1ère visite d'un bateau acier

Bonjour à tous,

Samedi je vais visiter mon premier bateau en acier. Outre les elements classiques a controler lies a un bateau, je voudrais connaitre les quelques trucs a verifier pour, comment dire, savoir si l'interieur de la coque a bien ete premuni de la rouille ainsi que son isolation.

Au plaisir de lire vos conseils.

L'équipage
25 jan. 2006
25 jan. 2006
0

bonjour harmattan
Je ne suis pas un spécialiste de l'acier, mais as-tu essayé avec le moteur de recherche HEO?

www.hisse-et-oh.com[...]dex.php

Bon courage et bonne visite

25 jan. 2006
0

Un petit résumé

S'il s'agit d'une construction soudée sur lisses (cas le plus fréquent
ces 20 dernières années) seul un test de la coque aux ultrasons
pourrait te donner des certitudes.

Néanmoins, il y a d'autres approches moins onéreuses:

  • D'abord les plans, afin de connaître les échantillonnages et les
    recoins, ainsi que le constructeur et une éventuelle certification
    Lloyds ou autre pour les assurances par exemple (ça se fait beaucoup
    dans les pays anglo-saxons)

  • Ensuite, l'historique du navire: Comment a-t-il été protégé au
    départ et entretenu ensuite. Il est clair que 10 couches de caoutchouc
    chloré c'est moins bien qu'une peinture zinguée double épaisseur,
    elle même moins bien qu'un shoopage à chaud par immersion.

Savoir aussi si la protection intérieure est comme à l'extérieur, et
demander comment les pièces annexes (cadènes, pied de mât, jaumière,
étambot, etc) ont été fixées et protégées.

  • Enfin, l'observation: Soulever les planchers, scruter les équipets, perquisitionner les coffres, démancher un peu les emménagements, bref aller voir partout où ça ne se voit pas s'il n'y a pas un lézard bien caché. Même remarque pour les pièces soudées ou fixées de quelque manière que se soit sur le pont ou dans le cockpitt, celles-ci venant après le gros oeuvre, ce sont parfois des points négligés.

Après bien sûr, comme sur n'importe quel bateau, il te restera à voir
les voiles, le gréement, le moteur and so on...
IL est clair que si le navire présente des défaillances, de quelque
nature que ce soit, il faut en déterminer le coût, le temps que ça
prendra à refaire (une tole ça se change si on est doué en chaudronnerie)
voir si cela en vaut la peine, et si la réponse est oui,
s'en servir d'arguments pour négocier le prix à la baisse.

Un dernier mot: Si le vendeur rechigne à te laisser tout examiner,
et s'il n'accepte pas que tu reviennes pour un deuxième examen,
après réflexion, et éventuellement avec un accompagnateur averti,
fuis-le!
(ça c'est valable pour tous les matériaux...)

26 jan. 2006
0

Christian

"un shoopage à chaud par IMMERSION" c'est pas facile à faire avec un bateau à moins d'avoir un tout petit bateau ou un enorme cuve de zinc.

Mais tout le monde à compris tu veux dire pour "projection" :-|

là je taquine mais sans mechanceté. :-D

josé

25 jan. 2006
0

Il ya aujourdhui un mot à la mode
La traçabilité ,si le propriétaire de l'esquif à vendre il doit pouvoir justifier de l'échantillonnage et de l'entretien .(Factures si c'est un particulier)

Echantillonnage par le chantier, nature des tôles factures, traitement.

Entretien toujours par des factures de produits et de matériel. Fréquences .

Si il y a des traces trop fraiches de peinture à l'intérieur comme à l'exterieur veiller à ce qu'il y a dessous . C'est toujours mieux de voir un acier dans son jus .

A fuir si les réponses sont incertaines et a expertiser si les réponses sont concluantes.Voir le bateau hors de l'eau impérativement le lest et sa nature (plomb en lingots , grenaille noyées dans la résine sont autant de choses à connaitre et à verifier sous peine de grosse désillusion.

Bonne chance

25 jan. 2006
0

bateau acier
D'accord avec tout ce qui a été écrit;
d'autant plus que j'ai un bâteau acier(Vulcain V
donc galvanisé).
Quelques points qui en général sont révé-
lateurs: le long de l'étrave(certains petits malins
moins souples "omettent" de faire des soudures-je
l'ai vu!). Aux alentours de la baille à mouillage
(évacuation); tout le coin cuisine(surtout en dessous:vannes, passes-coque); même chose dans le coin toilette(vannes et passes-coque WC); sous et
autour du moteur; enfin autour de la sortie de jaumière à l'arrière. Ce n'est pas exhaustif mais
c'est un bon point de départ.
Kenavo
Jef

25 jan. 2006
0

Acier
L'acier est un bon matériau, assez facile
à travailler et en particulier à souder.
Il est robuste et se répare bien.
Naturellement il est un peu lourd.
Le point faible des métaux est la corrosion
et l'oxydation.
Dans le cas du bateau en acier la menace
la plus importante est donc cette corrosion.
En théorie donc il faudrait pouvoir examiner
la totalité de la coque: Extérieur et surtout
Intérieur (Fricaud a écrit: les aciers meurent
de l'intérieur).
Le problème est donc l'accès réel aux détails
de l'intérieur de la coque.
Si la coque a été d'origine correctement
préparée (sablages, protections adéquates)
il n'y a pas de problème.
Vérifier les anodes.
Le pont s'examine plus facilement.
Le dessous de pont il faut enlever les vaigrages.
Le puit de dérive il faut absolument le vérifier.
La pointe avant, les tubes en tout genre
(passe coque, étambot, jaumière)
Pour la qualité des soudures il faut regarder
ou faire confiance, ou repartir à zéro (ressuage, etc..).
On peut acheter un rève ou un cauchemard.

25 jan. 2006
0

facture si c'est un particulier ???
Attendu que la majorité des bateaux acier sont issus de la construction ou de l'aménagement amateur, les factures sont inexistantes.

A mon avis, pour acheter un bateau acier, il faut d'abord s'être bien initié au matériau soi-même, sinon, on va au devant de bien des soucis.

Il s'agit d'un matériau merveilleux pour le voyageur, réparable partout dans le monde souvent pour quelques dollars. Mais c'est avant tout le matériau des bricolleurs. Surtout pas celui du plaisancier moyen qui va sur son bateau une fois de temps en temps et qui s'adresse au chantier pour l'entretien.

25 jan. 2006
0

même pour un particulier
s'il est facile de se procurer une tôle au black
(sans facture n'y voyez aucune segrégation).
La quantité pour un bateau ....?
la peinture s'achete rarement sans facture .
La galvanisation ou le choupage necessite des investissements donc traçabilté etc....
La peinture de rénovation sauf si elle tombe du camion n'est pas gratuite et il peut y avoir des preuves d'acquisition et une datation dans le temps .
Un bateau qui serait construit sans aucun des éléments précités serait considéré(à mon avis comme louche ou pas digne d'intéret voir à du recel .... ;-) :-( :-(
Votre avis sur les conséquences :-D :-D :-D

25 jan. 2006
0

quand un amateur construit un avion
il garde la trace de tout ses achats et fournitures et des travaux executés et tout le monde trouve ça parfaitement normal et habituel

mais il est vrai que les camions transportant du matos aéronautique ont bien moins tendance à laisser échapper leur cargaison que certains autres... et que les entreprises d'aviation sont + surveillées que les chaudronniers;-)

amicalement

25 jan. 2006
0

je dirais meme que c'est mieux dans tout les cas car
c'est aussi une preuve de sérieux importante, mais un peu rare malheureusement

amicalement

25 jan. 2006
0

Choupage
Je possède un bateau acier parfaitement finis
et choupé, avec pont inox, qui ne présente aucun défaut rédibitoire au niveau de la protection.
Le Choupage a été fait comme première sous couche
après les sablages adéquats , tout étant définitivement soudé. Cela ne dispense pas de la suite des autres systèmes de protection.
On peut effectivement obtenir un résultat voisin
sans faire ce choupage qui demande un matériel
prof. et qui est moins à la mode. Comme cette surface reste un peu poreuse elle ne peut à elle seule suffire à la protection. Toute nouvelle
soudure fera volatiliser cette couche de zinc
qu'il faudra donc refaire.
Il est plus rare que le choupage soit fait à
l'intérieur.
Un bateau métallique parfaitement préparé
en fin de fabrication à une espérance de vie
importante si l'entretien est correcte.

25 jan. 2006
0

c'est marrant , mais moi les factures,
j'y attache autant d'importance que le compteur kilométrique d'une voiture à vendre d'occase...si vous voyez ce que je veux dire..

25 jan. 2006
0

factures
je renove ma baignoire en feraille
et j'ai toutes les factures
pourquoi ?
tout simplement que le jour ou je le vendrai , si je le vend un jour ,
il y a un cahier avec toutes les opérations de rénovation et
un classeur avec les factures correspondantes

c'est à la fois une sécurité pour l'assurance ,
une preuve des travaux , avec photo à l'appui

et pour négocier le prix , c'est quand meme mieux

25 jan. 2006
0

d'accord pour les factures fournitures
Je maintiens par contre qu'acquérir un bateau acier si l'on n'y connait rien quand au matériau ce qui semble le cas de notre ami est une folie.

Il ne faut pas oublier que l'acier a été utilisé essentiellement pour certains bateaux de travail : hockers hollandais ou barges de la Tamise passés pour certains d'entre eux à la plaisance et que chez nous ce matériau n'a été très en vogue que pour la construction amateur des années 75 - 90 à la louche. Quant au choupage, pour qu'il soit efficace, il faudrait pouvoir tremper le bateau dans un bain de zinc, comme la galvanisation à chaud. J'aurais plaisir à connaître la méthode pour y parvenir à 100 % intérieur/extérieur évidemment car un bateau acier pourrit d'abord par l'intérieur !!! si l'on ne choupe que les tôles, la simple soudure des bouchains et leur aboutage le détruit sur une zone plus ou moins large. Il faut de plus pratiquer des "chaudes" sur la tôle pour répartir les tensions après soudage des bouchains....donc choupage ou pas, c'est la qualité du système de peinture qui est essentielle.

Sauf commande spéciale à l'unité, pratiquement aucun chantier n'a fabriqué de "petits" bateaux de plaisance en série, aucun intérêt.

Les factures de fournitures ne prouvent que l'achat des fournitures, pas la qualité de leur mise en oeuvre. Vous pouvez bien avoir une tôle choupée, s'il y a eu accroc (s) habilement masqué(s), vous n'y verrez que du feu si vous n'y connaissez rien au matériau et à la peinture.

Mais bon, chacun est libre de prendre les risques qu'il veut si tel est son bon plaisir.

26 jan. 2006
0

oui, mais :
le compteur kilométrique corrélé à l'usure des pédales est très intéressant pour avoir une idée de l'honnêteté du vendeur...

Produire des factures falsifiées peut donner des indices au détective acheteur...

;-)

26 jan. 2006
0

Duree protection
Merci pour vos avis. Je viens de me constituer une liste qui va me permettre de poser des questions precises au vendeur et ensuite de bien regarder dans les endroits a risque.

Le bateau est 1992. Si une protection a correctement ete appliquee et entretenue, combien de temps peut elle tenir?

26 jan. 2006
0

Durée
Si la finition de base a été faite parfaitement:
sablage SA3, première couche immédiate (choupage
ou systeme de base style Métagrip) et si les autres couches sont régulièrement vérifiées et
entretenues, il n'y a pas de raison de refaire
un nouveau sablage, cela peut durer TRES lontemps. Si le bateau a été salopé d'origine
il finira par ce percer (de l'intérieur).
Mais l'acier est facile à réparer et il y assez
de matière pour voir venir.
Vérifier les anodes régulièrement.
Il ne faut pas laisser se propager une blessure
de la protection mais on largement le temps
de voire venir. (Pour l'alu cela peut ètre plus rapide.
Deux sites montrent très bien la récupération
et la remise en état de bateaux en acier.

26 jan. 2006
0

moi je dirais
évite les anciennes constructions avec lisses en cornières ( impossible à sabler) les bailles à mouillage à l'avant (ça pisse la rouille en rien de temps) et cherche tous les endroits qui n'ont pas pus etre sablés avec un angle de 70° minimum (genre platine support winches : en dessous tu sable comment? aussi les équipets dans les hiloires de cockpit impossible à protéger longtemps

26 jan. 2006
0

coque acier

Si je devais acheter un bateau acier j'ajouterais à ce qui a été dit:

-soudure continue partout (comment protégé la tole entre le bordé et les raidisseurs)

- Bateau fabriqué avec des toles prepeinte en usine (carbozinc ou newplate).

-choopage des oeuvres mortes exterieure.

-pas de recoins inaccesible.

-sablage de toutes les soudures avant peinture

-tous les champs des toles , raidisseurs etc arrondis , la peinture n'aime pas les angles droits.

josé

26 jan. 2006
0

très importants
les ANGUILLERS sur les lisses, sans ca même avec la meilleure des protections ton bato pourrira de l'intérieur comme une poubelle, oublies les US (ultasons) si tu n'est pas ou n'a pas sous la main un expert certifié CND.
Un dernier conseil fait toi accompagner par quelqu'un qui connait vraiment les batos aciers.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Mouillage en med, on se croiserai en Polynésie

Souvenir d'été

  • 4.5 (185)

Mouillage en med, on se croiserai en Polynésie

novembre 2021