A trop vouloir améliorer notre électronique…..

J’ai installé un émetteur récepteur AIS EMTrack B100 tout fonctionne parfaitement les cibles AIS sont vues sur mon traceur raymaibe A70 et je suis vu par les autres.

Je décide d’améliorer l’électronique du bateau.

J’ai des instruments raymarine ST60 en seatalk 1 et un traceur raymarine A70 en seatalk NG.

L’ensemble ne communiquait pas. Dans l’idée de relier le pilote au traceur j’achête un convertisseur Setalk – seatalk NG.

Pour assurer l’installation je demande à une société M2 MARINE Michel MILANESE pour pas le nommer de m’installer ce convertisseur..

Ce qui fut fait …..mais depuis régulièrement j’ai un soucis au niveau du traceur A70 si je fais cap à l’EST la représentation du bateau sur le traceur montre l’avant vers l’ouest et le bateau progresse en reculant……. Risible….

Malgré plusieurs appel à ce Monsieur MILANESE il ne répond plus, très moyen comme comportement et il m’avait de plus promis un schéma de ce qu’il avait fait ce que j’attends toujours…….

J’ai demandé à Raymarine qui m’ont tout de suite répondu et le problème a été identifié j’ai un conflit entre les phrases nmea du 'GPS' del’EM Track B100 et celles du traceur.

Ils m’ont conseillé de filtrer les phrases NMEA 'GPS' en sortie de l’EM TRACK B100 ce que j’ai fait.

Le problème persiste et le Monsieur MILANESE de la société M2 MARINE doit être mort puisqu’il ne répond plus……

L’un d’entre vous aurait-il eu un problème identique?

Merci.

L'équipage
03 oct. 2019
03 oct. 2019
1

Bonjour,

J'ai eu les mêmes symptômes, l'icône représentant le bateau était inversé par rapport à la marche réelle du bateau.
Je suis équipé d'un traceur raymarine A67 et d'un pilote st2000 raymarine. Le problème a été résolu en reparamétrant manuellement le cap du pilote et tout est rentré dans l'ordre.
Je ne sais pas si ça pourra vous aider ?
Sinon peut être sur le traceur un paramétrage maitre/esclave ??
Cordialement

03 oct. 2019
0

Merci pour votre réponse Raymarine m'a fait faire cette manip et cela n'a pas résolu mon problème.......

03 oct. 2019
3

bonjour ,
j'ai à bord un pack nexus ,un traceur garmin un pilote in bord garmin
tout ça est interfacé en plus avec la framboise et em track .
finalement ,je ne me sers que de la girouette et du loch en mer
du traceur pour les atterrissages et du sondeur avant de mouiller quelque fois du radar avec le secteur gardé quand je dors .
je n'ai pas envie de me péter des connexions .je préfère regarder mon environnement que de faire des jeux vidéos avec mon électronique
alain

03 oct. 2019
7

tt à fait d'accord !
n'empêche que quand on a du matos, qui a une certaine valeur en plus, on aimerait bien que ça fonctionne correctement ...

03 oct. 2019
0

que tu as bien raison....

03 oct. 2019
1

Et comme c'est toujours au niveau des connexions que cela foire, je préfère des systèmes séparés, j'ai déja navigué sur un bateau sur lequel tout était interfacé (traceur, girouette, pilote, loch-speedo, sondeur etc..), régulièrement cela plantait et les instruments un à un devenaient muets.

03 oct. 2019
0

Ben moi, mon installation n'a jamais planté!
J'ai installé moi même Loch/speedo, sondeur, girouette/anémo, répétiteur multifonctions, pilote et sa radiocommande, GPS Traceur, AIS, Navtex, VHF.
Il y a du SeaTalk, du STNG, et du NMEA0183: Tout est relié et fonctionne depuis 5 ans sans un seul raté!

03 oct. 2019
0

je ne parle pas de ces connexions là mais celles entre les neurones
alain :doc:

03 oct. 201903 oct. 2019
0

Je vais vérifier les connexions de mes neurones :P parce que entre mes instruments (de bord :-) ) il n'y en a pas

04 oct. 2019
3

Le mieux est lennemi du bien. L'électronique est censée être une aide à la navigation. A vouloir trop la sophistiquer, le risque c'est qu'au lieu d'être une aide, ça devienne une contrainte.

04 oct. 2019
0

La contrainte a commencé avec l'invention du démarreur électrique en remplacement de la manivelle. Il a fallu alors adjoindre une source d'énergie, puis le mécanisme de la régénérer, etc...

Si on veut ôter toutes ces aides qui sont contraignantes, on s'arrête où ? on revient aux galères ? ? ?

04 oct. 2019
1

L'électronique en principe fait gagner du temps!
Souviens toi du temps pour un point Gonio voire astro et lire un GPS, envoyer un plomb de sonde ou lire directement la profondeur, calculer une route ou marquer un waypoint...
Pour ma part j'estime qu'avec tout ce temps gagné je profite davantage du plaisir d'être en mer.

04 oct. 201904 oct. 2019
2

J'ai encore un démareur manuel sur mon bateau :-).

Et oui avec trop d'électronique le risque c'est de revenir aux galères, pas à rames, mais aux galères du debuggage.

J'ai rien contre l'electronique mais ça n'interdit pas non plus de se poser les bonnes questions. Est ce vraiment utile de transformer un voilier en usine à gaz électronique, et de passer plus de temps à bidouiller qu'à naviguer.

04 oct. 2019
0

J'ai connu un problème semblable avec un pilote raymarine. En fait la solution était simple pour un pro. Qui à modifié le réglage du compas électronique.

04 oct. 2019
0

merci pour la piste ..... je rencontre un pro semaine prochaine

04 oct. 2019
0

Il faut je pense accepter l’idée que tous les 10 ans tout notre matériel électronique est obsolète. Donc s’équiper de tous les matériels de la même génération puis vivre avec sans faire de frais inutiles jusqu’au jour où on sera décidé à tout remplacer par du neuf (nmea2000 actuellement mais sûrement autre chose dans 10 ans)

04 oct. 2019
2

philippe.0812 l'essentiel de mon électronique a près de 10 ans:

(traceur GPS Garmin, VHF ASN-AIS, radar Furuno 1622, et pack ST60)

et franchement je ne vois pas quels progrès "essentiels et vitaux" qui rendront mes navigations "beaucoup plus sûres" feraient que je devrais en changer d'ici quelques années.

Avoir les gribs qui s'affichent sur le radar qui s'affiche sur le courant qui s'affiche sur le fond de carte qui me tape sur l'épaule selon l'étalonnage du pied de pilote et l'heure de la marée, à mon avis ça rend mou des neuronnes ;)

et sans pour autant naviguer à l'ancienne, j'aime bien un peu d'exercice intellectuel

je rigole, mais pas que

Fañch

04 oct. 2019
1

Réponse absolument sans rapport avec mon propos. Je n’ai pas dit qui faut tout changer tous les 10 ans et encore moins que c’est vital et essentiel de le faire. Je reformule : Essayer de faire communiquer entre eux des trucs de générations différentes est souvent coûteux et prise de tête ... il me semble préférable de naviguer avec ce qu’on a ... jusqu’au jour où on aura l’envie et le budget pour tout changer.

04 oct. 2019
0

Si le seul problème est que l'icône du bateau est a l'envers il suffit peut être de se déplacer a reculons , tu aura alors l'icône a l'endroit .

04 oct. 2019
0

je vais y penser :=)

04 oct. 2019
0

je crois me rappeler avoir réglé un pb similaire sur un traceur Zeus: le Zeus affichait la cible AIS de son propre bateau. Ca se corrigeait en saisissanr le MMSI du bateau dasn la config du traceur.

2

Pas d'électronique pas de pannes et on navigue plus ! Bon je sors j'ai rien dit ;-)

04 oct. 201904 oct. 2019
0

pierre3 plussoie :coucou:
Sur mon nouveau bateau il n'y qu'une chose qui m'agace c'est la complexité de la plomberie. La complexité de l'électronique existe aussi mais je m'enfiche complètement car je déballe ma tablette samsung à 250 balles avec navionics dessus que j'avais déjà dans mon bateau précédent. Si ma tablette foire, je regarde la longitude et lat. sur mon smartphone que je reporte sur ma carte papier, si mon smartphone foire je demande à mon gamin de me donner la lat. long. de son smartphone. Si la tablette foire et les deux smartphones foires aussi, eh ben je fais comme avant tout ce bazar et me ferai un petit plaisir d'estime....si j'ai du blé en trop à dépenser ça à tendance à partir dans des belles voiles. Bon je sors aussi :acheval:

04 oct. 2019
1

Perso je suis contre les bus ...intranet…. etc;; et tous les appareils communiquants….a bord a partir de protocoles non réellement sécurisés…. et encore ...voir Boeing …. la meilleure fiabilité est obtenu est rendant chaque appareil autonome et mono fonction, c'est tout a fait encore possible techniquement a bords de nos bateaux de plaisance . les références demandées ( GPS par ex.…) communes a plusieurs équipements doivent venir de plusieurs références indépendantes etc.… c'est le principe retenu dans mon bateau…. je sais qu'il est difficile de concilier ce principe avec le matériel "grand public" vendu actuellement dans les boutiques d'accastillage et d'électronique Marine pour la plaisance …. LECELTE

04 oct. 2019
0

Ce n'est pas difficile : il suffit simplement de multiplier les afficheurs, leurs câbles... et leur alimentation.

04 oct. 2019
1

nota: il est intéressant de noter que plusieurs GPS marine grand public n'indiquent pas tout a fait les mêmes coordonnées ?? et pourtant ils utilisent souvent la même puce…. cela indique le sérieux de ces matériels !

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

LAGON aux eaux turquoises et au sable rose de GRAMVOUSA en CRETE

Souvenir d'été

  • 4.5 (60)

LAGON aux eaux turquoises et au sable rose de GRAMVOUSA en CRETE

novembre 2021