Abords de Perros Guirec

salutatous

il parait qu'il y a des enrochements dans la baie de Perros Guirec entre la cale de linkin et la zone de mouillage à échouage sur corps morts

est ce que c'est vrai ? de quand date l'installation de ces enrochements ? leur position est-elle précisée dans les IN et sur les cartes du SHOM ?

merci par avance pour vos réponses

cordialités maritimes
larent le hareng

L'équipage
01 oct. 2011
01 oct. 201116 juin 2020
0

dans ce coin là ?

01 oct. 201116 juin 2020
0

Si tu veux parler d'enrochements artificiels (posés par l'homme) je n'ai entendu parler de rien ces dernières années(sauf peut-être renforcement du rivage)
Si tu veux parler de zones rocheuses, elles sont magnifiquement visibles sur la vue Google Earth du 4/7/2010

01 oct. 2011
0

re pilote de bord

effectivement c'est cette zone, mais il en manque un bout sur ta carte; ça part de la cale pour arriver sur la perche verte située au dessus du mouillage; c'est la moitié nord du mouillage sur ta carte et elle manque

de quand date ta carte pilote de bord ?

cordialités maritimes
larent le hareng

01 oct. 201101 oct. 2011
0

Ces enrochements sont là depuis au moins 1998, ils partent d'un peu au nord de la cale et s'enfoncent d'1/4 de mille jusqu'à la verte qui en marque l'extrémité est. A éviter, même à PM avec un petit tirant d'eau...

01 oct. 2011
0

re sailor54

je parle d'enrochement posé par l'homme à base de blocs de roches et poteaux en béton (dixit un gars du coin)

l'enrochement part de la cale (environ) que l'on voit sur la carte et sur google earth, avec une forme concave dont la cavité est tournée vers le mouillage et va pratiquement jusqu'à la perche verte du nord du mouillage

c'est dans la zone vert-sombre du nord du mouillage

ça fait environ 2m/3m de haut, forme triangulaire et si tu te poses là-dessus, tu mets ton bateau sur le toit, c'est sûr

cordialités maritimes
larent le hareng

01 oct. 2011
0

Surtout des blocs de granit.

01 oct. 2011
0

re hi,

si tu dis vrai sur la date, ça fait 13 ans que ça existe et y a aucune indication sur la carte du SHOM et dans les IN

les IN décrivent la zone comme plate et très bonne pour un échouage, sur toute la zone allant de la calle, le sud de la calle, le nord de la calle et toute la zone nord allant vers la bordure nord de cette zone de mouillage, vers la côte quoi

et dans tout ça, en plein millieu, une barrière de cailloux rajoutée par l'homme et non répertoriée

si c'est le cas, c'est criminel

cordialités maritimes
larent le hareng

01 oct. 2011
0

Le fait est que l'enrochement ne figure pas en tant que tel sur la carte, mais la verte indique clairement qu'il faut laisser la zone à tribord, et de toute façon c'est loin du chenal, sur un banc de vase où seuls passaient les locaux sans tirant d'eau. Sinon au nord de l'enrochement c'est une zone d'échouage saine.

01 oct. 2011
0

ok hi

d'accord, pour ceux qui rentrent dans le port de perros, c'est pas dans le chenal; mais ça se situe à 40/50 m du dernier bateau mouillé dans la zone de coffre à échouage et le SHOM ne peut pas parler de zone plate alors qu'il y a un piège

vu comment le gars du coin (qui habite sur la baie) m'en a parlé, il y a dû y avoir un paquet de bateaux qui se sont retournés dans le secteur

ça coupe en 2 la zone de mouillage soit-disant plate

tu connais le coin, hi, donc pas de problème pour toi

le SHOM est en faute, c'est sûr

cordialités maritimes
larent le hareng

01 oct. 201116 juin 2020
0

larent, voici le haut de la carte qui date de 2004 minimum

François

01 oct. 201101 oct. 2011
0

re pilotedebord

tu couvres pratiquement toute la zone; elle s'étend un peu plus vers l'est vers la perche verte

on voit parfaitement la zone de "mouillage plaisance" qui s'étend du nord de la cale au sud de la cale

rien n'est signalé comme danger (à part la marque spéciale qui marque le bout de la cale et la perche verte, et cette zone est qualifiée de plate par les IN; ce qui est conforme à ce que l'on voit sur la carte sauf ... qu'en plein milieu, une zone d'enrochement artificielle a été créé ...

quand on lit les GAN sur le site du SHOM concernant seulement la carte de perros, qui donne des précisions si fines, que cela amène à modifier une sonde par-ci, par-là et qu'une zone aussi large de la carte n'est pas représentée, ça fait peur et cela depuis 1998 d'après ce que dit hi

cordialités maritimes
larent le hareng

01 oct. 201101 oct. 2011
0

Je ne sais pas si le SHOM engage sa responsabilité pour des obstacles non mentionnés sur la carte, mais là, l'obstacle préexistait sous la forme d'un banc de vase certes moins agressif qu'un enrochement, mais obstacle quand même, et la latérale verte n'est pas là par hasard... Néanmoins c'est vrai qu'il vaut mieux ne pas échouer pile poil entre la perche et le bord... C'est pas large (moins de 10 m de large, de mémoire), mais c'est pas mou non plus !

Quand je dis 1998, c'est au moins depuis cette année-là. Mais j'ignore totalement l'année exacte de la construction de cet enrochement...

Au fait, Larent, tu as le temps de router ton bateau sur la Mocqueca ? J'ai vu que tu t'étais un peu endormi juste après le départ, et moi j'ai oublié de me réveiller avant d'aborder les côtes cantabriques, et maintenant on est parti pour du près jusqu'au bout...

01 oct. 2011
0

Pour aller dans ces coins là, faut vouloir échouer

car en regardant les sondes, on voir bien que ça découvre. Du coup, ce que tu indiques, ça fait un peu piège à c.n voire c'est hyper dangereux.

c'est quand même un peu goalenou pourris ce coin. :jelaferme:

je ne me souviens que de la soirée que l'on a passé à perros il y a ......beaucoup d'année ainsi que de la sortie du port tout à la voile. Le reste de la nav.. plus aucun souvenir sauf que c'était forcément à marée haute.

François

02 oct. 201102 oct. 2011
0

re

je navigue souvent en RM 10.50 et j'aime bien m'échouer, sauf que ma hantise, c'est un obstacle sous les quilles et non mentionnés; au mieux, tu passes la nuit penché mais ça c'est pas grave; au pire, tu renverses ton bateau et là pas glop du tout

que les cartes et informations du SHOM manquent de précisions, on le sait, on en tient compte, il faut être prudent car les premiers relevés des cartes datent de 1870 ok

mais que l'homme ait modifié une partie de côte, qui plus est de manière récente et que personne n'ait pensé à avertir le SHOM, pour moi, c'est criminel

si tu coules ton bateau à cause de ça (le bateau sur le côté et la marée qui monte ... l'eau rentre dans le bateau avant de le faire flotter, c'est sûr) va expliquer à ton assurance que ce n'est pas de ta faute, ...

lundi, je fais un courrier en recommandé au SHOM, on verra bien

re hi, pour la mini transat, j'avais mis un cap pour passer l'ile d'oléron mais j'étais en mer pour 3 jours, j'ai pas pu le changer, j'ai vu que tu as occupé longtemps la 1ere place bravo; j'aurai plus de temps pour la 2eme partie et surtout faudra passer le pot au noir, interressant en prévision de la volvo

cordialités maritimes
larent le hareng

02 oct. 201102 oct. 2011
0

"le bateau sur le côté et la marée qui monte ... l'eau rentre dans le bateau avant de le faire flotter, c'est sûr"
Tous les bateaux sont conçus pour se relever sans se remplir d'eau après avoir été couchés.

Du moins je l'espère ...

02 oct. 2011
0

et ne pas oublier que quand la mer baisse ,
les rochers montent !

03 oct. 2011
0

Et quand la mer monte, les cailloux se cachent ! c'est là où ils sont dangereux... d'où l'intérêt de les avoir repéré :pouce:

03 oct. 2011
0

re lulu2

je ne serai pas aussi affirmatif que toi

le match se résume à archimède contre newton

autant le poids est constant, autant la poussée d'archimède est fonction du "volume mouillé" si je puis dire; tant que le volume mouillé n'est pas suffisant, le bateau ne flotte pas

suivant l'angle d'inclinaison du bateau, le cockpit va se remplir en premier; ça emmene du pois et pas de la flotaison; pour être totalement sûr qu'un bateau reflotte à nouveau, il faut être sûr que la descente est complètement étanche pour éviter qu'il se remplisse d'eau et ça s'est pas gagné

j'ai déjà vu le cas d'un bateau amarré au dessus d'une cale au croisic; le propriétaire le laisse quelques temps amarré sans surveillance; la marée descend; le bateau se pose sur la cale mais en déséquilibre vers l'extérieur de la cale; il se penche au-dessus du vide mais sans tomber car retenu par les amarres

au moment où la marée remonte, le volume de flotaison n'est pas suffisant pour remonter le bateau en même temps que la marée, le bateau se remplit et il n'y a rien à faire; le bateau ne flotte plus

comme en plus, le propriétaire avait eu la très bonne idée d'amarrer son bateau avec des noeuds de chaise; il est impossible de défaire l'amarrage qui aurait été la solution pour que le bateau reprenne sa position horizontale pour espérer une flotaison; inexorablement, il se remplit d'eau; seul un zodiac des pompiers car arrivant par la mer peut activer une pompe pour vider le bateau et lui permettre de flotter

la théorie est une chose, la pratique en est une autre

cordialités maritimes
larent le hareng

03 oct. 201103 oct. 2011
0

@ Larent le H

J'ose espérer que les bateaux tels que les RM sont conçus de façon à ce qu'Archimède l'emporte sur Newton dans toutes les circonstances normales d'utilisation ... Dans les zones soumises à marée, l'échouage sur un sol à peu près plat me paraît faire partie des circonstances normales. Naturellement, il peut être nécessaire de fermer certaines ouvertures : hublots, descente, passes-coque… et probablement de pomper un peu à l'endroit opportun un peu pour étaler les fuites.

Mal échoué sur un sol fortement pentu ou sur un obstacle, ça c'est une autre histoire … Mais le bon sens voudrait que ce soit aussi prévu, au moins en partie. Après tout, un cockpit temporairement plein d'eau fait partie des circonstances possibles de navigation.

Cet été, j'ai échoué mon bateau sur le côté (bien involontairement : béquille tombée dans du mou). Avec ses 10 t et son TE de 1,80 m et bien qu'il ait été conçu dans l'ignorance des normes actuelles, il s'est relevé sans pb quand l'eau est arrivée au livet. Il n'y a eu guère plus d'eau sur le pont que quand je navigue au près un peu surtoilé. De plus, j'ai 5 t de lest intérieur qui ne devaient pas faciliter le relevage.
Là aussi, j'ose espérer que les bateaux modernes plus légers, avec un lest dans la quille, dument certifiés et conçus par des architectes dotés de moult moyens de calcul se relèvent mieux que les anciens dessinés au feeling.

Où serait le progrès sinon ?...

03 oct. 2011
0

Quand j'étais petit , on rentrait souvent à Perros et à l'échouage du Linkin, selon la marée, en laissant la perche du C'hrahou à babord, au dessus du banc de sable vasard et galets, quand on avait de l'eau.
Dans les années 70 il y avait dans l'air l'idée de mieux protéger l'échouage et la cale de débarquement du Linkin. Un conseillé municipal bien intentionné s'est alors mis à faire déposer des déchets de carrière sur le banc en question entre la côte et la perche. Mais sans autorisation. Et sans avis aux navigateurs. Les autorités compétentes se sont fâchées et ont tout fait arrêter. Mais personne n'a fait enlever les blocs de caillou. Et on est resté dans cette configuration merdique qui n'a jamais fait l'objet (à ma connaissance) ni d'avurnav ni de correction cartographique et a échappé au SHOM lors de la ré-édition de la carte locale il y a 10 ans ou plus je sais plus bien (ancienne 974 qui a maintenant un numéro moderne actuel). Je pense que la situation administrative sur ce coup là enquiquinait tout le monde et que tout le monde s'est mis un pavé sur la langue.
Les ceux du coins savent et ceux pas du coin on qu'à suivre le balisage... :-))
Et je ne suis jamais repassé au dessus en bateau.
JM

03 oct. 201103 oct. 2011
0

Ah ben voilà l'explication ! Merci Jacques. Sûr qu'un RM 10.50 qui échoue juste au sommet de l'enrochement va se retrouver à marée basse la tête de mat gentiment plantée dans la vase à 120-130° de la verticale, et quand ça va remonter... surtout si le CP est gentiment poinçonné par un bloc vicelard...
En même temps pas sûr qu'un skipper de RM digne de ce nom prenne la décision d'échouer pile là, où les fonds remontent clairement, alors que partout ailleurs c'est plat, sain et dévolu à l'échouage.

03 oct. 2011
0

salutatous

merci pour l'explication, c'est la carte 7125

cordialités maritimes
larent le hareng

03 oct. 201116 juin 2020
0

Pour tout bien situer pour tout le monde sur la photo, la perche du chraou est approximativement au triangle vert, les enrochements en cause sur la ligne montrée par la flêche rouge et la cale du linkin est au bout de la flêche bleue. Donc aller du mouillage le plus au nord (s'appelle le hédrou) à la cale en direct c'est pas conseillé!
JM


03 oct. 201116 juin 2020
0

Une petite partie de ce dont on parle

05 oct. 201105 oct. 2011
0

A ma connaissance
ces enrochements ont étés mis là pour protéger l'ex-déversoir d'égout de la ville de PERROS-GUIREC ( je vous rassure c'est bel et bien fini ) . Si l'on passe au dessus on entend bien l'eau qui circule dedans . En bout de l'enrochement il a une perche verte ( elle ne doit pas être là pour faire jolie )
une autre vue à marée haute
celle dont on parle est celle qui est horizontale l'autre plus bas sur l'image est la cale

maps.google.fr[...]/maps

05 oct. 2011
0

salutatous

je viens d'écrire en recommandé au SHOM pour les informer

on verra la suite, ... si il y en a une

cordialités maritimes
larent le hareng

05 oct. 2011
0

re lulu2

je suis parfaitement d'accord avec toi, on peut espérer que etc etc ...

en voile, j'ai un principe qui se résume très facilement "la connerie possible est déjà faite; la connerie impossible est en cours"

en foi de quoi, je fuis les emmerdements prévisibles par peur de ceux qui ne le sont pas

cordialités maritimes
larent le hareng

05 oct. 2011
0

Oui. C'est la sagesse même ...

Mais c'est bien aussi d'avoir une notion de la limite entre ce qui est possible et ce qui peut devenir catastrophique.
En l'occurrence, coucher un bateau sur un fond homogène n'est généralement pas catastrophique.
Échouer sur des rochers, en revanche, ...

23 juil. 2016
0

Tout d'abord, la langue de galets du Ch'raou, dont l'extrêmité est parfaitement signalée par une perche verte est naturelle, même si la ville l'a utilisée dans un lointain passé pour ses exutoires ...
Lorsque la maréee affleure la base de la perche, il n'y a pas 50 cm de profondeur entre la perche et la côte. Par contre, il reste près de 2 mètres sous votre ligne de flottaison côté chenal du ruisseau de Kerduel.
Le chenal étant constitué par un ruisseau qui le dévase à marée basse, il ne faut pas s'étonner de dénivellations importantes (40 à 80 centimètres) sur les berges du ruisseau.
En deuxième lieu, rappelons nous que les abords immédiats de l'estran ont été profondément modifiés entre 1940 et 1944 par la construction du Mur de l'Atlantique ... Si la plage (grève) des Arcades et la langue du Ch'raou ont été en grande partie nettoyées de leurs piliers de bétons couchés, il n'en est pas de même de la partie de la rade située entre la balise (rouge) du Gomonénou et le fond de l'étang du Lenn occupé par le camping de Louannec, encore jonchée de nombreux gros cylindres de béton, d'une hauteur de 30 cm et d'un diamètre de 80 cm, creusés d'un trou carré de 5 cm de côté dans lequel étaient enfoncées les défenses verticales en fonte.
Enfin, en matière de mouillage, il y a un minimum de prudence à respecter ... Si les usagers locaux ne mouillent pas à un endroit, c'est qu'ils ont sans doute de bonnes raisons pour cela !

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

 Ty arc en ciel au pays du Ty punch

Après la pluie...

  • 4.5 (32)

Ty arc en ciel au pays du Ty punch

mars 2021