20 mars 2001, Lorna attaqué sur les côtes du Venez

.

L'équipage
02 juin 2001
27 avr. 2001
0

Banditos
Félicitation pour vôtre courage vous avez surement sauvé la vie de Bo. C'est pas croiyable des histoires semblable. C'est plein de gens qui voyage ainsi et la protection est nul. Si vous auriez eu une arme pour vous défendre, peut-être que vous n'auriez oser l'utiliser et vous en seriez mort tous les deux. C'est vraiement très dommage.

27 avr. 2001
0

froid dans le dos
Je suis horrifié par cette aventure dramatique.
Je voudrais analyser cette situation car j'ai
aussi l'intention de voyager très bientôt .
Ces genres d'embarcations doivent avoir une
certaine autonomie.Les moteurs qu'ils utilisent
doivent être gourmand en essence.Impérativement
il fait qu'ils rentrent à leur base.La météo doit
être aussi un handicap.(le vent,la houle,la pluie)
il faut trouver une faille à ce genre d'agression.
Ces gens doivent appartenir au même village.
Pourquoi l'un d'entr'eux a t-il utilisé son arme?
Là est le problème le plus difficile à comprendre.
était-il le plus jeune ? Dans l'embarcation où
est positionné le chef ? Aidons-nous pour limiter
les risques.il faut céer un groupe de réflection
pour apprendre à leurrer l'adversaire et
anticiper son action barbare.
J'en ai froid dans le dos.
A bientôt.

27 avr. 2001
0

froid dans le dos

Peut être que la faille est de déboucher une bouteille de vin (pas forcement la meilleur) faire un grand sourire, et les accueillir les bras ouvert en scandant "welcome on board", leur tendre un verre et trinquer joyeusement à leur rencontre....

Kenpensezvous ?

27 avr. 2001
0

froid dans le dos
Je suis plutôt d'accord avec Tom: s'ils en sont là ce sont des gens soit très méchants soit très pauvres, en tout cas très determinés. Il faut essayer de faire bon visage au mauvais sort et en sortir indemnes.

Pas en bateau, mais j'ai été braqué au Perou par trois personnes qui se prétendaient policiers en civil et qui m'ont emméné en voiture avec eux dans la banlieue de Lima, pistolets et la totale. Mes possibilités d'échapper étant nulles, j'ai fait semblant de croire à leur histoire de contrôle immigration/antidrogue etc et je leur ai donné en souriant ou presque argent etc pour le "contrôle". L'un d'eux était très excité et nerveux, un autre plus calme, j'ai essayé de sourire au premier et parler avec ce dernier. Encore aujourd'hui je suis convaincu d'être là car pour eux tout s'est bien passé, sans accidents. L'accident le pire en tout cas aurait pu être pour moi.

Ils m'ont quand même laissé deux dollars pour prendre un taxi, j'appelle cela une chance.

Roberto

27 avr. 2001
0

froid dans le dos
Si c'est une solution,pourquoi pas... On peut jouer à la loterie Ami/Ami.Un voilier qui navigue à la limite de l'horizon (sur une base de 10milles nautiques) doit réduire les risques d'une telle rencontre.J'essaie de me persuader que ce n'est pas fortuit .Un cambrioleur a déjà fait un repérage.Désolé TOM, ma réaction serait d'éviter l'abordage en prenant le large.Faire un signe de croix et prier, croiser les doigts s'en remettre à sa bonne étoile .Mais je ne vois pas de solution miracle.Ce que je peux en dire : Ce dût être un véritable cauchemard.

02 mai 2001
0

Infos
J'ai navigué dans le golfe de Carenero en Mars dernier. Apres une escale à Cumana ou nous avo,ns été mis en garde contre les agressions. Une pirogue s'est approché du bateau. Nous etions 5 à bord, sur le pont. A 3OO metres de Niob 6 l'embarcation a fait demi-tour. Nous n'avons plus jamais passé une nuit s

18 mar. 2003
0

rencontres ,antennes,BLU,groupage
j'ai fait margarita/trinidad en 2001.Cette cote avait mauvaise réputation.J'ai navigué de nuit en m'éloignant le plus possible de la cote.Voulant faire une escale au cabo san francisco,j'ai sorti mes antennes et senti que ça n'était pas ça et au feeling suis reparti en mer au large.Vu passer voilier suedois plus loin,rejoint sa route au large;écouter absolument les nets américains sur la BLU:beaucoup d'infos.si possible faire la route à plusieurs;ne jamais longer les cotes dans la zone d'autonomie d'un hors bord moyen piloté par un pirate marin moyen:ils ont peur du large...on espere;plusieurs incidents entre les roques et trinidad...tous prés de la cote.
Rencontré lancha patibulaire dans l'estuaire du macareo:changé de cap plusieurs fois pour éviter leur route:changeaient idem:descendant vent arriere ,j'ai fait en sorte qu'ils aient à remonter bout au vent sur moi:se sont découragé.
autre indice:prés de certains villages de pécheurs,au milieu des barques en bois on distingue des caribes en hypalon...sans moteur:par exemple village en entrant dans le parc de mochima:devinez où est l'erreur.etc etc

18 mar. 2003
0

voir le forum sur les armes à bord
bye

10 mai 2003
0

sarko ou barbe noire?
dramatique histoire et courageuse réaction...mais ne jetons pas l'anathème sur tous les pêchous venezueliens!! il est vrai que l'ambiance régnant au venez en ce moment est propice au développement de ce genre de cas! naviguer au large réduira les risques d'attaque par des speed boats mais vous ne serez pas à l'abri d'un bateau de pêche, bien que dans ce cas la fuite sera plus facile, cela m'est arrivé entre Grenade et Trinidad il y a quelques années....Il faut à tout pris éviter qu'un bateau s'approche de vous à moins de deux milles, n'hésitez pas à appuyer au moteur une fuite, changez de cap trés rapidement si la route de "collision" est confirmée, changez de cap à plusieurs reprises ce qui vous confirmera vite les intentions du bateau suspect, et tout bateau dans ces parages doit l'être à priori!
face à une agression armée à l'arme à feu, la non-résistance est la seule réaction à avoir, par contre face à des "pêcheurs" armés d'armes blanches, le pistolet lance-fusées de détresse, trés facile à trouver dans les pays anglo-saxons,peut-être une arme trés efficace, surtout que dans les lanchas, les stocks d'essences sont
souvent conséquents et à "l'air libre"! il y a de quoi effrayer quelques "barges" avec une "jolie rouge" lancée à l'intérieur à 50 m de distance!!....
mais bon, il n'y a pas vraiment de vérité vraie dans ce genre de situation malchanceuse....et n'oublions pas que les agressions avec armes à feu sont plus courantes dans nos grandes villes....!
j'espère que pour Bo et Vivi, cela est maintenant une histoire ancienne et que leurs envies de nav. reste la plus forte.....

10 mai 2003
0

Toujours plus pres
Piracy on the Rise on the Northern Coast of South America

10/18/02

At about 2230 local, on Saturday, 12 October, 2002, the yacht PANACEA, an Endeavour (42?) was boarded at the island of Isle Coche just south of Margarita, Venezuela, by five armed men wearing ski masks. They tied the couple on board, took everything, ransacked the boat and, as an afterthought while leaving, shot the skipper in the knee. He is recovering in a Margarita hospital.

This is the fourth armed boarding in eight weeks on the north coast of South America. The first attacks, which sounds very similar to these more recent attacks, was MISS P in Carenero, Venezuela, a month earlier. Also, on 29 September, 2002, a boat called MORNING DEW was robbed by five men with guns, in Punta Hermosa, Colombia, 10°57’N, 075°02’W. They tied up the couple on board and held them at gunpoint while they took everything. In the same incident, at least two armed men boarded ASYLUM, but were unable to get in the locked companionway door. The couple was able to frighten the boarders into leaving by spraying them with pepper spray. For the full story of the attack on MORNING DEW click here.

Phillip Gibbins,

ssca.org[...]x.shtml

Visitez le site SSCA, quelques histoires édifiantes.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Calme Norvège

Souvenir d'été

  • 4.5 (4)

Calme Norvège

novembre 2021