A ne pas faire : Survie périmée et percutée exposée au soleil sur ma pelouse qui explose

Bonjour à tous les Heossiens . Petit retour d'expérience personnelle. Une survie périme de 16 ans d’âge : radeau côtier 8 places en container. Je la percute dans la piscine pour voir ce que cela fait et ce qu'il y a dedans. Cela marche très bien et très vite. Je suis surpris de la qualité et du matériel de première nécessité. Très bien fait. Des sacs étanches , fusées packs d'eau pharmacie... Tout très bien pensé à l'exception du matériel de pêche qui me semble ridicule.
J'en viens à me dire que cela vaut le prix que l'on paye. Les boudins du radeaux sont durs comme un Zodiac gonflé au Max. Très bonne première impression.
Me viens l'idée stupide de ne pas le balancer et de la garder à usage de cabane ou de tente pour les petits enfants. Je dégonfle , vire la bouteille d'AC qui pèse déjà 10 kg . Adapte un embout vissé pour mon petit compresseur. 8 jours plus tard je gonfle au compresseur et cela prend bien 20 min. Étonnamment pour moi le premier boudin inférieur se gonfle totalement avant que le 2° commence à se gonfler et de même pour le 3 ° qui fait l'arche pour le toit. A l'évidence il y a des soupapes anti-retour et tarées à des pressions croissantes entre chacun de ces boudins. Très bien fait aussi. Ainsi si fuite sur un boudin , les autres tiennent la pression. Je gonfle à tâtons mais à mon sens pas plus que lors de la percussion initiale avec la bouteille. J'avoue que c'est au tâter. La survie est sur la pelouse. Je l'y laisse par beau soleil . La température est élevée . Il doit faire 30° mais ce ne sont pas ces journées record à 40°C. Coup de tonnerre en milieu d'apm : le premier boudin inférieur a explosé : ou du moins la vessie interne qui est retenue par le l'enveloppe PVC enduite fermée avec Zip.

Je mesurerai plus tard la température au contact ce cette enveloppe exposée au soleil : 55°C
Au final : je ne pense pas que les conditions physiques sinon bien sûr d'utilisation étaient exceptionnelles : un tel radeau sur l'eau exposé au soleil des tropiques ne monterait pas moins en température, a l'exception du premier boudin au contact de l'eau. Il est vrai que le deuxième et 3° sont surement à une pression plus faible ( ref les soupapes à tarage différentiel) . La matériau certes vieillit mais a un an près, j'espère que cela ne fait pas beaucoup de différence. Bien sûr la pression de gonflage était peut-être un peu plus élevée mais je pense surtout que la soupape de surpression 1° boudin était solidaire de la bouteille AC que j'avais enlevée. Je suppose que ceci explique cela.
Ma conclusion est que mon idée d'usage de ce radeau à d'autre fin était une fausse bonne idée et qu'on prend toujours un risque à utiliser des engins utilisant un gaz sous pression dans des conditions autres que celles prévues à sa conception. A ceux qui seraient tentés par ce genre d'idée .. je suggère d'éviter . Mais vous avez peut-être d'autres explications.
Enfin pour ceux qui réagissent vous serez assez aimable d'éviter sarcasme ironies ou insultes sans beaucoup de valeur ajoutée . On lit de telles choses sur ce forum qui sert trop souvent de défouloir :-)
Bien a vous

L'équipage
12 sept. 2019
12 sept. 2019
0

:jelaferme:

12 sept. 2019
0

le premier boudin inférieur est dans l'eau en usage normal, peut-être suffisamment pour ne pas chauffer autant que posé sur du gazon en plein soleil.

12 sept. 2019
0

Ca ne m'étonne pas du tout. Petit retour d'expérience, j'ai une annexe gonflable 3D tender, elle est noire. Au retour de croisière on la gonfle en plein soleil pour lq nettoyer (temp. +/- 25 deg.). Je demande à mon fiston ado de ne pas trop la gonfler à cause du soleil, ce qu'il fait. On la nettoie et la met à sêcher au soleil. Et bien j'ai du encore la dégonfler 2 fois légèrement pendant ce temps qui a du durer +/- une heure car le soleil en chauffant l'envellope noire faisait que la pression de l'air tendait l'envellope à mort. L'air d'une annexe gonflable dans l'eau est constament refroidi par l'eau, mais pas sur le sol.

12 sept. 2019
2

A titre indicatif chauffer de l'air de 20° a 50° dans un volume clos entraine une augmentation de pression de 10%

12 sept. 2019
1

Exact Cesembre.

Equation des gazs parfaits : PV=nRT
n et R étant des constantes, P1.V1/T1 = P2.V2/T2
V1 = V2, donc P1/T1 = P2/T2, donc
P2 = P1.T2/T1
T1 et T2 en °K, soit respectivement 293.5 °K et 323,5 °K
Donc P2 = 1,10 P1, soit 10% d'augmentation de pression

12 sept. 2019
0

Je me demande si V1 égale vraiment V2 ? Cela ne serait pas vrai pour une membrane totalement inextensible ? Est ce le cas ici ?

12 sept. 2019
0

Pour avoir réaliser quasiment la même expérience que toi (gonflage dans le jardin d'une survie périmée un jour d'été) en milieu d’après midi, un bruit strident : C'est la valve de surpression qui se déclenche...
Manifestement ta survie en était dépourvue ou bien elle n'était pas fonctionnelle...
Il me semble que la survie en question était une plastimoche.

12 sept. 2019
0

Il ya ... Longtemps (!), j'avais laissé la survie périmée de mon yak gonflée à usage de "piscine" dans le jardin. Ma foi cela avait duré tout l'été, et pourtant c'était à Bages, près de Perpignan ! On ne peut pas dire que les étés y sont "tempérés" !!!
J'avais fini par jeter le tout à la déchetterie, car c'était trop ch.. de changer l'eau qui devenait verte très rapidement.
Mais jamais je n'avais eu de pb de surpression...

12 sept. 2019
0

(titre) C'est la pelouse qui explose ?

12 sept. 2019
0

Un pneumatique voit sa pression varier d'environ 4 mb/degré (1023/273 pour être précis).
Gonflé à 20 °c, puis chauffé à 55 °C -> pression augmentée de 70 mb !
Les clapets de surpression ouvrent en général à 140 mb...
La pression a augmenté de 50 % dont boum !

www.plaisance-pratique.com[...]radeaux

12 sept. 2019
0

Merci beaucoup pour ce retour d'expérience.
Et sur ton avis sur ce forum, aussi...

12 sept. 201916 juin 2020
5

La bouteille de CO2 contient plus de gaz qu'il n'en faut. Chaque boudin comprend une valve de surpression tarée qui souffle à la fin du gonflage. Normalement cette valve assure aussi les surpressions de la chaleur du jour, et le gonfleur fourni permet de regonfler les fuites si nécessaire.
Si le bouchon a été mis, la valve de surpression n'a pas pu exercer son rôle.
Après le naufrage, il faudra penser à gérer la pression de la survie, pour qu'elle survive aussi.

12 sept. 201916 juin 2020
1

On avait peté une survie d un bateau de 12m à 4 dedans 2 adultes 3 enfants de moins de 10 ans eau à 25 C en jouant un peu dedans mais pas plus. Au bout de 45' la survie était moitié coulée. C était donc pas un essai grandeur nature.

12 sept. 201912 sept. 2019
0

Étonnant .... les survies sont toutes équipées de plusieurs soupapes de surpression car c’est le seul moyen fiable de gonfler vite et à fond mais sans exploser le radeau. La bouteille délivre bien plus de volume et de pression que nécessaire et ce sont les soupapes de surpression qui évacuent l’excédent. En fin de gonflage la bouteille est vide, d’où le gonfleur manuel dans l’équipement du radeau. Par contre certains radeaux ont des bouchons qui permettent d’obturer manuellement les soupapes de surpression ... là est peut être l’explication de l’incident. En effet, je me suis servi de mon radeau périmé comme piscine tout l’été. Je n’ai pas obturé les soupapes de surpression mais j’ai du régulièrement regonfler ...

12 sept. 2019
0

Autant que je me souvienne, les instructions figurant à bord sont de boucher la soupape une fois que le bib est gonflé.

13 sept. 2019
0

Oui la notice dit ça. Si la survie est ancienne ;
- qu'on la percute à froid, ou qu'on la regonfle pour la nuit
Il sera prudent de ne mettre les bouchons qu'une fois la chaleur de la journée arrivée.
Par contre, si une valve de surpression fuit ou que la survie ne tient pas la pression, les bouchons pourront rester en permanence.
En ce qui concerne mon annexe, je la mets en pression à midi, tant pis si elle est molle la nuit.

13 sept. 2019
0

Merci a Monoa, Farador et Fregoli pour leur approche scientifique , voir physico-mathematique et Gribou pour son humour. Note que si la pelouse n'a pas explosée c'est tout comme. Vue le soleil et les temperatures ,Atila passant par là n'aurait pas fait mieux pour la pelouse .
La palme revient tour de même à Jeromef avec Philippe.0812
Je n'avais pas réalisé que les valves avec bouchons qui permettent de regonfler avec la petite pompe faisant partie du pack survie faisaient aussi office de soupape et je les avait consciensieusement fermés pour éviter que le radeau ne se dégonfle. Je remarque que mon annexe ne dispose pas de ces dispositifs. Prudence donc. Je suis donc éclairé et je me dit finalement qu'en mettant 1000 à 1500€ dans sa survie on en a pour son argent quoique la sécurité n'ait pas de prix. De la a payer 30 % de sa valeur tous les 3 ans pour la révision c'est un autre débat que je n'ouvrirai pas . Un grand merci à tous

13 sept. 2019
1

On peut voir des résultats de tests sur le site voisin; avec parfois des constations plutôt affligeantes, pour notre survie en mer.

13 sept. 2019
0

Nous on a coulé lors de l'essai

13 sept. 201913 sept. 2019
0

La valve de surpression ne permet pas le gonflage.
Il y a des valves de gonflage pour ça, avec aussi un clapet anti-retour, mais donc dans l'autre sens.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Oh fil de l'Oh

Souvenir d'été

  • 4.5 (168)

Oh fil de l'Oh

novembre 2021