3ème Ris

J'ai l'intention d'installer un 3ème ris.
J'aimerai profiter des expériences de montage des uns et des autres, sachant que ma baume ne peut contenir que 2 bosses et que je n'ai pas de croc.
Merci d'avance,
jpr

L'équipage
20 sept. 2007
20 sept. 2007
0

Coté bôme,
la bosse peut très bien passé par l'extérieur le long de celle-ci, comme c'était pratiqué avant.

Coté mât,
d'un coté un pontet, et en symétrie une poulie à plat. La deuxime bosse démarre du pontet, rejoint l'oeillet, puis la poulie à plat pour ensuite se diriger vers le pieds de mat si les retours sont prévues vers le cockpit.

Système adptable uniquement avec une GV à coulisseaux bien-sûr.

Dire ou placer tout cela, c'est bien difficle sans savoir et mieux, voir, comment est configurer le mat.

J'ai fait ma propre installation sur mon Sangria. Cela fonctionne à merveille come je l'ai déjà précisser sur un fil antérieur.

20 sept. 2007
0

le cunningham
pour le 3 eme ris j'utilise le crochet de cunningham et je reutilise la bosse de bodure qui ne sert plus a rien

21 sept. 2007
0

photos
Bonjour lorenzo tu m'as dit que tu te débrouillerais pour avoir 2 ou 3 photos est-il pôssible de les voir? Merci d' avance :-)
Le 3e ris m' interesse mais l' explication est compliquée.

20 sept. 2007
0

IDEM
Je me pose la même question.(Déjà eu un fil là dessus, il me semble)
En ce qui me concerne, j'ai, (il il faut) un ''croc''.
La 3ème bosse de ris ne PEUT pas passer à l'intérieur. Le faire serait se trouver devant des risques de ''coinçage''.
La solution serait de le faire passer le long de la baume, au travers de filières, poulies et autres accéssoires adaptés.
La question 1 : Faut il laisser le 3ème en manuel, ou le 1er, en principe le plus facile à prendre?
La question 2 : Si le 3ème est en ''automatique'', la bosse de ris, sort en bout de baume, passe sur le réa dipo, et monte vers l'eoillet sur la chute de la voile, et aura un angle très aigü avec la baume, ce qui fera que la bordure ne sera pas bien // avec la baume.
Donc je pense, mais j'attends d'autres réactions, je pense que le 3ème devrait être en manu, en pied de mât????????????

20 sept. 2007
0

le 1°
manuel c'est celui ou toi ou l'équipier prend le moins de risque la prise du 3° à moins d'être tres anticipe augmente le risque d'homme à la mer ou de blessures dues au deplacement. Ce n'est que mha

20 sept. 2007
0

3eme ris
Bonjour à tous,

Vu sur Voile Mag, envoyé par un lecteur, tu peux (selon la baume) utiliser la bosse qui est prévue pour étarquer la bordure de GV pour le 3eme ris. Et tu étarque la bordure avec un systeme de poulie en bout de baume.

Now,

20 sept. 2007
0

Petite précision,
le baume sert a calmé la douleur après reçeption de la bôme sur votre tête inattentive, lors d'un empannage imprévu.

20 sept. 2007
0

Moi j'ai voulu vexer personne
J'ai repri comme c'était écrit.

20 sept. 2007
0

Bien noté ,
Effectivement, le baume manque parfois dans la trousse de secours quand je me suis cogné dans la bôme ;-)

Merci, de participer à l'élévation de mon niveau en orthographe, mais bon, y'a du boulot :-(

Now

20 sept. 2007
0

Bon, j'ai fait mon fier,
mais question faute d'orthographe, j'en fais des mastodondes de temps à autres, moi aussi.

22 sept. 2007
0

ortograf
le bAUme..... la bÔme......

un baume sert à calmER
reCeption

moi je dis ça, mais je dis rien, je suis dans le commerce

20 sept. 200716 juin 2020
0

Il faut réutiliser ...
La bosse qui sert à l'étarquage de la bordure sans ris. C'est pourquoi il est bon qu'elle soit un peu plus longue que nécessaire. Il peut également etre une bonne idée d'avoir une petite ferrure sur la bome permettant de garantir le maintien de la bordure de la voile sans avoir besoin d'une sangle ou d'un bout. Voir le schema si il passe à l'écran.

20 sept. 2007
0

moi, j'aurais effectivement
tendance soit à remplacer le bout d'étarquage de la bordure par un petit palan pour libérer une bosse, soit à prévoir pour le 3ème ris un systéme fixe (un mousqueton sur sangle pour le point d'amure, et un autre mousqueton sur sangle pour le point d'écoute.

Parce que je pense qu'effectivement le troisième ris est le plus facile à prendre. Déja, tu peux affaler sans trop de problème ce qui te reste de voile, établir ton ris et renvoyer.

Le système du ris en continu me semble plus utile pour le premier voir le deuxième ris. Pour le troisième, cela nécessite vraiment des kilomètres de bout. Ce qui ne veut pas dire que ce n'est pas une bonne solution pour autant. Simplement que je pense qu'il y a plus simple.

Jacques

20 sept. 2007
0

Et pourquoi pas
pour le 3eme qui est souvent le plus difficile à prendre, un ris auto avec retour au cockpit.
deux poulies à faire coudre sur la voile deux poulies à plaquer dur le flanc de la bome (meme coté que les poulies de la voile une en pied de mat budjet supérieur mais un confort au moment ou on en a besoin.
à bientot sur l eau

21 sept. 2007
0

Bôme
Merci à tous pour votre contribution.
Vos suggestions me permettent de réfléchir plus concrètement à ce que je vais pouvoir faire.
Merci encore.
jpr

21 sept. 2007
0

Mêmes interrogations
Je dois moi aussi installer une troisième bande de ris (des deux premiers sont automatiques).
Le chantier me préconise de passer le premier de automatique à manuel et de mettre le troisième en automatique (éviter d'aller au petit du mat quand ça bouge).
Ma plus grosse interrogation vient du système de fixation des bosses sur la voile. Je n'ai qu'une confiance limitée dans les coutures et l'idée de voir partir ma GV en drapeau au pire moment ne m'attire que moyennement. Je pense que je serai plus rassuré avec deux beaux anneaux dans lesquel passent de bonnes grosses sangles.
Je continue à suivre cette conversation avant de prendre ma décision.

21 sept. 2007
0

Taille du bateau.
Pour les petits comme le mien (7,60m), je n'ai aucuns doutes quant à la pertinence du dernier ris en semi automatique, car c'est à ce moment là que tout déplacement sur le pont devient dangereux même s'il ne reste qu'un petit bout de toile à réduire.

Mon premier ris c'est souvent autour de F5, et cela reste assez confortable. Ceci dit sur le mien, la question ne se pose pas: la Gv ne comporte que 2 ris.

Pour les grands, se déplacer jusqu'au mat pose peu de problème. Quoiqu'au troisième ris, les mouvements du bateau, le vent, commencent à vous chahuter un peu, non ?

22 sept. 2007
0

Précision,
Ce qui n'apparait pas sur mon schema, c'est qu'en fait, qu'il y a une pièce metallique par ris. Il faut evidemment qu'elles soient bien positionnées par rapport à la coupe de la voile et des bandes de ris. c'est à dire que la longueur du brin entre l'oeillet et la pièce metallique est tjr minimum, il faut d'ailleurs faire un neud de chaise assez petit.

Le pb reste entier pour la longueur de bout entre l'embout de bome et l'oeillet. Il d'ailleurs aussi présent au niveau du guindant. Utiliser du bout à faible capacité d'étirement est un des remède. Il y en a peut-etre d'autres.
A plus... je vais charger le casier !

22 sept. 2007
0

Non non,
pas une vue de l'esprit.

Pour avoir beaucoup navigué cet année, j'ai souvent du prendre le 2ème et malheureusement dernier ris.

S'il s'avère que l'étarquage peut se faire facilement au winch (on pourrait tout casser si l'on veut), compte tenu de l'inclinaison de la bosse de ris, et du point de tire en bout de bôme qui tire ''en arrière'', la bordure de la voile ne s’applique pas bien sur la bôme.

Au pire, il se forme un pli du point d’amure vers les 2 premiers coulisseaux. (J’en ai cassé2 cet été lors de 2 coup de vent.)

Donc, pour un 3ème ris….
:-|

22 sept. 2007
0

idem que toi
chaque bosse av/ar indépendante....mais de toute façon, au delà d'une certaine longueur, inévitablement ça tire mal, ça tire un peu en arrière, même si le pontet est bien sous l'oeillet concerné.
l'angle ''bosse/bôme est trop aigü.

Il y a une longueur à ne pas dépasser, et je pense que c'est le cas sur mon canot (bôme = 4m) et que c'est pour cela qu'il n'y a que 2 ris semi auto, comme sur la plupart des canots maintenant.

De toute façon, je n'ai pas fini ma réflexion, et je compte bien mettre un 3ème ris.

J'ai lu sur (V&V?) un essais comparatif de 2 32'', l'un classique(2 ris) l'autre modifié pour les glénan(3 ris) et je n'arrive plus à trouver le bouquin.

25 sept. 2007
0

Dans ce cas,
tu restes dans le cockpit et tu envoies Madame au pied du mât.
:oups:

21 sept. 2007
0

Bôme
Je suis de ton avis....mais mon épouse ne veut pas me voir au pied du mât quand cela bouge de trop, alors moi aussi je m'interroge!!!!

22 sept. 2007
0

Pour repréciser un truc
en utilisant le schéma d'AlainK, on voit bien que pour le premier ris, la bosse entre le bout de la bôme et l'oeillet fait (en fonction des bateaux) 1m, pour le 2ème il fera 1.5M, pour le 3ème, Peut être 2m, voire plus.

Il sera donc très difficile, dans cette config, de bien étarquer la voile, et le brun de la bosse entre l'oeillet et la partie fixe sur la bôme sera très difficile à réduire au minimum.

L'idéal donc pour un 3ème ris serait, à mon avis, non pas d'utiliser un réa en bout de bôme(réa libre ou libéré)(ma bôme en a 4), mais de rapprocher le point de tire de l'oeillet, par une poulie posée à plat sur la bôme.

Est ce clair?
:-|

22 sept. 2007
0

Christian (Gwennili),
ton explication est tout à fait claire et l'idée est bonne en effet.

Ceci-dit, sur mon bateau, en étarquant les bosses au winch, je peux tendre au maximum les points d'écoute de la GV, sans difficulté. Ton doute quant à la non possibilité de bien étarquer n'est peut être qu'une vue de l'esprit.

Les bosses cheminant à l'extérieur de la bome, cela fonctionne tout aussi bien. C'est juste l'esthétique de la bome qui est touché. considération secondaire.

22 sept. 2007
0

Je n'ai pas ce problème.
Si la bordure s'applique mal, ne serait-ce pas plutôt du au mauvais positionnnement des pontets de démarrage des bosses, sur la bome ?

Je rappelle que mes prises de ris sont en semi-automatiques et que chaque bosse (ar/av) est indépendante...

22 sept. 2007
0

V&V
Mars 2007

23 sept. 2007
0

tous est dans le renvois
si on parle de ris automatique les 2 premiers sortent vers le haut par des trous dans la baume le 3eme sort vers le bas passe dans une poulies de pied de mat et repart vers la poulie de gv du 3 eme ris ;-)

23 sept. 2007
0

3ème ris souvent sorti cet été
retour en pied de mat, étarquage sur taquet, et c'est tout. Pas très joli, fatigue surement la voile, mais évite de faire le zazou au bon niveau de la voile (ce que j'ai dû faire la première fois, vu que la bosse n'était pas passée ...).

Le rendement est sans doute moyen, mais vu le vent disponible quand on en arrive là, ce n'est pas un pb!!!

Ce que j'ai recherché : la sécurité de mon équipage, point (et du canot aussi, oeuf corse).

23 sept. 2007
0

Une quesion
une question de débutant :
mise à part les problèmes de performance, que pensez-vous d'une GV sur enrouleur?

23 sept. 2007
0

que du bien
Sur une voile de 15m²
pour la performance (grand voile lattée)
pour le sens pratique du réglage des ris

Moins bien, rigueur de l'angle pour l''enroulement,c'est à dire avoir de bons repères sur la drisse.

Le va et vient doit être étudier pour travailler tout seul lors de l'envoie de la grand voile. perso: poulie sur le v&v fixée sur le balcon arrière avec un sandow.
pour la descente je tire sur un des deux brins du va et vient et contrôle la descente de la grand voile avec l'autre main.

Pour la prise de ris par contre je n'y arrive pas au delà du près bon plein , alors évidemment cela dépend de ton programme.
Si tu dois faire beaucoup de routes au portant ce n'est pas amha la meilleure solution.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (72)

mars 2021