut à mon avis un minimum de 23 pieds.

C’est donc bien l’adéquation de votre programme à leur capacités de transport, d’échouage qui sera déterminent, plus que la vitesse et les qualités marines. A vous de voir.

Un élément important qui peut faire aussi la différence c’est la possibilité de manœuvre en solo (pas seulement à bord). Avec mon Sun Fast je fais absolument tout seul, sans aucune difficulté.
Grâce à ces jumelles de pied de mât et une chèvre je mâte seul sans aucun problème. J’utilise mon treuil électrique pour plus de facilité mais je pourrai très bien utiliser une drisse au winch avec une poulie de renvoi sur le balcon. Mon étai est installé avec un ridoir. Je donne du mou au démâtage, ce qui me permet de refixer l’étai sans problème au mâtage et de le raidir facilement sans toucher au réglage (fastidieux) des haubans et bas haubans. Entre le moment où j’arrive à la cale et le moment où j’appareille, il n’y a pas 2 heures.

(voir vidéo « Mâtage sun fast 20 »)

Les mises à l’eau et les sorties d’eau avec une remorque à multi-rouleaux sont très facile, les moyeux ne sont pas mis dans l’eau, le bateau se cale automatiquement dans l’axe de la remorque, même avec du courant ou du vent de travers.
(Voir vidéo « sortie d’eau Sun Fast 20 »)

En navigation le Sun Fast possède un foc auto-vireur . Je peux vous assurer qu’entre l’entrée du golfe du Morbihan et le passage de la Jument, quand ça monte sous l’effet du vent-courant et qu’il faut virer 20 fois pour éviter les « promènes couillons », c’est vraiment appréciable.

Son Spi asymétrique permet de le manœuvrer seul sans problème avec un système de blocage de barre pour être libre à l’envoi. En faisant attention à rester bien au largue, on peut le porter avec une bonne brise, en prenant un ris dans la grand-voile et en relevant à moitié la dérive. Là on part au surf à plus de 8Nds. (avantage d’un bateau léger et avec une dérive en non une quille) Regardez la vidéo « de Sitges a Llança en Sun Fast 20 » c’est très démonstratif.

On relève sa dérive légère et accessible du cockpit en 2 secondes, très pratique pour accéder aux plages.

Donc si vous êtes souvent seul et que vous souhaitez changer de plan d'eau dans l'année, prenez un sun Fast.

Bon choix et bon vent.

05 déc. 2020
0

Bloof, ta remontée du bateau sur remorque est un rêve !!!
;-)
Ok, treuil électrique et tout, mais pourquoi donc quittes tu ton hamac pour la remontée du bateau sur la remorque ?
;-)
Je pense que la question cruciale est; comment ta remorques est équipé de rails/roulettes à l'arrière?
Aurais tu des photos ?

Bien sur, un dériveur intégral est plus facile à sortir de l'eau et mettre à l'eau qu'un quille relevable, même si cela se fait en noyant la remorque, pais aux âmes des roulements et freins de la remorque ;-)

05 déc. 2020
05 déc. 2020
0

Blooof,
J'espère que tu es vendeur de treuils électriques, ou que ton vendeur te l'a donné !
Tu es vraiment le meilleur promoteur de ces engins téléguidés !
Tu m'as quasiment convaincu !
En plus, tu fais tout cela en solitaire, c'est une superbe démonstration pratique !

Ta "chèvre" en bois parait très bien étudiée et faite pour ton bateau, bravo car c'est du boulot !
J'en avais faite une pour notre 5m, parfaite, mais inutilisable (bien sur) sur notre 6m.
Depuis on s'en passe, mais une chèvre bien conçue c'est quand même une vraie sécurité !

05 déc. 2020
0

Bonjour
J'ai eu un F210 6 ou 7 ans
Très bon premier bateau, facile en solo, sûr dans al bris (avec quelques équipements)
Pour les entrées d'eau éventuelles (plusieurs de maes amis en ont eu ou en ont) pas plus que sur n'importe quel bateau âgé
Une précision: on peut tout à fait échouer (sans béquille), à condition d'avoir la version avec les safrans relevables, et d'éviter de le faire dans un coin peu abrité si ça tosse. Je le laissais l'été sur un corps mort qui échouait sur fond de vase "semi molle", sans ausun problème
Le seul sujet est que le bateau gîte de 30° une fois posé, et que donc c'est inconfortable d'y dormir...

05 déc. 2020
0

Salut !

Le 210 est un super bateau.
Après tu as le first 235 qui est plus rapide plus habitable mais qui fait aussi un excellent day boat.
Je suis propriétaire d'un 235. Il est magique. Parle en sur les pontons il est connu ce petit first ! 😉
Après les quilles relevables Beneteau nécessite un entretien rigoureux mais c'est fiable.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Bientôt fini ?

Après la pluie...

  • 4.5 (140)

Bientôt fini ?

mars 2021