Plus je rame, moins j'avance ... [construction amateur trawler]

Salut à tous pour ceux que cela intéresse voici un lien ou je mets des photos de mon chantier.

plus.google.com[...]5140369

Après avoir remisé les appareils de chauffage, en ce moment et bien il fait beau mais super chaud , pour travailler dans ma coque.

Si vous avez des avis ou des suggestions sur mes travaux je suis preneur avec grand plaisir, en ce moment je réfléchis sérieusement comment:

-Étanchéifier mes capots coffres de pont arrière....
-Comment aménager ma baille à mouillage...

Bien à vous.... :pouce:

Manuel

L'équipage
08 juin 2015
0

:pouce:
Sacré travail !!!
:bravo:

08 juin 2015
0

:pouce:

08 juin 2015
0

super boulot, il faut peut-être prendre du repos de temps en temps car c'est gigantesque et ce doit être épuisant?
p'tit question, faut-il un permis pour naviguer avec?

08 juin 201508 juin 2015
1

beau boulot!
tu sais que l extension fluvial, peut se faire en candidat libre, juste a payer le timbre a 38 roros !
quelques heures d entrainement sur les sites gratuits du code fluvial sur internet ,et hop!

www.testpermisbateau.com[...]/
sinon l auto école te demande 250 roros pour que tu viennes réviser chez eux, en bouffant du carburant en pluche !
:coucou:

08 juin 2015
0

Mes genoux m'imposent du repos forcé malheureusement , les plans inclinés des bordés de fond ne me font pas de cadeaux.

Oui il faut un permis pour ce type de bateau je n'ai que le côtier et je dois passer l'extension fluvial et hauturier mais ce sera une fois à l'eau là tout de suite je suis trop occupé

08 juin 2015
0

Merci, l'extension fluvial me parait assez facile, c'est l' hauturier qui me semble plus compliqué, mais de toute façon j'ai pas le choix il me faut une bonne formation et je pense que le moment venu il n'est pas exclu que je fasse appel à des marins confirmés pour compléter la formation avant de partir au large tout seul...

08 juin 2015
0

:pouce: Roy

08 juin 2015
0

Bravo super travail :bravo:
et en plus le chien fait chef de chantier, donc attention aux finitions

08 juin 2015
0

C'est une fille gentille qui vient me voir de temps en temps et qui laisse tomber sa balle à l'intérieur pour que je la lance, mais c'est vrai que parfois sa balle n'est pas la bienvenue :mdr:

08 juin 2015
0

un mot BRAVO

08 juin 2015
0

enooooorme! :lavache: :bravo:
Quel boulot! c'est impressionnant.

08 juin 201508 juin 2015
0

Sans même parler du savoir-faire qui n'a pas l'air de faire défaut, où trouvez-vous toute cette patience???
:bravo:

08 juin 2015
0

A défaut de savoir faire il faut encore plus de patience je suis obligé de m'accorder des pauses réflexion, faute d'expérience, et c'est plus long forcément. S'il fallait refaire ce que j'ai déjà fait ce serait plus facile et mieux fait sûrement mais j'ai surtout pas envie de recommencer :mdr:

28 sept. 2015
0

Non longcours, de mémoire, avant de faire quelque chose, assis toi et réfléchis.

28 sept. 2015
0

Je crois que c'est Moitessier qui écrivait : "l'on passe plus de temps à la réflexion qu'à la construction" (citation approximative tirée de Vagabond des Mers du sud, lors de la construction de Marie Thérèse 2)

08 juin 2015
0

Perso je trouve le plan de voilure un peu petit...
:oups:
Bravo pour le boulot, c'est magnifique !
Merci de partager les photos de cet immense chantier !
:pouce: :alavotre:

08 juin 2015
0

Ce n'est pas un voilier :heu:

La petite voile c'est une idée de l'architecte pour stabiliser le bateau ou le mettre dans bonne position au mouillage, mais je ne sais pas si j'en mets une ...

28 sept. 2015
0

Faut que je me décide avant la construction du roof. J'ai aucune expérience de la voile, ce qui origine mon indécision, mais je reconnais que l'idée est loin de me déplaire

28 sept. 2015
1

Si tu peux mets là ! c'est efficace même pour se déplacer , lentement, à la voile
Nous récemment avec seulement notre "genois" 3 nds par 10/15 nds de vent pour nos 30T :pouce:

08 juin 2015
0

Impressionnant

08 juin 2015
0

:pouce:

08 juin 2015
0

sacré boulot!
:pouce:

08 juin 2015
0

Merci à tous pour vos encouragements, j'avoue que malgré tous mes efforts appliqués et remplis de motivation , il m'arrive de traverser des grands moments de solitude, quand cela ne se passe pas comme je veux , voir quand je perds beaucoup de temps à la recherche de solutions.
Consolation néanmoins effective pour tout ce que j'ai réalisé jusqu'à présent je suis assez content de mon travail et assez confiant pour ce qui est de la solidité de l'ouvrage mais je reconnais que c'est un chantier important et les difficultés ne manquent pas pour le néophyte que je suis.

08 juin 2015
0

Ouffff :lavache: Quel boulot !
Bravo !

08 juin 2015
0

je dirais meme plus "Mais quel boulot !!! :lavache: :lavache:

28 sept. 2015
0

Je découvre, et suis totalement admiratif! :bravo: :bravo: :bravo:

28 sept. 2015
0

Désolé je ne me connecte pas souvent et pour cause, suis un chouia débordé.

:scie:

Ma construction avance, même si visuellement j'ai parfois l'impression qu'il ne se passe pas grand chose , il y a tout un ensemble de petits détails cumulés, qui sont assez longs à réaliser .

Après avoir passé 1 mois et demi, presque à temps complet dans la partie baille à mouillage (il me tardait d'en sortir) , je suis en ce moment sur le pont avant avec ma construction sandwich, encore une nouveauté pour moi qui m'oblige à prendre le temps de la réflexion pour faire au mieux.

Dans la baille compte tenu de la construction de l'étrave , j'ai dû m'envoyer tous les joints congés + strat , ensuite modifier le renfort longitudinal afin de faire un puits à chaîne d'environ 300 litres , avec renfort du fond et inversion de la pente + emplacement pour pompe de relèvement, (le bas du puits étant au plus bas possible sous flottaison) , et renfort des bordés de fond + supports et plancher avec trappes d'accès. L'intérieur du puits est stratifié en 4x450g de bi-axial et une trappe démontable sur l'avant permet un accès total pour entretien éventuel. J'ai 2 emplacements, bâbord, tribord , du puits de chaîne pour ranger et stocker divers, cordages,mouillage, etc, et il me reste de la place pour soit faire, equipets qui donneront sur cabine avant ou 2 casiers pour rangement dans la baille, j'ai pas encore décidé la baille étant démesurée il me faudra aussi ajouter 3 a 4 petites marches pour l'accessibilité. et sûrement une bonne peinture afin de protéger totalement ces belles boiseries...

Le pont au dessus baille à mouillage est en CP 15+10mm alors que l'autre partie du pont est en CP 10 + 50 extrudé + 10mm CP ce qui m'a obligé à faire un décaissement de 15 mm (bauquières et bordés inclus) afin que la dernière couche CP soit alignée. Les barrots sont particulièrement costaux à cet endroit et j'ai prévu 2 trappes d'accès symétriques pour l'accès, bien qu'une seule aurait sûrement suffit , mais je dois avoir un "complexe symétrique" pour l'instant tout ce que j'ai fait, est parfaitement identique entre bâbord et tribord , quand j'en serai aux aménagements va bien falloir que je fasse autrement :mdr:

Je n'aurais pas le temps de faire le roof de pont des cabines ni les stratifications des ponts, avant l'hiver.

Toutes mes plaques CP sont imprégnées (parfois doublement) résine époxy diluée (recto/verso) ensuite ré-poncées avant collage.

Pour l'hiver (sous couverture), si les températures me le permettent, je construits mes réservoirs intégrés ( 2x650l GO, 2x500L eau, 2x200l eaux usées + réservoir eaux noires, vais m'amuser encore... ) ensuite :
-le cloisonnement sous plancher salon + plancher
-Débuts aménagements structurelles cabines avant

Dès les beaux jours, je reprendrais les structures extérieures : ponts, hiloires, timonerie , roofs, etc

J'ai de quoi faire encore :heu:

Voilà, je suis presque tous les jours à bord de mon rafiot et je peux vous affirmer que pour l'instant pour ce qui de la stabilité RAS, ni roulis, ni tangage, bref je me demande si je suis pas un échoué dans mon jardin :mdr:

Ceci dit, si entre temps, une âme charitable (marin avant tout) veut m’amener faire un tour en mer, (et me ramener...) mouuâaaahhhh, qu'est que je serais content

Mon petit suivi photo de construction c'est par ici:

plus.google.com[...]5140369

Bien à vous...
Manuel

28 sept. 2015
0

tu es ou??

28 sept. 2015
0

Du coté de Bordeaux

28 sept. 2015
0

rolalalala TRÈS TRÈS impressionnant ! impensable pour moi. franchement CHAPEAU l'artiste !

28 sept. 2015
0

Alors tu peux monter sur les Pertuis?

28 sept. 2015
0

Avec un petit délai pour m'organiser tout est possible

28 sept. 2015
0

je t'ai envoyé un MP.

28 sept. 2015
0

:pouce:

28 sept. 2015
0

:pouce: Jolie barque !

28 sept. 2015
0

il me botte ton boat !

:pouce:

0

bravo men !!!! c'est une veritable cathedrale a construire et tu fais ça comme un artiste :pouce:

28 sept. 2015
0

ffff papymanu chapeau bas...

28 sept. 2015
0

Merci à tous

29 sept. 201529 sept. 2015
0

Pour t'aider, deux citations de Lao Tseu:
"Ce n'est pas le but qui compte, c'est le chemin"
et
"Celui qui a inventé le bateau a aussi inventé le naufrage"

Conclusion : ne vas pas trop vite.

29 sept. 2015
0

Me parle pas de malheur :-(

Je sais qu'il faut du temps pour faire les choses comme il faut , mais je dois avouer que je suis impatient de voir mon boat se poser et se déplacer sur l'eau.

29 sept. 2015
0

Respect...

29 sept. 2015
0

Magnifique travail....
Avez tu une expérience dans le travail du bois? Menuisier ? ....
Depuis combien de temps travailles tu sur ce beau projet?
Une fois alourdi de tout ces aménagements le transport ne sera pas aisé. ...
Sans vouloir être trop intrusif, peux tu évoquer le budget dédié à ce type de construction. Penses tu le tenir?
Courage

29 sept. 201529 sept. 2015
0

T'en poses des questions !!! :lavache:

  • Expérience dans la matière , aucune à part un goût prononcé pour le bricolage . Ce qui me manque le plus ce sont les connaissances spécifiques de la construction naval (on peut pécher, par ignorance) le reste travailler les matériaux et les produits cela s'apprend facilement

-Le chantier a démarré depuis environ 8 mois après réalisation de la coque

-Le poids lège est estimé à environ 8/9 tonnes mais cpte tenu de la distance il faudra une grosse grue type 150T au moins, pour le charger

  • Budget: c'est plus compliqué.

*Soit on fait vite en achetant tous les équipements nécessaires , soit on fait le plus possible afin de minimiser les dépenses et c'est plus long.
Ex: les capots de pont, hublots, ouvertures, portes, réservoirs, aménagements divers, etc. Idem pour les peintures et autres installations qu'il faut soit réaliser, soit faire, faire par des pros...

Je me suis fixé une fourchette (au figuratif :heu:) entre 100 et 140K sachant qu'il y a des postes sur lesquels il ne faut pas faire de fausses économies , comme la motorisation par exemple, qui représente de suite au moins 1/3 de la fourchette en question.

Mais bon, après mon passage au grand pavois et en regard des prix affichés pour des Trawlers plus petits et qui n'ont rien de "super yachts" je pense que je devrais être largement en dessous et en ayant conçu un boat comme je le souhaite et selon mes goûts et exigences , qui plus est, par la suite en cas d'avarie je saurais ou sont les choses et comment c'est fait .

Reste l'inconnue de la valeur vénale par la suite, étant donné que c'est une construction amateur, c'est un point que j'ai volontairement laissé de côté je le fais pour moi (et les miens) pas pour le commercialiser, donc...

Ai je bien répondu ? :-D

29 sept. 2015
0

A peu près.
On est sur du 140 cv rating 1 c'est à dire moteur grosse cylindrée sans électronique ni turbo, type pro, qui peut tourner à fond (1.900trs) en permanence sans restrictions et une hélice diamètre 700mm

La vitesse maxi de la coque est estimée aux alentours de 14 nœuds
80 cv environ 11noeuds
115 cv "" "" 12
140 "" "" 13
160 "" 13.8

La vitesse croisière souhaitée environ 9 du coup le choix s'est reporté sur la version 140 qui à ce régime consomme moins que les autres .

Tout ceci n'étant que de la théorie pour l'instant

29 sept. 2015
0

Pour l'instant il me semble que la marine n'est pas trop concernée.
Je n'ai pas plus d'info sur le sujet.

Une injection électronique aura besoin d'un ensemble de capteurs et d'un calculateur alors qu'une bonne vieille pompe mécanique et ses injecteurs bien calée et réglée comme il faut, fera le même effet à des régimes de rotation plutôt constants, avec les ennuis en moins. Un moteur marin n'est pas sollicité comme un moteur terrestre qui tourne avec des variations de régime importants et qui demande une gestion précise ( à la VW) pour être moins polluant puisque c'est au moment des variations de régime et sollicitations de charge, qu'il faut doser beaucoup de paramètres.

Sur ce type de bateau le choix du moteur privilégie plus le couple que la puissance et aussi fiabilité vu que c'est monomoteur comme un chalutier de pêche. Les moteurs type plaisance sont plus sophistiqués et je n'y tiens pas trop

Même les commandes je les ai souhaité par câbles au lieu d’électriques

La mécanique se voit , l’électronique pas.

29 sept. 2015
0

La construction amateur, en principe n'est pas soumise à une homologation CE, par contre les équipements il me semble que oui, dont motorisation sûrement.

Je me renseignerais mieux . Quoi qu'il en soit je pense que volvo penta ne va pas fabriquer un moteur que pour moi , donc s'il est sur le marché j'en déduis que c'est homologué, mais ,vérifierais quand même.

Pour la taxe, c'est clair, je suis conscient que c'est la douille assurée, sauf si immatriculation fluviale mais dans ce cas pourrais je naviguer en mer ?

29 sept. 2015
0

Correction de mon message précédent :

120 cv = 11.5 noeuds
140 cv = 12
160 cv = 12.5

Ce sont les chiffres estimés para le représentant Volvo Penta

29 sept. 2015
0

Merci pour tes compliments

29 sept. 2015
0

14m, 10 tonnes , 150 cv ...

C'est prévu d'aller chatouiller les 14 nœuds ????

29 sept. 2015
0

???

On peut mettre n'importe quel moteur, ou il en faut un certifié CE ??

Parce que s'il en faut un CE, avec les normes anti pollution (à la VW :acheval: :acheval: ), au delà de 100cv, il y aura de l'electronique. Pas forcement common rail, mais une pompe d'injection commandée électroniquement plutôt qu'avec un régulateur mécanique.

Et aussi, à 9 nœuds, ça fait aux alentour de 35 cv. Si 140 cv à 1900t/min, ça va faire dans les 1100 t/min à 35 cv.

29 sept. 2015
1

Si la plaisance est concernée. Aujourd'hui, un peu avec les normes RCD. Un peu plus dur avec les normes RCD 2 en 2016.
Pour le marquage CE du moteur.

Je ne sais pas si une construction amateur immatriculée en France doit avoir un moteur marqué CE ou pas.

Ne pas oublier non plus que la taxe de francisation (DAFN) sur les moteurs est une taxe (fortement progressive) basée uniquement sur la cylindrée du moteur.

29 sept. 2015
1

Super, les questions ne se veulent pas polémiques. On sent dans ton récit que tu maîtrise parfaitement ton projet à qqes imprévus près. Je suis admiratif d'un tel travail. Tiens nous au courant de tes travaux. C'est l'un des meilleurs fils sur le forum. ...

29 sept. 2015
0

On ne penserait pas qu'un vulgaire barrot de pont soit aussi compliqué et gouffre à temps à réaliser !!!

29 sept. 2015
0

Oui c'est vrai mais ce n'est pas le pire. Les barrots on les prépare à l'avance , un par jour, fait le soir à l'abri pendant que dans la journée on fait autre chose.
Le lamellé/collé est facile à réaliser. Mais si on fait du zèle comme pour la partie apparente (ponçage, demi ronds, ...) bah c'est plus long. Mais ce n'est pas pénible comme travail.

La difficulté c'est d'imaginer et de tout prévoir à l'avance de façon à préparer ce dont on a besoin puis organiser dans l'ordre qui va bien, surtout quand on a jamais fait.

Exemple: Mes élongis de pont sur le plan ils sont rectilignes, donc je les ait fait parfaitement rectilignes en lamellé avec finition en sipo et une fois posé et collés je me suis aperçu que pas bon, mais alors pas bon du tout. L'alignement des barrotins était complétement déconnant. Les bordés sont arrondis sur plan vertical et horizontal , les barrots aussi et toute cette géométrie dans l'espace doit s'aligner et est assez complexe à comprendre pour le néophyte que je suis.
Donc j'ai dû refaire un barrot référence, de bordé à bordé, pour tracer sur les élongis l'alignement et ensuite déligner et raboter sur place. Mais avant ça , casse tête chinois, perte de temps considérable par manque de savoir faire bien sûr.

29 sept. 201516 juin 2020
0

Quand je vois la forme de ta coque à son arrivée chez toi j'ai l'impression que notre grosse mère poule a eu un poussin ! :langue2:

Hormis l'étrave droite mais là ma femme avait mis son veto :heu:

29 sept. 201529 sept. 2015
0

:mdr: en effet

Combien temps ensuite avant mise à l'eau ? ( je ne me rappel plus)

Du côté de ma moitié je suis peinard , elle s'en fout , mais elle s'en fout...pfffff :heu:

29 sept. 2015
0

Tu sais nous la mise à l'eau et le départ c'était à l'arrache...
Lorsque nous sommes arrivées en Tunisie le douanier et rentré et devant les piles de bois , de cp , des fils électriques etc ...il a fait demi tour !! :langue2:

29 sept. 2015
0

:lavache: Ils sont fous ces gaulois :mdr:

29 sept. 2015
0

Et pourquoi boat moteur après tous les voiliers ?

( En ce qui me concerne la réponse est simple aucune expérience de la voile et je pense qu'on ne s'improvise pas )

29 sept. 201529 sept. 2015
0

Dommage. Entre voile et Moteur perso j'ai pas trop le choix étant donné mon incompétence , après les plus et les moyens ce sont des choix difficiles . Nous aussi on voulait la polyvalence mer/fluvial

29 sept. 2015
0

Normalement cela devait être un fifty et puis lorsque j'ai fait les comptes...à l'époque en plaçant l'équivalent de la somme nécessaire à tout ce qui était le poste " voile" , en consacrant chaque année la moitié des intérêts au paiement du go et plaçant l'autre moitie, après 10 ans je pouvais faire une éventuelle grosse révision aux moteurs.

Donc plus économique (je sais je vais encore faire hurler ici et pourtant ...) tout en gardant la possibilité de remonter les rivières sans avoir besoin d'une grue pour démâter...
Bon c'est moins confortable qu'un voilier appuyé par ses voiles mais c'est vraiment le bateau "passe-partout" que nous voulions concevoir (d'ailleurs c'était le premier nom envisagé pour une éventuelle série, qui ne verra jamais le jour) . :tesur:

29 sept. 2015
0

Tiens je te fais un copier/coller de ce que je te répondais sur ton autre fil :
"A titre d'infos après réception de notre coque pontée, il nous a fallu 6 mois pour , y poser les réservoirs, et toute la motorisation , souder les batayolles, timonerie ,support plancher, bittes etc, poser les cloisons etc.
Après ces 6 mois mise à l'eau bateau capable de se déplacer seul et nous vivions à bord depuis le 4em mois.
5 mois de plus et nous quittions La Rochelle...
2 personnes tout les jours à plein temps.
Pour les finitions .... dès que nous avons pu bouger nous avons bougés !"

Mais moi la menuiserie c'est "un peu" agricole ! Nous avions du bois en stock depuis ...6 ans alors nous l'avons utilisé ...je regrette un peu le choix , bon l'on peut refaire le vaigrage et peindre les cloisons :-( :-p

29 sept. 2015
0

Ah oui quand même, malgré l'exploit, c'est tout de même environ 1 an à deux à plein temps . Mais c'est plus grand aussi , il fait 0.02 km ton bateau.

Parfois j'ai un chouia d'impression que je perds du temps avec des conneries et pourtant il me tarde de le voir bouger.

J'ai longtemps flâné sur ton blog avant de me lancer, ce n'est pas du tout la même construction (matériaux) et le programme de navigation est différent , mais sans avoir consulté des constructions amateur, je ne me serais pas lancé dans cette aventure.

29 sept. 2015
0

Du coup en kilomètre je le trouve tout petit :langue2:
Une solution pour inciter ma femme à passer plus grand : "Chérie un bateau de 0,03 km ça te dit ?" :heu: :tesur:

Normalement la deuxième mouture (après le 20,50m )devait étre plus petite : 18,30 m mais c'était la version étrave droite.... et veto de ma dame. :star2:

29 sept. 2015
0

Décidément, ta dame n'aime pas les étraves droites :jelaferme:

Hormis les considérations esthétiques c'est quoi l’inconvénient étrave droite ?

29 sept. 2015
0

Moi j'avais dans l'idée qu'une étrave droite favorisait la longueur de flottaison mais par contre aurait tendance à enfourner , donc mouiller d'avantage le pont.

Sur mon étrave il est prévu une pièce en bois massif (martyr il me semble) et il me faut un davier basculant pour écarter la ligne en remontée. Par contre quand ça bouge beaucoup, forcément..

François , La potence, elle est moche , mais elle est moche :mdr:

29 sept. 2015
0

Les éclats et rayures sur la coque quand on remonte l'ancre.

A moins d'avoir une potence pour l'ancre, style Andreyale ...

www.joubertnivelt-design.com[...]e-3.jpg

29 sept. 2015
0

Je trouve ton projet à la fois grandiose mais aussi humain. Ton investissement fera que chaque fois que tu navigueras, tu pourras savourer le fruit de ton travail. Mon frère a construit son voilier et après plus de 30 ans il navigue toujours avec.
C'est ce que je te souhaite très sincèrement en te félicitant très chaleureusement.
Alain

29 sept. 2015
0

Merci beaucoup, Alain, pour ces mots chaleureux

29 sept. 201529 sept. 2015
0

Eh bien je crois que ce sera Volvo

-Vêtus j'ai dû me battre pour avoir un correspondant qu'au final m'a fait une offre globale avec un seul montant et aucun détail de l'ensemble des produits, après réclamation , ils ont dit que c'était comme ça point final

  • Nanni à côté de chez moi idem , comme ils ne travaillent pas en directe particulier donc il faut passer par des représentants qui soit ne sont pas intéressés par ce type de négoce soit ils te font un devis plus cher que le bateau

Chez les autres je n'ai rien trouvé (peut être faute de connaissances ou d'interlocuteur ) .
Chez VOLVO son représentant s 'est déplacé on a travaillé sur le bateau il a pris les diverses mesures pour ligne d’arbre , fixation, etc le gars a l'air de connaître son job, donc, je crois que c'est pour eux. C'est d'ailleurs eux qui m'ont conseillé le moteur pro vu qu'ils ont une branche marine marchande sinon ce modèle n'est pas catalogue plaisance

29 sept. 201529 sept. 2015
0

J'ai juste consulté Iveco et l'autre marque espagnole Solé. Mais ce sont en général des grosses unités puis en SAV je pense que VOLVO est plus répandu bien que je ne compte pas faire le tour du monde c'est important quand même.

J'ajouterais que c'est un milieu malgré assez fermé et réservé aux professionnels, pas facile pour un constructeur amateur si on a pas des contacts.

Il se pose un autre problème par exemple Nanni la garantie part de la date d'achat il y a pas de dérogation donc si tu l'installes 1 an avant c'est perdu avec volvo la garantie part de la date de mise en service avec toutefois un délai maxi mais bien plus négociable que Nanni.

29 sept. 2015
0

ton choix est fait en volvo, ou d'autres marques, ou tu cherches encore ?

29 sept. 2015
0

Iveco, John Deere, Cat, ?...

29 sept. 201516 juin 2020
30 sept. 2015
1

Si c'est un volvo D5A TA, j'ai bien peur que ça ne soit pas un volvo, mais un Deutz BF4M 1013MC. www.terlouwvpc.com[...]592.pdf

Comme cette marinisation là : www.midif.com[...]dex.php

L'examen de l'éclaté entre celui la : www.marinepartseurope.com[...]59.aspx et www.midif.com[...]ees.pdf
laisse assez peu de doutes...

Je ne pense pas qu'il y ait 36000 usines qui fabriquent des blocs diesel même course même alésage. Il doit y en avoir une en chine, et le reste n'est que revendeurs et branding. NB Les moteurs Volvo D1 et D2 sont des moteurs perkins - shibaura marinisés.

NB je pense que le midif vaut aux alentours de 20k€ , mais je sais pas dans quelles conditions. (tva, reducteur ...)

Et sinon, il est fort probable qu'il y ait d'autres marinisations sur la même base Deutz du coté de la Hollande.

30 sept. 2015
0

"La Base Deutz est bonne ou pas?"

???. Aucun avis la dessus.

Ce qui serait plus problématique : cette base Deutz 1013 a déjà 15-20 ans. (conception 1995-2000). Pendant combien de temps et à quel prix on va trouver des pièces détachées ...

Ce n'est pas particulier à Deutz. J'ai l'impression que maintenant, les moteurs sont aussi des consommables...

30 sept. 2015
0

Merci, François, je vais m'y intéresser de plus près. Il y a pas photo ce sont bien les mêmes éclatés.

Selon toi, "La Base Deutz est bonne ou pas?"

29 sept. 201529 sept. 2015
0

IL est prévu avec 2 lignes d'arbre accouplées à un Phyton Drive la longueur étant d'environ 7m on aura légère inclinaison moteur puis première demi arbre et la dernière ce qui fait que l'angle total nécessaire est divisé par trois

L'arbre de sortie étant accouplé au Phyton qui prend appui sur une chaise cela libère les contraintes côté moteur et permet de le monter avec des sillent blocs plus souples afin de réduire les vibrations. C'est technique mais à priori fiable et efficace

30 sept. 2015
0

Du coup chez Solé c'est le même. Ce qui me surprend c'est que Volvo le propose en 3 versions puissance avec 2 régimes maxi et le 160cv étant le plus vorace,sur le papier , j'en suis resté au 140. Midif et Solé ne le proposent qu'en version 160cv

30 sept. 2015
1

J'ai bien peur qu'il ne s'agisse que de réglages de pompe à injection. Et la puissance et le régime maxi sont des notions assez subjectives.
Voir par exemple le M rating ici : www.deere.com[...]ide.pdf

Et la consommation dépend directement de la puissance délivrée. C'est tout à fait normal qu'un moteur de 160 cv qui produit 160 cv consomme plus de carburant qu'un moteur de 140 cv qui produit 140cv.
Mais si on n'utilise que 140 cv alors que le moteur peut en fournir 160, la conso sera pratiquement identique à epsilon près, à celle d'un moteur de 140cv qui produit 140cv.

En gros, vraiment à la louche, la conso en litres/heure d'un moteur, c'est la puissance UTILISEE / 5.

Un moteur à qui on va demander de fournir 150cv va bruler 30litres/heure. Que ce soit un moteur de 150cv, manette à fond et régime max. Ou un moteur de 300cv sur lequel la manette des gaz sera à mi puissance.

NB accessoirement un moteur de 150cv qu'on fait tourner à la puissance max sur 2 jours va bruler 30*48 = (environ) 1500 litres de carburant.

30 sept. 201516 juin 2020
1

Exemple avec le moteur D5 de 120 et 160 cv.
Les courbes viennent de là : www.volvopenta.com[...]/D5.pdf

Les moteurs de 120 et 160 cv n'auront pas la même hélice. Mais la différence de rendement entre ces 2 hélice ne sera pas énorme si on les fait tourner sensiblement à la même vitesse = même diamètre.

Les 2 hélices sont aussi correctement dimensionnées = Le bateau est à la vitesse maxi (différente selon les moteurs) quand le moteur délivre la puissance maxi au régime maxi.

S'il faut 40 kw à l'hélice (55cv) pour faire avancer le bateau à 9.5 nœuds (NB pour les voileux, on parle d'une hélice de 70cm de diamètre, pas d'un moulinet riquiqui qui sert à pas couter cher au chantier et accessoirement à minimiser la trainée)

40 Kw moteur 120 cv -> devra tourner à 1470 t/min lu sur la courbe puissance. Et sur la courbe conso, à 1470 t/min, il consomme un peu moins de 10 litres.
Et avec le 160 cv : sur la courbe de puissance, il devra tourner à un peu plus de 2050t/min. Et sur la courbe de conso, a cette vitesse pareil = un peu moins de 10 litres heure.

Idem avec 80 kw. Dans les 2 cas, un peu moins de 20 litres. Et as de différence significative de conso entre les 2 moteurs.

NB puissance 55cv conso un peu moins de 10 litres. On n'est pas loin de puissance / 5.

NB les 2 moteurs ne tournant pas à la même vitesse, si on veut des hélices de diamètre similaires, il y a des chances qu'il ne faille pas le même ratio de réduction pour les 2 puissances.

30 sept. 201530 sept. 2015
0

"" accessoirement un moteur de 150cv qu'on fait tourner à la puissance max sur 2 jours va bruler 30*48 = (environ) 1500 litres de carburant.""

ça calme .... :heu:

Je suis d'accord que les différences de puissance sur les mêmes blocs sont dues à des réglages d’injection, et régime aussi puisque les premiers tournent maxi 1.900 et le dernier 2300 (sauf erreur)

Pour les consos les données qui m'ont été transmises laissaient apparaît des différences significatives à mi régime et le 140cv était le mieux positionné, mais est ce fiable

Par contre la formule conso (à la louche) P/5 me paraît très pessimiste sauf pour régime maxi.

Les courbes de conso et de puissance sont rarement linéaires et souvent proportionnellement inversées...

www.hisse-et-oh.com[...]ure.png

Je sais que je pinaille mais c'est tout de même important de ne pas se planter au moment du choix motorisation y compris en conso étant donné que c'est le seul moyen de déplacement do boat si on navigue 1.000h/an avec 1 litre à l'heure de différence ça fait un jerrican de 1 m3 en plus au prix de l'or noir vais être obligé de me priver de la heineken

:-( :mdr:

30 sept. 2015
0

Merci pour tes explications, François. C'est en effet plus compliqué que cela n'y paraît on est loin des données terrestres que je maîtrise mieux, mais expliqué comme cela j'y vois un peu plus clair , sauf pour l'histoire des réducteurs, je serais incapable de déterminer la réduction la mieux adapté en fonction de quoi que ce soit .

J'en étais à l'idée qu'un moteur hyper coupleux dans les bas régimes serait à l'aise pour tourner sans faiblir avec une hélice de grand rendement tout en étant plus économe du fait d'un régime bas.

Si j'ai bien compris l'hélice (diamètre et pas) doit être calculée en fonction du moulin et de son réducteur ?

Ou alors qu'est ce qui est prioritaire dans l'ordre de choix?

On choisi d'abord le moteur et on adapte hélice et réducteur ou le contraire?

PS Merci pour les courbes j'avais que des données chiffrées en gallons et c'est moins parlant

30 sept. 2015
1

l'hélice (diamètre et pas) doit être calculée en fonction du moulin et de son réducteur, c'est bien ça ...
c'est un ensemble qui doit être étudié, et dans ton cas où il vaut mieux ne pas se planter, faire des aller-retour motoriste/ hélicier serait pas inutile

30 sept. 201530 sept. 2015
0

Pire que ça:

Il faut AUSSI tenir compte du bateau. Parce qu'entre la vitesse de rotation de l'hélice, le pas de l'hélice et la vitesse du bateau, il y a une relation.

Mais il y a aussi d'autres trucs étrange à admettre. Pour faire tourner une hélice 2 fois plus vite, il faut 8 fois la puissance. C'est une cubique. Cf la mention exp 3 qui signifie exposant 3 = cubique sur les graphes Volvo. Et c'est indépendant du bateau, de l'état de la mer ou autre...

A l'envers, ça donne 8 fois moins de puissance pour tourner moitié moins vite. Le moteur de 140 cv à 1900 t/min, quand il va être au ralenti mini, à 850 t/min, embrayé, il va transmettre 140 * (850/1900)^3 = 13 cv.

13 cv sur une hélice de 70 cm : le bateau va aller à 4 ou 5 nœuds, moteur embrayé à l'extrême ralenti. Chaud les manœuvres de port.

Y a aussi des considération bassement pécuniaires. Au moment de la facture de l'hélice de 70cm, de l'arbre de 50mm en 7m, du python drive du presse étoupe, de la ligne l'échappement en 100mm et du gros moteur coupleux, faut pas se rendre compte que ça coute 3€ pour ne pas bruler un litre de fuel à 1.5€ qu'aurait consommé en plus un petit moteur tourne vite avec une hélice de 50cm, un arbre de 35mm et une ligne d'échappement de 60mm...

30 sept. 2015
0

D'accord. En fait en principe le motoriste devait s'occuper de l'ensemble mais des que possible je vais aux renseignements.

En tous merci de ta participation , François, reste dans le coin s'il te plaît je pense que j'aurais d'autres questions :pouce:

30 sept. 201530 sept. 2015
0

Ce serait plutôt à l'architecte, en fonction des souhaits du client.

En sachant qu'on a rarement le beurre ET l'argent du beurre.

30 sept. 2015
0

Merci à tous les autres aussi

Mon architecte dès le départ il m'a prévenu que la motorisation n'est pas son point fort étant plus spécialisé dans les voiliers . Il en connaît plus que moi forcément mais je dois me reposer sur un motoriste faute de connaissances autres , d’où mes multiples questions et appel aux connaissances éventuelles des uns et des autres. Merci encore

30 sept. 2015
0

A noter que les fabricants d'hélice on des logiciels et en fonction de ton bateau, moteur, réducteur, te donne une hélice. Moi j'avais mis un Poyaud 172 cv(pour 4.5 t) a 1300 tr/mn avec une hélice 4 pales de 1200 mm de diamètre, de mémoire le moteur développé au ralenti à 55o tr/mn 70 cv!!!

30 sept. 201530 sept. 2015
0

Oui en effet les motoristes font appel à des fabricants d'hélice qui les calculent et font sur mesure . C'est quand on notion de la complexité de l'ensemble qu'on commence à se poser des sérieuses questions. J'ai lu quelques récits de calculs d'hélice ratés , c'est un peu galère à solutionner , surtout quand on a pas d'historique sur un bateau qui n'a jamais navigué. Est ce la carène, est ce l'hélice, etc

01 oct. 2015
0

Attention aux logiciels. Un principe de base en anglais GIGO. Traduit en français = merde en entrée = merde en sortie.

Ne serait ce que pour le déplacement du bateau. Pesée ???, ou la puissance réelle du moteur installé. La puissance des prospectus, c'est la puissance au banc dans des conditions calibrées. Avec la dépression dans la cale, la température de cale, la contrepression de la ligne d'échappement réelle, sa puissance ???

Et le sur mesure pour les hélices. NON. Ca c'est réservé à la marine militaire ou aux porte containers. C'est simplement le choix le plus approchant dans la gamme STANDARD d'un fabriquant.

Voir www.8588.com.tw[...]-EP.jpg ou www.elicheradice.com[...]blades/

On n'a pas le choix du profil ou de l'épaisseur des pales, ou de la répartition du pas selon le diamètre. Les choix de surface disque sont limites = 3 valeurs etc etc etc...

30 sept. 2015
0

Je présume 45 T ?

30 sept. 2015
0

Superbe ton travail.
J'en ai fabriqué complètement 2 et restauré 3 Je mesure la quantité de travail et le degré de complexité. Félicitations.
Le bois epoxy c'est un stress permanent au moment de la fabrication, car l'erreur ou les défauts ne ressortent
que plusieurs années après et se traduisent par des dégradation et un pourrissement souvent irréparable.
Concernant le moteur je choisirais une marque facile à entretenir. J'ai eu de plusieurs types de moteurs. En terme de fiabilité , facilité d'entretien et cout d'entretien , le Top John Deere. Ensuite Cummins très bien (fiable et avec une clé de 17 on démonte la moitié du moteur, entretien facile (industriel et montage classique durites; colliers, marinisation externe c'est à dire échangeurs Bowman, pompe à eau Sherwood etc etc etc) La majorité des pièces se trouvent en adaptables sur le net. Dans une moindre mesure Perkins idem. Avec volvo moteur typiquement conception plaisance pièces hyper onéreuses et côut d'entretien important (la marinisation est captive toutes les pièces sont du volvo exclusivement) pas de durites mais des joints spéciaux Volvo pour raccorder la marinisation etc etc. Moteurs pas chers à l'achat mais que l'on paye plusieurs fois avec l'entretien.

01 oct. 2015
0

Jon deere ??
Voir www.dejongscheepsmotoren.nl[...]fm75-2/

Un peu plus de 20 000€, sans l'inverseur.

Mais par contre niveau conso, c'est bizarre par rapport au volvo/deutz.

Le 4045TFM75 de 135cv semble consommer PLUS que le D5A AT de 160cv ...
www.westdiesel.dk[...]5M3.pdf
muldermotoren.nl[...]s08.pdf

Et avec le 4045AFM85 , c'est pire ramitchell.com[...]_AP.pdf

plus de 10% de conso en plus, alors que c'est la même puissance 160cv, au même régime 2300t/min.

Une autre solution, peut être le vetus deutz de 140cv www.yachtzubehoer24.eu[...]/de_DE/ (prix avec l'inverseur).

liste de prix vetus 2015 www.serius.de[...]web.pdf

01 oct. 2015
0

Le problème, c'est que l'installation d'un système de propulsion (moteur réducteur inverseur hélice) dans un bateau, c'est de l'ingénierie. Et que ça se paye. Et même cher s'il y a un engagement de résultat ou de perf. Que ce soit en vitesse, consommation, niveau sonore ou vibrations.

Un fournisseur de moteur, son rôle, c'est de fournir le moteur. Avec éventuellement les caractéristiques techniques. Après, quel moteur installer dans le bateau, même s'il peut avoir une petite idée, ce n'est pas son boulot.

01 oct. 2015
0

A la louche :

Si on part sur le fait qu'on veut une hélice de 700mm (28pouces), et un moteur de 140 cv :

Il faut que l'hélice tourne au maxi vers 1000 t/min. Si moteur p max à 2000t/min, reducteur 1:2, si p max à 3000t/min, reducteur 1:3.

Et ça fait un arbre si inox 316, d'environ 50mm de diamètre. Et un python drive 110T.

Et ça donne un pas d'environ 20 pouces pour l'hélice.

Rien que hélice 28*20 (1500€) + arbre sortie (50mm, 3.5m inox 316, 1500€) + drive (1500€) environ 4500€ .

Au pif, une ligne d'arbre de 7000 à 10000€ avec tube étambot, presse étoupe, paliers intermédiaires, accouplement moteur ... , en fonction des choix techniques retenus pour l'arbre intermédiaire.

NB Tous chiffres à la grosse louche, pifométrés avec les indications présentes dans la discussion.

01 oct. 2015
0

Ben, c'est là que c'est compliqué.

En très simple, si le bout des pales de l'hélice va trop vite, l'hélice cavite. Et donc plus on augmente le diamètre d'une hélice, plus on est obligé de réduire sa vitesse.

Pour 70cm, la vitesse de rotation maxi, c'était aux alentours de 1050t/min. Si on veut tourner à 1250t/min, faut réduire le diamètre de l'hélice à 65 cm. Et si on veut une hélice de 75cm, faut réduire le régime à moins de 950t/min.

Attention, la cavitation en vrai, c'est plus compliqué que ça. La vitesse du bateau, la puissance, la profondeur de l'hélice entrent aussi en ligne de compte.

Attention aussi. Changer la vitesse max de l'hélice a plein d'implications. Passer à 1250t/min, ça fait une hélice plus petite, donc moins chère. Mais comme l'arbre tourne plus vite, il devra transmettre moins de couple pour la même puissance. Donc diamètre arbre (et tous ses accessoires) plus petits. Et même le réducteur. Moins il faut réduire la vitesse, plus on peut transmettre de puissance. Dans certains cas, passer d'une réduction de 1:3 à 1:2.5 peut permettre de prendre en toute sécurité un réducteur la taille en dessous.

01 oct. 201516 juin 2020
0

Parce que la courbe de la puissance absorbée par une hélice à pas fixe (hélice normale) est une cubique.

Pour faire tourner l'hélice 10 % vite, il faut obligatoirement 30% de puissance en plus. Et ca c'est valable pour toutes les hélices normales et quelque soit le bateau.

Si on positionne le régime de croisière à l'endroit du couple maxi, si on veut accélérer, la courbe de puissance disponible est au mieux linéaire (si couple constant). la courbe de puissance absorbée est une cubique : c'est fini. Le moteur n'aura pas la puissance pour faire tourner l'hélice plus vite.

Sur la courbe de puissance du D5AT, le point rouge est au régime de couple maxi, 1500 t/min, à 70 kw, un peu en dessous de la puissance maxi disponible à ce régime. Si je veux accélérer simplement à à 1600 t/min, il va me falloir 70 kw * (1600/1500)^3 = 84 Kw. Je ne les ai pas à 1600 t/min. Le point 1600t/min 84 Kw est au dessus de la courbe de puissance. Donc je ne pourrais pas entrainer mon hélice à cette vitesse.

01 oct. 2015
0

Augmenter la vitesse de rotation permet de réduire le prix de pas mal de composants, au prix d'une perte de rendement.

01 oct. 2015
0

Bien d'accord, Vetus rencontré au salon du multi, 2 mails, appel téléphonique,
6 moteurs à la cléf et j'attends toujours que l'on me rappelle
Si le Sav est pareil? bonjour la galère!

01 oct. 2015
0

Oui en effet le Jon Deere me plaît beaucoup mais en effet il a l'air gourmand

Le Vetus Deutz c'est celui que j'ai élu des le départ vu que fournisseur a pratiquement tout pour équiper un bateau . Malheureusement en pratique sur le terrain ils sont aux abonnés absents pratiquement

01 oct. 2015
0

Ca serait un peu comme un plan de voilier, mais sans le plan de voilure, ni de la quille.

Bien sur qu'un maitre voilier sait plus ou moins ce qui se pratique, ou qu'un fondeur de lest le sait aussi.
Mais ce n'est pas du tout leur boulot de déterminer ce qu'il faut pour terminer ce voilier incomplet.

01 oct. 2015
0

Oui je comprends, on va croiser les doigts :heu:

01 oct. 201501 oct. 2015
0

Non , ce n'est pas "à la grosse louche" mais assez près de ce qu'on me propose.

Merci de ton explication sur le rapports réduction expliqué comme ça c'est très simple.

Et pourquoi rotation maxi de l'hélice 1.000Trs/min. ?

01 oct. 2015
0

J'avais retenu que on installait une hélice (dans mon cas) le plus gros possible en fonction de la place disponible sous la carène et pas plus bas que la profondeur de la quille ou passe la ligne d'arbre.

Mais tes explications complètent pas mal de mes lacunes sur la question.

Alors si j'ai bien compris on augmente la vitesse de rotation on réduit théoriquement certains organes mais on perd en efficacité au niveau de l'hélice , ou rendement .

Et , en termes de régime moteur pour la vitesse de croisière souhaité, pourquoi ne pas se baser de préférence sur le point haut de la courbe de couple moteur ?

01 oct. 2015
0

Ton exemple donnerait 36,63 m/s en bout de pale n'est ce pas un peu trop ?

01 oct. 2015
0

Je confirme ce que tu dis j'ai dû envoyer plusieurs mails et coup de fils avant que quelqu'un veuille se donner de la peine

30 sept. 2015
0

Merci pour tes conseils et félicitations surtout à toi pour le palmarès de tes réalisations

01 oct. 2015
0

Les Hélices .... je n'ai jamais été satisfait des nôtres le fabricant (Maucour) a confirmé que son "calcul" était bon .
Alors que "dans la vraie vie" la consommation de mes moteurs à différents régime sont pil poil sur la courbe d'hélice fournie par Perkins pour le 6 cylindre ....mais en version 130 cv !
Même en pleine charge je "mouline", Maucour est toujours sur la même position : c'est la bonne dimension point barre.
Radice à La Rochelle après plusieurs contacts ,déplacement sur place fourniture des plans etc ....j'attends leur réponse depuis des années, France hélice pas mieux ...
Peut être devrais je essayer une marque étrangère ?
Pensait faire remettre 1 pouce de pas en plus sur le jeux que nous avons en secours (oui 4 hélices ....pas bien adaptées !!)

01 oct. 2015
0

Bah en effet j'ai lu trop de récits sur des hélices inadaptées, d’où mon inquiétude à sujet ....

Et Perkins comme motorisation ? T'en penses quoi ?

01 oct. 2015
0

Perkins tu veut dire ? L'usine frenchouse c'est Perkins ou John deere

01 oct. 2015
0

Nous en avons eu sur le Damien 1 4236, Oaristys construit au Vietnam 2X4236, le Mango 4236, la grosse coque alu 2x185c et l'actuel 2x215c pour l'instant aucun problème (je touche du bois et une patte de l.. NON ! pas la patte, pas la patte ! :langue2:)

J'ai lu un article sur un John Deere débarqué d'un caseyeur après 22500 h il fonctionnait toujours
Usine en France à coté d'Orléans.

01 oct. 2015
0

John Deere à coté d'Orléans dans l'article que j'avais lu.

01 oct. 2015
0

France hélice de Dammarie-les-lys, avait modifier le pas de mon hélice.

01 oct. 2015
0

Je confirme John Deere fabrique à Orléans le moteur 6 cylindres 6 litres de cylindrée. Pour les consos ils faut comparer les modèles avec leur particularités. En usage pro chez John Deere les échangeurs d'intercooler sont refroidis par le circuit fermé. C'est moins performant en terme de consommation, mais cela élimine le risque de destruction du moteur par absorption d'eau salée. (ce qui est le principal risque des moteurs intercoolers refroidis à l'eau de mer) une légère fuite indécelable à l'intercooler et c'est un mélange Air + vapeur d'eau salée qui rentre dans les cylindres et détruit le moteur en quelques centaines d'heures.
(Pour info chez Cummins ils préconisent une réfection de l'intercooler tous les 2 ans pour les refroidis à l'eau de mer)

01 oct. 2015
0

Concernant tes soucis de permis hauturier , tu as avantage à passer ton bateau en pavillon Belge ou Hollandais, tu auras moins de tracasseries administratives (surtout avec une construction amateur) et tu n'auras pas besoin de permis hauturier.

01 oct. 2015
0

Ah oui bonne nouvelle. Mais il me faut quand même un complément de formation

01 oct. 2015
0

Une dernière remarque concernant l'usage de l'epoxy .Les masques protègent peu des risques liés à son application. L'époxy dégage des vapeurs inodores mais Acides qui attaquent les voies respiratoires et surtout les poumons. Il ne faut surtout pas travailler en milieu fermé et beaucoup ventiler (durant la phase liquide)

01 oct. 2015
0

Oui je sais , quand je suis en intérieur j'ai toujours le masque + un extracteur qui vaut ce qu'il vaut , par contre en extérieur et petites quantités des fois je facilite mais je sais que ce n'est pas bon

01 oct. 2015
0

Bonjour, félicitation Manu pour ton beau projet et la somme de travail déjà réalisé. Je n'ai pas de mal à imaginer.
Bravo aussi à la qualité de ce post, ça compense les moments de solitude qui nous guette tous.
Bonne continuation et à ce rencontrer j’espère
Alain

01 oct. 2015
0

Merci Alain

02 oct. 2015
1

J'ai peut être parlé de moteur un peu vite.

Les questions de base : c'est quoi la ou les vitesses de croisière qu'on veut, quelle autonomie, quelle vitesse maxi (ou réserve de puissance). La corse ou les Baléares à 10-11 nœuds ou les antilles à 8 nœuds, c'est pas pareil... Faudra choisir lequel on privilégie.

Parce que là, le D5A 120-1900 au régime qui irait bien (1500t/min, celui du couple maxi), il va consommer 10l/h, et développer vers les 55 cv. 55cv sur une coque de 14, moins de 10 tonnes, avec une bonne hélice, ca va faire au delà de la vitesse de carène. La bonne vitesse pour le moteur = la plus mauvaise vitesse pour la carène : un choix étrange. Et si on se limite à 80-90% de la vitesse de carène choix classique si on veut la plus grande autonomie, la puissance demandée va être tellement faible qu'on va faire fonctionner le moteur hors de sa plage de fonctionnement optimal...

Un autre point. On parle d'un moteur turbo à 20-25 000€. On va pas charger les batteries au mouillage avec ce moteur au ralenti, surtout en injection mécanique. Le premier changement de turbo va rappeler qu'on aurait mieux fait de mettre un groupe électrogène...

02 oct. 2015
0

Peut etre des panneaux solaires pour recharger les batteries ?

02 oct. 201502 oct. 2015
0

Le D5A est atmosphérique pas de turbo sauf erreur de ma part.

Pour la charge effectivement hors navigation , j'envisage autres solutions qui sont prévues, mais pas tout à fait déterminées (ce sera un autre fil de discussion intéressant) .

Groupe électrogène 12 ou 200v ?
Panneaux solaires comme suggéré par @longcours , avec pratiquement 30 m2 de roof inutilisés, doit y avoir de la place.

En me penchant sur la question moi qui croyait avoir des bonnes notions sur l’électricité (j'étais technicien TV dans le temps , j'ai des bonnes bases domestiques et en automobile) et je m’aperçois qu'une bonne installation électrique sur ce type de bateau ce n'est pas à la portée de n'importe qui .

Ceci dit c'est passionnant et hormis les budgets qui sont souvent handicapants les possibilités sont énormes et je suis sûr qu'avec un peu de bon sens on doit pouvoir trouver des compromis économiquement réalisables pour des très bons résultats d'autonomie électrique.

En en abordant ce sujet ceci me fait penser qu'en fait je suis passé outre certains objectifs que je m'étais fixé à savoir la motorisation auxiliaire .

Je m'explique: Au départ je voulais double motorisation pour des raisons de sécurité, ensuite je devais avoir un moteur principal et un autre plus petit sous pont ar en saildrive décalé, puis on a imaginé le concept NANNI (qui n'est toujours pas au point ) avec option électrique en série ou parallèle sur la même ligne d'arbre. Au final entre difficulté de construction, budget hors normes, puis autres et bien, je suis loin de ce que je pensais incontournable en me consolant avec l'idée que si les pêcheurs professionnels n'ont qu'un moteur sur les chalutiers c'est que cela doit suffire.

Par contre du coup l'unique motorisation prend une toute autre importance puisque c'est l'unique possibilité de déplacement , et les aspects sécurité , économie, autonomie, etc, sont loin d'être négligeables

02 oct. 2015
0

Sais pas pourquoi je me suis mis en tête qu'il était atmo. :jelaferme:

T'es sûr? :-(

Je vais pouvoir mettre un autocollant "TURBO" sur le tableau ar :-D

@François , merci, au delà des connaissances n'est pas pédagogue qui veut ... :pouce:

03 oct. 2015
0

Perkins 6 cylindres 6lt 130 cv en atmosphérique à 2500 t/mn

02 oct. 2015
0

Non.
Le volvo D5A est turbo + échangeur.

Pour développer plus de 100cv en atmosphérique, à moins de 3000t/min, il faut au moins 6,5 litres de cylindrée :
www.powertechengines.com[...]02E.pdf

En 4 cylindres, à moins de 3000 t/min, on est à moins de 100cv:
www.powertechengines.com[...]01E.pdf
www.deere.com[...]0_A.pdf

Et bien sur quand il n'y a ni turbo, ni échangeur, on perd en rendement. au moins 15% de consommation en plus pour la même puissance fournie.

03 oct. 2015
0

et le M92B, bon, on passe pas les 100CV, seulement 64Kw à 2400 tours, mais on en est proche, et pour 4.4 litres de cylindrée
et il doit sûrement y en avoir d'autres… par exemple je viens de voir que chez Baudouin, ils ont un 185cv à 2100tours pour 6.75litres…
donc des + de 100cv à 2500 tours maxi et en moins de 6 litres, il doit y en avoir quelques uns (pas pléthore certes, mais quelques uns)

02 oct. 2015
0

Chapeau bas. Qualité du fil, des intervenants, moi qui suis novice en tout, je suis admiratif et envieux devant tant de connaissances et de courage.
la concrétisation d'un projet de vie !
Derrière l'écran , c'est magnifique, j'imagine qu'au quotidien , c'est une autre histoire.
Alors je te souhaite bon courage pour la suite et fais nous rêver en nous tenant informé.

02 oct. 2015
0

Merci, Xavier

02 oct. 2015
0

PapyManu c'est un pseudo, ton vrai nom c'est PapyNoé :-)

02 oct. 2015
0

PapyNoé pffffffff, kesce ki fôpa entendre ..... :heu:

02 oct. 2015
1

Bonjour PapyManu,
Un grand bravo et félicitations pour ton travail, magnifique, superbe, je te souhaite de belles et majestueuses navigations....
Je navigue sur un trawler également, j'ai installé 3 pnx solaire, 750w sous 24v, et led partout, je n'ai plus aucun problème énergétique à bord, en nav ce sont les moteurs qui chargent, au mouillage même par temps gris les panneaux compensent largement, les batteries sont toujours à bloc.

Par contre je n'ai pas de voile, et je te conseillerais de bien réfléchir, car par certaines mer elle peut t'appuyer et limiter le roulis; elle te donnera aussi la catégorie de navigation sup à 200mn d'un abri lors de l'homologation, sinon elle risque d'être limitée par ton autonomie de G-oil.....(c'est ce que je croit, peut être à tord.) des spécialistes pourront surement nous expliquer cela suivant le pavillon que tu prendra.

Pense aussi au chauffage, emplacement en fonction du type retenu, passage des tuyau de fumée....et d'eau des radiateurs si tu en met, je te dit cela car j'ai installé un Dickinson au g-oil l'hivers dernier, et c'était coton car pas prévu....

Tout ce que je te souhaite c'est d'arriver au bout de ton magnifique projet, c'est super......

(ce fil est resté trés courtois et instructif, cela fait également plaisir...)
pierrot.

02 oct. 2015
0

PS j'ai failli commander mon trawler au même endroit que toi (juste la coque) puis ça ne s'est pas fait budget trop serré, mais félicitations je suis certain que ce sont des bons bateaux :pouce:

03 oct. 201516 juin 2020
1

Nous avons cette petite voile à l'avant et notre "monstrueuse gv .
Avec la voile d'avant seule nous avons atteint, vent de travers (une quinzaine de nds max) 3 nds avec une carène très sale, mais dérive haute cela faisait un peu "crabe" avec la dérive sous le vent descendue c'était correct, enfin un cao suffisant pour arriver quelque part ! :langue2:

03 oct. 2015
0

Cela m’intéresse de plus en plus , surtout vu comme ça , le moment venu faut que je vois avec mon architecte , quelle forme et surface je dois monter par rapport aux données du bateau .
Mes roofs seront sur 2 niveaux (timonerie plus haut d'environ 40cms) et l'accès roof, est prévu par l'arrière mais ils me paraissent plus haut que sur ton bateau et celui du salon fera toute la largeur couvrant passe avant et pont arrière du coup je ne sais pas trop comment je peut gérer cette voile. (je suis nulle en voile il va de soit aussi...) :heu:

02 oct. 2015
0

Merci Pierrot.
Normalement on a prévu une catégorie B pour un usage côtier et Mixte , la voile tel qu'elle est prévue me paraît insuffisante, en tant que moyen de déplacement et n'est pas prévue pour ça et 1.300litres de GO on devrait avoir une autonomie d'environ 1.200/1.400 mn donc insuffisant pour prétendre une catégorie supérieure.
(pour le fil faut saluer les intervenants que je remercie au passage )

03 oct. 201516 juin 2020
0

Chiotte!!!!! :-(

www.hisse-et-oh.com[...]_photos

Gros orage + bâche percée = résultat pont mouillé et baille mouillage inondée

J'ai collé tout mon extrudé il ne me manque plus que poncer et faire un ré-agréage résine chargée avant de coller mes peaux extérieures en CP 10 mm qui sont prêtes

Va falloir attendre que j'attende que cela sèche comme il faut

Pour la baille cela m'a permis de vérifier que l'emplacement que j'ai fait pour la pompe de relevage est bon :mdr:

17 sept. 201617 sept. 2016
0

Bonjour à tous voici une mise à jour du lien pour visualiser les photos (les anciens liens sont obsolètes ) construction de mes réservoirs :

bit.ly[...]2d81EPa

Merci d'avance pour vos commentaires et je remercie tous ceux qui jusqu'à présent m'ont beaucoup aidé par leurs conseils et suggestions.

bit.ly[...]2cwHKOY

18 jan. 201916 juin 2020
4

Mise à jour photos du suivi construction plus.google.com[...]/YbbMNF

18 jan. 2019
0

salut papymanu
je viens de découvrir votre chantier,sacré boulot les dernières photo sont superbe,la fin approche , bon courage et bravo.

18 jan. 2019
0

bravo , les finitions on l air nickel , j aurai pas ce courage de finition

20 jan. 2019
1

Je reconnais que je fais mon maximum, cela me prends plus de temps aussi mais c'est plus proche de ce que je voulais comme résultat .

20 jan. 2019
0

Merci

18 jan. 2019
0

joli travail !
y'en a des kms de joint congé ... :lavache:

20 jan. 2019
0

Oui c'est vrai, fût un temps j'avais une petite idée mais depuis j'ai perdu la notion.
Jusqu'à présent tout ce qui est fait on peut dire que c'est structurel , même l'ameublement est construit collé époxy sur la structure. Je crois qu'à la fin il n'y aura que les portes et les tiroirs qui ne seront pas structurels :mdr:

18 jan. 201918 jan. 2019
0

Excellent travail, bravo ! Où l'on voit que toutes les phases ont la qualité de finitions.
Merci de partager tes avancements avec nous.

Tous mes meilleurs voeux pour cette année de construction.

Pour l'électricité je travaille sur un classeur excel qui est en fait un super cahier de câbles où je peux intégrer dans les feuilles de calcul tout ce que je veux (photos, manuels, mémos, etc.) Je prépare donc les repaires en arborescence sur ce cahier (du principal au dernier par spécialités) les spécialités sont des lettres ainsi le câble à comme repaire la racine des conducteurs. ce qui facilite bien les choses en cas de problème.
Le bon repérage c'est la base!
Ne pas faire l'économie sur la qualité des repères, choisir plutôt les plastiques qui s'enfilent sur les conducteurs.
Pour les repérages des câbles eux même on enroule du scotch blanc, on marque au feutre d'électricien et on recouvre de scotch transparent quand on ne trouve pas les gros repères 'bagues".

A chaque coupe de câble on fait la continuité et l'isolement même sur du neuf , ça prend 3minutes mais il suffit d'une fois ???

Vu passer une nouvelle gamme de moteurs chez CAT Plus légers et plus économiques...Disent ils.

20 jan. 2019
0

Merci pour les conseils, c'est vrai que pour l'instant je n'ai fait passer que les lignes d'éclairage et comme toutes les lignes passent dans des gaînes c'est encore facile de repérer les lignes en faisant bouger les fils, mais je dois trouver une méthode de repérage et faire une petite doc pour compléter l'installation afin que n'importe qui puisse intervenir.
Je vais me renseigner pour CAT parce que effectivement à ce stade je n’ai toujours pas de moteur , j'ai l'impression que les motoristes ne se bousculent pas pour travailler avec des chantiers amateurs .

Merci à tous pour vos encouragements.

20 jan. 201920 jan. 2019
1

On préfère utiliser des câbles genre MTH Marine que des fils dans des gaines , bien moins de chance d'avoir des feux de gaines. Nos circuits sont un peut plus chers mais bénéficient des agreements DNV Et veritas puissent- qu'inspirés des navires de commerce d'où nous venons.
Un minimum de boites de jonctions, sinon pour l'électronique. Ce qui ne nécessite que très rarement des interventions en ligne.
Les conducteurs se doivent être impérativement souples.

20 jan. 201920 jan. 2019
0

J'utilise du souple H07RNF en 2x1.5 (pour des éclairages leds, vu les distances et les puissances je sais que c'est surdimensionné) et coté résistance du câble , c'est énorme, j'ai le même dehors qui raccorde mon chantier à la maison et je roule dessus presque tous les jours depuis 4 ans et il est intact .
*
Pour l'instant je n'ai utilisé que du câble gainé qui passe dans des gaînes pour laisser la possibilité de pouvoir remplacer les câbles si besoin, c'est une précaution qui laisse la possibilité de pouvoir retirer la ligne si besoin. Parc contre la ligne en 220V pour la hotte aspirante j'ai dû tirer du HV05 car le H07 en 3x1.5 ne passait pas dans la gaîne de 16mm qui elle mêmes traversent la partie mousse des barrots qui fait 20mm.

20 jan. 201916 juin 2020
2

Pratiquement tous mes barrots de roofs sont composés lamélé apparent en Sipo + lamélé épicéa avec insertion de mousse AIREX T 90 de 20 mm . Cela réduit le poids mais surtout permet de supprimer les points thermiques .

Donc mes gaînes électriques qui traversent les barrots passent dans la mousse et le trou est rempli de SIKAFLEX PRO 11 FC.

24 jan. 2019
0

PappyManu, arrête, tu fais trop bien et si tu continues tu vas faire pleurer nos plus grands chantiers soit disant "PRO".

Encore Bravo :bravo:

Jac

24 jan. 2019
0

C'est tout à fait la remarque que j'ai eu ;)

24 jan. 2019
1

:mdr:

Quand même pas, mais ceci dit pour certaines choses comme les barrots sandwich ,d'après mon archi (c'est son idée..) il ne comprends pas que personne n'y est pensé avant .

20 jan. 2019
1

Voici ce qui doit correspondre au MTH, MTH TH Que nous utilisions :
www.kent-marine.com[...]es.html
L'isolant rouge est gardé pour la sécurité.
C'est une très bonne idée de pouvoir avoir accès aux câbles pour d'éventuelles modifs ou ajouts , placer des repères au point de démontage n'est pas un luxe. Bien séparer les différents courants, pas de tensions différentes dans la même goulotte et surtout pas dans la même gaine. Dans les passages de câbles je laissais des "aiguilles" bout tressé ou 400 Fil à chalut ainsi en cas de passage d'un nouveau câble c'était plus facile. Pour info et pour ne pas être emmerdé à l"arrivée de chaque tableau ou boite garder une longueur de câble égale à une largeur et une longueur de boite. Si tu doit étamer ne pas oublier que la corrosion remonte à plus d'un cm dans l'isolant donc bien faire remonter l'étain par capillarité et refaire une chauffe après refroidissement pour éviter la soudure seiche , elle doit briller.
Pour les connexions , je n'ai jamais eu confiance dans les connexions automatiques préférer les classiques par serrage.
Dessiner son problème c'est le résoudre à moitié!
Ainsi un bon carnet de câble fera déjà l'affaire.
Pour faire simple:
1) Sur le plan synoptique du bateau: aide surtout au câblage, pour tirer les longueurs.
2) Schémas de principe et d'études.
3) Le box to box: de boite à boite ou tableau à boite (sert surtout en intervention rapide) : sur une même feuille sans détails du passage des câbles mais le détail des borniers et repères de connexions + Commentaires fonctions.
Tu comprendras que l'outil adéquat pour une seule unité est le tableur, avec ses sauvegardes externes.
Cdt.

20 jan. 2019
0

je comprends pas bien ce repérage sur un tableau excel ...
un exemple svp ?

20 jan. 2019
1

C"est très simple, du bout du doigt tu as tout ton projet:
Ainsi la première feuille de calcul peut être ton APS Avant projet simplifié sur le quel tu va rentrer ton installation par priorités.
La deuxième feuille peut être le départ du carnet de câble .
La troisième un scan du plan pour les longueurs tirées.
Une autre pour les plans de borniers etc.
Les schémas sont facilités en utilisant les couleurs, plus simples et plus rapides à apprendre.
Grace au interliens faciles à insérer on peut placer des spots (signes) sur les schémas qui ramènent à des détails ou des éclatés de systèmes.
Une autre feuille pour les schémas box to box (écrit plus haut).
Une feuille peut être réservée aux photos, dessins, idées.
L'autre aspect positif est la gestion des coûts , parce que sans une bonne réflexion et surveillance ça glisse très vite.
Je pense que bien des constructeurs amateurs gèrent l'ensemble de leur projet comme ça.

Citation: "je comprends pas bien ce repérage sur un tableau excel ...
un exemple svp ?"
Pour cet exemple je choisis le tableau excel, mais on peut utiliser tout autre ayant les mêmes fonctions.
C'est assez simple si tu conçois ton projet électrique sur le "papier" tu t'obliges un repérage logique qui est sur ton petit portable ou tablette quand tu vas câbler . ton chantier peut s'arrêter, à la reprise tout est plus simple. Savoir que tu peux vite te retrouver avec une centaine de fils en pendouilles.

Une chose, pour aller plus vite on a un temps pour réfléchir et un pour exécuter, je me vois mal à Quatre pattes dans le sombre me poser des questions avant chaque connexion.

Dans le pire des cas si j'ai un souci aux essais, je reviens avec mon carnet de câbles et c'est là ou non seulement le repérage des conducteurs mais celui sur les câbles à l'entrée de la boite ou du tableau est TRES IMPORTANT.

Notez que c'est une très bonne archive quand le bateau naviguera.

24 jan. 201924 jan. 2019
0

Merci pour les liens , en effet pour l'instant je n'ai utilisé que du multiconducteur en 2x1.5
www.kent-marine.com[...]m2.html
*
Mes gaines actuelles sont dédiées uniquement au passage d'un câble c'est juste pour pouvoir remplacer le câble si besoin et offrir une protection supplémentaire .
*
Par la suite j'ai l'intention de séparer les courants alternatif 220v et continu 12 ou 24v ainsi que les différents câbles de capteurs dans la mesure du possible.

Le réperage des conducteurs j'ai l'intention de faire au niveau des tableaux au fil et à mesure du câblage dans un ordre numérique par rapport à l'ordre physique des conducteurs. Il me reste à trouver la méthode de réperage étiquette papier avec du scotch ne m'enchante pas trop.

25 jan. 2019
0

Merci Alain, mais je t'avoue que je ne sais même pas à quoi ça ressemble "boîte linguets pour chiffrage"

24 jan. 2019
0

Salut Manu, hier chez castor, en braderie des boites de linguets pour chiffrage à 1€ au lieu de 17,5 ???? regarde chez toi, sinon j'en ai pour deux A+

21 jan. 2019
0

chapeau l artiste........

25 jan. 2019
0

:pouce:

25 jan. 2019
0

Cela faisait un bout de temps que je n'avais pas été voir... Tu parles d'un boulot de fou! Et du très beau boulot! J'aimerais être capable de couper une seule planche doit un jour lol! Et de pas trop^mal réussir un vernis! Non, franchement c'est une masse de courage de compétence pour un très beau boulot. Je suis bluffé.

28 jan. 2019
0

Merci , le courage est dû en partie à vos encouragements , pour reste évidement tout s'apprend avec de la volonté.
J'avoue que je reste motivé mais il me tarde de le voir se poser sur l'eau

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Groix pointé des chats juillet 2020

Souvenir d'été

  • 4.5 (137)

Groix pointé des chats juillet 2020

novembre 2021