2 grands ris ou 3 ris normaux dans une GV en Méditerranée ?

Bonjour à tous,

Voilà, j'ai une nouvelle question au sujet des voiles pour mon petit Jouët 820. Plus précisément, c'est au sujet de la GV.

En Méditerranée, est il préférable d'avoir 3 ris "normaux" ou plutôt d'avoir 2 grands ris ?

C'était les conseils des 2 maîtres-voiliers de chez moi, histoire d'alléger la chute de la voile, la facture, l'utilisation et le bazar des retours au cockpit... Donc du coup je me pose, et vous pose la question...

Les 2 grands ris correspondraient à 1 ris & demi, et à 3 ris.
Bon, moi à vrai dire, ça me fait bizarre car j'ai l'impression d'avoir moins de marge de manœuvre, j'ai peur d'être limité un jours ou l'autre. Mais il est vrai que je ne suis pas habitué à la région, alors du coup mes questions sont de vrai gouffre à neurones...

Merci encore une fois par avance, et bonne continuation à tous.

L'équipage
15 fév. 2012
15 fév. 2012
0

je trouve que tu répond à la question. mais des gens du sud en dirons plus

15 fév. 2012
0

Salut, que ce soit en Med ou ailleurs trois ris me semblent préférables. C'est plus souple et plus cohérent en terme de surface de voile. Deux ris, c'est un argument d'abord commercial qui permet de vendre une voile au même prix qu'une trois ris en te disant que deux ris suffisent, que ça ne se fait plus...(sic!) et de te faire payer un supplément pas négligeable pour un troisième si tu insistes à juste titre! Par ailleurs et c'est vrai, cela fait du bout en plus si tu as des prises de ris automatiques et le coût n'est pas anodin si'il faut installer coinceurs et réas de renvoi d'angle en plus. Mais sur un plan de pure technique et d'efficacité à mon avis il n'y a pas photo. cordialement

15 fév. 2012
0

bonsoir, en Méditerranée le vent passe très vite de F2 à F6 par exemple, souvent lorsqu'on prend un ris on est vite amené à en prendre un deuxième c'est pour cela que je préconise deux ris plutôt que trois en partant également du principe qu'il est plus facile d'en larguer que d'en prendre.
Bien sur tout ceci pour des bateaux qui ne font pas de croisière et sur lesquels on admettra de perdre un petit peu de vitesse dans le temps (très court) ou on est sous toilé.
Par contre trois ris me semblent obligatoire comme un étai largable ou du moins de pouvoir mettre une voile d'avant sans se servir de l'enrouleur.
Gilles

15 fév. 2012
0

Très juste Pendruig, j'ai eu la même démarche que toi, pour la med 2 ris me paraissent plus judicieux. ça varie très vite et ça change vite de direction, 180°c'est courant!!!
A+

17 fév. 2012
0

Oui, 180°, voir plus.

Le week-end passé j'étais au près dans du force 6-7. A 50 mètres, il y avait un gars sous spi, avec max force 2-3, qui allait exactement au même cap que moi.

En plus, chez lui les vagues venaient depuis derrière, alors que moi je les avais en face.

C'est très courant, ce genre de chose.

La Méd, c'est trop. :goodbye:

15 fév. 201216 fév. 2012
0

Tout pareil.
Le vent change souvent, et ça passe de F2 à F6 en 5 mn, et inversement.
Optimiser une allure dans ces conditions, c'est pas évident.
L'un ou l'autre ne t'empêchera pas de naviguer.

16 fév. 2012
0

En suivant la même logique, pourquoi deux ris? On pourrait mettre un seul ris, au niveau du troisième ris. Comme ça on le mets, quand on en a besoin, et on n'a plus rien à faire après. Tout dépend du vent, et à quelle force tu te trouves survoilé. Comme dit Pendruig, s'il passe très vite de F2 à F6, mais ne souffle jamais F4, tu n'as pas besoin de ris intermédiares. Si F4 arrive souvent, et soutenue, t'aurais intérêt à avoir un ris qui correspond.

16 fév. 2012
0

Il faut voir cas par cas. Comme je navigue seul en Med sur un bateau très gitard j'avais demandé au voilier deux ris seulement, mais le premier important. Gréement fractionné, le premier ris met la GV au niveau du capelage de foc.
Du coup je souque les deux bastaques et n'ai plus á m'en préoccuper aux virements. Je n'ai jamais eu l'impression de "manque" au niveau de la GV et même quand je participais aux solitaires j'avais un bon rendement par tous les temps. En équipage nombreux et en régate je n'aurais que deux ris aussi, mais plus petits.
Mon troisième ris c'est la GV en bas. Ça m'est arrivé plus d'une fois, l'important étant que je garde de la puissance devant.
Chaque bateau est un cas particulier, je ne crois pas que le fait de naviguer en Med change quelque chose mais plutôt le programme , l'équipage et le bateau.

16 fév. 201216 fév. 2012
0

Merci a tous pour votre participation.

Je sais bien que les 2 ris proposés d'origine sur la plupart des GV sont souvent juste même si j'entends beaucoup dire que c'est suffisant car dès que ça souffle, on rentre au port. Je ferais sans doute de même dans mes prochaines nav'.
Mais déjà, on peut se faire surprendre au détour d'un Cap.
Puis on peut très bien naviguer par Mistral ou Tramontane avec nos côtes qui nous protègent.
Et c'est quand même rageant de remballer la GV alors que de pouvoir l'ariser un peu plus suffirait pour faire route.
Et puis des fois il faut faire route ........ Pas le choix ........

Malheureusement, je ne connais ni mon nouveau voilier (Jouët 820) qui est un dériveur lesté, ni la Méditerranée...

Mettre 100 ou 150 €uros dans une prise de ris supplémentaire ne me dérange pas. Les bosses, les renvois et les bloqueurs qui vont avec, ça commence à chiffrer. Puis le manque de place sur un tel petit bateau...
Tout ça, à vrai dire, je peux accuser le coup, pour la sécurité, le confort à bord, et le plaisir de se sentir naviguer avec la toile du temps.

Mais je ne voudrais pas détériorer les performances de ma GV toute neuve en l'alourdissant inutilement si la région ou mon bateau ne le demandent pas, car là, c'est l'argument des Maîtres-Voiliers que j'ai autour de moi.

Dur dilemme quand même non ? Tout ça en n'ayant jamais navigué sur mon p'tit bateau !...!

16 fév. 201216 fév. 2012
0

Salut,

2 ou 3 ris ne vont pas changer grand chose. Pas en terme de sécu puisque la toile portée reste la même en surface pour le 3ème.
En prenant le 1er tu vas réduire un peu plus mais cela va remettre ton bateau à plat tout en restant manœuvrant.
Et comme tu l'as dit, si il y a trop de vent, c'est retour au port.

Si vraiment ça te travaille, il est aussi possible d'avoir une GV 3 ris et des manœuvres pour 2 ris.
C'est juste une préparation à faire au port quand on part et qu'il y a déjà du vent,
La bosse d'empointure en 1, les manœuvres en 2 et 3.

ou un peu d'acrobatie si l'on a pas put anticipé.
La bosse du 1er deviens celle du 3 ème.

Voilà une solution en plus dans ton questionnement.

:reflechi:

16 fév. 2012
0

Je ne sais plus qui ici a dit : 3 ris + un étai largable : pour moi c'est pareil, et quasi obligatoire si l'on navigue souvent. Pour deux raisons : confort et sécurité
Confort de navigation, Mme ou les enfants ne sont pas toujours fan du couteau entre les dents et si je veux qu'ils continuent à m'accompagner l'été je préfère les soigner. Confort de réglage ensuite, quel que soit le type de grément ou de bateau ( on peut discuter à l'infini de chaque cas particulier) mais on l'a dit on peut se retrouver vite entre 3 et 6 et de la même manière partir avec F5 parce que c'est gérable et qu'il reste du chemin à tirer et se retrouver ennuyé avec un bon 7 dans la gueule qui vous tire du souci. Faire du cap et de la vitesse c'est du confort, trouver les bons réglages quels que soient l'état de la mer ou du vent c'est du confort. La sécurité aussi bien sur : j'ai un 38 pieds plutôt performant mais trés gitard et qui enfonce vite des pieux et je vais pas faire le malin en disant que je ne suis pas obnibulé par mon mat qui grince, mes haubans que je n'ai pas changé depuis longtemps ou chaque affreux coup de boutoir qui disparaîtront dès que j'aurais pris le 3° ris et installé également le ris de ma trinquette. Le reste ( cout du ris, complexité des retours de manoeuvre etc... ne me semblent pas des arguments majeurs).J'irais même jusqu'à dire que pour celui qui n'a jamais pratiqué la régate en équipage, celle qui vous fait partir avec plus de vent et de mer que si on avait été soit même skipper parce qu'à huit on se tient chaud dans une réconfortante émulation, et bien pour celui là, le 3° ris et surtout l'étai largable lui changeront la vie, lui permettront de sortir l'esprit plus tranquille par des temps qu'il n'aurait pas abordés seul, lui donneront de l'expérience et de l'assurance, bref, le rendront meilleur marin !

16 fév. 201216 fév. 2012
0

Et que dire d'une GV sur bôme à rouleaux?
Et pourquoi pas un retour au gréement de côtre?

16 fév. 2012
0

C'est ce que j'ai pour mon plus grand bonheur :-)

Peio
Haize Egoa

16 fév. 201216 fév. 2012
0

Deux ris sur mon rafiot, mais le premier se prend à 20kn, le deuxième à 30 et à plus de 40 je vais me mettre au chaud...

Mais si comme sur beaucoup de bateaux récents, faut crocher le premier ris à 15kn et le second à 25, bin vaut mieux en avoir un de plus!

Et pour avoir eu 3 ris avec deux bosses sur un bateau précedent, faut vraiment anticiper et passer un messager entre les anneaux 2 et 3, sinon galére quand ça buffe !

16 fév. 201216 fév. 2012
0

en med,si tu veut économiser ne fait pas mettre le premier !

16 fév. 2012
0

Je viens de demander à ma voilerie de me rajouter un troisième ris suite à mes vacances cet été. Bizzarement pour la med le vent a été relativement constant pendant une dizaine de jours, entre 20 et 35 noeuds.
Franchement naviguant seul et comme toujours dans ces cas étant au prés, les deux ris rendaient le bateau fatiguant à gérer. Sans génois je n'avancait plus à cause de la mer courte, avec le génois enroulé j'étais incliné de 30°. Trois jours de suite dans ces conditions ca use, et pas que le bateau.
J'ai donc décidé pour le troisième ris et une trinquette (en attente de devis pour l'étai largable, sinon ce sera un stormbag ou quelque chose de similaire).
Finalement ce n'est qu'une question de confort.

16 fév. 2012
0

Cette saison MeloCake naviguera avec de nouvelles voiles.
L'ancienne Gv a trois ris (bôme équipée pour deux). D'expérience, le premier ris est rarement utilisé sur MeloCake, j'ai donc fais le choix, non sans mal, de deux prise de ris seulement.
Evidemment ce premier ris sera plus profond et le deuxième quasi au niveau de l'ancien troisième. Ce choix a également été motivé par l'économie d'une latte(voile fullbatten), de son chariot de mat, d'une bosse supplémentaire à installer(ou pas), gain de poids (un peu quand même).
Tout ça a été débattu, discuté, argumenté, pesé, avec l'aide de mon voilier bien entendu.
S'il était encore nécessaire de mettre en avant l'avantage d'un vrais dialogue avec l'artisan !
Comme cela a été dis, il faut voir au cas par cas, au bateau par bateau !!!

16 fév. 2012
0

C'est bizarre mais j'ai fait le meme pensée que Bianca; ca marche bien en solo et en equipage

Aloha

PS
ciao Bompa ;-)

16 fév. 2012
0

Au prix du ris ramené à la durée attendue de la voile, je n'hésiterais pas. 3 ris.

Jacques

16 fév. 2012
0

Ça fait cher le kilo de... riz

:acheval: :acheval: :acheval:

16 fév. 2012
0

Il y a peu, j'ai lancé un sujet dans la Taverne (hisse-et-oh.com[...]us-vite ). Pensez-vous que cette discussion relative au nombre de ris y aurait eu sa place ?
A mon avis; oui.

16 fév. 201216 juin 2020
0

Ma bôme n'étant équipée que pour 2 ris, je l'ai modifiée pour un 3ème qui passe partiellement à l'intérieur.
Une poulie extérieure, un taquet coinceur et un taquet à tourner.

Je prends ce ris sans vinch car la voile ne fait que 19m² et au 3ème ris la surface restante est assez faible.

16 fév. 2012
0

La combine est bonne à prendre ! Merci !

16 fév. 2012
0

J'ai aussi un 3° ris dans ma GV et comme Margot j'en ai un à l'extérieur.
Et j'aprécie ce 3°. utilisé 3 fois seulement jusqu'à maintenant. Il va certainement servir en 2012.
J'ai vu à 2 reprises pour de petits bateaux allant loin, la valeur de 3 mais 2 ris seulement et ai discuté avec l'un d'eux qui disait avoir fait le bon choix car en solo quand ça devenait mauvais, il se mettait de suite en position de défense.
JJ

29 fév. 201216 juin 2020
0

Une autre solution adoptée par un Héonaute.

L'étarquage de bordure est extérieur à la bôme et les 3 réas à l'intérieur sont réservés aux 3 prises de ris.

16 fév. 2012
0

Comme Margot, hormis que les ris sont à l'extérieur, passage de bosse compris, et je n'ai que des taquets à tourner.

16 fév. 2012
0

Bonjour,

J'ai une GV à 3 ris et même si je n'ai encore jamais utilisé le 3ième ris, je ne regrette pas mon choix
C'est une GV semie lattée et quand je l'ai faite faire, je l'ai faite au maxi des possibilités avec un rond de chute important et un profil médium.
De ce fait, je prends souvent le premier ris et dès que ça monte un peu plus, je prends le second. Et quand ça monte encore plus, je rentre au port.
Si j'avais fait faire une voile à 2 ris, j'aurais été sous toilé avec le premier ris dans les thermiques un peu musclés et sous toilé aussi avec le second quand le mistral est de la partie
Je ne me suis pas encore trouvé au large avec des vents > 35/40nds même lors des traversées vers la Corse ou les Baléares, mais au cas ou, le 3ième ris sera là!
Je préfère naviguer avec GV + trinquette qu'avec seulement la voile d'avant, le bateau est mieux équilibré, le gréement mieux tenu et il remonte mieux.
La bome est équipée de 3 bosses pour les points d'écoute et pour l'amure, je vais au pied de mat. Je suis souvent en solo et ca ne pose pas de problème surtout avec un lazy-bag (super invention)

16 fév. 2012
0

l'avantage d'avoir 3 ris est que la réduction est bien équilibrée , avec 2 ris l'équilibre est imparfait ou c'est trop réduit ou pas assez, les voiliers modernes sont rarement équipésde 3 ris et c'est dommage quelque soit le lieu de nav, j'ai mis un étai largable avec une trinquette avec une possibilité de 1 ris que j'envoie à partir de 20nd et je vire la grand voile vers 40nd n'ayant que 2 ris d'origine

16 fév. 2012
0

Je dirais 2 ris plus un ris dit "de fond" pour aplatir la voile sans la réduire notablement en surface. Très efficace dans certains cas de figure.
Mais tout dépend de la raideur à la toile du bateau. Sur un bateau gitard, je préfèrerais 3 vrais ris.

Peio
Haize Egoa

16 fév. 2012
0

trois ris et un bon moteur méditerranée ont t'aime c'est souvent tout ou rien

16 fév. 2012
0

bsr ,
tout depend de la surface de ton genois ,par exemple sur le trident 80 deux ris suffisent
sur les voiliers "modernes"ou la gv est très importante 3 ou meme 4 ris s'imposent si on veut remonter du mistral au près .
alain

16 fév. 2012
0

Bon bin voilà j'ai trouvé ma solution grâce à tous.
Dommage pour les Maîtres-Voilers de mon coin car je vais les faire râler avec mes 3 ris !
Oui, 3 ris...
C'est ce dont j'ai l'habitude et ça me va quand aux manœuvres à faire soit disant en plus.
Ça me va aussi pour le bazar que ça met partout avec toutes ces spaghettis, mais bon, ça c'est le rôle d'un Marin que de toujours ranger, lover, pour être prêt à remettre le bazar 5 min plus tard.
Et puis de plus, je garderais les finesses de réglage de 3 ris.
Merci a tous encore une fois pour votre contribution à mon arrivée en Med.

17 fév. 2012
1

bonsoir, si tu veux tu reviens dans un an et tu nous dis combien de fois tu as pris les ris ..... avec un classement 1er, 2ème ou 3ème !!!!!
Bon vent et surtout bonne navigation
Gilles

18 fév. 2012
0

Ça va être dur de tenir des statistiques mais je vais bien m'en rendre compte par la force des choses.
On verra bien mais c'est pas facile de savoir à l'avance quand on ne connaît ni son nouveau bateau, ni la Méditerranée en navigation côtière ...
Merci encore pour vos conseils !

18 fév. 201218 fév. 2012
0

Bonjour
Ca dépend :
de la taille du voilier
gréement en tête où pas
si on laisse les bosse à poste ou pas
Alain :reflechi:

29 fév. 2012
0

2 ou 3 ris, beaucoup de discussion alors que pour moi, la priorité va à l'étais largable, si possible avec un montage textile qui évite de faire le zozo sur le pont pour installer le ridoir quand la mer se creuse.

donc en priorité, étais largable et un bon inter arissable.

pour les ris, la solution adoptée sur mon bateau (dufour 34), c'est 3 bandes de ris, avec le premier ris monté sur mousqueton pour réutiliser la bosse sur le troisième ris.

après 7 ans d'utilisation, un constat, je n'ai jamais utilisé le troisième ris par contre, mon inter a vu beaucoup de milles, avec ou sans ris, parce qu'au delà de 30 noeuds au près (2 ris + inter arrisé), je ne joue plus en méditerranée ou je navigue 200 jours par an.

01 mar. 201201 mar. 2012
0

Bonjour
Sortilège navigue 200 jours par an, super !
Qui dit mieux ?
Alain :-/

01 mar. 2012
0

Tu peux poster une explication, genre pour les nuls (et même avec photos) pour ton 1er ris monté sur mousqueton ?
Merci !!

01 mar. 2012
0

Voui, c'est vrai que le 1er ris monté sur mousqueton pour gréer le 3ème peut être intéressant ...
On veut des explications avec photos à l'appui si possible ! S'il te plaît !

01 mar. 2012
0

j'ai démonté les crocs de ris sur la bome, ai coupé le crochet et soudé en long sur chacun un mousqueton en inox comme ça les oreilles de chien ne peuvent pas partir youppie!

23 mar. 2012
0

Salut. 2 ris ou trois, la question ne se pose pas par rapport à la mer mais bien par rapport à ce que tu cherches. Il est clair que 2 ris te rendent la vie plus facile, allègent les poids dans les hauts et réduisent l'encombrement du cockpit par la longueur des bosses. Par contre, c'est la certitude de ne pas pouvoir tenir la surface de voile la mieux adaptée au temps. C'est donc une solution comfortable, économique et sage (dans la mesure où ça ne fait pas de mal d'être légèrement sous toilé, et on ne parle que de la GV).
Pour ce qui est d'une GV avec trois ris, on inverse simplement les avantages et défauts. Entendons-nous bien, 3 ris, ça reste un compromis. Pourquoi pas 4 ou 5? Ou une voile sur bôme à enrouleur?
Perso, j'ai un 25 pieds avec 2 ris dans la GV. Au premier, je mets mon foc de brise. Au second, j'ai le choix de le laisser ou de mettre un tourmentin sur étai volant.
Voilà.
Cordialement

23 mar. 2012
0

je vais essayer de penser aux photos.

reste que le système est simple.

si vous connaissez le montage de prise de ris en automatique, (le bout de prise de ris coure en continu sur les bosses avant et arrières de la voile en passant dans des poulies plutot que des oeillets et est renvoyé au piano), il suffit de monter les poulies dans la voile sur mousqueton, pour la première et la troisième bande de ris.

sous ris 2, les poulies de la première bande de ris s'enlèvent des mousquetons pour etre fixer sur les mousquetons de la troisième et prendre alors le troisième ris.

parlez en à votre voilier préféré, il connait le système depuis presque 10 ans.

reste l'inter sur était largable, solution incontournable pour porter la bonne toile du temps et super facile depuis les étais textiles qui permettent une mise en place sans sortir du cockpit.

23 mar. 2012
0

Bonjour,

Après avoir fait mon "éducation nautique" pendant 25 ans en Bretagne et Mer du Nord me voila en Méd depuis 2 ans avec mon Jouet 920. Après avoir gouté aux variations rapides et violentes de vent que je n'avais jamais connu avant, la décision a été vite prise. 3 ème ris + étai largable + trinquette à ris.
Au portant on peut se permettre d'être un peu mal gréé mais si on veut faire du près dans une mer courte, hachée avec de violentes sautes de vents il faut être bien équilibré entre gd voile et voile d'avant. Pour bien marcher c'est "la toile du temps" et en Méd je trouve que c'est indispensable. Même si on ne met presque jamais le 3ème ris le jour ou on doit le mettre on est content de le trouver....
Et enfin un bon bourrin car le tout ou rien c'est aussi le sport régional...

Nicolas

23 mar. 201223 mar. 2012
0

je ne vois pas trop ce que ça va changer, mais c'est surement parce que je suis quand même un peu jaloux de ceux qui en ont 3 ! :oups: :-( :whaou:

23 mar. 2012
0

Bonsoir,

Il me semble que Philovent a tout a fais bien résumé les choses.
Un troisième ris ça va avec une capacité à porter une voile d'avant adapter aux conditions qui entrainent la réduction au 3eme ris..

Evidement si tu rentre au port dés qu'il y a du vent, la question ne se pose pas!

Pour ma part j'ai choisi sur mon gibsea 28 un étais largable avec un foc de brise à ris.
Je garde mon génois a fort recouvrement jusqu'a force 5, avec réduction de la GV sur le 1er ris dés force 4, aprés cela s'enchaine pour garder un bateau équilibré en fonction des conditions de mer et d'allure.
Un bateau qui gite au dela de 25 à 30° n'est plus sur sa carène, entraine un inconfort à la barre et des efforts trés important sur le greement.
Une réduction de la voilure permet de retrouver confort et vitesse, a condition d'avoir une voile d'avant qui tire, ce que ne permet pas un génois enroulé au dela de 2 à 3 tours.

Voilou ce que j'en dit

Bonne soirée

24 mar. 201224 mar. 2012
0

A l'évidence 3 ris permettent une adaptation plus adéquate à la force du vent..et on ne s'en porte que mieux.A la fabrication 1 ris supplémentaire n'est pas d'un surcout notable.Pour que la GV tienne le coup(longévité et forme)exiger des renforts"hauturiers"sur la chute.Oreilles de chien+bons circuits,poulies et bloqueurs de qualité...rendent l'exercice facile.Les prises toutautomatique alourdissent la chute et ont un coté"usine à gaz"dont on peut se passer.Comme dit plus haut on peut virer la bosse d'étarquage de la bordure et récupérer pour la 3émé bosse de ris qui restera à poste.Certes avec du matelotage,on peut affiner la partie "non travaillante"des bossesen particulier celles des ris 2 et 3,ce qui allégera le ragage et le poids sur la chute.
J'ai du parcourir qqes 20000 m en méd(succéssivement sur muscadet/aquila/miniou/first 21.7)toujours 3 ris sur la GV..;loués soient ils!!

24 mar. 2012
0

Pour remonter le vent, il vaut mieux garder une action sur l'arrière du gréement, donc garder de la GV ! Et on doit pouvoir réduire au maximum, selon les conditions de vent, sans être limité !!!
J'ai fait rajouté un 3 ème ris, très très haut...
Je l'ai utilisé deux fois et j'en étais revis. Il y a des fois où on se dit qu'on ne réduit jamais assez...
N'écoutez surtout pas les gars des voileries qui trouvent ça inutile...
Dans cet esprit, un 4 ème ris ne me fait pas peur, même si on ne le met (presque) jamais.
C'est bien mieux que de vouloir réduire, et ne pas pouvoir...

26 mar. 2012
0

Je suis d'accord pour le 4ème ris. J'ai quelques fois voulu le mettre, mais je n'en avais pas ...

26 mar. 2012
0

Full batten et trois ris dont deux automatiques et le 3ème manuel sans hésiter une seule seconde.

26 mar. 2012
0

Après le départ de ce fil qui pronnait un peu pour 2 ris hauts au lieu de 3 normaux, je vois que la suite va un peu plus dans mon sens... Ça tombe bien, j'ai reçu mes voiles neuves aujourd'hui même !!
Elles sont grées et tombent pile poil dans leurs marques.
Par contre, c'est l première fois que j'ai une GV FULLBATTEN sur un bateau si petit (28 pieds), et les coulisseaux ne sont pas à billes, fichtre que c'est dur à hisser et à affaler !!!
Je crois que je vais changer les patins et investir dans les chariots à roulettes ...

27 mar. 2012
0

Sur un 28 pieds les patins suffisent mais il faut suifer les coulisseaux, larguer le hale bas et reprendre de la balancine.

27 mar. 2012
0

Je vais aller essayer tes préconisations ce week-end...
Mais peut être ai-je trop serré les lattes !? Tu as fait quoi comme réglage toi Felipe ?
Moi j'en suis à : en butée + 2 tours + affinage au fil des navigations.

27 mar. 2012
0

En med je dirais 3 ris, et surtout un étai largable car pour moi le génois sur enrouleur c'est comme la med, tout ou rien...

27 mar. 201227 mar. 2012
0

Bonjour,
Aucune hésitation 3 ris le troisième y adjoindre des oreilles de chien un truc quand on y a goûté on ne peut plus s'en passer et un étai largable avec petite voile avec mousquetons bien solides rapides la voile de la tôle et si possible puisque tu n'as pas un grèèment de côtre prépare une petite estrope qui protégera ta petite voile des paquets de mer quand tu seras au prés.
Bon vent
Jean et Marie

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Perdu à Paris

Après la pluie...

  • 4.5 (92)

Perdu à Paris

mars 2021