Achat d'un Bénéteau neuf : une mauvaise expérience

Bonjour à tous,

Il n’est pas de mon habitude de participer ou cautionner toute forme de bashing anonyme sur internet.

Mais dans le cas qui m’occupe, presque un an après la livraison d’un bateau neuf par Bénéteau, pour un budget qui selon moi est plus que significatif (450K€), je pense qu’un retour d’expérience s’impose afin que d’autres plaisanciers ne se fassent pas piéger comme je le suis aujourd’hui.

Je vais donc essayer de faire simple.

Bateau commandé en Septembre 2014, livré en Juin 2015, Sense 46 neuf, coque numéro 27, La Grande Motte, histoire de lever l’anonymat.

Le bateau livré est conforme à l’idée que je m’en faisais. Un concept génial, bref tout va bien.

Je passe sur la livraison de ce bateau : les clefs te sont laissées dans le coffre à gaz, et démerde toi. Sérieux ! Pas d’explication, rien. Bénéteau doit penser qu’il livre à un grand professionnel qui n’a pas besoin qu’on lui dise comment ça marche :-). Je précise que les relations avec le vendeur Bénéteau local sont déjà épouvantables après un épisode croustillant de double bon de commande, avec ou sans reprise de mon ancien bateau. Mais ce volet de l’affaire étant aujourd’hui en Justice, je m’abstiendrai de tout commentaire.

Bien entendu, le bateau neuf (payé plein pot, pas de remise, pas même un T-Shirt offert) est plein de bugs. Dans le processus semi-industriel qui caractérise la production de séries, chacun pourra comprendre qu’il n’est pas facile d’arriver à un résultat parfait sur chaque unité livrée.

Cela ne serait pas très grave si Bénéteau répondait présent pour assurer les suivis de livraison et de garantie. 16 (je dis bien seize) recommandés plus tard, avec pour chaque mail, message, courrier… Bénéteau France en copie, pas une seule réponse. Et quand je dis pas une seule, on atteint des sommets un an plus tard.

J’avais pris l’option Dock & Go. Autour de 20K€ mais la possibilité de sortir seul d’un poste pas simple - car vent de travers et guerre plus large que le bateau. Mais dès le départ, je trouvais que ce truc était foireux. Pas comme sur les vidéos de Bénéteau faites par vent calme sur un lac ou dans une piscine… En situation réelle, le dosage prop / moteur est complètement à la ramasse, et le bateau fait n’importe quoi. A l’époque le concessionnaire local m’adressait encore un peu la parole (surtout pour me demander de signer des bons de livraison et des acceptations que je n’ai d’ailleurs jamais signés puisqu’il restait des bugs) et je l’avais fait venir pour lui faire essayer la fameuse option Dock & Go à vingt mille.

Pas de problème, on fait venir le génie des Carpates et de la voile qui va me montrer que tout marche bien, et que je suis un gros nul. Tout est calme dans le port, pas ou peu de vent. Le gars de Bénéteau se prend 3 fois les poteaux, sans jamais réussir à rentrer le bateau. Au 4ème essai, je ne me décide à reprendre les commandes et envoyer balader cet incapable qui ne savait rien du Dock & Go. Retour à la case départ.

Je vais dîner un soir et rencontre tous les amis de chez Janneau, qui très aimablement me font un cours sur le Dock & Go, et m’expliquent où est le problème sur mon unité (un comble quand même).

Aujourd’hui, le Dock & Go ne marche plus du tout. Là encore, courrier recommandé à Bénéteau qui s’en tape. Pas de réponse. La raison de la panne ? Probablement un faisceau électrique qui va de la commande du propulseur d’étrave au calculateur dudit prop. Les techniciens de chez Janneau (!!!) m’expliquent que (top secret) le groupe Bénéteau a changé de fournisseur de prop (de Max Power pour les grosses unités, ils sont hélas passés chez Quick) pour faire des économies. Mais les faisceaux sont toujours câblés pour l’ancien matériel. Qu’à cela ne tienne : ils ont bricolé avec des dominos automobile des connexions à la noix (y compris dans le poste de barre, donc à l’extérieur).

Janneau (encore eux) me démontre (sur mon bateau, et gratuitement, sous le manteau pour ne pas faire face à un refus de garantie ultérieur de Bénéteau) que c’est le faisceau qui est défectueux, mais toujours pas de nouvelles de Bénéteau, même après le courrier de mise en demeure, toujours avec la maison mère en copie.

Pour le reste, les fuites (habituelles ?) aux hublots, le micro-ondes qui n’indique plus ce qu’il devrait indiquer, des charnières des ouvrants qui ne tiennent plus rien, les boutons de la gazinière ENO qui te restent dans les mains à la première utilisation, l’éclairage du tableau électrique qui n’a jamais fonctionné (pratique, de nuit), les mains courantes qui ont du jeu, les occultants des hublots qui occultent de moins en moins (il faut dire que c’est du papier même pas plastifié), et des dizaines d’autres détails qui ne retirent rien aux qualités du bateau, mais qui montrent que sa commercialisation laisse à désirer, autant que le système qualité qui laisse passer des trucs assez énormes.

J’ai donc décidé d’assigner Bénéteau au TGI, car arrivant à bientôt un an après la livraison, j’entends que la Justice les condamne à respecter le code de la consommation et leur rappelle aimablement l’obligation d’assurer les garanties.

Vous achetez un Bénéteau neuf ? Bordez vous… et surtout, ne l’achetez pas à n’importe qui !

Bonnes navigations,

Antoine

L'équipage
12 juin 2016
12 juin 2016
0

Bon courage a vous. Ces gros nazes d'industriels s'interesse seulement au fric. Créeons une assoc de defense d'acheteurs des bateaux...

12 juin 201612 juin 2016
12 juin 2016
1

Tout dépend du concessionnaire . J 'ai acheté un 473 à un concessionnaire dont j 'ai été dégoûté . Alors pour les deux suivants j 'ai été au cap d’Agde où j 'ai été satisfait à un iota près . Pour la petite histoire , la commerciale de Cap d'Agde est maintenant à la Grande Motte ... AMHA la fabrication des nouveaux Sense et Oceanis est peut-etre différente de celle de l 'ancienne gamme.
Bon courage .

12 juin 2016
0

Vous n’êtes apparemment pas le seul a avoir des remarques a faire sur le SAV Beneteau ! ! !

12 juin 2016
0

Un petit bug on écrit "Jeanneau" ;-)
AMHA il vont faire durer ,c'est un peu comme les plates formes arrrières électriques de Bavaria,on a pas vu la fin je pense.
Ecrit au nouveau pdg il a aussi un Sense ! :oups:

12 juin 2016
4

bonjour ,Toine . Je ne lis jamais les discours a rallonge ,comme parfois les annonces de vente pour bateau ou l'on énumère toute une liste de matériel et de discours pour préciser ce que l'on propose . Mais comme avec un bouquin ,des fois tu accroches au premières lignes et selon ton feeling tu plonges ou pas .

tu as raison de signaler ces difficultés ,peut être dues a x ou y responsabilités dans la chaîne ,car quand ça va pas il faut le dire.pas de bashing ,pas de bavasse-ries,c'est pas mal d'argent et ce n'est pas normal vu la manière dont tu présentes les choses qu' une prestations vendue ne soit pas respectée .Je connais un peu ce milieu ,des gens sérieux et des margoulins se croisent ,peu importe l'enseigne,tu as bien raison de réagir.
quand on se casse le bol pour se faire plaisir ,aucune raison n’existe de se laisser flouer .

12 juin 2016
0

450,000 euros pour un 46 ! a ce prix là tu aurais dû avoir droit au Tapis Rouge et au champagne au frais .
Perso , j 'ai essayé le dock 'n go et je n 'y ai pas cru .

12 juin 2016
0

Quand tous les composants fonctionnent correctement, et qu'on t'explique comment l'utiliser, c'est assez bluffant.

Le souci c'est la fiabilité. N'ayant plus de propulseur d'étrave, je n'ai plus rien du tout. Les deux systèmes (saildrive et prop) sont étroitement liés.

Bien entendu, ce genre de truc tombe en rade forcément le jour où tu en as le plus besoin : vent du Nord plein pot et seul à bord.

22 juin 2016
0

Je suis un peu surpris par le prix. Sur le tarif, il est mentionné 290k€ 'prêt à partir'. Vous aviez d autres options par rapport au tarif de base?

23 juin 2016
8

C est du délire

:lavache: :lavache: :lavache:

23 juin 2016
4

Cette énumération me fait un drôle d'effet.
Le même dégoût que quand je me retrouve au rayon alimentation d'un supermarché : ça me coupe l'appétit d'entrée.

La seule fois de ma vie où j'ai essayé d'acheter une bagnole neuve, je suis parti en courant au bout d'une 1/2 heure.
J'avais l'impression d'être pris dans un piège : le bagou du vendeur souligné de son sourire à chaque fin de phrase , les options proposées débitées et enchaînées dans un ordre parfait, la justification des tarifs démentiels eu égard au service rendu, les tentatives répétées de prise de contrôle lors de mes hésitations à dire oui, parfois (trop souvent) sa main amicale bradée sur mon épaule pour me rassurer .... tout ça m'a coupé la chique très vite.
Et pourtant c'était un achat nécessaire pour mon quotidien.
Ch'uis pas fait pour le neuf !

Du coup je me suis toujours tourné vers l'occase proposée par un particulier si possible des personnes que je connais.

Alors pour un bateau, objet de pur plaisir, je peine à imaginer mes réactions qui deviendraient vite désagréables pour le mec qui est en face.

23 juin 2016
0

c'est bien ce que je disais avant ou plus loin, je comprends mal comment vouloir depenser un fric pareil , faut tout de meme la volonté de le faire ..en pure perte :
*audio video 3600 : je parie sur Fusion, pas du flac 24bit, ni enceintes haut de gamme donc( voir mes interventions sur le sujet) pour ce prix tu as un ampli a lampe et des enceintes Proac!!
*groupe : gadjet inutile =>panneau eolienne beaucoup moins cher et ecolo/silencieux
*GV : le bateau est prevue sans voiles ??
*winch electriques = tu est si vieux que ca, nous avons dans les 60 ans et jamais il n'y aura ca a bord
*coussins de cockpit a 2000€ serieusement pour 100 tu as un siege avec dossier reglage top qualité allemande
*wc sur reservoir ? ca veut dire cuve eau noire , ca coute dans les 500-600 en fournitures
*coque bleue : il y en a pour 400 max de peinture si tu te le faits (bon la je charrie, les participants habitués comprendront)
*commande guindeau: une telecommande sans fil ca coute 20-30€ sur ebay( voir fils sur le sujet.
*VHF 700 ; une ASN de base avec antenne = 200 ( bon faut l'installer).
*quid des autres voiles ( focs de brise foc lourd spis etc..)
*ce que je trouve pas tres cher c'est la capote et le bimini
je suis sur le cul de voir un prix de base aussi bas , car alors je ravale mes critiques. sur cette base et sans gaspiller le fric on peut peut etre faire quelque chose.
plus serieusement si tu as besoin de travaux aux petits oignons et si tu as cette money je suis ton homme..tu feras des economies et moi je serai plus riche

23 juin 2016
0

il est vraio que dans mon raisonnement n'entre pas en jeu le facteur reprise :financement..mais je doute tout de meme que les travaux du chantier pour " les options" soient meilleures que celles faites par l'amateur motivé ne comptant pas son temps..ca ne regle pas le probleme du financement a moins d'expliquer tout ca au banquier.
apres il faut avoir le temps tout depends de ton revenu horaire pro
dans mon experience ( pas en bateau) ils ne rechignent pas a financer le DIY..le prix est moindre , le risque aussi
pour le spi on se demande de qui ils se moquent ou alors ils pretendent prendre une marge de 100% juste pour le transport et la commande au voilier.
.
mais le financier font un calcul financier sur l'ensemble des ventes, qui n'a rien a voir avoir la qualité intrinseque..c'est aussi pour ca que je gueule sur les bateau de grande series "populaires", populaires ne voulant pas dire gratuit

23 juin 2016
1

J'ai bien réalisé cette réalité dans les négociations lors de l'achat de mon bateau actuel.
Au départ, le commercial me configure un bateau fini avec un paquet d'option. Je n'avais plus qu'à ajouter le spi, la vaisselle et l'équipement de sécu. Résultat : une remise de 10-12 % sur le prix catalogue.
.
Vu le prix des options, je le demande virer quasi la moitié des options (chauffage, électronique, éclairage complémentaire, ...) en me disant qu'en achetant ailleurs et en plaçant moi-même (j'ai un peu l'habitude), j'économisais au moins 50 % sur ces options. Le vendeur s'exécute et me sort une offre ou la remise globale sur le bateau n'était plus que de 5 %.
Résultat, j'ai acheté avec toutes les options que je voulais. ça revenait moins cher dans les faits et je n'avais pas à faire le travail.
La question du SAV ne se posait pas car je partais de l'idée qu'il était inexistant (surtout à 300 km du concessionnaire).

23 juin 2016
1

même la table dans le carré est une option ?

23 juin 2016
0

Bonjour Tribal,
Le tarif... Pour une unité de base, hors options mais avec le fameux dock & go (le pod qui pivote à 360°) c'est 258.140 HT
Après voici les principales options et leur prix, certaines sont salées...
Le pack de base pour avoir le minimum (frigo, réchaud, convertisseur, des hublots (si si 4 ouvrants du carré sont en option), un dexième poste de barre :-D etc.. 22.140€
Les housses de barre à roue avec une commande de guindeau au cockpit, avec 4 amarres et 6 pare-battages ? Ajoute 2.290 HT.
Si tu veux un écran B&G ajoute 2960 HT.
2 drisses de pavillon :-D 60 HT
Winch électriques, 9.640 HT
Une cadène pour un étai largable ? 342 HT
Une GV ? 4.190 HT Option enrouleur ? 670 de plus.
Une capote de roof ? 2.310 HT
Un bimini qui va avec ? 3.210 HT
Un coussin pour le cockpit ? 2035 HT.
Des roues blanches au poste de barre ? 1.555 HT
160 litres d'eau sup ? 720 HT, un cadeau.
Le groupe est à 14.760 HT
Le chauffage à 3.445 HT
Couchette dans le carré ? 408 €
Des sommiers à lattes dans les cabines ? 408 HT
Une table dans le carré, c'est 1355 de plus.
WC sur réservoirs 5.400 HT
Hélice tripale pour le D&G 1450 HT
La coque bleue est à 2.680
Audio Vidéo dans le carré c'est 3685 HT
Une girouette windex ? 74€ HT de plus !
Un AIS ? Compte 1255 HT
Une VHF ? 700€ HT pour une B&G V50 :-D (antenne offerte)
Un store amovible sur la porte ? 142 HT (un bout de carton en fait)
"Option teck" (qui n'en est pas) 13.470 HT
Du plancher qui ne soit pas de l'Ikea 492 HT de plus value
Ajoute un desal, le transport (4.655) et la préparation (6.923), le micro-ondes (offert), et tu obtiens bien la somme de...
446.913,60 TTC !
Tarif 2015 tel qu'indiqué sur la facture...

23 juin 201623 juin 2016
1

c'est exact. Et encore, tu n'as pas compté les équipements de sécurité comme autrefois, genre pinoches, écope, sceau à œil, corne de brume, bouée fer à cheval... « pour être prêt à partir ». Tout était au prix fort. On était des vrai pigeons.

je me souviens aussi des prix « luxe » de certains matériaux, comme les rideaux occultant, en tissus ignifugé, une fortune.

12 avr. 2017
0

L'avantage quand tu achètes du neuf c'est que tu peux pourrir le vendeur après chacune de ses réflexions... il continuera imperturbablement à te sourire et à t'approuver (même si tu racontes n'importe quoi) ..

23 juin 2016
0

Deux facteurs à prendre en considération, pour pondérer tes calculs.. En premier lieu, il y avait un "risque" de reprise très élevée - qui finalement n'a pas eu lieu puisque mon ancien bateau a été revendu avant la livraison de celui-ci.
En second lieu, quand on équipe un bateau neuf, il faut avoir en tête le potentiel de revente. Je te rappelle que sur un bateau acheté neuf, la sortie est plus du genre "je cède un leasing" que "je vends mon bateau".

Du coup tu as intérêt à être "toutes options" et pour des raisons de garanties (enfin en théorie) il est toujours préférable que ce soit monté au chantier. Ce fil démontre que la théorie est écrasée par la réalité... Bien entendu, si tu as à faire à des gens malhonnêtes, l'histoire s'écrit autrement.
Pour répondre à ta question sur les voiles, ils proposent un Code 0 ou un Spi pour 12K sans le gréement, du coup je suis allé voir ailleurs.
Je te rassure : mon prochain bateau ne sera pas un Bénéteau et sera "terminé" par des gens compétents.

23 juin 2016
0

il est de notoriété que le prix des "options" est fortement majoré, i lest même affecté d'un coefficient 2 ou 3 afin de pouvoir en rabattre pendant la négociation et donner à l 'acheteur l 'illusion d'avoir fait une bonne affaire .
Le pourcentage sur la vente du bateau est minime , mais le pourcentage sur les options est himalayesque .
C'est pourquoi , il ne faut jamais payer le prix catalogue , ni sur le bateau , ni sur les options .
Une technique de vente utilisée pour leurrer le client est de cacher le prix de vente bateau + option , cacher le prix de reprise de l 'ancien bateau et unique ment annoncer la soulte

12 juin 2016
0

Salut Antoine.
Sorry pour tes désagréments et merci pour ton exposé.
Ce genre de retour d'experience documenté n'a pas de prix.
Juste une question idiote... Halberg Rassy? Rustler Yachts?
Bon courage anyway.

12 juin 2016
0

Je ne comprends sans doute pas tout.
Tu indique des envois de lettre recommandée "avec double à la maison mère". De cela, je déduis que les lettres RAR sont probablement envoyées au concessionnaire avec copie à Bénéteau.
Normalement, c'est le concessionnaire qui livre et met le bateau en main, ce qu'il n'a apparemment pas fait puisque les clés étaient, semble-t-il dans la baille à mouillage.
Les défauts de fonctionnement de ce bateau ne sont pas acceptables, mais tout cela n'est-il pas finalement qu'un des épisodes de cette guerre en cours avec le concessionnaire local?

12 juin 2016
0

Disons que ce n'est pas ici l'endroit pour régler des comptes avec tel ou tel. Les tribunaux sont faits pour ça. J'essaye juste de donner un retour d'expérience et par ailleurs de faire appliquer les textes en vigueur, par des procédures. Celui qui te vend un bien est censé assurer la garantie, et selon les dispositions Européennes, le constructeur aussi. Dans mon cas, et puisque Bénéteau a été en copie systématique de tout, depuis le premier jour, et qu'ils ne peuvent prétendre dès lors ne pas être au courant de gros problèmes de livraison, je considère que le concessionnaire comme le fabriquant sont solidaires dans leur non-réponse à mes demandes de prise en garantie.

Au bout d'un moment, tu ne cherches plus à savoir qui fait quoi, tu regardes ton option à 20.000 en rade et tu perds patience.

Ce qui me sidère le plus c'est le silence de Bénéteau (maison mère) qui n'a même pas cherché à savoir pourquoi son bordel à 20.000 de marchait pas. Cette pub désastreuse au plan local ne semble pas même les effleurer, même si tout le port sait qu'un clown qui roule en voiture marquée "Bénéteau" s'est pris 3 fois le poteau sans jamais réussir à rentrer le bateau. En tout cas ici l'histoire fait rire tout le monde - sauf moi.

12 juin 2016
0

lis mieux ,c'est donné comme info .

12 juin 2016
0

Bonjour,
Je ne savais pas que Bénéteau livrait directement au client final???
Pas clair cette histoire.
et Jeanneau... c'est aussi Bénéteau...

12 juin 2016
0

Phiga SVP sortez de l 'anonymat pour être crédible .

12 juin 2016
0

Ne faudrait-il pas exiger, à la lumière de cet exemple et sans doute de nombreux autres, un protocole d'inspection et d'essais complets de chaque fonction, chaque système pour tout le bateau afin que le dernier paiement ne soit versé que quand l'acheteur appose sa signature satisfaite?

12 juin 2016
0

Le problème c'est qu'en LOA, la Sté de leasing exige un bon de livraison avant même que le bateau ne te soit montré. Si tu ne le signes pas, le bateau ne quitte même pas le chantier, car le concessionnaire n'est pas payé par SGB Finance. Or, à l'usine, pas de sous, pas de bateau. Donc tous les papiers sont censés être signés à l'avance. J'ai refusé de le faire, mais cela a été trèèèèès compliqué.

Au final, j'ai signé un PV de réception "administratif" pour que le bateau puisse quitter le chantier, à ce qu'on m'a dit, et je n'ai toujours pas signé le PV de réception "technique" puisque les défauts persistent un an après la livraison.

12 juin 2016
0

Si je comprends bien, finalement, ce bateau a été "acquis" en LOA et c'est donc la société de LOA qui en est propriétaire et notre ami Falconpilot n'en est que le locataire.
La question est de savoir avec qui a été signée la commande par le loueur. Traite-t-il en direct avec Bénéteau auquel cas le concessionnaire local ne serait chargé ue de la livraison ou bien le loueur a-t-il signé le bon de commande av ec le concessionnaire local.
C'est une affaire qui me semble bien compliquée sur le plan juridique.

12 juin 2016
0

Meme probleme lors de la livraison du mien. J'avais un autre financeur que SGB (BNP Paribas) qui après contact m'a confirmé que je ne devais signer qu'à réception du bateau. J'ai donc mis le concessionnaire en contact avec la banque pour qu'ils s'entendent. En réalité Beneteau ne laisse partir le bateau que si le concessionnaire l'a payé . Ce qui exige un fond de roulement conséquent et un bon assureur ... De fait les concessionnaires demandent aux banques de financer par anticipation...
J'ai fini par signer aussi un document different en mentionnant explicitement les réserves , notamment le fait que je n'avais pas vu le bateau et signais à la demande du concessionnaire (contrainte ).

23 juin 2016
0

Normalement, on appelle ça les essais de recette, et c'est une garantie chantier.
Après, tout dépend de comment le chantier a défini ses limites d'acceptation...

12 juin 2016
0

J'ai un océanis 473 d'occasion dont je suis très content.
Mais, pour le prix d'un bateau neuf à 450 K, j'estime normal l'attitude de l'acheteur.
Je dirais même plus.
Je n'aurais pas fait 10 LRAR au vu des problèmes.

j'aurais saisi le TGI en référé pour obtenir l'annulation de la vente pour vice caché et tromperie sur la marchandise.
Ce n'est pas à l'acheteur de faire le distinguo entre la société vendeuse et Jeanneau ou Béneteau.
Il y a manifestement problème et aussi bien le vendeur que béneteau sont au courant et n'ont pas résolu le problème.
Ce n'est pas fait pour leur faire une bonne publicité....

Pour moi le message est clair.
n'achetez pas de Béneteau à la Grande Motte.

12 juin 2016
2

Comme oceanix mon dernier First a été acheté au Cap D'Agde voilà déjà 12 ans...
Bateau sans souci, les détails de mise au point ont tous été pris en charge par le concessionnaire. Un bon souvenir pour moi.
Mais voilà, ce concessionnaire a disparu avec la crise de 2008.
Donc, bien choisir son concessionnaire est fondamental, surtout de nos jours où certains chantiers semblent rogner sur la qualité des embarcations qu'ils proposent.

12 juin 2016
7

Certains découvrent que les bateaux neufs, c'est souvent comme les meubles IKEA : a finir et à fiabiliser soit même.
(Sauf quelques chantier "haut de gamme", mais le prix n'est pas le même).
De l'intérêt d'acheter un bateau d'occasion...fiabilisé et moins cher.
C'est scandaleux...mais c'est la dure réalité.

13 juin 2016
0

Ah non :non: c'est très bien IKEA... :scie:

12 juin 201612 juin 2016
3

Quand on lit ce fil,
puis ça
www.beneteau.com[...]ervices
"Bénéteau entretient avec chaque client une relation chargée de promesses. Pour accompagner durablement ses plaisanciers, la marque s’engage par une offre de services exclusifs."
il y a quelque chose qui sonne faux.

12 juin 2016
17

sur les cartes postales on voit pas les moustiques ....
bon :acheval:

12 juin 2016
3

Heusement que j'ai pas le budget pour ce genre d'unité car je ne suis pas sûr de rester tres zen si j'etait pris pour un porte monnaie sur patte par ce chantier indigne du nom de " grand chantier "

Courage pour la suite ...

12 juin 2016
5

Disons que ce qui est très frustrant c'est que tu ne peux rien toucher par toi-même, car si tu sors le tournevis, même ton avocat se met à hurler car cela pourrait faire annuler la garantie. Il y a plein de détails qui clochent sur un bateau neuf, et j'en ai réglé beaucoup en prenant le risque.

Pour le dock & go, ils ne sont pas nombreux à savoir le réparer ni même à savoir comment ça marche. Malheureusement, pris en otage dans des histoires de concurrents qui ne peuvent pas s'encadrer, celui qui doit faire ne sait rien faire et celui qui sait faire n'a pas le droit de faire...

Ubuesque mais à un moment t'as envie de distribuer les claques, surtout quand ton truc à 20K est planté et que tu n'as même plus de propulseur d'étrave fonctionnel, vent de travers, etc.

Localement, les gens me disent que si c'était eux, Bénéteau n'aurait pas eu un an de grâce pour réagir... Mais bon... Avant de sortir la hache de guerre tu y réfléchis à deux fois, ça reste de la plaisance...

Merci pour vos mots sympas, je vous tiens au courant des suites...

12 juin 201612 juin 2016
1

J'ai oun ami quI il y a environ 8/10 ans avait acheté un Beneteau avec lequel il a eu des problémes en particulier lebastingage qui a rouillé très rapidement et d'autre problémes , n'ayant pas de réaction du concéssionaire il envoya une lettre recommandé AR à la PdG de l'époque, curieusement sous 15 jours les problèmes furent réglés. Trouve le nom du PDG actuel de Beneteau et envoie ton RAR à son nom cela marche en général et surtout tu donnes le nom du concessionnaire .
Moi j'avais acheté d'occasion mon Océanis 423g5 , il avait 4 ans d'âge aucun problèmes.

13 juin 2016
0

Eh oui ! c'est plus Annette qui est aux commandes !

12 juin 2016
1

Un ancien de saint gobain. Je commence à comprendre pourquoi les bateaux ressemblent de plus en plus à des maisons. :heu:

12 juin 2016
0

Même quand t'achètes un Logan t'as le droit à un cérémonial ! Juste inadmissible un tel manque de respect pour son client... Bon courage

12 juin 2016
0

Je précise quand même que j'avais déjà acheté un bateau neuf, puisque mon avant-dernier bateau était un Jeanneau 42DS, toujours à la Grande Motte, et ça s'était super bien passé, même bien mieux que ce à quoi je m'attendais. Des gens fantastiques et une réelle interface entre le chantier et le client. Rien à dire sauf que Jeanneau ne fait pas l'équivalent du Sense, qui est un concept vraiment formidable...

Au passage, excusez la faute à Jeanneau dans le post original, c'est le correcteur qui l'a insérée à l'insu de mon plein gré, et impossible à modifier après coup.

12 juin 201612 juin 2016
1

En lisant ce compte rendu qui conforte ce que j'ai vu et entendu de la livraison d'autres bateaux neufs, je me dis assez heureux d'avoir pu signer sans intermediaire avec Fora Marine pour un RM.

Meme si les bateaux ont une phase de reglage plus ou moins longue ( pour le mien tres courte ), savoir qu'on peut compter sur un SAV qui se met en 4 et repond au quart de tour, c'est aujourd'hui essentiel.

Je pense que les concessionnaires ont une responsabilité aussi grande que les constructeurs car plus il y a de parties impliquées plus chacun rejette la responsabilité sur l'autre. Et rien ne bouge.

12 juin 2016
8

J'ai jamais acheté de voiture neuve en concession, mais j'ai vu la livraison d'une voiture neuve à 20 keuros chez un concessionnaire Peugeot, avec une petite cérémonie, la voiture est débâchée devant le propriétaire, la remise des clefs, avec quelques explications (inutiles?). Si le client revient en cas de petit soucis, on lui offre un café, en s'excusant, ect, ect,

Et la, pour un bateau neuf à 450 k euros, " les clefs te sont laissées dans le coffre à gaz, et démerde toi ..." Non mais je rêve :lavache: :lavache: :lavache:

Je ne comprends pas que les chantiers, n'imposent pas des procédures impliquant le respect du client à leur concessions, c'est purement du foutage de gueule ...

Bon courage pour la suite, ça doit être dur de rester calme quand tu croise le clown qui fait office de concessionnaire ...

16 juin 2016
1

Surtout que dans le cas d'un achat, on paie des "frais de mise à disposition" non négligeables
Ca comprend le matage, la préparation de la carène etc... et aussi les essais, les conseils techniques etc.. en gros la "mise en main" C'est un du!

16 juin 2016
0

Bonjour MIC,
.
Et pour de telles unités, cela monte très haut...
Et effectivement, c'est sur ce point que les concessionnaires chargent un peu plus le cout final, sans compter le matériel complémentaire souhaité par le client. comment vérifier ?
Le coût de la main d'œuvre ne justifie pas tout !

12 juin 2016
0

Une petite précision, qui n'ôte rien du caractère ubuesque de la situation que tu vis.
En effet, le groupe Beneteau, a dû faire face il y a un peu plus de 3 ans à la faillite du groupe Plastimo un de leurs fournisseurs principaux . Dans ce groupe il y avait il me semble Maxpower ... En tous cas, impossible à l'epoque d'obtenir la moindre pièce détachée ni le moindre propulseur. Bref , ils ont choisi de se fournir chez Quick pour les propulseurs d'etrave.
Je ne partage pas du tout ton propos sur la moindre qualité des propulseurs Quick compares aux Maxpower. Je dirais meme le contraire . Quant aux prix... Va savoir ce qu'ils ont négocié . Mais à puissance égale , les Quick sont légèrement plus cher que Max, en tarif public. le groupe Lalizas a racheté Maxpower fin 2012... Délocalisé une partie de son processus de fabrication en Italie et progressivement redémarré son activité fin 2013.
Je n'ai d'action ni chez les uns ni chez les autres..
Concernant le D&G il ne manque pas de propriétaires d'oceanis qui ont eu du mal au début avec cette option... Puis progressivement... A condition bien sûr que les soucis aient été réparés !
.
Quant aux concessionnaires voisins de la même marque ils n'ont rien à envier dans leurs qualités de suivi des clients... Et après ca en fait des kilomètres ! Je soupçonne quand même Beneteau France de ne pas être étranger à la situation.

13 juin 2016
0

Bonjour,

pour ma voiture une heure d'explication plus bouteille de champagne.
Pour mon bateau j'ai fait une construction accompagnée chez Arwen Marine et le comportement est à l'opposé de Beneteau. Oui le bateau est plus petit, moins coûteux mais le service est parfait.
Pas de coup sur la tête, juste pour détendre l’atmosphère et faire un peu de pub.

Jeff

13 juin 2016
2

J ai acheté comme toi un beneteau neuf j ai eu de la chance de tomber sur un concessionnaire correct mais pour ce qui est dne la maison mere beneteau ils meprisent leurs clients en refusant tout dialogue tout doit passer par le concessionnaire si il na pas la réponse tu de debrouilles malgré lettre et mail je n ai toujours pas eu de reponse pour la maintenance de mon système de derive
Beneteau vit sur son image "societe familiale serieuse construisant des bateaux robustes" la realite est tout le contraire grosse boite méprisant ses clients construisant des bateaux optimises a l extreme fragiles et a améliorer par toi meme si tu veux naviguer vraiment avec ton bateau ex j avais pris l option spi mais impossible d envoyer le spi avec la position de la poulie de drisse de spi
Pour ton D et G j espere que tu arriveras a le faire fonctionner pour moi c est un systeme bien compliqué alors que sur un bateau et en mer il faut des trucs simple
Je suis aussi de ton avis pour l installation electrique une horreur des files passes en vrac et des connecteurs partout
Chez beneteau le service marketing est exellent mais il n y a aucun service client contrairement a chrym je pense que ca peut pas etre pire ailleurs

13 juin 2016
3

Quand j'ai acheté mon bateau neuf, je suis parti de l'idée que la garantie était plutôt une garniture sur le gâteau qu'autre chose.
Les concessionnaires dans le nautisme sont incapables d'assurer un SAV correct. Le nombre d'unités vendues sur l'année par un concessionnaire et le niveau de ses marges (5% dans le meilleur des cas) ne génèrent pas suffisamment de cash, après les charges, pour offrir un service efficace. Et comme les constructeurs mettent leurs concessionnaires sont pression, le SAV n'est jamais suivi.
Ajoutons à cela, une assez mauvaise volonté liée au fait qu'un client particulier livré est un client qu'on ne reverra peut-être éventuellement au mieux dans 10 ans... ça ne pousse pas les esprits faibles à se décarcasser.
Dans mon cas, j'ai prié pour ne pas avoir à faire au SAV du constructeur. J'ai fait appel à la garantie des fabricants d'équipements (moteur en l'occurence) et, niveau information technique, j'ai aussi demandé directement aux fournisseurs (Selden pour le gréement).
J'ai quand même dû faire appel à la garantie constructeur pour un problème de micro-fissures localisées dans le gel-coat. Il a fallu 2 ans et demi et des dizaines de correspondance pour trouver une solution.
Bref, dans les faits, la garantie chez les grands constructeurs généralistes est une chimère. Autant le savoir. On est moins surpris après.

13 juin 2016
0

Reflexion : je me demande si un bateau neuf sans bugs ça existe... la différence entre les chantiers doit résider dans le nombre et l'importance des bugs, et aussi dans l'efficacité de leur SAV. Mais je rejoins complètement JackMathurin dans sa philosophie : "acheter un bateau d'occasion...fiabilisé et moins cher." Si le bateau a été bien entretenu, beaucoup moins de problèmes qu'au départ sur un neuf. Bon courage à toi dans tes démêlés, j'espère que ce bateau sera bientôt du plaisir avec des mauvais souvenirs relevant du passé...

13 juin 2016
0

En principe il faut un neuvage plus ou moins long . Pour Beneteau , j 'estime à 2 ans , pas tellement pour des défauts de qualité , mais par la multiplication des équipements , des circuits d'eau et d'électricité, sans compter le problème de l 'electronique, j 'allais dire Ray Marine et son SAV inexistant. Alors forcement , il faut des mises au point .Par contre RAS sur Volvo , mais problème d'accoupplement tourteau/plateau sur Yanmar à cause de l 'impossibilité de mettre des boulons plus longs . ( en plus du coût démentiel des pieces d'usure ) . Mais globalement , pour les Beneteau de l 'ancienne direction ( Cathelinais et A. Roux ) le taux de satisfaction devait être bien meilleur. Pour l 'actuel ? wait 'n see . Il y a peut-être un problème de marge trop faible laissée au concessionnaires . On sait bien qu'ils font leur beurre sur les options.

13 juin 2016
0

Juste une question concernant le dock and go: est-ce que qq'un a déjà vu ce système fonctionner opérationnellement dans des conditions 'normales' (et pas forcément vent nul, sans courant et 100m de libre autour du bateau pour faire tranquilou sa manoeuvre).

Je suis pour la technologie en général mais là, franchement, ce type de système me semble tellement soumis à des aléas techniques que j'ai des doutes...

13 juin 2016
0

J'ai utilisé avec satisfaction le D&G jusqu'à la panne générale du système. Ce n'est pas grâce aux explications de Bénéteau (voir ci-dessus, le représentant local n'est arrivé qu'à mettre le bateau dans les poteaux) mais bien grâce aux explications des gens de Jeanneau qui - eux - savent de quoi ils parlent.

Le dosage prop / moteur est le gros souci sur les déplacements latéraux. Il faut initier le déplacement, le prop se met en marche de suite, alors qu'il faut le temps au saildrive de pivoter sur 90 degrés. Et là, alors que l'avant est déjà parti, le moteur part à fort régime avant même que tu aies eu le temps de moduler : si tu interviens trop tôt sur le joystick le sail ne pivote pas, si tu interviens trop tard tu as déjà lancé le bateau en translation plein pot.

Quand tu essayes de faire des manoeuvres de précision, c'est vraiment "touchy" surtout que pour reprendre la main en mode "normal" tu dois: 1/ désengager le D&G depuis le joystick, puis 2/ ré-engager le prop qui s'est mis OFF. Et pendant ce temps, le bateau cavale, même avec le relativement faible fardage de la coque du Sense.

Mais avec l'habitude c'est vraiment bluffant.. quand ça veut bien marcher !

Après, pour faire dans les détails plus sordides, le D&G est le domaine de compétence de ZF. Qui te dit que son système marche parfaitement, mais que ça déconne à cause du prop made by Quick, et ZF ne touche pas au made by Quick. Mais si tu demandes à Quick, ils te disent qu'ils ne veulent rien savoir car le truc n'est pas branché "normal" et en direct, mais passe par le système D&G made by ZF !

Et le pingpong peut durer un certain temps, surtout si à la fin les systèmes de l'un et de l'autre marchent effectivement bien, mais que ce sont les faisceaux électriques bricolés par Bénéteau qui sont à l'origine du problème.

On a pu poser le diagnostic car la même panne s'était produite sur un Jeanneau 509, les mêmes causes produisant les mêmes effets. Bien entendu Bénéteau n'est même pas au courant de toutes ces galères.

13 juin 2016
0

Je suis parfaitement au courant, mais je ne veux pas nommer le dealer local de Bénéteau, donc je lui affuble ce nom générique qui pour moi devient d'ailleurs une seule et même entité : celle qui ne répond pas. Et quand je parle de Jeanneau, je parle également de la représentation locale, qui est pour le coup excellente. Et je fais le même "amalgame" car pour mes histoires de D&G j'ai vu le grand manitou de Jeanneau "qui passait par là" et qui a été très utile.

13 juin 2016
0

Moi cela ne me choque pas même après 20 ans de 'mariage'.

Tu n'as pas travaillé dans ce type de boites ou alors c'était l’exception.

16 juin 2016
1

Pas toujours Nemo, en tant qu'externe en mission j'ai atterris dans une entreprise ou "A" avait repris "B" pour devenir C, et ou certains anciens de "A" et de "B" n'arrivaient à "avaler la pilule" et à travailler ensemble; Cela était nauséabond et extrêmement destructeur.
Plus tard une autre entreprise ou je travaillais, et qui était en sérieuse difficulté, a été reprise par une très grosse entreprise. J'avais de grosses angoisses sur le sujet, et en fait cela c'est très bien passé...
Il n'y a pas de règles mais que des hommes, avec leurs intelligences, ou leurs conneries, c'est selon... ;-)

0

Je ne saurais que confirmer ton expérience, j'ai moi aussi pu observer le même phénomène dans d'autres A, B puis C.

Reste que, dans le cas précis, c'est tout simplement un constat. La fusion des marques est une chose. La création ex-nihilo, après cette fusion, d'un BE commun en est une autre : il n'agit pas ici d'une fusion de BE mais d'une création d'une entité nouvelle.

0

Tu crois vraiment que, à l'époque archéologique à laquelle Jeanneau a été phagocyté par Bénéteau, il y avait un seul pékin chez eux, comme chez Beneteau, ayant de la compétence en matière de développement de ce genre de machine?

A mon avis, les compétents actuels venaient tout juste à cette époque de terminer d'apprendre à écrire et n'en avaient strictement rien à battre de Jeanneau ou de Bénéteau :mdr:

C'est d'ailleurs, peut-être, ce dernier point qui peut expliquer le fait que cette fonction reste "perfectible".

:litjournal:

0

Ce n'est pas mon propos.
Ce que je dis, c'est que les "ceux-ce" qui ont développé les adaptations nécessaires pour implanter la bricole n'existaient pas en 1996.

21 juin 2016
0

j'ai posté plus haut avant d'avoir lu le reste dessous ,et bref . j'ai sommeil .Rien pour personne ,juste a signaler .je lirais la suite domani

21 juin 2016
0

pas si sur . car les interets divergent en matiere de ,,,de technologie ,,non de salaires . qui était plus fort avant? .cela n'a pas changé .on se bouffe la rate sans probléme dans ces boites ,au détriment du resultat ,c'est humain .c'est pas l'union sacrée soirée .ou la je suis Benéjannot . les hiérarchies et compétitions demeurent a mon sens .On est dans l'industrie .amha

0

"On a pu poser le diagnostic car la même panne s'était produite sur un Jeanneau 509, les mêmes causes produisant les mêmes effets. Bien entendu Bénéteau n'est même pas au courant de toutes ces galères."
:mdr: :pouce:

Merci pour ce bon moment :bravo:

Pour ton info : Jeanneau appartient à Bénéteau de puis son rachat au siècle dernier.
Le BE Bénéteau et Jeanneau sont communs comme la Direction technique.

Le concept selon lequel l'un serait au courant de choses que l'autre, avec le même personnel, ne saurait pas est, pour le moins, rigolo. :-D

0

Je te confirme que le centre de développement est au même endroit et que ce sont les mêmes personnes.
A moins de considérer que ce sont de graves schizophrènes, je vois mal comment ça peut être possible. :litjournal:

17 juin 201617 juin 2016
0

Je confirme.
J'ai travaillé pour A qui en 98 a fait une OPA sur B.
Nous étions donc les prédateurs et on l'a fait sentir à B, nos proies, nos petites victimes avec qui ça s'est très mal passé (pour eux).

Au début des années 2000, C a fait une OPA spectaculaire (ça avait fait du foin dans la presse à l'époque) sur A et donc sur A + B.

Quinze ans plus tard, l'affaire n'est toujours pas terminée et les clans qui se sont formés à l'époque se sont durablement enkystés.
Tous les coups bas restent permis encore aujourd'hui.
Avec cette particularité : B s'est finalement rangé auprès de A pour savonner la planche de C.
Faudra encore au moins 10 ans pour que la grande majorité oublie les affres du business dans chaque clan grâce notamment au renouvellement du personnel et donc à l'éclatement des clans (départ à la retraite, arrivées de jeunes, ....).

Ca se passe ainsi pour pratiquement toutes les fusions acquisitions quelque soit le domaine d'activité : grande distribution, industrie pharmaceutique, assurances ou banques.

Nemo, si tu parles de ça à un patron de l'ensemble, il te dira forcément que cette fusion a été un succès.
Faut bien avoir l'air !

17 juin 2016
1

Non, sauf à créer un BE composé uniquement de salariés d'une des 2 anciennes entités.
S'il s'agit de puiser dans chaque vivier tu te retrouves dans le contexte ou 2+2 feront 5.

Ces fusions ne sont jamais abordées sous l'angle des ressources humaines.
Ca repose toujours sur des motivations financières, jamais sur la complémentarité en terme de compétences, de partage de valeurs ou de culture.
Ni même sur un projet d'entreprise.
Je ne connais ni Jeanneau ni Bénéteau mais j'ai tout de même le souvenir d'un coup assez rude pour le premier à l'époque.
Maintenant que ça date de 20 ans que reste-t-il du personnel de cette époque ?
Mais s'il en reste, je doute que l'affaire soit définitivement oubliée.

Ceci étant dit, pas sûr que ça ait un impact sur l'affaire relatée dans ce fil.
Pas sûr et donc pas certain que ça n'en ait pas.

17 juin 2016
0

Si ce que tu appelles la "machine" c'est le fameux Dock & Go, alors ....

Le prédateur s'est emparé de sa proie en 1996.
Tu peux compter au moins 1 à 2 ans pour que les décisions quant à la réorganisation prennent leurs effets et que le BE expire une première fois.
Donc 1998, au mieux, car il n'est pas sûr que le BE ait été une priorité industrielle, les anciens BE continuant à oeuvrer dans leurs coins pour gérant les "affaires courantes".

La vidéo la plus ancienne présentant le bazar remonte à début 2011.
On peut raisonnablement penser que 1 à 2 ans de conception et de réalisation ne soient pas excessifs.
Donc, mobilisation d'une équipe d'ingés et de techniciens dédiés entièrement ou partiellement en 2009.
Une bonne dizaine d'années un peu enflée grosso merdo.

Ce Dock & Go n'est pas d'une complexité insurmontable quant à sa conception.
Ca fait un bout de temps que le positionnement dynamique existe pour les navires dédiés à l'offshore, aux navires scientifiques, aux câbliers, etc ....
Donc rien de nouveau.

Reste à l'adapter aux voiliers.

Crois-tu qu'il y ait besoin d'aller draguer de la chaire fraîche à la sortie des écoles pour ça ?

18 juin 2016
0

Ah ! Si tu es dans l'affirmation, c'est autre chose.
Moi, je ne faisais que dans l'hypothèse.

13 juin 2016
4

sinon, cette histoire est très triste et montre le décalage complet et total de l'industrie nautique avec la réalité.

Déjà qu'il va être de plus en plus en plus difficile dans le futur de refourguer des bateaux à plusieurs centaines de milliers d'€ à une clientèle qui se réduit comme peau de chagrin.

Si en plus on a un comportement commercial aussi incroyablement naze, il ne faudra pas venir pleurer derrière sur les ventes qui ne se font plus et le non renouvellement du parc nautique.

1

Il m'a semblé comprendre que ce n'est pas la clientèle des grosses unités qui se réduit, bien au contraire, mais celle des petites, ce qui induit la réduction des offres dans le segment "pour gueux" destiné aux "sans-dents".

13 juin 2016
3

Pas étonnant que dans quelques temps on parle des difficultés du groupe...De clés sous la porte. Alors on dira c'est la faute à la politique en vigueur, la crise, à un tel ou un autre...le chien de la voisine...la bonne du curé. Voila plutôt une des raisons pour laquelle nos entreprises françaises ne tiennent pas la route...
Falconpilot, Je te souhaite de réussir à obtenir gain de cause et de pouvoir profiter pleinement de cette unité !

13 juin 2016
12

je viens d'annuler ma commande !
et pris un plus petit chez Hallberg Rassy ... :litjournal:

13 juin 2016
5

j'ai acheté mon petit HR d'occasion mais chaque fois que j'ai envoyé un mail au siège pour demander des conseils techniques on m'a répondu dans la journée (et même une heure après la 1ère fois !).

22 juin 2016
1

il faut le fabriquer a la demande
car ca n existe pas !!
les cleints de ce type de bateau en neuf font tous un bateau tres fini donc tres equipe et tres amenage car pas de gros probleme de budget !!!!!!!!!!!!!

22 juin 2016
0

inoccupee car tres tres peu de client et je le mets au singulier !!!!

22 juin 2016
1

Même les séries P et R de chez X-yachts, vendues pour être plus légères et dépouillées sont encore bien luxueuses.

13 juin 2016
2

C'est bien la preuve que tout se paie ; y compris la qualité, le suivi des pièces et le SAV.
Pour avoir un HR46, notre ami aurait cependant déboursé plus d'un million d'euros (sans Dock & Go qu'on est pas près de voir sur ces bateaux)
.
Pour le budget que j'ai consacré à mon bateau, je n'aurai même eu un HR 312 de base. J'assume donc le choix d'une marque low cost dont les inconvénients sont très prévisibles.

21 juin 2016
0

Je cherche une marque aussi solidement construit que HR, mais avec les intérieurs plus simple et bruts, type pogo.... Ça existe ?

22 juin 2016
0

Je m'en doutais un peu.. Je pense qu'il y a peut-être plus de possibilités avec des navires construits à l'étranger (US , Australie , NZ.. ?..) mais il y a alors le soucis du SAV et de l'importation en France.. En tous cas c'est une "niche" inoccupée actuellement en France.

22 juin 2016
0

Oui et fabriquer un voilier à la demande par un chantier sérieux, même si on l’aménage sans superflu ni luxe, ça ira couter surement plus de 2400000 € pour un 32 pieds,
www.jeremyrogers.co.uk[...]-build/
Donc le plus sage est d'en acheter un d'occasion après expertise sérieuse..
Je pensais que les Dehlers neufs pouvaient être une possibilité intéressante mais il semble qu'il y est les même risques qu’ailleurs...

13 juin 2016
2

@Falconpilot....on critique souvent les Américains....mais, à San Diego, le concessionnaire Bénéteau respecte ses clients.

13 juin 2016
0

Le marché Français... bof. On y vend que des mouille-culs de 6m00.
L'Amérique! Là il y a des sous à se faire! :heu:

13 juin 2016
0

Dans le Nord de l'Europe, le marché n'est pas trop mal non plus (mais ce n'est plus comme "avant")

13 juin 2016
2

Pour voir les choses sous un angle positif, et sur un plan professionnel, j'ai toujours considéré que le fait que mes concurrents offrent un service pourri est une chance pour moi !Offrir un service attentif, personnalisé et soigneux à mes clients a toujours été une fierté, dans un pays où bien souvent, servir c'est déchoir... Forme de fierté mal placée ? En référence au post précédent, aux US offrir un bon service est généralement une fierté tout court. Sans faire de French bashing...

13 juin 2016
0

En France, comme aux US, ou ailleurs, les mauvais, les pompes à fric se cassent la gueule et les bons restent. C'est tout.

13 juin 2016
0

Et beh...
En tout cas tu as bien fait de saisir le TGI c'est bien tout ce qui nous reste comme espoir pour faire réfléchir les constructeurs et concessionnaires.
Bon courage.

13 juin 2016
0

Bonjour à tous,
.
Il y a quand même quelque chose qui m'échappe...
La notion de GARANTIE existe en notre Europe, et depuis pas mal d'années, et en presque tous domaines !
Elle se doit d'être appliquée, à l'amiable ou par recours judiciaire au pire des cas !
Que ce soit pour l'achat d'un portable, d'une télévision.. d'une voiture.. Le système, appelons ainsi, fonctionne.
.
En Plaisance, les chantiers se font payer les unités sorties du chantier à 100% avant de les charger sur camion vers le concessionnaire. Soit.
Le dit concessionnaire devient votre vendeur, et à ce titre d'honorer les règles légales en la matière vis-à-vis de son client.
.
Je suppose quand même que les chantiers s'informent des capacités financières de leurs représentants régulièrement.
Qu'empêche un concessionnaire de visiter son fournisseur, accompagné ou non de son client, de l'évolution conforme du cahier des charges tout au cours des quelques semaines de construction de l'unité ???
.
Et pour remarque, le solde débiteur dû par le concessionnaire au chantier payé avant le chargement sur camion avant l'envoi vers sa concession...
Au client d'exiger par écrit lors de son achat des conditions, comme après la mise à l'eau, et premiers tests, calibrations etc...etc... de régler un solde de 10% (pour exemple).
Possible ou pas ? Vous me répondrez NON !
Tant pis, le concessionnaire... Il en existe généralement d'autres !
.
Je me base sur l'exemple d'un importateur officiel aux Pays-Bas d'un chantier allemand généraliste, qui lui se déplace toutes les trois semaines au dit chantier, accompagné du client s'il le désire ... afin d'éviter les GROSSES mauvaises surprises !

13 juin 2016
0

Merci Brufan,
.
Je comprends le contenu de ta réponse.

A reprendre tes dernières lignes.. le droit à la garantie existe et n'est pas contesté, mais application illusoire dans la Plaisance !

En cas extrême, comment un Juge pourrait-il l'outrepasser, dossier bien ficelé en mains ?

Se placer en justiciable lésé deviendrait-il une habitude ?
Où parfois, question que je me suis souvent posée à lecture de derniers fils, le Juge est-il compétant pour trancher ?

En immobilier, ou problème de voisinage pour le plus simple, garanties diverses, cela se règle généralement (presque) assez rapidement...

Ici, certains auteurs de fils nous parlent de montants souvent importants, de montants supérieurs au coût d'une villa, et bloqués face à des situations comme... un panneau électrique HS !!!
Voir l'intervention dernière d'un juste nouveau propriétaire d'un DEHLER 41' sur ce Forum.

13 juin 2016
0

Certes,
.
Avantage à jouer sur son terrain plutôt que sur celui de la partie adverse... Vieille et bonne recette.

Et quid de la notion de VICE CACHE, qui peut suspendre une vente purement ...

Bruno, ne nous égarons pas, mais il y a parfois de quoi râler sérieusement...

L'été s'annonce, j'espère que tu en profiteras un max.

Amicalement,

15 juin 2016
2

C'est absolument ça ! Ils savent bien que tu ne vas pas aller au tribunal pour des ampoules, des petits faux-contacts, des mains courantes qui bougent, et finalement une liste longue de 30 petites conneries qui vont te coûter 3 fois le prix en avocat si tu attaques. Du coup ils ne font rien et te méprisent, vu que les sous sont déjà payés et que ton prochain achat est au mieux dans 4 ou 5 ans... Et toi tu fais réparer hors garantie en te disant que t'es un brave couillon qui ne se fera plus jamais piéger à ce jeu là.

Dans mon malheur, ma "chance" est que vienne s'ajouter à ces petits soucis un gros souci payé 20K€, qui au surplus te plante une autre option (le prop) à 8K. Et là pas d'hésitation pour le TGI. Eh oui, tu es censé pouvoir te servir de ton prop sans le D&G...

En résumé, quand ça déconne, il vaut mieux que ça déconne franchement et en grand ?

16 juin 2016
0

Lors de litiges avec des commerçants/fabricants peu scrupuleux voir malhonnêtes, l y a aussi la solution peu onéreuse de s'inscrire dans une association de consommateurs très connue et de passer par eux.

Ces commerçants/fabricants n'aiment pas trop, même pour des petits problèmes, car ils savent qu'ils vont perdre et qu'ils auront une mauvaise pub.

17 juin 2016
2

La protection juridique du particulier est obligatoirement une option en plus, que l'assuré doit avoir le libre choix de prendre ou non dans les contrats multirisques habitation (c'est la réglementation des assurances qui l'impose), si un assureur la vend en inclusion il est en infraction avec la réglementation. Donc tout le monde n'en bénéficie pas.
Le coût supplémentaire de cette assurance lorsqu'elle est souscrite doit être clairement identifiée dans le décompte de la prime globale de l'assurance multirisque.
Les litiges relatifs à la plaisance font souvent (entre autres) partie des exclusions dans ces contrats.
Par contre l'assurance RC de nos bateaux comporte souvent un assurance de protection juridique qui est incluse ou pas (normalement elle devrait être en option) selon les assureurs. Exemple : la Macif l'inclue, c'est cette assurance que j'ai souscrite mais il y en a d'autres dont la plupart vendues en option.

C'est efficace en cas de litige avec un fournisseur à qui cela fout parfois la trouille si bien sur il est en tort, surtout qu'il sait que l'affaire ira devant le tribunal puisque vous n'avez en théorie pas à payer l'avocat et les frais d'expertise, en conséquence on constate que une grande majorité de ces litiges se résolvent en phase amiable parfois sur la base d'une expertise contradictoire.
Souvent avec les entêtés il faut aller jusqu'au tribunal, mais ça cale juste avant. Parfois les montants sont tels et le fournisseur étant insolvable que les carottes sont cuites avant d'aller en justice.
Enfin, il faut impérativement disposer de toutes les pièces, photos, témoignages etc.., dont en particulier le devis accepté qui décrit exactement la prestation proposée.

Il y a aussi des planchers sur le montant des litiges dans tous les contrats de protection juridique en phase amiable ou judiciaire et en particulier pour bénéficier du remboursement de tout ou partie des frais, ces frais sont plafonnés souvent au minimum.

L'assurance doit avoir été souscrite avant le fait générateur du litige.
La plupart des litiges sont résolus en phase amiable.

13 juin 2016
3

Fannybelle,
Si tu parles du chantier allemand auquel je pense, cela n'empêche pas grand chose. Les remarques éventuelles sont pas ou peu traitées.
Lors de ma visite au chantier, j'ai réussi néanmoins à faire changer un profilé autour d'une porte qui avait pris un coup.
Pour ce qui est de choisir le concessionnaire, c'est une douce illusion vu que les distances entre-eux sont énormes. En France, tu as parfois un seul concessionnaire sur Manche et Atlantique ; le suivant est en Méditerranée...
J'ai été beaucoup en discussion avec un concessionnaire français avant d'acheter un bateau. Le problème est que le gars (apparemment dévoué et plein de qualités... du moins pour vendre) est à 1100 km de mon port d'attache. Difficile de lui demander de refaire un joint ou un réglage d'instrument une fois revenu "chez moi". Déjà avec un concessionnaire à 300 km, c'est déjà bien compliqué.
Ces concessionnaires sont pour la plupart des toutes petites entreprises qui tirent le diable par la queue au niveau de la trésorerie. Leurs coûts fixes sont souvent monstrueux eu égard à la taille des terrains et bâtiments dont ils doivent disposer. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle le chantier ne les livre pas sans être complètement payé (sont pas fous). Pour le transporteur, c'est quasi pareil : on paie avant. Bref, le concessionnaire doit presque tout payer avant d'avoir le bateau en mains et comme il n'a pas de trésorerie, il fait payer au 95 % au client avant même que le bateau ne quitte le chantier.
Et quand l'opération tourne au vinaigre, le client n'a plus de moyens de pression sur un concessionnaire qui n'a de toute manière pas la capacité de financer le SAV face à un chantier qui s'en fout.
Bref, le droit à garantie existe et n'est pas contesté... son application, par contre, est très illusoire dans la plaisance.

13 juin 2016
0

Maintenant,
.
Comme toujours dit auparavant, si je crée une "affaire", je me dois
de m'en assurer les moyens !!!

13 juin 2016
2

Je mets le mode professionnel "On".
Ces litiges de garantie sont TOUJOURS des dossiers de merde !
ça coûte une fortune par rapport à l'enjeu réel rarement couvert par des assurance de protection juridique.
ça dure des mois et des années.
Il faut trouver un expert compétent ET diligent (pas celui qui remettra son rapport 2 ans après sa dernière vacation mais celui qui 'libère' le bateau rapidement).
Le problème essentiel que je vois dans ces dossiers est que le bien est "immobilisé" pendant une bonne partie de la durée de l'expertise alors que les coûts (ports, assurances, financement, ...) continuent à courir.
Les pertes engendrées par la procédure et les immobilisations ne sont que très peu compensées par les indemnisations.
On se "bat" souvent devant la juridiction du concessionnaire voire celle du chantier. Et il y a toujours un avantage à "jouer sur son terrain" plutôt que sur celui de l'adversaire parfois 'honorablement' connu de son Tribunal local.
Enfin, il faut faire exécuter le jugement obtenu. Si l'adversaire est solvable et de bonne volonté tout va bien si c'est de l'argent qu'on doit récupérer. Si c'est une obligation de faire qui doit être exécutée, c'est compliqué car les parties ne seront jamais d'accord sur 'comment l'exécuter'.
Bref, dans ce type de litige, il faut parfois montrer les dents au début, puis rapidement s'asseoir autour d'une table pour régler concrètement le problème.
Les victoires judiciaires complètes ne sont souvent que des victoire à la Pyrrhuss

16 juin 2016
1

Il existe tout de même une solution intermédiaire qui ne coûte rien et peut être efficace.
C'est de faire appel à l'assistance juridique qui fait partie de tous nos contrats domestiques.
Je l'ai utilisé pour un litige suite à l'achat d'un génois qui s'est avéré être d'une surface inférieure de 20% à celle prévue à la suite de l'incompétence du "technicien" qui a pris les mesures et de sa mauvaise foi ainsi que celle de son patron.
La juriste de mon assurance (qui mandatait un expert qui s'est désisté car déjà engagé dans une procédure avec ce fournisseur!) a bien compris le dossier et envoyé un RAR au fournisseur pour non conformité au devis et non respect de l'obligation de conseil.
Deux semaines plus tard, le fournisseur donnait son accord pour refaire un génois.
Si on va au tribunal, l'assurance paie l'avocat, avec un certain plafond toutefois.

16 juin 2016
0

Bon courage pour la suite !
:topla:

13 juin 2016
7

Et bien, je peux vous dire que pour moi qui n'ai jamais acheté de bateau neuf (comme beaucoup ici), vos discutions me passe toute envie que j'aurais pu avoir de le faire un jour. :lavache:

Même avec de gros moyens, il vaut mieux acheter un bateau d'occasion récent... mais seulement voila, si plus personne n'achète de neuf, il n'y aura plus d'occasions récente sous peu ... :oups:

faudrait avoir le pourcentage de cas ou tout se passe bien par rapport aux cas comme celui du pauvre falconpilot ???

pas simple tout ça ...

13 juin 2016
0

Sur tous les forums, on parle rarement des trains à l'heure. Cela dit, la question ne se pose pas non plus pour mon chéquier.

16 juin 2016
16 juin 2016
0

J'ai aussi eu des problème avec le bouton de ma gazinière ENO (gascogne inox grill : 1000 euros), par contre SAV impeccable pour la prise en charge du remplacement et l'envoie des nouveaux boutons dans la semaine.

Il ont voulu faire beau plutôt que fiable, dommage.

16 juin 2016
0

Comme évoqué plus haut, le problème vient du "revendeur"
il faut parer à toute éventualité et se faire assister par un avocat (pour qq milliers d'euros, ce qui est peut par rapport au montant de la transaction)
Très peu de "revendeurs" des grands chantiers ont une surface financière suffisante compte tenu des montants investis.......donc prudence avant tout négociation !

17 juin 201617 juin 2016
2

j'ai pas lu toutes les interventions mais je note simplement : beneto 450K€
1)on vous a dit et repeté n'achetez pas de bateau neuf de chantiers " populaires".deja acheter un bateau neuf est ue heresie vu le marché de l'occas
2) si on n'a 450K€ a claquer dans un beneto neuf on a deja l'air d'un pigeon , celui qui a une somme pareille a gaspiller pour un caprice n'est pas a plaindre surtout si en plus il ne sait pas manoeuvrer un bateau au port
3)je m'imagine ce que je ferais avec ce pactole : retraite illico equipement top pour mon yacht cadeau a mes ex , des chaussures neuves ( mes dock ont 12 ans), payer mes dettes sociales, un petit logement pour les retours a terre, et meme sans doute de quoi acheter quelques actions pernod ricard ou air liquide
enfin vraiment on marche sur la tete a la lecture de certain fils
.
ta galere ne fait que commencer avec ce beau yacht plastifié ikea super frime pour le port..comme premiere avarie je predits perte de l'arceau et de la barre d'ecoute ou/et arrachage des cadenes surement renforcées a l'arrache, et je ne te parle pas des pannes domestiques..mais au moins y'a deux barres :mdr: :mdr:

17 juin 2016
5

S'il y a des bateaux d'occasion, c'est qu'il y a eu auparavant ces mêmes bateaux mais... neufs. Je suis très content de savoir qu'une belle famille prend du bon temps sur mon précédent bateau acheté neuf en 2006 (un SO 42 DS) alors qu'ils n'auraient pas eu la volonté et/ou la possibilité de payer le prix fort pour ce même bateau. Aujourd'hui ils se font de belles croisières...
Par ailleurs, l'achat d'un bateau neuf ne suppose pas d'être fortuné. C'est une question de capacité d'engagement, ce qui n'a rien à voir.

17 juin 2016
1

"l'achat d'un bateau neuf ne suppose pas d'être fortuné. C'est une question de capacité d'engagement, ce qui n'a rien à voir."
Euuuhhh,ceci dit sans jalousie aucune car je sais me contenter de ce que j'ai: la seule solution pour moi d'avoir 450KE disponibles serait de commettre un hold up! Je ne perçois pas cela comme dépendant de ma seule capacité d'engagement, arrêtons quand même de déconner ...
Je compatis sincèrement à vos déceptions, mais s'il vous plait, admettez au moins que tous ne peuvent disposer de vos privilèges.

17 juin 2016
0

M'enfin, mais arrêtez à la fin!
...

Qu'est-ce que vous avez tous contre IKEA ???? :acheval:

18 juin 2016
0

Mouais, il fait ce qu'il veut avec son pognon.
D'après toi il mérite ses déboires parce qu'il a les moyens financiers de ses ambitions?

26 juin 2016
1

@ Mayko,
Quand je lis ton post, je vois le niveau de ton raisonnement à 2 balles
Un plaisancier qui "claque" 450K€ n'a pas a se plaindre ici ?
d’où tu sors toi ?
tu ne vaut pas mieux que celui qui traite les "autres" de "sans-dents" .
"Pauvre" type .

17 juin 2016
19

@mayko

La jalousie est bien mauvaise conseillère.

CaptainRV

17 juin 2016
6

Ben oui, on est dans un pays où il est de bon ton d'avoir l'air pauvre ! :non:

17 juin 201617 juin 2016
9

je ne suis pas jaloux je suis plutot consterné, et je suis a votre service ,je ne suis pas ici en reppresentation. J'ai un boat ultra solide et performant , jamais d'emmerdes qui a navigué sur toutes les mers du monde et aussi sur celle en bas de chez moi...qui m'a couté 2.5 fois moins que ca en 23 ans et 70000 miles environ..et il me faudrait dans les 40000 pour me liberer definitivement de l'esclavage professionnel et repartir pour un tour.....
.
donc j me dis quel malheur de je mettre dans la merde juste parce qu'on en a le moyens..ce pov notable a la capacité d'engagement a une epave sortie de chantier juste pour la frime et ce jouet n'a rien d'une ferrari ou d'une bentley , c'est plutot une clio grand modele..
.
je ne sais pas bien si vous comprenez tout mais reflechissez y..
Si on a des sous pourquoi acheter de la merde plutot qu'autre chose ( HR, contest, najad ,tous les chantier nordiques quoi ou britaniques etc.., meta pourquoi pas etcc..) le choix est immense. Pour moins que ca on peut meme s'offrir un swan 76 genre Sayula.
client.youboat.fr[...]5.html( il doit etre vendu)
C'est a mon avis un manque de culture.....
Imaginez vous vraiment un anglais aisé acheter ce genre de tuperware..le francais est il plus niais que l'anglais ???.
.
dans le meme esprit rappelez vous cette consternante histoire du lagoon coulée vers les acore..pourquoi un lagoon , pourquoi si peu d'experience..
Moi je m'en fout que les autres soient emmerdés mais, .. en fait non je ne l'en fout pas, alors je presente un discours bien trash pour vous remuer un peu le cerveau...si vous me prenez pour un vieux deb c'est un detail , mais si en retour ca eveille votre curiosité , la est mon but :reflechi: :litjournal:
.
philippe

17 juin 2016
14

J'aime assez tes jugements à l'emporte pièce, ils sont nécessaires sur les pontons. Des gens qui parlent haut et fort à la buvette, j'en ai connu beaucoup car figure toi, le bon et le mauvais temps c'est mon métier. Tu en penseras ce que tu veux, mais pour avoir essayé des bateaux récents (que tu qualifies de daubes) dans du relatif mauvais temps, je ne pense pas être plus en risque sur un Sense 46 que sur un Sun Magic 44 qui était un de mes bateaux favoris de l'ancienne génération. Oui le Sun Magic 44, à propos duquel les vieux loups de mer de l'époque disaient que c'était tout du plastique et que selon eux y'a que le bois qui résistait au temps qui passe, aux baleines qui tapent quand tu passes le Horn, etc.

La tenue d'un bateau dans le gros temps dépend uniquement de la compréhension que peut avoir son équipage de la situation traversée. Même un radeau de survie (40kg de plastique) est censé passer le gros temps... C'est dire si un Sense devrait y arriver - à condition qu'il soit correctement gonflé j'imagine ?

Encore une fois, le gros temps nous le traversons quotidiennement à Mach 0.85 avec 360 tonnes de métal projetées à 12.000m d'altitude (je te laisse calculer l'énergie potentielle et l'énergie totale du bazar) dans les zones de convergences inter-tropicales, et on y voit des gens qui ne comprennent rien à ce qui les entoure et des gens plus attentifs à ce que sont les cartes de surface, le pourquoi d'une dépression, d'un marais barométrique, etc.

Rassure toi, je ne donne pas de cours de météo à la buvette : j'ai choisi un bateau en fonction de mes goûts du moment, et de mes capacités à le mener où je veux qu'il me mène. Cela veut dire que bien souvent, quand tu es à la buvette, je suis en mer (je sors tous les jours quand je ne vole pas). Et quand tu es en mer à luter contre les éléments déchainés et les baleines du Cap Horn, je suis à la buvette en pensant à toi et en buvant à la santé des vrais marins :-)

Mais si tu passes par ici tu peux venir boire un coup de rosé bien frais. J'aurai plaisir à entendre le récit des baleines du Cap Horn qui tapent les bateaux robustes des braves marins aguerris qui font le tour de tous les mondes... Etc.

18 juin 2016
0

Tu as réussi dans ton entreprise: tu as vriament l'air d'un vieux deb aigri sans pour autant éveiller aucune curiosité. C'est dommage.

26 juin 2016
0

@ Mayko,
je vais te dire ce que tu éveilles :
Du mépris.

26 juin 2016
3

@Navigateur nous connaissons presque tous Mayko pour ses coups de gueule et son franc parlé, mais lui il ne se cache pas derrière un pseudo vide .... :-p ;-)

17 juin 2016
0

dans le genre bizarre, regardez un peu les anciens bateaux de falcon , je veux dire leur nonm!!! c'est assez distordant..mon discours baba fasciste semble justifié a cet egard

17 juin 2016
5

Bonjour,
c'est vrai que si les posts de Mayko sont un peu durs sur la forme, en revanche, je serais plutôt enclin à adhérer sur le fond.

17 juin 2016
4

Je doute que le Mayko soit un animal du genre jaloux. Peut être un peu has been avec quelques idées bien ancrées dans la tête mais pas un jaloux.

Sur ce fil , je le rejoins sur deux points.
1) Le fait d'avoir une bonne capacité d'engagement ne dispense pas de faire un minimum de travail en amont (due diligence comme disent les anglais) sur les fournisseurs/intervenants/garanties avant de se lancer dans un tel achat.
2) Pour 450K€ il y a quand même mieux qu'un Sense. Après est ce que cela se finance par une LOA est peut être le point qui achoppe.

Bonne chance à FalconPilot dans ses tribulations avec son fournisseur indélicat.

17 juin 2016
0

Il est souvent plus facile de financer à 80 % un bateau neuf de 450000 EUR que de financer à 40 % un bateau d'occasion de 150000 EUR. Et plus le bateau est âgé, plus l'opération fera fuir le banquier ou alors le coût de financement s'envole.
C'est peut-être pas juste, c'est peut-être pas cohérent mais la réalité est ainsi faite.

17 juin 2016
3

Si des sense 46 se vendent 450 000 euros c'est qu'ils correspondent à un marché , donc à une demande . Maintenant , des goûts et des couleurs ......chacun les siens , tout aussi respectables les uns que les autres
Pour l'instant , le concept de bateau où on ne descend plus à la cave et où on a vue mer est en train de se développer à vitesse grand V chez tous les fournisseurs .
Le bateau ideal à 100% n 'existe pas , mais on s' en approchera avec le temps et il est évident qu'un tank en alu sans hublots de coques , où on est un peu claustro, n 'a pas du tout le même programme qu'un bateau new age . Donc Mayko a raison d'aller trainer ses dock sides usés avec son tank dans le canal de Beagle et Falconpilot a raison d'aller déboucher une bouteille de rosé bien frais dans une calanque de la grande bleue où aux antilles dans le cockpit **** du sense . Mais il ne faut pas intervertir les programmes de ces deux bateaux .
:alavotre:

17 juin 2016
3

Mais est ce que le problème provient de ce fameux sense ou bien du choix osé d une option toute electronique-automatisee-computeurisee absolument pas éprouvée et totalement inutile?

17 juin 2016
0

C'est tout un concept , top 5 étoiles partout ! alors forcement à la fin ça douille .

17 juin 2016
0

oceanix aime bien ce concept de tolerance , mais la n'est pas mon sujet:
ce bateau est tout cassé aux dire meme du proprio , mais ca tout le monde le sait avant meme de mettre le pied dessus..et boire le rosé n'est pas ll'utilisation type d'un bateau.. ou alors effectivement je suis has been....etre in c'est quoi alors ??( moi je bois du shweppes).
.
@bruffan : ma conclusion sur le financement : si on n'a pas les moyens on prend plus petit / moins cher = bizarre de dire ca alors que je me dit "pov".. mais tout de meme si on peut payer 80% de 450 en 10-12 ans( aucune idée) c'est qu'on a deja potentiellment 90 +30( une anneé)..avec 110 on trouve facile quelque chose de fiable d'occas, et si on attends un an de plus ca fera 150 en tout : de quoi faire.
bien sur si on n'est pas manuel mon argumentation est nulle , mais si on n'est pas manuel et qu'on a pas de tres gros capitaux , cette taille de bateau et cette "class" n'est pas abordable..
en outre l'entretien de ce sense coute si on fait faire certainement plus annuellement que la rebovation de l'occas a 100, qui elle au final ( genre 5 ans ) sera en meilleure etat pour plus longtemps. Car quelle est la longevité de ce benet : pendant 15 ans tu payes ensuite les ruines sont a toi?
.
quielqu'un voit une objection votre honneur

7

"boire le rosé n'est pas l'utilisation type d'un bateau" disons que boire le rosé n'est pas TON utilisation type d'un bateau.

De la même manière utiliser un char d'assaut comme si il s'agissait d'un bateau, pour naviguer dans les brafougnes polaires n'est peut être pas l'idée que tout le monde se fait de la plaisance.

Tu pourrais peut être essayer une seconde de considérer que TA vison des choses, parfaitement respectable au demeurant lorsqu'elle te concerne, n'est peut être pas partagée par le reste de l'humanité.

Si le programme de notre amis consiste à siroter du rosé dans une mer idyilique, c'est SON problème et SON choix et ça, c'est son droit le plus strict.

Je suis d'autant plus objectif sur ce coup là que je n'aime pas le rosé, c'est dire. :litjournal:

17 juin 201617 juin 2016
4

" mouillages merdiques peu abrités"

Et bien tu as peu navigué en Méditerranée, en tout cas dans la partie que je pratique à l'année, parce que, moi, je trouve énormément de mouillages assez peu merdiques et parfaitement abrités.

Comme quoi, les généralisations, c'est toujours faux, à commencer par celle que je viens de faire.

Et puis alors, le coté " je peux dire ce que je veux, comme je veux, y compris que vous êtes tous des imbéciles sauf moi, puisque je suis à votre service, perso, j'en ai soupé!

je respecte ton immense expérience, sans commune mesure avec mes petites navigationnettes minables de plaisancier à la manque,
mais, en l’occurrence, pas ta façon de la communiquer.

Je n'ai rien à y gagner, c'est pour te rendre service!

:mdr: :mdr: :mdr:

17 juin 2016
0

Pas 4900 kg, mais 19 t.

17 juin 2016
0

alain tu est vieux , has been, je sais tout, comme moi(bien plus que moi!!). mais vivant c'est deja pas mal, souhaitons que le mer ne nous noie pas trop tot pour que l'on ai encore l'envie d'intervenir d contre l'evolution essentielle de la consommation branchée pour encore quelques années.
a propos de gros temps, j'ai eu un joli chavirage brutal avec un bateau "in des années 80" dans 80nds , on a cassé une poulie...( trinidad) je me demande ce que fera ce Sense avec ses jolis hublots...mais bien sur si on espere rester au rosé le probleme ne se posera pas.
remarque : toujours distrayant de foutre un peu de bordel dans les standarts societals:

26 juin 2016
4

parce que tu te sens pas un peu lourdingue toi, à lui dire 3 fois dans le même topic que t'aime pas ce qu'il dit, et tout ça en quelques minutes, sur des propos qui datent d'il y'a plusieurs jours ?

26 juin 2016
2

Mayko, c'est comme Bénéteau.
On l'aime ou on lui tourne le dos.

0

:tesur: :cheri: :jelaferme:

17 juin 2016
0

une mer idyllique ? tu vois ca souvent toi,, les mers idyiliques que j'ai connu c'etait la patagonie( nav sure a la journée , mouillage imprnables, meteo previsible)), certainement pas la bretagne encore moins la med( mouillages merdiques peu abrités meteo instable, et pour ce qui est du grand ocean je ne sais si ce genre de bateau peut s'y aventurer sans peril..
revoyez vos classiques : passez en revue les naufrages relatés ici : rien dans les mers infernales , tous dans les latutudes "normales" parfois meme par mer calme ( ofni , voies d'eau etc..)
NOTA: vous inquietez pas je ne vous fait chier tres peu en ce moment, j'ai joué du rock toute la journée d'hier et je dois laisser le synthe se reposer( c'est la cause de mon absence relative de ces derniers mois= le bateau en fini tout neuf et en attendant de me casser j'ai une autre activité toute aussi prenante)

17 juin 2016
3

objection :
,le temps du cap horn se rencontre en méditerranée ou en atlantique ,
ces jolis batos de salon sont'ils capable de ramener leur équipage sain et sauf
ou plutôt es-ce que leur équipage et capable d'assumer un voilier comme le sense dans du très mauvais temps .je pense qu'il faut un jour y avoir mis le nez dedans pour savoir de quoi on parle ..
perso j'y ai gouté contre mon gré et je n'ai surtout pas envie d'y retourner
et encore moins avec des bato consommables tout confort .....
le 55 pieds pèse à vide 4900kgs c'est le poids d'un 10m des années 90
à 100kgs près c'est aussi celui de mon voilier qui ne fait que 9.20m
par contre le hood fait 14t pour 11.98m j'ai pris 65nds et un peu plus entre madère et les canaries à la cape pendant 7h et nous n'avons même pas cassé une manille ..
qu'en aurait'il été avec ,ou avec le 38 neuf dont les cadènes sont en train de traverser le pont ...
d'ailleurs regarder les vidéos c'est toujours par mer plate avec une brise de fond de culotte et l'échappement qui crache derrière pour faire gonfler les voiles en créant un vent apparent .
c'est à la limite de la pub mensongère.
alain

17 juin 2016
0

effectivement 18500kgs sur la doc ,j'ai mal lu
mais c'est quand même léger pour un 55 pieds
alain

26 juin 2016
2

@ Mayko,
arrête de ta la ramener avec tes "moi je" !
"moi, j'ai ceci, moi j'ai fait cela ...."
moi je ! moi je ! moi je !!!
Pfffff
quel lourdingue ...

26 juin 201626 juin 2016
0

pas incompatible Yves(.), si tu tournes le dos à Mayko, il peut te donner de l'amour.....

17 juin 2016
0

@Mayko
L'objection, c'est qu'il y a autant de type de bateau que de marin (ou de plaisancier), que chacun fait ses choix et qu'ils sont forcément différents et respectables.
Je ne naviguerai ni sur ton bateau parfait (trop blindé à mon goût) ni sur un Sense (trop gros et trop cher pour moi) mais je comprends parfaitement ces choix respectifs.
Et je comprendrais qu'on me dise que mon D34 est trop étriqué, pas pratique au port pour charger les courses et qu'il n'a pas de couchette bain de soleil dans le cockpit, mais il me plait.

Je trouve l'attitude Bénéteau navrante et sidérante et ce fil est intéressant pour ça.
Mais en achetant un bateau d'occasion avec 2 zéros de moins j'avais déja perçu l'étrange amateurisme, voir le mépris de certains "pros" pour leurs clients.
Venant d'un métier où le soucis du détail est poussé à l'extrême, ça me plonge dans des abîmes de perplexité.

17 juin 201617 juin 2016
7

En tout cas, tu t’embarrasses peu de la peine de la peine que tu peux faire avec tes jugements et en disant " bien fait pour toi" ( ou presque), à celui qui est déjà dans les problèmes.

Personellement, je ne juge jamais le bateau des autres.

J'ai le mien, avec ses quelques qualités, ses nombreux défauts, mais ça ne viendrait pas à l'idée de dire à quelqu'un que son bateau est une merde et que le mien est tellement mieux, surtout si tu n'as pas navigué sur le bateau en question!
Ta remarque est hyper violente, et, pour une part, très subjective.
Ton choix à toi est TON choix!
Et il n'est pas parole d'évangile.

Je suis désolé, mais ça me choque.

17 juin 2016
0

tant pis ...moi ca ne m'apporte rien c'est juste pour le bien d'autrui, si tu fais de la representation ce n'est pas mon cas

17 juin 201617 juin 2016
2

Et ta présence sur les forums à propos en vantant ton expérience ce n'est pas faire de la représentation?
Tu deviens limite condescendant, mais tu fais ce que tu veux.

Ceci dit, je ne suis représentant en rien, mais j'évite de froisser inutilement mes contemporains avec mes certitudes qui, du reste, sont au nombre de zéro.

J'ai un ami qui dit, avec humour, comment déjà ? : "ouhlà, le sale vieux que ça va faire!"

18 juin 2016
0

et moi tu vois si je ne devais avoir qu un seul bateau comme le tiens je ne ferrais plus de voile car aucune passion pour les tanks bricolees
je prefere un sense 46 qu un coffre fort et de tres loin
car ca doit tres bien marche et c est tres beau !!!
desole
de plus je suis pro et je navigue depuis 45 ans
les multicoques oui
mais les tanks aucun interet
je preferes etre devant la tele a boire du rose frais !!!

17 juin 2016
1

En résumé, il y a une option de technologie avancée, pas encore mûre, qui ne marche pas et des problèmes mineures, certains liés au mauvais fonctionnements des équipements (gazinière, four à micro-ondes) : ça ne fait pas du Sense un mauvais bateau.
Dans un tel cas, qui doit légalement intervenir et qui doit légalement supporter le coût des travaux ?
Beneteau semble s'abriter derrière son concessionnaire, lequel est défaillant.
Que Beneteau ne réponde pas aux courriers recommandés me paraît pour le moins désinvolte.

17 juin 2016
4

Salut à tous,
J'adore quand Mayko sort de caverne (SDF comme il se présente quelques fois), enfin, je devrais dire plutôt, quand il sort de sa "niche"(n'est-il pas Véto?)
De toutes façons, il n'aimera jamais que son "tas de ferraille(dixit Mayko) Corrélation et rien d'autre...il cherche à le vendre mais personne ne voudra prendre la responsabilité de lui arracher cette quintessence du voilier.
Alors, sachez que chaque fois que nous nous lamenterons sur notre cher (au propre et au figuré) voilier un cerbère méridional viendra nous mordre les mollets...mais rassurez vous, il doit avoir tous ses vaccins!!
:alavotre:

17 juin 2016
0

Il n'y a pas une once de jalousie dans la colere de Mayko, mais plutot une tristesse de voir d'autres marins faire des choix discuttables. Apparemment son cursus maritime lui confere certainement les moyens de porter un jugement correcte sur un bateau.
En réalité, on a particulierement besoin des jugements d'un Mayko, meme si ces jugements peuvent etre accompagnés de petites maladresses superficielles que les gens de qualité ne releveront meme pas.
Par contre, Mayko pose une question auquel nul n'a encore répondu:
"Imaginez vous vraiment un anglais aisé acheter ce genre de tuperware.. le francais est il plus niais que l'anglais ???."
Helas, pour ce qui est de choisir ses bateaux, cela pourrait bien etre le cas.

17 juin 2016
1

et bien je ne suis pas une personne de qualité, que veux que je te dise!

17 juin 2016
0

Un homme d'expérience, lorsqu'il s'aventure à juger son prochain, a l'obligation de remettre à chaque fois en cause tout ce qu'il croit savoir.

18 juin 2016
0

"Imaginez vous vraiment un anglais aisé acheter ce genre de tuperware.. le francais est il plus niais que l'anglais ???."
Helas, pour ce qui est de choisir ses bateaux, cela pourrait bien etre le cas.

Si,si, les étranger qui achètent des bateaux Français, ça existe et c'est même plus que des Français eux mêmes, Beneteau et même des petits chantiers Français résistent bien grâce à l'export.

Le French baching en terme de bateau est une spécialité Française.

Bon, cela dis, j'ai un bateau Italien, mais ça ne m'autorise pas à dénigrer tous les bateaux Français...

ça mériterait un fil dédié en taverne tien...

18 juin 2016
0

Pour compléter le post de Now, le groupe Bénéteau export 70% de sa production, comme Fountaine Pajot avec ses catamarans.
Lors d'un voyage en Australie, j'ai été étonné du très gros pourcentage de bateaux français en baie de Sydney. Les australiens, comme les autres clients étrangers ne sont tout de même pas complétement idiots!

17 juin 2016
0

C' est quand même pas hyper violent, il est pas d'accord il le dit, on a le droit aussi de ne pas être d accord avec lui (c est pas mon cas)

17 juin 201617 juin 2016
0

non il est tres gentil et serviable : il y a le paraitre et le reel ( cf plus haut)...si je rencontre notre ami au bout du monde en rade de pilote de frigo de moteur besoin de soudure de peinture de plongée n'importe quoi, je lui fait
est ce le cas de tous les polis de ce monde

2

Promesse de gascon :
1°) Tu viens de nous expliquer que ce navire est incapable de sortir d'un hall d'exposition (je fais court).
Tu n'as donc aucune chance de le rencontrer au bout du monde.

2°) Tu nous répètes que tu es coincé là où tu es.
Il ne risque donc pas de te rencontrer au bout du monde.

:litjournal: :-D :-p

17 juin 2016
1

De toute façon, je suis sur que si on vous met tous les deux, Mayko et Falconpilot autour d'une table avec un bon repas et une bonne bouteille, vous êtes capable de sortir de table "copain comme cochon".
Vos métiers respectifs ont énormément de points communs.
:topla: ;-)

17 juin 201617 juin 2016
0

doublon

17 juin 201617 juin 2016
0

Je viens de lire ce sujet. c'est navrant. Je te souhaite de trouver la meilleure solution possible et enfin profiter pleinement de ton achat dans les meilleures conditions.
Et bons vols, collègue!
Polo

17 juin 2016
3

+1 avec didier.brest ci-dessus. Falconpilot ne nous demandait pas notre avis sur ses choix techniques, mais nous prévenait de ses déboires chez un certain concessionnaire. La démarche me semble suffisamment altruiste pour qu'on ne vienne pas lui tirer les poils du nez (aïe!) avec des remarques sur le bien-fondé des options de chez Bénéjeannot.

Ceci dit, ayant travaillé dans l'après vente d'un constructeur d'avions sudouestard, je trouve à redire que les constructeurs de bateaux refusent de vendre un bateau de ce prix à un particulier. Le tout venant, je dis pas. Ils ont pas de vendeurs chez ce constructeur? Je sais bien que même chez Ferrari on ne peut pas acheter en direct, et encore, mais je pense que si j'avais ce budget, je chercherais un constructeur qui accepte de me faire un bateau à mes conditions. Ca me semble un pan important de la démarche. Mais bon, peut-être que je rêve? Quoique, mon bon vieux Biloup, je l'ai négocié chez le constructeur. Alors?

17 juin 2016
0

Ah ! mes petits gars, c'est plus s'que c'était :topla:

17 juin 2016
0

Le seul point positif actuellement,c'est qu'un voleur potentiel aurait du mal à le sortir du port si j'ai bien compris....euh maigre consolation ! :jelaferme:

17 juin 201617 juin 2016
0

C'est même pas sûr, parce que le voleur, lui, il est peut-être capable de manoeuvrer proprement sans assistance... :acheval: :acheval: :acheval:

17 juin 201617 juin 2016
0

Non, c est pas moi qui l'ai dit

18 juin 2016
2

C'est vrai que si j'avais cette somme pour acheter un bateau, ce n'est pas ce genre là que je prendrai.... mais chacun ses goûts et cela ne m'empêche pas de partager totalement le point de vue de Falcon sur au moins deux points :
Le peu de considération des chantiers pour leurs clients (une fois le bateau vendu!) et l'absence totale de la notion de service...un peu stupéfiant de voir qu'il faut prendre tous ces emmer...comme une fatalité! Je crois que dans ce milieu du nautisme il y a un rapport à l'argent tout à fait particulier. Pour le même prix, allez dans un garage Porsche et dites leur que vous venez acheter 5 voitures, vous verrez comme vous serez reçu (enfin j'imagine?) et le sav qui va avec.
Secundo je n'ai jamais compris que lorsqu'il y a des problèmes sur un bateau le chantier vous dise de contacter directement le fournisseur. Exemple au bout de 50 heures l'horamètre du moteur tombe en panne. Dufour me dit de voir directement avec Volvo...qui me dit de voir avec VDO.
Si le compteur de votre voiture tombe en panne Renault ne vous dira pas de vous adresser à Veglia!

18 juin 201618 juin 2016
1

La comparaison industrie du nautisme / industrie automobile n'est pas approprié.
Il faudrait plutôt comparer aux constructeurs de maisons individuelles, haut de gamme ou pas, c'est aussi mal fait.

Quand tu as une porte de travers, ou un robinet qui fuit, tu vas chez casto. Ce n'est pas le constructeur qui interviendra et l'artisan qui l'a posé a dans 80% des cas déjà déposé le bilan.
Le niveau de compétence est le même, plutôt bas et la considération du client identique.

18 juin 2016
0

Tu sais, je préfère m'adresser au réseau Volvo, très structuré, informé et organisé, avec une vraie disponibilité des pièces, que de m'adresser au concessionnaire qui s'occupera peut-être de mon problème moteur qui traîne sur un coin de son bureau depuis 3 mois, quand il aura le temps entre deux mise à l'eau, une vente, trois hivernage et 5 réparations, ...
C'est une question de taille d'organisation et de marges... C'est la contrepartie de pièces que l'on surpaie plusieurs fois dans des marques comme Volvo ou Yanmar.

18 juin 2016
0

le problème du nautisme à part le CE il n'y a aucun contrôle qualité, aucun suivi ,on se bat pour diminuer le coût de construction ,donc il vaut mieux avoir un budjet pub c'est plus rentable ...
prenez HR les voiliers finis sont grées ,mis à l'eau ,ils font un essai en mer ,si l'electronique est montée au chantier ,l'installateur est à bord .
ça c'est rare ...
en france c'est le rôle du consessionaire qui est plus ou moins compétant ,ce qui n'est pas très facile dans toutes les disciplines .
.
si vous faites un // avec la voiture ,il vous faut un permis pour rouler
en bato ce n'est pas nécessaire et en plus on ne s'en sert qu'occasionnellement ;et le sav en mer n'existe pas ..
.
et tout ça pour aller sur une bouée payante dans une magnifique baie
encombrée ...
alain

:-p

18 juin 2016
0

Et oui, tout se paie.
Pour les 450000 EUR de son SENSE 46, notre ami aurait eu du mal à boucler le budget d'un HR 412 mis à l'eau en France (2 m de mois et bien moins habitable et sans l'option Dock & Go à 20000 EUR)

18 juin 2016
7

Il n'aura pas fallu longtemps pour que les quelques jaloux ou autres grincheux dévient du sujet pour évoquer leurs trolls habituels . Entre le "qu'est-ce qu'un empaffé de riche vient faire ici" et le "ton batoneufcestunepoubelle" on a fait le tour. Alors je tente ma chance avec le point Godwin immédiat : halte là ! pourfendeurs de la pensée unique (avec petite moustache ?).
Nous sur l'eau on aime voir de tout et pas uniquement une vieille carcasse rouillée des années 60 qui flotte encore on ne sait comment (un budget de milliardaire pour l'entretenir sûrement), tout ça pour que cette bouée rouille fasse deux sorties entre palavas et car elle est rentree au port pour réparer "un truc".
Quitte à reprendre le parallèle utilisé : votre diktat du pourquoi tant d'idiots achètent des golf grises neuves alors quil y a tant de Jaguar noires xj6 d'occasion ?
Que c'est triste !
Et donc revenons au sujet : notre ami a t il eu des nouvelles ? Le soucis avance t il vers une résolution ?

18 juin 2016
6

"quelques jaloux ou autres grincheux" "pourfendeurs de la pensée unique (avec petite moustache ?)" "une vieille carcasse rouillée des années 60"

Dans ton post, on sent bien en effet cette volonté, cet acharnement à rechercher l'apaisement !

18 juin 2016
1

J'ai échoué pour le point Godwin qui était l'unique objectif (annoncé d'ailleurs).
Désolé

18 juin 2016
0

Au cours du récit de la triste histoire de Falconpilot, trois intervenants sont mentionnés … le chantier, le concessionnaire et l'utilisateur, qui, doit-on le rappeler, n'est pas le propriétaire . Le propriétaire n'est jamais évoqué !
Dit autrement : est-il possible à Falconpilot - et plus généralement à quiconque - de se dégager de sa LOA … ou éventuellement de solliciter l'appui de "son propriétaire" dans la gestion du différent avec les 2 autres parties ?

18 juin 2016
3

Les contrats de LOA "cèdent" toute la charge des problèmes à l'utilisateur. De pus, l'utilisateur doit (théoriquement) pouvoir restituer le bateau dans un état conforme (vétusté déduite) à la fin du contrat. Donc l'utilisateur doit entretenir le bateau et faire les réparations qui s'imposent (en garantie ou pas).
Donc, le contrat de LOA cédaient les droits qu'il détiendrait conte le fournisseur (= la patate chaude) à l'utilisateur à charge pour lui de diligenter à ses propres frais, risques et périls les actions contre le fournisseur. De même, le contrat ne prévoit aucune indemnité lorsque l'objet loué est indisponible car immobilisé au chantier ou dans le cadre d'une expertise.
C'est indiqué en toutes lettres dans les contrats (pour ceux qui prennent la peine de les lire bien entendu);
Certains trouveront cela pas juste, mais si le leaseur acceptait de supporter ces risques, il prendrait une marge (importante ?) pour ce faire et le coût de l'opération pour l'utilisateur grimperait en proportion. Et l'utilisateur ne veut pas payer pour que ce risque "potentiel" soit assumer par un autre... donc il l'assume. Dans la vie économique comme dans la reste, tout est une question d'équilibre

18 juin 2016
0

Merci de ses précisions … la question n'avait d'autre but que celui d'enrichir ma culture générale . ;-)

18 juin 2016
8

En tout cas le débat est intéressant. Au vu des messages privés que j'ai reçu, j'en tire une conclusion certaine : si ce fil avait existé avant mon acquisition, j'aurais été bien plus attentif au pipeau Bénéteau du concessionnaire local, car si j'en juge par le nombre de témoignages reçus, c'est un fait connu que ce sont des clowns.

Pour les autres enseignements :

  • Je passe sur les histoires budgétaires en indiquant simplement que sur les 20 dernières années mon budget plaisance a été bien moindre que celui de certains. J'ai perdu 3000 euros sur la revente de mon Grand Soleil après de nombreuses années d'utilisation, j'ai perdu très peu sur la revente du Sun Odyssey 42DS car j'ai cédé un leasing très intéressant pour l'acheteur, je n'ai rien perdu sur la revente du B57. Je suis conscient que malgré le super leasing sur le Sense, je vais perdre un peu plus sur cette unité, mais on ne peut pas gagner à tous les coups.

  • Le débat bateau neuf / bateau ancien a toujours existé, mais pour qu'un bateau soit ancien il faut qu'il ait été neuf.

  • Vu l'usage que j'en fais (navigation côtière, tous les jours, avec des tirées de 200 miles au maximum, je préfère ce bateau qu'un tank qui, une fois arrivé à destination, n'offre pas la même qualité de vie à bord, ne serait-ce que le plaisir d'être au raz de l'eau quand on est au mouillage avec une grande plage arrière ouverte. Sérieusement, les sceptiques devraient regarder ce concept, ça n'a rien à voir avec les Océanis ou les Sun Odyssey du voisin de chantier... Et je suis certain que ça va inspirer d'autres chantiers qui - eux - ont grâce à vos yeux !

  • Il ne faut pas oublier que c'est sur l'eau que se juge un bateau, pas au ponton et encore moins à la buvette. Ces carènes modernes à bouchains sont assez surprenantes compte tenu de leur largeur optimiste, et on file entre 7 et 9 kts dès 14 kts de vent réel malgré les sacs à patates de chez Incidences qu'ils osent appeler "voiles" (celles d'origine).

  • Moins sérieusement, je fais 3000 miles par mois depuis 30 ans, du Nord au Sud et d'Est en Ouest, avec 4 vrais TDM à mon actif (de point à point), donc je revendique le droit de choisir les miles à parcourir (et leur très faible nombre) quand je suis en repos, n'en déplaise à Mayko :-))))

En tout cas merci de vos réponses et quand vous voulez à bord, tout le monde aura compris que le rosé est au frais à la Grande Motte.

1

J'aime pas le rosé :litjournal:

18 juin 2016
3

"je fais 3000 miles par mois depuis 30 ans"
vous avez un bateau vraiment très rapide ....

18 juin 2016
2

Yes Sir ! Il faut lire 30.000 miles par mois (l'ordi m'a bouffé un zéro) à Mach 0.85 soit en moyenne 480 Kts.

Sur une carrière en comptant 10 mois par an sur 30 ans, et 60 heures de vol par mois, ça fait entre 9 et 10 millions de miles. Et je ne compte même pas les miles faites en bateau ! LOL

23 juin 2016
1

hahaha au depart j'avais rien compris
je ne crois pas que l'on puisse comparer un jet construit selon des regles de solidité et de securité draconiennes avec lles circuits de controle en triple ( je crois savoir) des tests de tolerance resistance vieillissement etc... qui volent dans des conditions atmospheriques infernales a 500nds ...avec un beneteau actuel pur produit de conso qui n'a subit aucun de ces test de qualité..
Ton metier n'a rien de commun avec la nav a voile si ce n'est le GPS et la physique des fluides

18 juin 201618 juin 2016
2

Vous savez quoi, Falconpilot? Pour le prochain bateau, revenez sur ce site et dites simplement: Hé les mecs, j'ai un budget de X milliers d'euros, je veux un bateau comme ci et comme ça et avec je veux faire ceci et cela. Qu'Est-ce que vous me conseillez? Attendez vous à une apothéose en forme de quintessence de la valeur ajoutée des commentaires disponibles sur ce site. Certains prendront leur pied, mais vous trouverez de la vraie info.
C'est quoi comme modèle, votre Falcon?

18 juin 2016
0

Hélas les Falcon sont de mes premières amours (20 et 900) mais aujourd'hui c'est Boeing qui fournit le bureau, après un passage sur Airbus dont je n'ai pas aimé le Dock & Go :-D

18 juin 2016
1

Chiche !. Pour à peu près les mêmes raisons que celles évoquées par FalconPilot, je suis également arrivé sur un Sense 46 neuf (apport 50% et crédit quasi gratuit sur l'autre moitiè). Sachant que je vis à l'année sur le bateau, que je privilégie le temps passé au mouillage et au port, que je n'ai pas l'intention de sortir si >F6 mais que je veux quand même rentrer si je me fais surprendre, que je monte et descend du bateau plusieurs fois par jour, enfants également, avec programme méditerranée, quels seraient vos idées ?. Dans un autre post, on m'avait parlé du Wauquiez PS47 (bien mais pas encore le niveau fonctionnel du Sense à mon avis), le Dufour Atoll 43 (pas fermeture carré), Sainte Marthe 46. Merci d'avance pour l'apothéose annoncée :-).

18 juin 2016
0

Si tu veux je connais un super concessionnaire Bénéteau, un vrai pro, expert en voile, pas escroc du tout, etc...... :-D

18 juin 2016
2

he bien moi je suis constructeur de cata et plusieur heonutes le save et c est vrai le suel mono qui pourrait m interresse c est ce sens 46 que je trouve super
biensur que je trouve ca cher mais c est un super canot et on ne trouve pas dequivalent sur le marche et c est vraiment un nouveau concept et les desordres de notres colegue peuvent etre regle
mais il aime son bateau car a aucun moment il nous adit vouloir redonner son bateau
c est la que beneteau est fort
ils ne s occupent pas de leurs clients et meme les bafous en donnant les clefs sans aucune festivite a la livraison
et les clients pas satisfait aiment leurs bateaux car pas d equivalent
bravo
et meme avec tout ca j aime ce bateau !!!
et je suis sur que le dock and go ca doit etre sympa et la c est un mauvais montage !!!
il faut arriver a le rendre operationnel ce canot !!!

18 juin 2016
0

"si ce fil avait existé avant mon acquisition, j'aurais été bien plus attentif"

D'autre fils existants traitent du même sujet, j'ai le souvenir d'un fil sur un Dufour 385 acheté neuf en leasing à port Camargue pas triste non plus, d'un Océanis 38(?) pas vraiment fini, d'un Bavaria à moteur livré avec des varangues et cloisons décollées, et en cherchant bien il y en a d'autres, plus ou moins graves.
Certains concessionnaires devraient s'appeler Les Frères de la Côte et arborer le pavillon qui convient.

18 juin 2016
0

Bonjour à Tous,
.
Je reviens sur ce fil.. et souhaite rester objectif, surtout en reprenant le contenu d'un intervenant...

Chantier > Concessionnaire > Client et vice-versa.
Avis divers, responsabilités engagées pour l'un ou l'autre, soit.

Je dis simplement, et croyez-moi, qu'il est possible d'obtenir avant son achat ou désir de s'informer, de la possibilité bien réelle d'obtenir une ... RADIOSCOPIE de l'unité convoitée, et le mot est bien choisi (je ne parle pas du simple Manuel propriétaire), via un concessionnaire sérieux !

Le demander, ou l'exiger avant quoique ce soit !

Un nouveau DEHLER 34' (groupe HANSE.. si décrié sur le Forum) est annoncé, premier exemplaire de présentation en fin de construction... Je prends l'exemple au hasard.
Et bien, je suis en possession de quasi tous détails (et plans à l'appui) de cette unité même pas encore présentée au public !!! Chantiers allemands.. vous aviez dit ?

Parce que JE l'ai demandé... et obtenu !

Comme quoi...

18 juin 2016
0

En d'autres mots.. La TRANSPARENCE est possible dès le départ !

18 juin 2016
1

Bonjour Tribal,
.
Tu as au moins quelque chose en mains, avant ton achat ?

Tu parles bien du distributeur, non ? Si toi client tu peux obtenir les infos désirées, le distributeur sûrement !

Documents en possession avant achat, cela peut changer les choses face à une partie adverse.

18 juin 2016
0

Et tu penses que cela va éviter les malfaçons ou l ignorance/ incompétence du distributeur? J ai du mal te comprendre...

18 juin 2016
0

bjr

tu as les specifications ..et donc .?

18 juin 2016
0

@blacker,
.
Les spécifications générales se trouvent sur leur site depuis deux ou trois mois...

18 juin 2016
0

je ne vois pas le rapport entre les ennuis de notre ami et le fait que tu possedes le detail de plans ou de specifications .
saua avoir contre signe avec un representant officiel de beneteau chaque plan et avoir un contrat qui en fait mention ...

19 juin 2016
0

@blacker,
.
Et pourquoi pas ?

19 juin 2016
0

@blacker, Exact, et ce n'est généralement peu le cas... en pratique !
.
Petit détail qui pourrait faire sourire beaucoup...

Je reprend notre exemple du nouveau 34' DEHLER (pour l'exemple toujours).
L'unité qui sera présentée prochainement, à reprendre leur descriptif, possède ses feux nav's placés sur les balcons. Or, en consultant leur douzaine de plans qui concernent les schémas de distribution DC, les dits feux sont placés.. en tête de mât !

Soit.. Simple détail, mais déjà source possible de contestation !

Je suppose que tu vois où je voulais en venir.
Si maintenant, face au "bon" concessionnaire qui t'a fait parvenir un ensemble de documents pour... t'informer au mieux, tu joins ces dits documents à ton contrat d'achat, LA et SUREMENT tu te donnes plus de chances pour mieux assurer tes arrières éventuellement par après.

Dans le cas de l'auteur du fil, sans doute un électricien marine aurait pu facilement déceler l'origine du problème, et/ou intervenir facilement.

Si se mettre autour d'une table n'est pas ou plus possible avec le concessionnaire ????

Bien à Toi.

19 juin 2016
0

@blacker,
.
D'accord avec toi... Et pas nécessairement avec divers Amis du Forum qui présentent la notion de GARANTIE légale.. comme la cerise sur le gâteau ! Mon avis n'engage que moi.

Soyons clairs, qu'est-ce qu'un chantier à a cacher ? Les processus de construction sont similaires, répondent aux normes EU, câblages électriques/électroniques normalisés, circuits plomberies tout autant, gréement dormant/courant sous-traités etc.. etc..

Note, et j'en souris, on m'a bien confirmé par deux fois le caractère confidentiel, non partageable, des infos communiquées par le chantier dont il est question ???

H&O est un forum très actif, et très surveillé par les chantiers. On le sait.

Loin de moi de prendre position, mais légalement, n'est-ce pas là un début de réflexion ? Tel est le but recherché.
Je rappelle encore que nous ne parlons pas du Manuel Propriétaire +- informatif suivant les chantiers, mais bien du contenu détaillé de ce qui n'est qu'au départ une coque.. vide.

A mijoter, vu le cout d'achat et charges d'une unité PLAISANCE !

19 juin 2016
0

@Falconpilot,
.
Je relève dans ta réponse ceci.

Je ne suis pas certain à ce type de communication. Mais pourquoi en fait ?
Sur ton BDC, il était inscrit document non contractuel ? Et pourtant tu l'as signé sans rechigner !
Spécifications techniques à titre indicatif ??? Tu as signé.
.
Le problème qui TE concerne est une application de garantie.
Et admets qu'en possession de documents clairs, précis, un électromécanicien aurait pu "remonter" le disfonctionnement sur ton unité, si pas d'en prévoir ou constater un autre !

Je suis moi même ex-pilote de notre Cie nationale belge défunte, pour information, et jamais n'ai laissé un " RED CAB" autoriser mon back-track sans réparation immédiate !

BAT.

19 juin 2016
0

OK ...mais trouver un concessionnaire qui va s'engager la dessus ...c'est pas gagne !

19 juin 2016
0

je partage ...mais pas optimiste sur le fait de trouver le concessionnaire/fabricant qui acceptera

19 juin 2016
0

Hum je ne suis pas certain qu'ils seraient disposés à ce type de communication. Quand on sait que sur les bons de commande (en tout cas ceux du concessionnaire Bénéteau dont il est question ici) il est inscrit "document non contractuel".. De quoi faire plier de rire un Juge.. Sachant qu'au surplus les spécifications techniques sont données à titre indicatif, le chantier se réservant le droit de les modifier sans préavis...

Mais à la fin de la journée, on veut un bateau qui marche plus que la doc d'un truc en panne, s'il fallait choisir l'un ou l'autre. La 1ère modif que je fais sur un bateau neuf est d'alimenter une VHF et la pompe de cale en direct sur une batterie de service... C'est pas documenté mais ça peut servir...

19 juin 2016
2

Ami de la Sabena, tu peux signer tous les papiers qu'ils veulent ou que tu veux, ce qui reste à la fin c'est la loi. S'il est écrit "document non contractuel" en dessous de "bon de commande" chez le concessionnaire Bénéteau, il est à l'avantage du client de le signer. En cas de litige sérieux, il vont se faire démonter par le Tribunal : en France un bon de commande libellé comme tel et adressé à un particulier est un document contractuel.
Ils démontrent dès lors la volonté de tromper et d'abuser de la confiance de celui qui signe. CQFD.

19 juin 2016
0

Dans les contrats de vente, les chantiers se réservent le droit de modifier les spécifications et fournisseurs par rapport à la documentation commerciale réputée (par contrat) purement indicative.

Ainsi, sur le mien, j'ai commandé le bateau croyant avoir un mat Sparcraft, il est arrivé avec un Selden (dans ce cas à ma grande satisfaction).

19 juin 2016
19 juin 2016
0

Je ne comprends pas que un type intelligent , pilote de ligne pointu en technologie
Sachant différencier le bon du mauvais, marin expérimenté prenne cette option qui sentait l embrouille dès sa sortie.
Qu il ait flashe sur un Sensé je conçois mais si le système incriminé était une option payante, je ne comprends pas.
Essaye de faire réparer puis trouvé quelque un qui va dissocier le propulseur du reste .
Bonne vav

19 juin 2016
1

Pas si simple. Avant de signer un truc pareil tu vas voir, essayer, toucher, etc. Ce fut fait au salon de La Rochelle 2014. Là on te fait rencontrer les grands manitous de Bénéteau (qui aujourd'hui sont aux abonnés absents comme par hasard) et qui te disent que pas du tout, la version 2.0 du D&G est très fiable, il est loin le temps où le saildrive se bloquait à 90° de l'axe du bateau, ce dernier allant s'échouer nonchalamment contre les caillasses de l'entrée du port.
En fait, renseignements pris à l'époque, c'était le pod (donc le saildrive) le maillon faible de la chaîne. Or ces braves gens, non contents de te vendre un bateau, te vendent aussi le financement (rien à dire de ce côté là, ils sont vraiment super chez SGB) et aussi une assurance.
Et là, on t'explique que l'assurance couvre le saildrive (et le moteur) 5 ans valeur à neuf. Donc si ton saildrive est mort, au pire des cas, ils te le remplacent non plus sous le régime spécifique de la garantie (2 ans mini) mais sur celui de l'assurance.

Alors tu signes, puisque le maillon faible de l'option est couvert.

Le seul truc qui n'est pas écrit dans le contrat c'est que tu dois passer par le Tribunal pour faire tes demandes de garanties. Les Juges n'ont que ça à faire : du SAV !

A part ça tout va bien.

Mais ils font un mauvais calcul.. Avec ce truc en panne le bateau n'est plus manoeuvrable à dire d'expert, constaté par Huissier, car le prop se met en route de façon intempestive. Ne pas assurer de garantie quand la belle saison arrive et ainsi empêcher le client de naviguer alors qu'il a pris ses congés annuels, ça fait tout de suite monter les dommages et intérêts...

19 juin 2016
0

On mettra ça sur le compte de la déformation professionnelle , à force d'être entouré de High tech.
Mais un bateau c'est construit à la truelle. On est plutôt dans la bricole.

RIen que l'idée d'avoir ce truc qui fait tournicoti tournicoton sous la coque, ça me ferai flipper, si ça se bloque à 90°, ça doit pas etre simple de s'en sortir, alors qu'un sail drive avec un propulseur, c'est déjà tout confort (mais ça peut procurer son lot d'emm...)
Dommage parce que pour ton programme, le Sense c'est un bon choix, toute considération budgétaire mise à part.

D'ailleurs c'est quoi le principe c'est vraiment un pod, un moteur électrique comme sur les paquebots, ou c'est un sail drive articulé ?

19 juin 201619 juin 2016
0

OK merci,
Ça me rassure pas, par contre j'ai fais qques recherches et c'est vrai que pour faire des ronds dans l'eau ça a l'air super .

m.youtube.com[...]/watch

Désolé je rigole, mais j'espère sincèrement que tu vas les clouer au pilori, ils le méritent et si ça pouvait faire un exemple..

20 juin 2016
0

Fly-by-wire et Drive-by-wire sont relativement bien maitrisé aujourd'hui.
Mais il y a eu une phase de test et d'apprentissage, pour les ingénieurs en premier, puis pour les intervenants de maintenance par la suite...
Et il y a eu des pertes et casses dans le process.
En plaisance cela descend doucement du haut vers le bas des strates du marché.
C'est en cours et loin d'être abouti. Il y a encore du boulot en perspective...
Les constructeurs automobiles ont appris à grands couts les exigences du système.
Les constructeurs aéronautiques, eux, avaient un avantage au départ, le relatif sérieux de leurs câblages et certifications (plus les redondances obligatoires qui sont spécifiques à l'aéronautique).
...................
Bien d'accord avec toi, tout est dans le câblage dans ton cas précis...
Tu montres ton installation à un gars de Dassault;
Il pleure!
Ou "pète un câble".

19 juin 2016
0

Le sail drive pivote à 360°, et le calculateur synchronise le propulseur d'étrave en fonction de la demande exercée sur le joystick. Le système prend la main sur la direction, et la barre est par conséquent bloquée en position neutre.
Il y a pas mal de démos sur youtube, et quand tu sais t'en servir et que le système marche, c'est vraiment parfait. Je rappelle que pour ce qui me concerne, ce n'est pas les composants qui sont HS, c'est visiblement un problème de faisceau électrique qui rend tous les composants inutilisables, avec ou sans le système en fonction.

19 juin 2016
0

Dans les commentaires de la vidéo : newsnetukil y a 4 ans
... Hmmm. Une «démonstration» plutôt inutile. Peut-être le barreur n'a pas été assez confiant pour essayer effectivement l'amarrage du bateau.

:mdr: :mdr: :mdr: :mdr: :mdr:

3

Pour vous amuser, calculez le prix d'une maison au kg, le prix d'une voiture au kilo, le prix d'un bateau au kilo, le prix d'un rafale au kilo .
Plus sérieusement j'ai fais mienne depuis longtemps cette phrase : je n'ai pas les moyens d'acheter pas cher.
exemple : tu as des chaussures à 50 € qui te font 6 mois et des chaussures à 300 € qui te font 6 ans, à toi de choisir.
Je dois être un peu conservateur, mon vélo a 45 ans, ma moto 22 ans, ma voiture 12 ans , mon bateau 25 ans, par contre ma chérie a 10 ans de moins que moi. Sourire

19 juin 2016
0

Oui jean marie, je suis d'accord sur le principe mais les objets qui durent c'est pas aussi simple de les trouver, le fait que cela soit cher ne prouve rien (la preuve avec le bateau de Falcon)...
J'aimerai bien acheter plus cher et être sur que ce soit de la qualité, j'ai l'impression que cela n'existe plus cette notion... Même mes mercedes d'aujourd'hui ne durereont pas comme les ancienne 300 D..

19 juin 2016
0

et moi des chaussure a 2 euro qui me font 3 ans !!!
donc tu achetes tres cher et pas moi !!!
biensur j achetes en deuxieme mains donc je triche un peu
mais mes timberland je les ai achete il y bien trois ans et 2 euro et de plus j ai du investir 1 euro dans un petit refit l annee derniere !!l
c est vrai c est chaussure d ete 7 ou 8 mois par ans !!

19 juin 2016
2

Si çela peut te réconforter j'ai des problemes pire avec Hanse depuis 3 ans. Va voir le site mon-bateau- Dehler, et malheureusement tu constateras, l'ampleur du nombre de défauts sur mon Dehler 41 grée en carbone. Hanse se moque des clients, et lorsque il a recu le rapport d'expert judiciaire, il m'a assignie en Allemagne pour essayer de faire annuler la procédure française. Pour les revendeurs locaux, pour moi Port Camargue, le probleme est le meme. De façon generale, je pense que beaucoup de revendeurs n'ont aucune surface financière et sont incapable d'assumer des ventes de plusieurs centaines de milliers d'euros.
Si demain je dois racheter un bateau neuf, il y aura un contrat rédige par un juriste et surtout une caution bancaire de 10 à 15 pour cent activable à première demande de tout défaut constaté pendant la garantie de deux ans. çela laisse le temps de faire quelques centaines de miles pour éprouver le bateau. Si tu veux m'appeler sur mon expérience judiciaire , mon telephone est sur le site.
Courage
bernard

19 juin 2016
0

tu peus dire ca pour te reconforter mais tu n arriveras jamais a faire un contrat de vente et l imposer a une grosse structure car il y a aussi beaucoup de client qui abusent

donc ok certainement fois comme apriori ton cas et le cas du sense 46 de notre ami
c est pas a l avantage du client mais aussi souvent c est les clients qui abusent et a mon avis plus souvent que dans l autre sens !!!!

19 juin 2016
0

"une caution bancaire de 10 à 15 pour cent..." si c'est toi qui la paye, tu auras tout ce que tu veux. Si tu veux que ce soit le concessionnaire ou le chantier qui la prenne en charge... tu n'auras jamais de bateau. Ils refusent de prendre le moindre risque préférant le faire supporter par le client.

19 juin 201619 juin 2016
0

Long fil très instructif tant sur les réactions des divers caractères que sur cette enième triste expérience de SAV raté avec possible suite judiciaire.
Dans une de mes vies le SAV était devenu la hantise du chantier, car c'est ce qui déterminait le bénéfice ou la perte (parfois très lourde) à la fin des comptes.

Il faut vraiment avoir des marges très importantes pour continuer à négliger cet aspect, et ça ne semble être le cas d'aucun des intervenants.
Bref à chaque professionnel son professionnalisme.

Puisque tu sembles (Falconpilot) non dénué de bon sens, doté d'une expérience marine indéniable, apte à tirer les leçons d'erreurs, voire des erreurs des autres et au vu des témoignages que tu as eu, tu irais demain chez un concessionnaire que tu ne connais pas plus que ça, acheter le bateau de ton rêve, comment aborderais tu la discussion, quels garanties penses tu pouvoir obtenir, quelles conditions de remise en main imposerais tu sine qua non avant de faire ton chèque?

Voilà qui serait surement très utile à d'autres, bref tous les conseils que tu aurais voulu avoir (mais que tu n'aurais pas suivi, ne croyant pas aux SAV aussi ratés)

20 juin 2016
1

Bonjour,
Disons qu'après avoir pu comparer l'achat d'un Jeanneau neuf et l'achat d'un Bénéteau neuf, je peux dire que la différence n'est pas dans le nombre de petits défauts à corriger, mais bien dans la qualité du revendeur. Pour le Jeanneau ils sont allés jusqu'à intervenir sur le bateau pour des choses que je n'avais pas vues mais qui ne leur convenaient pas. Des gens formidables, vraiment. Avec le revendeur Bénéteau, au 16ème recommandé avec mise en demeure de faire par l'avocat, c'est toujours le même silence radio.
Alors pour répondre à ta question, je crois que c'est comme avec l'humour (on peut rire de tout mais pas avec n'importe qui) : on peut acheter n'importe quel bateau mais pas à n'importe qui.
Les clowns d'ici sont à peine aptes à vendre des bagnoles d'occasion sur le bord de la nationale. Tu leur demandes de t'expliquer par quel miracle un voilier arrive à remonter le vent, ils te regardent avec des grands yeux ronds ! Ils n'y connaissent rien ! Je pense que quand on n'a pas de culture (générale) nautique il devient compliqué de vendre des voiliers...
Ce qui en revanche m'interpelle c'est le silence du chantier. Leur service juridique semble penser qu'ils sont protégés par le concessionnaire qui serait le seul à devoir rendre des comptes. Or (merci à l'Europe) il n'en est rien.. En cas de défaillance du premier, le second est appelé en responsabilité. La garantie vendeur est bien évidement renforcée par les obligations du constructeur...

20 juin 2016
1

J'ai lu le témoignage d'Antoine avec beaucoup d'effroi. Que le budget soit de 450'000 ou 50'000 euros ne fait rien à l'affaire. Cette aventure doit permettre aux prochains candidats acheteurs en LOA de trouver une parade a de telles situations. Je me rappelle avec beaucoup de nostalgie de la livraison de mon bateau neuf: un revendeur qui a su me faire apprécier chaque moment de la signature à la livraison finale. Quelle tristesse pour Antoine d'avoir été privé de ces moments heureux...
Bon courage et merci de ce témoignage utile.

20 juin 2016
0

ça me rappelle quand on m'a livré le mien (moins cher), un Jeanneau. C'était un « toutes options ». Une fois à l'eau, je me rends compte qu'il en manque 2. Je dis je ne peux pas payer dans ces conditions... ..

Il n'y a pas eu 5 secondes de discussion, on ne m'a pas dit avec le sourire on va voir ce qu'on peut faire, ils ont ressorti le bateau de l'eau.

à l'époque, il n'y avait pas les portables, et les cabines téléphoniques n'étaient pas à cartes, les pièces de 5 f défilaient pour téléphoner chez Jeanneau aux Herbiers. Ils ont daigné me rappeler. On a convenu qu'ils me remboursaient les options manquantes.

20 juin 2016
0

déjà , une recherche préalable avec les mots clés dock&go sur l'excellent forum hisse et oh auraient pu éviter bien des désillusions

je me méfie toujours du ratio bénéfice/usage sur emmerdement/cout pour toutes les usines a gaz du marché et c'est pas limité aux bateaux...

je parle en connaissance de cause, j'ai un park assist sur ma voiture dont j'ai fini par ne plus me servir du tout (-:
mais à la différence du dock&go je peu encore faire un créneau à l'ancienne si le système ne fonctionne pas ...

20 juin 2016
1

Je vais surement me faire taper sur les doigts mais je crois effectivement que pour progresser il faut des volontaires pour expérimenter de nouvelles choses. Dans un avenir pas si lointain que cela je pense que beaucoup de bateaux neufs posséderont cette option "Dock&Go", premièrement parce qu'elle sera au point et deuxièmement parce que tous les constructeurs l'offriront dans un "Pack" -
Rappeler vous des vitres électriques, fermeture centralisée, sièges chauffants: je me rappelle de mon père qui trouvait que c'était des gadgets qui pourraient bien tomber en panne.
Aujourd'hui, on a déjà: 2 barres a roue, le propulseur d'étrave..... tout cela paraissait déjà bien excessif ...Certains chantiers avancent et proposent des modèles différents d'autres se contentent de la tradition....Je trouve le concept du Sense (bien que déjà essayé par Dufour) intéressant même si ce ne serait pas mon choix; j'ai du plaisir à le voir évoluer... d'ailleurs j'en ai croisé un sortant de Cherbourg, vraiment très élégant sur l'eau....

20 juin 2016
0

un bateau bien conçu, un peu d'entrainement et un minimum de connaissance théorique (principe du coup de fouet sur le safran et qu'il faut toujours garder un peu de vitesse pour être manœuvrant)

on peut pratiquement tourner sur place, même sans propulseur d’étrave

évidemment çà ne règle pas le pb pour les bateaux ou le safran n'est pas dans le jet de l’hélice (cas des bi safran)

personnellement je pense qu'un système a jets directionnels a plus d'avenir que le pod orientable et probablement moins de contraintes techniques pour ce type de bateaux

c''est malheureusement peu développé mais çà pourrait faire l'objet d'un post spécifique

20 juin 2016
0

Le jet directionnel fonctionne, mais demande une installation à haute pression et se heurte à la faisabilité, en terme de cout, au marché actuel.
Cela demande aussi une installation hydraulique/eau complexe qui est partie du cout et relativement encombrante.$$$
Par contre en terme de fiabilité c'est, à priori, plus facile à fiabiliser que des systèmes concurrents.
Par contre le D&G est plus compact, fiable si bien installé, et surtout moins couteux, "industriellement parlant".
Les deux système demandent des commandes gérer par ordinateur, "xxx-by-wire" dans le "langage commun" des ingénieurs.
C'est maitrisé par certains, beaucoup moins par d'autres.

20 juin 2016
2

on oubli la somme engagée
on oubli le choix du bateau
on oubli le choix du Programme de nav
car tout cela ne concerne que tout en chacun et chacun choisi ce qui lui plait

ce qui est anormal, et ce quelque soit la marque, le Budget, etc, c'est la livraison d'un bateau, ou d'un bien quelquonque, ne correspondant pas a ce qui est prevu lors de la commande, et ce que ce soit la Couleur, les Options, la technique etc...
dans ce cas on ne devrait meme pas devoir discutter Avec le fournisseur/vendeur, " j ai comamndé cela, tu livres pas conformement au bon de commande, tu te bouges et tu regles le tout , sinon Tribunal"
et le Tribunal ne devarit dans ce tres beau pays, prendre plus de un mois pour regler cela.

20 juin 2016
0

Quel tribunal?
Tribunal de ommerce?
TGI?
Qui tu assignes?
Le constructeur ?
Le revendeur ?
Les 2.
Chaque avocat va essayer de montrer que ce n'est pas lui le responsable.
Les juges ne comprendront rien, ils demanderont une expertise qui sera à ta charge puisque tu es le demandeur, si l'expert ne se mouille pas, les juges seront toujours dans le noir, ça traîner, ça traîner et voilà. ....
Le constructeur et le revendeur ont déjà donné leur version, c'est la faute de l'autre. ....
Bref, c'est loin d'être réglé.
Par contre si tous les acheteurs se mettaient d'accord pour modifier le contrat de vente avec des clauses pénales sur délais non tenus ou malfaçons, les constructeurs seraient obligés de revoir leur approche du client.
C'est clair que je resterai toujours dans l'occasion et pas dans le neuf....

0

Tout ce fil me fait penser au match de foot d'hier soir France/Suisse, le ballon neuf est crevé avant la fin du match, les maillots des joueurs Suisse ne duraient pas une mi-temps et finissaient en lambeaux ( voir le prix d'achat en Chine et le prix de vente aux supporters ), ou est la qualité de ma vieille montre suisse ?

20 juin 2016
0

@Jean-Marie
Pour les maillots, je n'ai pas de réponse...
Mais pour les montres suisses, je peux te certifier que la qualité exigée par les marchés n'a jamais été aussi élevée qu'en ce moment ! ;-)

1

Je suis content qu'il y ai encore des valeurs sures, il faut tout faire pour les garder, achetons un peu moins de choses inutiles mais ne lésinons pas pour ce que nous voulons voir durer et compter dessus en toutes circonstances

20 juin 2016
0

moi je ne suis pas dutout de cette avis
je prefere du consomable
c est a terme beaucoup moins chere
et on change de temps en temps
souvent je prefere acheter moins cher pour pouvoir plus souvent changer !!
et en realite il n y a que certaine chose qui ont interet a etre tip top
en realite il ne faut pas de surquatlite ni de sous qualite
juste ce qu il faut ou il faut rien de plus !!!

20 juin 201620 juin 2016
4

Opinion très personnelle, tres discutable sur les plans économique et aussi écologique... Pour le reste c'est affaire de choix. J'avoue comme Jean Marie et Setubal plutôt opter pour des articles de qualité qui dureront longtemps et me feront plus plaisir, que des articles cameloteux à jeter après usage qui me laisseront frustré. C'est valable entre autres pour les montres, les chaussures, mais aussi les véhicules et... Les bateaux !

20 juin 2016
0

j aimerais connaitre
les bateaux et voiture jetable
ca m interesse
car moi j ai achete presque neuf il y a 7 ans un 4x4 chinois greet wall et je l ai solicite de facon importante dans des routes plus que difficille et apres deux ou trois petite modif
le camion se parte pas mal dutout et il ne m a coute neuf que 10 kdollard c est vraiment le quart du prix d une marque europeene
ok j ai casse une poigne j ai change quelque rotule mais sur le marche de l occase il vaut toujours 7 ou 8 mille dollar
donc 2 ou 3 mille dollar en 7 ans
ca n a rien a voir avec la depreciation que j aurais eu sur un bm ou sur un mercedes
40 000 euro neuf et encore
et maintenant ce serrait combien 15 000 euro de valuer residuelle
prete 25 keuro
a la qualite mais a quel prix !!
et pour juste duex ou trois details de finition !
en occasion peut etre mais surtout pas le premier acheteur
donc le marche de l occas pour les produits top
ou le bon marche en neuf en selectionnant !!!
car biensur tout n est pas bon a prendre !!!

20 juin 2016
0

ça flotte un 4x4 chinois ?

20 juin 2016
1

Je n'ai pas lu le contenu du topic dont je devine le contenu…
je dirais une seule chose:
Le choix du concessionnaire et donc de son gérant est très important car c'est ce dernier qui va conditionner le niveau de qualité de la vente et des services qu'il doit/devrait proposer.

22 juin 2016
1

Tu as parfaitement raison, il est clair que tout repose sur le concessionnaire, tant Bénéteau érige en méthode de gestion l’absolu non-contact avec l’utilisateur final. Au passage, question remontée d’informations, ils loupent carrément toutes les oportunités de s’améliorer puisque nous passons plus de temps qu’eux dans leurs bateaux et savons bien mieux qu’eux ce qu’il faut améliorer. Mais passons…

A propos de concessionnaire, et pour illustrer à quel point la fourberie peut être inscrite dans les fondamentaux, amusez-vous à lire le site de la Sté à qui j’ai à faire:

————
Conseil
Vous avez enfin trouvé à qui parler !
Evidemment, nous serons heureux si vous décidez de nous acheter un bateau
Mais ce n'est pas une condition préalable pour partager avec vous notre expérience et la passion de la mer. Et si vous finissez par nous accorder votre confiance, alors sachez qu'une fois le bon de livraison validé, nous restons disponibles :
• - Avec nous, les mises en mains peuvent s'effectuer sur 4 jours !
• - Nous régatons volontiers à vos côtés pour tirer le meilleur de votre bateau !
• - Plaisanciers, pêcheurs, ou grands voyageurs, nous optimisons votre bateau !
[XXXX] fait le pari de vous donner l'envie d'acheter un bateau pendant que d'autres n'auront de cesse d'essayer de vous le vendre. Alors naturellement, nous consacrons plus votre énergie à vous aider à aller au bout de votre projet, ou à profiter pleinement de votre bateau, plutôt qu'à user de gesticulations commerciales qui ne trompent plus personne.
———

Vous ne remarquez rien ? Ces vendeurs de soupe ont écrit (dernier paragraphe) qu’ils vont utiliser VOTRE énergie, et non pas la leur (NOTRE), à éviter les gesticulations. En clair tu es prévenu, ils vont te pomper toute ton énergie :-D

Lapsus intéressant, et message personnel : pas besoin de changer ta page en urgence, constat d’Huissier déjà fait. (Oui ce fil est très lu, dès lundi dernier il y avait échanges de mails entre tous ces braves gens scandalisés qu'on puisse parler d'eux. Pour le coup très drôle, nous serions tous des plaisanciers de « caniveau »… C’est écrit !)

22 juin 2016
0

Bon bah, du coup maintenant on sait de qui il s'agit.
Merci de nous avoir mis sur le bon .... chemin !

20 juin 2016
1

pour repondre a phaleg
nous consommateurs on achete a un revendeur pro, donc Tribunal du comemrce.
C est au revendeur de se debrouiller Avec le fabriquant a qui il achete.
J ai eu des annees une entreprise, je faisai de la vente de materiel, et bien je choisissai egalement mes fournisseurs en fonctions de leur SAV Envers moi, car c'eat moi qui etait respinsable Envers mes Clients.

20 juin 2016
0

sujet très intéressant quand à la garantie ,
ce qui dit solent est vrai ,bateau construit à la truelle ,marrant ,le mien il y a de la résine et de la colle qui bave de partout à l'intérieur,,
nous sommes tous des terriens ,et confrontés aux rapports humains qui ne devrait pas être ce qu'ils sont ,voir l'équipe jeanneau trop pro et sympa et bénéteau de l'autre contre un chèque de milliers d'euros et son silence dédaigneux ,je suis vert.
c'est sur que je n'aurais pas pris le d&g ,ni meme un propulseur d'étrave ,,horreur ,un trou dans ma belle carène ,
ou un rétractable ,non.
j'ai toujours aimé le c'était mieux avant !!,meme jeune lol,mais il faut bien admettre que non sur la majorité, en 1° mon smartphone que j'emporte avec moi avec toute ma maison dedans,
bon courage à falcon,entre 2 escales,moi je virerais contre remboursement le d&g en gardant le propulseur ,il y déjà plein de choses qui merde sur le voilier:)

21 juin 2016
22 juin 2016
0

Malheureusement j'ai subit les mêmes désagréments à la livraison de mon Hunter 36 qui était moins technologique. Par erreur de l'importateur je n'avais pas tout payé, ils sont intervenus 1 an plus tard quand au moment du bilan comptable ils se sont aperçu que je devais encore 5%.une fois payé plus aucune intervention.
450 k€ c'est beaucoup plus que 160 k€ pour mon cas. Mais certainement pas assez pour être pris en considération.
Courage.
Alain

23 juin 2016
0

Bonjour Antoine
En effet ça l'air difficile les mises au point ... A priori l'interlocuteur local pas à la hauteur ... Depuis ces dernières années la qualité des "habillages" me semblent en effet légers en comparaison à ce qui se faisait à l'époque . Essaie de contacter un autre concessionnaire plus scrupuleux de défendre la marque qu il représente .. Ou le sav du groupe directement expliquant tes déboires ...
Bon courage

23 juin 201623 juin 2016
3

Bonjour à tous,
Dans le prolongement du message d'Ugo du 12 juin 2016, le "patron" de Bénéteau est Hervé Gastinel qui possède à Pornichet un Sense 55 : Voiles et Voiliers février 2016 page 29, Voile Magazine février 2016 page 24.
Les déconvenues d'Antoine lors de son achat pourrait donner l'occasion de lui écrire directement afin de lui présenter la réclamation et de trouver une solution amiable.
Bonne journée.
Pouli44

24 juin 2016
0

@pouli44 c'est bien de développer j'avais pas eu le temps de le faire.
voir mon post du 12 juin :

Ecrit au nouveau pdg il a aussi un Sense !

dimanche 12 juin 2016 14:44 ;-)

23 juin 2016
0

Il a pris la direction en septembre de l'année 2015.
Laisses le partir en vacances cet été pour qu'il se fasse enfin une idée de son matos, l'ancien de saint gobain.

24 juin 2016
0

D'après l'article il avait le Sense avant d'entrer chez Bénéteau et le chasseur de têtes lui avait demandé quel genre d'entreprise il voulait manager il avait répondu Bénéteau ça me plairait ...et l'autre de lui répondre...justement je suis mandaté par Bénéteau ! :-)

23 juin 201623 juin 2016
0

Bonjour, j'ai eu l'occasion de visiter un Sense dans un salon. Vérifie quel type de tableau de commande Yanmar a été installé. Celui que j'ai vu avait un tableau sur l'arrière tribord du cockpit, complétement exposé aux vagues et à la pluie avec des interrupteurs non étanches et non des poussoirs étanches.

Il se trouve que deux semaines auparavant, 2 jours après avoir changé mon moteur livré avec ce tableau, dans une forte pluie tropicale, au mouillage à l'apéro, le démarreur subitement se mettait en route et impossible de l'arrêter. Yanmar m'a sans frais changé mon tableau, mais je me suis retrouvé pendant deux semaines en croisière avec un seul moteur.

La magnifique nana du salon a pris ma remarque de fort haut.

CaptainRV

24 juin 2016
0

Merci bcp pour l'info. Celui du 46 est semi-protégé, par un panneau plexi, et les poussoirs semblent étanches... Pour l'heure pas de démarrage intempestif à déplorer, mais restons vigilants !

24 juin 2016
0

Falconpilot je suis attristé de voire encore en 2016 qu il n a pas de sav correctement , pour ma part qui est travailler dans un chantier le sav était réactif mes avait du mal a nous faire remonter les infos pour nous en production , ces pour ça que j allait très souvent dans les bureaux pour en savoir plus afin d amélioré les choses . que tu est des soucis sur un bateau neuf ces normal ces ce que l on appel le neuvage et ça dure environs deux ans , je pense que tu est pas passer par le bonne interlocuteur des le départ ce qui fout le bordel , je trouve dommage que tu n est pas de réponse de la maison mère et qui laisse sont image ce dégradé . bon courage a toi cdt

25 juin 2016
0

Je découvre ce post et n'ai pas eu le courage de tout lire, j'ai juste été attiré par le titre.
Je suis l'heureux propriétaire d'un Sense 50 depuis aout 2012, avec le dock and go. il est vrai que j'ai eu des difficultés de mise au point jusqu'à juin 2013.... Le problème venait du coupleur qui fait fonctionner le propulseur en 24 v. Cette panne n'a été détectée par le concessionnaire de St Cyprien que tardivement (le propulseur fonctionnait mais n'avait pas de puissance suffisante lors de vent de travers). Le coupleur a été changé et depuis tout va bien. J'ai quitté St Cyprien pour une virée en Italie en juin 2013 pendant ce trajet, j'ai eu un petit souci de vaigrages qui se décollaient en dessous du rouf et le concessionnaire d'Antibes est intervenu mais a fait un tout petit éclat sur la table du carré , une table neuve m'a été envoyée à Ajaccio où le concessionnaire local a effectué le remplacement. J'ai laissé le Sense en Sicile de octobre 2013 à mai 2014. Je suis ensuite parti vers la Croatie jusqu'en octobre 2014. Dans l'hiver 2014, j'ai été contacté par le SAV BENETEAU qui souhaitait faire une mise à jour du Dock and Go en garantie et cherchait à savoir où était le Sense. Il était hiverné en Italie à sec et nous nous sommes arrangés pour caler l'intervention en garantie en mai 2015 le jour où j'arrivais. j'ai encore navigué avec mon Sense toute la saison 2015 sans aucun problème, sauf quelques jours avant la fin de ma saison fin septembre, là j'étais à Dubrovnic et suis tombé en panne de batterie du propulseur en faisant une manoeuvre de port. J'ai demandé sur place à ce qu'on m'envoie un electricien qui est venu 1/2 heure plus tard et m'a demandé si j'étais encore garanti. Je n'étais plus garantie depuis aout 2015 soit 3 ans. Sans que je n'ai rien demandé, l’électricien m'a envoyé le représentant BENETEAU local (une boite de location de BENETEAU mais pas un concessionnaire) qui m'a dit : c'est le coupleur qui fait également chargeur des batteries du propulseur qui est en cause. "Attendez, il a déjà été changé une fois" ai je dis (avec mon très mauvais anglais) ce à quoi il m'a été répondu "bougez pas, je vais voir ce que je peux faire). 2 jours plus tard, un nouveau coupleur/chargeur m'était envoyé par BENETEAU et changé en garantie, après que j'ai eu un contact TRES agréable avec le SAV en France qui a accepté de prendre la réparation en charge mais pas les batteries pour le cas où elles auraient besoin d'etre changées compte tenu qu'elles avaient déjà plus de 3 ans (heureusement elles étaient toujours en bonne forme). J'ai également laissé le Sense en octobre 2015 au même chantier en Italie, à sec. Mais j'ai une table de cockpit montée sur un vérin électrique qui ne marche plus, mais je ne m'en sers jamais (elle permet de baisser la table et d'y installer des cousins de bain de soleil). J'ai parlé de cette panne lors du salon de Paris cette hiver et également d'une difficulté de manoeuvre de la drisse de GV et de son écoute qui passent sous un faux pont à travers de filloirs en non de poulies, ce qui génère trop de frottements. Le responsable du SAV BENETEAU que je connais maintenant m'a expliqué connaitre ce problème de frottement excessif car ils ont modifié le cheminement de ces cordages sur les nouveaux modèles et également fait une adaptation sur les anciens modèles, mais cette modification est hors garantie et assez cher et ma table n'était plus garantie non plus...... mais à titre commercial une proposition m'a été faite : on ne fait rien pour la table mais on prend en charge la modification avec pose des poulies en lieux et place des filloirs. Il était prévu que je supporte la main d'oeuvre que je devais négocier avec le chantier en Italie, mais après réflexion BENETEAU a préféré envoyer 2 techniciens en Italie pour faire la modif qui nécessite une découpe dans le rouf. L'ensemble a été effectuémoyennant une participation de 1600 € de ma part, que je trouve TRES raisonnable.

En résumé, et de mon SEUL point de vu :
Le concessionnaire a des moyens techniques limités et doit assumer financièrement les problèmes de mise au point.
Le SAV BENETEAU a vraiment envie que les clients soient satisfaits et fait ce qu'il faut pour cela.

Pour confirmer ma conclusion, je vous raconte un petit détail :
j'ai un code zero, il est grée avec une drisse en Dynema qui est moufflée, elle est donc amurée en tête de mat, redescend à l'emerillon frappé en tête de la voile, remonte en haut du mat (elle est donc double) et redescend à l'intérieur du mat jusqu'au cockpit. Après une dizaine d'utilisations, du coté de solenzara, en Corse avec un vent de 15 noeuds forcissant, il m'a été très difficile d'affaler mon code zero, la drisse twistant (c'est à dire que les 2 brins montant et descendant se vrillaient l'un sur l'autre créant un frottement d'autant plus important que l'on tire dessus).
le Dynema a une "memoire de forme" en une fois vrillé il est mort. Mon code zero avait été commandé en même temps que le bateau mais pas à BENETEAU, le concessionnaire l'avait lui même commandé à la voilerie de St Cyprien. Devant l'inertie du concessionnaire à changer cette drisse (environ 800 € plus le montage en Italie) BENETEAU, m'envoyant un technicien pour la mise à jour du Dock and go, a pris l'initiative du me fournir gratuitement cette drisse et de règler le probleme directement avec le concessionnaire. Moi, je dis BRAVO et MERCI BENETEAU.

Olivier.

25 juin 2016
1

Merci Olivier pour ton témoignage, qui me redonne espoir ! Il y aurait donc un SAV BENETEAU ? Tu as un numéro de téléphone ? Un contact ? Car même quand tu regardes les pages jaunes, Bénéteau n'est pas franchement dans l'annuaire... Merci pour ton aide !

25 juin 2016
0

Nusepalelice : "Le responsable du SAV BENETEAU que je connais maintenant [...]."

En effet, avec son aide tes échanges avec Bénéteau devraient être grandement facilités !

25 juin 2016
0

Bonjour,
Attendez quelques jours que j'ai le temps, je vais poster sur ce fil mon expérience similaire suite à la livraison hier de mon sense 43 neuf.
Bien moins loin qu'à l'étranger, juste à :.....La grande Motte (tient donc !!!).
Vous verrez que l'auteur de ce fil sera "l'arroseur arrosé."
Ne lui en déplaise, on ne peut pas laisser passer et dire n'importe quoi, surtout quand la réalité est toute autre et totalement l'opposé.
Ce qui laisse un sentiment diffus sur ses réelles intentions qui, je pense, n'avaient d'autre visées que de nuire à la marque, au concessionnaire ou autres.
Cela fait plusieurs jours que je suis ce fil et prépare mes réponses, en attendant que l'évidence éclate d'elle même.
Merci Nusepalelice, je vous rejoins, il faut que les lecteurs aient toutes les infos de situations vécues, et non pas des récits ubuesques qui n'ont aucune crédibilité tant ils sont gros.
Personne ne sera trompé.
J'en dirai plus plus tard, même expérience que Nusepalelice, donc...
Là, je vais naviguer sur mon nouveau bateau très bien préparé.....
PS : je n'ai aucune action dans la boîte, et aucun intérêt à les venter (j'avais avant un Bavaria neuf depuis 2010, la préparation n'était pas du tout la même que Beneteau, mais tout de même un super bateau (B40 vision)).

25 juin 201625 juin 2016
1

Moonlight

je n'ai pas de beneteau et pas parti prenante dans l'affaire
je constate et déplore simplement ce qui arrive à Falconpilot.
.
juste pour dire que Falcon.. ne dit pas que TOUS les Sense sont mauvais et plein de défauts ( ou alors je n'ai pas bien lu ou compris ) mais il raconte les problèmes qu'il a avec SON bateau pas avec celui des autres.
.
MON train etait en retard ......... les 10 d'avant étaient à l'heure.
oui je sais c'est étonnant !!

JF

PS: Falcon... nous a donné sa profession. la tienne est elle au BE bénéjano (lapin )

25 juin 201625 juin 2016
12

@ MOONLIGHT : Et quel serait son intérêt selon vous? Faire baisser l'action Bénéteau? Faire licencier le patron de la concession parce qu'il fricote avec sa fille ainée?

Ce n'est parce que l'acheteur d'une Peugeot 607 à Monbéliard est super content de son achat et de sa relation avec Mr S. Morteau, directeur de la concession, qu'un acheteur de la même Peugeot à Aix, propriétaire d'une 607 dont rien ne fonctionne comme prévu, sera content de sa relation avec Mr Calisson, directeur de la concession locale !

Pourquoi parce que vous êtes content est qu'un autre ne l'est pas, y voyez vous immédiatement et insidieusement une volonté de nuire ?

Il estime être floué : Il le dit. Il a le droit de le dire.

Rien ne vous empêche de dire que vous êtes super content. Vous avez le droit de le dire.

L'un n'empêche pas l'autre et il me semble inutile de bâtir un quelconque complot ou procés d'intention là-dessus.

Thierry, sur Troll

25 juin 2016
0

Tout à fait d'accord.
On a bien le droit de dire ce que l'on pense.
En mal, ou en bien.
Moi c'est en bien.
Ce que je disais, et vu le récit de l'auteur de ce fil et son contenu, en regard de mon expérience, il est peut être utile que les heonautes ait l'info.
D'autant que cette histoire est tellement ubuesque que pas grand monde ne l'aura crue.
Pas moi en tout cas.
Il doit y avoir autre chose, très certainement.
Qui comme par hasard n'est pas raconté.
Il y a trop souvent un malin plaisir pris de critiquer, descendre en flèche.
Sur la plupart des posts, on ne lit que des congratulations se transformant en critiques, jalousies, méchancetés gratuites.
Quand ça va pas, il faut le dire.
Quand ça va bien aussi.
Et comme je croise beaucoup d'amis satisfaits, comme moi, je pense que l'on se doit de faire la balance devant des critiques tellement énormes qu'une autre vérité se doit d'être écrite (sans tomber dans la béatitude car il y a souvent des erreurs à corriger, souvent avec un peu de communication et de discussion, les problèmes s'arrangent avant de se jeter sur sa machine à écrire des recommandés avec AR).
Après, chacun la sienne (de vérité).
Je ne bati aucun complot, rassurez vous, j'ai autre chose à faire.
Pour L'auteur de ce fil, par contre, je persiste en disant avoir un sentiment diffus sur ses réelles intentions.
Mais qu'il dise ce qu'il veut.
Moi aussi.

27 juin 2016
1

vous aurez bien sur remarqué que Nusepalelice s'est inscrit sur le forum le 25 juin, etque son profil est vide a part la photo du bateau :whaou:

25 juin 201625 juin 2016
4

"Quand ça va pas, il faut le dire.
Quand ça va bien aussi."

"Mais qu'il dise ce qu'il veut.
Moi aussi."

C'est exactement ce qui se passe.
Où est le problème ?
Vous êtes satisfait vous expliquez pourquoi , lui ne l'est pas et il explique pourquoi.

En revanche, quand vous dites "avoir un sentiment diffus sur ses réelles intentions" vous initiez un autre registre, celui du doute quant à son honnêteté.

Vous évoquez ses "critiques tellement énormes", en effet, elles le sont et vous nous mettez en garde à ne pas tomber non plus dans ce vous appelez la "béatitude" qui est pourtant le sentiment que j'ai eu en lisant le post de Nusepalelice (qui pourrait aussi prendre pour pseudo Nusepalesneurones) et que pourtant vous "rejoignez" sans nuance malgré votre propre mise en garde.

Certes, vous ne bâtissez aucun complot mais admettez que ça ressemble quand même un peu aux premières fondations d'un bel édifice à construire.

25 juin 2016
2

Alors je me permets une explication.
En client lambda, j'estime avoir le droit aux garanties (légales mais aussi "normales") sur un produit de ce type. Rien de plus, rien de moins.
Le problème auquel je dois faire face est la compétence globale du concessionnaire. En vente, ils ne sont sans doute pas mauvais. Ca se complique dès que tu parles technique. Il y a un technicien et un apprenti, le reste est sous-traité. Ce n'est pas la concession qui prépare les bateaux (en tout cas quand le mien est arrivé). Je me souviens qu'un Sense 50 est arrivé quelques jours avant mon 46, le mât - préparé par un intervenant extérieur - est resté par terre 3 semaines à l'entrée de l'aire de carénage, faut d'avoir maté le bateau.

Ce qui devait arriver arriva, un engin a roulé sur ledit mat, une barre de flèche pliée, ça aurait pu être pire. Le propriétaire du 50 n'en a probablement jamais rien su.

Cela dit, lors de la préparation de ma coque, heureusement que le travail a été confié à un sous-traitant. Qui a constaté un faïençage et me l'a dit cash.. J'ai envoyé plusieurs recommandés pour me border, y compris à Bénéteau, jamais cela ne m'a été confirmé ou même acté par écrit, malgré mes demandes. Heureusement qu'un expert passait par là et m'a fait un compte rendu...Et j'ai une communication de la concession vers Bénéteau, obtenue presque sous le manteau, qui acte le problème si un jour il devait y avoir des suites...

Bref ici on se débrouille par soi même, et j'ai rectifié environ 70% des snags. Ceux qui restent, après un an, je ne peux les changer moi-même, et la loi me donne le droit de réclamer que ces défauts soient corrigés. Une charnière par ici, un micro ondes par là, des mains courantes qui bougent de partout, le Dock & Go, bref à ce prix là ça peut marcher.

16 recommandés plus tard, et 2 lettres d'avocat envoyées, pas de réponse. L'an dernier, sur mes demandes de garanties faites en Juillet, ils sont passés fin Août...

Le seul moyen de les faire bouger, c'est que leurs histoires sortent en première page de Google. Ca ça les embête. Ils ont même changé leur site internet suite au message d'avant hier. Ici tout le monde en parle sur les pontons, et tout le monde a constaté leurs déficiences. C'est le principal : que d'autres ne se fassent pas avoir.

Je précise que je m'entends super bien avec tous les professionnels du nautisme dans le secteur, c'est pas comme si j'étais le ronchon de service ou l'emmerdeur local. Bien au contraire, on se fait des bouffes, etc. Bref, on parle on parle mais rien ne bouge. Audience bientôt fixée au TGI, je vous donnerai des nouvelles.

25 juin 2016
5

Marrant.....il y a quelques post ici plus haut (Nusepalelice par exemple) qui sentent le rattrapage du service relations publiques Beneteau à plein nez avec toute la subtilité d'une éléphante en rut dans la manière de procéder...

Un client satisfait aurait rédigé un post beaucoup plus court du type: "Je suis désolé que tu ais eu ce type d'expérience, moi tout se passe bien pour le moment, je croise les doigts pour que ça continue..." :-p :-p :-D

25 juin 201625 juin 2016
0

parce que le service relations publiques de Bénéteau aurait selon-toi pris le soin de dire aussi du bien de Bavaria dans son post ? :tesur:

[edit] et je suis pas bien réveillé, tu parle du post de nuspalelice, et je te réponds sur celui de MOONLIGHT, il va bien le gars, cherchez pas docteur… :doc:[/edit]

25 juin 2016
0

non ,mais la je reve ,,

trop c'est trop ,
un sav improbable ,surtout à l'étranger !

25 juin 2016
2

C'est juste une opinion. le nom "BENETEAU" apparait en majuscule au moins 5 fois. Pue la com.

25 juin 2016
0

Bah le problème qu'il y a à citer le SAV BENETEAU comme vous le faites, c'est que si vous tapez SAV BENETEAU dans Google, ce fil ressort en première page. En clair, c'est pas sympa de votre part d'écrire SAV BENETEAU MEDITERRANEE en gros comme ça. :-D

25 juin 2016
1

...c'est le risque de faire mal son boulot dans un monde globalisé. Il n'y a plus de place pour que les branleurs puissent se cacher. Si vraiment c'est le SAV de Beneteau qui se cache derrière ces posts (ce que je pense probable), c'est préoccupant car cela voudrait dire qu'ils sont également incompétent dans la com. Une bonne com. aurait été: (en toute transparence quant à l'auteur du post). "Nous somme désolé d'apprendre l'expérience que vous avez eu avec nos produits et mettront tout en oeuvre pour...etc...."

25 juin 2016
0

...en tout les cas une "bonne" boite t'aurait contacté dans la journée ou le post est mis en ligne pour négocié avec toi un bon post ou tu écris que tout est rentré dans l'ordre. Ca parrait idiot mais un fil comme ça peut littéralement coûter des millions d'EUR (voir dizaine) dans un secteur ou les marges sont comprimées. Du temps d'Annette Roux elle serait venue sonner à ta porte avec une camionnette de techniciens dans les 5 heures du début du fils. Maintenant je ne connais pas la part du marcher d'exportation chez eux, peut-être ils se disent que temps que le fil n'est pas en anglais dans un blog de voileux anglosaxons ils ne risquent pas grand chose.

25 juin 2016
0

ca devient palpitant...entre le gars qu s'inscrit juste pour se plaindre ( et dont on ne trouve pas le nom dans les equipages d'AF) , celui qui fait part de son experience avec un vrai nom , celui qui est la depuis longtemps et qui vient de recevoir son jouet .....

c'est peut etre la bagarre de l'achat par des particuliers versus l'achat pour defiscalisation ( ou gain de taxes) .

bref un fil sur le cote obscur !

25 juin 2016
2

Hmmm je suis inscrit sur H&O depuis depuis... Allô l'équipage ? 2007 ou 2008 ?

25 juin 2016
0

12/01/2008 ;-)

25 juin 2016
1

bon, je sais qu'en théorie tu peux pas lire mes posts, sauf si tu affiche les messages grisés…

tu doit avoir un sérieux problème quelque part dans la vie, et aussi un manque cruel de connaissance du monde moderne, parce que vois-tu, y'a un bon moment qu'un pilote de ligne français peut bosser pour autre chose qu'Air France… :litjournal:

26 juin 2016
0

Je me permets d'ajouter à ta remarque - parfaitement exacte - que pour fouiller dans les listes du personnel navigant Air France, il faut disposer d'un nom à chercher ou d'un matricule, voire d'un trigramme. Or je ne pense pas avoir donné quelque information de ce style... Intéressant... Une idée Blacker ?

25 juin 2016
6

On va faire plus simple et plus convivial !
Puisqu' il y a des intervenants qui sont dans le coin, j'invite toutes celles et tous ceux qui veulent essayer un Sense 46 (super bateau) à passer !
Le rosé est au frais, et je montre objectivement à qui voudra les "petits" défauts du bateau (et ses grandes qualités d'ailleurs).
Invitation sérieuse, autant en profiter pour passer du bon temps sur l'eau...
On verra qui raconte quelles bêtises...

25 juin 2016
10

C'est sympa, mais tant qu'à faire je préfère monter à bord d'un bateau sans problème.

Je préfère donc attendre les invitations de Moonlight et de Nusepalelice.
Par mesure de précaution, je passerai quand même prendre une bouteille de rosé sur ton boat.

25 juin 2016
0

Yves, là, tu m'as fait beaucoup rire (et ce soir, particulièrement, ça m'a fait du bien. merci.)

26 juin 201616 juin 2020
0

Hé bien, que de mots pour ne rien dire.
Non, je ne suis pas le SAV BENETEAU (en majuscules parce que SAV est une abréviation et BENETEAU une marque).
Par contre, je ne suis pas un mec compliqué, et j'aime discuter calmement, je ne brandis pas les LRAR à tour de bras. Moi aussi, j'ai eu des problèmes de mise au point sur mon Sense, par exemple le micro-onde :
le jour de la livraison "on" m'a remis un fusible en me disant : gardez le bien car il a déjà sauté lors des essais ! 2 jours plus tard mon épouse veut utiliser ce micro-onde et là, fumée et odeur de plastique brulé en 2/3 secondes. Une vis avait traversé un élément du four. C'est inadmissible mais 2 mois après j'en avais un neuf, il n'y avait pas besoin de s’énerver.

En 2003 j'ai acheté un Océanis 393 neuf à St Cyprien et j'ai rencontré un couple qui a acheté le même bateau en même temps que nous chez le même concessionnaire. Nous avons tiré quelques bords ensemble. Moi, j'ai été très satisfait du rapport avec mon concessionnaire mais je sais que ce couple n'a pas été content, par contre je ne sais pas pourquoi ni quels étaient leurs problèmes.

Je redis haut et fort que le SAV BENETEAU s'est montré plus que correct à mon égard, j'avais une petite bande qui jaunissais sur le rouf juste au dessus des paupières de hublots et un début de fissuration au milieu de l'arceau (voir photos) : tout ça a été repris lors de l'intervention du SAV le 8 et 9 mai 2016 à BARI (Italie).

Le responsable du SAV BENETEAU s'appelle Christian PRAUD.

Le sujet de ce post c'est : expérience vécue lors de la livraison de mon bateau neuf. Je pense qu'il est très intéressant de raconter ses expériences bonnes et mauvaises mais suposer que Falconpilot veux faire baisser le cour de l'action BENETEAU ou que Nusepalelice fait parti du SAV ou je ne sais quoi encore : que du blabla sans fondement.

Mon Sense est actuellement à Lavrio en Grèce et j'y serais vendredi soir (01 juillet) si vous êtes dans le coin n'hésitez pas à passer nous voir. Pendant les 15 jours ou je l'ai laissé j'ai fais refaire mon lazybag, les bandes anti UV de mon génois et trinquette ainsi que le sac de pont de mon code zéro, peut être que j'aurais à vous dire que je suis très content ou peut être pas du tout.

Voila 2 grands messages de suite et j'en suis fatigué !

entre parenthèses, j'avais ouvert le site Hisse et oh pour rechercher des articles comparatifs entre Grèce et Croatie et je n'ai pas trouvé. Mon avis est que la Croatie est plus agréable vue de la mer car en Grèce, j'ai trouvé les iles arides alors que les iles du sud de la Croatie sont verdoyantes. J'aime bien les petits mouillages où on peut porter une aussière à terre frappée sur un arbre avec le chant des cigales, ce qui n'ai pas possible dans les Cyclades par exemple.

Olivier.

26 juin 2016
1

Le SAV de BENETEAU est inexistant du fait de leur fonctionnement. C'est au concessionnaire d'assurer le lien. Ce qui ne se fait pas du tout, tout du moins dans le Sud Est. Aussi, Beneteau ne peut pas progresser du tout. C'est pour ma part un fonctionnement inadmissible, et seuls des procès les feront bouger. Alors, oui pour le mot mépris.

26 juin 2016
8

Mais non , le problème va être réglé en deux coups de cuillère à pot :
N'usepaslhelice se met en rapport avec le SAV BENETEAU ( en majuscules svp ) et lui demande d'intervenir chez Falconpilot de la manière aussi diligente et efficace qu' il a expérimenté . Le dock 'n go est réparé , tout le monde rentre chez soi , tout le monde est content sauf les avocats qui tirent un peu la gueule et ..... on débouche le rosé entre heossiens de bonne compagnie . Alors ?

26 juin 2016
0

Je ne suis pas certain qu'on achète un bateau à des gens, qui qu'ils soient, pour s'en faire de nouveaux amis. Cela veut dire qu'on leur donne un chèque, et que si tout va bien sur le bateau, on n'a aucune raison de continuer à se voir.

C'est l'esprit dans lequel je suis. Je me fous pas mal que ces gens soient sympas ou non, je veux qu'ils fassent leur métier. Rien de plus, rien de moins.

Alors pour abonder dans ton Sense, oui, si le bateau allait bien ou si il y avait une réponse à mes demandes de garanties, on n'en parlerait même pas. Ni ici, ni sur les pontons. Un an que ça dure, quand même. Les recommandés représentent finalement un moindre mal, surtout au vu de ce qui se profile au plan judiciaire.

Alors voilà ce que les anglophones appellent la "bottom line" : si tu ne veux pas prendre des recommandés et deux procédures, n'attends pas un an pour assurer les garanties. Un an, c'est long. Ce sont 365 occasions de venir sur le bateau. Les clefs ont toujours été à disposition.

Mais si tu ne fais rien pendant un an, il est normal de te prendre un retour de bâton. Juste parce que le législateur a fixé les règles du jeu par des lois, qui s'appliquent à ton activité de professionnel de la plaisance, et qui t'imposent d'assurer les garanties. A un moment, la fête est terminée et le réveil risque d'être douloureux.

Bon.. On le boit quand ce rosé ? C'est quand même du Puech Haut, pour être tout à fait précis sur ce sujet de première importance ! :-D

Et venez essayer le Sense, c'est un très bon bateau.

26 juin 201626 juin 2016
0

Ce serait avec plaisir mais la route serait très longue.

Et puis, avec la veine que tu as, j'aurais peur que nous ouvre une bouteille bouchonnée.
Remarque, dans ce cas, on demanderait l'intervention du SAV PUECH HAUT.

(Comme me l'a appris Nusepalelice dans son post, j'écris en majuscules parce que SAV est une abréviation et PUECH HAUT un château)

27 juin 2016
0

Je suis preneur de l'invitation non pour le rose mais pour l'essai :)

26 juin 2016
0

Mais non ! Le Puech Haut rosé a un très joli bouchon en cristal. Pas de risque. Le seul coup de pas de chance qu'on pourrait avoir c'est de faire monter un rabbit à bord (vu ton avatar)... :-D

26 juin 201616 juin 2020
0

Puech Haut , connais pas , mais je fais confiance , celui que je connais , c'est le Rosé d'une nuit de Chateau Lacoste ( coteaux d'Aix )
Par contre Sense , je connais un peu , j 'ai été invité à un essai du 55 par Benetau ( him self ) lors de sa sortie , essai avec 20 noeuds de vent très concluant . Pour le retour , le responsable n 'a pas voulu se servir du dock'n go . Et c'est rentré tout seul ( faut dire qu'il y avait de la place autour.)

26 juin 2016
1

@ Falconpilot : je m’apprêtais à quitter ce post sans rien n'y ajouter, mais quand même je me permets un petit conseil bien que je n'aime pas utiliser ce mot : téléphone chez BENETEAU et demande à parler à Christian PRAUD qui est donc le responsable du SAV.
Tu auras au téléphone un homme sympa et désireux de faire avancer les choses. Si tes problèmes sont du ressort du SAV BENETEAU et qu'elles sont justifiées, je suis absolument certain que tu sera écouté et s'il te dis non, il te dira pourquoi.
Tu peux lui parler de Nusepalelice Sense 50 coque n°62.

Olivier.

27 juin 2016
0

les espions que ce soit du gouvernement ou des indsuriels divers vious etes toujours aussi maladroits..cette technique pour rattraper les pots cassés est tres semblable a celel de nos gouvernants , Un peu de com sur heo ca ne coute rien et ca peut rapporter gros

26 juin 2016
1

Bonne idée , Mais Christian Praud , pourrait aussi appeler Falcon Pilote , c'est pas interdit . Le principal c'est de se parler .

26 juin 2016
1

Pour l'instant, je pense que Falconpilot discute avec son concessionnaire qui est normalement le responsable du SAV vis à vis du client. Si le concessionnaire ne remonte pas la difficulté à la maison mère, elle ne peux pas être informée, donc fin de l'histoire !!!!!
Par contre lorsque le SAV BENETEAU est informé, il a un moyen de pression sur son concessionnaire pour l'obliger à faire le travail pour lequel il a touché une commission lors de la vente du bateau.
J'ai expliqué plus haut mon problème de drisse qui m'avait été fournie par le concessionnaire et qu'il a fallu remplacer, ce qu'il ne faisait pas. Le SAV BENETEAU est intervenu, m'a fourni la drisse et l'a installée lors d'une intervention à BARI (Italie) et s'est débrouillé avec le concessionnaire après (je ne connais pas les conditions qui ne me regardaient pas).
Cette affaire démontre la volonté de BENETEAU de remettre les choses qui sont dues dans l'ordre normal.

Olivier.

27 juin 2016
0

Bravo !!!! :bravo: :bravo: :bravo:

26 juin 2016
0

Je crois bien que le problème vient de là.
Se parler....
avant d'envoyer des LR/AR.
Peut-être que FALCONPILOT n'a pas eu de chance, ou un manque de communication à un moment donné, ou une autre intention ...!
Dans ce monde de brutes, dés que l'on se braque, tout se fige, et voilà le procès, et mieux vaut un mauvais arrangement q'un bon procès.
En tous cas, vu les autres expériences d'une grande majorité des acheteurs de BENETEAU, ça semble être bizarre une telle accumulation de problèmes et de "non réponse et silence radio", alors que pour une immense majorité de clients, c'est l'inverse.
Il y a toujours des problèmes lors de la livraison d'un bateau neuf, quelle que soit la marque, y compris les plus prestigieuses.
de là à généraliser et dire que TOUT BENETEAU et pourri, il y a 2 poids 2 mesures.
Ce n'est pas une bagnole.
Et c'est tant mieux, cela affine la personnalisation et le sentiment qu'un voilier n'est pas une "chose" comme les autres.
De là à dénigrer une marque en généralisant, il y a de la distance.
Dans ton problème, FALCONPILOT, on voit bien qu'il y a un sujet "dur", le D&G. ça c'est VOLVO, pas BENETEAU.
Le concessionnaire assure le lien, certes.
Je note que le reste des problèmes n'est que banalité quand on achète un bateau neuf (comme le confirme Nusepalelice, et tout le monde d'ailleurs).
Rien de bien surprenant, quelle que soit la marque.
Donc pas de raison de s'acharner sur une marque aveuglément en laissant supposer qu'avec elle, tout sera du même ordre, bien en-dessous des autres et bien moins bien.
En dehors de ce problème précis, c'est la statistique qui parlera.
je connais bien des acheteurs de voitures allemandes réputées, chères, et très insatisfaits de problèmes techniques, notamment électroniques.
Quant au concessionnaire visé, j'affirme qu'il s'agit d'un professionnel toujours à 'écoute de la moindre sollicitation de ses clients pour les satisfaire.
Raison pour laquelle j'ai indiqué que j'avais un "sentiment diffus sur les réelles intentions de l'attaque".
pas plus, pas moins.
Et encore une fois, n'en déplaise à ceux qui évoquent mon message et celui de Nusepalelice, car je n'ai aucune action chez Beneteau ni chez le concessionnaire.
Je suis un simple client.
Je voulais juste qu'un son de cloche positif vienne atténuer une vague de critiques négatives que je trouvaient injustes.
Voilà !

26 juin 2016
1

Merci pour vos messages.
Je n'y ajouterai pas grand chose, si ce n'est que je n'ai jamais dénigré le bateau, et que j'en suis au contraire très satisfait. C'est pour l'instant le meilleur bateau que j'ai eu, j'inclus dans ce classement mon Grand Soleil que j'adorais.
Le truc c'est que je demande juste que le bateau soit conforme à ce que j'ai payé. Est-ce trop demander ? Pour certains, cela semble relever de l'outrecuidance, voire de l'acharnement...
Peux tu m'envoyer un contact au SAV BENETEAU par message privé ? Merci !

26 juin 201626 juin 2016
3

MOONLIGHT :
"Dans ton problème, FALCONPILOT, on voit bien qu'il y a un sujet "dur", le D&G. ça c'est VOLVO, pas BENETEAU. "

Non le concessionnaire et/ou le constructeur sont responsables de la bonne marche de tous les organes du bateau, notamment le moteur, et a fortiori le D&G, quand bien même il serait fourni intégralement par Volvo, ce qui n'est pas le cas si j'ai bien compris.

27 juin 2016
1

C'est sûr. Cependant la réalité du secteur automobile n'est pas transposable. En auto, la plupart du temps, les R&D sont faites en collaboration entre les fournisseurs et le constructeurs. En plaisance actuelle, on construit le bateau autour des composants disponibles chez le fournisseur et on évite les pièces "custom" au maximum. Les mats, les moteurs, les safrans et même certaines quilles se choisissent dans les "catalogues" des fournisseurs et l'architecte est prié de faire avec ce qui existe sans dessiner de pièce originale autre que la coque et le pont.
.
Les concessionnaires bateau renvoient directement au réseau Volvo (ou de l'autre motoriste) pour solutionner un problème de garantie.
c'est très lâche de leur part mais, d'un point de vue pragmatique, beaucoup plus efficace pour tout le monde car :
1. Volvo (ou Yanmar) vante (et vend très cher) le principe de sa garantie mondiale
2. Le réseau du motoriste est infiniment plus développé et solide que le réseau du constructeur de bateaux (ce dernier fut-il même le n°1 mondial). Il est plus facile d'obtenir une culasse ou une pompe à injection au fin fond de nulle part qu'un capot de coffre en polyester.
3. Les motoristes ont un réseau de distributeurs qui a accès direct aux données, aux pièces voire aux formations. Le concessionnaire pour lui, c'est forcément indirect.
4. Le concessionnaire n'a ni les marges, ni les liquidités, ni réelle intervention du constructeur pour assurer un SAV correct (on dit à cet égard que 'quelqu'un qui est dénutri ne fera jamais un bon coureur')
5. A priori, le mécano du réseau du motoriste est plus compétent que l'homme à tout faire qui s'occupe de la partie technique chez le concessionnaire (du moteur au frigo en passant par le polissage des coques)
.
Bref, contrairement à l'automobile, en plaisance, "il vaut mieux s'adresser à Dieu qu'à ses Saints"

28 juin 2016
0

Je suis bien d'accord avec toi. Tout se paie (ou fini par se payer, un jour)... dans un sens comme dans l'autre.

27 juin 2016
0

Faisceau électrique défaillant donc...
.
D'où l'intérêt de posséder dès le départ ce genre de documents (schémas électriques) et non pas du simple Manuel Propriétaire !
Ce que j'avais soulevé bien plus haut dans ton fil.
Le problème aurait été détecté bien avant.

BAT.

26 juin 2016
1

+1 avec didier,
Jamais entendu quelqu'un se plaindre de Valéeo quand un système électronique ne marche pas dans une Renault.

27 juin 2016
5

C'est un vision valable pour certains constructeurs orientés bas prix qualité médiocre, il en va tout autrement pour des entreprises comme Amel ou d'autres comme HR, Najad, pour qui la réputation auprès des clients est une question de survie à long terme. On trouve encore beaucoup de pièces pour des bateaux de plus de 30/40 ans ans chez ces constructeurs qui portent une attention bienveillante à tout propriétaire d'une vieille unité, fut il le dixième d'une longue série. (j'ai pas d'action chez eux et je n'ai pas un Amel, ni un Najad).

Les entreprises orientées "entrée de gamme" dans le domaine de la plaisance sont en retard de 50 / 100 ans au plan suivi qualité et service client par rapport par exemple au secteur automobile. L'absence d'investissement dans ce domaine est une erreur stratégique de boutiquier, le retour de bâton se paiera cher, c'est un calcul financier imbécile à moyen terme au détriment de la valorisation de l'entreprise et de son développement.

28 juin 2016
0

Tout se paie un jour ou l'autre...
.
Pour exemple, le chantier HANSE a présenté un déficit de € 6.000.000 l'année dernière....

26 juin 2016
0

Bonsoir Didier,
Le verdict est clair : le D&G fonctionne, c'est le faisceau électrique qui va de la commande du prop Quick vers le propulseur d'étrave qui est défaillant. Tous les autres composants fonctionnent. Le D&G c'est ZF, et non Volvo, mais le faisceau électrique c'est Bénéteau...
Cordialement,

27 juin 2016
3

A l'attention de Brufan
Pas vraiment d'accord, j'étais déjà intervenu sur ce sujet le 18 juin pour dire que Béneteau est responsable du choix de ses fournisseurs. Si effectivement un mécanicien de Volvo est plus compétent pour intervenir sur le moteur que celui du concessionnaire, il revient à Béneteau (et/ou au concessionnaire) de faire intervenir Volvo. Ce n'est pas au client de contacter directement le fournisseur, d'autant plus pour des interventions sous garantie!

27 juin 2016
0

Exact et Beneteau peut très bien se retourner vers ses fournisseurs ensuite....

27 juin 2016
3

Moi aussi j'ai étais victime de beneteau Arcachon j'ai acheter un 21.7 neuf
il m'a était livré lamentablement
Mon boucher a de la considération pour ses clients lorsque je vais lui acheter un steak a 10 euros
Chez beneteau rien limite si je les fesait pas chié le jour de la livraison
Sondeur en panne des le début et galère pour que le SAV me prenne en compte et qu'un électricien vienne
Feu de mat qui ne marchait pas la aussi galère je passai pour le chiant de service qui réclamer encore

(B) beneteau vous promet vous lèche vous fait rêver vous cire les pompes tant que le bon de commande est pas signé et vous prend pour de la merde une fois le bon de commande est signé

27 juin 2016
0

Je crois que il est hors de question pour l'acheteur d'un bateau auprès d'une marque x ou y ,de faire appel au fabricant d'une pièce défectueuse dudit bateau pour résoudre son problème de garantie .Evidemment on s'adressera au vendeur .
Le problème de faisceau en l’occurrence si c'est bien cela parait minime ,on est pas sur un gros défaut ou il faut déponter ,déquiller ,ou accéder a des réservoirs sous un plancher aménagée sous des meubles en neuf qui impliquerai un énorme travail .
peut être que le concessionnaire ,malgré que ce problème soit 'peu important' au regard du prix du bateau et a une situation qui aurait pu être bien pire n'est pas en mesure technique d'y apporter une solution .Car même si c'est pas bien grave ,il faut savoir le faire .et ce n'est pas rien non plus . Voila c'est un point de vue ,j’espère assez clair .

28 juin 2016
4

Cette affaire en raconte plus sur l'art et la manière de dégrader une relation commerciale (et plus largement une relation interpersonnelle) que sur l'insuffisance du service après-vente de Bénéteau.
Il est probable que le concessionnaire n'est pas la caricature que l'on décrit même s'il ne s'est pas empressé de satisfaire son client à savoir un concessionnaire qui oublie le client dès qu'il a reçu son dernier chèque.
Il est aussi probable que le client qui se présente sans reproches n'ait pas lui aussi commis quelques erreurs psychologiques dues à son exigence et à son absence d'empathie.
Les postures de l'un et de l'autre dès le départ n'étaient sûrement pas favorables à ce que s'installe une bonne relation. Les choses ont rapidement empirées puis pris un tour judiciaire. Cela illustre bien le climat d'une époque où, dès que quelque chose vous grattouille ou vous chatouille, l'on ne se parle plus que par avocats interposés.
Avec les bateaux neufs, il y a mille raisons de tomber dans ce piège. Sauf quelques marques nordiques, Amel en France et sans doute un petit nombre d'autres tout bateau neuf lorsqu'il vient d'être livré doit être déverminé. C'est une épreuve pour les deux parties et il est très facile de s'embarquer dans d'inextricables contentieux en y laissant une bonne partie de sa jeunesse. La passion de la voile ne mérite pas ça.

28 juin 2016
5

Parfois, si on a à faire à de vrais avocats qui cherchent la solution plutôt que le problème, le dialogue peut au contraire se renouer. Mais il faut que les deux parties et leurs conseils aient plus envie d'une solution que d'une 'victoire'.
.
C'est pour cela que je privilégie toujours une approche pragmatique.
Dans le cas qui touche Falconpilot, le problème semble identifié. Même s'il fallait refrabiquer à la main un faisceau sur mesure, ça prend quoi... maximum une journée à un électricien un peu qualifié (pauses cafés et cigarettes incluses). Disons 4-500 EUR pour quelqu'un de valable (coût de revient). Après, comptons une bonne journée pour installer (4-500 EUR) de nouveau. Le fournitures sont d'un coût assez symbolique. Et on pourrait encore faire des économies si BENETEAU était capable de fournir ledit faisceau en pièce détachée.
.
Bref, pour un coût de 800 à 1000 EUR est-il raisonnable de se lancer dans une guerre forcément longue et qui coûtera, globalement 10 à 15 fois l'enjeu pour une solution qui ne sera apportée que dans 2, 3 ou 4 ans (avec peut-être une immobilisation du bateau à la clef). Tout cela rapporté à un bateau de 450.000 EUR pour lequel le concessionnaire a dû toucher environ 4-5 % (disons 20.000 EUR) + les frais de livraison qu'il perçoit directement.
.
Parfois, j'observe que les parties à un litige sont tellement braquées qu'elles en perdent le sens de la raison (ceci dit indépendamment de savoir qui "est en droit" et qui "est en tort").
.
Ici, le manque de dialogue du concessionnaire par rapport aux enjeux concrets semble vraiment peu rationnel. Comment peut-il croire que le client qui a payé 22500 EUR pour une option va laisser tomber sans montrer les dents ? Il arrive que la motivation derrière ce genre d'attitude est que le concessionnaire se dise qu'il sera en faillite avant même que le Tribunal n'ait dit la messe. Donc, il s'en fout.
.

01 juil. 2016
0

Et probablement des marges plus élevées sur les options vendues...

28 juin 2016
2

Bonjour,
.
De Brufan : "Tout cela rapporté à un bateau de 450.000 EUR pour lequel le concessionnaire a dû toucher environ 4-5 % (disons 20.000 EUR) + les frais de livraison qu'il perçoit directement."
.
Pour m'être renseigné sur le sujet - car il faut bien connaître la surface financière des gens à qui on doit faire face devant un Juge - il semblerait que les marges accordées aux concessionnaires soient généralement comprises entre 13 et 16 points. Peuvent s'y ajouter des marges additionnelles liées aux objectifs, et / ou des marges additionnelles de "politique commerciale", quand on veut pousser tel ou tel modèle, et / ou quand on cherche à lisser la saisonnalité des commandes. Peuvent s'y retrancher en totalité ou partiellement les remises éventuellement consenties au client final.

28 juin 2016
0

Excellente analyse.

28 juin 2016
0

Je constate qu'il y a plusieurs concessionnaires qui se foutent des clients.
Quelle ambiance délétère !

28 juin 2016
0

Et pour certains concessionnaires, c'est pire encore !
En attendant cette histoire de corne-cul de faisceau foireux n 'est pas encore résolue , alors qu' elle aurait dû tout au plus durer le temps d'un appel téléphonique . On nage en plein délire . C'est une histoire abracadabrantesque aurait dit un ancien président .

28 juin 2016
4

bonjour à tous:suget etonnant....!un bateau quelqu'il soit( du moins si c'est pour naviguer) demande des mois et parfois des annèes pour etre au point! les bateaux pros obtiennent leur certifications apres des mois d'essais et la on est pas dans le contexte plaisançe!dernierement lors d'un controle je discutais avec l'offiçier des douanes d'une magnifique vedette 17m ,milles chevaux, vieille d'un an celui çi me disait qu'elle etait tres belle avait un comportement exeptionnel ,mais que pour les mises au point ils en bavaient! c'etait inçidents apres incidents! perso j'ai mis deux ans pour que mon passoa soit sans souçis et ce n'est pas du bas de gamme!plus le bateau et grand et sophistiquè plus la mise au point et la maintenançe sont importante achetez donc un nouvel amel(magnifique voilier) vous recevrez une caisse de brochures techniques et si vous avez un diplome d'ingenieur vous serez sans doute aidè,si non il faut mieux que vous ayez une grosse tirelire pour la maintenançe! si vous n'aimez pas bricoler achetez donc une tres bonne occasion qui navigue! les mises au point auront deja ete faites

28 juin 2016
5

ha oui , j'arrete pas de le dire mais on m'a repondu qu'il vallait mieux du neuf que du bricolé, le bricolé signifiant que le proprietaire sait entretenir et mettre au point son bateau lui meme.
comme tu le soulignes il est vain d'esperer qu'un bateau de serie et a fortiori de serie economique soit navigable et completement fonctionnel a sa sortie du chantier

01 juil. 2016
10

@ mayko« j'arrete pas de le dire mais on m'a repondu qu'il vallait mieux du neuf que du bricolé »
C’est pas parce que t’arrête pas de le dire que t’as raison !
C’est simplement TON avis qui n’a que la valeur que TU lui accorde.
Parce qu’il y a des tas de raisons de choisir de faire l’acquisition d’un bateau neuf plutôt qu’un d’occase.
Perso je n’ai eu qu’un seul bateau neuf, mais ça m’a permis de faire MES choix, à commencer par celui de la couleur et de la déco, de choisir MES équipements et de les installer à MA façon, bref, c’était MON bateau que j’ai mis au point MOI-MËME.
Alors tu vois MES raisons valent largement les TIENNES.
Concernant le choix du bateau, il appartient à son propriétaire.
Avec ce budget, si c’était pour pour faire des navs hauturière à grand vitesse en privilégiant le plaisir vélique, je lorgnerai volontiers vers un pogo 12.50.
Si c’était pour barouder dans le grand sud ou le grand nord, je fantasmerai sur un boréal.
Si c’était pour faire de la croisière hauturière pépère dans une ambiance cosy, avec un bateau solide, rassurant et confortable, pourquoi pas un Halberg rassy.
Et puis si c’était pour passer des vacances peinarde au soleil, avec ma petite famille dans le confort et la convivialité, tout ça à bord d’un joli bateau certainement performant, alors…alors…après tout pourquoi pas un sense ?
Tout çà pour dire que tu ne détiens pas LA vérité.

:-p ;-)

30 juin 2016
02 juil. 2016
3

Si quelqu'un peut me renseigner,l'option cafetière Sense Héo existe t' elle ? :jelaferme:

16 juil. 201616 juin 2020
0

Bonjour à tous... Quelques nouvelles de mes (chers) amis de chez Bénéteau...

Je n'ai pas encore la date des audiences au TGI de Montpellier. Néanmoins, les débats étant aussi publics que les décisions qui les suivent, je ne manquerai pas de partager ici même nos conclusions et les leurs : c'est toujours instructif pour des clients (et des clients potentiels) de voir comment les professionnels de la plaisance peuvent plaider l'absence de garanties et justifier du fait qu'ils s'exonèrent sans vergogne de leurs obligations contractuelles.

En attendant, pour ajouter un constat d'huissier aux autres constats d'huissiers, je vous livre l'image de l'ouvrant de pont situé dans la cabine avant (dite propriétaire). Le bateau, je le rappelle, a un an depuis sa livraison. Or, selon la quantité d'eau dans les réservoirs avant, l'attitude du bateau sur l'eau permet - ou non - aux eaux de pluies de s'évacuer dans la baille à mouillage. Si tu es chargé de l'avant, l'eau ne stagne pas autour du hublot, mais si tu n'as que 50% d'eau dans le réservoir, le nez se lève et les eaux de pluies stagnent autour du hublot et plus particulièrement sur l'arrière. Je précise que je n'ai pas mis le moteur HB de l'annexe sur la chaise, située très à l'arrière, ni d'annexe dans les coffres... Pas de poids exceptionnel, du coup.

Je suis parti bosser début Juillet et n'ai pas mis un pied sur le bateau depuis, et la photo jointe m'a été envoyée par la Sté de nettoyage qui s'occupe chaque mois du bateau... C'est rouillé, corrodé, ça fuit, ça dégouline sur le lit de la cabine propriétaire après avoir coloré joyeusement les vaigrages, et ça m'énerve.

16 juil. 2016
0

Sur un Sense 50 de location que j'avais visité j'avais vu que l'eau stagne à cet endroit. Il me semble que je m'étais fait la réflexion que c'était le même problème qu'autour de mon guindeau, à savoir que les évacuations sont juste des petits trous vers la baille a mouillage et qu'il faut très régulièrement les nettoyer car ils se bouchent rapidement avec la poussière accumulée. Pas cool, et moi qui trouve ces ouvrants flush si esthétique et sécurisant :-(.

19 juil. 2016
0

Bonjour,

Concernant ce problème, il semble qu'on s'achemine vers un défaut de conception. Pour que l'eau s'évacue autour de cet ouvrant, il faut que le bib et le moteur d'annexe restent à terre, et que le réservoir d'eau avant soit plein. Sinon le bateau a une assiette top positive et l'eau reste sur l'arrière du capot sans jamais en partir...

Expertise en cours, car bien entendu personne ne répond chez Bénéteau... La liste s'allonge...

16 juil. 201616 juil. 2016
0

Pourtant, la garantie de Benéteau est de 3 ans normalement ? Si tu fais la visite annuelle obligatoire !

16 juil. 2016
3

bonjour ,
nous avons étés concessionnaire "jeanneau "dans les années 90
donc entre le marteau et l'enclume..
je pourrais écrire un livre sur les problèmes des voiliers neufs
haubans trop courts ,pied de mat ne correspondant pas , gaines de passage de fils coupées à ras des cloisons ,pour les virages c'est pas facile ,moteurs non alignés ,fuites aux passes coques exct ...
donc nous prenions une semaine de délais avant de remettre les clefs
aux propriétaires qui piaffaient devant le magasin .
et pour se faire rembourser les garanties ,des discutions qui n'en finissaient pas ....le grémment c'est pas nous ,le moteur non plus .
à par la coque ou généralement il n'y a pas de problèmes ,bien que maintenant au vu des échantillonnages je me méfierais ,voir les problèmes de craquelures et de levées de pont autour des cadènes .
ce n'est pas rassurant quand à la longévité des voiliers qui naviguent
pour ceux qui restent au port évidement le problème ne se pose pas et comme c'est la majorité ,la marketing est bien pensé ...
alain

16 juil. 2016
2

Fritz the cat : " je pourrais écrire un livre sur les problèmes des voiliers neufs"
Please, ecris ce livre! Succes garanti.

12 déc. 2016
1

Et si en plus tu rajoutes ton humour habituel à toutes ces histoires, ton bouquin plaira bien !
:bravo:
En plus, avec ton stand au salon nautique 2018 entre Bénéteau et Bavaria, tu feras un carton !
:mdr:

16 juil. 2016
0

je crois que le plus beau c'est d'avoir reçu un voilier dont le tube d' étambot était mal stratifié et fuyait comme un panier donc sortie du bato
et injection de résine époxy à l'eau pour remplir les manques jusqu'à ce que ça dégueule de l'autre coté ,on a injecté par le point le plus bas
alors le coup du bassin pour détecter les fuites il a dû passer à coté
,la pompe de cale auto trop puissante qui faisait exploser le flotteur à mercure
signalé au sav et pose d'un petit relais pour résoudre le problème
le bato suivant même chose ...
sur le même on tourne la barre à gauche le safran va à droite ..
oubli de croiser les drosses de barre ..
c'est drôle ,mais pas pour nous ..
une fois je me suis pris de bec avec richard qui était président du directoire à paris à ce sujet ,il faut croire que l'info ne remontait pas
pour lui tout allait bien le chiffre d'affaire montait .
ça fait 26ans et apparemment rien n'a changé pour les dirigeants
l'info reste bloquée par les subalternes ils ont trop peur de se faire virer
alain

16 juil. 2016
0

discuté avec voisin de ponton avec un magnifique dehler 38 de 2 ans. pont en teck toutes options.
ravi des perfs du bateau mais pleins de problèmes retour a l'usine pour la deuxieme fois en 2 ans, fuites par le pont et les hublots, une fissure de 50 cms dans la coque, electronique instable, B and G pourtant.
au moins TOUT est pris sous garantie , pas un euro déboursé

16 juil. 2016
0

celui qui le lui rachètera aura un voilier au point ....
donc acheter un voilier neuf ,c'est ;
avoir en prime un tas d'emm... perdre des € à la revente d'un bato sans problèmes.
j'ai bon ???
alain

19 juil. 2016
0

non , y'en a encore qui sont pas d'accord

16 juil. 2016
0

c est pas nouveau !!!
et la mise au point d un bateau c est des heures qui ne sont pas facilement vendable !!et qui ne se voit pas !!!
DONC ACHETER UN VOILIER D OCCAS MAIS PRESQUE NEUF C EST UNE REELLE ECONOMIE DE TEMPS DE NERFS ET D ARGENT !!

17 juil. 2016
0

A condition que le propriétaire ait eu le courage de faire les modifs

17 juil. 2016
8

bonjour à tous .apres plus de 50 ans de nav et de tres nombreux convoyages ,quelques enseignements que j'en tire (en toute modestie et sans vouloir donner de leçons à quiconque) sur un bateau si vous naviguez vraiment ,vous n'arretez jamais....il ya toujours quelque chose à bricoler ou a ameliorer! si vous avez deux mains gauches louez ou faites des croisieres genre costa vous ne serez pas forcement malheureux! pour les autres si vous achetez un voilier haut de gamme genre halberg,amel,contest , nordia, etc il y aura des mises au points, mais apres avec un entretien courant vous naviguerez des dizaines d'annèes sans souçis et plus vous naviguerez plus vous connaitrez le bateau!de plus ces fabriquants vous laisseront rarement dans la panade!si vous achetez un bateau de voyage haut de gamme genre garçia ou meta ou autre (çe fut mon cas) ayez un cahier de charge preçis et oubliez l'innovation, les fantasmes ou elucubrations!choisissez des solutions epprouvèes ex je ne voulais pas d'un presse etoupe à joint tournant et preferais les ançiens modeles à tresses, resultats soit je serrais un peu trop et il chauffait soit je serrais pas assez et de l'eau plein la cale(pas terrible pour un alu) j'ai fini par mettre un joint pss =pas le moindre probleme pendant 25 ans! je ne voulais pas de reservoir en charge=plusieurs desamorçages dans le mauvais temps! j'ai mis un reservoir en charge= ras dans les pires conditions, je voulais un echappement (waterlook) en alu= que des enmerdes ,j'ai mis un vetus en plastique =20 ans sans souçis bref deux ans de mises au point( c'etait en 89) depuis et des miliers de milles parcourus= ras sauf des bagues de safran en ertalon à changer et les reservoirs à eau à traiter regulierement mais je suis maniaque!

concernant les bateaux de grandes series" relativement bon marchè" soit vous les utilisez pour ce qui a ete prevu par le serviçe marketting ,çe n'est pas forcement toujours negatif et ces bateaux peuvent vous donner beaucoup de plaisir= vitesse ,agrement à la barre, clartè,pratique à l'apero etc soit vous voulez barrouder et vous les modifiez et les renforcez ou c'est necessaire! on voit aussi des bateaux de grande serie au bout du monde

19 juil. 201616 juin 2020
0

Bonjour CaptainWat,

Il n'y a pas de souci à trouver son compte dans ces bateaux de "grande" série. C'est un calcul que chacun doit faire et l'équation comprend de nombreuses variables, au nombre desquelles le prix d'achat et celui de revente, modulés par l'usage que chacun fera du bateau, sont celles de poids significatif.

En revanche, il semble peu acceptable que le système qualité d'un chantier de cette taille soit à ce point défaillant. Juste pour illustrer le propos, sur ce même bénéteau livré neuf il y a 12 mois, TOUS les joints de TOUS les panneaux latéraux en plexi sont craquelés. Ce n'est rien que du sika noir, me direz-vous, mais on se demande quelle qualité de produit ils utilisent pour arriver à un tel niveau de défectuosité.

Pour ce qui me concerne, je n'ai jamais vu du joint se détériorer de cette façon après un an d'exposition très soft à la destination du produit, à savoir l'humidité de l'air ambiant suivie par des coups de chaud et des coups de froid (eux aussi très modestes) de nos côtes méditerranéennes...

L'Huissier connaît le chemin pour accéder au ponton, car devinez quoi ? Pas de réponse de Bénéteau sur les garanties !

19 juil. 2016
1

moi je dis plus rien mais je lis, je deconseillais deja ce genre de bateau a priori sans l'avoir vu, ben heureusement sinon j'aurais deprimé pour les acheteur...car j'ai de la compassion meme pour ceux qui jettent leurs sous pas le hublot

19 juil. 201616 juin 2020
2

Mais vous semblez penser qu'il faut payer encore plus pour avoir de la qualité. Je peux vous démontrer le contraire : dès les premiers jours, les axes des charnières de l'ouvrant d'entrée du du Sense avaient tendance à quitter leur logement.

La charnière que vous voyez sur la photo doit couter environ 60 euros. Et les axes sortent tout seuls, libérant ainsi les ventaux.

Solution ? Un trombone.

De ceux à moins d'un centime de nos anciens francs les 10.

Ledit trombone est en place depuis 9 mois, puisque pas de garantie Bénéteau non plus là dessus, soit neuf fois plus de durée de vie que l'axe d'origine. Et tout ça pour un prix dérisoire ! Non, la qualité n'est pas forcément synonyme de prix élevé !

En plus, c'est impeccable : quand t'as perdu tes clefs, il suffit d'enlever les trombones pour rentrer dans ton bateau...

Allez, vaut mieux en rigoler, non ?

19 juil. 2016
1

Hum, on n'a pas les mêmes valeurs, une belle charnière inox polie c'est 7 € avec même un axe imperdable. Voir:
www.ruedelamer.com[...]ir.html ou ailleurs c'est les mêmes prix.
Je sais pas ou on peut trouver une charnière à 60 € en plus avec axe perdable. Peut être un fabrication spéciale en inox pour piano à queue.

19 juil. 2016
0

Oui bien entendu, mais si tu dois demander à Bénéteau de te remplacer la charnière sur ton Bénéteau, alors attends toi à des prix 10 fois supérieurs à ceux que tu obtiendras à le faire toi même. Mais sur un bateau neuf, si tu le fais toi même, la garantie saute...

Alors tu mets des trombones et tu attends la décision du Juge...

02 sept. 2016
0

Et alors?? où est est la décision du juge? et la tenue du trombone?

02 sept. 2016
0

Pour ma part, je n'ai pas trouvé le temps de faire un retour comme annoncé suite à l'achat de mon SENSE 43 neuf, livré le 23 juin chez le même concessionnaire mais je me dois d'en dire un peu :

1- Délais respectés à la lettre
2- Départ immédiat après livraison suivi de 6 semaines aux Baléares sans le moindre souci (c'était gonflé avec tous les malheurs qu'on m'annonçait...)
3- Révision des 50 h effectuée à Mahon sur les conseils du concessionnaire français, intervention pro.
3- Quelques bricoles (normales), immédiatement réparées, et intervention 2 jours après mon arrivée, sans rechigner, remplacement immédiat de tout ce qui n'allait pas ou était hors fonction en pièces neuves (pompe groupe Jabsco, charnière frigo, etc...des bricoles normales).

Le tout avec sourire, efficacité, et souci de servir au mieux le client.

Je me serais cru chez AUDI !

Mais un bateau neuf n'est pas une voiture, il y a des réglages à faire, des adaptations, et des petits tracas normaux.

En dehors du concessionnaire (qui n'a donc rien à voir avec la marque si ce n'est le reflet d'une image), le bateau est super.
Je ne parle pas des performances, mais de la qualité de fabrication, finitions.
Pour ce qui est des performances, si on veut faire autre chose que 90% des propriétaires de ce genre de bateaux (c'est à dire de la voile !), il faut mettre des voiles performantes, ce que j'ai fait.

Un petit regret sur le gréement qui ne permet pas de gênois à recouvrement au-delà des barres de flêches, ni de GV plus grande.

Problème résolu avec un code D.

Seule chose peut-être, une très forte activité au printemps/début d'été qui fait que le personnel de préparation était un peu à la bourre.

Mais franchement, avec un peu de compréhension et de tolérance, il n'y a rien à redire, d'autant que les techniciens se coupent en 4 pour te servir.

Voilà mon retour, j'ai dit l'essentiel, et je ne suis ni actionnaire de Beneteau, ni du concessionnaire.

Je réitère, il doit y avoir un autre problème sous jacens que j'ignore dans celui qu'évoque Falconpilot, je ne vois pas d'autre raison, c'est trop gros !

Apparemment, nous n'avons pas les mêmes interlocuteurs, ou pas les mêmes valeurs, ou pas la même chance.

Nota : D'autres copains ayant acheté leurs bateaux chez ce même concessionnaire cette année ont le même retour que le mien.

02 sept. 2016
0

Et oui au fait, c'est quoi le rendu du tribunal q'il a statué ?

04 sept. 2016
0

Bonjour !

Tout d'abord, c'est une formidable nouvelle que de savoir que ta livraison s'est bien passée. Nul ne pourrait souhaiter à quiconque le même parcours que le mien.

Il se trouve que durant l'été, d'autres clients se sont manifestés. Un Sense neuf sorti 5 fois de l'eau, un Océanis qui est au bout de la logique.. Donc sur 4 bateaux que je connais, une réussite (Moonlight) et 3 désastres. J'espère qu'il y a d'autres clients Bénéteau satisfaits pour équilibrer cette statistique déplorable.

Pour ce qui me concerne, pas de son pas d'image. Ils sont bien au courant des 18 points constatés par Huissier, mais ne se sont jamais présentés au bateau, malgré les innombrables mises en demeure.

La dernière en date, un samedi de cet été, je décide de sortir malgré l'absence de propulseur (et bien entendu de dock & go). Mais comme tout est connecté, manette de gaz incluse, e me suis retrouvé au milieu du port avec une commande qui ne commandait plus rien du tout : moteur au ralenti (heureusement) plus de marche avant, plus de marche arrière. J'ai le temps de couper, relancer, avant que le vent ne me pousse irrémédiablement vers un coin... Heureusement, un bosco est non loin de là. J'ai le temps aussi d'appeler la capitainerie qui arrive à fond la caisse pour me pousser le bateau à sa place. Ils constatent qu'il n'y a effectivement plus de marche avant, plus de marche arrière, et que la situation est dangereuse à l'égard des autres navires. C'est une mise en danger caractérisée (pour les biens) et cela aura son poids dans la procédure.

Le temps de la Justice n'est pas celui de la plaisance, et là aussi il faut s'armer de patience. Les Juges partent en vacances, donc on en saura plus à la rentrée (judiciaire).

En attendant je ne suis pas parti cet été. Je garde mes bateaux 4 ans, donc le préjudice est tout simplement le quart de la valeur d'achat moins la valeur de revente. Non négociable.

Je ne leur laisserai pas l'ombre du début de la première chance d'échapper au verdict qui est désormais bien plus certain que les rumeurs sur l'état de leurs finances. Même si je sais que la route est encore longue.

Bonnes navigations !

04 sept. 201604 sept. 2016
0

wait and see

24 sept. 201624 sept. 2016
0

Falconpilot
J'ai lu une grande partie de ce fil.
Vous êtes donc dans l'aviation, vous savez donc que nombre d'avions sont vendus en leasing.
Du début de la construction jusqu'aux essais tout est supervisé par un représentant de la compagnie, qui au final si il est satisfait signera le dernier chèque, mais je ne vous apprends rien.
Ici comme ailleurs je vois bien des complaintes et souvent comme une conclusion l'intéressé à oublié sa position de client au bon moment et s'en souvient quand il est trop tard.
Et si vous vous faisiez assister au début et non pas à la fin pour de telles sommes. Quit à laisser une somme conséquente, qui bien calculée ne coûterait pas trop ?
Souvent pour une acquisition, on m'oppose des sortes de conditions, règlements et autres, tout çà je m'en branle, car moi aussi j'ai mes conditions. Alors on négocie mais avant de commencer je me place mes limites.

12 déc. 2016
0

Qui est le concessionnaire au fait? J'ai parcouru la longue file mais pas trouvé l'info.

12 déc. 2016
0

Celui de la Grande Motte

13 déc. 2016
1

bonjour la prise de tete........
oui, le conces est déterminant
la plaisance devient un produit industriel
la distribution et les services en sont encore au stade de l'amateurisme
les acheteurs au diapason de la distribution pro ne comprennent pas d'autant qu'ils arrivent avec pleins de réves
et font un des plus gros cheque de leur vie
alors forcément ça coince...
et ça coince encore plus avec les consommateurs haut de gamme
qui sur de leur fortune, leur bon droit et leur talent d'acheteur
le prennent de haut et tombe illico de leur chaise

j'ai acheté un bateau neuf sur les 5 que j'ai eu
je ne recommencerai jamais
coup de bol, aucun soucis technique
mais en premier lieu pour la décote abyssale
quand à mon conces, c'était le margoulin connu de tous
sauf que je débarquais dans la ville et l'ignorai à l'époque

dans une autre vie, je dirigeais des réseaux de conces
pour un leader mondial
on savait que pour un potentiel à 200 unites
un mauvais ferait 100 unités
un bon 300
200 d'écart type pour un potentiel à 200
comme quoi, le facteur humain est encore déterminant dans la performance d'un commerce...

13 déc. 2016
1

c'est le reflet du monde nouveau .....
il est des disfonctionnement qui ne sont pas tolérable, un constructeur quel qu'il soit se doit de livrer un produit conforme. On ne peut et on ne doit pas comparer un boat a 100'000 et un a 500'000 euros, mais même celui de 100'000 euros doit être en état de marche en regard de ce qu'il devrait être.
le plus grand scandale est la non suite des problèmes, et la la justice est du coté des pros quoi qu'on en dise. Si tel n'était pas le cas, un soucis consommateur devrait être réglé dans le mois ....

13 déc. 2016
0

Non, la justice n'est pas du côté des pros mais en tant que demandeur, tu supportes la charge de la preuve. Le défendeur peut, lui, attendre passivement.
Et le temps judiciaire n'a rien de commun avec la vraie vie.
Par contre, si on dois insister et exiger judiciairement une prestation au lieu d'obtenir spontanément la prestation ou le bien convenu, c'est forcément mal parti.

Même la plus belle des décisions judiciaires reste difficile à exécuter si le débiteur n'y met pas un peu du sien à un moment.

Le curatif (mise en demeure, tribunaux, expertises, ...) n'est qu'une solution curative imparfaite, longue et coûteuse ; donc forcément moins satisfaisante que l'exécution spontanée d'une obligation.
Et, de nos jours, il est quelques forbans qui préfèrent monter un business éphémère en laissant les contentieux s'accumuler jusqu'au dépot de bilan plutôt que de faire leur métier (et de remplir leur rôle social).
Maintenant, ces dysfonctionnements sont peut-être intolérables mais ils sont une réalité dont il faut tenir compte et tenter d'agir en conséquence avant.

13 déc. 2016
0

Il suffit de demander l'obligation de la remise en état sous astreinte importante dès le début en arguant du fait que le délinquant ne fera rien si l'on ne touche pas à son porte-monnaie.
Astreinte de 1000 euros par jour de retard dès la signification du jugement si les travaux ne commencent pas.
Avec une telle astreinte, les travaux se feront.
La charge de la preuve avec tous les défauts constatés et pour lesquels rien n'a été fait ne présente pas de difficulté.
le défendeur attendre passivement, alors qu'il a vendu un objet farci de défauts?
JNSPS!

13 déc. 201616 juin 2020
0

Bonjour à tous,

Comme indiqué plus haut, le temps judiciaire n'est pas le temps de la vraie vie. Mais nul ne songerait à le déplorer: il est normal que la Justice prenne le temps de comprendre, et on peut aussi comprendre qu'il existe des choses plus importantes à juger que ces "simples" affaires commerciales, même si les sommes en jeu sont très importantes à l'échelle d'un particulier.

Pour ce qui me concerne, je connais la chose judiciaire pour faire de l'expertise en matière d'accident aérien. Je ne pars donc pas au combat sans biscuit.

Pour ce qui concerne le bateau, rien n'a bougé, et d'autres défauts sont apparus entre temps (les cadres en alu des hublots montrent des signes inquiétants d'une mauvaise application de primaire et donc de corrosion, voir photo attachée à ce message). Heureusement que j'y étais allé allègrement avec les recommandés : ils nient à présent avoir été informés des défauts constatés.. Enfin c'est ce que raconte leur avocat, mais il semble que ce soit un tocard (ayant fort mauvaise réputation sur le "marché") qu'il ne sera pas compliqué de faire valser. En plus ce cuistre fait des fautes d'orthographe dans ses courriers, ce qui - venant d'un avocat - est signe d'impolitesse. En tout état de cause, ils adoptent un mauvais axe de défense : ils devraient savoir que les Juges n'aiment pas la mauvaise foi. Tant mieux, cela facilitera les choses.

Je suis parti psychologiquement pour 3 ou 4 ans de procédure, et si c'est plus, ce sera plus. En clair, je ne risque pas de m'impatienter. Je suis certain de les envoyer par le fond, simplement parce que je suis de bonne foi et que ce sont des escrocs, tant dans l'attitude que la posture intellectuelle.

En matière judiciaire, cela a toujours été un facteur aggravant, si bien entendu cela est démontré.

Pour conclure, j'ai décidé d'attaquer solidairement Bénéteau car le constructeur est tenu à une garantie au même titre que le vendeur quand celui-ci fait défaut. Or Bénéteau ayant été mise en copie ne peut prétendre ignorer. Sa qualité de "sachante" qui - volontairement - ne fait rien la rend complice de la concession.

Des nouvelles en 2017 pour la première audience et après les probables renvois qu'ils vont essayer d'imposer. L'épilogue sans doute après 2020.

D'ici là, et à l'échelle cosmique, l'Univers n'aura pas bougé d'un cil :-)

13 déc. 2016
1

Le logo Beneteau souligne un coin d'alu pourri. J'adorerais cette allégorie si la situation de Falconpilot n'était pas aussi affligeante ni l'attitude du couple constructeur/concessionaire aussi pitoyable....
Je compatis d'autant que pour moi aussi, la première passion - l’aviation - a fini par nourrir la seconde, faire de la voile.

13 déc. 2016
0

Je jure que je n'ai pas placé le logo Benet' à cet endroit là juste pour faire exprès :-)

Mais le fait est que ces signes, apparus au bout d'un an seulement, ne laissent pas présager d'un vieillissement normal à venir...

13 déc. 2016
1

Une bonne solution que les fabricants n'aiment pas
Allez à plusieurs au salon de Cannes sur le stand Beneteau et informez haut et fort les visiteurs après visite des bateaux.
Les responsables Beneteau sont souvent sur le salon de Canne

13 déc. 2016
3

En dehors de soulager et de défouler, ce genre de démarche a-t-elle déjà donné un effet positif sur la solution au problème ?

14 déc. 2016
0

on peut faire toujours craquer un constructeur à condition d'y passer beaucoup de temps et faire une publicité négative sur tous les supports afin de le contraindre à réparer.
on a eu le cas il y a 9 ans avec le premier constructeur de maisons individuelles.
une association de défense, un blog, un groupe de manifestation devant tous les salons immobiliers, des mails au PDG continuellement et un bon avocat. Problème résolu en 16 mois, destruction de la maison et remboursement des sommes versées mais c'est un très gros travail qui a pris mon épouse à plein temps; il faut dire qu'entre temps le constructeur avait perdu une vingtaine de maisons sur toute la France et les commerciaux râlaient.
Ne jamais baisser les bras mais trouver le mail du PDG et le pourrir de mails.

13 déc. 2016
0

Bon courage pour la suite, vous savez ce que l'on dis des avocats : " 7ans de droit, tout le reste de travers..." désolé que certains entâchent ce métier...

14 déc. 2016
0

Ce n'est pas une question de se défouler Brufan mais de défendre ses intérets contre un trust qui n'a rien à faire de ses clients en dehors de leur argent.
Les constructeurs investissent un argent fou dans un salon comme Cannes qui est le plus important de France et tous les revendeurs sont présents. Ils redoutent ce genre de scandale qui profite a la concurence et c'est un moyen de mettre le revendeur et le constructeur face à face pour règler les problèmes à l'amiable et rapidement.Dans ce cas il faut établir un protocole d'accord amiable qui sera préférable à une longue procédure judiciaire qui peut durer cinq ans et plus si le constructeur fait appel d'un jugement et il en a les moyens. Ça lui coûte moins cher de laisser trainer un jugement que de rater des ventes de bateaux sur le plus grand salon.Tu ne peux rien toucher sur le bateau tant qu'un jugement n'est pas rendu et ils le savent. Elever la voie sur un ponton pendant le salon ou organiser une manifestation avec un grand nombre d'amis peut permettre de règler rapidement un problème.

1

Dans nos contrées civilisées, il est convenu que la justice soit rendue par des organismes dédiés à cette mission.

Foutre le bordel ou manifester son mécontentement de manière publique, c'est devenir fauteur de trouble.
Je pense que, dans un salon, c'est la sécurité puis directement le poste de police.

Il est très à la mode de s'indigner, de manifester son implication pour, contre, pour un oui ou pour un non.

Tant qu'il s'agit d'aérer des bobos dans les rues de Paris, c'est folklorique et rafraichissant.
Quand il s'agit de s'attaquer frontalement à plus fort que soi, c'est une connerie qui, en outre, sera totalement contre-productive puisqu'elle te restera reprochée jusqu'au bout de l'affaire.

Pour attaquer plus fort que soi il y a la Justice, rien que la Justice. :litjournal:

14 déc. 2016
5

Hum j'ai comme un doute.

Primo ils vont te dire que eux n'y sont pour rien. Au passage, à Cannes comme à Paris, même si le stand est Bénéteau, ce sont les concessions qui font le show... Bref tu vas te faire sortir par des gens qui estimeront qu'ils n'ont rien à voir avec ton histoire.

On verra la suite, mais je suis certain que même avec une décision de justice en mains, ils ne bougeront pas. Il faudra faire une procédure pour qu'une décision d'astreinte soit rendue sur la base d'un premier jugement définitif... Autant dire qu'ils sont pour l'instant sereins. Mais en voile plus que nulle part ailleurs il faut se souvenir que le vent tourne (vite) !

Non, le seul truc qui les énerve, ce sont les forums sur Internet. Ils ne peuvent pas attaquer en diffamation car l'exception de vérité sera immédiatement invoquée et démontrée, et l'éditeur est à l'abri car il n'y a pas de fixation préalable (jurisprudence constante, je dis ça pour leur avocat inculte). De plus, leur nom n'est pas cité même si tout le monde sait de qui il s'agit, et du coup ça cause pas mal sur les pontons. J'ai rencontré 4 acheteurs potentiels de bateaux neufs qui sont venus me voir sur le bateau ! Après un tour rapide des défauts ils sont allés acheter en face.

Bref on peut penser qu'un fil dans les forums fait beaucoup plus que n'importe quelle manif sur un salon.

En même temps, aller s'inscrire sur un forum juste pour faire du bashing, c'est contre-productif. Cela fait 10 ans que je lis H&O donc c'est naturellement ici que je suis venu raconter cette histoire, avant tout pour que d'autres ne se retrouvent pas dans la même situation et puissent imposer des clauses contractuelles particulières et contraignantes dès la livraison.

14 déc. 2016
0

Je pense que c'est très contre-productif pour résoudre un litige; contrairement à ce que tu penses, les gros constructeurs n'ont pas intérêt et n'aiment pas aller en justice surtout sur un dossier ou ils n'ont pas d'arguments et ou ils se savent en défaut car cela va créer de la jurisprudence qui leur sera défavorable pour les litiges à venir.
C'est courant dans le secteur auto et aussi dans la plaisance de voir les professionnels caler quand juste avant le tribunal et accepter un négociation.
Par contre aller faire du barouf sur un salon; ça va faire le buzz une demi heure, une partie des spectateurs va penser que le client est un excité, au pire ça se terminera avec une intervention de la sécurité et un procès en diffamation voire des ennuis plus graves.

14 déc. 2016
0

Domde je pense que tu te trompes, une bonne explication sur un point sensible comme un salon vaut mieux qu'un procès qui engage d'autres frais important pour Falconpilot, bloque son bateau avec les malfaçons pendant de longues années et ne garanti pas de gagner.Une procédure c'est 7 ou 8000 € à engager, frais d'avocat, consignations pour l'expert et espérant qu'il ne faut pas sortir le bateau de l'eau.
Sur un salon comme Cannes il y a très souvent un représentant de la direction, il peut le savoir par d'autre concessionnaires.
La bataille juridique s'engagera avec l'assurance de BENETEAU et celle du concessionnaire local, Bénéteau n'en a rien à faire sachant que rien ne peut sortir pendant la procédure, et à la sortie dans cinq ou six ans Falconpilot aura gagné son procès contre le concessionnaire avec qui il a un lien d'intéret direct, mais ledit concessionnaire aura peut être déposé le bilan vu comme il pratique.
A la place de Falconpilot, pour vivre les expertise judiciaires tous les jours, je n'engagerai pas une procédure.
Bon courage Falconpilot, heureusement que les fabricants d'avions sont plus rigoureux que certains fabricants de bateaux.

14 déc. 2016
0

Comparer la plaisance avec le monde de l'aviation... il faut avoir de l'imagination.
La plaisance est un secteur de loisirs ; l'aviation c'est rare.
L'aviation est un monde extrêmement réglementé et contrôlé tant au niveau de la navigation que de la construction et de la maintenance. En plaisance, la seule perspective d'avoir un jour un début de contrôle technique fait hurler (à tort ou à raison, peut importe).
Les marges en aviation sont calculées en fonction. Si on doit appliquer le même genre de rigueur à la plaisance, il restera 10 bateaux sur l'eau car à quelques exceptions près, il n'y a aucun particulier qui saura le payer.
.
Enfin, si j'étais concessionnaire et tu venais faire de l'esclandre sur le salon, je n'aurai pas le choix. Je te fais virer (avec peut-être une chute 'accidentelle' du ponton histoire de refroidir les ardeurs ...) puis embarquer par les forces de l'ordre avant d'éventuelles poursuites. c'est rude mais ce n'est pas comme cela que l'on traite un différend. (Au fait, en droit, ça s'appelle un délit d'extorsion ou de tentative d'extorsion !)
En faisant cela, tu fermes aussi la porte à toute solution amiable.
.
J'ai souvenir d'un membre de ce forum qui, depuis des années, entretient une gueguerre sur internet par force blogs et forum contre un constructeur allemand. Depuis le temps que ça dure et malgré ses esclandres, je n'ai pas entendu dire que ses problèmes avaient été résolus et ses demandes satisfaites.

14 déc. 2016
0

@brufan à oui la plateforme électrique du constructeur allemand !
il y a eu un blog sur les malfaçons d'un 40 pieds D....r pas vu le résultat
Par contre un concessionnaire qui avait fait faillite ,sur un gros voilier avec entrée d'eau,Elan avait envoyé une équipe de Slovénie il l'avait déquillé à Sète.

14 déc. 2016
1

les réactions des chantiers sont souvent incompressibles

mon propulseur est en panne depuis 3 mois a cause d une carte électronique a 2 balles et personne est capable de me dire ou l acheter

dans ces grosse structure les salariés ont tous oublié que les personnes qui signe leurs chèques de salaire sont leurs clients...

par contre un jour j aimerai bien essayer un sense..

14 déc. 2016
0

A ta disposition pour l'essai du 46. C'est un chouette bateau :-)

14 déc. 2016
0

Avec plaisir ! On se fait ça dans les 1ers jours de Janvier (absent d'ici là)... Tu me mets un message quand tu es dispo, je suis au bateau quasi tous les jours et je sors souvent.

Si d'autres veulent venir... :-)

14 déc. 2016
0

Merci de ta proposition ca m intéresse
Je suis à port camargue
On pourrait faire une navigation commune
si tu veux essayer le shipman ..

14 déc. 2016
0

OK pour début janvier

14 déc. 2016
0

tu as toujours la possibilité de la faire réparer.

14 déc. 2016
3

A la lumière de ce qui vient d'être dit , il me semble qu'il faudrait créer un organisme de défense du "consommateur" de bateaux . Ce genre de truc semble assez efficace dans d' autres secteurs .

14 déc. 2016
5

Une fois que tu as fait ton chèque, les dés sont jetés et il est déjà trop tard. Même avec un groupement de défense du consommateur.

Il me semble que c'est en amont que cela doit se faire. Une simple liste blanche / liste noire des professionnels de la plaisance serait suffisante.

Avant d'acheter quoi que ce soit - une manille ou un yacht - à tel ou tel, tu consultes la liste pour savoir si d'autres ont eu ou non des déboires. 30 secondes de perdues et sans doute des mois et des mois de palabres ou de procédure gagnés... S'il s'agit d'une manille, que tu l'achètes ici ou là ne change rien à la qualité du produit que tu achètes. En n'allant plus chez les "blacklistés", tu les élimines mécaniquement du marché.

Si une telle liste avait existé, et avec ce que je sais à présent des autres clients de ce concessionnaire, je n'aurais jamais acheté le Sense chez eux.

Une liste comme cela se monte en moins d'une journée. Elle serait illégale, mais je ne vois pas qui pourrait agir pour l'interdire. En clair seuls les médiocres qui y figureraient auraient intérêt et qualité pour aller contre. Mais c'est typiquement une rubrique qui ferait sensation et qui serait fort utile sur H&O.

14 déc. 2016
0

bonjour à tous; post interressant instructif et signe d'une evolution peu rassurante! s'il est sure que tous les bateaux actuels ne sont pas trop legers, mal construits et pleins de defauts, il faut reconnaitre que donner toutes ses economies pour avoir un bateau solide pour de nombreuses annèes devient il semblerait un parcours du combatant!il y a peu sortant de l'eau un bateau ançien pour un ami, le grutier de cette enorme marina faisait la reflexion suivante="enfin un voilier qui ne va pas s'avachir sur sa quille et qui ne va pas nous faire passer des heures pour le caler en securitè!!" ils sont beaux les voiliers actuels mais question construction bonjour!! et c'etait un grutier en activitè depuis 20 ans sur le port.
mais c'est sans doute une question de programme , les construteurs font des bateaux qui correspondent à ce que demande le consommateur lambda= une toute petite minoritè va partir loin ou faire le tour du monde! et ceux la en general ont de l'experiençe et se tournent rarement vers des produits de grande consommation, quand aux loueurs ils ne gardent pas longtemps leurs bateaux achetès neufs!
la solution?, acheter des bateaux de qualitè, ça existe! prendre des construtions sous speçification loyd ou veritas c'est forcement nettement plus cher, mais je prefere(c'est un choix qui n'engage que moi)=un 37 pieds de grande qualitè plutot qu'un 47 pieds "apero/mode faux imoca ou look wally" vite demodè et construction limite cheap, si mon budget est limitè! apres chacun depense ses euros comme il l'entend il faut etre tolerent........
de toute maniere quelque soit le bateau que l'on achete c'est mieux d'etre tres bon bricoleur, un jour ou l'autre il faudra s'y mettre!
meme un yacht hors de prix demandera au moins deux ans de mise au point si l'on veut vraiment l'utiliser

14 déc. 2016
1

A 500000 euro le boat j estime que l'on a droit à du 0 défaut

Le dock an go neuf qui bloque dans le port, moi je pique une crise et je brûle le bateaux devant chez beneteau

1

Bonne idée : ils seront ainsi déchargés de leur obligation de conformité :pouce: :mdr:

14 déc. 2016
2

Vue la réputation des grands chantiers Français, surtout je pense Ben étau et du four, il faut vraiment être motivé pour leur payer une somme pareille leurs merdes de rafiots.
Ah oui, je sais, le marketing, la mode et la pub font encore des ravages.
Mais quand même.
Perso, j'ai acheté voici un an un 12m de 1981 d'un chantier réputé pour ses bateaux de vieux, certes un peu démodé et un peu moins rapide, mais pour 10 fois moins d'argent.
J'ai beaucoup moins de problèmes, et quand quelque chose ne fonctionne pas, je sais que c'est de MA faute, parce que je n'ai pas encore fait complètement le tour du bateau.
Je suis complètement désolé pour toi, je compatis largement, et je trouve scandaleux le comportement de ces grands chantiers (si on peut appeler ça ainsi).
Mais pour le bateau, c'est à nous désormais de refuser le clinquant et de nous tourner vers le sérieux, quitte à perdre un peu d'habitabilité, un peu de vitesse, et d'en jeter un peu moins.
Heureusement que le lobby de l'industrie nautique française a fait dresser des pseudo normes de sécurité pour éviter l'invasion des bateaux US et Canadiens, sinon je pense qu'il y aurait plus de chômeurs en Vendée.

14 déc. 2016
1

Pas certain, les chômeurs en Vendée, Beneteau vend 75% de sa production à l'étranger et pour partie aux US. Il faut croire que ce- qu'il fabrique correspond très bien aux attentes du marché et contente la clientèle qui revient! En france, la voile est devenu un marché en régression qui n'est sans doute plus prioritaire dans la stratégie du constructeur. Ya qu'à voir l'importance qu'a pris le salon de Dusseldorf par rapport au Nautic
Peut-être aussi qu'aux US le service après vente local du constructeur et ses concessionnaires font correctement leur boulot compte tenu des risques de procès qui sont des armes de destruction massives. Cf Wolswagen ou les banques qui ont payé des amendes de plusieurs milliards d'€ pour avoir rigolé avec la règlementation ou pour avoir triché sur la conformité des voitures.

15 mar. 2017
0

Beneteau/jeanneau produit les Bateaux....aux USA !
Les Clients de Beneteau/Jeanneau sont les Loueurs...Ils louent 5 ans, et basta...il se moque de la qualité ensuite !

02 jan. 2017
0

Vivi, c'est effectivement aussi la faute des concessionnaires qui ne défendent pas correctement leurs clients. Ils ne sont là que pour prendre la commission. Aussi, Constructeurs + Concessionnaires + Bateaux mauvais = tout mauvais.

15 mar. 201715 mar. 2017
2

Bonjour à tous,

Avant de donner quelques (bonnes) nouvelles judiciaires pour dans pas longtemps, je voulais juste vous faire sourire avec un nouveau gag en marge de ce dossier, mais dans le droit fil de tout ce qui précède.

Pour faire simple, quand vous optez pour une LOA, on vous propose une sorte de package qui comprend le financement, mais aussi l'assurance. C'est d'ailleurs un argument massif de vente de toutes ces options risquées (qui ne marchent pas mais qui coûtent très cher) genre Dock & Go, voir plus haut.

L'assurance proposée avec ce bateau neuf, comprise dans le financement, offre notamment une prise en charge en cas d'avarie de toutes les options, en valeur à neuf, et sur 5 années. Un saildrive qui claque ? Pas de souci, remplacement en valeur à neuf !

Tu dis donc au revoir à ton assureur avec lequel tu as 20 ans d'ancienneté de contrats, car il t'explique, navré, qu'il ne peut pas s'aligner.

Sauf que..

Entre temps Bénéteau change de partenaire assurances. Jusque là tout va bien, c'est en fait le courtier qui change (un quidam remplace Gras Savoye). Nous sommes un certain nombre à avoir reçu un courrier surréaliste: le nouveau courtier nous informe que l'assureur (Helvetia pour ne pas les nommer) va nous écrire dans un peu moins de pas longtemps.

En général, cela veut dire "prépare un chèque libellé à mon ordre, met's y des zéros en pagaille, je te dirai quel chiffre placer devant" - pour qui sait lire entre les lignes.

Et effectivement, courrier AR reçu dudit assureur, qui en substance te dit "mais comment n'avez-vous pas eu honte, Monsieur le plaisancier, de signer un tel contrat avec nous, si scandaleusement en votre faveur ?".

"L'évaluation du risque ayant été refaite, nous vous informons que vous ne serez plus assuré à la date anniversaire de votre contrat, car nous on s'en va très vite des avaries et autres sinistres sur les tous les dossiers supérieurs à 300K€. Adieux."

Bien entendu, le nouveau courtier enchaîne en te disant "ne t'en fais pas, on t'a trouvé un autre contrat vachement moins bien mais fort heureusement beaucoup plus cher". C'est sympa, merci !

Le plus fou c'est que le gars te demande presque de t'excuser d'avoir essayé de l'arnaquer avec ces bateaux si coûteux et si peu fiables... Comme si tu l'avais forcé à te pondre ce contrat, alors qu'en réalité leur insistance pour le refiler était à l'époque presque pitoyable.

Mais après lecture attentive des garanties offertes à l'époque (notamment sur ce fameux Dock & Go à 26.000), cette fameuse assurance était devenue un facteur de poids dans la décision d'achat, car le risque technique était minimisé puisque couvert !

En conséquence j'ai désormais deux nouveaux meilleurs amis que je ne verrai hélas qu'au Tribunal, qui n'est plus à ça près...

15 mar. 2017
0

Hello,

Si j'ai bien compris, tes soucis sont antérieures au changement de contrat de ton assureur, donc tu est couvert quand même, au moins sur les premiers (et nombreux) soucis?

15 mar. 2017
0

Hello,
Les soucis sont couverts par la garantie vendeur / constructeur qui est de 3 ans. Inutile dès lors de faire jouer l'assurance. Le seul problème c'est que le vendeur n'a pas envie de les appliquer, et que le constructeur ne répond même pas au téléphone, encore moins aux mails, aux courriers etc.

On va voir comment il répond à une convocation au Tribunal...

15 mar. 2017
0

Quand j'i acheté le mien en LOA, en 2015, j'ai pris une autre banque et un autre assureur que ceux préconisés par Bénéteau, et en négociant, j'ai payé moins. J'habite le Sud, et j'ai pris la BP de Nantes. Aussi, quand j'ai démâté, c'était mon assureur, ce qui m'a donné du poids et ainsi, tout a été pris sous la garantie.

0

t'as démâté un bateau de 2015? C'était quoi le soucis?

15 mar. 2017
1

Rupture de Cadène, voir le fil ouvert en son temps

www.hisse-et-oh.com[...]-cadene

Erreur de conception à vouloir gagner 3 sous !

15 mar. 2017
1

je suis un peu ce fil de loin en loin et je suis sidéré de confirmer mon idée qui est que beaucoup achetent encore du neuf " pas cher"
.
mon tres vieux boat alu( construction a l'unité) a 44 ans greement d'origine, il a pris des coups de vnets des tempetes des falaises des recifs affleurants, deux ofni, moulte bouts dans l'helice, j'ai meme talonné avec le safran, l'helice a heurté un recif de corail, des echouages en pagaille, il a parcouru dans les 80000milles sur toutes les mers et pas une egratignure ( enfin de la broutille)
avec lui je compte faire " la longue route 2018" . dans l'etat fondamental ou je l'ai acheté il y a 25 ans environ
.
ho bien sur il ne fait pas plus de 6nds de moyenne sur un traversée un peu longue , et ne plane pas, et n'est pas tres a la mode non plus, mais tant d'usage sans avarie reelle c'est tout de meme sympa. Un bateau doit etre un bien durable, comment faut il le dire?
.
Cependant pour un 43' de cette qualité et ainsi equipé il faut payer dans les 400000 à 500000€ neuf, mais le meme semble invendable d'occas a plus de 50000
il me revient en tout a 150000 maxi..cherchez l'erreur
mais si on table sur une longevité de 50 ans ( un minimum je pense) cela fait 3000€ par an, comme une bagnole !

15 mar. 2017
0

le chois du concessionnaire est déterminant.
C'est lui ou plutôt ses employés qui vont régler les problèmes...
Mais c'est inadmissible que Bénéteau 1er chantier mondial des voiliers ne se préoccupe pas du malheur de ses clients...

15 mar. 2017
1

J'attends la suite avec impatience.

La justice est tout de même trop lente à faire respecter la loi.

C'est un point pourtant fondamental dans toutes sociétés.

Falcon tu gardes le sourire et la patience , une attitude digne que j'apprécie.

Vivement la suite en espérant que tu gagnes sur tous les points.

Stephane

15 mar. 2017
0

Bon courage Antoine.
Beaucoup d'amertume après avoir donné sa confiance à un margoulin.
Ça me rappelle mon voisin de ponton ariègeois qui avait passé commande à Beneteau St Cyprien.
Il prend livraison de son voilier First260 neuf au printemps et s'aperçoit en fin de saison que l'antifouling a été mis directement sur le gelcoat et sans même un dérochage de la coque.
Il va gueuler au magasin comme il se doit..
La tenancière aimable comme une porte de prison va chercher sur ses étagères un minuscule pot d'epoxy et le laisse à son intention sur le comptoir..
Ah le sud !
Un seul mot : Vive la Bretagne !

16 mar. 2017
0

Le bâteau reste une Aventure ....magnifique !!!!

Bon c est vrai que c est un milieu , le bâteau à voiles , où la caisse à outils
Et la débrouille sont de mise , où la réflexion régulière sur le comment ça
Marcherait mieux fait partie intégrale de la gestion du bateau. Mais ce qui est arrivé à Falcon est scandaleux , et rappelle malheureusement que tout professionnel n'est pas forcément à la hauteur du sérieux qu'impose le milieu
Du canot à voiles ..
J'espère que les choses s arrangeront pour toi en ce joli printemps ...
Vivement la remise à l'eau De nos canots !!!! L ´histoire de sortir nos caisses à outils...????????????

05 avr. 201705 avr. 2017
4

Bonjour à toutes et à tous !

Allez quelques petites nouvelles fraîches...

Effectivement le temps judiciaire n'est pas le même pour tout le monde, mais ce n'est pas grave, notre affaire est quand même moins importante que d'autres, et il convient de raison garder.

Cela dit la première procédure (des 3) arrive aux audiences ce mois-ci. Il s'agit d'une procédure d'évidence qui a pour objectif de faire respecter les clauses légales de garantie. On a des constats d'huissiers qui attestent que ça ne marche pas, c'est sous garantie, on demande logiquement une obligation de faire, et sous astreinte.

Le point intéressant de cette procédure est l'attitude de Bénéteau - la maison mère - assignée conjointement et solidairement aux côtés de son concessionnaire défaillant.

La chose judiciaire étant publique, je ne me priverai pas de publier ici même les conclusions des parties, cela sera fort instructif. Franchement, assurer les garanties sur un bateau neuf aurait été moins dommageable pour eux, d'autant qu'ils seront de toutes façons obligés d'y passer, puisque telle est la loi et qu'elle s'applique pleinement.

En gros ce que dit Bénéteau c'est "prouvez-nous que nous étions au courant". Manque de chance, le Directeur Commercial est en copie de tout depuis le premier jour. Il aura du mal à contester telle évidence. Moralité c'était une bonne idée de le mettre en copie, pensez à le faire si vous deviez être confronté à ce genre de litige.

Nous n'avons pas encore les conclusions en réponse du concessionnaire, qui en réalité importent peu au vu des évidences du dossier, mais nous ne manquerons pas d'en faire état puisqu'elles sont toutes aussi publiques. Leur avocat fait des fautes d'orthographe, j'espère qu'il s'appliquera pour une fois puisqu'il saura qu'il sera lu par plein de gens. Enfin je dis ça pour l'aider à préserver l'image de son cabinet, après il fait comme il veut :)

La suite juste avant l'audience, pour les écritures de Bénéteau, et juste après pour le résultat.

Bonnes navigations, le soleil est déjà là chez nous !

06 avr. 2017
0

J'espère que la raison va l'emporter au final de cette aventure rocambolesque!!
C'est tellement de naviguer pas contrarié...!
Très bonne saison 2017 à tous , à commencer par ce week end qui s'annonce estival!!

05 avr. 2017
0

j 'espère pour toi qu 'il n ' y aura pas une suite interminable de reports .
Bonne chance et bonne nav.

05 avr. 2017
0

Faut peut être être un peu couillon pour acheter un bateau neuf, entre la GM et PC il y a quand même de superbe occases pour moitie moins cher.....
Sa laisse des sous pour la caisse de bord....
Apres il faut des couillons pour faire des ocases

05 avr. 2017
0

Passionnant

06 avr. 2017
1

moi je pense que que le principal probleme de votre histoire et le concessionnaire.... c'etait a lui a faire appliquer les garantie.

car sa marche pareil pour tout autre bien: renaut ou les camping car.....

vous allez pas demander au technicien de renaut qui on construit la voiture de venir reparer si probleme tout passe par le concessionaire.

j'avais un camping car qui avait des probleme de garantie ainsi qu 'un accident c'est pas les fabricant qui on regler tout sa mais bien les concessionnaires.

donc c'est l'attitude de votre concesionaire a blamer !

apres je pense aussi que beneteau na pas l'habitude de ce genre de probleme car d'habitude tout ce passe bien avec le concessionaire!

Mon oceanis 35.1 recu en decembre j'en suis assez content.

quelques bricole en sav qui ce sont bien passer, pas de gros soucis de conception.

seul point negatif que beneteau fasse des economie sur de l accastillage manquant.

j'ai du rajouter:
3 eme ris

des passe boute
2 tacket sur le tableau arriere
et plein de bricole comme sa

J'espere que votre affaire va bien ce derouler et c'est normal que vous soyer pas content et dommage de devoir en arriver la!

06 avr. 2017
0

Certes !

Mais dans le cas qui m'occupe et me préoccupe, il y a des garanties qui incombent au concessionnaire mais que celui-ci ne traite pas (de façon volontaire et assumée), et des garanties qui échappent tout simplement à sa compétence s'agissant d'un probable câblage défectueux du prop pour le dock & go.

Comme précisé plus haut, on est au niveau zero de la compétence technique. Du coup ça ira bien pour changer une ampoule, mais dès que ça se complique, on sort de la zone de confort et les capacités réelles apparaissent au grand jour : vendre des bateaux comme on vend des bagnoles, certes, mais comprendre comment ça marche, il ne faut pas trop en demander.

Du coup la seule solution est d'appeler le constructeur dans une action qui demande à la juridiction compétente de reconnaître l'inaction du concessionnaire, malgré les 16 courriers AR et les constats d'huissiers, ce qui conduit logiquement à constater le défaut d'action.

Qu'il soit condamné pour cela est accessoire, et fait l'objet d'une autre procédure pour la privation d'usage qui ouvre droit à des dommages et intérêts.

Mais ce qui compte en premier lieu c'est que le bateau soit en état et conforme à ce qui a été commandé, ce qui n'a JAMAIS été le cas. D'ailleurs je n'ai JAMAIS signé le bon de livraison (d'acceptation) avec réserves levées, même si la pression était forte pour que ledit bon soit signé... avant la livraison (leasing oblige).

Pour que le bateau soit conforme au produit commandé, pas d'autre choix que d'appeler la responsabilité du constructeur, qui d'une certaine façon te dit "tu peux acheter en toute confiance à telle ou telle personne puisque je lui donne concession exclusive" (sous-entendu après avoir vérifié ses compétences). Après, s'il est avéré qu'il s'agit d'une vue de l'esprit, c'est cette désignation de compétence supposée qui place le constructeur dans l'obligation de réparer, si le concessionnaire est pris en défaut d'agir.

Bref il y a de quoi discuter, mais la grande leçon de tout ça c'est qu'il ne faut jamais rien signer sans bien relire, tout consigner par écrit, car quand cela arrive ensuite au Tribunal, c'est clair, net et précis.

Je signale quand même avoir rencontré d'autres plaisanciers ayant acheté un bateau de même marque (neuf) au même concessionnaire et basé dans le même port, et eux ont carrément refusé le bateau et renoncé à s'en servir en attendant une sortie de crise... Quand on regarde son 48 pieds tout neuf pendant plus d'un an sans y toucher, ça commence à agacer, j'imagine...

06 avr. 2017
0

Certes c est pas évident tout ça !
Bon courage et bonne saison !

06 avr. 2017
0

Ce que je lis me remplit d'effroi au regard de l'avenir de l'avenir de la construction de voiliers de plaisance en France. La moyenne d'âge des voileux est de plus de 60 ans. Peu de jeunes se dirigent vers ce loisirs au profit des engins à moteurs. Si en plus l'excellence de cette grande marque n'est plus assurée ...

06 avr. 2017
0

forcement, l'activité a ete popularisée avec moitessier tabarly et colas et donc si on commence a 10 ans , les plus jeunes anciens ont entre 55 et 60
mais ca n'a rien a voir avec le sujet..encore que, a la disparition de cette generation la les constructeur auront toutes liberté pour fabriquer de la camelote en toute impunité, on ne sera plus la pour les insulter.
Falcon, j'espere que tu prendra le relais, t'es encore jeune toi pas vrai.
.
au debut de ce fil je me suis pas mal gaussé de ta mesaventure mais vu l'acharnement et la methode avec laquelle tu les tourmente, ca va peut etre leur remettre les idées en place ( tres marginalement helas). Apres tout voler ceux qui ont des sous c'est pas mieux que de voler ceux qui n'en ont pas

06 avr. 2017
0

Si il y a un leasing le propriétaire est la société de leasing
L'action en justice contre le constructeur doit être il me semble engagée par le propriétaire et non par le locataire au risque d'être débouté devant le juge.
Ce n'est qu'un avis
Bon courage pour la suite

06 avr. 2017
0

Pas con ta remarque... mais là ça se complique encore :doc: :scie:

10 avr. 2017
0

Oui mais juridiquement c'est le "locataire" qui mène la barque :heu:

10 avr. 2017
0

Non, la quasi-totalité des contrats de leasing (en fait, je n'en connais pas qui disposent autrement) prévoient que les droits et actions du propriétaires sont cédés au locataire à charge pour lui de les exercer à ses frais, risques et charges.
Bref, le leaseur refile la patate chaude (ou plutôt le valet puant) au locataire.

10 avr. 2017
0

Je te souhaite que le constructeur et le juge acceptent cette formule unilatérale

07 avr. 2017
0

Il me semble que Falconpilot doit en parler à son conseil.
Autre point, le constructeur ne sera inquiété que si l'assignation a été faite dans la durée de garantie contractuelle du bateau, que je ne connais pas.
Tous les courriers recommandés, constats d'huissier et autres non aucune incidence si la date de garantie est dépassée au moment de l'assignation, j'espère que ce n'est pas le cas pour Falconpilote.
Les constructeurs de tout type connaissent bien cette règle et font tout pour jouer la montre et sortir de la garantie avant leur mise en cause officielle par une assignation.

10 avr. 2017
0

En réalité, il semble que la datation parte de la première signalisation avec date certaine, donc en courrier recommandé. De ce côtté là je suis serein ils en ont reçu pas moins de 16.

De toutes façons les garanties sur ces unités sont de 3 ans, je n'en suis qu'à la moitié ;-)

10 avr. 2017
0

Dans un litige la datation part du jour de l'assignation.
Tout le reste, courriers recommandés, constats d'huissier ne servent qu'a étayer le dossier.
Avec les trois ans de garantie tu dois être dans le délai, je te le souhaite, ton histoire fait mal au ventre.

07 avr. 201707 avr. 2017
4

Faudrait lancer la Saison 2 avec un résumé des épisodes précédents, parce que visiblement certains n'ont pas lu tous les posts avant de répondre :litjournal: et en 3G ça commence à ramer..

10 avr. 2017
0

Bon courage Antoine.
A bientôt

10 avr. 2017
0

Bonjour,

Vous vous en sortez avec eux de votre côté ?

10 avr. 2017
0

Nous esperons encore un solutionnement a l'amiable....

10 avr. 201716 juin 2020
3

Ça, c'était avant... Pub de 1999.
Ça a bien changé, on dirait...

11 avr. 2017
1

Vi, mais avant, la culture d'entreprise était de vendre des beaux bateaux, de satisfaire les clients, maintenant, c'est faire de l'argent.

7

C'est absurde et faux.

La fonction d'une Entreprise a toujours été de gagner de l'argent en vendant ce qui satisfait les Clients.

C'était vrai "avant" c'est toujours vrai maintenant et ce n'est pas honteux.

En revanche, ce sont les Clients qui ont changé et le Client que tu étais peut être "avant" avait une définition des "beaux bateaux" différente de celle des Clients actuels comme était aussi différente la demande de satisfaction.

La définition des bateaux a changé : des vécés et plus des seaux, une douche chaude et plus de broc/cuvette, des wincs électriques, du chauffage, des automates à manœuvrer plutôt que d'apprendre à le faire, de l'électronique, du qui brille, de l'écran plasma de la ouifi, etc.

Les Clients d'"avant" qui achetaient des "beaux bateaux" d'avant dépourvu de toute sophistication trouvaient normal de supporter une période de neuvage avec le concours des chantiers alors que, de nos jours, les Consommateurs qui achètent les bateaux de maintenant, avec tous leurs grisgris, ne le supportent plus.

Ce n'est pas le rôle des Entreprises qui a changé mais la demande des Clients qui en veulent plus pour moins cher mais qui ne se souviennent que du plus et oublient le "moins cher".
:litjournal:

1

Falconpilote a intégralement raison de souhaiter avoir ce qu'il a acheté.
Je n'en disconviens pas une seconde.

Je ne culpabilise pas Falconpilote, je dis simplement :
1°) que son navire est un navire "bon marché". Un Amel équivalent (en dimension mais pas en qualité coutera, de base 3 fois plus cher. Bénéteau est un industriel de gamme de diffusion, pas un fabriquant de haut de gamme (enfin, pas sous cette marque là).

2°) Le dispositif optionnel qui merdoie n'intéresse, finalement, que 6 à 7% de la valeur globale du bien. C'est totalement anormal qu'il merdoie, mais, au final, c'est marginal par rapport à la valeur globale. POur avoir déjà fait un listing de ce qui déconne dans un bateau neuf, je suis certain que le zizi dock'ngo ne représente qu'une toute petite partie de ce qui pourrait être corrigé par ailleurs.

Il se trouve que c'est le défaut qui le gêne le plus et qu'il ne l'accepte pas. C'est tout.
C'est son droit, il a entièrement raison et je comprends sa position et sa ire.

Pour ce qui est de la fonction d'une entreprise, je maintien que sa seule vocation c'est de faire de l'argent et ce depuis toujours.

De nos jours, la méthode employée avec les Clients d'aujourd'hui c'est évaluer le problème à sa juste valeur (ici disons 10% du marché passé) et réagir en conséquence.
C'est la règle du jeu, comme c'est celle Falconpilote de chercher à avoir ce à quoi il a droit.

En ce qui concerne les pannes en voiture neuve, ça ne peut pas m'arriver : je suis contre.
Si cependant ça devait arriver, je considérerais que je me suis trompé dans mon choix et que c'est donc de ma faute, en partie.

C'est vrai que sur ce dernier point, la responsabilité personnelle, je dois être un peu hors du temps : désormais, tout est de la faute d'un autre et jamais de la sienne.:litjournal:

0

Ton avis n'est pas différent du mien, juste que ce que nous exprimons l'un et l'autre n'est pas la même chose.

Ce que j'essaye d'exposer, pour faire contrepoids, c'est la vision de cette affaire, au demeurant simple et banale, du côté de tes contradicteurs : ouvrir un petit peu le subjectif de ta position et de l'exposé unilatéral exclusivement à charge vers une vision depuis un autre point de vue.

Çà ne retire rien au fait que tu as raison, que tu es dans ton droit et que ton action est justifiée.

Il n'en reste pas moins que, face à toi, tu vas trouver des professionnels (c'est une des composantes de mon activité professionnelle depuis 30 ans) dont l'objectif est, au final, de retailler le produit qui t'a été livré pour qu'il puisse entrer dans l'orifice de tes exigences et que cette introduction soit la moins douloureuse possible pour toi comme pour l'Entreprise.

Au risque de te contredire, ton sujet phare, celui dont tu parles le plus TON défaut, c'est le petit gadget qui déconne.
Je suis le premier à dire que ton navire à beaucoup d'autres défauts et, ton huissier et toi, n'en avez certainement pas fait le tour si tu n'en relèves que 10.

Aujourd'hui, l'occasion est passée de pouvoir traiter l'affaire (la relation financière avec cette réclamation) par le simple traitement de TON défaut puisqu'ils t'ont laissé suffisamment murir pour rechercher autre chose.

Manque de métier, manque de technique, manque de réactivité, autre stratégie?

Je ne sais pas, je sais juste que cette affaire n'a pas les mêmes priorités ni les mêmes motivations vu de leur côté et qu'il ne me semble pas inutile de contrebalancer le cœur des des supporters moutonnant par un petit rappel des réalités.

Mais, encore une fois, ton combat est totalement justifié. :litjournal:

0

Euh, non : sa ire comme on dit sa voiture, pourquoi? :tesur:

0

Tu as raison, ne soit pas désolé. :oups:

12 avr. 2017
0

son bateau ne coute pas une fortune vu le degré de sofistication , il est meme tres peu cher, la est peut etre le probleme..mais un contrat doit etre respecté

11 avr. 2017
4

Tu roules en DEDION BOUTON pour tenir un tel raisonnement !
A l'époque des bateaux que tu décris, les wc des maisons étaient au fond du jardin, or aujourd'hui même la chasse d'eau a une garantie.
La réaction de FALCONPILOTE est normale, celle du fabricant ne l'est pas. Tu paies une fortune et ça ne marche pas !
La politique de l'entreprise ou politique industrielle est de faire un maximum de chiffre et un minimum d'après vente.
Désolé de te dire que ton raisonnement n'est plus dans la réalité d'aujourd'hui et il n'est pas utile de culpabiliser FALCONPILOTE il n'est pas responsable d'un non respect contractuel du fabricant et dans son droit d'exiger réparation.
Si tu tombes en panne un jour avec une voiture neuve tu pourras toujours estimer que c'est de ta faute mais pas celle du constructeur.

11 avr. 2017
1

Permets moi d'avoir un avis un peu différent.

De façon générale, tout objet pourrait se définir par l'usage qu'on en a. L'objet en lui-même - je veux dire la civilisation de la possession de l'objet - reste un concept du siècle dernier :-). Dans l'absolu, le bateau, je ne le vois pas autrement que pour aller quelque part et y aller en bateau. Mais à la base, c'est aller dans ce quelque part qui m'intéresse. Pas aller nulle part dans un bateau pour le bateau. J'ai donc arrêté depuis longtemps l'intégrisme de la voile. J'ai donné ! Aujourd'hui, j'avoue que dormir au sec et au chaud ne me dérange plus. Que le rosé soit bien frais non plus. Je dois vieillir :-)

Ensuite, et pour revenir à ton post, un petit composant défectueux peut entraîner une privation d'usage de tout le bateau : en l'occurence, pour ce qui me concerne, le fameux dock & go fait déconner le prop. Or ce bateau je l'ai acheté pour sortir SEUL. Et vu la config des places de port en Med, sans prop, c'est assez scabreux.

Par ailleurs, le dernier constat d'huissier fait état de plus de 10 problèmes dont certains sont sérieux : je dois avoir la première coque avec un groupe électrogène, et la répartition des masses est telle que l'eau stagne autour des hublots de pont (dont l'évacuation d'eau se fait par l'avant, et vu que le bateau est cabré à cause du groupe...). Cela conduit à une corrosion avancée autour des hublots qui du coup fuient.. C'est un problème de conception. Pour le résoudre, on peut déposer le groupe ou rajouter 300Kg de chaine...

Bref ce n'est pas juste un petit gadget qui déconne, c'est un peu plus sérieux que ça.

11 avr. 201711 avr. 2017
0

À Nemo le grisé

son ire comme on dit son automobile et pas sa automobile ;-)

12 avr. 2017
0

Non, on dit "son ire" parce qu’une voyelle commence le mot "ire". C'est une règle de grammaire.
Exemple : une arbalète => son arbalète
Donc une ire => son ire (sa colère).
Désolé, Némo. Mais remarque que je connaissais l'emploi de cette règle de façon "naturelle" mais ne me rappelais plus exactement son domaine et le pourquoi.

11 avr. 2017
0

Je suppose que tu sors de ta caverne, vêtu d'une peau de bête pour aller faire ta cueillette... au fait, c'est avant ou après la decouverte du feu que tu vis? Je ne savais pas que l'homme de Cro avait internet ????

11 avr. 2017
3

Bon, comme dit par Solent, je quitte ce fil, trop long et ça rame sévère parfois.
Dommage, il est intéressant.
Philippe

12 avr. 2017
0

Absolument d'accord avec vous PhilG. Ça démarre bien puis la politesse fait place à la bëtise vindicative. C'est un milieu spécial la voile où les caractériels bien chargés s'agglutinent. En effet dans d'autres activités que je pratique et dont je lis les fils, ça ne dérape jamais. Donc milieu de grincheux primaires ? À lire les fils de ce site je ne suis pas loin d'le croire..

11 avr. 2017
0

Curieux de connaître la décision de justice sur le défaut de conception, puisqu'il est irrattrapable .

1

La justice ne prendra aucune décision sur le défaut de conception et son éventuelle correction, elle en serait bien incapable, mais seulement sur le préjudice subi par notre ami du fait de ce défaut et sur l'impact de ce préjudice sur la réalisation de la vente.

La décision dépendra directement de l'opinion des juges (je dis bien des, une procédure judiciaire peut être très longue et impliquer plusieurs juges) forgée par les talents respectifs des conseils des deux parties.

Nous ne voyons ici que le malheureux Client à qui on a livré un produit inutilisable et décevant et qui ne fait que réclamer son dû refusé par un industriel peu scrupuleux.

On peut aussi regarder goguenard les petits malheurs d'un nanti qui a "un pouvoir d'engagement financier" suffisant pour consacrer l'équivalent de 27 ans de SMIG (...!) pour faire des ronds dans l'eau durant ses loisirs et ne pas trop s’apitoyer ou, à l'inverse, qu'il avait la connaissance du problème de ce bateau bon marché de série lorsqu'il l'a acheté (voir plus haut l'histoire des bruits de pontons entendus par Falcon pilot), ou encore...

Un juge n'adoptera jamais une de ces positions tranchées mais sa position, généralement pas mal balancée, les prendra toutes en compte selon ce que les avocats auront eu le talent de lui faire voir.

Je suis aussi intéressé par la fin de cette affaire.

Rendez-vous dans 10 ans. :litjournal:

12 avr. 2017
2

Ton avis sur la façon dont se déroule une procédure judiciaire est complètement erroné.
Le juge étant incompétant sur le plan technique, il désignera un expert judiciaire dans la spécialité pour constater les désordres et dire si les allégations du demandeur en l'occurence FALCONPILOT sont fondées.
L'expert dans le cadre du chef de sa mission fournira tous éléments au juge pour définir le préjudice et les moyens propres pour pallier aux désordres et les chiffrera.
Tes propos sur la valeur du bateau que tu qualifies à la fois de bon marché et d'investissement de nanti laissent transparaître une certaine jalousie de ta part, et t'a conclusion "rendez-vous dans 10 ans" est inadmissible. Tu semble te réjouir des problèmes de FALCONPILOT parcequ'il à les moyens et tant mieux pour lui d'investir 27 ans de smig. Eh alors !

12 avr. 201712 avr. 2017
1

Tu n'as, de toute évidence, ni l'expérience de la relation et/ou de la manœuvre d'un expert judiciaire et/ou de ses compétences et tu ne parais pas voir compris mon propos.

Je réessaye : je ne qualifie pas la valeur du bateau. J'essaye juste d'illustrer comment cette valeur pourraient être perçue ou présentée.

C'est totalement sans aucun rapport avec ce que j'en pense personnellement.

Aucune jalousie de ma part : je dispose, moi-z-itou d'une "capacité d'engagement financier" qui me permettrait d'acheter ce bateau si je le souhaitais, il se trouve que ma vie, mon programme de loisir, ma manière d'envisager la navigation ont défini pour ce qui me concerne des priorités différentes et que je consacre ma capacité d'engagement à autre chose.

Sur le plan des 10 ans.
10 ans, c'est, par exemple, le temps qui a été nécessaire pour qu' arrive à son terme la dernière affaire qui m'a occupé professionnellement et dont j'ai reçu les conclusions le mois dernier (première réunion d'expertise judiciaire en aout 2008, jugement final mars 2017, c'est une affaire de RC, c'est le "gros" qui a gagné).

Ce qui arrive à Falconpilot ne me réjouit pas, pas plus que ça m'attriste,
c'est juste que ça m'intéresse et qu'il me semble normal d'essayer de faire entendre dans un concert de bisounours le petit son flûté de la réalité telle qu'elle se déroule dans la vraie vie.

Mais, pour conclure, ce petit air que je tente de te faire écouter ne retire rien au bon droit de Flaconpilot ni à la réalité de ses réclamations.

Je suis certain que Falconpilot et son conseil vont engager les techniques, les manœuvres, les délais, les réglementations, les procédures, en un mot tout ce qu'ils évaluent comme pertinent pour que Flaconpilot ait gain de cause.

Je suis tout aussi certain que, de l'autre côté, les professionnels au service de ses contradicteurs sont là eux aussi pour utiliser les techniques, les manœuvres, les délais, les réglementations, les procédures, en un mot tout ce qu'ils évaluent comme pertinent pour que ce soit eux qui aient gain de cause.

C'est la règle du jeu, c'est sans rapport avec la morale, c'est le juste le jeu de la justice. :litjournal:

0

Je pratique également mais en tant que partie pour apporter à tes coreligionnaires les informations techniques qui peuvent leur manquer et les aider à percevoir les perspective réelles de l'affaire.

La solution amiable peut éventuellement être une solution.

La "dilution" des responsabilités entre le concepteur du pod, celui du moteur, le monteur, le concepteur du boitier de commande, éventuellement le monteur si il n'est pas le constructeur etc. est aussi une méthode.

BURGONDE