Accident grave Mont St Michel

Baie du Mont-Saint-Michel: deux plaisanciers décédés, deux autres recherchés

Par Le Figaro avec AFP
Publié il y a 51 min
Les corps de deux plaisanciers dont le bateau avait été signalé comme disparu ont été retrouvés mardi soir dans la baie du Mont-Saint-Michel, et les recherches se poursuivent pour retrouver deux autres passagers, a indiqué à l'AFP la préfecture maritime de l'Atlantique.

«La disparition inquiétante d'un bateau de plaisance avec à son bord quatre passagers dans la Baie du Mont-Saint-Michel a été signalée mardi aux alentours de 15H20 au Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (Cross) Corsen, un premier corps a été retrouvé à 20H30, un second à 21H00 et les recherches se poursuivent une partie de la nuit», a déclaré la Préfecture maritime de l'Atlantique (Prémar).

Un hélicoptère Dragon 50 de la sécurité civile, un hélicoptère Caïman de la marine nationale, la vedette Trieux de la gendarmerie maritime, ainsi que sept embarcations de la SNSM ont été engagés pour retrouver les disparus, qui naviguaient à bord d'un navire de 5 à 6 mètres de long.

On ignore encore l'identité des passagers et les circonstances du drame. Une enquête a été confiée à la gendarmerie d'Ille-et-Vilaine.

L'équipage
11 mar. 2020
11 mar. 2020
0

article de ouest france sur le sujet, ça râle sur facebook à propos de leur photo d'illustration!

www.ouest-france.fr[...]6774603

11 mar. 2020
0

Il s'agissait d'un bateau à moteur Open 5.7 .
La mer était pourtant parfaitement calme et le vent de l'ordre de 15 noeuds.

11 mar. 2020
0

Alors que le titre de l'article OF dit "à bord d'un voilier"

11 mar. 2020
11 mar. 2020
1

Mais si 4 personnes se penchent du même côté, c'est peut-être trop.

11 mar. 2020
0

Ouest-France :

Les recherches avaient été interrompues dans la nuit, elles ont repris ce mercredi 11 mars 2020 à 8 h 30. Les sauveteurs en mer de Granville, Jullouville et Cancale, ainsi que l’hélicoptère de la sécurité civile Dragon 50 patrouillent dans la baie du Mont Saint-Michel, dans le secteur du banc des Hermelles, au large de Cherrueix (Ille-et-Vilaine), là où un bateau a selon toute vraisemblance chaviré mardi 10 mars 2020. Quatre pêcheurs étaient à son bord, les corps de deux d’entre eux avaient été repêchés mardi soir. Un troisième corps a été repêché aux environs de 10 h 35, par la SNSM de Granville, mercredi matin.

Le bateau est encore introuvable. Les recherches sont compliquées par les forts coefficients des grandes marées (entre 114 et 117 ce mercredi) qui ont pu emporter les plaisanciers loin dans la baie du Mont Saint-Michel. Ce mercredi matin, les recherches se concentrent autour de Tombelaine. Un quatrième homme est toujours porté disparu.

11 mar. 2020
1

Vous allez me trouver tatillon, mais je trouve que l'illustration du premier article sur OF est limite... La photo trouvée pour illustrer cette tragédie est un canot SNSM certainement lors d'une fête, avec son pavois...

11 mar. 2020
2

bah de toute façon la presse n'est plus à ce genre d'approximation près ; paresse, absence de considération pour le public, neutralité maladive pour éviter les attaques...
Je suis pas gentil? Ben non, mon journal quotidien du matin ne m'incite pas à être sympa, dommage...
Cdlt
JM

11 mar. 2020
0

Et alors, il valait mieux une photo du mont st Michel ? Ou rien ?

11 mar. 2020
0

rien
rien que du respect

12 mar. 2020
1

Respect aussi pour la Snsm, ce n’est pas incompatible, prêt à tous les risques pour sauver les malchanceux

11 mar. 202011 mar. 2020
0

@Amzerzo. En effet ! C'est une maladresse.

Un peu plus de détails :

"Le CROSS Corsen a été alerté mardi à 15 h 20 par le propriétaire d’un Cap Camara, un bateau de plaisance à moteur, long de 5 à 6 mètres et ouvert.
Contacté par Le Pays Malouin, la gendarmerie maritime nous confirme que le propriétaire avait prêté son bateau à quatre amis, qui souhaitaient aller pêcher à pied dans la baie du Mont Saint-Michel.
Les quatre amis étaient partis de Port Picain, à Cancale, vers midi, et devaient revenir à 15 h. Inquiet de ce retard, le propriétaire du bateau a donc donné l’alerte."

"Au cours des recherches, trois corps sont retrouvés.
Les deux premiers dans la soirée de mardi, entre 19 h 30 et 21 h. Le troisième ce mercredi matin.
Les recherches continuent pour retrouver le quatrième plaisancier, ainsi que le bateau qui n’a pas non plus été repéré.
Une enquête est en cours pour déterminer les circonstances du drame. Le parquet de Saint-Malo a confié l’enquête à la gendarmerie maritime."

11 mar. 2020
3

Les journalistes ont déjà fait bien pire niveau images d'illustration. Je trouve que c'est un peu chipoter sur des détails.

11 mar. 2020
0

J avais été surpris d imaginer 4 pêcheurs plaisanciers sur un Open 5,70
Condoléances aux proches


11 mar. 2020
1

oui on ne sait pas vraiment ce que c'était comme bateau, car entre un pêche-promenade 5.70 open et un open 5.70 il y a une sacrée différence.

11 mar. 202011 mar. 2020
0

@LaTortue
C'était un "Cap Camarat". Ce bateau leur avait été prêté.

11 mar. 202011 mar. 2020
0

ah ok donc bateau réputé pour sa stabilité (en tous cas les anciens modèles), j'ai un copain guide de pêche qui en a un, aucun problème pour pêcher à quatre dessus en toute sécurité.
tiens d'ailleurs il y a un article de journal sur sa page d'accueil avec plus de 4 personnes sur le bateau: www.leloupbar.fr[...]

11 mar. 2020
0

Dans cet article il est fait état d'une panne de moteur.
france3-regions.francetvinfo.fr[...]66.html

11 mar. 2020
0

ils portaient leur gilet de sauvetage.

nouvelles infos via SNSM: www.francebleu.fr[...]3928026

11 mar. 2020
1

choc thermique ?

11 mar. 2020
0

Après les condoléances comment expliquer un tel drame avec des gens expérimentés, même avec une panne moteur, ils partaient pour une pêche à pied. Je ne comprends pas,la météo était correcte, courants forts mais quand même ?

11 mar. 2020
0

Courants surement tres forts car tres gros coeff.

12 mar. 2020
0

Pour se rendre de Port-Pican sur le banc des Hermelles à Cherrueix comme l'a indiqué la presse locale, il n'y a *une veine de courant forte que de 300/500 m *( 4/5 nds ) , la mer est abritée.

Peut être ont ils voulu aller s'amuser" vers le Herpin. Et là c'est autre chose.

12 mar. 2020
0

Rien que l'approche de l'île des Landes, voire la pointe entre Port Picain et Port Mer peut être très remuant par grande marée. Nous avions le Muscadet paternel mouillé dans la baie de Port Picain et c'était parfois limite pour le rejoindre avec l'annexe quand les coefs étaient forts.

12 mar. 2020
-3

c'est pas tres clair cette histoire ..bizard d'allé pécher en face de St Benois en VE ... ne seraient-ils pas allé ramassé quelques huitres à marée basse derriere les parcs et la marée montante les a surpris

12 mar. 2020
-5

On ne doit pas prêter à n'importe qui. Pour peu qu'on retrouve le bateau et qu'on trouve que tout n'était pas OK avant l'accident, ou que le proprio était parfaitement au courant de conditions peu favorables pour cette sortie, cela risque de lui poser des problèmes.

12 mar. 2020
3

Tu sous entend sans connaitre ces gens qu'ils sont "n'importe qui" ? Alors quand on n'est pas n'importe qui, y'a pas de danger ? Pas d'erreur ? On ne sait rien.

12 mar. 2020
1

Je ne sous entend rien du tout. Entre amis il est toujours plus facile de dire oui que non.
Quand on confie un bateau ou un avion à quelqu'un il vaut mieux s'assurer qu'il est entre de bonnes mains. Et encore il n'y a pas de garantie absolue (Le champion du monde français de voltige aérienne, pilote de chasse, etc ..., et sa femme pilote, se sont tués avec deux de leurs enfants en choisissant de poursuivre en soirée, avec une MTO désastreuse, une navigation devenue très dangereuse alors qu'ils pouvaient facilement ne pas décoller, ou se dérouter ou se faire aider par le contrôle aérien, obnubilés par une obligation d'un rdv qu'ils pouvaient facilement remettre. L'avion avait été prêté par un ami ! Et juste avant le redécollage le président de l'aéroclub leur avait proposé de leur fournir la dernière MTO. mais cela ne les avait pas intéressé ??. Et une promotion de pilotes de chasse porte son nom !)

12 mar. 2020
2

moi ce qui me surprend c'est qu'un tel bateau puisse chavirer dans un courant max de 4-5 nœuds avec météo relativement clémente... mais attendons d'avoir plus d'informations, il n'a peut être pas chaviré; la coque n'est toujours pas retrouvée? (il y a peut-être le 4ème disparu dessus)

12 mar. 2020
0

Ce jour là, il y avait peu de vent et encore moins de mer dans la baie abritée.

Alors, est ce qu'un Cap Camarat peut de retourner avec un vent faible?

Chez moi, à 15 milles, le vent était de 12/15 noeuds de sud-ouest.

Ce qui me surprend est que, avec tous les moyens qui ont été mis en oeuvre, l'on n'ait pas retrouvé le bateau. Chaviré ou pas.

12 mar. 2020
7

C est dramatique ..condoléances :(
Je pêche au filet depuis quelques années en fond de baie, il y a 5 ans j ai failli me faire retourner avec mon petit zod, début marée montante, de l eau à mi cuisse, un bruit anormal, une vague déferlante, j etait travers à elle. j ai juste eu le temps de plonger a l eau et de prendre le bout du.nez du bateau pr le mettre face à la vague, le petit zod a piqué presque à la verticale. Ces petites zones de deferlantes varient et se deplacent en fonction des bancs de sable et de la hauteur d eau.

Je ne sais pas ce qui s est passé en l occurence, et suis très interessé de lire les resultats de l enquête

12 mar. 2020
0

Ouest-France cet après-midi :

Aucun élément nouveau n’a été apporté ce jeudi 13 mars, au sujet du dramatique naufrage en baie du Mont Saint-Michel qui a coûté la vie à trois plaisanciers, mardi 10 mars. Un 4e homme, qui se trouvait à bord de l’embarcation, et le bateau sont toujours recherchés par la gendarmerie maritime de Saint-Malo.

La Préfecture maritime Atlantique avait suspendu les recherches mercredi 11 mars à 14 h 30. « Il n’y avait plus de chance de survie en mer, dans ces conditions », explique le parquet de Saint-Malo, ce jeudi matin.

Sans le bateau, impossible de savoir ce qui a pu se passer lors de cette partie de pêche qui a tourné au drame. Les quatre amis étaient partis mardi dans la matinée de Cancale pour aller pêcher dans la zone du Vivier-sur-Mer. Une zone de pêche connue, mais soumise à des courants importants, surtout pendant les grandes marées qui ont lieu cette semaine. Le parquet précise tout de même que les plaisanciers « portaient des gilets de sauvetage qui étaient réglementaires ».

Le bilan final fait donc état de trois personnes décédées en mer et d’une personne encore portée disparue. Les quatre hommes, tous bretilliens et originaires de Cancale, Goven, Pleugueneuc et Plesder, étaient âgées entre 60 et 75 ans.

13 mar. 2020
0

4eme corps retrouvé mais pas Le bateau.
était il insubmersible ?

www.msn.com[...]B119dH6

13 mar. 2020
2

4 morts, c'est quand même terrible pour une sortie de pêche par météo très praticable, entre plaisanciers expérimentés qui portaient leur gilet...
J'espère qu'il retrouveront le bateau, pour comprendre, si c'est possible.

13 mar. 2020
0

En effet, noyés alors qu'ils portaient leurs gilets ! Il y a de quoi se poser des questions sur l'adéquation de ces gilets.

13 mar. 2020
0

Noyé, c'est de l'eau dans les poumons, je pense…

13 mar. 202013 mar. 2020
7

Les gilets leur a permis de flotter sans effort, mais ne les protégeaient pas de l’hypothermie. La séquence est probablement: hypothermie, puis perte de connaissance, puis noyade.

13 mar. 2020
0

Noyés, cela peut être par le froid probable en la saison.
Noyé ce peut être possible si eau dans les poumons. Peu possible avec un gilet.
L'autopsie peut apporter la réponse.

Condoléances aux familles!

13 mar. 202013 mar. 2020
0

Choque thermique. Même dans l’eau à 27ºC, on perd au fur et à mesure la chaleur qui nous permet de continuer à vivre. Les baleines ont les couches épaisses de graisse pour les protéger contre cette perte mortelle de chaleur. L’eau transmet la chaleur et entame le froideur au corps beaucoup plus vite que l’atmosphere. Et l’eau dans la baie du Mont Saint Michel en cette saison n’est pas à 27º.

Pour montrer combien l’eau transmet mieux la chaleur que l’air, prends deux verres et mets quelques glaçons dedans. Ajoute de l’eau dans un, et note le verre dans lequel les glaçons fondent le premier. Si tu veux être super-exact, vérifies avec un troisième verre dans lequel la température de l’eau est pareil à la température de l’air. Mais ça ne fera que de rendre le fondage encore plus vite.

14 mar. 2020
0

Il existe des exceptions, dans les mêmes eaux:
23 h de dérive en février:

A la fin des années 70 ou début 80, un caseyeur de St Malo surchargé a chaviré aux Sauvages ( entre Chausey et Minquiers),

20 h dans l'eau à Granville!

« Les deux plaisanciers étaient partis pêcher en mer vendredi, à 10 h. Leur bateau s’est retourné. Ils n’ont été retrouvés que samedi, en début d’après-midi, entre Granville et les îles Chausey.

karibario.blogspot.com[...]82.html

14 mar. 2020
0

4ème victime retrouvée.
Mais pas le bateau;

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (12)

novembre 2021