1 ou 2 mats ?

Bonjour,

Mise a part l'avantage de fractionner d'avoir des surfaces de voiles plus maniables, y a t il un avantage a avoir un grément de type ketch ou goelette par rapport a un sloop ?
Gagne t on en puissance dans certaines conditions de vents ou d'allure ?

Merci et a bientot

L'équipage
13 mar. 2001
13 mar. 2001
0

1 ou 2 mats ?
je crois qu'on ne gagne rien en performances , il suffit de voir le gréement de tous les bateaux de course: aucun ketch ou goelette.

Il reste l'aspect esthétique,(trés personnel), et quelques avantages secondaires:

-stabilisation au mouillage avec un petit artimon
-facilité de monter des antennes, radar, eoliennes sur l'artimon, facile à démater
-navigation possible sans grand voile par gros temps

et pas mal d'inconvénients aussi:
-cockpit encombré de manoeuvres supplémentaires
-pas de place pour panneaux solaires et portique

13 mar. 2001
0

1 ou 2 mats ?
Je ne suis pas d'accord avec toi michel.

On perd en performance au près. Mais au portant le bateau est à la fois plus stable mais plus performant.

De plus au niveau manoeuvre, il est plus sécurisant : quand le vent monte et que la prise de ris se fait sentir, il est bien confortable d'opérer avec voile de misaine affalé pour réaliser la prise, tandis que le foc et la grande voile sont bordées et maintiennent le bateau en ordre de marche.

Dans un programme TDM en équipage restreint c'est assez confortable. Ce que le sloop ne permet pas : dès que la GV est affalé, le bateau est difficilement manoeuvrable.

Bonne prise de ris...

13 mar. 2001
0

1 ou 2 mats ?
c'est vrai que je ne connais que le ketch, une goelette je suis prèt à essayer!.

13 mar. 2001
0

1 ou 2 mats ?
Merci de vos réponses,
C'est vrai que 2 mâts impliquent plus de bouts et grément plus lourd.
Mais d'un autre coté ça nécéssite peut être une garde robe moins garnie (voiles d'avant) et des contraintes moindres sur les gréments.
A bientot.

13 mar. 2001
0

1 ou 2 mats ?
nous naviguons sur un Westerly ketch , biquille bien sur ,et là pas de doute on fait vraiment un meilleur cap grace à l'artimon .et le cokpit central c'est vraiment bien, on navigue souvent à deux et le grément fractionné c'est sympa , moins phisique.

14 mar. 2001
0

1 ou 2 mats ?
Plus de mats = plus de réglages....
De plus avec les prises de ris rapide sa va toutseul!
Pour ce qui est des performances moi je ne sais pas!

14 mar. 2001
0

1 ou 2 mats ?
Salut !

Au-delà des performances et du confort de manoeuvre, une mature et une voilure fractionnées, je trouve ça rassurant. Question de sécurité, comme de ne pas mettre toute son eau dans le même réservoir. 3 voiles qui lachent quand on a un seul mat, c'est un début de cata(strophe). 3 voiles en moins sur une goélette aurique, c'est déjà moins handicapant !

C'est pas une vérité universelle, juste ma façon de voir.

P

25 fév. 2002
0

1 ou 2 mats
bonjour à tous,
actuellement je navigue sur une goéelette 17m60 ht
gréement marconi, gd voile d'artimont, foc, voile d'étai sur winchbôme, trinquette de misaine, foc et génois sur enrouleur que je viens d'installer.
Navigation à lèse tout seul ou à plusieurs.
Le fractionnement des voiles est tout à fait confortable, mais le coût est automatiquement en conséquence. 2 mats = 2 bateau.
Mais c'est génial.... à bientôt
*Pierre de Lune"

18 avr. 2002
0

1 OU 2 MATS
SALUT .
MOI J'AI UNE GOELLETTE DE 10M. ET EN FERRO!!
EH BEN C'EST SUPERBE C'EST DU BOULOT D'ACCORD MAIS QUELLE GRACE 120MC DE TISSUS !! C'EST VRAI QUE A MOINS DE 15 N, ON EST SCOTCHE !!!

25 août 2002
0

1 OU 2 MATS
Pour moi le gros avantage est de pouvoir facilement
equilibrer le bateau et sans etre oblige de reduire
la toile (pour les deplacements lourds).
En jouant sur les ecoutes de l'artimon on arrive
a bien equilibrer.

29 sept. 2002
0

1 ou 2 mats?
Et pourquoi pas pas un cotre à tape-cul (Yawl)?
La facilitée du cotre, les avantages d'un petit artimont pour regler le bateau tip top. J ai navighé 10 ans autour du monde sur mon vieux yawl en acier de 9 metres (quille longue) et , a part les allures portantes, il marche sans pilote barre amarée.Et dans le tres mauvais gros temps, un petit foc et le tape cul arisé te permete de continuer à faire de la route (a condition que ta carene soit bien dessinée aussi).
Conclusion:la voile est un savoureu mélange de choix architectural et technique, plus une pincée de coup de coeur et une bonne dose de bon sens.
Il suffit souvent de voir un bateau pour reconnaitre son proprietaire.
Bon vent
Serge yawl "pole-pole"

23 oct. 2002
0

grement cat-ketch cat-goelette
...

Et pourquoi pas 2 mats, 2 grands voiles...et c'est tout ! c'est le principe du grement cat-... avec le mat de misaine completement a l'avant,

parfois a wish-bone avec profil double...

Je sais qu'il existe quelques bateaux de ce style (plus aux USA), du genre freedom, randonneur cotier, punch (Harlé)...j'en ai vu deux en bretagn ecet été.

Il me semble que ca pourrait presenter pas mal d'avantages...grosse diminution de l'accastilllage et peut-etre du poids dans les hauts (deux mats, ais cours et non haubannés)...

Que faut-il penser (manque d'interractions entre les voiles redibitoires...)

Avis ou expériences bienvenues !!!

A+

Julien

29 jan. 2003
0

remplacer un artimon en malellé
Je viens d'acheter un petit joshua ( 10.50 de longueur de coque, 3.10 de bau) et actuellement il n'a plus d'artimon. Ce mat faisait 9.5m , contre 11.5 pour le grand mat. Tout pourri du bas, il a été déposé. J'avoue que je me demande parfois si le remplacer par un petit mat de 5 mètres style tapecul ne serai pas plus simple... Sans compter que la bome de 3.3 m. dépasse à l'arriere au dessus du pilote...

Ceci dit un charpentier local me propose de faire un mat en lamellé collé . Collé à la mélanine pas a l'epoxy, trop cassante. mais ce mat ne serait pas creux.
Qu'en pensez vous ?

( PS je trouve ce site et son forum très sympa!)

Ps : sa zone de navigation c'est l'indien et il y a toujours de l'air !

29 jan. 2003
0

ketch au près
désolé Fred mais pas du tout d'accord avec toi. Avec ton gréement de kecth, il est vrai que tu pointes plus au vent, mais tu augmentes terriblement ta dérive... un biquille gréé en ketch!... :-(
je n'ai jamais connu un propriétaire de kecth (fair play) qui dise qu'il fait un meilleur près qu'un sloop! Personnellement, j'en ai eu deux et j'ai navigué sur d'autres... toujours le meme résultat! Par contre c'est plus joli et un artimon bordé plat au mouillage est agréable. Mais est ce que çà vaut le coup, et le cout, d'avoir un mat et une voile supplémentaires pour le mouillage si çà ne sert qu'à çà? Ah non, j'oubliais, çà sert aussi à établir une antenne entre les deux mats! mais est ce que....?
Tant qu'à faire autant opter pour une goelette.

29 jan. 2003
0

Ketch
Pour Francis.

As-tu essayé le bateau sans son artimon ?
Peut-être qu'il ne s'en porterait pas plus mal avec son seul grand mât.
Evidemment, si l'équilibre sous voile est mauvais, que le bateau est franchement mou, tu ne pourras que rétablir la configuration initiale et remettre un artimon.

Concernant le mat que te propose ton charpentier, dans la mesure où il ne devra supporter qu'une drisse et une balancine, le fait qu'il ne soit pas creux n'est pas très gènant. Attention au poids quand-même.

Personnelement, j'ai navigué sur un ketch de 11 mètres à déplacement lourd. L'artimon le rendait très ardent dans la brise et restait donc le plus souvent ferlé sur sa bome.
Ceci dit, la bome d'artimon était très pratique pour installer le taud au-dessus du cockpit !

Bonne nav

22 mai 2003
0

les mat 1 er 2
Je suis tout a fait d'accord avec michel merci michel merci

22 mai 2003
0

Moâ ôssi G un Kètche.. :0)
()
parce que c'est le grément le mieux adapté pour pouvoir attacher un HAMAC entre les deux mats.. Heu.. la göelette össi ça doit marcher..

23 mai 2003
0

Allongement
Les performances au prés dépendent des voiles de la carène du profil de la quille et des appendices
(derives safran..)et de la finesse du barreur.
Pour améliorer le rendement des voiles au prés il faut travailler sur l'allongement de la GV.Cela se traduit par un mât plus haut-guindant-(pour simplifier)pour une base (bordure)identique.
On augmente donc la surface de voilure au pres epour les voiles d'avant et GV.Attention donc de ne pas se retrouver avec un bateau surtoilé.
On pourra donc se permettre d'éliminer l'artimon,on gagnera donc en poids, en stabilité(latérale)plus tout ce qui va avec.
Attention,l'augmentation de toile influence directement tout l'échantillonage de l'acastillage
et je dirais aussi la capacité de l'équipage.
Je concluerai(mais on pourrait y passer des heures)que du point de vue économique, changer un ketch en sloop demande de bien étudier le rapport
gain au prés/budget et qu'il faut prendre en compte tous les parametres cités au début.Il faut prendre en compte toutles avantages et inconvenients de son gréement et savoir quelles sont les priorites que l'ont se fixe(confort,performance,budget,simplicite,puissance etc...)
Bonne cogite à tous....

23 mai 2003
0

Allongement
Les performances au prés dépendent des voiles de la carène du profil de la quille et des appendices
(derives safran..)et de la finesse du barreur.
Pour améliorer le rendement des voiles au prés il faut travailler sur l'allongement de la GV.Cela se traduit par un mât plus haut-guindant-(pour simplifier)pour une base (bordure)identique.
On augmente donc la surface de voilure au pres epour les voiles d'avant et GV.Attention donc de ne pas se retrouver avec un bateau surtoilé.
On pourra donc se permettre d'éliminer l'artimon,on gagnera donc en poids, en stabilité(latérale)plus tout ce qui va avec.
Attention,l'augmentation de toile influence directement tout l'échantillonage de l'acastillage
et je dirais aussi la capacité de l'équipage.
Je concluerai(mais on pourrait y passer des heures)que du point de vue économique, changer un ketch en sloop demande de bien étudier le rapport
gain au prés/budget et qu'il faut prendre en compte tous les parametres cités au début.Il faut prendre en compte toutles avantages et inconvenients de son gréement et savoir quelles sont les priorites que l'ont se fixe(confort,performance,budget,simplicite,puissance etc...)
Bonne cogite à tous....

13 oct. 2003
0

Ketch et allongement
Ketch et allongement !
- L'allongement d'une voile se détermine selon le rapport suivant : L2 / S, soit, le guindant au carré, divisé par la surface. Un bon allongement est de 5,5 ; un allongement performant (au près) est de 6. Mais il faut prendre en compte que, meilleur est l'allongement, plus haut est le centre de voilure (CV). Ceci étant valable tant pour la GV que pour le foc. Dépasser une valeur de 2 pour le rapport HCV, hauteur du CV sur lF, largeur à la flottaison, devient générateur d'une problématique délicate. Pour pallier cette contrainte, vous accepterez l'obligation d'un lest important, étroit et profond. Résultat : vous obtiendrez un bateau rapide, vif, faisant un bon près, mais difficile à tenir au vent arrière. En outre, imaginez les coups de rappel qui vous feront valser d'un côté à l'autre du carré. Bref, cela s'appelle un bateau sportif et exaltant. On est pour ou on est contre.
- La voilure de ketch est la panacée à tous les inconvénients sus-cités. En pourcentage, une voilure de ketch devrait se diviser à peu près comme suit :
Foc : 120 ; GV : 100 : artimon : 0,64
Ainsi, si le vent monte , vous affalez la GV, i.e. 35 %. Si le vent monte encore, vous pouvez affaler foc et artimon et remonter la GV. Résultat, il vous restera 35 % de voilure.
Une condition sine qua non à la bonne utilisation de la voilure de ketch est d'éviter les rails pour hisser les voiles. Il faut revenir aux techniques d'antan, soit des cercles de billes en bois, soit des petites ceintures en tissu à voile de fort grammage. Il faut que la voile tombe d'un coup en larguant son amarrage.
Rappelons ici que les dix ou vingt centimètres de toile derrière le mât ne servent à rien.
D'autres contraintes sont à respecter :
- lorsque vous réduisez, le centre de voilure doit avancer légèrement pour contrer le fait que votre bateau va devenir plus ardent.
- L'écart entre les mâts doit être suffisamment important pour que la GV ne dévente pas l'artimon au près.
Au vent arrière, vous affalez tout simplement l'artimon.
De tout ceci, il résultera :
1 - Que votre bateau sera nécessairement à quille longue.
2 - Qu'il aura un CV à 1,75 de hauteur. Ainsi vous faudra-il attendre longtemps avant de réduire.
3 - qu'il fera un près à 45° au lieu de 35°, afin de moins dériver.
4 - Qu'il aura une stabilité de route à toute épreuve, si la carène est bien équilibrée.
5 - Que vous économiserez vos efforts en faisant peu de manipulations.
Cela s'appelle un bateau de voyage.
Aimablement vôtre.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Loch Nevis juillet 2017

Souvenir d'été

  • 4.5 (113)

Loch Nevis juillet 2017

novembre 2021