precision jauge carburant

Bonjour à tous,
j'ai des doutes sur la précision de ma jauge carburant de type plongeur tubulaire et cadran classique gradué par quart , 1/2 et full.
Mon réservoir fait 160 l et si je suis à la moitié (indicateur aiguille), si je vais à la pompe je complète de 100 litres, donc de gros doute sur la réelle indication. Je complète donc régulièrement pour ne pas avoir de surprises, et note les indications aiguille et complément de carburant pour essayer de calibrer la jauge. Existe t'il des systèmes plus précis ? ultrasons ?

L'équipage
18 août 2020
18 août 2020
-1

La longueur du tube correspond t’eLle à la profondeur du réservoir ?


Pascalx:c'est un point que je dois effectivement vérifier cet hiver, le problème et de vidanger le réservoir. ·le 18 août 12:04
albor:Pourquoi vidanger , La jauge est fixée au dessus du réservoir ???·le 21 août 15:41
18 août 2020
1

Les indications d'une jauge ne peuvent être qu'approximatives ou fausses si le système n'est pas strictement adapté ou étalonné puisque l'évolution du volume est très souvent non linéaire alors que le capteur suit souvent une loi linéaire. Une solution simple est de graduer le cadran pour qu'il reflète la réalité. Pour une navigation sans trop de surprise on refait le plein et connaissant sa consommation on suit les heures moteur en se donnant une marge de sécurité (en aviation générale en appliquant toutes les contraintes on constate que pour 4h théoriques réservoir, on ne peut que faire un trajet de 2h30 ).


Pascalx:exactement , je viens de commencer cette graduation du cadran en notant les heures moteur et les compléments d'essence. , le parallèle avec l'aviation est intéressant et effectivement j'ai actuellement tendance à mettre une bonne marge de sécurité.·le 18 août 12:01
18 août 202018 août 2020
0

Bonjour,

L'aviation m'interpelle ;-)

Oui il faut tenir compte de la forme du réservoir, puisque la jauge n'indique que la hauteur du niveau.

Certains indicateurs évolués permettent un étalonnage, en faisant le plein bidon de 5L par bidon de 5L après avoir "asséché" le réservoir avec le moteur, ou du moins la pompte BP si on a peur de devoir repurger.

Sinon on fait pareil, avec un petit tableau affiché près de l'indicateur.


18 août 2020
0

Pour compléter, il y a toujours un volume perdu (par exemple 7l pour un réservoir de 110l d'un DR400) et quand on arrive vers le fond avec les mouvements on peut récupérer des impuretés ou désamorcer, une microbulle d'air suffisant à stopper un diesel.
Un réservoir journalier monté en charge offre de la sécurité mais ne dispense pas de suivre sa consommation.
En avion il a été rapporté (en école!!) un accident mortel stupide, au redécollage la pente de montée ayant suffit à désamorcer le circuit.


21 août 2020
1

L’idéal c'est de se faire une jauge manuelle en bois vernis par exemple avec des graduations correspondant à la forme du tank.
C'est fait une bonne fois pour toutes, et ça tombe rarement en panne.


Louarn:Sur le Sharki que j'ai connu petit, la jauge de carburant était de ce style, accroché au bouchon du réservoir.·le 21 août 15:52
Lorem Ipsum:Sur les chalutiers que j'ai connus, ils vérifient les contenus avec une jauge de ce genre ou comme le niveau d'huile des voitures.

Ou en fibre, comme la jauge d'essence des 2CV.·le 21 août 16:28


juliusse:J'ai moi aussi un "baton gradué", simple, efficace, précis.·le 21 août 16:54
muttix1:Souvenez vous de la jauge de la 2 CV Citroen, mais sur certains réservoirs déportés, seul le report sur le livre de bord des litrages d'essence achetés et la lecture de l'horamétre suivi d'un petit calcul intégrant la capacité du réservoir permet de s'éviter la panne sèche car rares sont les réservoirs non trapézoïdaux ou triangulaires·le 21 août 23:29
21 août 2020
0

En fait, ce que nous appelons "jauge à carburant" est seulement un "indicateur de niveau" avec toutes a lecture aléatoire que ça peut donner.
De plus, la plupart des réservoirs ont une forme qui a été calquée au volume disponible, donc pas forcement un volume précis.
Comme dit plus haut, après nettoyage du réservoir et surtout en prenant en compte de la quantité de carburant qui ne peut pas être pompée (fond du réservoir), il faut étalonner et graduer la jauge en ajoutant peuà peu 5 litres par 5 litres.
C'est comme ça que je me suis rendu compte que mes deux réservoirs donnés chacun pour 70 litre n'en contenaient réellement chacun que 60 litres utilisables, soit une différence totale de moins 20 litres.


Meilmor:C'est bien la;traduction du mot jauge de l'anglais au francais ·le 23 août 00:40
21 août 2020
4

Le système le plus simple , le plus fiable et le plus précis que j’ai pu utiliser était installé sur mon Grand Banks 36.

Un tuyau souple transparent connecté sur une sortie basse du reservoir et une partie haute( pour la prise d’air .
C’est tout simplement le principe des vases communicants , offrant une lecture graduée en temps réel du niveau de carburant.
Jamais un panne et hyper précis. Ce dispositif n’est pas onéreux à mettre en place pour ceux qui le souhaite.

Wide Glide


Quizas:j'ai aussi ce système pour gasoil et eau douce, tuyau transparent avec marques de niveau, c'est précis.·le 22 août 21:39
Fregoli:Interdit s'il n'y a pas une vanne d'isolement en partie basse...·le 23 août 08:23
gillespetrel:Bonjour Wide, j'ai installé il y a environ 5 ans le même système sur mon ACM 31 avec une vanne en sortie de réservoirs. Le seul problème à terme le tuyau devient opaque donc à changer ponctuellement.·le 03 sept. 10:51
zef29:Si possible la vanne d'isolement doit être du style "poussoir" pour ne pas l'oublier ouverte·le 04 sept. 11:13
San Marco:Excellente suggestion. Pour lire le niveau, il suffit d'appuyer.·le 04 sept. 13:07
1

Bonjour,
J’ai la chance d’avoir un moteur qui consomme RIEN car mes jauges sont toujours au maximum.....
Donc, je le fait à l’ancienne: heures moteur sur l’horodateur x la consommation moyenne. Avec, comme en aviation, une poire pour la soif.
J’aurai bien aimé mettre une pige (qui ne tombe jamais en panne), mais entre la nable et le réservoir, il y a un tuyau de remplissage.
Bonne journée,
Patrice


22 août 2020
0

Bonsoir
Sinon un calculateur de débit comme pour l'eau une fois que l'on sait la réelle contenance du réservoir.
Je vais en mettre un à la douche pour les filles (quoique j'adore les douches longues moi aussi),ça doit exister pour le gazoil,on en a déjà parlé je crois ?
Là c'est imparable impossible de se tromper sauf si on ne remet pas à zéro quand on fait le plein ou qu'on oublie de noter les derniers chiffres...


22 août 2020
1

Un petit bémol pour cette idée.

Un compteur de débit de carburant en sortie de réservoir ne pourra que tracer le flux sortant vers le moteur , mais pas le flux de retour Carburant des injecteurs vers le réservoir, ce qui va fausser indéniablement le calcul.


22 août 2020
2

Oh oui tu as entièrement raison je n'y avais pas pensé...
D'autant que le retour gazoil est bien plus important que la consommation,j'en ai fait l'expérience en branchant une nourrice pour faire des essais sur un moteur sans mettre au début le retour dedans...elle se vidait à la vitesse grand v...
Donc on oublie j'ai dit une connerie.


Wide glide :Tu vois , c’est le style d’échange qui devrait primer sur le forum . Une remarque bienveillante accompagnées d’explications compréhensibles, un commentaire emprunt de cordialité en retour ....et nous avançons tous dans le bon sens. Merci ·le 22 août 22:44
James :Exact !!·le 23 août 07:33
23 août 2020
0

jauges classiques pas très fiables
calcul de la conso, cela dépend du régime moteur et on peut se planter dans les calculs
aller sonder avec une règle graduée ce n'est pas très pratique
je crois que Amel avait trouvé une solution simple et fiable et me rappelle l'avoir vu sur ses anciens modèles:
un tube faisant vase communicant avec le réservoir, tube dans lequel plongeait une règle graduée montée sur flotteur, cette jauge se situait dans le carré.


Meilmor:Ca ne donne pas la solution ...tu viens de reinventer l'indicateur ...donc la jauge et la hauteur de la regle ne te dit Pas la forme du reservoir .... Il faut donc regraduer ·le 23 août 00:42
Quizas:Meilmor tu me déçois, sous-entends-tu que le père Amel n'avait pas pensé à graduer sa jauge en remplissant ses réservoirs litre par litre ? je l'entend se retourner dans sa tombe, tu te débrouilleras avec lui quand tu le rejoindras "là haut"·le 23 août 01:50
James :Sur les Amel que je connais ça marche très bien pour l'eau avec effectivement le tuyau dans lequel coulisse la jauge gradué .·le 23 août 07:36
23 août 202023 août 2020
0

Bonjour,

Pour la mesure de débit quand il y a un retour carburant, on emploie deux sondes, une dans chaque sens, et le calculateur fait la différence.

enter image description here

Mais pour juste un petit diesel de voilier, une jauge bien étalonnée et l'horamètre moteur suffisent amplement.


Quizas:Lorem Ipsum tu fais mentir ton pseudo, là je suis bluffé, tu aurais la référence de ton calculateur et le coût approximatif de l'ensemble ? les sondes ne perturbent-elles pas la bonne circulation du gasoil et sont-elles assez précises pour calculer une consommation horaire au cl près ? merci pour les infos, des plaisanciers fortunés ou amateurs de technologie peuvent être intéressés.·le 23 août 01:59
James :Oui je suis intéressé aussi !·le 23 août 07:37
23 août 2020
2

Sur Calypso les 2 réservoirs sont en plastique et par transparence on voit le niveau du GO. J'ai donc tracé des repères 10l par 10l avec un marqueur


23 août 2020
0

www.hisse-et-oh.com[...]t-point
Retrouvé via le net...
Un peu dur pour la tête un dimanche matin à froid...
Il y a plein de liens !
Le peu que j'ai lu c'est que le prix pique un peu...


23 août 2020
0

Bonjour Quizas, James et tout le monde,

Bien vu l'autre fil sur le débit mètre.

Mon expérience concerne plutôt les moteurs à essence (et les croisières à 130-140 noeuds ;-)

J'ai eu l'occasion d'installer les produits de chez JPI, Floscan et MGL, et ne peux en dire que du bien.

Floscan fait des produits pour diesel marins
www.floscan.com[...]els.php

Aucune raison que les turbines de mesure perturbent l'alimentation en carburant, si l'installation est faite conformément aux instructions des fabricants.
Surtout avec les petits débits des diesels marins.

Ces matériels coûtent, mais comparé aux frais de radar, GPS, écrans, il convient de relativiser.
Sais pas si pour un voilier ça vaut la peine, mais pour un bateau à moteur qui va loin, ça me parait intéressant.

La photo publiée a été récupérée sur le net, mais sur notre machine perso actuelle nous avons un modèle JPI fuel scan 450
www.jpinstruments.com[...]an-450/


02 sept. 2020
0

bonjour
si cela peus vous aider
il y a deux type de sonde de carburant . faire tres attention
compteurs pour des sondes de 10 ohms a 183 ohms en général ce sont des sondes tubulaires .
conpteur pour sonde de 33 ohms a 240 ohms en général se sont des sondes a bascules
c es tout alors si vous changer de compteur faire attention a cela car vous aurez des fausses informations
cordiallements


03 sept. 202003 sept. 2020
0

Fil très intéressant. Toutefois, à lire son évolution, je pense que l'on complique bcp pour une chose simple, importante, mais simple.
Tout matériel que l'on installe va devoir être maintenu et est parfois sujet à panne. Quand c'est tout beau tout neuf c'est bien tentant. Mais quelle fiabilité dans le temps ? Encore des trucs à vérifier, à contrôler etc.. sans compter les alimentations électriques à créer et dont les connections seront sujettes à corrosion.
Je pense que la sécurité en mer demande des choses simples et le sens de l'observation.
Comme il est proposé en tout début il suffit d'avoir une jauge de carburant de bonne qualité, que l'on aura étalonnée.
Observer la variation de cette jauge en cours de traversée permettra de connaitre une éventuelle surconsommation ou autre avarie (tuyau de retour déconnecté par exemple)
Quand on a trop d'appareils, on perd un peu le sens de l'analyse ou ça multiplie les tests à faire pour détecter l'appareil défectueux.
L'aviation légère ne dit elle pas : "avec un bimoteur, on a 2 fois plus de chance de tomber en panne"
;-)


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer