Achat : Envie de se jeter à l'eau ...

Je me tâte à faire une grosse connerie : acheter !
 
Je viens de changer assez fortement de carrière ... Marre de passer ma vie à la gagner... Du coup, je m'oriente sur une activité qui pourra me laisser de long mois de liberté. (en fait, la même activité, mais en indépendant :p)
 
Je suis lucide, jusqu'à présent, devenir propriétaire aurait été une connerie, je n'avais clairement pas suffisamment de temp libre...
Mais le truc, c'est que le bateau des autres, ca commence un peu à me courir. On obéit, on s'écrase, et on laisse les autres dire ce qu'ils veulent, c'est bien mignon, mais ca va finir par me dégoûter plus surement qu'un mal de mer permanent.
Sans parler du fait que je n'apprends pas tout ce que je devrais apprendre, et que le programme correspond rarement à mes attentes.
Enfin, le programme à moyen terme est de partir pour de longs voyages océaniques, et pour cela, il faudra déjà que je commence par des petits voyages mer.. (il n'y a pas d'adjectif en mer.., vous avez déjà remarqué ? :D - ceci n'est qu'une blagounette spontanée, aucunement le reflet de mes convictions, ce serait même plutôt l'inverse, merci de ne pas se vexer, j'hésite à la supprimer, mais ca vous ferait manquer une blague nulle)
 
Bref, j’hésite à rentrer dans la catégorie fort peu enviée des propriétaires...
Sauf que :
1) le skipper :
1.1) je n'ai donc jamais été propriétaire (mais bon, faut bien un début à tout)
1.2) je n'ai jamais été locataire non plus
1.3) bon, je sais naviguer quand même.. Pas au points d'être un vieux skipper barbu, mais suffisamment pour gérer et avoir quelques bonnes habitudes (et aussi quelques mauvaises) Mais déjà assez d'experience pour avoir vu des capitaines plus nuls que moi, et encore vivants.
1.4) l'amirauté est d'accord, mais à ce stade, elle a beaucoup moins de temps que moi, et aura tout à apprendre, petit à petit. En bref, il faudra que je puisse naviguer entièrement seul.
1.5) pour l'instant, je n'ai pas de permis ... Ce n'est pas utile sur un voilier en mer, mais je compte néanmoins bien les passer
2) le bateau :
2.1) hélas, mon programme cible (=pas tout de suite = dans plusieurs années) consistant à pouvoir faire de long voyages, dans des pays froids (par "froid" dans le sens passage nord ouest, non, juste Scandinavie, Irlande, etc), je m'orienterais vers un voilier de voyage ... Souvent cher. (à noter : je ne compte pas partir tout de suite dans la difficulté)
Bon, heureusement, j'ai les fonds (100k€) + revenus suffisants pour l'entretien correspondant... Mais justement, je me demande si un engagement d'une telle importance est bien raisonnable... Après, il faut bien le faire un jour, sinon, je ne le ferais jamais :s
Et je ne suis pas non plus cresus, ni trader, ces fonds correspondent à plusieurs années de travail.
Aussi, le navire serait potentiellement mon logement... Calcul vite fait : si je ramenais ce logement là où je travaille, le loyer économisé compenserait x fois la place de port + l'entretien.
Bref, le bateau serait nécessairement cher.
2.2) Pour clarifier : le bateau cible serait donc un monocoque, dériveur intégral, entre 12m et 14m, en métal pour plein de raisons (sauf si on trouve des voiliers en composite qui vieillissent bien et qui sont chaudement isolés).
2.3) il semble que mon voilier idéal n'existe pas (même si les constructions modernes s'en rapprochent de plus en plus), et je ne serais pas contre l'idée de faire construire un jour ...
Donc potentiellement, il faudrait un voilier qui se revende ... Or, j'ai cru comprendre qu'un voilier cher (alu) se revendait (moins cher), et qu'un voilier peu cher (acier) ne se revendait pas du tout. Je préférerais l'acier, mais je préférerais aussi pouvoir le revendre, et dans un premier temps, je ne serais pas à bord que quelques mois de l'année, donc pour l'entretien de l'acier, bof.
3) (con)-Voyage : pour le type de voiliers recherchés, ils sont rarement stationnés en Bretagne ... Ce qui pourrait demander une épreuve de convoyage certaine .. Voir même imposer que le voilier se rapproche petit à petit au début, le temps de gagner en maturité. Hélas, c'est une difficulté supplémentaire, et un coût important en plus.
(bon, après, on peut aussi le faire à marche forcée)
5) (gros) Port : l'intérêt de ne pas chercher sortir à la journée (correspondant au défaut de vivre loin de la mer), c'est que je pourrais me trouver facilement une place de port... Typiquement, au Havre, port Vauban. Ca fait un problème en moins.
 
Du coup, sondage ! Basé sur ce descriptif, vous voteriez :
A) On n'a qu'une vie, dépêche toi d'en profiter, fonce
B) Ca a l'air sympa et déjà bien réfléchi, mais faut pas oublier et prévoir dès à présent tous les problèmes qui vont venir s'installer à bord
C) Eh merde, encore un petit nouveau qui va faire n'importe quoi sur l'eau et que la SNSM devra aller repêcher
D) Fuyez, pauvres fous ! (Tolkien©™). Non, sérieusement, vaut mieux rester équipier, potentiellement sur des équipages plus lointains, ca reviendra toujours moins cher, générera moins de soucis, et sera plus intéressant et instructif.
E) Encore un troll, j'réponds pas.
F) (je viens de l'ajouter, je l'avais oubliée) : super programme, fait tout pareil, mais avec un voilier de 8m pour commencer. Si tu ne peux pas commencer par 8m, ne commence pas du tout.
 
Accessoirement, si vous voyez des voiliers à vendre, suffisamment confortable pour pouvoir servir de logement même à Stockholm en hiver, capable d'être géré en solo (donc, avec suffisamment d'assistance), et avec une timonerie suffisante pour faire ses quarts à l’intérieur (typiquement, pas un Ovni), je suis intéressé !
 
Mince, désolé, c'est le 4ieme sujet identique en // sur le forum, sorry :D

L'équipage
12 nov. 2018
12 nov. 2018
0

Bonjour,

Merci pour cette présentation un peu longue à lire, j'ai sauté quelques paragraphes, mais toi seul pourra répondre à (toutes) ces questions.

Ecole de voile, location pour essayer différents bateaux, puis achat si envie.
ça peut prendre plusieurs années.

12 nov. 2018
0

Pour répondre au titre, c'est pas la saison.????

Pour ton retour d'expérience (que je n'ai pas), il est intéressant, car souvent on vante le bateau des autres(et les soucis en moins).

Pour répondre à tes angoisses, il n'y que toi.

Perso, je te dirais fonce (pour !!!).

12 nov. 201812 nov. 2018
0

Cela peut prendre plusieurs années ... Oui, j'en sais quelque chose, cela fait déjà plusieurs années que je suis sur le coup !
...
Oui, en fait, je me demande si c'est le bon moment, mais ca fait déjà >5ans que je me prépare au grand saut.
...
La location, oui, j'y ai pensé, mais le problème, c'est que ce que je maîtrise le moins, c'est justement ce qu'un loueur voudrait me voir maîtriser le plus : mes capacités de chef de bord intégral, chose que je n'ai jamais faite en tant qu'équipier-qui-s'écrase.
Par ailleurs, cela ne conviendrait pas - financièrement parlant - avec le temps que je pourrais y consacrer (plusieurs mois par an)
...
Et du coup, les questions, je n'en ai qu'une : au vu de mon (in)-experience, est-ce que c'est le bon moment, est-ce que ce n'est pas voir trop grand.
Plus que des angoisses, c'est surtout que je suis quelqu'un de très mesuré qui ne prends pas beaucoup de risques dans la vie :D

12 nov. 2018
2

L'autre solution c'est acheté pas trop grand pour pas trop cher et te faire la main(l'autre étant pour toi).

12 nov. 2018
0

Ton message fait sens...
Si jamais tu peux augmenter ton budget un peu, tu sembles avoir le profil et le programme pour un bateau du type OVNI 365 ou 385...
Sinon, coté polyester, un bateau comme le dufour 380 grand large pourrait te convenir....

Ce qui est sur est qu'il faut vivre la vie à fond... Alors fonce!

12 nov. 2018
1

fonce et en attendant de trouver le dahu à 5 pattes trouve un retraité qui ne veut plus ou ne peut plus assumer seul un bateau qui vienne avec toi en faisant l"équipier qui pourrait freiner tes excès et éventuellement rattraper une erreur. tues dans une région ou il y a beaucoup de navigateurs qui ne demanderaient pas mieux

12 nov. 2018
0

DI, alu, timonerie intérieure, nav en eau froide... Regarde les Atlantis.

Pour la formation skipper, tu as le choix de mettre des années à apprendre ce que les autres font, que ce soit bien ou mal ...
ou bien tu sacrifies pour 1 ou 2 semaines de stages dans une bonne école (évite les écoles version "colos de vacances"...).

12 nov. 2018
0

concernant un manque apparent de confiance en soi, j'allais conseiller la même chose que Daniel13. Il ne faudrait pas focaliser là dessus. La confiance vient avec la maitrise, la maitrise vient avec l'experience, l'experience vient avec les autres, ... les autres viennent.., ou ne viennent pas... Mais si on a confiance ( en soi et dans le bateau) on se fout des autres ...

12 nov. 2018
0

Et on finit par se barrer !

12 nov. 2018
0

... et au final c'est ça qui compte !

12 nov. 2018
4

On est d'accord sur le fond: attendre un hypthétique moment parfait pour faire la connerie d'acheter (car s'en est une) est illusoire: il n'y en a pas. Il faut donc se jeter à l'eau.

Au vu de ta relative inexpérience et afin de ne pas rebuter l'amirauté avec les dépenses somptuaires d'un 40 pieds, je te conseille (fortement) de commencer par un petit bateau histoire de te familiariser avec différentes choses qu'on mésestime souvent.

-Budget d'entretien
-capacité à faire la maintenance soi-même
-utilisation réelle du barlu (entre 10,120, 300 j/ans?)
-évolutivité du programme (apéro à quai, côtier, grande croisière...)
-Est-ce que la voile est vraiment mon truc?

Le vrai risque c'est de se tromper sur son programme, de voir trop grand, y couler ses économies et sortir dégoûté (et fauché) de l'expérience.

Je vois un paquet de mecs en 40 pieds faire un programme côtier pour lequel un 25 pieds aurait suffit pour 1/4 du budget, mais aussi un grand nombre de petit rafiots entre 25 et 30 pieds dans des endroits très reculés.

Je suis d'accord avec toi que si le bateau des autres est gratuit, rien ne vaut un chez soi 1/ pour y faire ce que l'on veut 2/ que l'on peut manoeuvrer seul (rien de pire que de devoir appeler des mecs juste pour pouvoir sortir du port)

Pour toutes ces raisons, ton projet ne me paraît pas déconnant tant que tu commence par un petit bateau facile d'entretien et de manoeuvres. Ca te permettra d'affiner ton profil et tes besoins réels de confort et de vitesse avant d'en changer.

Il n'y a pas de marin d'un seul bateau et tout proprio passe sa vie à chercher le bateau idéal, qui en plus change avec le temps et le bonhomme,

Mon programme étant axé régate, j'ai commencé par un 18 pieds de régate en baie ultra rapide pour finir avec un 35 pieds hauturier sur un gros programme de course au large en équipage.

Je cherche maintenant un 28-32 pieds pour régater en solo et gagner en autonomie avec des enfants en bas âge, mais je sais que dans 8-10 ans -avant qu'ils ne deviennent des ados débiles et moi un vieux con- je chercherai un croiseur rapide pour une grande boucle avec eux.

Donc oui, fait ta connerie, mais ne commence pas par chercher le bateau de ta vie, il n'existe pas.

12 nov. 2018
0

Je ferais aussi comme dit si dessus. Si le grand départ n'est pas pour tout de suite, pars sur un vieux 30 pieds qui te coûtera pas trop cher et qui t'apprendra tout ce que tu dois savoir en bricolage sur un bateau. Puis par la suite, tu ne perdras pas quand chose a la revente (a part l'entretien bien sûr) et tu sauras mieux ce dont t'as besoin / envie

12 nov. 2018
0

Avoir les moyens financiers de sa politique ne veut pas dire forcement jeter l'argent par les fenêtres. Un bateau est un gouffre sans fond. Il devrait logiquement répondre à un projet clairement défini y compris sur le plan financier REEL et non pas vaguement rêvé. Si vous ambitionner vraiment de naviguer avec votre moitié, il faut IMPERATIVEMENT que vous soyez au niveau de mériter votre place de skipper incontestable, et qu'elle puisse totalement avoir confiance en vous. Pour atteindre ce niveau suivez une démarche logique, formation bien menée se terminant par des navigations hauturières vraies, jour, nuit, mauvais temps, etc.. comme skipper sur des bateaux de location ou sur un bateau d'entrainement relativement modeste acheté et facile à revendre. A ce stade vous saurez exactement choisir le bateau que vous voulez, qu'il soit déjà construit ou à faire construire (si vous avez vraiment le budget et la patience pour ce genre d'entreprise).

13 nov. 2018
0

Moi je dirais fonce !!!
Pour le choix du bateau cela dépend déjà de combien tu veux mettre !!!!
Le choix ce fait aussi de tes navigation . Moi je dirais ne pas surestimé la taille.
Bien réfléchir a tes programmes de Naves !que tu vas faire !!! Moi par exemple
Je ne peux que le weekend et cela depuis 14 ans !!

13 nov. 2018
1

je plussoie avec ce qui est dit plus haut,
commences petit bateau, apprends, navigue
et après tu verras en connaissance de cause

par ailleurs, quelques bémols un brin fondamentaux

tu vies ou ?, au bord de l'eau, à 50 ou 500 km ?
ce n'est pas du tout la meme manière de vivre le bateau dans chacun des cas. plus tu es loin, plus c'est compliqué

si ta femme n'est pas une vraie voileuse, il est illusoire d'espérer un jour la faire vivre à bord, sauf si c'est un voyage

un voilier ne sera jamais une maison
plus tu insistes en ce sens et moins tu navigues

un bateau est chronophage et ruineux,
en avoir un est une folie financière,
qui cube avec la taille du bateau,
autant le savoir avant,
au risque d'en faire un ulcère

je ne connais pas ta belle indisponible et charmante, sans aucun doute
puisse qu'elle est ok pour que tu achètes un bateau (je plaisante ;-)

alors pour éviter de le peindre en noir, ce bateau,

est elle prète à voir son homme disparaitre des semaines entières parce que "monsieur navigue" ?

et pour te le peindre en rose,
dès que tu as un pied à bord,
tu es heureux et ça n'a pas de prix !

au final, si tu es beaucoup à bord et que tu restes marié, tu seras un homme heureux, ruiné et heureux !

dans le cas contraire,
loin de l'eau
madame qui limite les disponibilités
ou multiplie les dépenses
parce qu'avec tout ce que tu claques pour ton rafiot
commences par des stages et loues,
tu seras un peu heureux, encore marié et pas ruiné

bonnes nav's dans tous les cas....

13 nov. 2018
0

Tu as aussi le système associatif... tu commences équipier, tu te perfectionne sur le tas avec d'autres membres lors de sorties conviviales, et, si tu veux, avec la pratique tu deviens chef de bord...
Après tu navigues comme tu veux.

13 nov. 2018
0

Va dans une école de voile style France voile loisirs ou Macif.

Tu navigueras en apprenant, et si tu as de bonnes bases et que tu peux consacrer du temps chez toi à la théorie, en quelques stages tu pourras enfin être indépendant.

Après seulement tu pourras consacrer ton énergie à trouver le bateau qui convient à ton programme.

Avoir acheté un bateau mais ne pas oser faire les manoeuvres seul serait très démotivant !

13 nov. 2018
0

Honnêtement, j'ai l'impression qu'il a déjà pas mal navigué et qu'il osera sans problème faire les manœuvres seul.

13 nov. 2018
0

Sur son forum, on est tous des crétins qui ont fait la connerie comme tu dis de se jeter à l'eau.
Comme nous sommes des abrutis, on ne s'est pas posé autant de questions que toi et c'est pour çà qu'on franchi le pas. Mais mon grand-père disait qu'il n'y a que des imbéciles heureux, alors finalement... c'est pas si grave.

13 nov. 2018
0

Merci pour toutes ces nombreuses réponses !
Effectivement, je note qu'il y a une chose (en plus des permis) que je pourrais faire, c'est de refaire un stage de chef de bord.
A noter que je connais déjà la plupart des manœuvres .. En fait, la seule chose que je n'ai jamais faite, c'est faire des manœuvres au moteur.
 
Pour le temps passé sur le voilier, ce serait 4 mois par an dans un premier temps, avec clairement l'idée que je pourrais potentiellement y habiter à l'année. Par contre, je ne devrais pas faire beaucoup de côtier ... Je sortirais rarement, mais si je sors, ce serait pour une longue durée. Ce ne serait pas des sorties au weekend. (les sorties au weekend, ce serait plus pour moi pour faire des ronds dans l'eau pour me former)
Les longues sorties seraient sur un programme bien plus typé "voyage" que "navigation", donc avec un faible ratio de jours de nav.
Pour la taille du bateau, je pourrais me contenter de petit, mais pas de moins autonome.
Mon épouse est en accord avec ce programme : pas besoin de lui demander pour savoir qu'elle s'en fiche de naviguer, ce qui l'intéresse, c'est la destination. Et si je veux la voir à bord, le premier critère est qu'il y fasse bien chaud ! :D
 
Avec un programme pareil, je suis conscient de me rapprocher davantage d'un fifty que d'un pur voilier... Le truc, c'est que je préfère quand même naviguer à la voile, même lentement.
 
Donc, j'ai bien noté l'idée de partir sur un bateau bien plus modeste juste pour faire des ronds dans l'eau pour me former ... Mais le problème, c'est que je ne ferais que ca, et je ne le ferais pas beaucoup. Du coup, j'aurais le coût (moindre, certes), mais pas le plaisir.
 
Après, il y a quelques autres questions auxquelles je dois répondre, notamment sur la façon dont je pourrais voyager seul ou presque, mais ca, c'est à moi d'y répondre, effectivement :p
(je vais relire les fils traitant de traverser la manche en solo)

13 nov. 2018
0

"la seule chose que je n'ai jamais faite, c'est faire des manœuvres au moteur. "

trouve un stage manoeuvres au port, ça dure 2 jours.

13 nov. 201816 juin 2020
0

Désolé j'ai pas dans la langue national.
Ca peut aider dans la prise de décision

13 nov. 2018
0

Très bon ! :bravo:
Il y en a qui aime bien répondre à une question par d'autres questions, certainement par crainte de s'ennuyer d'avoir trouvé la réponse, mais on a encore la possibilité de se demander si c'est la bonne...

13 nov. 201813 nov. 2018
0

Tu l'as surement deja fait, mais si tu en as marre du Bda et d'etre equipier "trop sage", et veut être ton propre capitaine sans griller trop de fric ni prendre trop de risques, tu peux louer de temps en temps un dériveur leger solo,ou même un petit habitable (genre un 5 ou 6 mètres), pour des tarifs pas toujours excessifs, et sans trop d'exigences du loueur. Tu pourras donc te mettre en situation "de proprio", et être seul maitre à bord pour t'entrainer, gerer deja la partie manoeuvre-navigation par toi même , de A à Z; et donc maitriser , apprendre l'essentiel par toi même, et surtout prendre confiance beaucoup plus qu'en restant equipier sur un plus gros bateau; Comme on dit, mieux vaut un petit chez soi qu'un grand chez les autres;
Pour ma part, j'ai accumulé au debut plusieurs embarquements en equipier, puis quelques cours particuliers, une dizaines avec 2 moniteurs de voile sur petits habitables et deriveur, loué deriveurs idem, et equipier a nouveau pour "0 euros" dans une asso de plaisanciers (au japon car je vis là bas pas mal de mois dans l'année depuis) ; Je n'ai pas souhaité faire de stages ou 'école" de voile pour me perfectionner (même si je me considère toujours "en apprentissage- perfectionnement), d'abord car je n'aime pas les "écoles" en tous genre et les groupes en general; En plus ca coute assez cher quand même, et je pense qu'on ne peut pas "vraiment apprendre, rapidement et bien", en n'etant qu'un "eleve d'un groupe" d'un stage, ce n'est pas assez "individualisé", même si on apprend bien sur certaines choses; Mais ce système a ses limites aussi ; Et de mes diverses experiences, ce qui m'a le plus appris, c'est la location de deriveur leger en solo (au niveau gestion des manoeuvres and co, en tous cas);

Je n'ai toujours pas acheté de voilier, ni en france ni ailleurs, bien que la question et le choix se precise de plus en plus pour moi aussi, pour au moins "essayer" et ne pas avoir de regrets un jour ;) Par contre je ne vise pas plus de 30 pieds (disons entre 26 et 30 pieds), mono, y compris pour envisager des voyages au long cours, en solo ou duo maxi; donc moins de risques financiers en principe; et plutot vers un bateau "plus classique" de serie; Je regarde d'ailleurs au japon, certains voiliers dispos sur place, japonais ou pas, (même si le choix est forcement plus reduit là bas), par exemple des Yamaha de 26 à 30 pieds (construits avec le groupe Finot là bas, reputé pour sa collaboration à de tres bons bateaux en france (First 26, first 30, ecume de mer etc);
Bonne recherche et cheminement en tous cas !

13 nov. 2018
0

Bonjour,
Voilà un beau projet.
Il y a 10 ans, j'étais sensiblement dans la même situation. Je naviguais sur le bateau des autres ou en club sans jamais être skipper ni faire de manouvres de port.
Après 2 semaines de stage au Glénan au cours desquelles il a fallu insister pour que le moniteur accepte de passer un après midi à faire des accostages, je me suis décidé à louer un First 260 au Crouesty. Aucun CV nautique ne m'a été demandé. et nous sommes partis, ma femme et moi, vers ce que nous croyons être Houat et en fait c'était Hoëdic... Et c'est de mes erreurs que j'ai vraiment commencé à apprendre.
J'ai ensuite acheté un First 29 que j'ai basé à Rochefort (pas d'attente, pas cher et bassin de navigation abrité). Comme je suis Parisien, je sors pour au moins une semaine et la longue remontée de la Charente ne posait guère problème.
Tout ça pour dire que l'on peut apprendre à naviguer sur son bateau (quel plaisir !!!) pour pas très cher, voilier acheté 20 k€ revendu le même prix 5 ans plus tard et 3 K€ de cout annuel (assurance + port + entretien fait moi même avec souvent du matériel d'occasion).
Souhaitant maintenant dépasser la pointe Bretagne ou aller vers la cote Espagnole, je vais passer à la taille au dessus et j'ai vu récemment un Etap 34S à 40 k€ ou un 37S à 50 k€, voiliers qui pourraient correspondre à ta recherche pour un bateau adapté à la navigation vers le nord.
A te lire, j'ai donc le sentiment que le moment est venu de te lancer. Je te souhaite beaucoup de plaisir sur l'eau.

13 nov. 2018
0

Effectivement, la location d'un petit habitable pourrait être une bonne idée pour me former, sans doute bien plus qu'un cours à plusieurs.
Ce ne serait pas beaucoup du plaisir, mais ce serait certainement formateur !
Je vais regarder ca !

13 nov. 2018
0

En théorie avec la location tu navigues plus que tu ne bricoles. Ce qui n'est pas vrai pour la propriété.

13 nov. 2018
0

bonjour; tout a deja ete dit avec beaucoup de justesse plus haut concernant le cotè psychologie donc rien à rajouter! concernant le choix du bateau 100 kf pour un deriveur integral alu de 12m c'est beaucoup trop leger à moins de beaucoup bricoler! un deriveur integral acier c'est deja moins courant et question entretien??????? perso dans votre cas je me ferais deja la main avec un 8/9metre polyester pas trop cher et pas trop sportif donc risque limitè si la realitè est loin du reve! de plus pour faire Irlande et Scandinavie c'est deja bien suffisant!
dans le passè je faisais ces parcours au depart de Dunkerque ou de Nieuport chaque annèe en muscadet(6,50m)puis sur un romanèe(10,20 m) deja bien suffisant pour aller aux Antilles! un plus grand bateau n'a d'interret que si vous vivez dessus à L'annèe ou que vous avez une tres grande famille! port vauban au Havre est tres bien pour hiverner un 10 m le tarif est 40 pour cent moins cher que l'autre port mais pour sortir ou rentrer c'est tout un binzz= ecluses, appels au controle portuaire , horaires bien preçis etc. l'ambiançe est plutot sympa avec les autres usagers et plutot secur, mais l'ete c'est hard= moustics peu d'air dans le bassin et bruit permanent = sirenes des ambulances pompiers police etc etc mon fils y a vecu plusieurs annèes pendant ses etudes à l'Hydro et garde sommes toutes un bon souvenir pour la convivialitè par contre les sanitaires sont petits et pas top!pratique aussi les magasins des docks, les bistros et restos tout proche perso j'aime beaucoup Le havre car c'est toujours fort animè et le port exterieur(tres cher) est toujours plein de bateaux de voyage de tous les pays en transit, un peu comme le port du chateau àBrest

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Inishmore island

Après la pluie...

  • 4.5 (13)

Inishmore island

mars 2021