6 nautiques

bonjour ,j' ai une question assez simple à vous poser . Est il possible de faire un Pornic / La Rochelle en categorie C , donc sans survie ?
Je n' est pas les cartes sous les yeux , mais , la limite etant à 6 nautiques d' un abrit , j' ai un doute au niveau de la Vendée ....Merci de vos reponses .

L'équipage
04 déc. 2005
04 déc. 2005
0

malheureusement...
ce n'est pas possible.Juste entre St Gilles et Les Sables il y a environ 16 miles et aprés Jard est considéré comme abri uniquement à marée haute(port d'échouage)dixit Afmar.

A bientôt
Patrick

04 déc. 2005
0

Catégorie C/6 milles juste une précision.
Bonsoir,

La catégorie C est la catégorie de construction qui définit quelles sont les conditions de mer que peut supporter le bateau.

Après vous choissiez de naviguer à plus ou moins de 6 milles d'abris, ceci conditionne les équipements que vous devez emporter.
Mais il ne faut jamais oublier que votre navigation, même inférieure à 6 milles d'abris, doit respecter les conditions de mer prévues pour votre catégorie C !!!

Cordialement

JJB

05 déc. 2005
0

desolé
Gébé , je ne voulais pas entré dans un problème de categorie, mais de navigation . je n' aurais pas du parler de categorie mais juste de l' obligation d' avoir une survie ou non entre St Gilles et les Sables . J' en suis désolé ...

04 déc. 2005
0

dans l'idée
ne devait-il pas y avoir la continuité cotière????

donc naviguer dans une bande de 6 miles et non plus à 6 mile d'un abri ? seule l'ile d'yeu devenait problématique...

en tout cas, Hachélème que j'aime, anciennement en 3ème puis rétrogradé à ma demande en 5ème (pour me passer de radeau) monte presque tous les ans en bretagne sans que cela me pose de cas de concience, car je connais ses possibilités

il y a 30ans, je montais déjà à yeu en corsaire....

donc si le bateau le peut et l'équipage aussi.....

05 déc. 2005
0

merci
Pour ce qui est de la categorie , OK , j' ai bien compris . mais bon j' ai juste fait un rapprochement entre la cat. "C" et la 5 eme "Cat".

le sujet était de savoir si je pouvais faire un Pornic/La Rochelle sur un ancien bateau armé en en ex 5 eme categorie . Le doute venant du fait qu' a justement souligné Batelier de la Vodka , à savoir la notion de bande cotière .

Mais je pense que c' est toujours la notion d' abrit qui prime ...Donc , il faut une survie !

05 déc. 2005
0

Du concret !!
A quand une carte offcielle du littoral, consultable gratuitement, qui, en 2 couleurs, ferait apparaitre les zones en + et - de 6M ?
On se pose toujours les mêmes questions.
Faire des réglementation : oui, les expliquer : faut pas rever.
Chque

05 déc. 2005
0

bien dit !!!!
Là , je suis bien d' accord , ce serait vraiment pratique (trop peut être) .

05 déc. 2005
0

C'est pas si simple...
Car il faudrait faire une carte en fonction de chaque heure de la marée (et du tiran d'eau du bateau).

En fonction de la marée, certains ports sont inaccessibles et interdisent donc certains secteurs en catégorie côtière.

L'avantage avec un petit bateau, c'est que certaines plages peuvent être considérées comme des abris.

C'est le cas par exemple pour un simple pneumatique qui n'a besoin que d'une plage sans rouleaux pour mettre à l'abri ses passagers.

05 déc. 2005
0

ça ce complique !!!
-Est ce à dire que pour un DI la notion d' abri ne serait pas la même que pour un quillard ?
-Est ce à dire que la notion de 6 nautiques est differente en fonction de l' horaire ?
-Je crois que finalement , le plus simple est d' aller au large avec une survie !!!
-Dans le cas d' un convoyage exceptionnel d' un bateau de "petite" taille , le transport routier reste une bonne solution .

05 déc. 2005
0

Et la remorque ...
Sinon Pepperbox, tu peut peut-être demander à un voilier équipé en + de 6M de te remorquer sur les passages necessitants une survie ;-)

Swanee, ne serait-il pas possible qu'un logiciel indique cette fameuse carte en fonction de certains critère.
On indique la zone recherchée, on donne le TE, l'heure et le jour et Hop ! La carte de ladite zone apparait. Un peut comme l'orientation et la force des courants mais en un peu plus compliqé quoi ...

Je reve ? Oui, surement... :-(

05 déc. 2005
0

Ces nouvelles directives ne sont-elles pas faites...
...justement pour que les skippers, au lieu d'appliquer aveuglément des lois, s'interessent un peu plus à ce qu'ils font en se demandant :
"je peux ou je peux pas" dans le sens de capacité à faire...
plutôt que :
"j'ai le droit ou je l'ai pas" avec la peur du gendarme qui va sanctionner non pas une incapacité mais un manquement au règlement...

Il serait temps de changer d'état d'esprit quand on prend la mer, je trouve abhérant que l'on soit encore obligé de verbaliser un automobiliste qui n'a pas sa ceinture... :-(

05 déc. 2005
0

Tout à fait d'accord !
Cette nouvelle réglementation essaye de RESPONSABILISER les gens, justement en laissant une certaine dose d'interprétation personnelle de ses termes. En gros, elle cherche à faire en sorte que vous vous posiez des questions (et, à priori, ça marche ! ;-) )au lieu de tenter de faire des calculs idiots pour situer au mètre près vos limites.

L'éloignement d'un abri n'est certainement pas le critère primordial de sécurité et dans bien des cas la côte est beacoup plus un danger qu'une présence rassurante.

Essayez de raisonner avec votre propre expérience et la configuration des lieux avant de décider si vous avez "le droit" ou pas de faire telle ou telle navigation.

En fait, pensez au pire (perte d'un équipier) et imaginez vous devant un juge essayant de trouver des arguments pour justifier que vous aviez pris toutes les mesures de sécurité raisonable et n'étiez pas au delà de vos limites tant personnelles (expérience) que matérielles (bateau, équipement).

05 déc. 2005
0

Ben si... un peu les deux !
;-)
la responsabilité d'appliquer la réglementation avec celle de savoir ce que l'on sait faire !

Et la réglementation dit qu'il est "irresponsable" de s'éloigner à plus de 6 milles d'un abri sans radeau de sauvetage !

ça peut prendre feu un bateau... :-(

05 déc. 2005
0

pas d'accord
tout skipper responsable peut faire Pornic-La Rochelle en toute sécurité sans survie
si la question se pose, c'est bien parce qu'il y a une réglementation contraignante
la responsabilité n'a rien à voir là-dedans

05 déc. 2005
0

La théorie du pire ?
Je ne suis pas sur que le fait d'appliquer la théorie du pire est la seule solution. Sauf si on ne veux plus rien entreprendre ...
Cela dis, mieux vaut effctivement être suréquipé que de flirter avec la ligne des 6M. pour économiser le BIB.
En fait, je pense plus au gars de bonne fois, qui se retrouve à plus de 6M d'un abris parceque tel endroit n'est pas concidéré comme un abri.

05 déc. 2005
0

aberration
c'est vrai que ça parait aberrant de sanctionner un automobiliste qui n'a pas sa ceinture.
c'est parfois plus aberrant d'expliquer a la famille que "là" c'était la tête de "papa".

Et puis, tout est histoire de sous mon bon ami. Un accidenté de la route coute très cher à la société... dans une société ultralibérale, peut être verra-t'on des sanctions a posteriori par les assurances privées et pas de sanctions étatique a priori. Mais combien ça coute un excès de vitesse quand on tue quelqu'un ? Alors prévenir en faisant payer c'est idiot mais peut être plus intelligent que de faire payer en punissant, après, quand c'est trop tard.

pour pepeer si t'as pas de survie, t'en empruntes une ou tu en loues une, tu seras quand même plus tranquille, sait on jamais ce qui peut arriver ,non ? Le principe de précaution n'est pas toujours ridicule (souvent si je suis d'accord ! mais là ...).

05 déc. 2005
0

de toute façon
saint gilles - les sables c'est plus de 12 milles sans abri (encore que parfois, certains viennent faire un tour à sauveterre...)

On en revient à la sempiternelle question : c'est quoi un abri?

la réponse qu m'a été inculquée lors du permis : un endroit ou l'on peut débarquer en toute facilité l'équipage à pied sec

donc, avec un tirant d'eau de 2m (hypothèse), à marée basse, à la rochelle, les 2 seuls abri sont le port de pêche et la pallice!

de même, toujours par basse mer, pas d'abri entre Bourgenay (et encore, il faut pas que ca souffle) et la rochelle (essayez de rentrer à Ars sans eau!)

en raisonnant par l'absurde, on a plus qu'à faire des ronds dans l'eau à marée haute!

05 déc. 2005
0

finalement
ce sujet soulève pas mal de choses . C' est vrai que cette notion d' abri m'a toujours laissé rêveur car ma petite exerience m' a prouvé que sur un bateau , la terre est souvent plus dangeureuse que la mer (humour) .
Pour ce qui est du feu à bord , on pourrait dire que les bateaux polyester y sont plus sensible que les metaliques , mais , les insubmersibles, donc sans survie , sont souvent en polyester .Compliqué tout ça !!! (je sais , la reglementation a changé) .
Je suis sur que l' on peut envisager de faire un La Rochelle / Pornic en toute securité , sans survie . Mais , c' est interdit , alors , je ne le ferais pas , je suis très respectueux des reglements .
En conclusion , il faut imperativement une survie pour faire autre chose que des ronds dans l' eau .

05 déc. 2005
0

pas la même definition
un abri est un endroit où l'on peut débarquer en sécurité....

pas de notion de "à pied sec"

tel abris par vent de NO tel la tranche sur mer ne l'est plus par vent de S

05 déc. 2005
0

Pornic / la Rochelle
AMHA les deux endroits les plus "critiques" en cas de temps musclé sont justement près de deux ports:
l'herbaudière et les sables

06 déc. 2005
0

Le Large
Pour l'avoir vérifié moi-mème, quand le temps devient très mauvais
gagner le large est vraiment la seule solution
raisonnable, que de vouloir désespérement
gagner un abris devenu inaccessible.
Le skipper et le bateau doivent ètre prèts
pour cette éventualité.
Donc cela dépend de l'évolution de la météo.
En Atlantique dans zône considérée on a sans doute le temps de se mettre à l'abris.
En méditerranée il faut décider plus vite!
On ne peut mettre en balance le prix
d'une survie et le prix de sa vie (ou de son
équipage).

07 déc. 2005
0

Les 6 milles variables...
... en fonction de la marée... et autres critères.
Un abri étant un endroit où l'on peut débarquer l'équipage en sécurité, cela pose problème dans nos mers à marée.
Les cartes publiées par VV sont totalement aberrantes en ce qui concerne la Manche.
Exemples ; Le Havre Fécamp, environ 30 milles. Le terminal pétrolier d'Antifer entre les deux est interdit aux plaisanciers.
Plus intéressante est la côte à partir de Honfleur.
Honfleur Deauville : 8 milles, pas de problème, encore que, à marée basse, il peut être impossible même de rentrer dans la Touques. Par contre Honfleur/ Le Havre ne pose pas de problème.
Deauville/ Dives : 10 milles. Mais ce sont deux ports dont l'accès est possible par une porte.
Dives/Ouistreham et l'inverse : pas de problème (5m), Ouistreham étant accessible à toute heure.
Ouistreham Courseulles : pas de problème à condition d'arriver à Courseulles à la bonne heure.
Ensuite, Port en Bessin, Grandcamp, St Vaast, tous ports à porte.
On peut passer de l'un à l'autre avec le courant de flot, mais pas avec le jusant. On passe alors devant ces "abris" sans pouvoir y entrer.
La conclusion évidente, c'est que tel port peut être un abri ou non. Il faut être sûr que, en fonction du courant, de la météo, on peut envisager d'y entrer en cas de besoin et cette notion d'abri est toute relative.
Il ne suffit donc pas de mesurer sur la carte la distance entre deux ports, réglementaire dans certains cas mais pas dans d'autres.
C'est toujours le sens marin qui doit primer.

07 déc. 2005
0

OK
j' ai bien noté vos remarques . J' en conclu qu' il faut imperativement une survie si on veut naviguer un peu . En fait la notion d' abri est très douteuse , parce que variable .
Mais , comment ce fait il qu'il y est si peu de bateaux equipés de la sorte ?
Pourquoi qu' ayant posé la question aux affaires maritimes on m' a repondu qu' avec la nouvelle legislation on peut faire un La Rochelle / Brest en navigation cotière (sans survie et avec du temps!!!)

07 déc. 2005
0

ce n'est plus
5 miles d'un abris, mais 6 miles du litoral

et à ma connaissance, il y a bien un litoral entre La Rochelle et Brest ;-)

07 déc. 2005
0

si ils acceptent de mettre ça par écrit
n'oublie pas de le mettre en ligne.
ça servira aux copains.

quel port à moins de 12 nautiques au nord de st gille?

de quiberon?

08 déc. 2005
0

J'allais le dire !
Finies les catégories = finie la distance d'un abri...

08 déc. 2005
0

Faux les copains... 6 milles d'un abri !
pas de la côte...

en tous cas c'est ce que dit la division 224 des affaires maritimes dans son paragraphhe 224-3.02 concernant le matériel d'armement et de sécurité.

Vous confondez "catégorie de conception" qui permet à un bateau de faire une navigation côtière, au large ou haututière sans distance précise d'éloignement.
Et équipement de sécurité qui permet d'aller à plus de 6 milles d'un ABRI...
pas d'une côte !

09 déc. 2005
0

dans ma grande naïveté
je pensais que la catégorie de conception (A,B,C,D) était liée aux caractéristiques du bateau et donnait droit au navire de naviguer par des vent de X nd et des vagues de Y m de hauteur
et que la catégorie de navigation était liée à l'armement (cotier, large et hauturier)
"cotier" corespondant à la bande litorale de 6 milles

trouvé chez .gouv ce qui suit


Véhicules nautiques à moteur
(type scooter, moto de mer - Article 224.1.04)
Navigation uniquement de jour et jusqu'à 2 milles du rivage sauf pour les VNM à bras articulé limités à 1 mille :

Navires autres que les embarcations légères
Distance d'éloignement
&lt 6 milles &gt 6 milles

Matériel .......


Je ne vois là qu'une reference d'éloignement du rivage

alors merci "d'éclairer" ma naïveté

08 déc. 2005
0

Arrrghhhh !
Merci de la précision, Bonjour.

08 déc. 2005
0

c'est pour ça qu'ils parlaient de brest-LR
parce que 6M des cotes , ça autorisait de Dunkerque à Hendaye...

mais 6M d'un abri avec un voilier , JE demande à voir pour faire Brest La rochelle

09 déc. 2005
0

oralement
par un inspecteur des aff mar

pas de problème pour Pornic La Rochelle

09 déc. 2005
0

hors sujet
une petite précision hors sujet mais intéressante
je vines de relire la 224.3.3 alinéa 2
sécurité collective au dela de 6 miles

radeau classe 2 ou classe V plaisance !!!!!!!!!!!

en mini on a un classe V , avec un bidon de survie ,
1- c'est meilleur pour le dos , moins lour
2- meilleur pouir le portefeuille moins cher

yves

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Nos belles soirées !

Souvenir d'été

  • 4.5 (132)

Nos belles soirées !

novembre 2021