Réservoir presse étoupe

Bonjour,
Je viens de faire l'acquisition d'un petit pêche promenade Arcoa de 1972 avec un moteur in-bord RC15. Le moteur est remis en route et je découvre le bateau, sans infos du précédent propriétaire.
Il y a un petit réservoir (en haut à droite sur la photo) relié au presse étoupe. J'imagine qu'il faut y mettre un liquide pour le refroidir ou le lubrifier mais quoi ? De l'eau, de la graisse ou de l'huile ?
Pas de système de pompe apparent, juste un récipient fermé par un couvercle vissé, avec un petit trou. J'imagine que ce trou permet un appel d'air pour que le liquide descende jusqu'au presse étoupe ?... Merci de vos lumières...

L'équipage
24 mai 2020
24 mai 2020
1

Il se pourrait que ce soit un presse etoupe a bain d'huile.
L'etancheite se fait par surpression d'huile qui s'echappe et empeche l'eau de rentrer.
Ce n'est pas tres ecologique, mais c'est une solution ancienne....
Si cela etait, je conseillerais une huile plutot epaisse qui ne file pas a l'exterieur trop vite....


EtiBlo:Merci pour cette réponse. Vu le petit trou dans le bouchon, je ne sais pas si ce système là permet une surpression, mais toutes les infos sont bonnes à prendre en cette phase de découverte. Merci !·le 24 mai 2020 19:21
24 mai 2020
0

hello,
il existe effectivement des presse-étoupes qu'il est nécessaire de lubrifier en permanence.
il y en avait un sur un bateau que j'ai skippé au début des années 90 mais l'installation était largement plus ancienne (années 60 je dirais, moteur DK4 de chez baudoin).
à l'époque j'utilisais pour ce faire l'huile de vidange du moteur (je sais, c'était pas bien) consommation environ 1 litre pour 30 h de moteur mais l'arbre faisait bien ses 10 cm de diamètre et l'ensemble avait beaucoup tourné.
aujourd'hui il doit exister un produit moins toxique pour la mer mais je n'en suis pas si sûr.
si ton mécano ne connais pas, rapproche toi d'un autre plus spécialisé pour la pêche.


EtiBlo:Bonjour et merci de ces infos. Le réservoir en question ne doit pas pouvoir contenir plus de 20cl... Le premier mécano à qui je l'ai montré n'avait pas d'idée précise du fonctionnement, il faut croire que c'est un système atypique et ancien. Si c'est un modèle tel que vous le décrivez, je vais devoir passer mon temps à le remplir avec une seringue ;-) Je vous raconterai ·le 24 mai 2020 19:19
AICA:Si l'huile tombe goutte à goutte sur l'étoupe , une fois saturée, ça ne doit pas beaucoup consommer. ·le 24 mai 2020 20:24
24 mai 2020
0

Bonjour. C'est vieux, j'ai eu un presse étoupe avec dans un coffre un bol qui était rempli de graisse muni d'un gros bouchon qu'il fallait serrer au fur et à mesure du temps en injectant la graisse côté étambot.


EtiBlo:Merci pour l'info. Le pas de vis me semble un peu court pour mettre la graisse en compression durablement, mais c'est une hypothèse à creuser...·le 24 mai 2020 19:44
24 mai 2020
0

Salut,
Le RC15 s'appelle aussi le "Renault Couach BD2 (11/15cv)"...
Quant au petit réservoir avec connexion sur le presse étoupe, c'est "peut être" aussi un ancien montage d'origine à cause des arbres en D22 et en bronze de chez RC; comme je m’aperçois que tu as un arbre en D25 (?) et en inox, peut etre que ce montage n'est plus d'actualité ...
Mamita


EtiBlo:Bonjour Mamita, J'avais déjà vu sur ce site que vous aviez une bonne connaissance des moteurs Renault Couach, merci de ces renseignements. Pour info, j'ai appris par un ancien de chez Couach que ces moteurs étaient fabriqués à Marcheprime jusqu'en 72 ou 73 sous la dénomination RC15, c'est la dernière série sortie de cette usine. La fabrication a ensuite changé de site et le moteur de couleur et de nom pour effectivement devenir le BD2. Pas d'info sur le presse étoupe mais ce moteur a visiblement été modifié au fil des années ... difficile de savoir ce qui est d'origine et ce qui ne l'est pas, d'autant que mes connaissances en mécanique sont très sommaires. Je vais regarder plus en détail le presse étoupe qui n'a peut être pas besoin de lubrification ... Avec mes remerciements·le 24 mai 2020 19:12
24 mai 2020
0

Re,
"Une bonne connaissance" c'est que surtout 50 ans aprés, ca devient épisodique !
Le gros souci, c'est qu'a cette époque chaque constructeur avait "ses" propres Normes, chez Renault Couach en particulier...et le "RC BD2" n’échappe pas à la règle!

Une mine d'informations ici:
lespointusdabord.com[...]bd1.pdf
Un des gros problèmes était la dynastart, qui faisait dynamo et demarreur; nombreux sont ceux qui garder la partie "demarreur" de la dynastart et qui ajoutait un alternateur pour la charge. J'ai un mauvais souvenir de la culasse en fonte qui avait une fâcheuse habitude de se bouffer et d'occasionner ainsi des fuites; je me souviens aussi de la trouille que j'avais quand je voyais la gatte sous le carburateur et que sentais les odeurs d'essence etc, etc...
Pour le réservoir précité je pense que le systeme servait a huiler les tresses, mais maintenant meme s'il y a toujours un presse étoupe flottant à tresses , celles ci sont suiffées, et donc il ne devrait plus y avoir besoin de ce système...
Un tout "petit" conseil, si tu as l'occasion de voir l’hélice, relève les inscriptions écrites sur le moyeu de l’hélice, le systeme de clavetage, de freinage, le diametre exact de l'arbre ( D22, D25, D28) etc, qui est propre a Renault Couach.
Autre chose a savoir, les bagues hydrolubes arrières sont en 22x34 ou 25x34, dites "bagues Arcoa"!
Mamita


25 mai 202016 juin 2020
0

Bonjour Mamita,
Un grand merci pour ces souvenirs et ces conseils.
Je vais relever toutes les inscriptions sur l'hélice et archiver toutes les infos que je parviens à glaner ici ou là.
La culasse a l'air de se tenir (je croise les doigts) et je pense que la dynastart a été remplacée comme vous l'indiquez (vu les bobines récentes sur la photo). La batterie qui était sur le bateau est en 12V/77AH et l'électricité semble récente (cf photo). Je vais quand même essayer de mettre les fils au propre, sans trop y toucher, vu que ça marche comme ça.
Je n'ai pas trouvé la fonction de décompression progressive que j'avais lu dans une doc Renault Couach pour le démarrage :le petit levier sous le carburateur n'a que 3 positions : j'ai déduit que c'était en décompression quand je le poussais, en neutre au centre et une aide au démarrage tiré vers moi, sans certitude.
J'ai bien la pompe double corps que vous avez décrite dans un autre post, avec aspiration de l'eau de mer + aspiration eau de cale : efficace !
Pour la gatte... je l'ai bien aussi (1 goutte toutes les 30 secondes environ, qui tombe sous le carburateur). Un mécanicien a changé le joint en cuivre, mais rien n'y fait. Je comprends que c'est d'origine et j'ai acheté un bel extincteur ;-)
J'y retourne cet après midi pour changer le tuyau d'échappement, l'ancien est complètement cuit et j'ai trouvé à le remplacer. De ce côté là, cela semble dans les standards (diamètre 51).
Merci pour toutes vos remarques.
Je vais continuer à partager mes questions et mes découvertes, en espérant que cela puisse renseigner d'autres fous qui essayent de maintenir ces vieux moteurs, qui ajoutent le charme de la mécanique aux plaisirs du nautisme...
Bonne journée
Etienne


25 mai 2020
0

pour que le liquide (huile) fasse pression et assuré l"etancheité du presse étoupe il faut qu'il soit placé plus haut que la flottaison ,celà ne semble pas etre le cas


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Morbihan, Semaine du Golfe 2007, Recouvrance (Brest)

Souvenir d'été

  • 4.5 (194)

Morbihan, Semaine du Golfe 2007, Recouvrance (Brest)

novembre 2021