A bas les orins !

c'est vrai que l'orin "a la glénans" est surtout bon quand on est presque seul.

Le problème ce sont les lignes qui flottent, car normalement, si la ligne est alourdie et ne traine pas entre deux eaux, on peut passer sur la bouée au moteur sans risque: elle sécarte et passe le long du bord

une solution de remplacement si on craint de coincer l' ancre, c'est une ligne le long du mouillage, frappée sur l'extrémité de l'ancre, comme un orin, mais ramenée au bateau
Pour qu'elle ne flotte pas et ne gène personne, on peut la lester, ou l'attacher en deux ou trois points à la chaine.

L'équipage
12 oct. 2001
12 oct. 2001
0

orins sans risques
c'est vrai que l'orin "a la glénans" est surtout bon quand on est presque seul.

Le problème ce sont les lignes qui flottent, car normalement, si la ligne est alourdie et ne traine pas entre deux eaux, on peut passer sur la bouée au moteur sans risque: elle sécarte et passe le long du bord

une solution de remplacement si on craint de coincer l' ancre, c'est une ligne le long du mouillage, frappée sur l'extrémité de l'ancre, comme un orin, mais ramenée au bateau
Pour qu'elle ne flotte pas et ne gène personne, on peut la lester, ou l'attacher en deux ou trois points à la chaine.

22 oct. 2001
0

Orin à tiran d'eau variable...

Pour un orin toujours tendu:

Sous la bouée du flotteur fixer une poulie. Partir de l'ancre avec un bout, passer dans la poulie de l'orin, mettre un plomb de 1 ou 2 kg....

Si votre bout de fait pas plus que 2 fois la hateur d'eau la tension se régulera d'elle même...Evidemment s'il y a 7 mètres de marnage pour 2 m de niveau basses eaux, cela ne marche pas !

Si vous velez réguler sur 4 ou 8 fois la hauteur d'eau, au lieu d'une poulie mettez un palan 4 ou 8 brins, mais il faudra un poids conséquent fixé au palan !

Vous vous souvenez de la lampe de cuisine chez votre mamie réglable en hateur sur le même principe en tirant sur la poignée ?

25 oct. 2001
0

chaine
Bravo Robert! Magnifique et simple. Seulement, ton astuce de la poulie tire (un petit peu) le diamant de l'ancre vers le haut. Bien sur, avec une SPADE, c'est sans importance, mais d'autres ancres décroheront avec quelques noeuds de vent de moins que sans ton orin à géométrie variable. Donc, moi, je mets 3m de chainette et ensuite du bout qui coule. Ainsi, on ne peut pas se prendre dans mon orin.

Car, quelque soit l'encombrement, je mets, presque toujours, un orin: je n'ai pas de bouteille de plongée, je ne veux pas être dépendant du club local et je veux pouvoir me sortir seul de l'engagement de mon ancre sous un rocher....

21 nov. 2001
0

Diamant
Il suffit de mettre un autre petit plomb sur l'orin à 50 cm du diamant.

25 oct. 2001
0

encore pire...
...ceux qui croient que le flotteur soit une bouée d'amarrage.

Ce sont eux par contre qui rendent la bouteille de plongée très utile, difficile de percer un trou dans une coque en apnée...

20 nov. 2001
0

orin
J'utilise, pour mes orins du bout qui ne flotte pas ou bien je leste légèrement mon orin vers -3m. Je navigue plutôt dans le nord et n'ai ni bouteille ni envie de me mettre à l'eau.
JF

29 jan. 2002
0

même tout seul, c'est une horreur !
Novembre 93, j'arrive comme d'hab la nuit dans un endroit que je connais pas : Mindelo au Cap Vert, poussé par un fougueux Alizé force 6. J'arrive dans la baie, je repère l'entrée du port, je démarre le moteur, j'affale les voiles, j'enclenche la marche avant.... Pas de marche avant ! (l'arbre d'hélice s'était démonté du tourteau moteur). J'envoie de la toile vite fait, mal fait, je repère un coin "mouillable", je ballance une lourde Soc autour de laquelle ne manque pas de s'entortiller le foutu orin que je trimballais depuis les Canaries. 40 m de chaîne + 40 m de cablot, dérapage lent pendant la nuit. Crochage, enfin, au petit matin, la plage pas très loin derrière. Bien sûr personne sur le canal 16 en veille dans ce patelin (Y a que Cesaria Evora pour chanter dans le poste). Remorquage par des braves british qui arrivaient et jura, mais un peu tard, qu'on orinerait plus.

22 fév. 2002
0

jamais d'orin
bonjour à tous je n'utise jamais d'orin mais le système de brin cassant. La chaine est fixée à l'avant de l'ancre et ramenée le long pour être fixée par un brin cassant fait de petit bout à son point normal de fixation. En temps normal la chaine tire à partir du brin cassant. Si gros problème il m'est arrivé de faire casser ce brin avec le moteur et donc de tirer l'ancre à l'envers et de la dégager. Au pire il est toujours plus facile de plonger et simplement de couper ce brin. Comparer au système d'orin et tout ce que cela comporte d'ennuis pour remonter le tout le système du brin cassant m'a toujours satisfait.
Bon vent et bon mouillage.

22 sept. 2014
0

le brin cassant = bateau qui chasse si le vent monte...pourquoi alors mettre une chaine solide si c'est pour affaiblir toute la ligne avec un bout de ficelle....j'espere que tu ne mouilleras jamais devant moi...risquer 99.9% des mouillages pour le seul 0.1% de cas ou peut etre l'ancre va coincer, c'est vraiment dommage (pour etre poli).

22 fév. 2002
0

original mais inquiétant ?
Bonjour Gilles,

Original ton truc du brin cassant. On sait qu' au pire des cas, dans les embardées du voilier qui fait "l'essui-glace" au bout de son mouillage les pointes de traction dans un coup de chien ne sont plus très loin de la rupture de chaîne. C'est d'ailleurs pour cela qu'il faut mettre une dizaine de mètre de textile qui par son élasticité amorti ces coups de boutoir.

Alors quid du brin cassant qui casse dans un coup de boutoir en dérapant l'ancre au mauvais moment ? Ou alors le brin cassant est calibré pas loin de la rupture de chaîne ?

Ton idée ? A+ Robert.

14 juin 2003
0

Orin Oui très souvent
Bonjour,
Navigant en Méditérranée, je puis vous assurer que si vous ne mettez pas d'orin vous en serz pour une ancre par an, et crochée par 20 ou 25 m de fond, impesenble de plonger.La solution, certainement pas la solution de Gilles, que j'ai expérimenté!Le jour où l'on doit essuyer un coup de tabac, un est certain que l'attache va casser et que l'ancre se décrochera.
La meilleure solution, une amarre fine munie d'un mousqueton. Au besoin, si l'on doit oringuer, on la fixe sur l'avant de l'ancre avec le mousqueton et après avoir déroulé selon le cas entre 15 et 20m de chaine on fixe l'autre bout de l'orin sur la chaine, et on continue à dérouler de la chaine. L'orin ne gène personne, il est au fond avec la chaine. A la remontée, si l'ancre est bloquée, on s'en rendra compte sur les 10 ou 15 derniers mètres et l'orin sera déjà récupéré.
Bon vent

14 juin 2003
1

Pourquoi faire simple..
Quand on peut faire compliqué..

ça me rapelle les discussions récentes sur l'empennelage..

Bon, je vais encore me faire incendier.. parce qu'à nouveau mes théories (ou plus exactement ma pratique) vont à l'encontre des IDEES REÇUES..

Mais pourquoi donc voulez vous mettre un orin??

A mon humble avis, l'orin n'est que rarement utile..
1ª quand on doit mouiller dans un endroit oú on sait les fonds encombrés.. (certains ports..)
2ª quand on mouille dans du rocher (mais il vaut mieux eviter..)

Bon, je reprecise seulement que ça ne fait qu'onze ans que je vis, navigue et mouille à plein temps sur mon bateau.. dont (pour Daniel) une grande partie en Mediterranée..
Aprés avoir fait joujou Kom tout le monde avec cette technique.. histoire de l'experimenter.. Je n'UTILISE PLUS JAMAIS d'orin (ou de façon tres exceptionnelle..)

Une ancre coincée.. oui ça m'est parfois arrivé surtout sous la chaine d'un autre (gros) bateau..
ça m'est aussi arrivé d'avoir la chaine enroulée autour de bloc rocheux (mais là l'orin n'aurait rien apporté..) et en onze annees il n'y a jamais une seule fois oú j'ai éte obligé de faire appel à une aide extérieure (plongeur) et je n'ai perdu aucune ancre.. J'ai revendu ma vieille CQR a un bateau en Turquie.. et ma Britany à Monastir..

Mais il m'est arrivé aussi une fois de prendre la bouée d'orin dans la pantoire en Y de mon annexe.. ce qui l'a soulevée.. et je dérivais allègrement, ancre pendue à l'annexe..

30 mar. 2007
0

l'Orin,Une solution dangereuse.
Bonjour
Je partage entièrement votre point de vue sur l'oringuage .
Je ne vais pas dire depuis quand je navigue ni le nombre de bateaux que j'ai mouillés dans ma carrière de marin et plaisancier.
l'oringuage sert surtout et avant tout à géner les bateaux voisins, en donnant la fausse illusion à celui qui l'a posé qu'il pourra remonter son ancre plus facilement en cas de blocage au fond.
Cette technique est du reste décrite dans tous les manuels de manoeuvre du temps des grands voiliers (Massenet),elle était utilisée pour tenter de récupérer l'ancre au cas ou l'on serait obligé de filer la chaine par le bout en cas d'appareillage en catastrophe. C'était de plus des ancres à jas qui ne présentaient pas du tout les mêmes caractéristiques que nos ancres de plaisance actuelles.
Il m'est arrivé il ya trés, trés longtemps....dans ma jeunesse, du temps ou je lisais trop de livres et croyais encore les marins de pontons, de poser un orin sur mon ancre. Le fond était rocheux, parsemé de gros blocs et la 'théorie' de l'oringuage pouvait se justifier. Malheureusement pendant la nuit le vent a tourné de 180°, le flotteur de l'orin s'est pris dans mon hélice, et je suis parti à la dérive en draguant mon ancre par l'arrière. Neptune veillait ce jour là. Réveillé par le fameux sixième sens ?? (marin ??) j'ai été obligé de me mettre à l'eau en catastrophe en pleine nuit pour couper ce foutu bout, qui allait me coller au sec.
Depuis plus jamais d'orin !!
D'expérience il s'avère que trés peu de bateaux utilisent cette technique.Heureusement, nous pouvons donc tous éviter sans nous géner.

Heureux de vous avoir lu.
Cordialement
Rasca707

31 mar. 2007
0

et bien
moi j'en utilise et jamais de gros pb sauf une fois à st mandriez ou mon ancre c'est prise dans une chaine qui retient les bateaux de guerre qui servent à l'entrainement avec la vase mon orin a casse et ce sont les plongeur de l'armée qui après plus d'une heure de boulot mon dégage mais des que je ne suis pas sur de fond j'en mets un et monté en pendulaire il n'y a pas de risque

31 mar. 2007
0

Tout à fait d'accord avec rasca,
chaque fois que j'ai utilisé un orin, j'ai eu un sac de noeuds, "orin" est devenu un gros mot sur le bateau!

09 sept. 2007
0

sur ce site
évitons les idées reçues pas comme à la télé, gardon l'Esprit Français et fiers de l'être avec nos particularités.

10 mai 2004
0

Orin sans risque
bonjour à tous
l'orin devient de plus en plus utile avec tous les détritus qui encombrent le fond des mouillages, sans oublier les noeuds de chaînes nocturnes quand le vent de terre se lève.
Pour autant je suis cent fois d'accord pour éviter à nos voisins et à nous mêmes de nous prendre dans les orins!
j'ai essayé plusieurs trucs sans succès: avec ou sans bouée, avec l'orin atttaché à la chaîne à 10m, avec ou sans plomb. On finit toujours par tout emmêler et par tirer sur l'ancre à l'envers ou bien par ramener une hélice avec au bout un bateau et dessus un type furieux.
Finalement je suis parti d'une constatation simple:
1) la plupart du temps on mouille par 4 à 15m de fond
2) on arrive plus ou moins facilement à plonger à 10m en apnée pour attraper un objet, à condition
que cet objet soit facilement préhensible et que la remontée soit facile.
Donc il suffit de frapper sur l'ancre (par un mousqueton de préférence) un orin de 4m terminé par un anneau flottant qui flottera entre 2 eaux, en dessous des hélices et autres safrans. L'anneau est du type utilisé en aquagym ou celui qui équipe les survies. On pourra dans tous les cas plonger pour y passer un bout ou le crochet de la gaffe. Pour les mouillages à moins de 6m il faudra retirer ou raccourcir l'orin bien sûr, mais du fait de sa faible longueur et de l'anneau flottant il ne s'enroule pas dans la chaîne. Avec ce système, je n'ai jamais entendu un voisin de mouillage s'apercevoir de la présence de l'orin. De plus, on remonte l'ancre sans risquer de prendre le bout dans l'hélice de son propre bateau.

Bon mouillage, entraînez vous à plonger et vous vous contenterez d'un orin de 2m ! Sinon vous pouvez toujours rallonger la gaffe!

05 nov. 2004
0

orin toujours tendu.
j'utilise sur mosquito la méthode de Robert depuis de nombreuses années et contrairement à ce que dit Humphrey je n'ai jamais chassé à cause d'un poids qui tire sur mon ancre.

(Sous la bouée du flotteur fixer une poulie. Partir de l'ancre avec un bout, passer dans la poulie de l'orin, mettre un plomb d'un 1 kg).

mon orin fait 15 M , je mouille comme cela dans 7 M maxi de fond, et au dessous je n'utilise pas d'orin.

eventuellement pour les mouillages en eaux froides, il en faudrait un autre avec une ligne de 8 M....

avec cette methode j'ai vu de nombreux bateaux passer sur mon orin ( rouge ), à ce jour aucun je s'est prit dedans ou ne me l'a coupé.

05 nov. 2004
0

orin bis
avantage de mouiller avec un orin c'est que l'on repere facilement la position des ancres et évitons ainsi de mouiller sur celui du voisin.

15 sept. 2009
0

ben
pour pas mouiller sur l'encre du voisin, il faudrais commencer par garder des distances respectables entre les bateaux...

15 sept. 2009
0

Depuis le origine
De ce fil je conserve le orin avec la poulie et le lest mais j ai expérimente pour les eaux claires un bout avec 2floteurs de filetée pêche longueur70/80 cm en double et avec le grapin de l annexe il est relativement facile d accrocher la boucle aiinsi formée

02 nov. 2009
0

L'Orin = beaucoup de problèmes
:-( Beaucoup de petits bateaux ou bateaux à moteur s'amarrent directement sur votre orin et bien sur vous chassez...
Souvent en remontant le guindeau, l'orin est emmêlé à la chaîne et endommage la poupée du guindeau.
Maintenant cela reste bien pratique si l' encre est bloquée.
Possible en mouillant de l'attaché au maillon correspondant à peut prés à la profondeur.. Attention à la remontée.. Bien le détacher ;-)

27 déc. 2009
0

Je rejoins l'idée de Antinéo...
... en méditerranée, un orin maintient un tout petit flotteur à 3m de la surface, il ne gène personne et se récupère facilement !

Où il y a du marnage, c'est autre chose...

21 sept. 2014
-1

Bonsoir ah tousse,
Quitte à réveiller le serpent de mer qui dort apparemment depuis 12/2009 quelqu'un aurait il un retour d'expérience sur ce système à une centaine d'€ proposé par "www.stfeurope.com[...]r-saver " sans vouloir faire de pub. C'est un axe éprouvette en laiton qui casse quand il faut oringuer.
Cdlt

21 sept. 2014
0

Le coup du maillon faible?

21 sept. 2014
0

Il exist chez Swisstech des bouées d'orin à enroulement,
comme les ceintures de sécurité d'automobile...L'orin est
toujours à la verticale de l'ancre , la bouée est visible de nuit
l'enroulement de la sangle (20mètres ) est automatique et cette même bouée permet de verifier la tenue de l'ancre sur le fond..En quarante ans de nav j'en ai vu peu d'utilisées bien
que les bateaux croulent (et souvent coulent )sous le poids
des gadgets des plus inutiles.....

22 sept. 2014
0

oui ça pas l'air mal mais si on en vois si peu c'est peut être le prix qui arrête les éventuels utilisateurs
www.swi-tec.fr[...]dex.php

21 sept. 2014
0

Je suggère une bouée d'orin à enroulement. L'orin étant normalement enroulé bloqué près de l'ancre. Le bloquage est libéré grâce à une télécommande en cas de besoin. Un coup de zapette et ´plop' la bouée apparaît a la surface.
Pas d'orin encombrant à manipuler, pas d'orin près de la surface, bouée en surface uniquement quelques instants en cas de besoin. Quoi de mieux ?...

21 sept. 201421 sept. 2014
0

En fait, adapter la bouée "cachalot concept" a une ancre.
www.cachalot-concepts.fr[...]dex.php

21 sept. 2014
0

anchor saver, c'est peut-être bon quand on mouille pour quelques heures dans la journée mais je ne dormirai pas dans un mouillage avec ce truc.

22 sept. 2014
0

De toutes façons ils ont arrêté la vente because ça pète avec des angles trop importants. Exit Anchor Saver.
On revient au plus simple, le bout flottant avec sa boucle à environ 2,5m sous la surface. Faut se mouiller ou aller à la pêche avec un grappin.

22 sept. 2014
0

Deux questions sur cette methodes:
1- Avec du marnage, on doit régler son orin toutes les 1/2h? ;-)
2 - Est-ce qu'avec un bouée (même toute petite) complétement immergée tractant ainsi verticalement l'ancre, ne risque-t-elle pas d'affecter sa tenue? Imaginons une poussée d'archimède de 2Kg, ca reviendrait à "réduire" de 17% de poids d'une ancre de 12Kg, non?

22 sept. 2014
0

Petite question :

  • qui a déjà vu son ancre, engagée, définitivement bloquée ?

Un seul témoignage dans ce début de fil … un orin était en place et il s'est avéré inopérant !

22 sept. 2014
0

Moi !
En rade de Lorient, je désirais mouiller pour faire une petite pause de retour par mauvais temps et... Paf ! Ancre crochée, impossible à relever.
C'était l'une des rares fois où je n'avais pas mis l'orin évidemment.
Nécessité d'un aimable plongeur pour la décrocher de son piège qui était un vieux cable dans la vase. Donc, ça existe les ancres crochées.

22 sept. 2014
0

@ Cambuse
Ma théorie du bout en polypropylène (flottant) ne fait pas appel à une bouée et je suis en Med. Marnage = 30cm. ;)
Sinon avec une bouée, méthode Glénans : Une poulie sous la bouée et le bout qui redescends le long de la partie qui monte grâce à une grosse manille bien lourde. Un classique.
Mais je suis venu pour des retours d'expérience sur la manille auto-pétante !... Qui n'existe plus ...

22 sept. 2014
0

Pas de bouée. J'avais mal lu. Merci.

22 sept. 2014
0

De rien, bonne nuit les petits... ;)

23 sept. 2014
0

uniquement si je mouille 2 ancres

24 sept. 2014
0

jamais d'orin , un compresseur et un equipement de plongée

24 sept. 2014
0

qui a déjà vu son ancre, engagée, définitivement bloquée ?

Moi trois fois:
- Suite à une ancre chassée, bloquée dans du corail
- Dans une chaine mère de zone de mouillage sur coffre (mouillé en bordure car plus de place sur coffre, mais je ne pensais pas que les coffres étaient posés aussi loin)
- Engagée dans une épave non signalée (mouillage largué et intervention d'un plongeur pro)
.
Sinon, j'ai souvent vu des Anglais utiliser la bouée orin avec enrouleur intégré (en Manche), cela n'a pas l'air mal.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Un joli moouillage cul à quai sur l'île de Kvar en Croatie.

Souvenir d'été

  • 4.5 (125)

Un joli moouillage cul à quai sur l'île de Kvar en Croatie.

novembre 2021