Question circuit Diesel

... Après le schéma électrique, le circuit diesel, youpi !

J'envisageais d'installer un débitmètre pour pouvoir suivre la consommation précise.
Sauf qu'il semblerait qu'il soit plus ou moins systématique d'avoir un circuit aller + un circuit retour.
Cf. www.hisse-et-oh.com[...]-gasoil

Déjà, je ne comprends pas, mécaniquement, l'intérêt de ce circuit retour sur un moteur diesel.

Or, il me semble clairement ne pas avoir un tel circuit retour sur mon moteur :
- j'ai une pompe qui alimente un reservoir intermédiaire en hauteur. Le filtre est situé entre la pompe et le réservoir intermédiaire
- ensuite, le réservoir alimente la pompe à injection simplement par gravité. (de mémoire, il y a un deuxième petit filtre, mais pas sûr)

-> est-il possible dans ce cas de n'avoir effectivement aucun circuit retour ?

Auquel cas, j'aurais juste à mettre le débitmètre entre le réservoir intermédiaire et la pompe à injection.

Je vous remercie !
(ah, je précise, si besoin, le moteur : Perkins 6.3544)

L'équipage
29 jan. 2020
29 jan. 202029 jan. 2020
0

En fait tu as obligatoirement un circuit retour de gasoil basse pression, qui est le surplus de gasoil donné aux injecteurs par la pompe à injection, pour faire simple !
Seulement il y a deux modes de retour, soit vers le réservoir soit vers le filtre à gasoil.
Pour t'y retrouver je te conseille de suivre les petits tuyaux de gasoil en général souples qui partent de chaque injecteur.
Fred

29 jan. 202029 jan. 2020
0

il semblerait que le retour soit du tube rigide redirigé vers les filtres, le tube au dessus de chaque injecteur et qui les relie ensemble

29 jan. 2020
0

Il faut des débitmètres de précision, les meilleurs sont très chers pour une précision de 1% , un sur le débit l'autre sur le retour et la différence c'est la consommation.

Plus le débit de la pompe est élevé plus la précision de calcul est faussée à cause du taux d'erreur

Exemple une pompe qui débite 1000 litres/h avec des débitmètres précis à 1% l'erreur possible est de 10L à l'heure

29 jan. 2020
0

Merci pour vos retours !
Du coup, de ce que je comprends, c'est que s'il y a injecteur, il y a un trop plein des injecteurs, donc je peux être sûr de retrouver ca (j'imagine que c'est pas le genre de truc qui se referme en guise de fonctionnement différent)

Maintenant, il reste à retrouver où ca s'écoule...
A partir de là, je ne vais pas faire des hypothèses, mais je note quand même qu'il est possible de le repiquer dans le filtre juste avant la pompe à injection.

Merci pour vos retours !

29 jan. 2020
4

Je ne vais pas faire un cours sur l'injection Diésel, Simplement expliquer le circuit aller/retour du g.o. et pourquoi, c'est très simple :
Une pompe haute pression, dite d'injection, fonctionne avec une précision extrême de l'ordre du micron. Au point que les pièces qui la constituent ne sont pas mesurées mais appairées. Il est de ce fait que ces pièces ne puisses fonctionner à sec et non plus avec une lubrification d'huile moteur. Donc le seul moyen de lubrifier cet ensemble, et le plus simple, est de le faire baigner tout simplement dans le g.o. et comme il faut aussi refroidir tout ça, il faut donc que le g.o. circule. On monte alors un circuit appelé "retour de fuite", parce-que en fait il y a aussi des fuites internes qui sont plus ou moins voulues. Je dis plus ou moins, parce-que lorsque ces pièces en mouvement s'usent, le g.o. de fuite devient plus important. Il en ai de même pour les injecteurs, il faut aussi les lubrifier et les refroidir.
Donc, si on veux contrôler avec précision la consommation, il faut monter 2 débitmètres, un à l'aller, l'autre sur le retour et soustraire le retour à l'aller.
En pratique il existe aussi des doubles débitmètres prévus à cet effet.
Le plus simple et le moins onéreux c'est de faire le plein, naviguer un certain temps, et refaire le plein. Comme ça le g.o. rajouté indiquera la consommation du "certain temps" qu'il faudra ramener en heure.

29 jan. 2020
0

ou au mille parcouru ce qui a mon sens est plus juste ,parce qu' à l'heure ,il y a aussi la période de ralenti pour sortir et manœuvrer dans les ports .
alain

30 jan. 2020
0

Mais au mille, il y a le courant. Sans oublier le courant de surface induit par le vent qui souffle sur l'eau.

30 jan. 2020
0

Concrètement ce qui est intéressant lorsque c'est possible et fiable c'est la conso instantanée pour pouvoir doser selon les circonstances, parce que parfois il ne suffit de pas de grand chose pour doubler la consommation.

Les consommations moyennes sont facilement calculables au moment des remplissages mais sont loin d'être une source exacte et permettent moyennement de prévoir une autonomie à l’instanté en fonction des conditions , disons qu'à défaut c'est la seule mesure possible et il faut garder une marge de sécurité

30 jan. 2020
0

Je crois qu'il est utile de rappeler qu'un bateau vogue sur l'eau. Par conséquent, l'eau de mer est un élément instable, il y a les courants, les vagues, les vents,donc je ne vois pas vraiment l'utilité de connaitre la consommation instantanée à un moment "T" pour savoir ce qui reste à parcourir en milles, (kilomètre en fluvial). D'autant, que si mes souvenirs sont exacts, il est dit lors du passage du permis, qu'il est nécessaire voire obligatoire de s'assurer que la quantité contenue dans le réservoir est suffisante plus 1/3 du parcourt ?
Donc, c'est à chacun de prendre ces responsabilité de "capitaine" et par conséquent de vérifier la quantité contenue dans le réservoir de façon à ne pas risquer "bêtement" la panne de carburant. Et donc il suffit de connaitre la consommation moyenne pour un parcourt "M"ou "K" plus 1/3.
Je crois que comme ça c'est plus prudent et plus clair.

30 jan. 2020
1

J'ai dû mal m'expliquer.

Le fait d'avoir un visu instantanée ne dispense en rien les autres critères de prudence et la règle du un 1/3.

Parfois en fonction des éléments que t'as si bien souligné le simple fait de réduire de très peu sa vitesse cela a une incidence importante sur la consommation instantanée étant donnée que la consommation n'est pas proportionnelle à la vitesse ou régime moteur.

Ce n'est pas parce qu'on fait 5 litres à l'heure à 5 nœuds qu'on fera 10 Litres à 10 nœuds, surtout si on approche la limite de la vitesse de carène.

La moyenne préalablement calculée aussi précise soit elle c'est une donnée de ce qui s'est passé pendant une période dans certaines conditions. On ne peut pas la corriger on ne refait pas le passé.

La conso instantanée c'est une donnée sur laquelle on peut agir pour réduire sa consommation ou optimiser sa vitesse de croisière et la moyenne.

30 jan. 2020
0

bonjour a tous comme dit plus haut sur un diesel sur le haut des injecteurs il y a un tuyau pour le retour de gasoil non consommè ;dans le cas d'un reservoir plus bas que le moteur dans un montage serieux on rajoute un petit reservoir en charge ou dit "journalier" ce petit reservoir est alimentè à l'aide d'une pompe electrique avec un trop plein quand ce reservoir est plein; il peut aussi etre alimenter avec une pompe à main style japy , de ce petit reservoir vous alimentez le moteur par gravitè (pas de risque de desamorsage en cas de suintement) la pompe à injection aspire aussi à basse pression: de ce reservoir en charge vous pouvez aussi alimenter le poele a gasoil ou le webasto; le retour de gasoil des injecteurs doit se faire imperativement dans le reservoir en charge et pas dans le gros reservoir plus bas que le moteur si non risque d'effet de syphonnage! entre le moteur et le reservoir en charge il faut mettre un decanteur puis un filtre ,apres vous avez le petit filtre sur le moteur; sur les gros moteurs les filtres les plus efficaces sont ceux à effet rotatif !question consommation les petits moteurs sur un voilier disont 60/80 cv consomment à 1500/1800 tours environ maxi 2,5 litres à l'heure, un moteur de20/30cv c'est environ 1 litre

30 jan. 2020
1

suite; si votre reservoir est plus bas que le moteur ne jamais descendre le niveau trop bas ,en cas de tres mauvais temps si le bateau est secouè en tous sens et le niveau trop bas vous risquez de creer une emulsion (des bulles, de la mousse) et de desamorcer la pompe injection haute pression! dans un montage serieux le piquage(le tuyau qui plonge dans le reservoir) doit etre à environ 2 cms du fond (perso je met sur le piquage un filtre de pistolet à peinture ça permet d'eviter d'aspirer toutes les merdes du fond du reservoir!
dans les bateaux de services de la marine il y a toujours un reservoir en charge c'est une super securitè en cas de fuite sur la tuyauterie ou d'une defiance de la pompe basse pression

30 jan. 2020
0

le développement de PapyManu est très intéressant et motive certainement la question de Peuwi, par contre pour la réponse pas facile !
il faudrait un appareil qui mesure précisément le débit en entrée de pompe et le débit sur le retour avec un calculateur pour avoir le débit exact consommé ou alors un réservoir gradué en charge et faire le calcul de conso mais comme le bateau bouge ... bonjour pour relever précisément le niveau !
en tout cas si solution viable ça peut être intéressant en route moteur longue durée conditions de nav. stables de trouver le meilleur rpm pour optimiser le rapport conso/vitesse. affaire à suivre ...

31 jan. 2020
0

Sur les moteurs à injection classique , autres que les mécaniques modernes type commonrail et calculateur , effectivement il faut un petit calculateur qui mesure le débit et le retour en même temps pour afficher la consommation à l'instant T.

Mais dés débitmètres très précis c'est très cher et malgré tout en fonction du débit de la pompe moteur on peut se retrouver avec des erreurs importantes.
Je sais que cela existe tout fait suis incapable de citer une référence.

31 jan. 202031 jan. 2020
0

Quelqu'un a une idée du ratio entre qté de GO qui sort du filtre et qté de GO qui y retourne ? Ce ratio est-il le même pour tous les moteurs ? Ce ratio dépend-il aussi du nb de tours moteur ?

31 jan. 2020
0

Déjà le débit des pompes peuvent varier beaucoup pour des consommations proches je doute qu'on puisse se baser sur des ratios

31 jan. 2020
0

KivoaLai : Combien met de temps pour refroidir le fut d'un canon ?

Il est dit plus haut que le "retour" g.o. sert à lubrifier et à refroidir les pièces qu'il traverse et que l'usure augmente cette "fuite".

Pour les autres : Il y a 2 moment ou le moteur, quel qu'il soit consomme le moins, 1 à l'arrêt, 2 lorsqu'il est au régime de son meilleur rendement. Pour ça il suffit de consulter les données constructeur :

Série 6.354 » T6.3544 (TU)
alternateur - demarreur - filtrationT6.3544
Caractéristiques techniques
Type du moteur TU
Nombre de cylindres 6
Alésage 98.40000153 mm
Course 127 mm
Cylindrée 5.8 cm3
Injection Directe
Taux de compression 16 : 1
Sens de rotation horaire vu de la distribution
Dimensions 936 x 789 x 743 cm - (445 kg)
Puissance 108 kW à 2600 tr/m

31 jan. 2020
1

**

T'as raison, Jean Claude, c'est tellement évident qu'on se demande pourquoi tous les véhicules depuis des décennies ont des ordinateurs de bord

**

_Désolé de contredire ta théorie mais le régime de meilleur rendement c'est dépassé depuis longtemps c'est établi sur banc d'essai avec des critères bien précis y compris la température du carburant _

Selon toi, pourquoi les mécaniques modernes ont des calculateurs qui sont souvent source d'ennuis ?!

  • Parce que justement le calculateur voit en temps réel et agit sur la quantité de carburant qui est injecté dans le moteur en fonction de paramètres variables, pression atmosphérique, température de l'air, température moteur, etc afin d'optimiser la consommation à un instant précis et diminuer les rejets de Co2.

Essaye d'imaginer un calculateur qui fonctionne selon ton principe de moyennes et qui n'a pas de données sur ce qui se passe à l'instant précis!

Et bien pour l'utilisateur c'est pareil *quand on se base sur des données moyennes on obtient un résultat moyen... *

Un exemple:
Tu conduis un véhicule à un régime donné en supposant que c'est "le meilleur rendement" t'obtiens une vitesse stabilisée para rapport au régime et une consommation qui varie en fonction de la déclivité de la route. Autrement dit, si dans une descente tu conserves le même régime la consommation diminue et dans les montées elle explose.

En navigation c'est pareil à la différence que la vitesse aussi peut varier à régime stabilisé.

Les mécaniques marines aux nouvelles normes ont des calculateurs qui peuvent afficher une multitude de données et c'est tant mieux, qui peut le plus peu le moins.

www.hisse-et-oh.com[...]en-2017

31 jan. 2020
0

Ta réponse est certes pertinente, mais dans le cas de ce moteur (Perkins 6.3544), il s'agit d'un moteur ancien évidement sans calculateur et surtout sans common rail et tout ce qui va avec.
Donc il serait certainement possible de monter un ou plutôt deux débitmètres, mais sans avoir la certitude d'une réelle précision et à quel prix!
On ne peut donc que se fier à une observation moyenne, avec un résultat moyen, qui de toutes façons variera toujours en fonction des conditions.
CQFD.
Et surtout ne pas oublier le dicton : "Prudence est mère de sureté".

31 jan. 2020
0

Je suis d'accord c'est ce que j'ai écrit au 3ème commentaire débitmètres précis très chers et résultat pas sûr que ce soit fiable

Après la règle du 1/3 est à pondérer aussi .

Si je navigue à 9 nœuds avec une conso horaire de 10 Litres et que j'ai une capacité réservoir de 3.000 litres, selon la règle de 1/3 je ne dois garder une réserve de 1.000 L et me passer d'une autonomie de 900 milles nautiques....

31 jan. 2020
0

Un Débitmètre de précision, on est d'accord que c'est cher. Alors un débitmètre de précision mal dimensionné, c'est payé cher pour un résultat foireux garanti... d'où l'intérêt de savoir dans quelle gamme de mesure il va fonctionner

31 jan. 2020
0

En fait, je suis simplement curieux de savoir si c'est de l'ordre de... 5% ? 50 % ? ou autre ?

31 jan. 2020
0

La précision des débitmètres peut être de l'ordre de 1% mais si la pompe débite 1.000 l/h l'erreur en quantité est énorme et c'est souvent le cas de beaucoup de mécaniques de grosse cylindrée .

Il y a déjà eu un sujet sur ce thème sur H&O mais je n'ai pas réussi à le retrouver

31 jan. 2020
1

Le "meilleur rendement" qui généralement intéresse sur le bateau est la maximisation de l'autonomie, nombre maxi de mille par litre. Si mer plate et courbe de résistance du bateau "classique", le maximum nombre de milles/litre on l'obtient avec le moteur au minimum. Que aller des heures à 1000-1500tours lui fasse du bien est une autre histoire mais on fait (beaucoup) plus de milles par litre -donc plus d'autonomie- par rapport à un régime plus haut, couple maxi etc.
S'il y a un peu de vagues, la modification de la courbe de résistence du bateau fait que le mille/litre commence à présenter un maximum spécifique, un peu plus haut que le minimum rpm, selon les conditions.

31 jan. 2020
0

je crois que roberto a fait le tour de la question de Peuwi si l'on considère qu'elle était "avec un voilier quand il n'y a plus assez de vent pour avancer, comment faire le plus de milles possibles avec le moins de GO possible?" et je confirme que en convoyage ou autre, quand on doit avancer sans avoir de station service sur la route, le meilleur rapport milles/conso se situe bien à bas régime dans les 1200/1500rpm en décrassant de temps en temps.

31 jan. 2020
1

Je n'ai aucun doute là dessus plus on accélère plus on consomme.

01 fév. 2020
0

Pour le ratio carburant consommé carburant retourné au réservoir j’avais mesuré une proportion de 1 consommé pour 10 renvoyé au réservoir sur un diesel Citroën Classique.

02 fév. 202002 fév. 2020
0

Vraiment intéressant pour aider à choisir ses instruments !

02 fév. 2020
1

je crois que la meilleur stratégie pour le calcul de la consommation d'un moteur reste de noter la consommation au fur et à mesure des pleins et de suivre le compteur horaire : sur mon sun fizz par exemple j'ai noté la consommation sur 1113 heures avec un Sole mini 48 la consommation moyenne est de 1,9237375 l/h avec des valeurs extrêmes de 2,307692308 l/h max et 1,746411483 l/h mini . Dans les deux cas je connais les causes de ces consommations atypiques notées dans le livre de bord. du coup je calcule la consommation de manière conservatrice à 2.1 l/h entre deux plein

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Grisaille sur les Pertuis …

Après la pluie...

  • 4.5 (11)

Grisaille sur les Pertuis …

mars 2021