Moteur électrique

Bonjour que pensez-vous du moteur torqeedo 4 rl correspond à un 8cv thermique merci et bonne journée

L'équipage
05 mai 2020
05 mai 2020
0

C'est ce que dis la pub,après il faut comparer la courbe de couple et donc d'abord trouver les données.
Mais 4000W en 12V c'est 300A , et bien sur beaucoup de batteries pour une autonomie d'une heure......que de poids.

05 mai 2020
-2

Juste pour info:

-une batterie lithium ses 100w/heures par kg

-1 litre essence soit environ 1kg ses 10kw

  • aucune batterie ( sauf nucléaire) ne pourras déclassé les carburant fossile en autonomie

-Ne pas oublier que le rendement d’un moteur électrique est dans les 80-90% en moyenne et que un moteur thermique sont à 30-40% en moyennes.

  • les centrales nucléaires ont un rendement de 30% donc 70% de perte.... pas très ecolo tous ça finalement alors vivent le thermiques ;)

  • mon pote a vendu sont toqueedo car l’autonomie le saouler avec toute ses batterie ( petit annexes de 3M)

14 mai 2020
4

Si je comprends bien, il n'y a que l'autonomie qui compte pour vous ?
Vous faites de l'exploration ?

Dans ce cas je comprends !

Mais en général les gens font de courts trajets, entre leur mouillage et la côte et retour, et dans ce cas, ils n'ont pas besoin de beaucoup d'autonomie.

24 jan. 2021
1

"Nous avons quitté l'age de pierre non pas par manque de pierre. Nous quitterons le pétrole non par manque de pétrole..." mais parce que nous trouverons rapidement que l'électrique, c'est mieux... dans plein de domaines.
En l'occurence, pour un petit moteur annexe, dans 95% des situations, ce dernier peut très facilement être électrique.

25 jan. 2021
1

Mouais, histoire de faire exploser les besoins en électricités alors qu'on ne parvient pas à satisfaire les besoins électriques actuels sans avoir recours à des centrales au charbon et au fuel lourd.

Bref, beaucoup de démagogie qui ne profite qu'à une petite minotirté

05 mai 2020
0

C'est du 48V donc dans les 80A de conso à pleine puissance.

05 mai 2020
2

Intéressant !
Je suis tombé sur la présentation de ce moteur :
www.torqeedo.com[...]00.html

Il y est écrit :
"Puissance au moteur 4.000 W, puissance de propulsion équivalente à un hors-bord à essence de 8 CV"

J'aimerais savoir comment on peut légalement écrire ça car 4kW ça fait 5,4cv et non 8cv.
Alors probablement que dans la plage d'utilisation habituelle d'un thermique de 8cv, on se limite à un couple développé similaire à celui du torqueedo. Mais si on va par là on peut dire n'importe quoi. La puissance du moteur d'une twingo est aussi probablement équivalente à celle d'une Ferrari conduite en ville.

05 mai 2020
0

Ils comparent la poussée de moteurs de technologie différente.

05 mai 2020
0

Si c'est sur le rendement de l'helice qu'ils gagnent suffisamment pour pousser autant qu'un moteur de 8cv avec un moteur de seulement 5,4cv, alors bravo aux ingés qui ont dessiné l'helice.

07 mai 2020
1

Sur un moteur thermique, la puissance annoncée est celle du moteur, et non à l'hélice.
On peut mettre de belles décalcomanies, seul le dynamomètre fait foi lorsqu'on calcule la traction.

07 mai 2020
0

Red sky, relis ce qui est écrit plus plus haut. C'est bien les puissances au moteur qui sont indiquées.
Explique-moi comment tu fais pour avoir autant de traction avec un moteur de 5,4ch qu'avec un moteur de 8ch.

07 mai 2020
2

Démontez un hors-bord électrique et un thermique, ça va vous sauter aux yeux.

07 mai 2020
0

On irait plus vite si tu t'expliquais.
Tu penses au rendement du renvoi d'angle sur un thermique ?
Alors si on a 8ch au moteur, en comptant un rendement de transmission de 95%, ça fait 7,6ch à l'arbre d'hélice. Toujours bien plus que les 5,4 de l'électrique.

24 mai 2020
0

ton v12 ferrari consomme autant au ralenti au feu rouge que ta twingo à 50km/h ,pourquoi les moteurs modernes on des cylindres en moins ,avec l'électronique on a diminué d'un tiers le nombre de pièces en mouvement dans les moteurs .
un monocylindre 2t à injection directe électronique c'est ce qui à le meilleur rendement ,mais ce n'est pas confortable surtout si c'est un longue course et qu'il tourne lentement avec un gros volant d'inertie .
alain

23 jan. 2021
0

ben oui, 1 CV = 736 W

05 mai 2020
6

@ Vitalis et à tous,

La comparaison sur l'autonomie est totalement faussée.

On utilise pas un moteur électrique sur une annexe comme un moteur thermique.

J'affirme qu'avec mon moteur électrique j'ai une meilleur autonomie qu'avec un moteur essence, puisque j'ai une autonomie ... illimitée alors qu'avec un thermique il faudrait bien aller acheter de l'essence de temps en temps.

Il ne faut pas comparer l'essence avec la batterie mais avec la batterie et le soleil.

J'ai une batterie en fonctionnement et une en charge à partir du soleil donc illimité, je peux recharger quand je veux et je n'ai jamais besoin de ravitailler.

Il faut penser autrement, les anglais disent "think out of the box"...

Cela dit, désolé, je ne connais pas le Torqeedo en question, donc je n'ai pas la réponse à la question...

05 mai 2020
-1

Salut now

Je ne comprend pas :

«On utilise pas un moteur électrique sur une annexe comme un moteur thermique » si le but ses de faire uniquement 5 miles avec un moteur électrique et de faire 15 miles en thermique pour un même poids final, l’électrique n’a aucun intérêt.

Je suis étonné que tu a une autonomie illimitée avec un électrique ( enfin si c’est illimités mais faut 10 jour pour faire 5 miles, il n’y a plus d’intérêt non plus).

La comparaison c’est l’énergie de propulsion est donc le poids/kw ( essences vs batterie) et le rendement de chaque technologie

Cela veut dire qu’on arriveras jamais à une équivalence entre le thermique et l’électrique sur le temps et la durée.

05 mai 202005 mai 2020
8

Quand je dis "autonomie illimitée", ça veut dire que pour un usage quotidien en croisière je ne manque jamais d'énergie et je suis autonome pour faire le plein autant de fois que nécessaire, ce qui n'est pas le cas avec de l'essence.

J'ai testé sur 4 semaines à 6 personnes donc plusieurs voyages par jour, sans jamais aller au port donc sans brancher le bateau au secteur, parfois à 6 dans l'annexe avec les courses, (oui c'est un peu serré sur une AX3, mais ça le fait) et on a jamais manqué d'énergie pour l'annexe, je n'ai jamais eu à limiter son usage ni l'usage de l'électricité à bord (frigo en marche par grosse chaleur, pilote, etc, etc, ).

Et je suis du genre à dépasser très largement la limite des 300 m du bateau avec l'annexe.
On part parfois en exploration avec l'annexe (c'est vrai que dans ce cas la on est pas pressé, on va doucement, on explore quoi). Il m'est arrivé de prendre les 2 batteries au cas ou, mais je n'ai jamais eu besoin d'en changer en route.
Pareil, je prends toujours les rames au cas ou mais pas eu encore besoin, sauf un jour ou j'ai cassé la goupille de l'hélice en la cognant, mais rien à voir avec l'énergie, ça aurait été pareil avec un thermique.

Et quand je rentre à bord, je branche et ça se recharge (si je veux repartir tout de suite, je prends la deuxième batterie) je n'ai jamais besoin d'aller à terre remplir un bidon d'essence. Donc au contraire, même dans un coin reculé tu reste autonome alors qu'avec un thermique il faudrait stocker de l'essence ou bien retourner à la civilisation pour faire le plein. Donc la encore avantage à l'électrique.

Je parle de ça en été, je n'ai pas testé la croisière en hiver, je ne fais que des navs assez courte l'hiver donc moins de mouillages.

Je ne comprends pas pourquoi tu dis "si il faut 10 jours pour faire 5 miles? et pourquoi donc?
On va peut être un peu moins vite avec un petit électrique, mais il pousse mon annexe quand même à plus de trois noeuds ce qui est largement suffisant. En fait c'est vrai, il ne faut pas être un excité de la poignée de gaz avec un électrique, mais bon, c'est pas vraiment la philosophie. Et seul dans l'annexe, si j’accélère à fond l'avant se soulève mais bon je vois pas l’intérêt.

Et encore je ne parle pas de la fiabilité infiniment meilleure, ni de l'agrément très supérieur, ni de l'absence d'odeur, ni de la facilité de rangement, ni du reste ...

Il y a peut être quelques cas particuliers ou un thermique à sa place sur une annexe, mais pour la plus part des usages en croisière, l’électrique est très largement supérieur pour une annexe.

La seule chose qui est embêtante, c'est que ça n'est pas encore suffisant pour remplacer le diesel du bateau car le coût pour avoir une bonne installation en électrique est prohibitif et l'autonomie pas encore assez bonne, mais ça viendra...

07 mai 2020
-4

Now

Pour moi une annexe peut servir à tracté mon bateau de 23t, faire de la boue, du ski, de la balade, de la vitesse (60km/h pour 13l) Organe de sécurité qui doit être performante, il est claire que ca fait du bruit quand ça tourne (uniquement a fond, au ralentis pratiquement pas) tous les moteur électrique sont encore trop jeune sur le marché pour connaître vraiment le fiabilités dans les conditions d’utilisation soutenu, quand au thermique cela n’est plus a prouver ... après chacun voit midi à ça porte ( mon annexe est celle de ma photo de profile)

Marie jade

Dans ce cas si vraiment du mouillage à la terre sans être très loin, je te conseille la godille ( aucun bruit,économique, fiable , t’entretiens la forme physique et c’est gratuit du début à la fin)

Une dernière différence ultime c’est qu’un moteur thermique s’écoute est on sais si quelque chose ne va pas contrairement à l’électrique où il s’arrêtera net et tu ne pourras rien faire! Quand on a une technologie à propulsion il ne faut pas regarde juste quand ça fonctionne, il faut aussi regarder quand il y a une panne et ce que on peut faire avec...

07 mai 202007 mai 2020
0

Vitalis, assez d'accord avec toi.
Il faut tout de même bien reconnaître que les hors-bord électriques sont beaucoup plus fiables que les thermiques tout en ne demandant quasiment pas d'entretien. Par contre en effet, un thermique qui tombe en panne on peut quasi toujours le réparer soi-même à bord alors qu'un électrique...

Après dans toutes les utilisations de l'annexe que tu cites c'est sûr que pour ce que toi tu attends de ton annexe, l'électrique ne convient pas mais je comprends tout à fait qu'il convienne à beaucoup de monde.
Sur la question de pouvoir tracter le bateau, Tom Cunliffe a tracté son bateau de 10t avec un petit thermique de 2,5ch. Du coup en termes de puissance (à voir l'autonomie par contre), il semble tout à fait possible de tracter son bateau avec une annexe électrique en cas de panne du moteur in-board.

07 mai 2020
3

pour pouvoir écouter un moteur thermique, encore faut-il qu'il veuille démarrer...

07 mai 2020
1

Merci Now pour ton post,
il a réussi à me faire changer d'avis sur les annexes électriques.
Bon, après reste la question de la durée maximum où l'on peut vouloir utiliser son moteur d'affilé... Si on veut remonter toute une rivière en annexe par exemple. (mais faut reconnaître que c'est un projet inhabituel :D)

06 mai 2020
5

Bonjour

Assez d''accord avec Now.
En Polynésie on voit que beaucoup de navigateurs se servent de l'annexe essentiellement entre le mouillage et la terre, rarement éloignée.
Et là, l'électrique prend tout son sens.
Pas d'odeur d'essence, de mélange à faire, le moteur peut être stocké à l'intérieur, pratiquement aucun entretien.
Et l'absence de bruit est un sacré plus pour ne pas casser les oreilles à tout le voisinage (et à soi-même, vos oreilles apprécieront).
Et si vous avez des panneaux solaires, recharge à l'infini ou presque.
Quant au moteur thermique laissé quelques temps sans tourner, combien de fois voyons nous des pauvres gars tirer comme des fous sur la ficelle avant d'entendre le doux bruit (de crécelle) du bazar qui démarre, ou en train de démonter le carbu ou les bougies pour espérer aller chercher leur baguette le matin.

07 mai 2020
1

Torqueedo est la marque la plus connue en moteur électrique.
Ils ont eu de réels problèmes de fiabilité et de SAV au début.
Cela semble réglé, mais cette société a les produits les plus chers du marché.

Ce 4R parait prometteur, avec sa batterie dédiée, mais à quel cout !!!

07 mai 2020
1

Bonjour

Torqeedo est effectivement la plus connue.
Mais d'autres marques sont en train d'émerger, Aquamot en AUtriche ou le prometteur E-Propulsion (HongKong ou Taiwan je crois)
On peut penser que la concurrence va créer de l'émulation.
J'ai une annexe avec un 15 cv Mercury qui fait 40 kgs, que je dois régulièrement faire fonctionner sous peine de risquer de ne pas pouvoir démarrer quand j'en ai besoin. Veiller aussi à avoir du mélange frais, et en quantité nécessaire.
Et donc l'alternative électrique me paraît crédible, sûr que je n'aurai pas les performances d'un "gros" moteur que je peux toujours garder sur le balcon arrière en cas de besoin.
Mais pour aller à terre faire des courses ou descendre au bar du coin, ça me semble très bien.
Mon bateau est stationné dans une marina où je vois beaucoup de bateaux étrangers de passage, quand j'en vois un avec un moteur électrique, je vais discuter avec eux. Tous sans exception (jusqu'à présent) me confirment qu'ils ne reviendront pas au thermique.
Les seuls points négatifs sont effectivement une fiabilité moindre constatée sur les anciens Torqeedo qui semble avoir été améliorée sur les récents.
@vitalis, quitte à faire du sport pour me réveiller, je préfère plonger dans le lagon que faire de la godille! Sans compter qu'une godille efficace, c'est long et ça prend beaucoup de place dans une annexe de 2.70 mètres.

07 mai 2020
-5

Re-bonjour Marie jade

Je cite :

« J'ai une annexe avec un 15 cv Mercury qui fait 40 kgs, que je dois régulièrement faire fonctionner sous peine de risquer de ne pas pouvoir démarrer quand j'en ai besoin. Veiller aussi à avoir du mélange frais, et en quantité nécessaire »

Prend un deux temps il seras moins lourd aussi bien en poids que en entretient, prend le en autolube et plus besoin de mélange il le feras tous seul sans souiller l’essence dans la nourrice

Tu cite aussi:

« Mon bateau est stationné dans une marina où je vois beaucoup de bateaux étrangers de passage, quand j'en vois un avec un moteur électrique, je vais discuter avec eux. Tous sans exception (jusqu'à présent) me confirment qu'ils ne reviendront pas au thermique »

Je connais pas mal de mec à Monaco et il on tous acheter le torqueedo car c’est la mode... ( quand t’es pas à 10 000 euros prêt) maintenant il rachète des moteur thermique, mon pote me dit qu’il ce sont tous fait avoir avec cette merde, ça avance pas, l’autonomie est ridicule bref il le garde pour quand viendras la revente du bateau c’est de dire vous avez vus vous avez un moteur Torqueedo électrique....

Bref celui qui achète un torqueedo ne te diras jamais qu’il c’est fait avoir parce qu’il l’a acheté cher... mais faut avoue quand même que pour faire joujou dans la Marina pour les enfants c’est top de cher top vraiment!!!

La godille c’est Écolo !! En plus ça flotte et ça fait même du feu ;) ça sert de matraque, tu t’aille le bout et tu peut chasser avec !!! Bref le bâton de bois a encore des millénaire devant lui. L’une de mes copine s’appellera Marie jade...ça c’est pas bien finis cette histoire... espérons que on auras plus de chance 😘

08 mai 2020
4

Bonjour

Mon moteur est déjà un 2 temps, mais votre conseil de passer au 2 temps me laisse rêveur, en ces temps d'écologisme où ce type de moteur est de plus en plus banni des plans d'eau à cause de leurs rejets polluants.
De plus, cela ne réglerait pas le problème des odeurs d'essence ou de l'entretien.
Ceci posé, j'évoque simplement l'idée que les gens que j'ai rencontré dans nos lagons, sont satisfaits de leurs choix, en tous cas l'exprime ainsi.
Je ne vois pas pourquoi il serait plus douteux de les écouter que de prendre en compte l'avis des plaisanciers de Monaco qui diraient l'inverse.
L'usage n'est pas du tout le même, nombre de ces gens ont de l'énergie électrique à profusion avec des panneaux solaires entre autres, et trouvent que leurs moteurs électriques leur rend le service qu'ils attendent.
Et à les écouter, je trouve ça plutôt convainquant.

14 mai 2020
2

Marie-Jade, "en ces temps d'écologisme", je pense qu'il est sage aussi de se poser la question du coût environnemental et sociétal d'un moteur électrique et surtout de ses batteries lithium.
Cher, fragile (comme dit plus bas un thermique qui passe à la baille se répare, pas sur pour le moteur électrique). Le lithium est polluant, polluant à extraire et lors de la production des batteries, et je ne parle même pas de l'exploitation des jeunes(voire très jeunes) ouvriers/esclaves. Et le vrai geste écolo, c'est d'utiliser raisonnablement quelque chose qui existe déjà plutôt que d'acheter du neuf pour l'utiliser intensivement, même si ce neuf est peint en vert pour faire croire que c'est bon pour la planète.
En terme de coût pour la planète, le 2temps d'occasion comparé au torqueedo c'est peanuts.
Le vrai geste écologique, c'est l'auguste mouvement du marin qui godille...

08 mai 2020
0

Pas certain que les comportements d'achat de gens qui ont de l'argent à jeter par la fenêtre soit instructif en quoi que soi (en bien ou en mal)

Évidemment, un hb électrique est moins puissant qu'un thermique, et la communication où ils se permettent de multiplier arbitrairement la puissance par 2 ou 3 mériterait des procès pour pub mensongère...
Mais cela ne retire pas à ces solutions leur intérêt.

08 mai 202008 mai 2020
-5

Peuwi,

Une personnes qui a de l’argent aime les choses qui fonctionnent bien et veulent ne pas être emerder, il sont exigeant et les 1 er a vouloir avant les autres, c’est aussi les 1 er à savoir si ça fonctionne bien, il n’ont pas de honte à dire que c’est de la merde. Le mec qui achète du caviar à 1000 euros le pots te diras jamais que les œuf de morue à 2 euros le pot est finalement meilleur !!!

Totalement d’accord avec toi pour la triche qu’il font par rapport au moteur thermique... il invente des ch en plus des fois

08 mai 2020
0

Au sujet des chevaux inventés, Red sky semblait avoir une explication un peu plus haut dans le fil. S'il voulait bien revenir pour expliquer plutôt que de parler par énigmes ça éclairerait peut-être un peu le sujet.

08 mai 2020
1

je vous la fait en anglais, puis qu'en français ça ne semble pas compris:
Comparable combustion outboards (propulsive power) in HP

08 mai 2020
1

Bon moi j'abandonne ! A quelqu'un d'autre de prendre la suite si ça intéresse quelqu'un. Bon courage !

08 mai 2020
-3

propulsion, traction, Nm, dynamomètre, ce sont des mots qui vous sont familiers ?
Je ne vais poursuivre l'explication, ça va être laborieux.

08 mai 2020
-3

Red

Les teste qu’il font ses comme BMW qui disais ses moteur non polluant.... tous des mitos sauf si toi personnellement tu a fait le teste et là je ne conteste pas...

14 mai 202014 mai 2020
0

Je trouvais le principe du moteur électrique sympa jusqu'à ce que je voie les tarifs.
Si j'ai bien lu, le Torqeedo coûte 3500 € le moteur plus 5000 € la batterie !
Now nous dit posséder 2 batteries, soit 13500 € le tout, soit l'équivalent du prix de 10 moteurs HB Suzuki 6cv (1239 € chez Ruedelam...).
On frise la crise de démence !

14 mai 2020
5

monoa, je n'ai jamais dis que j'avais du Torqeedo!

J'ai un Minnkotta avec deux batteries le tout à du coûter le même prix qu'un thermique (Je n connais pas vraiment le prix des thermiques en fait)

370 euros le moteur et 250 euros la batterie. (le prix des batteries ont du baisser depuis mon achat il y a quelques années) ça fait donc environ 620 euros l'ensemble et j'y ai ajouter une deuxième batterie pour le confort, donc en tout 870 euros pour un ensemble bien supérieur à l'usage à un thermique et d'un coût à l'usage très inférieur (plus fiable, pas de révisions, pas d'essence, pas de panne)

Faudrait voir à pas colporter des idées fausses sans savoir, c'est ça qui frise la démence, tous ceux qui parlent sans savoir...

Et pour info le lithium est recyclable à 99%.

14 mai 2020
-5

Monoa l’électrique c’est une mode:

-Ça pollue pas ( vraiment entre guillemets )

-Ça fait pas de bruit ( ça c’est vrais !!)

-C’est plus léger (le moteur oui mais les batteries pèse un bras mort si on veut de l’autonomie)

-c’est la classe ( pas sûr mais bon )

-la fiabilité ( pas sûr encore une fois)

Petit teste simple, mon moteur thermique tombe à l’eau à 5 m de profondeur pendant 24h, sans l’aide de personnes je me débrouille et il redémarrera avec une caisse à outils standard au mouillage, quand est t’il d’un moteur électrique ? Si mon jerricans d’essences tombe à l’eau, je vire mais 20 ou 30 litres d’essences ( coûte de 40-50 euros) Je re balance de l’essence est c’est bon, je fait tomber ma batterie dans l’eau = dead !!! Donc 5000 euros poubelles !! Moi y a pas photos, le thermique à ça place dans le bateau et pour très longtemps...

  • les performances sont discutables

-le prix n’est pas justifié du moteur électrique à part que tu paye bêtement une nouvelle technologie qui reste un jouer pour enfants de 5 à 10 ans...

14 mai 202014 mai 2020
6

Encore un qui parle sans savoir.

LA plus part des moteurs thermiques qui tombent à l'eau sont très difficiles à remettre en route et posent ensuite des soucis si tout n'est pas fait rapidement et la plus part des gens ne savent pas ce qu'il faut faire. IL n'y a qu'a voir les fils sur H&O... sans compter tous ceux qui mettent leur moteurs à la poubelle sans avoir posté sur H&O.

Mon moteur électrique est tombé dans l'eau. Il est reparti immédiatement après repêchage sans rien faire de particulier. Je l'ai juste rincé vite fait à la douchette pour le connecteur.
Pour la simple et bonne raison, que le moteur lui même est étanche (vu qu'il est tout le temps dans l'eau en utilisation) et que l'électronique aussi est étanche.

Pour le coût, encore une fois un qui parle sans savoir Batterie à l'eau = 5000 euros ? mais vous aller arrêter quand vos délires? voir ma réponse à monoa ...

Quand au jouet pour enfant, tous ceux qui s’escriment sur leur ficelle en se faisant engueuler par leur équipage qui attends de pouvoir embarquer avant de partir dans un bruit et un nuage de fumée puant, et tous ceux que j'ai remorqué avec mon jouet électrique pour enfant auraient bien aimés avoir le même...

Je vous laisse à vos certitude d'un autre age. 😉

14 mai 202014 mai 2020
-5

Salut now,

Voici le lien d’une bonne batterie :
www.torqeedo.com[...]00.html donc une batterie qui tombe à l’eau est morte ( brancher le + au - fait le même effets que dans l’eau, la batterie gonfle ou explose ou ce détériore à 100%) IP 67 ( étanche au poussière et à 1 m dans l’eau pendant 30 mn Max.. a 2 m c’est finis !!)

Oui si tu achète une batterie plomb de 50ah, tu en a pour 40 euros est ça dure 1 mn est encore... L’objectif c’était d’avoir de l’autonomie autant qu’un thermique..

Encore un qui parle sans savoirs... malheureusement te renseigner ne fait peut être pas partie de tes compétences.... mais moi si!

Un moteur thermique qui tombe à l’eau n’est pas un problème ( c’est claire que si ça fait quelque années, il mort!! Mais 1 semaines dans l’eau il ne craint pas grand chose à part tous démonter pour nettoyer et lubrifier !!) bon nombres de moteur tomber à l’eau retourne parfaitement après.. par contre ce qui est vrais c’est que une fois sortie de l’eau il faut le remette en état dans les 24-48h Max pour éviter la rouille !!

Juste pour informations, la pollution n’est pas forcément quelques chose que l’on voit....

14 mai 2020
5

pfffff, c'est pénible cette mauvaise foi ...

J'ai des batteries 40AH LifePO 4, pas une plomb 50AH ...

une fois sortie de l’eau il faut le remette en état dans les 24-48h Max pour éviter la rouille !!

Voila ! il faut le remettre en état ... avec un moteur électrique, pas besoin de remise en état, tu repars aussi sec.

Oui, si la batterie tombe à l'eau elle n'aime pas, mais bon, les miennes ne sont pas intégrées au moteur, donc quand mon moteur est tombé à l'eau, il n'y a eu AUCUNE conséquence, ce qui n'est JAMAIS le cas avec un moteur thermique qui tomberais à l'eau.

Bon, ça ne sert à rien de continuer à discuter avec quelqu'un qui de toutes façons ne cherche qu'a avancer ces idées pré-conçues sans aucune objectivité. A t'entendre tu n'as jamais eu de moteur électrique. Moi j'ai eu un thermique avant l'électrique et pour une annexe je peux comparer objectivement. J'ai d'ailleurs effectué des mesures objectives quand j'ai acheté mon moteur pour connaitre la consommation réelle et l'autonomie, je ne me contente pas de répéter des "on dis"

14 mai 2020
-5

Now,

je vient de démonter que tu te trompe et maintenant tu joue la carte de « idée préconçue, je suis objectif moi etec.... »

Donc je vais reprendre un détaille qui t’a échappé:

Le seul avantage d’un moteur électrique est sont silence, pour les reste le moteur thermique est mieux de loin !!!! Ça c’est d’être objectif !!!

14 mai 2020
5

Vitalis,

Tu n'as rien démonter (ni démontré) du tout, ça n'est pas parce que tu avance un argument que c'est la vérité surtout que tu prends exprès des exemples à coté de la plaque...

Bref, reste bien dans tes certitudes d'un autre age, ça n'est pas grave.

14 mai 2020
-4

Now,

Justement je suis jeunes est j’aime les nouvelle technologie mais il faut être réaliste !! Si les moteur électrique serais efficace, tous les pêcheurs en serais équipés, l’électricité c’est bien pour rester dans la Marina à cause de sont autonomie qui d’ailleurs a un ennemi de taille que même tesla lui même n’arrive pas à contrer... c’est le froid et les forte chaleur!!! Aïe encore de l’autonomie réduite... mais tu a raison je n’est pas fait les teste mais tesla oui!! D’ailleurs ce sont des problèmes bien connue qui n’ont plus besoin d’être démontré...

Je te le répète, le moteur électrique n’a que l’avantage d’être silencieux sinon les reste c’est de la daube ( pour le moment) mais essaie de trouver des arguments valable car pour l’instant je n’en voit aucun de ta part contrairement au mien qui sont dit et re-dit et prouvé....

14 mai 202014 mai 2020
5

Encore de la mauvaise foi? Ou juste du mal à suivre une conversation logique?
On parle de moteur électrique D'ANNEXE (en tous cas de faible puissance), pas de moteur électrique pour chalutier ...

Tu est peut être jeune, mais tu as du mal à garder une logique et tu pars dans tous les sens juste pour essayer d'avoir raison. ça viendra, ou pas, avec la maturité...

Bon, c'est pas une discussion, c'est une mascarade. On va arrêter la.

15 mai 202015 mai 2020
-3

Non justement, qui peut le plus peut le moins, c’est un dicton que tu devrais connaître avec ton âge, une annexe n’est pas forcément de faible puissance, la mienne fait 50 ch pour mon bateau de 15m.Pour un yacht de 100 m, l’annexe peut être un bateau de 15m!!

24 jan. 2021
2

@Vitalis : Tu as surement raison, si tu le crois, donc surtout ne change pas. Garde précieusement ce moteur qui te convient.
De mon coté, la transition à l'électrique a commencé il y a 10 ans, avec une première voiture, puis une seconde... je viens de virer mon moteur "fumant" d'annexe et le prochain sera électrique. C'est comme ça, c'est écrit et la messe est dite pour le pétrole de loisir. Je fais avec, à mon rythme, sans attendre le dernier moment et sans douleur. Ah, pardon, j'oubliais l'essentiel...
Je le fait parce que je trouve ça mieux (entretien, coût, usage, confort), mais c'est parfaitement subjectif.

14 mai 2020
2

Comme le moteur électrique est plus léger moins encombrant, moins de risque de tomber à l eau;-)

25 jan. 2021
2

De mon coté j'adore le raisonnement;

"mon moteur thermique tombe à l’eau à 5 m de profondeur pendant 24h, sans l’aide de personnes je me débrouille et il redémarrera avec une caisse à outils standard au mouillage, quand est t’il d’un moteur électrique ?

1/je n'ai jamais de ma vie fait tomber un moteur à l'eau, ni les miens ni ceux des bateaux de sécu que j'utilise à notre base nautique.
2/Le nombre de fils qui essaient de sauver un moteur tombé à l'eau sur hisse-et -oh démontrent que c'est pas gagné lorsque cela arrive.

14 mai 2020
2

De ma compréhension, la comparaison thermique électrique prend en compte la combinaison moteur+hélice.

Principe de base, la puissance est le produit du couple par la vitesse de rotation.

En gros, le couple requis par une hélice augmente avec sa vitesse de rotation (augmentation au carré de la puissance absorbée par l'hélice en fonction de son RPM)

Le pic du couple pour un moteur thermique est autour du mi-regime, il a tendance à baisser ensuite.
Sur un électrique, il est plus constant.

La difficulté est d'adapter l'hélice au moteur (trop de couple et le moteur ne peut prendre de rpm donc pas de puissance, pas assez de couple, rpms ok mais puissance faible car faible couple)

La principale différence que je vois, c'est qu'en dehors du point d'équilibre couple rpm (normalement proche du plein régime), il y a une grosse sous utilisation de la puissance d'un moteur thermique par l'hélice (une grande partie du couple produit n'est pas utilisé)

Sur un moteur électrique, c plus simple, le couple produit (et la conso en A) s'adapte à l'hélice à chaque instant, jusqu'à saturer à son couple max.

Donc en utilisation mi régime (sans être à fond) un 10 CV thermique combiné à l'hélice sort sans doute 2-3 CV et même a fond' l'hélice étant souvent mal adaptée, elle ne va absorbée au mieux que 5-6 CV...

14 mai 2020
2

Bonjour Bodi, merci pour cette réflexion.
C'est un peu extrapolé mais les seules courbes de couple que j'ai pu trouver rapidement sur internet sont celles de moteurs essence de voitures. On note que le couple max est atteint quand le moteur développe environ 75% de la puissance max.
Si je me souviens bien de mes cours, une hélice est optimisée pour donner son rendement maximum (fonction également du bateau lui-même) pour la vitesse de rotation du moteur qui correspond à son couple max (régime où le rendement moteur est le meilleur, soit le régime de croisière).
Donc à priori, un hors-bord de 8cv (équivalent thermique au moteur Torqueedo d'après la pub) donne son couple max quand il développe 6cv. Moins les 95% de rendement de transmission (qu'il n'y a pas sur le Torqueedo, j'imagine que le moteur est juste devant l'hélice), ça donne 5,7cv à l'arbre d'hélice quand le moteur développe son couple max. Ça colle avec les 5,4 cv (4kW) produits par le Torqueedo.
En résumé, si on suit ce principe, la pub devrait être "puissance du moteur électrique équivalente à celle d'un thermique de 8cv à son régime de couple max".

Le souci c'est que alors que l'électrique est à fond, le thermique il lui reste encore 1,9cv en reserve (8cv x 95% -5,7cv). Si on ouvre à fond sur le thermique, le moteur perdra en rendement, l'hélice aussi, mais il ira malgré tout plus vite que l'électrique. Donc malgré la pub et tous les avantages de l'électrique, une annexe avec un Torqueedo de 4kW n'ira jamais aussi vite qu'avec un thermique (ou même un autre électrique) de 8cv contrairement à ce que veut faire croire la pub.

14 mai 202014 mai 2020
2

Non le moteur thermique est aussi à fond (ie il ne pourra pas sortir plus de W) pour une hélice adaptée à 75%, car l'hélice a besoin de plus de couple pour tourner plus vite, hors le couple produit par le moteur diminue ensuite...

Bref les propriétés de couple d'une hélice et d'un moteur thermique font que les 2 s'accordent difficilement et le résultat à l'hélice est en général dans nos montages assez dégradé par rapport à la puissance max du moteur. Par principe, un moteur électrique s'adapte beaucoup plus facilement aux propriétés de l'hélice.

14 mai 2020
0

Non, si le bateau n'est pas surchargé et si un moteur de 8cv et son hélice sont adaptés à celui-ci, le moteur doit pouvoir atteindre son régime max et donc sa puissance max. Dans mon post plus haut il est question du régime de couple max, juste le régime auquel le couple max peut être développé si on charge le moteur à 100% en tournant la poignée. Avec le bateau à vitesse constante correspondant au régime moteur de couple max (pas au couple max mais au régime de couple max), on peut encore accélérer jusqu'à ce que le moteur arrive à son régime max et produise sa puissance max, soit 7,6cv (8cv x rendement transmission de 95%).

On aura beau tortiller tout ça dans tous les sens, plus on a un moteur puissant et plus on peut faire aller vite un bateau, peu importe que le moteur soit électrique ou thermique. Un même bateau ira plus vite avec un thermique de 8cv plutôt qu'avec un électrique de 5,4cv. De même qu'un bateau ira plus vite avec un électrique de 8cv plutôt qu'avec un thermique de 5,4cv.

Si je n'avais pas déjà un thermique pour mon annexe je pourrais être intéressé pour acheter un électrique (à un prix raisonnable), je n'ai rien contre. Par contre je trouve que les équivalences donnés par Torqueedo sont de la publicité mensongère.

25 jan. 2021
0

Si tu veux faire de la vitesse, mets 3x400cv sur ton zodiac, il ira peut être plus vite
;-)

14 mai 2020
1

Excuse moi Bodi, mais j'ai rien compris à ta théorie !

A NOW : Ne te vexes pas, j'ai parlé de Torqeedo parce que quelqu'un l'avait mentionné plus haut.
Je ne suis pas anti HB élec, je suis même en train de me poser la question si je franchis éventuellement le pas.
Pour l'instant, j'ai un 6 cv Suzuki qui est quasiment neuf et qui démarre parfaitement.
C'est un moteur 4 Temps, très silencieux avec un bon couple, mais c'est assez lourd lorsqu'il s'agit de le descendre dans l'annexe. Heureusement que mon voilier possède une jupe.
Il est vrai qu'un moteur plus léger et qui démarre instantanément est intéressant à condition que le poids de la batterie ne compense pas la légèreté du moteur et que l'on puisse avoir une autonomie d'environ 30 à 45 minutes (je dépasse rarement ce temps de fonctionnement avec mon annexe).

NOW, quel est ton retour d'expérience sur le poids (batterie comprise) et l'autonomie ?

14 mai 202014 mai 2020
2

quel est ton retour d'expérience sur le poids (batterie comprise) et l'autonomie ?

Mon moteur est loin d'être équivalent à un 6cv. Plutôt équivalent à un 2,5 ou 3,5 (c'est ce que j'ai remplacé)

En utilisation normale, mon autonomie est d'environ deux heures par batterie avec une batterie LifePo de 40AH qui pèse 8kg.
C'est bien sur variable en fonction de ta douceur avec la pognée d'accélération, si tu est toujours à fond, ça fait environ une heure. (Selon la consommation réellement mesurée, pas selon un catalogue)

Le moteur doit peser environ 12 kg ? je l'ai jamais pesé, faudrait voir sur la fiche technique, mais je le porte facilement d'une main en l'attrapant par l'arbre.
Il pousse mon AX4 (pas l'idéal elle n'a pas de quille gonflable) avec 6 personnes à bord plus les courses (la encore c'est du réel pas du "on dis" )

Je préfère la batterie séparée, car c'est plus facile à manipuler je trouve.

J'ai fais un système de protection/portage/contrôle/branchement pour la batterie (j'en avais parlé sur le forum) qui me permet de manipuler la batterie facilement, de la brancher en 2 secondes de l'attacher à l'annexe si je le souhaite, d'avoir l'indication de la tension exacte et la capacité restante (approximative) de la batterie et qui comporte un détrompeur qui doit peser 10 gr et que j'enlève quand je laisse l'annexe seule (comme ça on ne peux plus la brancher au moteur).

PS : Je ne suis pas fâché, on peux discuter, ne pas être d'accord et même s’engueuler (un peu) sans se fâcher, ça ne me dérange pas plus que ça 😉

14 mai 2020
2

Bonjour

à Juliusse: quand je parle d'écologisme, je dis juste que de plus en plus de plans d'eau sont interdits aux moteurs thermiques, et je ne me prononce pas si c'est mieux ou moins bien pour la planète.
Les moteurs électriques ne semblent pas fragiles, et en tous cas, je vois tellement de moteurs thermiques qui nécessitent beaucoup d'attention que ça ne paraît pas un avantage déterminant pour cette dernière catégorie.
En quarante ans de navigation, je n'ai jamais fait tomber un moteur à l'eau, (coup de bol) et ce n'est pas le critère déterminant pour le choix d'un HB. D'accord avec Now sur ce point.
Les batteries des moteurs E-Propulsion ne craignent tellement pas de tomber à l'eau qu'elles flottent!
Et plus généralement, je remarque que les détracteurs de ce type de moteurs sont ceux qui n'en possèdent pas.
ça paraît intéressant de demander à ceux qui en possèdent leur expérience?

14 mai 2020
0

pour ma part, je ne possède pas de moteur d'annexe du tout, alors, dire quel HB est le mieux thermique ou électrique, cela m'importe peu, pour moi les deux sont aussi inutiles l'un que l'autre...

14 mai 202014 mai 2020
-1

Julius,
Vivent les galères!!! Bon il faut 300 homme pour pagayer mais à l’époque c’était très bon marché la force des bras... depuis il y a eu des lois et beaucoup de chose on été interdit, fouetté les gens tous ça... on a innové par le vent qui peut ce montré capricieux (on sais quand on part mais pas quand on arrive!!) après il y a notre pote le moteur thermique qui a fait sont entrés et qui est aujourd’hui le numéro 1!! Certain veulent maintenant le remplacer par le moteur électrique pour des raison éthique...

Par contre une annexe c’est un organe de sécurité tous comme le radeau de survie ( sauf que lui tu t’en sert jamais)

15 mai 2020
3

@vitalis, quand je parle d'inutilité je parlais pour mon cas, je n'empêche pas les autres de faire ce qu'ils veulent. Notre annexe est un kayak en hypalon de 3m50, je te garantis que c'est bien plus sûr qu'une annexe quand il y a du vent et du clapot. Quand à la vitesse, à 2 sans forcer, bien chargés de courses, et même avec à l'époque le malinois, on fait tranquille du 3,5 noeuds de moyenne, sur des distances assez longues. Au mouillage, je double régulièrement les annexes qui ont moins de 5cv au cul, et je remorque régulièrement les mecs en panne.
Quand à explorer la zone autour du mouillage, pour la rando ou la pêche, le kayak est top pour nous.
Et la cerise sur le gâteau, c'est que plié, ça rentre dans un sac à dos avec le gonfleur, et pèse 11kg.
Comme ça, pas de soucis de vol, quand on va faire du tourisme à terre, je laisse le sac au bistrot du coin.

15 mai 2020
3

@ Juliusse,

Ta solution à l'air tout à fait bonne, le kayak est effectivement impressionnant d’efficacité et l'activité physique est 1000 fois meilleure que de faire pétarader une boule puante et fumante...

Personnellement, ce que je craindrais avec le kayak c'est sa faible stabilité à plusieurs, mais d'après ce que tu dis, au moins à deux ça le fait bien. Je n'en ai jamais eu donc c'est juste une idée à priori car je n'ai pas essayé, mais je pense qu'a plusieurs, et dans la majorité des cas d'usages, l'annexe gonflable est un peu incontournable.

Laisse tomber avec vitalis, tu n'arriveras pas à lui faire admettre certaines choses, il fait sans doute partie des kékés qui perturbent les mouillages en tournant autour des bateaux tout fiers de faire des vagues pour se faire remarquer avec 50cv au cul de leur annexe? C'est peut être un a priori aussi de ma part, on ne se connais pas, mais à voir son avatar, ça y ressemble, on a sans doute pas la même vision de la mer. C'est pas grave, il faut de tout pour faire un monde ...

15 mai 202015 mai 2020
1

@now, un bon kayak est stable, quand ça brasse bien, je vais m'amuser sur les spots de surf, cela demande juste un peu d'apprentissage, mais c'est très facile(et à tout âge).
Demande à Gorlann, il a le même modèle que moi, et je pense qu'il en est ravi. Sur les petits bateaux, c'est pour moi la meilleure solution.
Après, comme je dis toujours, le mieux, c'est très subjectif, et la meilleure solution est toujours celle que l'on maîtrise.

15 mai 2020
0

Je veux bien te croire, je ne connais pas, mais j'en vois souvent qui ont l'air de bien s'amuser avec en plus de l'aspect utilitaire d'annexe.

C'est vrai que cette annexe, indispensable, prends trop de place et est trop lourde quand il faut la sortir du fond du coffre. Elle est trop grande quand on est seul et parfois trop petite quand il faut amener du monde ... le fameux compromis n'est pas toujours facile à trouver...

On aimerait bien tout avoir à bord pour essayer ou pour le fun, mais ça n'est pas possible, ça ne rentrerait pas dans les coffres 😉

15 mai 2020
0

@Juliusse;
quel est ton modèle de kayak gonflable ?
Il parait particulièrement léger !
;-)

15 mai 2020
0

@arzak C'est un Gumotex twist2, nouvelle version (la première version à eu des soucis, elle n'était pas en hypalon). C'est étonnamment résistant pour le poids, on s'en sert en mer comme en rivière, ça ne craint pas les caillasses, ni d'être bien chargé. Sur un bateau de moins de 9m, ça change la vie, je ne retournerai pas à l'annexe classique.

Pour un bateau plus grand, dans la même marque, il y a aussi (en plus lourd ~24kg) le solar410, une référence (peut être chargé comme un tracteur et rentre aussi dans un sac à dos), ou encore le seawave (qui peut être ponté, et est homologué jusqu'à 6 milles, div 245)

15 mai 2020
0

Now,

Malheureusement mon annexe ne fait pas de vague, car sont poids total de fonctionnement est de 190 kg!! Ma coque est planante, je déjauge en moins de de 1 s ( ton annexe fait clairement plus de vagues, j’ai déjà comparé avec ce ceux de mon port) une fois planante, seul les 30 cm arrière avec le moteur touche l’eau!! Seul hic, le moteur étant trop bas ( arbre long), la plaque anti gerbage et dans l’eau alors quand je navigue à fond, j’ai mal bel gerbe d’eau qui monte à 2-3m de haut comme une baleine qui projette sont eau par sont petit trous au dessus de la tête , l’autre avantage c’est que j’ai une accroche énorme à cause de l arbre long, c’est un bateau ou tu peut naviguer sur la tranche pour les sensations.... voilà de quoi te rassurer sur t’es apriori sont mon annexe... ( coût de l’annexe 3000 euros avec remorque)

14 mai 2020
0

Non le moteur thermique est aussi à fond (ie il ne pourra pas sortir plus de W) pour une hélice adaptée a 75%, car l'hélice a besoin de plus de couple pour tourner plus vite, hors le couple produit par le moteur diminue ensuite...

Les propriétés de couple d'une hélice et d'un moteur thermique font que les 2 s'accordent difficilement et le résultat à l'hélice est en général dans nos montagnes assez dégradé. Par principe, un moteur électrique s'adapte beaucoup plus facilement aux propriétés de l'hélice

14 mai 2020
0

Bodi,Now, et tous le monde ;)

Voici les preuves du Torqeedo contre un thermique:

www.8-e.fr[...]do.html

14 mai 202015 mai 2020
0

Excellent cet article et même ce site dans son ensemble. Merci Vitalis.

15 mai 2020
-8

Fabien,

Certain diront que c’est du n’importe quoi cette article pour défendre ce qui n’est pas défendable, malheureusement il faut être un minimum technique et comprendre que chaque technologie on leurs avantage est inconvénients.

Le moteur électrique pourrais être bien supérieur au thermique sur tous les point mais pour cela il faudrais des pile nucléaire, ce qui ne seras jamais possibles.

Dommage que Now ne veut pas comprendre (peut être que je m’exprime mal mais cette article résume bien de façon objectif ma pensé et la tienne)

15 mai 2020
2

Bonjour

Nous avons bien compris que Vitalis et d'autres n'étaient pas favorables au moteur électrique, dont acte.

Pour ma part, je me pose la question de savoir si je vais acheter un moteur pour mon annexe de 2.9 m, pour descendre à terre ou aller chercher du pain, l'alternative étant de continuer à utiliser mon moteur à essence 2t.

Et je ne me pose pas la question si le carré de l’hypoténuse de l'abaque de l'hélice de je ne sais quoi est favorable ou pas, mais si un moteur comme ça est agréable à utiliser, fiable etc.

Et ce serait bien d'avoir des retours d'expérience de gens qui ont des moteurs hors bord électriques sur leurs annexes, quelles qualités, quelles défauts?
Et s'il reviendraient au thermique ou pas.

Merci

15 mai 2020
2

Pour mes trajets quotidien, j'ai un moteur électrique depuis 15 ans, le moins cher et le plus petit de l'époque, 28 lbs, avec une petite batterie de 1kg au lithium. Je ne reviendrai pas en arrière.
J'ai eu quelques saisons un moteur plus puissant de 58lbs, mais au final je n'étalais pas mieux le vent de fasse car en accélérant je mouillais tout le monde.

Je prenais des paris contre les HB 2.5cv thermiques. On se reliait par l'arrière et on mettait la poignée dans le coin.
Je ne sais pas s'il faut appeler du couple ou de la puissance brut, mais j'ai gagné quelques bouteilles de whisky.......

15 mai 2020
3

Je te suis dans ta démarche Marie-Jade.

Peu importe que le rendement de l'un soit supérieur à celui de l'autre, ce qu'on cherche, c'est un compromis prix-agrément qui nous convienne.

Je rappelle qu'il s'agit d'un moteur destiné à une annexe, pas à un bateau !

Personnellement, je n'utilise mon annexe que pour me déplacer autour du mouillage, pas pour faire la course avec d'autres ou pour faire le tour du monde.

Je recherche un moteur peu bruyant, léger, pas hors de prix, qui demande peu d'entretien et qui démarre immédiatement lorsqu'on le sollicite, même après une période prolongée à l'arrêt.

15 mai 2020
3

@ monoa, pour ton usage, le moteur électrique est largement supérieur au moteur thermique.
J'ai le miens depuis 4 ou 5 ans en remplacement d'un petit thermique, et j'ai pu constater cette supériorité à l'usage. ça n'est pas une question d'écologie ou d'idéologie, ou quoi que ce soit de ce genre, c'est juste une question que c'est beaucoup mieux à l'usage.

Si on veux être totalement autonome, il faut un peux d'équipement supplémentaire pour la recharge à bord. Ces équipements sont d'ailleurs bien souvent déjà présent sur un voilier (panneaux solaire).
ça n'est pas obligatoire si on a pas, il faut simplement aller faire le plein à terre comme pour un thermique, on peu par exemple laisser branché l'annexe sur un borne sur un ponton quand on débarque pour aller en balade ou en course. Personnellement, comme j'ai des panneaux solaires, je recharge tout simplement en branchant mon chargeur sur une prise 12V à bord, il n'y a comme ça aucune contrainte, c'est quasi comme à la maison, sauf que c'est du 12v.

Je ne vais pas re-lister toutes les supériorités dans tous les domaines je l'ai déjà fait 50 fois sur le forum, et puis je n'ai pas à convaincre qui que ce soit, je ne fais qu'expliquer ce que j'ai et qui fonctionne, je remarque juste que ceux qui ont un moteur électrique d'annexe, emploient souvent la même phrase "Je ne reviendrais pas en arrière".

15 mai 2020
0

Marie-Jade,
la question du post de départ était "que pensez-vous du Torqueedo 4rl qui correspond à un 8cv thermique ?".
Il n'est nulle part question d'hypoténuse ici, simplement d'essayer de comprendre d'où sort cette équivalence annoncée par Torqueedo et finalement l'article indiqué par Vitalis démontre (calculs d'hypoténuses à l'appui) bien qu'il s'agit de pub mensongère.
Si tu cherches à acheter un moteur électrique, il me semble justement intéressant de connaître la vrai équivalence avec un thermique plutôt que de se faire avoir par Torqueedo et d'acheter un moteur qui sera en-dessous de ses attentes.
Donc attention, si vous cherchez un moteur électrique ayant les mêmes performances qu'un thermique de 8cv, ne prenez pas le 4rl de Torqueedo, il n'est pas assez puissant.

Pour diverses raisons personnelles, je n'ai pas et je ne tiens pas pour le moment à avoir de moteur électrique mais je reconnais bien volontiers les avantages de ces moteurs pour certains usages (autonomie et puissance suffisantes pour faire le trajet mouillage/terre, pas de jerricans d'essence à bord ni d'essence à aller chercher à terre grâce à la recharge par les panneaux du bord).
Tant mieux si des gens sont heureux avec leur moteur électrique mais ça n'empêche pas de ne pas se laisser berner par les arguments pseudo techniques des marques. Je ne parle pas des arguments écologiques mais là encore si vous lisez l'article (et d'autres du site) il y a des choses intéressantes à apprendre.

15 mai 2020
0

Ces articles étaient intéressants, j'ai trouvé.

En synthèse, je retiens de ce fil que :
- il est absurde de comparer autonomie thermique et électrique. Quiconque va dire "oui, mais sur l'électrique, l'autonomie blablabla" est simplement à coté de la plaque. C'est pour cela que l'on parle de moteurs d'annexes.
Et une annexe, dans NOTRE monde de la plaisance, c'est un truc fait pour faire 500m aller/500m retour, ce n'est pas fait pour tracter des ski nautiques, ou faire la traversée jusqu'en corse. Ce n'est pas parce qu'un bateau transporte un autre bateau que ce petit bateau est une annexe.
* d'autres fils ont abordé la question pour un bateau (et non une annexe), et les arguments sont différents, les débats différents, les conclusions différentes.
- il est absurde de vouloir aller vite avec un moteur électrique. Il peut le faire, mais il n'est pas fait pour. Donc tous ceux qui considèrent qu'une annexe à moins de 3noeuds se traine lamentablement n'ont aucune raison de s'orienter vers un moteur électrique. Les autres aimeraient simplement que les premiers désertent leurs mouillages.
- l'argument essentiel qui permet à un moteur électrique d'une puissance comparable à un thermique 2 fois plus gros tient seulement à la forme de l'hélice, prévue pour. On mettrait la même hélice sur le thermique, la comparaison ne tiendrait plus du tout, et un thermique de 2.5cv ferait exactement jeu égal avec un électrique de 2kw.
Evidemment, quand on vend des moteurs à ce prix là, on n'est pas pressé d'expliquer que nos chiffres farfelus ne tiennent qu'à ce petit détail.

Je ne pense pas que ceux qui disent du mal des moteurs électrique le font seulement parce qu'ils n'en ont jamais eu. (la preuve, les gogo qui ont acheté du torquedo parce qu'ils ne savaient pas quoi faire de leurs sous, alors qu'à l'évidence ca ne leur servait à rien)
Je pense qu'ils n'en ont pas, parce qu'ils n'en veulent pas. Parce qu'ils n'ont pas les mêmes attentes de leur moteur d'annexe. Ils veulent aller vite, ils veulent aller loin.

Alors, si tu veux aller vite, si tu veux aller loin, passe ton chemin, ce n'est pas pour toi. Mais arrête de croire que tout le monde est dans le même cas que toi.

Seuls ceux qui se foutent d'aller vite et loin arrivent à la conclusion que eux, ce qu'ils veulent, c'est de ne plus avoir à faire le plein d'essence, et de ne plus avoir à se prendre la tête avec un moteur plus ou moins capricieux. (bon, il reste la recharge à faire régulièrement)
Et personnellement, je serais dans ce cas là : ca me saoule de devoir gérer un carburant supplémentaire à bord.

Par contre, je n’achèterais jamais du torquedo, dont les prix sont surréalistes, et la com' plus que douteuse.

15 mai 2020
0

Je ne suis pas d'accord pour l'hélice. Celle des minn kotta, par exemple, n'a rien de spécial.
Ce qui fait la poussé du moteur électrique c'est son couple qui est maxi quel que soit le régime contrairement au moteur thermique ou la courbe de couple impose un régime particulier pour avoir son efficacité.

Pour le reste je suis assez d'accord.

15 mai 202016 juin 2020
0

Tout à fait, il n'y a pas de magie sur les hélices de moteur électrique. Les conclusions de l'article sont un peu simplistes (comme le reste du site qui sous couvert d'approche pseudo scientifique se mélange les pinceaux sur certains concepts)

Il n'en reste pas moins qu'il y a des graphiques intéressants comme celui-ci où on voit que tant qu'on utilise son moteur thermique en dessous des 80~90 % de rpm, on se situe en fait en dessous de la courbe de 50% de puissance à l'hélice. Si on considère que son moteur thermique fait le job jusqu'à 80~90% de rpm, un moteur électrique de puissance moitié moindre suffit alors..

On y voit aussi (et surtout !) le rendement désastreux d'un moteur thermique (écart entre courbe bleu et verte), sauf proche du point A. Pour rappel, cet écart est nul pour un moteur électrique qui va adapter à chaque instant sa consommation de courant au besoin de la charge.

Vitalis, ce n'est pas un fatalité de ne pas avoir les connaissances, surtout quand on est jeune...

25 jan. 2021
1

Ahah ! J'étais passé à côté de ce message !
"On y voit aussi (et surtout !) le rendement désastreux d'un moteur thermique (écart entre courbe bleu et verte), sauf proche du point A. Pour rappel, cet écart est nul pour un moteur électrique qui va adapter à chaque instant sa consommation de courant au besoin de la charge."

Pour info la courbe bleue du thermique, c'est comme la courbe rouge de l'électrique, c'est la courbe de couple max en fonction du régime... La courbe de charge du moteur (pour le thermique comme pour l'électrique) c'est la courbe verte !

"ce n'est pas un fatalité de ne pas avoir les connaissances, surtout quand on est jeune..."
Et bien bravo ! Belle démonstration de connaissances...

25 jan. 2021
0

Me revoilà !! Désolé d’être absent si longtemps car j’ai eu une panne sévère de moteur électrique.... qu’elle est le sujet déjà....
Pour le coup j’avais pas osé répondre à « EVERYBODI » devant tous le monde pour lui éviter cette correction que tu lui inflige, je voit que mon fan club est toujours là...

25 jan. 202125 jan. 2021
0

Fan club je ne sais pas mais en tout les courbes reprises par Bodi ne font intervenir absolument aucun rendement. Pour reprendre plus précisément mon message plus haut, les courbes bleu et rouge indiquent pour chaque régime moteur (rouge pour l'électrique et bleu pour le thermique) quel est le couple maximal que peut fournir le moteur. Le couple qui est réellement fourni dépend du couple résistant qu'on applique sur l'arbre d'hélice, ça dépend de la charge du moteur autrement dit.
Dans le cas d'un moteur muni d'une hélice et installé sur une annexe/un bateau, ce couple résistant est généré par l'hélice et dépend de sa vitesse de rotation.Ce sont les courbes vertes qui représentent le couple résistant de trois hélices de pas différents. On voit que le moteur électrique et le thermique représentés sont correctement dimensionnés de manière à ce que leur couple max à la vitesse max soit égal au couple résistant de l'hélice. Pour le thermique il faut que sa courbe de couple redescende sur le point A. Pour l'électrique c'est plus simple puisque son couple max est le même quel que soit le régime.

"Il n'en reste pas moins qu'il y a des graphiques intéressants comme celui-ci où on voit que tant qu'on utilise son moteur thermique en dessous des 80~90 % de rpm, on se situe en fait en dessous de la courbe de 50% de puissance à l'hélice. Si on considère que son moteur thermique fait le job jusqu'à 80~90% de rpm, un moteur électrique de puissance moitié moindre suffit alors.. "

Ce paragraphe n'a aucun sens... Quel que soit le moteur utilisé, thermique ou électrique, les points de fonctionnement se situent tous sur une des courbes vertes suivant l' hélice choisie. Si on choisi l'hélice adaptée, donc courbe verte trait plein, en dessous de 20% de régime il n'y a pas de couple résistant donc zéro puissance.
Ensuite on arrive à 25% de puissance à environ 70% de régime, 50% de puissance à 85% de régime, 75% de puissance à environ 90% de régime et enfin 100% de puissance à 100% du régime. Et tout cela quel que soit le moteur utilisé pour faire tourner l'hélice, le tout étant que le couple max du moteur soit toujours supérieur au couple résistant de l'hélice sauf une fois à 100% de régime. Si on fait l'erreur de monter l'hélice à pas long, courbe verte pointillé, on voit que cette courbe croise les courbes de couple max des moteurs électrique et thermique avant le regime max, environ à 90% de régime. Avec cette hélice, les deux moteurs ne pourront donc pas tourner plus vite que 90% de régime et ne pourront donc pas développer toute leur puissance. Au croisement de la courbe verte et de la bleue, on voit que le thermique est limité à environ 98% de puissance (il faut imaginer les courbes d'isopuissance parallèles à celles qui sont représentées pour 75 et 100%). Et environ 90% de puissance pour l'électrique au croisement de la verte et de la rouge.

J'espère que ce graphique est plus clair maintenant...

15 mai 2020
-6

Peuwi,

La Loi (division 240) :
Définition : Annexe : embarcation utilisée à des fins de servitude à partir d’un navire porteur.

Libre à vous d’interpréter comme vous le voulez mais c’est assez claire quand même, on peut avoir un bateau de 500 cv qui fait 30t immatriculé comme annexe ...réinventons pas les loi ni les mots employés à ça sauce...

Now,

L’article en haut ne peut pas être contesté mais tu est actuellement dans cette « mauvaise fois » car tu n’aime pas que un petit jeune qui bois toujours sont chocolat chaud le matin est qui ne sais pas écrire t’explique comment fonctionne les choses qui t’entoures depuis des années ;) bon je ne t’embêterai plus c’est promis 😘🥰😍

15 mai 2020
3

Je ne connais pas ton age et tu ne connais pas le miens ...
Je ne connais pas ta formation et tu ne connais pas la mienne ...

Effectivement, il vaut mieux en rester la.

15 mai 202015 mai 2020
-6

L’âge n’a rien à voir est le niveaux de compétence aussi, il est question de savoir comprendre ce que tu lis.

Je vois que mon humour t’a profondément touché et vexé, là susceptibilité des personnes âgées....
Sans rancune ma sardine argenté ;)

Red tu a raison

15 mai 2020
9

C'est toi qui à parlé de ton age tu as prétendu être jeune ... moi je ne parle pas de mon age.

La compétence est tout de même utile pour ne pas raconter n'importe quoi, ne serait-ce que pour lire et écrire correctement, ça aide à comprendre et se faire comprendre.

et rassures toi, il m'en faudrait bien plus pour me vexer, surtout de la part d'un parfait inconnu qui s'agite et brasse du vent...

15 mai 2020
1

sauf qu'une embarcation qui dépasse une certaine taille doit être immatriculée sauf si elle fait partie de sa drome.....

15 mai 2020
0

Et je ne crois pas qu'une embarcation immatriculée puisse être considérée comme une "annexe"
mais chacun pense comme il veut !

24 mai 2020
1

je crois que dès que l'on dépasse 2.5m une embarcation doit être immatriculée ,y aurait'il une exeption pour les annexes ?ici on est bien placé des annexes il y en a qui font 10m avec 300cv au cul
.
l'électrique je suis totalement pour ,surtout que la recharge peut être effectuée avec les panneaux solaires du bord ,il va arriver de nouvelles batteries sur le marché ceci grâce à l'automobile
qui seront pratiquement éternelles en utilisant peu de métaux rares avec de l'aluminium qui est le métal le plus abondant sur terre et le silicium qui ne manque pas non plus ,il ne restera que le graphène à remplacer.
alain

22 jan. 2021
0

Bonjour
Je n'arrive pas a ouvrir une nouvelle discussions je profite donc de celle ci.... Je suis moi aussi intéressé pour remotoriser mon voilier (10.50m, 6T)pour l'instant j'ai un diesel perkins 28cv.que j'utilise uniquement pour entrer et sortir du port... J'ai donc demandé plusieurs offres de prix et la plus intéressante viens de la marque E-tech. Voici le devis :
10 kW WG (moteur inboard) sera comparable à votre moteur actuel. Un moteur WG de 10 kW est l'équivalent d'un moteur diesel de 35 ch avec un couple suffisant. Mon offre est donc la suivante :

Ensemble 10kW WG (moteur, accélérateur, écran, allumage, contrôleur) 7.450€.
4 psc Batteries AGM 12V 270Ah 1.700€
Chargeur 48V 25-35A 620€
Livraison en Belgique 250€.
Total 10.020 € Pour l'ensemble complet comme indiqué ci-dessus, il y a une réduction de 5% sur le total (la réduction n'inclut pas le transport)

Total après rabais 9.519€.

Tous les prix sont nets. Une TVA supplémentaire de 23 % sera ajoutée à votre facture.

Faites-moi savoir si vous avez une hélice et si oui, veuillez me communiquer les paramètres.

Merci de m'en informer :

le prix comprend l'ensemble complet du moteur : moteur, accélérateur, écran, allumage, contrôleur - les équipements supplémentaires sont vendus séparément,
la puissance est mesurée sur l'arbre (puissance de propulsion de sortie - pas de puissance d'entrée),
jusqu'à 90 % d'efficacité avec nos moteurs - une perte d'énergie mineure par rapport à d'autres solutions,
le couple est élevé et reste au même niveau quel que soit le régime,
pas de boîte de vitesses nécessaire, pièces mobiles réduites au minimum,
nos moteurs peuvent être équipés d'une fonction de régénération, et fonctionner comme générateur en navigation ou en hybride 450€.

Traduit avec (version gratuite)

Si quelqu'un a l'expérience de cette marque ou d'une autre pour un moteur inboard je suis preneur
Merci beaucoup
Bonne journée
Hatuey

22 jan. 2021
0

Voici la suite de la discussion avec le vendeur sur la question de l'autonomie avec les batteries proposées:

La garantie standard est de 2 ans pour un usage personnel.
L'autonomie est facile à calculer :

Elle peut varier en fonction de la puissance que vous allez utiliser. Disons que vous consommez 50 % de la puissance, cela signifie que vous allez utiliser 5 kW par heure. 5000W/48V = 104A, c'est une utilisation momentanée, si vous gardez cela pendant une heure, c'est 104Ah, ce qui veut dire que c'est presque 3 heures. Dans la vie réelle, vous allez probablement constater une utilisation d'environ 30A par heure.
270Ah (batteries) / 30A = 9h d'autonomie.

Comme il s'agit d'un voilier, vous pouvez charger les batteries tout en naviguant avec une fonction de générateur supplémentaire où votre moteur fonctionne comme un générateur.
Notre système est "plug and play", il suffit de brancher les batteries et vous pouvez commencer à l'utiliser.
Regards

Traduit avec (version gratuite)

23 jan. 2021
0

Le raisonnement est faux, on n'utilise pas une batterie au plomb à 100%.
C'est plus facile de raisonner en Wh avec ces tensions.
à mi-puissance, vous avez une heure et demi d'autonomie ( à la louche de tête).

22 jan. 202122 jan. 2021
0

Bonjour,
as-tu également un devis pour une solutions avec des batteries lithium ?
Le vendeur est un peu ambitieux en indiquant que la capacité utile des batteries est de 270Ah. Si tu les décharges complètement elles ne te dureront pas très longtemps. D'où l'intérêt des batteries au lithium.

Sinon pour ouvrir un nouveau fil, c'est le petit + à côté de la maison en haut à gauche.

22 jan. 2021
1

Les pêcheurs en eau douce, et en eau salée de plus en plus souvent, disposent fréquemment d'un moteur électrique avant. Utilisés pour de la traîne lente en mer et pour la fonction ancre virtuelle. La fiabilité serait plutôt excellente.

Des innovateurs testent le tout électrique sur des unités plus grandes, avec des équipements qui permettraient une vitesse "voile" avec une belle surface de panneaux solaires. Pour la Med plus que pour la Normandie. Les carènes de voiliers correspondent sans doute mieux que celles des motor-boats de 5 à 10 mètres.

22 jan. 202122 jan. 2021
2

J'ai un peu tout lu, et même un peu son contraire.

Les moteurs Torqeeto sont des moteurs brushless. 98 % de rendement ! Vous pourrez toujours m'opposer le p'tit % de rendement en moins, on est sur du 97 % de rendement minimum.

S'ajoute à ce rendement, celui du convertisseur (variateur) qui est aussi de 98 %

0,98 x 0,98 = 0,96, soit 96 % de rendement global.....Bien et largement au dessus d'un moteur thermique (pour l'instant, on ne parle pas de l'énergie requise )

La caractéristiques première d'un moteur brushless, c'est que son couple est constant sur toute sa plage de vitesse.
La caractéristique première d'un moteur thermique, c'est que son couple max n'est pas du tout constant.
Un moteur brushless dans les grandes lignes peut dans un laps de temps donné, développer 150 % de son couple, généralement sur 60 sec, et 200 % de son couple sur 1 sec
Un moteur thermique s'écroule si la charge qu'on lui applique dépasse sa capacité de couple max.

Donc, la comparaison d'un moteur thermique face à un moteur électrique (Brushless), moi je la fais.
Car , la puissance maxi d'un moteur thermique se trouve généralement dans sa vitesse maxi, mais hélas pas au couple maxi.

Je vais vous poser une colle: un moteur brushless a un couple constant à vitesse 0, c'est une constante et une de ses principales caractéristiques.
Mais quelle est sa puissance à vitesse = 0 ?
Un moteur thermique à quel couple a vitesse 0 ?

Vos réponses je n'en doute pas sensées devraient vous éclairer de facto.

Mais et alors ? Qu'est-ce que ça a à voir sur un moteur pour un bateau?

Et si on parlait hélice? La charge donc .

23 jan. 2021
1

Ah , ça c'est sur il va falloir m'éclairer :

Je vais vous poser une colle: un moteur brushless a un couple constant à vitesse 0, c'est une constante et une de ses principales caractéristiques.
Le rzlation qui lie le couple et la vitesse est me semble -t-il:
P = C . w
P :puissance
C : couple
W: vitesse angulaire
Si la vitesse est zéro : P est zéro donc le couple constant est de Zéro ?, la j'attend ta démo.

23 jan. 2021
0

Non, pas chez Torqueedo !
Car entre autres entourloupes, la puissance moteur indiquée dans leurs pub n'est pas la puissance mécanique de sortie mais la puissance électrique absorbée.
Donc chez Torqueedo pour un moteur de 4kW par exemple, avec l'arbre bloqué donc vitesse 0, la puissance est 4kW ! Elle est pas belle la vie chez Torqueedo ?
J'ai hâte que tu nous parle d'hélice et éventuellement de choix d'hélice en fonction du bateau et de sa charge, car tout est là pour expliquer pourquoi en effet un électrique fera mieux avancer une grosse annexe surchargée qu'un thermique de même puissance.

23 jan. 2021
1

A priori le marketing a pris le pas sur les sciences (physique), il me semble que c'est pareil dans le domaine de la santé.

27 jan. 2021
0

pratiquement un moteur électrique à l'arrêt est en court circuit c'est là que l'on a la puissance maximum au moment ou on l'alimente s'il est bloqué il fûme .
donc on peut mettre une hélice avec un fort pas ,le couple va diminuer avec la vitesse de rotation
c'est connu en physique plus un axe tourne vite moins il a de couple .
par contre un thermique avec son rendement ridicule il faut qu'il prenne des tours pour en trouver un peu .
généralement les hélices de traction on un rendement maximum aux alentours de 1000t/Mn avec un angle de 7°, donc en jouant avec le ratio de l'inverseur par rapport au couple maxi du moteur thermique on trouve le pas et le diamètre ,ce n'est qu'une partie du calcul ,il y a d'autres éléments .
avec un électrique c'est beaucoup plus simple .
au fait sur aliexpress ,on trouve des batteries lithuim en boite étanche pour un prix plus que raisonnable
alain

22 jan. 202122 jan. 2021
0

Puissance à vitesse nulle = 42 ? (cf h2g2...)

Marilo, guide-nous vers la lumière !

23 jan. 202123 jan. 2021
1

Nul l'idée de vous guider vers la lumière. Je n'ai pas trop de mérite.

Un moteur brushless a un couple constant à V = 0
Donc si on bloque un moteur brushless à vitesse 0, c'est à dire qu'on lui oppose une charge supérieure au couple max qu'il délivre (lequel couple max est limité par son convertisseur en limitant le courant max sur une durée définie) la puissance mécanique est nulle, car effectivement P = C.w
Pas d'w, donc pas de puissance mécanique.
Mais il délivre son couple max quand même. C'est une bizarrerie (en fait pas du tout) mais pourtant réelle.
On parle donc de puissance électrique effectivement et uniquement.

Alors comparé au moteur thermique................on dit quoi ? Bah qu'avec un moteur électrique, on fait bien plus de chose qu'avec un thermique

Car, chacun connait la courbe de fonctionnement d'un moteur thermique essence atmosphérique, en gros, son couple max se trouve aux 2/3 de sa plage de vitesse.
Mais vous ne tirerez jamais 150 % de couple nominal sur un moteur thermique, si vous voulez le faire, il s'écroule, et c'est le flop.

Alors, un moteur de 4 KW, ça fait effectivement 4 / 0,736 = 5,4 CV

Ils comparent donc un moteur électrique brushless de 4 KW avec un moteur thermique de 8 CV

Comme je vous l'ai dit, puisque c'est la caractéristique d'un moteur brushless, ce dernier peu développer 150 % de son couple max pendant X secondes (60 en général)
Donc si vous faites 5,4 x 1,5 = 8,1 CV

Ils ont donc le droit de comparer leur moteur électrique de 4 KW avec un moteur thermique de 8 CV.
Car , on peut même pisser dans le réservoir d'un moteur thermique de 8CV pour augmenter son couple à 150 % de son couple max, ça ne marche pas.

Et comme en plus, le couple nominal d'un moteyr brushless est constant, et instantané de surcroît (si on néglige le temps d'accélération) , alors que c'est progressif sur un moteur thermique , et bien, en terme d'applicatif, le moteur brushless est gagnant sur tous les points et de loin.

Maintenant, on a pas encore parlé d'énergie .

Que ce soit pour un moteur électrique ou thermique, l'énergie dont il aura besoin est l'image de la puissance mécanique d'utilisation.

Sauf que, vous avez noté que: le moteur thermique moderne essence a grosso modo, un rendement de 40 %
Et le moteur électrique couplé à un convertisseur est de 95 / 96 %

Quoi vous dire ? C'est moche pour le moteur thermique, on perd 40 % de rendement pour ne même pas arriver au même résultat qu'un moteur électrique.

Ca veut dire qu'en terme d'énergie consommée, on perd 60 % d'énergie (mélange air / carburant) à fabriquer de la chaleur pour rien du tout.

Pour le moteur électrique , on ne perd que 4 ou 5 %

Donc le plus écologique en fonctionnement, là encore, est de loin le moteur électrique.

Reste à produire l'électricité....Et là, ça se corse.
Reste à produire de l'essence....et là, la réserve n'est pas intarissable
Il n'y a donc pas en 2021, de solution idéale.

Faut bien admettre aussi que les moteurs brushless puisent des terres rares comme le néodymium, et ces terres rares se trouvent comme par hasard à 90% chez les Chinois (vous comprenez pourquoi ils ont une telle capacité à produire des véhicules électriques ) et pour le reste, sur les hauts plateaux de la cordillère des Andes.

Bonne journée

23 jan. 2021
0

Pour résumer, l'argument pour dire qu'un moteur électrique de 5,4ch est équivalent à un thermique de 8ch, c'est que l'électrique peut malgré tout sortir 8,1ch pendant 60 secondes ? C'est ça ?

Par ailleurs as-tu des sources là-dessus ? Je ne suis pas expert en moteurs électriques mais j'aimerais comprendre et l'augmentation du couple à la vitesse max du moteur ça me surprend un peu.

Aussi, sur un moteur de bateau avec une hélice au bout, quel est donc l'intérêt d'avoir du couple à vitesse nulle et même à bas régime ?

23 jan. 202123 jan. 2021
3

Les sources : Wikipédia, Google, et les forums de moteurs électriques (brushless ) te permettront de vérifier ce que j'ai écrit.

(J'ai bossé 10 ans dans la mécatronique, c'est pour ça que je disais " je n'ai pas de mérite".)

Tu prends n'importe quel fiche technique de moteur brushless, et tu pourras vérifier.

Il n'y a pas d'augmentation de couple à la vitesse max: je n'ai écrit ça nulle part. Le couple d'un moteur brushless de vitesse = 0 à sa vitesse nominale est constant. Il décroit passé sa vitesse nominale. Si c'est un moteur 0/3000 tr/min, son couple est constant sur toute cette plage de vitesse, passé 3000 tr/min, le couple décroît. En fait c'est le convertisseur qui automatiquement va décroître le courant, donc le couple pour se comporter en convertisseur à puissance constante.

Car pour un moteur de 4 KW, on prévoit et installe un convertisseur de vitesse qui saura fournir le moteur en courant à puissance 4 KW. Plus 150 % pendant 60 sec, et 200 % pendant 1 sec. (Ces valeurs peuvent varier un peu selon les fabricants).
Passé cette vitesse, certains convertisseurs peuvent permettre de faire tourner le moteur plus vite, mais la puissance du variateur de vitesse est elle toujours de 4 KW. Donc on parle de puissance constante lorsque c'est le cas, dès lors qu'on dépasse la vitesse nominale d'un moteur brushless.

Le couple à vitesse nulle sur un moteur de bateau n'a aucun intérêt effectivement
Toutefois, son couple constant a un réel intérêt.
J'imagine que les hélices sont étudiées pour en tirer toute la quintessence. Je n'en ai toutefois aucune certitude. Quel dommage si ça n'était pas le cas.

La vitesse d'un moteur thermique varie selon la charge (variations de régime dans le clapot par exemple). Un moteur brushless n'aura aucune variation de régime. La charge qui s'appliquera à l'hélice sera vaincue pour le moteur, sans variation de régime, à hauteur de son couple nominal, et 150 % pendant 60 sec et 200 % pendant 1 sec.

C'est cette logique là qu'il faut retenir pour comparer un moteur électrique (brushless ) à un moteur thermique. Et ça permet de mieux comprendre.

23 jan. 202123 jan. 2021
2

"Il n'y a pas d'augmentation de couple à la vitesse max: je n'ai écrit ça nulle part."

Tu as écrit que le moteur électrique de 5,4cv est capable de développer 8,1cv pendant 60 secondes grâce au convertisseur qui permet d'augmenter son couple de 150% pendant ce temps. Désolé mais cela veut bien dire que le couple augmente de 150% à la vitesse max du moteur. Sinon la puissance délivrée n'est pas de 8,1cv mais inférieure.
Pour info, la puissance en W c'est le couple en Nm multiplié par la fréquence de rotation en rad/s. Fréquence en rad/s = tr/min x 2pi/60

"Toutefois, son couple constant a un réel intérêt.
J'imagine que les hélices sont étudiées pour en tirer toute la quintessence. Je n'en ai toutefois aucune certitude. Quel dommage si ça n'était pas le cas."

Et bien dommage en effet car ce n'est pas le cas... Parce que c'est physiquement impossible. L'hélice est étudiée pour qu'à vitesse max du bateau et vitesse max du moteur, le couple résistant de l'hélice soit égal au couple du moteur. Avec une helice à pales fixes, le couple constant du moteur électrique n'a aucun intérêt pour un bateau. Quand bien même l'hélice serait à pas variable, cela n'aurait d'intérêt que dans les hauts régimes.
enter image description here

Pour la question de la variation de vitesse du moteur dans le clapot, encore un raisonnement faux. Tant pour un électrique qu'un thermique, si le moteur et l'hélice sont correctement dimensionnés pour le bateau, tant que la vitesse max n'est pas atteinte ont peut toujours accélérer. Sur un moteur électrique en effet cela se fait de manière automatique par le variateur en cas variation de charge dans le clapot, mais sur un thermique il suffit d'accélérer ! (pas sur un diesel inboard par ailleurs qui sera régulé par son régulateur de vitesse de la même manière finalement que l'électrique).

Je ne suis pas anti électrique. Au contraire, si j'avais le budget et la place à bord je prendrais un hors bord électrique en plus de mon 6cv essence car je trouve génial le fait de pouvoir faire le plein en toute autonomie sur le solaire du bord. Pour autant je ne comprends pourquoi les fabricants annoncent des chiffres et des équivalences avec les thermiques qui sont physiquement fausses et pourquoi tout le monde avale ça sans réfléchir une minute.

23 jan. 202123 jan. 2021
3

euhhh, je n'ai pas l'intention de me battre ni de me faire influencer ni d'influencer personne. Je n'ai rien inventé, j'essaie juste modestement d'apporter un peu d'eau (claire) au moulin.

J'ai donné les grandes caractéristiques d'un moteur élec brushless.

J'ai dit et je confirme que le couple est constant entre la vitesse 0 et la vitesse nominale.

Le couple de 150 % pendant 60 sec ou 200 % pendant 1 sec est à vitesse nominale, je n'ai jamais dit que c'était au delà de cette vitesse.
Donc oui, la puissance augmente d'autant sur une période de 60 sec ou 1 sec selon si on est à 150% ou 200 % de surcouple.

L'avantage du brushless dans ce cas, c'est qu'il ne s'écroule pas, alors que le thermique oui.

Je ne sais pas sur un Torqueeto, si l'hélice à son meilleur rendement/ efficacité à 1/3, 2/3 ou 3/3 de la vitesse de rotation. J'ose juste espérer que son meilleur rendement reste entre 1/3 et 2/3, car c'est cette plage qui me semble intéressante sur une annexe ou un tout petit bateau. Or sur un moteur thermique, la plage de vitesse à 1/3 de sa vitesse nominale n'a aucun intérêt, puisque loin de son couple max. La vitesse d'utilisation idéale d'un moteur thermique atmosphérique est environ à ses 2/3 de plage de, en dessous, et au dessus. Bof.......mais là, on réinvente l'eau chaude, tout le monde le sait.

Et j'imagine que tu prends une annexe de 3,5 L, tu y colles 3 ou 4 gaillards dedans, dans un clapot ne serait-ce que de 50 cm, le moteur thermique se comportera toujours plus mal qu'un moteur électrique (asservi par le variateur). Il faudra effectivement accélérer pour compenser.

Quant au régulateur sur un IB Diesel, j'espère que c'est une blague de ta part, sauf si tu confonds un compresseur Diesel de chantier ou un GE Diesel qui effectivement, eux, ont un système de régulation automatique. Sur un IB de bateau, pas encore à ce que je sache.

23 jan. 2021
0

Je ne cherche pas à me battre ni à influencer, je ne suis pas un guru. On me dit qu'un moteur hors bord électrique de 5,4cv est aussi performant qu'un thermique de 8cv. Je cherche à comprendre... Et les quelques connaissances techniques que j'ai sur le sujet ne m'aident pas du tout à accepter ces affirmations d'équivalence entre hors-bord électriques et thermiques.

Je cherche juste à discuter techniquement et éventuellement à apprendre (d'ailleurs désolé mais je ne suis pas familier des forums d'électricité et moteurs électriques et je n'ai rien trouvé sur le fonctionnement des variateurs et cette augmentation de couple, si tu peux m'indiquer des articles/sites à voir j'en serais ravi).

Pour l'affaire de l'augmentation momentanée de la puissance du moteur électrique, on a pris un moteur qui développe en nominal 5,4cv et qui, comme tu l'écris, peut développer 8,1cv grâce à une augmentation de couple pendant 60 secondes.
8,1 = 5,4 x 1,5 on est d'accord là-dessus
Par contre tu dis ensuite que non, le moteur ne peut pas avoir cette augmentation de couple à sa vitesse de rotation maximale. Là on n'est plus d'accord car selon moi ces deux affirmations se contredisent l'une l'autre.
Ce moteur électrique de 5,4cv, d'après ce qui existe sur le marché, devrait tourner à sa vitesse max 1500 tr/min.
Donc à 1500 tr/min, s'il est chargé au max il développe son couple nominal qui est de 25,3 Nm. Pour que ce moteur puisse développer la puissance que tu annonces de 8,1cv grâce à une augmentation de couple de 150%, il faut forcément que ce soit à cette vitesse max de 1500 tr/min.
Car 8,1cv = 25,3 Nm x 1,5 x 1500 tr/min (je schématise un peu l'équation, il faudrait exprimer en W et rad/s)
Si le moteur ne peut générer cette augmentation de couple de 150% qu'à une vitesse inférieure à 1500 tr/min, alors la puissance sera inférieure à 8,1cv.

Pour la question du thermique qui s'effondre sous la charge. Je reconnais que dans mes affirmations j'étais uniquement dans le cas où le moteur et l'hélice sont correctement dimensionnés pour le bateau/l'annexe. En effet, un moteur électrique sera moins impacté par une surcharge importante de l'embarcation. Mais pour le cas de deux moteurs, électrique et thermique, de même puissance et chacun avec une hélice adaptée à l'embarcation, pourquoi donc l'électrique serait-il plus performant que le thermique ?

Pour la question du rendement de l'hélice je ne vois pas le rapport. A moins, comme je posais la question au début du fil que l'on explique la différence de puissance (8cv-5,4cv) par l'excellent rendement de l'hélice d'un moteur électrique et le rendement déplorable de l'hélice d'un moteur thermique. Donc que le rendement de l'hélice d'un moteur électrique à sa vitesse max serait supérieur de 148% de celui de l'hélice d'un thermique à sa vitesse max. J'avoue que je n'y crois pas trop. Certainement que le fait de faire tourner l'hélice lentement sur un électrique permet d'améliorer le rendement de propulsion comparé à un thermique, mais de 148% c'est énorme !

Les quatre gaillards dans l'annexe avec le clapot, en effet c'est un avantage de l'électrique. Comme dit plus haut, l'électrique sera moins impacté que le thermique par la surcharge et également le variateur fera varier le couple/la puissance du moteur avec les variations de charge dues au clapot. A vérifier par contre que le variateur est bien programmé de cette manière. Si la position de la poignée régule la puissance et non la vitesse de rotation, alors c'est le même fonctionnement que la poignée d'un thermique.

Pour le régulateur sur diesel inboard, je m'étais justement posé la question il y a quelques temps et d'après les infos que j'ai eu en effet même les petits diesels marins sont équipés d'un régulateur. Voir ce post :
www.hisse-et-oh.com[...]emballe

23 jan. 202123 jan. 2021
1

A propos des hélices, sur mon Mine Kota, elle n'a rien de spécial, je ne pense pas qu'elle soit meilleure (c'est à dire plus optimisée) que celles qui sont montés sur le moteurs thermique, elle doit être simplement adaptée à ce moteur, ni plus ni moins.

Par contre, l'efficacité du moteur électrique est bien meilleure car son rendement est nettement supérieur donc, ça n'est pas très étonnant qu'il faille moins de puissance en électrique qu'en thermique.

De plus, je ne comprend pas pourquoi tu répète tout le temps que le couple ne sert à rien sur un moteur d'annexe.
Je le constate avec mon moteur actuel (électrique 50 lbs) qui est bien moins puissant que mon ancien thermique (2,5cv Tohatsu) et pourtant tout aussi efficace voir plus quand l'annexe est vraiment chargée (j'ai souvent donné l'exemple de l'AX3 chargée par 6 adultes plus les courses pour ces 6 adultes) le moteur ne peine pas, il pousse doucement mais surement l'annexe trop chargée même contre le vent. ça c'est bien le couple important disponible quelque soit le régime qui le permet. Donc moins de puissance mais équivalent (a peu près) et surtout tellement plus facile au quotidien.

Cette constatation à l'usage rejoint/confirme ce qui est dit plus haut par marilo83

23 jan. 202123 jan. 2021
0

Tu devrais relire ce que tu as écrit au second paragraphe.
Pour info la puissance annoncée par le constructeur d'un moteur hors-bord (comme de n'importe quel moteur) est la puissance au vilebrequin, pas la puissance consommé sous forme de débit de carburant.

Pour le reste je suis tout à fait d'accord. Le moteur électrique est parfait pour aller lentement avec une embarcation surchargée. Ça ne rend pas pour autant un moteur électrique de 5,4cv aussi "puissant" qu'un thermique de 8cv. Ou alors qu'on me l'explique ! J'ai beau lire le messages de ce fil et les doc des moteurs électriques, je ne comprends pas comment ces équivalences thermique /électrique sont justifiées.

Edit : je ne peux plus éditer mon message au-dessus. Il faut lire 48% au lieu de 148% à l'avant dernier paragraphe.

23 jan. 202123 jan. 2021
2

Je crois qu'il y a juste un soucis de langage ou de point de vue.
Tu ne vois que les chiffres bruts la ou je parle d'usage.

Effectivement quand je compare mon électrique actuel avec mon ancien thermique, je ne peux pas dire que l'électrique est aussi puissant, c'est évident et et c'est bien ce que je dis plus haut "Je le constate avec mon moteur actuel (électrique 50 lbs) qui est bien moins puissant que mon ancien thermique (2,5cv Tohatsu) "

par contre, ce que je dit (et je ne suis pas le seul), c'est que "pour un usage équivalent" (pour pousser le même poids sur une même annexe) il y a besoin de moins de puissance en électrique qu'en thermique.

Pour le rendement, on est d'accord, mais ça rentre tout de même en compte dans l'équation, il vaut mieux avoir un bon rendement cela permet d'utiliser un moteur avec une puissance absorbée moindre vu qu'il y a moins de pertes.

Et pour pousser des charges lourdes, il vaut mieux avoir un bon couple utilisable à n'importe quel régime plutôt qu'un couple à un régime élevé.

C'est pour ça qu'on dit qu'un moteur électrique est plus efficace qu'un thermique pour cette application, d'autant qu'avec une annexe on a pas le problème d'autonomie comme pour un voilier de croisière. Quand on me demande combien j'ai d'autonomie avec mon moteur électrique d'annexe, j'ai l'habitude de répondre "autonomie illimitée" vue que je recharge mes batteries grâce au soleil.

De plus, pour une annexe, rien que l'agrément d'usage au quotidien justifie la supériorité de l'électrique dans la grande majorité des cas d'utilisation (certains trouverons toujours des utilisations extrêmes qui posent problèmes avec un électrique)

Ensuite, si tu dis que les constructeurs ont tendance à présenter les spécifications de manière à ne montrer que les avantages de leur produits quittes à exagérer et/ou à biaiser un peu les chiffres, la tu enfonce une porte ouverte 😉

23 jan. 202123 jan. 2021
0

Mais bien sûr que je ne vois que les chiffres bruts et pas l'usage ni les ressentis et autres ! Je ne cherche pas à dire que l'un est meilleur que l'autre. Je cherche à comprendre d'où viennent ces équivalences entre puissance des moteurs électriques et thermiques.

Un bateau qui va à une certaine vitesse génère une traînée qui multipliée par la vitesse du bateau donne la puissance de propulsion nécessaire à son avancement (égale évidemment à la puissance résistant à son avancement) (Newton x mètres /secondes = Watt). Ce bateau, qu'on lui mette un moteur électrique, thermique, des pédales ou des rames, tant que cette valeur de puissance de propulsion est atteinte, le bateau atteindra cette vitesse.

Ce que disent les fabricants de moteurs électriques, torqeedo pour le modèle cité ici par exemple, c'est qu'un moteur électrique de 5,4cv est capable de délivrer autant de puissance de propulsion qu'un moteur thermique de 8cv. A mon sens c'est impossible. Si c'est possible alors j'espère avoir un jour l'explication ou au moins savoir comment ces "équivalences" sont calculées. Rien n'est expliqué dans leurs docs, on vous balance juste direct que le moteur xxx de 4kW est l'équivalent d'un thermique de 8cv !

24 jan. 2021
0

Je n'ai pas fouiné, mais ne serais pas surpris qu'ils parlent de puissance de traction dans leur descriptif ...

24 jan. 202124 jan. 2021
1

C'est bien le problème, les chiffres sont importants mais ne suffisent pas ou en tous cas, il faut les interpréter ...

Qu'est ce qui est important pour l'utilisateur? avoir un moteur de XX cv ou avoir un moteur qui remplis l'usage pour lequel il est destiné ?

La fixette sur la pub Torqeedo n'aide pas et n'apporte pas grand chose au débat. Ne te bloque pas sur la phrase mais réfléchi sur le message. Est ce que le torqeedo aura la même efficacité (pas puissance, ça c'est la pub torqeedo on s'en moque) que l'autre moteur plus puissant? c'est ça la question.

PS : je n'ai pas la réponse pour ce cas précis, et ça n'a aucune importance pour le débat Electrique vs thermique.

Ce que je veux dire c'est que on ne compare pas les moteurs électrique et thermique juste en opposant des chiffres de puissance, ça n'a pas de sens.

PS 2 : Le débat est intéressant, j'ai l'impression qu'on est assez d'accord finalement (pas dans les détails, mais globalement), mais qu'on à un angle de vue différent.

24 jan. 202124 jan. 2021
0

Now, désolé, je ne pensais pas enfoncer des portes ouvertes en m'etonnant des équivalences annoncées par les fabricants de moteurs marins électriques. Je n'ai jamais vu dans aucun autre domaine des publicités à ce point mensongères à mon sens. Je ne fais aucune fixation sur Torqeedo. Le sujet de départ du fil est sur l' un de leurs moteurs et, même si tous les fabricants annoncent des équivalences similaires à celles de Torqeedo, d'après mes recherches Torqeedo est la marque qui communique le plus sur ces équivalences et avec une rigueur technique tout à fait relative.

Un exemple trouvé sur cette page :
www.torqeedo.com[...]cy.html

"Les moteurs électriques peuvent fournir la même puissance de propulsion avec une puissance à l'arbre de l'hélice beaucoup plus faible, ce qui s'explique par les courbes caractéristiques différentes du couple des moteurs électriques et à essence. Tandis que la courbe du couple d'un moteur à essence présente un pic proéminent avec un point de fonctionnement limité auquel le moteur fournit le couple maximum, la courbe du couple en fonction de la vitesse des moteurs électriques est beaucoup plus plate, d'où un couple élevé disponible à toutes les vitesses de rotation.
C'est pourquoi les moteurs électriques, même pas très puissants, entraînent les hélices avec un bien meilleur rendement que les moteurs à combustion. Dans la catégorie des petits moteurs, le rendement propulsif de l'hélice d'un hors-bord Torqeedo peut être trois fois plus élevé que celui d'un hors-bord à essence."

Je ne sais même pas quoi dire là-dessus ! Ça ne veut absolument rien dire, ça n'a aucun sens !
Le fait, si c'est le cas, que les moteurs électriques puissent fournir autant de puissance de propulsion que les thermiques mais avec une puissance à l'arbre plus faible, veut juste dire que le rendement de l'hélice est meilleur, cela n'absolument aucun rapport avec le couple du moteur ou quoi que ce soit d'autre. Et là-dessus je m'interroge parce que vu les équivalences de puissance annoncées, cela implique un rendement d'hélice sans commune mesure avec ce qui existe sur les thermiques.
Vous ne croyez pas que s'il suffisait d'utiliser une hélice de grand diamètre et fort pas pour économiser plus de 30% de carburant, les fabricants de moteurs thermiques le feraient depuis longtemps ?

Oui Redsky, comme dit ici et déjà plus haut ils parlent d'équivalence de la puissance de propulsion. Pour rester sur la page Torqeedo indiquée juste au-dessus, dans l'exemple qu'ils donnent leur moteur de 2,7cv muni de son hélice et je suppose installé sur une embarcation pour laquelle il est correctement dimensionné, offre une puissance de propulsion de 1,5cv, soit un rendement de l'hélice de 56% à la vitesse max de l'embarcation et puissance max du moteur.
Pour le thermique équivalent (monté sur la même embarcation que l'électrique j'ose espérer !), c'est 5cv à l'arbre et 1,4cv de puissance de propulsion, soit un rendement de l'hélice de 28% à la vitesse max de l'embarcation et puissance max du moteur.

Désolé mais je ne crois pas que les ingés de chez Yamaha, Suzuki, Tohatsu, Honda, etc soient 30% plus débiles que ceux de chez Torqeedo... Quel est donc le secret magique qui permet aux fabricants de moteurs marins électriques de faire des hélices 30% meilleures que celles des autres ?

J'ai actuellement un 6cv 4temps sur mon annexe. Quand j'aurai le budget ou trouverai une occasion, je serais intéressé pour prendre un électrique mais si c'est pour remplacer mon 6cv,alors je veux un moteur qui m'offre les mêmes performances que mon 6cv actuel. Et je doute très très fortement qu'un électrique annoncé équivalent à un 6cv thermique m'offre les mêmes performances que mon 6cv. Je ne parle pas du tout de l'autonomie, juste capacité à atteindre la vitesse de carène voire à aller au planning avec mon annexe normalement chargée. Oui je le sais avec 6 personnes à bord plus les courses, le chien et le chat, le thermique ne peut pas monter dans les tours alors que l'électrique oui, mais je parle d'utilisation "normale". Je trimballe rarement 600kg de fret et passagers dans mon annexe.

24 jan. 202124 jan. 2021
1

Remplace "puissance de propulsion" par "poussée efficace" et ça devient peut être plus compréhensible?
Il faut bien voir que les argument marketing doivent s'dresser au plus grand nombre, même non technique et que donc ces pubs s'autorisent des approximations, ça ne me choque pas plus que cela. (ce ne sont pas des ingénieurs qui font les argumentaires)
Si Torqeedo à voulu dire qu'un moteur électrique aura une poussée aussi efficace qu'un thermique plus puissant pour une embarcation donnée, alors je suis d'accord avec eux, il n'y a pas tromperie.

Ok, pour le terme "fixette sur torqeedo" pas justifié, c'était bien le sujet de base de ce fil, on a "un peu" derivé vers le comparatif générique thermique/électrique.

24 jan. 202124 jan. 2021
0

Tous les fabricants parlent d'équivalence de puissance. Je n'en ai vu aucun parler d'équivalence de poussée (et tant mieux d'ailleurs car à part pour les remorqueurs je ne vois pas trop en quoi ce paramètre importe).

Tu es content de ton moteur électrique et tu ne te préoccupes pas de savoir s'il est aussi performant que ce que t'a annoncé le vendeur. C'est une manière de fonctionner qui n'est pas la mienne mais que je peux comprendre et encore une fois, le principal est que tu sois content de ton achat.

Cet été je me suis retrouvé à devoir abandonner mon mouillage et laisser ma femme faire des ronds dans l'eau toute seule au large de nuit avec le bateau pendant qu'avec l'annexe j'essayais de retrouver le mouillage et préparer sa récupération. J'ai eu à faire plusieurs aller-retour entre le mouillage et le bateau pour rassurer ma femme et m'assurer que tout allait bien (pendant ce temps le champion qui m'a dérapé dessus s'occupait de démêler nos deux ancres). Si cet été j'avais étrenné un moteur électrique soit disant équivalent à un 6ch et que je m'étais aperçu à ce moment qu'il m'était impossible de faire les aller retour vers le bateau en un temps raisonnable, j'aurais bien eu la rage contre le vendeur et les publicités de la marque...
Une situation parmi cent pour lesquelles on attend d'un moteur qu'il développe la puissance annoncée.

24 jan. 2021
1

Je ne vois pas pourquoi tu n'aurais pas pu faire tes aller/retour mais bon.

Je ne fais pas une confiance aveugle dans les spécifications, ni surtout dans les pubs et je me préoccupe des performances de ce que j'achète et ma formation m'amène à vérifier par la pratique ce qui est écrit. On a sans doute pas les mêmes préoccupations.

Quand j'ai acheté mon moteur j'ai fais des tests en réel avec mesure de la consommation et de la vitesse (au GPS).
Je ne pense pas que tout le monde se préoccupe de faire des mesures réelles avec un protocole de test établi au préalable pour que ces tests soient représentatifs de l'usage réel et pour vérifier ce que nous dis la théorie.
J'avais publié mes résultats sur le forum et je me suis équipé suite à ces tests pour améliorer la praticité (connecteurs, batterie, etc).

Ce que j'avance, ça n'est pas issue des pubs ni de radio ponton, c'est validé par la pratique (sinon, je le précise).

C'est aussi pour ça que j'ai confiance dans mon moteur électrique qui d'ailleurs ne m'a jamais fais défaut. ça n'est pas de la confiance aveugle ni une posture de principe.

25 jan. 2021
0

@Cedric;
"Donc que le rendement de l'hélice d'un moteur électrique à sa vitesse max serait supérieur de 148% de celui de l'hélice d'un thermique à sa vitesse max"

Tu continues, fil après fil, réponses après réponses, à ne pas vouloir comprendre la différence entre le couple et la puissance au régime maxi.
C'est lassant.

25 jan. 2021
0

@Arzak
Si tu t'adressais à l'auteur de la citation, c'est moi...
Comme dit plus haut ou plus bas, il y a erreur sur les 148%, il s'agit de 48%. Je ne pouvais plus corriger quand j'ai relu.

Tu as apparemment une compréhension du couple et de la puissance d'un moteur différente de la mienne, explique donc ta compréhension et en quoi je fais erreur ! J'admettrai bien volontier si tu démontres que je me suis trompé dans mes raisonnements et calculs.

Pour ma part ce qui me lasse c'est de me voir opposer des arguments d'autorité sans aucune argumentation technique...

24 jan. 2021
0

"Donc si on bloque un moteur brushless à vitesse 0, c'est à dire qu'on lui oppose une charge supérieure au couple max qu'il délivre (lequel couple max est limité par son convertisseur en limitant le courant max sur une durée définie) la puissance mécanique est nulle, car effectivement P = C.w
Pas d'w, donc pas de puissance mécanique."
OK avec toi, ensuite
"Mais il délivre son couple max quand même. C'est une bizarrerie (en fait pas du tout) mais pourtant réelle."
Donc si je comprend bien, pour bloquer ton moteur( pour obtenir la vitesse Zéro)tu applique un couple résistant élevé , le moteur cale et il délivre quand même un couple , c'est impossible.
Qu'il absorbe une puissance électrique : oui
Qu'il délivre des forces :oui
mais sans mouvement pas de couple. C= Fxl c'est de la mécanique de base.

24 jan. 2021
0

Ne pas oublier qu'il existe des "moteur-couple" ils délivrent du couple sans vitesse

24 jan. 202124 jan. 2021
1

@ AICA : Tu peux développer STP

Comment ça un moteur brushless à V = 0 c'est impossible qu'il délivre un couple ?

Voilà pourquoi typiquement, à un moment, j'arrête de discuter.

Et les robots électriques, ils fonctionnent avec quoi ? Des p'tits muscles cachés ?

Pour les moteurs couple, ce qu'on appelle des moteurs couple, ce sont aussi des moteurs sous formes de moteurs brushless avec un nombre important de paires de pôles.

Ce sont des moteurs lents, leur vitesse de rotation est lente, ils ont pour but de remplacer des moto-réducteurs (moteur brushless, ou a reluctance variable, ou asynchrones, asservis pour les 2 derniers cas, par un resolver ou codeur incrémental ou absolu) . Leur avantage est qu'ils sont plus compacts qu'un moto-réducteur, mais hélas beaucoup plus chers aussi.

25 jan. 2021
-1

Parce qu'un couple : c'est le produit d'une force par un mouvement, s'il n'y a pas de mouvement (V=0) il n'y a pas de couple, mais rassure toi ce n'est pas moi qui a défini cela.

25 jan. 2021
0

Un couple c'est la combinaison de moments de forces avec une résultante nulle, et un moment c'est le produit vectoriel d'une force par la distance entre le point de rotation et le point d'application de la force.
Il peut y avoir moment sans déplacement angulaire (serrage ou desserrage d'un écrou bloqué par exemple), tout comme il peut y avoir force sans déplacement linéaire. Dans les deux cas il n'y a pas d'énergie et donc pas de puissance.

23 jan. 2021
1

Pour info, epropulsion sort cette année des Hors-bord avec génération pour la charge des batteries. Gamme evo

23 jan. 2021
0

Hello! je suis nouveau sur HOd0nc salut à tous et bravo pour ce forum très intéressant.
pour ceux qui s'intéressent aux moteurs électriques, il y a Richard Woods architecte naval anglais qui a construit un "skooa 28 power catamaran" avec moteurs électriques (une petite recherche internet montre des vidéos.)

"Practical Boat Owner de août 2007" avait fait un test comparatif de différents moteurs hors bord électriques ok ça date un peu mais ça existe. Je ne sais pas si c'est encore disponible en ligne, mais il en ressort que la technologie torqeedo est sensiblement supérieure aux autres moteurs électriques. il y est aussi précisé que si nous ne regardons *que le rapport autonomie/masse *de la source d'énergie le pétrole est imbattable pour le moment, "en 2007!"

Mais pour une utilisation d'annexe, les électriques peuvent tout à fait être pris en compte à condition de ne pas leur demander l'impossible.

Il y a aussi un truc dont j'avais entendu parler je ne sais pas si c'est encore d'actualité, une sorte de HB électrique qui peut aussi servir d'hydrogénérateur: "Navigaflex".

24 jan. 2021
0

La vrai limite de l’électrique dans une annexe c’est ... l’eau!
Cela vous viendrait il a l’esprit de mettre des vêtements de luxe pour un AR à terre qui dépasse les 50m? (Sans parler des godasses hein)
Les batteries, les connections... comment est ce que cela vieillit ? Sans parler du moteur !

Bref sur un usage estival ok, mais en prenant grand soin de tout, moteur rangé à l’intérieur hors croisière, batteries toujours au sec ect
En grande croisière cela devient plus compliqué
Mon HB thermique a 10 ans et 5cv, toujours sur son balcon, la nourrice me donne 40 MN d’autonomie (plus si je suis seul car ça file à 10 nds+)
Alors oui il faut faire le plein... idem pour l’eau et le GO à bord.

24 jan. 202124 jan. 2021
2

Non, à l'usage je n'ai pas du tout ce point de vue la à propos du moteur électrique et de l'eau.

Bien sur, pour la batterie, il faut faire gaffe et il ne faut pas qu'elle tombe à l'eau. (sinon, je ne pense pas que ça soit dangereux, sauf pour la batterie elle même)
J'ai confectionné une petite protection, pas étanche mais qui protège des projections.
Mes connecteurs ne sont pas spécifiques marine (issus du modélisme) et ça se passe bien, je pulvérise juste un peut de WD40 de tps en temps. Si il faut les changer un jour, ça ne coute quasi rien.

Par contre, pour le moteur, c'est bien mieux que pour un thermique (vraiment rien à voir). Le moteur lui même ne crain pas du tout l'eau. Tout est étanche, de toutes façons, sur nos petit HB, le moteur est dans l'eau quand il marche. Sur mon mine kota, l'électronique est moulée et ne crain donc pas l'eau non plus.

Mon moteur est déjà tombé à l'eau au mouillage, sans aucune conséquences et surtout en repartant instantanément une fois repéché ce qui n'aurait pas été le cas avec un thermique.

Pour les manipulations, c'est aussi bien mieux. Le fait que la batterie soit séparée réparti les poids c'est donc plus pratique à manipuler, les branchement/débranchement sont instantanés (j'ai mis des connecteurs qui ne sont pas d'origine) et le rangement du moteur est bien plus facile, on peux le mettre dans un coffre sans précautions, dans n'importe quelle position sans craindre de fuites ni d'odeurs d'essence.

Je précise que mon moteur n'est même pas un modèle prévu pour eau de mer. Je l'ai depuis plusieurs années et il n'y a aucun signe de faiblesse il marche comme au premier jour et ça sans aucun entretien.

Vraiment de mon point de vue d'utilisateur, le moteur électrique est bien mieux adapté qu'un thermique pour une annexe.

24 jan. 2021
1

Bonjour
D'accord sur tous les points.
J'ai un E-Propulsion SPIRIT 1.0
Si tu fais tomber la batterie à l'eau, et bien, elle flotte!
Etonnant mais vrai.
Bon ce n'est pas fait pour ça, mais ça peut arriver au hasard d'une perte d'équilibre.

24 jan. 202124 jan. 2021
0

S’il y a 100/200 m à faire pagaies ou rames. C’est bon pour la santé et plus ecolo impossible. Ça le fait jusqu’à f5. Pas de manutention et abordage sans souci sur la plage et on fait pas peur aux baigneurs. Et pour le reste un thermique d’occasion c’est aussi un acte écologique d’utiliser et de recycler ce qui existe déjà et de contrer cet impératif de consommer à outrance des produits plus en plus chers, ce qui est le cas de l’électrique même si ça satisfait la bonne conscience écologique des classes aisées

24 jan. 2021
0

Pour faire 30 heures de moteur par an l'électrique est une connerie. Les batteries s'usent si elles ne sont pas rechargées régulièrement. Si utilisation quotidienne l'electrique est envisageable. Pour un mois l'été et donc 30 l environ d'essence il vaut mieux garder le thermique. Les batteries sont catastrophiques pour l'environnement.

24 jan. 2021
0

Bien d’accord, en plus je soupçonne les thuriféraires de l’électrique d’être parfois obligé de faire tourner le diesel pour recharger la batterie du moteur de l’annexe.

24 jan. 2021
3

Même en faisant tourner le diesel du bord, le moteur électrique d'annexe offre tout de même l'avantage de ne pas avoir à stocker à bord de l'essence. Ce n'est pas négligeable à mon avis. Après c'est sûr que si le but de l'achat de l'électrique était de parler écologie en soirée, ça diminue un peu la crédibilité 😁

24 jan. 202124 jan. 2021
4

Vous faites fausse route les gars.

1/ pas besoin de faire tourner le diesel pour recharger les batteries d'annexe, le soleil est bien mieux (pas de bruit, dispo presque tout le temps, ...)

2/ les batteries lithium ne s'usent pas si on ne les recharge pas, il n'y a pas non plus d'effet mémoire, ça, c'était la pré-histoire.

3/ on peux faire beaucoup plus que les aller/retour à la plage avec un moteur électrique sur son annexe, je pars souvent en "exploration" avec mon annexe comme par exemple la visite de grottes une fois que les promène touriste on fini leur journée, on a les grottes pour nous tout seul. On est aussi parfois mouillés assez loin de la ville et on y va en annexe, etc, etc, ...
(D'ailleurs, quand il s'agit juste d'aller à la plage à 200m, bien souvent, on ne sort pas le moteur)

4/ par contre, je suis d'accord que la propulsion à la force humaine, que ça soit godille ou rame, c'est bon pour la santé, mais la dessus il y a égalité entre ceux qui ont des moteurs électrique et ceux qui ont des thermiques, chacun est libre de ne pas les utiliser pour faire un peu de sport ou simplement pour le plaisir.

Par contre (bis) Fabien83 à sans doute raison en ce qui concerne la vitesse atteinte avec un électrique (moins puissant) en remplacement d'un thermique. L'électrique moins puissant aura autant de force pour pousser l'annexe, même contre le vent, mais sans doute moins vite. Enfin je ne connais pas tous les moteurs électriques, juste le cas de mon minekota 50 lbs qui à remplacé un Tohatsu 3,5 cv.

24 jan. 2021
2

+1 ! Je suis raccord avec les 5 points !

24 jan. 2021
6

Bonjour à tous,

Bon j'y vais de mon avis perso.

J'ai tenté plein de solutions en 30 ans pour aller du bord à la plage, autant en croisière que le reste du temps, Erendil étant 7 mois par an à la bouée.

Le moteur essence, j'ai eu (deux). Les pagaies, j'ai eu. L'annexe fond gonflable, l'annexe fond latte, l'annexe fond plancher, j'ai eu. J'ai fini par un grand kayak (en premier un bic tobago pour nous et les gosses, ensuite un Hobie cat pour nous deux).

Déjà, le plus marin était jusqu'alors le kayak. Oui, ca marche toujours, même dans 2 m de houle, même avec 30 nds de vent. Oui, ca permet de se balader et de se faufiler partout, dans une crique comme dans une rivière derrière la plage. Mais c'est limité en contenance et cela m'obligeait à rentrer au port pour chercher mes passagers et le bordel qui va avec toute sortie en mer.

Alors l'âgé venant, j'ai investi l'année dernière dans une solution confort.

Une 3D tender UL, avec donc fond alu, parce que j'en avais marre des annexes toujours crevées.
Un moteur éléctrique chinois "bison" de 56lbs de poussée.
Deux batteries wiston de 40A/H (lifepo)
Un chargeur d'aéromodélisme 220v qui sort du 20A en courant de charge.

Et donc après un an d'usage, mes premiers retours :

L'annexe est top, même si ce n'est pas le sujet du fil. Elle se trimbale facile à 2 et ses 270 cm se logent sans soucis sur le trampo où elle arrive en trois tours de winch grâce à une mini grue faite avec un mat de planche et la drisse de spi. Sinon elle reste derrière en remorque.

Le moteur m'a surpris. C'est la première fois que je vois un moteur qui marche à chaque fois qu'on lui demande. Je n'ai jamais connu un HB ne pas m'emmerder. Là, c'est une révélation. Le truc coute 200 € sur ebay. Tu le met à sa place, tu le connectes à la batterie, tu tournes la poignée et ca avance. Chaque fois. Tout le temps. J'ai quand même une fois démonté la poignée de gaz pour résoudre un faux contact.

Il me balade au max à 3 ou 4 nds, et c'est largement assez. Les performances dépendent directement de la qualité des connexions, et je n'ai pas encore trouvé le bon système. Mais c'est incroyable de voir comment il peut aller deux fois moins vite juste parce que la connexion est mauvaise.

L'ensemble batterie et chargeur a été une source de problème. Malgré les conseils avisés d'Harry qui m'a répété 10 fois que je me gourrais, je me suis gourré, et j'ai flingué une des deux batteries en me trompant de programme de charge.

Au final, une batterie suffit largement pour moi. Avec un chargeur 20A, la batterie est chargée en deux heures, et c'est facile de le faire le soir. Elle va tirer dans la batterie du bord, qui va donc perdre 40 AH. Si vous pouvez vous le permettre, faites le, sinon attendez la journée pour charger avec le système d'Harry.

Le chargeur m'a embêté. Il est tombé en panne quelques jours avant de partir cet été. Je n'ai pas compris ce qui lui est arrivé. Il marchait, il ne marchait plus et rien à en tirer.

C'était un 220 v, dans l'urgence j'en ai pris un 12 v qui m'a couté une cinquantaine d'euros et qui a fait le job nickel, en étant branché direct sur la batterie du bord. Lui aussi, il demande à soigner les connexions sinon il n'arrive pas à 20A de courant de charge. Mais c'est facile à résoudre en resserant les bornes puisque l'on voit le problème.

Et donc avec tout ca, je fais parti de ceux qui disent "mais pourquoi on s'emmerdait avant ?".

Allez, je vais même racheter une batterie. Ben oui, il y a quand même un truc où il faut faire gaffe, c'est de ne pas laisser la batterie dans l'eau.

Et donc, fin de saison, j'amarre l'annexe sur le ponton où elle stationne. J'ai dans l'idée de retourner à bord le lendemain soir, alors je laisse moteur et batterie. La batterie est dans une boite plastique type caisse à outil avec poignée. Elle est cadenassée avec le moteur sur le plancher alu. Les connections sont débranchées dans la boite plastique, qui se trouve fermée par le cadenas.

Mais le lendemain il pleut à seau. Donc pas envie d'aller à bord.

J'attendrais quelques jours. Dès que j'arrive sur le ponton, je vois mon annexe et un truc qui cloche.

Elle est pleine d'eau. Orange, l'eau.

Ben oui, il a plu, l'annexe s'est remplie, la boite de la batterie n'est pas étanche. il y a eu une méga oxydation des cosses qui ont simplement disparues. Batterie bonne pour la benne, ca fera juste la deuxième de l'année.

Donc en gros mon sentiment, un moteur électrique pour l'annexe est une solution géniale de praticité et d'efficacité. Si vous avec besoin de remplacer votre solution actuelle, pensez y vraiment sérieusement.

Par contre, c'est tellement simple et évident qu'il faut quand même se rappeler de rester un minimum attentif. Donc de serrer les connexions, de vérifier la charge de la batterie (j'ai terminé deux fois en ramant avec mes tongs) et de tout ranger quand on ne s'en sert pas.

Oui, l'autonomie peut paraitre insuffisante. Mon moteur chinois n'est pas du tout sophistiqué sur la gestion de l'électricité, et je dois arriver à une petite heure à fond, soit 3 ou 4 milles. Si j'y vais molo, cela durera un peu plus.

Donc faut y penser. Si on a vidé la batterie le matin en aller retour pour trimballer tout le monde à bord, faut recharger pendant la nav ou pendant l'apéro. Encore une fois avec un chargeur 20A pour une batterie de 40 AH, elle est vite regonflée.

J'ai deux panneaux 100 w, et cela me suffit trés largement. Je n'ai jamais eu à démarrer un truc pour faire charger (je n'ai pas de diesel, mais le hors bord 10 cv qui peut sortir 12A et un groupe éléctrogène à tout hasard).

Et donc une annexe confortable, qui ne mouille pas, qui avance toute seule sans bruit, c'est bien.

Et un moteur électrique, pour peu que l'on fasse un minimum attention, cela me semble vraiment robuste et adapté au bateau. ET oui, rien à voir avec un moteur essence qui a toujours une raison de ne pas marcher.

L'annexe, un modèle d'expo, m'a coutée 1300 €
Le moteur bison, 200 €
La batterie, 200 € mais 150 € de port.
Le premier chargeur, 120 €. Le deuxième chargeur, 50 €

Donc une solution "moteur" compléte à 600 € sans compter mes bétises, que vous n'êtes pas obligés de refaire.

Depuis que je connais le moteur électrique en bateau, je rêve à chaque nouveauté qui permet d'augmenter la puissance ou de baisser le cout des batteries de virer le Honda 10cv quatre temps qui me pourrit la vie, comme tous les moteurs qu'à connu Erendil.

Je sais qu'il parait qu'il y a des gens qui n'ont jamais eu de souci avec leurs HB essence. Ce n'est pas mon cas.

Jacques

24 jan. 2021
1

Salut Jacques, ça fait plaisir de te relire sur le forum!

25 jan. 2021
0

+1 Jacques, ça fait plaisir de te lire.
Et je confirme les caprices du hors bord d'Erendil qui m'ont valu une petite frayeur et quelques pets il y a quelques années, plus de peur que de mal heureusement :)

25 jan. 2021
0

Merci pour cette longue explication. Mais c'est quoi le système d'Harry?

24 jan. 2021
0

Merci Jacques !!

25 jan. 202125 jan. 2021
0

Merci Jacques pour ce récapitulatif complet. Regardant de ci de là pour une future annexe, votre témoignage est très instructif. De même, les prix que vous donnez ne décourage pas d'une motorisation électrique, bien que cette notion de coût, peu évoquée jusqu'ici, est un élément important dans le choix.
Pour les moteurs d'annexe, j'ai un ami qui a depuis plus de 30 ans un 9.9cv Yamaha 2T en usage estival et il n'a jamais été embêté. Par contre il demande un entretien (hivernage etc...) qui n'est peut-être pas contraignant sur un moteur électrique ?
La maintenance pourrait aussi être un facteur de prise de décision thermique vs électrique-

25 jan. 2021
0

Le cout des moteurs électriques + batteries est généralement plus important que deux moteurs thermiques.
C'est le frein.

Mais le cout des révisions annuelles, et des problèmes d'un thermique, est un autre problème.

J'ai chaque année des problèmes avec les moteurs sur les voiliers de location, tous genres de problèmes, et pourtant certains n'avaient pas un an, d'autres sortaient de révision...

Nous avons des moteurs sur les bateaux de sécu de notre base nautique, globalement ça va (enfin, il y en a toujours un qui merde dans la saison au moins) mais ils sont entretenus chez un pro chaque hiver, et on en a 3 neufs, les autres ont moins de 5 ans...
Cela veut aussi dire quelque chose quant au renouvellement régulier impératif de ces moteurs thermiques, cela a un coup important.

25 jan. 2021
0

Je peux rajouter aussi qu'ils ne nagent qu'en eau douce, qu'ils ne subissent pas la houle et les déjeaujages et qu'a part les plus gros (deux différents) les autres sont utilisés "sagement et avec parcimonie"

mais à part les 5cv en promo au printemps, les autres thermiques sont eux aussi très chers !

25 jan. 2021
0

Un moteur de 30 ans sans soucis !!!
Bravo, ce doit être un record !
Ton ami doit être sacrément vernis, fais le jouer au loto !
;-)
Et qu'il ne vende jamais son moteur surtout !

25 jan. 2021
0

J'ai aussi eu un yam 6cv/2t qui avait 26 ans (en eau douce et entretenu peu régulièrement) quand je l'ai remisé pour cause de norme antipollution.
Je n'ai été en panne qu'une seule fois avec ce moteur, par ma faute, après 7 ans sans remplacement de l'impeller ni vidange d'embase. 1/2 journée après il repartait comme neuf.
Démarrage au 3e-4e coup de lanceur après 3 mois d'arrêt dans le froid, sur sa chaise.
Les vieux yam sont increvables.
Il dort dans un box pour une future annexe ou autre et je suis sur qu'il fonctionnera encore un bon bout.
J'espère que mon 8cv/4t sera aussi solide...

25 jan. 2021
0

Bonjour.
Le système d'Harry, c'est d'avoir deux batteries. Une en service et une en charge.
C'est confortable mais, à mon sens, pas indispensable puisque une batterie donne déjà une autonomie correcte et se recharge totalement en deux heures.
Jacques

25 jan. 2021
0

J'ai deux batteries LifePo4 de 40AH chacune. C'est vraiment confortable en terme d'autonomie. Environ 2h par batterie en utilisation "normale" environ 1h à fond mais ça n'arrive jamais.
Mon moteur consomme ~37A à fond et ~20 à 23A en moyenne selon un scénario "type" que j'ai arbitrairement défini, mais qui à l'usage s'avère cohérent avec mon utilisation.

Et encore quand on en avait discuté avec Jacques (Erendil) j'avais un petit chargeur ridicule en terme de puissance (mais très bien fonctionnellement) et la recharge à 3A était loooooooongue ...

Aujourd'hui j'ai un chargeur, petit par la taille mais costaud par la puissance puisque je peux charger à 20A, donc en 2H max C'est vraiment un petit chargeur génial (pour info c'est un ISDT Q8).
Dans la pratique, je le limite à 10A et je charge quand même en ~2H car je n'attends pas que les batteries soient vides, mais j'ai la possibilité d'accélérer si je suis pressé. C'est très confortable.
Au mouillage, j'attends que mes batteries de services soient pleine (vers le milieux de journée en général) et je mets une batterie d'annexe en charge grâce au temps de soleil restant, ça fait une autonomie illimitée et je ne suis même pas obligé de recharger tous les jours.
Tout ça en été en Méditerranée, donc on ne manque pas de soleil.

Avec le recul, cette solution est très confortable et j'ai une marge importante, ça serait même gérable avec deux batterie de 20AH au lieux de 40 mais bon, maintenant je les ai et puis elles sont pas très lourdes (environ 8 Kg chaque)

25 jan. 2021
0

Bonsoir Now
La discussion est très intéressant et l'apport d'Erendil me fait plancher un peu plus sur la question, grâce aux coûts annoncés.

Alors je regarde les prix d'un moteur (autour de 200€) le prix d'une batterie comme la votre (256€) -éventuellement x2- le chargeur à 56€ et je me dis que c'est bien tentant.

Pourtant les ampères annoncés nous amènent à une puissance de 294W en mode économique ou 474W "à fond". (12,8V x Intensité A) Je ne tiens pas compte des déperditions électriques donc normalement ça devrait être un petit peu moins.
En clair c'est l'équivalent de 0,4 CV ou 0,64 CV. ça me semble très peu. A quelles vitesses de l'annexe correspondent ces consommations électriques, et avec combien de personnes à bord sachant que c'est le coté "balades" qui m'intéresse. (Pour le port la godille suffit !)
Merci !

25 jan. 2021
0

Bonjour San Marco,

Tout est la : www.hisse-et-oh.com[...]ctrique

Tests fait avec une annexe rigide très lourde avec deux personnes à bord. Les vitesses ne sont pas très différentes avec une annexe pneumatique (j'ai une AX3 basique sans fausse quille sur le bateau) plus chargée, mais je ne passe pas mon temps à mesurer la vitesse, je ne l'ai fait qu'au début lors de ce test, par curiosité, c'est pas très important pour moi

25 jan. 2021
0

Merci Now pour la réponse et tous les essais faits en leur temps.
Je me permets de recopier les chiffres ici :

Marche avant (moyenne sur 3 mesures)
Poignée (%): Tension (V) : Courant (A): Puissance (W) : Vitesse (nds)
30% : 12.80 : 2.63 : 34 : 1.50
50% : 12.47 : 10.33 : 129 : 2.37
75% : 12.02 : 23.30 : 280 : 2.89
100% : 11.62 : 37.00 : 430 : 3.18

C'est sûr que la vitesse ne doit pas être un critère pour l'utilisation d'un moteur électrique.
Mais perso, si l'usage de l'annexe est plutôt utilitaire (port, plage) ce fil m'a persuadé que la motorisation électrique est une évidence (allié à des coûts plus abordables que ce que je croyais).

Par contre pour la balade, c'est moins évident si l'on souhaite une plus grande vitesse occasionnelle.

26 jan. 2021
1

oui c'est frappant.
Rien ne sert de fonctionner à pleine puissance dans la majorité des cas.
Sur mon E-Propulsion je me cale à 60% et gagne autant en autonomie, pour une vitesse qui semble peu réduite.
Un vrai coup à prendre avec l'électrique. Il semble que ce soit la même chose pour les voitures électriques

26 jan. 2021
0

N'oubliez pas que mon moteur électrique est un tout petit moteur.
On le compare souvent à un 3,5CV thermique ( qui équipait mon annexe avant) donc c'est normal qu'il aille moins vite. Mais il pousse l'annexe sans broncher, je ne suis pas certain qu'un moteur thermique équivalent en puissance le fasse, mais ça n'existe pas, donc on ne peux pas vérifier (quel serait son couple?)

26 jan. 2021
0

@ Marilo83, tu écris:
"... Un moteur brushless a un couple constant à V = 0
Donc si on bloque un moteur brushless à vitesse 0, c'est à dire qu'on lui oppose une charge supérieure au couple max qu'il délivre (lequel couple max est limité par son convertisseur en limitant le courant max sur une durée définie) la puissance mécanique est nulle, car effectivement P = C.w
Pas d'w, donc pas de puissance mécanique... ."

Je n'ai pas cherché à tout comprendre.
Mais, j'ai souvenir qu'un moteur électrique bloqué transforme toute l'énergie injectée en chaleur; un bon radiateur en quelque sorte. Il ne me parait pas fabriquer pour cela!
Quid de sa durée de vie?

Sinon, il y en a un qui a essayé le tout électrique.
Pour l'instant il a jeté l'éponge; pas assez de production pour la consommation (Jimmy Cornelll sur Outremer 4X).

26 jan. 202126 jan. 2021
0

Bonjour,
Tu es sûr pour Cornnel ? Je viens de chercher un peu rapidement et je ne tombe que sur des articles où tout le monde a l'air content.
D'ailleurs ça me surprend car vu le programme il semble qu'il suffise de naviguer un peu pour produire des quantités importantes d'électricité.

26 jan. 2021
0

Cornell a eu des problèmes, mais il ne renonce pas. Il renonce au zero carburant fossile, en acceptant qu'un groupe électrogène soit encore parfois utile. Tous les détails sur son blog.

26 jan. 2021
0

J'avais lu aussi pour cornell.
J'ai retrouvé, c'est tout simplement sur son blog, il explique pourquoi :
cornellsailing.com[...]trique/
Pour ma part, je trouve que chaque solution a ses avantages et ses inconvénients et qu'il convient d'être pragmatique.
Le tout l'un ou tout l'autre donne rarement une solution simple. Pareto a dit qu'il vaut mieux mettre 20% d'"énergie" pour obtenir 80% des résultats.

26 jan. 2021
0

Oui mais il y a tout de même des cas où obtenir 100% du résultat est difficilement négociable. Genre arriver à 80% de la destination 😁😁
Merci pour lien! Je vais lire ça.

26 jan. 2021
0

Je suis surpris que ça n'ait pas marché à ce point là.
Les deux bateaux électriques que je connais via youtube sont sailing uma et rigging doctor. Tous deux sont équipés d'un rechaud à alcool mais sinon l'énergie à bord vient uniquement des panneaux solaires et de la recharge via le/les moteurs.
Ils s'en sortent apparemment très bien. La seule différence de poste de conso avec Elcano étant la cuisine, je suis étonné qu'ils aient eu autant de difficultés à compenser la conso du bord.

26 jan. 2021
0

L'idée de remplacer le gros moteur d'Erendil par un électrique me turlupine depuis des années, et à chaque sortie d'un nouveau moteur ou d'une nouvelle batterie, je ressors ma calculette.

Donc j'ai aujourd'hui un Honda Bf10. C'est bien adapté en terme de puissance avec la grosse hélice quatre pales. (hors sujet du fil : il ne vaut pas le yamaha blanc avec sa grosse tripale qui était un vrai tracteur).

Bref, calcul rapide. Chez Torquedo ou chez epropulsion, l'équivalent 10 cv est donné pour une conso de 6 Kw.

J'aimerais en essayer un pour voir combien il consomme effectivement en situation réelle (c'est à dire à 6 nds). Si c'est effectivement 6 Kw, je ne vois pas d'issue. Mais j'imagine déja que cela sera bien moins une fois lancé à 6 nds.

Ce qui m'étonne toujours, c'est la différence entre le Bf10, qui fait 220 cm3, et la taille du générateur nécessaire pour produire 6 Kw, qui sera un bahut de 400 cm3 ou plus.

Et c'est là que je coince.

Mon idée, c'est évidement de jouer sur la batterie et les panneaux solaires pour gérer les entrées sorties de ports, les arrivées aux mouillages et les usages courts, soit autour de 15 mn, et de démarrer le générateur pour les traversées dans la pétole et autres usages longs.

Mais donc, je ne trouve pas de générateur qui colle. Grosso modo, le générateur devrait avoir la cylindrée du Honda BF10 pour que l'histoire ai un intérêt et dans ce cas, cela tourne plutôt vers des 4Kw max.

Le solaire pour alimenter en direct le moteur ne colle pas, il faudrait une 12aine de panneaux 100 w et je n'ai pas la place et je traverse souvent les nuits.

Augmenter le parc de batterie est ruineux et ne change rien à terme si je n'ai pas de solution de charge adaptée.

Donc enfin bref, l'idée c'est déjà de mesurer combien consomme un moteur électrique suffisant pour pousser Erendil à 6 nds contre 10 nds de vent, et de voir le générateur nécessaire.

J'ai dans l'idée aussi qu'il faudra travailler l'hélice. Si votre débat d'esthètes sur le sujet couple et puissance m'échappe totalement, j'ai bien compris de la vie qu'il ne faut pas la même hélice pour pousser une annexe de 200 kg à 20 nds que pour pousser Erendil et ses 3 tonnes à 6 nds. Et je ne trouve pas d'hélice pour moteur électrique avec les grosses pales de mes hélices forte poussée.

Et donc si au final je souhaite remplacer le honda Bf10 par un électrique, c'est qu'une des causes de mon aversion des moteurs thermiques est qu'il est très exposé, sur une chaise entre les deux coques. Il est souvent éclaboussé, parfois sous l'eau et j'ai bien compris que c'est une des raisons de la gueule qu'il me fait en étant en panne tout le temps. Et pourtant je passe mes hivers à le démonter pour peindre tout ce qui rouille. Et donc que je pense qu'il sera à la fois plus facile d'étancher le haut du moteur électrique, qui n'a pas besoin d'une entrée d'air et qui présente juste deux fils d'alim et de caréner un générateur quelque part (genre dans le coffre sous ma table de cockpit) pour qu'il soit abrité et silencieux.

Il me faut donc un petit générateur pour que j'ai la place de le caser avec son réservoir dans un coffre qui fait grosso modo 80 cm x 80 cm x 60 cm. Et que le moteur soit refroidi par air.

Jacques

26 jan. 202126 jan. 2021
1

Bonjour,
l'explication du fait qu'à puissance égale de ton BF10 un générateur est de cylindrée plus grande, vient du fait que le générateur tourne moins vite qu'un moteur de propulsion. Sur un générateur, je pense qu'un des objectifs primordiaux est le rendement, d'où le fait d'utiliser un relativement gros moteur qui tournera assez lentement à son régime de couple max/rendement max.

Je pense qu'un test intéressant à faire pour estimer la puissance moteur nécessaire pour faire avancer ton bateau dans les conditions voulues serait de faire des mesures de consommation. Le plus simple déjà serait de le faire en conditions parfaites, mer plate sans vent. Remplir de réservoir à bloc, faire route pendant une heure ou deux et refaire le plein en mesurant la quantité consommée. Avec la capacité énergétique de l'essence et le rendement du moteur de 35%, tu auras ta conso d'énergie nécessaire pour faire avancer le bateau. Si on considère que le rendement de l'hélice du BF10 est le même que celui d'un électrique, tu auras donc la conso électrique nécessaire.
Ensuite faire le même essai dans des conditions moins favorables et vérifier la cohérence des mesures par rapport à celles dans les conditions de calme plat.

En fonction des résultats, il pourrait être intéressant de calculer le temps de navigation au moteur possible dans le cas où la puissance du générateur serait inférieure à la conso du moteur. Par exemple avec une certaine quantité contenue dans les batteries plus la production de disons 2kW d'un petit générateur et la conso de disons 4kW du moteur électrique. Si le temps de fonctionnement dans ces conditions est suffisant pour toi, alors ça relativise l'intérêt d'avoir un générateur aussi puissant que le moteur électrique.

Correction : pour les 35% de rendement il faudrait affiner au juger en fonction du régime et de la charge moteur. 25-30% seront peut-être plus pertinents suivant les conditions. 35% c' est uniquement au régime de couple max sous 100% de charge. Chercher "consommation spécifique" si tu veux trouver des graphiques qui pourront te permettre d'évaluer le rendement en fonction des conditions d'utilisation.

26 jan. 2021
0

Il faudrait connaitre le fardage et la trainée du bateau, mais si c'est un cata je serais tenté de mettre un moteur 2 ou 4 kW sur chaque coque.
Les moteurs électriques sont conçus pour être alimentés par batterie car les consommations à puissance maxi sont importantes (80 A environ) et un groupe électrogène standard ne sait pas produire ça.
Les questions sont : de quelle autonomie as-tu besoin et quelle est la vitesse minimale acceptable ?

26 jan. 2021
2

Un mot encore sur le sujet moteur électrique.

La différence entre mon moteur chinois à 200 € et le minnkota de Harry à 400 €, c'est que le minnkota est équipé d'un variateur performant. Alors que mon chinois a juste un potentiomètre.

Avec un peu de recul, je pense que là aussi j'aurai du écouter Harry et prendre un moteur avec variateur.

Jacques

26 jan. 2021
-1

J'avais une annexe FOB fabriqué en Chine mais costaud de gros boudins un plancher gonflable une grosse quille gonflable et donc une "coque" bien profilée. Avec un moteur thermique de 3,5 CV seul à bord je déjaugeais et dépassait facilement les 7 nœuds sans être à fond. A deux aussi c'était possible mais c'était plus difficile et un peu intermittent.
C'est impossible avec un "équivalent électrique" pour annexe sauf à choisir un moteur électrique avec une puissance réelle identique au thermique.
En fait, les petits moteurs qu'il soient thermiques ou électriques montés sur des annexes qui ont une coque plate vont pousser de l'eau devant l'annexe et la résistance à l'avancement va augmenter de manière exponentielle au delà de la vitesse de carène sans gain de vitesse supplémentaire significatif et cela quelque soit la puissance du moteur.

D'où les comparaisons flatteuses entre les petites puissances d'un moteur électrique et un thermique qui donne des résultats comparables mais qui ne tiennent pas compte de la courbe de résistance à l'avancement de la carène des annexes.
En ce sens l'électrique est assez bien adapté à ces configurations annexes mal profilées conditions de mer favorables mais pour remonter du vent à F6 face à un gros clapot avec un peu de courant ça sera très périlleux, peut-être faudra t il ramer en même temps ou se faire remorquer.

26 jan. 202126 jan. 2021
0

Tellement de messages !!! Je recommence

J ai remonté en Sardaigne avec l ax 2 et deux personnes un gros mistral et clapot, le problème n était pas le moteur de 46 livres mais la crainte que l ax 2 se retourne

Franchement essayez et revenez discutez

Sinon d accord pour déjauger un thermique c mieux :

  • la puanteur de l essence + le danger de stocker l essence et le plaisir de tirer la ficelle, de l hiverner et de faire l entretien

Yapafoto, tiens au fait mon Minnkota acheté 200 dollars à San Francisco en 2007 a bientôt 13 ans, bien rien et à priori mes héritiers en bénéficieront sans le moindre entretien

26 jan. 2021
0

Plus le bruit, le calme et la beauté gâchés par le bruit et l odeur, je me souviens d un après midi à port cros à entendre le grondement des Bf 2 en permanence, et souvent pour faire 100 mètres, j utilise seulement le kayak quand mon épouse est à terre, quel bonheur

26 jan. 2021
3

Je crois que l'on est tous d'accord pour dire qu'un électrique n'est pas approprié pour aller vite. Par contre il saura avancer doucement contre le vent.

26 jan. 2021
1

Lorsqu'on en arrive à embarquer un groupe électrogène pour charger les batteries du moteur électrique, autant embarquer une souffleuse à feuille et faire gonfler le spi ....

26 jan. 2021
0

Erendil explique clairement l'utilisation qu'il envisage : compter sur la capacité des batteries et la recharge par les panneaux solaire pour les besoins classiques d'entrée et sortie de ports. Compter sur un groupe électrogène pour les cas plus rares de traversées dans la pétole.

Pour ma part je ne vois pas ce qu'il y a de choquant ou d'insensé là-dedans.

0

Pour la propulsion du bateau, et non de l'annexe, il commence à y avoir des moteurs/batteries moins cher.
Cependant le succès ne sera au rdv que si la recharge des batteries fait parti du package, lorsqu'on navigue à la voile (à partir de quelle vitesse?) .

26 jan. 2021
2

Un des intérêts de l'électrique est qu'on a plus de carburant à bord. Je ne vois pas bien l'intérêt de débarquer un moteur thermique de propulsion pour embarquer un groupe électrogène, on cumule les emmerdes du moteur électrique (parc batteries) et celles du moteur thermique (carburant à bord, entretien, bruit, pollution locale).

26 jan. 202126 jan. 2021
2

Ben oui, Fabien, c'est exactement ca.

Mon idée n'est pas d'avoir un parc de batterie gigantesque, mais juste pouvoir utiliser le moteur 15 mn sur la batterie.

Le problème des HB thermiques, c'est qu'il y a une demi douzaine de connectiques ou de tringles qui sortent sur la face avant. Située en bas de la tête motrice, elles se retrouvent sur Erendil constamment arrosées quand on avance au moteur. L'eau s'infiltre et évidement se trouve là de l'électronique et juste sur le coté, toutes les connections de la nappe électrique.

Et plus ça va, plus il y a de l'électronique et donc des connections qui ne demandent qu'à foirer une fois mouillées d'eau salée.

Si je suis tellement emmerdé, c'est bien qu'il y a une raison.

Alors je vois bien que les moteurs électriques sont bien mieux protégés. Et que je peux loger le moteur du générateur et son réservoir dans le coffre de ma table de cockpit, qui sert actuellement à stocker l'essence du hors bord. Là le moteur sera totalement à l'abri, pourra être bien insonorisé, et aussi facile d'accès.

Tant qu'à avoir un moteur thermique qui tourne pour faire avancer le bateau, je me dis qu'il sera mieux là que sous l'eau comme le HB actuel.

L'autre option était de mettre un diesel dans la table et une embase longue relevable et orientable à la place du HB. Alain avait ça sur son cata à balestron, mais l'embase seule coute plus chere qu'un moteur électrique 10 cv. Et je trouve intéressante la solution de de sortir du port, du mouillage ou de bouger un peu en tirant sur la batterie sans démarrer le générateur. Je pense que cela peut me faire largement la moitié de l'utilisation du moteur

Par contre, je sais par expérience qu'il faut aussi que le moteur électrique envoie de la patate si je dois sortir vite d'un sale coin. Il faut donc, en partant de la pire des configurations qui serait que la batterie soit à plat, que le générateur délivre la puissance max du moteur.

Et aussi que le problème des traversées dans la pétole, c'est qu'elles durent longtemps. Il faut que le moteur puisse tenir ses 6 nds pendant plus de 100 milles consécutifs.

Avec le Honda BF10 j'ai un réservoir de 80 litres. A 6 nds, je bouffe 10 litres en 4 heures et je fais 24 milles sur eau lisse. S'il y a du vent, je fais de la voile. S'il n'y a pas de vent et du clapot, je boufferais mes 10 litres en 4 heures, mais je n'aurais fait que 20 milles ou encore moins.

Et donc, je table sur 160 milles avec mon réservoir et je suis tranquille pour aller en Corse et il y aura toujours quelques dizaines de milles qui se feront à la voile en allant aux Baléares.

Ca, c'est donc avec le Honda. Je cherche le même niveau d'autonomie en électrique, sans couvrir mon bateau de panneaux.

Reste donc l'idée du générateur.

La solution de calculer la conversion de l'essence du HB en énergie électrique me semble plus compliquée que de partir de la conso réelle mesurée du moteur électrique pour connaitre la taille du générateur nécessaire. J'attend de croiser un moteur électrique dans cet usage pour en parler à son proprio.

Merci pour vos conseils.

26 jan. 2021
0

Bien sûr ! Mon calcul alambiqué c'était uniquement si tu n'avais pas la possibilité de faire le test avec un électrique ! Si tu as un électrique sous la main avec un bon moniteur de batterie c'est le mieux.

26 jan. 202126 jan. 2021
0

Jacques,

Dans ta configuration, on peux pas faire pires conditions pour ton pauvre HB thermique.

Par contre, je verrais bien un moteur électrique dans chaque coque, je me rappelle plus comment sont les jupes d'Erendil, mais il doit être possible de loger une chaise pivotante sur chaque coque.
Tu imagine la maniabilité avec deux moteurs sur ton cata, tu tournes sur place dans les ports, ça doit être pratique (mais je crois que tu vas pas trop dans les ports???)
Et avec l'électrique tu n'as que les câbles à ramener vers un poste de commande central, c'est plus facile qu'avec deux thermiques.

bref, avec un "petit" (genre 2kw chaque) moteur dans chaque coque, ça doit se faire, ton cata est fin et n'a pas beaucoup de fardage, c'est pas un mastodonte comme on voit partout!

Je trouve l'idée d'hybride assez bonne et ton raisonnement est correct, par contre, ça représente tout de même un investissement non négligeable, mais bon vu le nombre de HB consommé sur Erendil, sur le long terme ça peut être rentable! 😊

Par contre, 6nds en vitesse de croisière, c'est un peux exigeant peut être?

Faudrait pouvoir faire un test avec des moteurs même trop petits et extrapoler pour vérifier tout ça, mais c'est pas évident à organiser...

26 jan. 2021
0

Jacques va nous le dire mais 6 noeuds pour son cata racè et avec peu de fardage c pas 6 noeuds sur un mono de la même longueur 👍

26 jan. 2021
0

Si on considère qu'il faut 3 kW pour faire avancer ton bateau à 6 nds, et qu'il faut pouvoir le faire sur 100 milles, ça fait une capacité de batteries de 100/6*3 = 50 kWh, ce n'est pas raisonnablement envisageable.
Avec 5 ou 10 kWh et un générateur c'est possible, mais ça va demander une installation custom car le générateur devra fournir les 3 kW en 24 ou 48 V, donc 60 ou 125 A en permanence.
Pour le programme, je mettrais un petit inboard dans chaque coque.

27 jan. 202127 jan. 2021
0

Moteur électrique = extraction des terres rares = rejet de métaux lourds (des acides, des éléments radioactifs) dans les océans.
On vois deja la quantité de métaux lourds contenu dans nos poissons : thons, saumon, etc.
Remplacer un polluant par un autre. (remplacé une pollution de l'air par une pollution minière)
Peut-être moins de Co2 pour le moteur électrique, mais des polluants peut être plus dangereux dans le temps.
Le moteur thermique dérange ton voisin au port, mais le moteur électrique dérangera nos enfants dans l'avenir.

Je ne suis ni pour le moteur thermique, ni pour électrique, je fais juste une constations que pour garder notre confort actuel, les personnes seront prés à ce trouvé des excuses et critiqué sont voisins. Et la fin justifie les moyens.
La société nous a faits comme cela, aller vite, être le premier, être le meilleur.
Je m' inquiète pas , on sera les premiers à couper la branche sur laquelle on est assis.

Je ne donne pas de solutions, je n'en ai pas. Je regarde juste la comète passé.

Il n'est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir

28 jan. 2021
1

La pollution ce n'est pas tout ou rien. La pollution c'est comme le risque: le zéro n'existe pas. Donc comme pour le risque, il faut choisir le moindre. Les études actuelles sur la vie totale des véhicules (terrestres) montre que le bilan environnemental de l'électrique est assez clairement en faveur de l'électrique.

Voici un point d'entrée qui résume bien la situation. Mais il y a beaucoup à lire en cherchant.

28 jan. 2021
-2

Je comprends ce que tu veux dire.
Tu es une famille qui mange beaucoup de gras, un jour, on te dit que le gras, c'est dangereux.
Tu te dis, je vais manger moins de gras et plus de sucre (les fabricants de sucre mon dis que c’était moins dangereux).
Mais 5 ans plus tard, vous vous rendiez compte que le sucre et aussi mauvais, et tu diras à tes enfants de ne pas s'inquiète, il vous reste du sel.
Et le jour de ta mort , tu réalises que tes placards sont vide (Plus de matières première : cuivre, acier, pétrole, plutonium, etc.) et tu diras à tes enfants, vous êtes assez intelligent, vous trouverez une solution.
Je pense avoir compris ce que tu voulais me dire !!

Moi, je continue à regarder les étoiles, si mon voisin continu a craché dans la soupe, elle sera toujours mauvaise. Et comme il ne veut rien entendre, car il est plus intelligent que moi. Je continu avec lui a mangé trop gras , trop sucré, trop salé. De toute façon, les placards sont bientôt vides.

27 jan. 2021
0

6 nds, c'est facile sur eau plate. Erendil a une vitesse de carène probablement autour de 7,5 nds.

Si je force, j'arrive à 6,5 nds, toujours sur eau plate. Après, j'ai peur de casser la chaise.

Il y a un triangle infernal "puissance moteur / taille des batteries / capacité de recharge".

Pour moi, rien ne sert d'avoir un gros parc de batterie sans moyen de charge proportionné.

Comme je ne veux pas couvrir Erendil de panneaux, parce que ce n'est pas simple de les loger (les roofs sont trés arrondis, le trampo occupé par notre annexe, le kayak, les paddles, les voiles, le gros pouf...) et que les gros générateurs sont énormes, je préfère en rester à une batterie qui permet juste 15 mn d'usage et qui couvrira largement la moitié de mes besoins de moteur mais que je peux charger avec ce que j'ai (200w de panneau et le générateur) voir avec le moteur en hydrogénérateur.

Cela veut dire aussi donc une batterie maniable, que tu peux ramener à la maison le soir pour la charger, ou la mettre à charger dans un resto ou un camping en croisière si tu es coincé.

Le choix de deux moteurs me fait réfléchir. Avec un moteur orientable, je manœuvre déjà dans un mouchoir de poche. Ce n'est pas vraiment l'argument qui me fait réfléchir, mais plutôt l'envolée des coûts des gros moteurs vs les petits.

Mais j'ai un peu la frousse du manque de puissance. J'ai connu ça avec les 2t yam bleus à petite hélice. S'il fallait sortir face au vent ou pire encore en marche arrière face à un vent soutenu, cela devenait vite chaud patate. Je ne sais pas ce que donnerons deux petits moteurs.

Par contre, pas de souci pour mettre deux chaises sous la poutre arrière et bien écartées. C'est plus simple que d'utiliser les jupes qui servent à monter à bord.

Par contre, dans la vraie vie au moteur, en général, sois je sors ou rentre dans un mouillage par beau temps en navigant à 2 ou 3 nds, et c'est la majorité des usages, soit je traverse une pétole et donc c'est plutot à 6 nds.

Donc une batterie pour 1/4 d'heure à 3 nds, un générateur pour un temps long à 6 nds avec la possibilité d'une montée douce en vitesse (aucun souci d'avoir à me lancer sur 300 m pour atteindre les 6 nds, il ne s'agit pas de faire du ski nautique). Et donc enfin la capacité de mettre la patate pour sortir d'une situation foireuse.

Et je reste au final assez convaincu qu'un sérieux travail est à faire sur l'hélice. Nous restons sur des vitesses faibles et un besoin de puissance. Rien à voir donc avec un moteur designé pour aller à 20 km comme l'indique l'epropulsion.

L'histoire des IB dans les coques, c'est non. Je ne traine pas d'hélice dans ma config actuelle, et c'est une des raisons du plaisir de naviguer avec Erendil particulièrement dans le petit temps. Je n'ai pas de presse étoupe ou de truc comme cela à gérer. Pas d'odeur d'essence ou de GO à l'intérieur et de toute façons pas non plus trop de place pour installer deux moteurs et leur réservoir sous les couchettes arrières.

Cette histoire va nécessairement se terminer par un essai d'un moteur électrique pour mesurer un peu toutes les données qui nous manquent pour imaginer une solution globale.

Craco, qui a lancé ce fil pour avoir des infos sur le Torquedo 8cv, tu en es où de ta réflexion ?

27 jan. 2021
0

Avec un ou deux électriques dimensionnés correctement tu n'auras pas de soucis pour aller contre le vent, car le couple est important et disponible à tous les régimes. Donc, tu avancera, certes doucement, mais surement.

ça doit être faisable facilement, de mettre deux chaises rétractable (sur des glissières? mais il faut faire super rigide!) sur ta poutre arrière en déportant les commandes (avec un variateur!) et la batterie au milieux du bateau avec le générateur, ça serait bien fiable.

Par contre, pour ce qui est de porter la batterie au resto pour la recharge, je suis dubitatif, car il s'agira d'une batterie 24 ou 48v qui même si minimum pour 1/4h d'utilisation, sera quand même un peu encombrante et lourde (même en LifePo4) on est pas sur une annexe la.

Je serais bien tenté de faire cette réalisation ... (mais pas trop la partie mécanique 😉)

27 jan. 202127 jan. 2021
0

Je mettrais 2 moteurs 2 ou plutôt 4 kW avec une batterie par moteur.
Les moteurs Torqeedo sont assez légers (16 ou 17kg).
La différence se fait sur les batteries, 24 V pour le 2 kW et 48 V pour le 4 kW.
Il faut quand même des batteries d'une certaine capacité, typiquement 100 Ah, pour fournir assez de courant à la puissance maxi, typiquement 85 A par moteur.
Avec des moteurs de 2 kW, ça fait 50 kgs de batteries 24 V Torqeedo.
Avec des moteurs de 4 kW, ça fait 80 kgs de batteries 48 V Torqeedo.
Un peu plus lourd mais sensiblement moins cher avec des batteries faites avec des cellules LiFePO4.
Avec ça tu auras 1h20 d'autonomie à pleine puissance et 4 h au tiers de la puissance.
Pour charger rapidement, il y a des chargeurs rapides capables de recharger les batteries en 2 h environ, mais il faut leur fournir l'énergie nécessaire, donc avoir un groupe qui assure.
Bref, c'est faisable et ça s'étudie.

28 jan. 2021
1

Mais est-il bon pour les batteries d'être réutilisées juste après la charge?

Je ne pense pas, c'est du moins ce qui n'est pas recommandé en modélisme; mais on tire très fort sur les batteries.

28 jan. 2021
0

Si elles en chauffent pas, je ne pense pas que ça pose problème.
A puissance maxi, on décharge à C et on recharge en rapide à C/2, plutôt C/5 avec un chargeur normal.
En conditions réelles, je ne pense pas que la décharge soit supérieure à C/4 ou C/3.

28 jan. 2021
0

Sur les voitures électrique et en modélisme aussi (mais ça n'est pas forcement exactement les même techno) ce qui n'est pas recommandé, c'est de garder longtemps les batteries chargées à bloc sans les utiliser. Et encore, les constructeurs (en tous cas certains) prennent en compte cet aspect la et gardent une marge, c'est à dire que la batterie n'est pas utilisée à 100%, mais à 90%, ce qui leur permet de fournir une garantie longue en s'affranchissant des mauvais usages par l'utilisateur.

Je ne pense pas que ça soit dommageable d'utiliser la batterie immédiatement après la charge, mais il ne faut bien sur pas dépasser les capacité de décharge.

28 jan. 2021
0

Harry,

Je note ta proposition ! :-)

J'étais assez certain que ce sujet t'intéresserait.

Je ne pense pas à trop de mécanique dans l'histoire, mais plutôt à bien réfléchir à l'intégration de composants existants, une hélice, un moteur, un variateur, une connectique, une batterie, un générateur, un démarreur de générateur.

Il y a aussi des sujets connexes, comme celui de l'organe de commande pour orienter le moteur pour les manoeuvres, voir comment le relever, s'en servir comme hydrogénérateur.

Dans un premier temps, je vois bien une discussion avec un fabriquant de moteur pour avoir son avis. C'est dommage qu'il n'y ai encore probablement pas de salon à la Ciotat, cela aurait été une bonne occasion.

FredericL, une heure 15 d'autonomie à pleine puissance sur la batterie, cela me semble trop. Le problème d'un parc à batterie surdimensionné, c'est qu'il faut aussi surdimensionner la source pour le recharger, sinon cela ne sert pas à grand chose. 1/4 d'heures plein pot, c'est bien, cela permet de se sortir d'une situation dangereuse. Et cela doit permettre 1/2 heures à 3 nds, soit une sortie et une entrée de mouillage, et ca fait le taf pour une sortie d'une journée.

Ce qui me bloque aujourd'hui, c'est juste de connaitre la conso réelle d'un moteur électrique qui pousse Erendil à 6 nds. Et ca, il n'y a pas grand chose d'autre à faire pour le savoir que d'essayer.

28 jan. 202128 jan. 2021
0

J'ai un peu de temps dans le train pour faire quelques multiplications...

Avec les infos données plus haut : 6 nœuds par mer plate avec 10L consommés en 4h.

PCI de l'essence = 47,3 MJ/kg
Masse volumique de l'essence = 745 kg/m3

10L pèsent 7,45kg et représentent 352 MJ
Ces 352 MJ sont consommés en 4h, soit une puissance absorbée par le moteur de 24,4 kW.

La puissance à l'arbre d'hélice en considérant différents rendements du moteur est de :
Avec rendement = 30%, 7,32 kW
Avec rendement = 25%, 6,1 kW
Avec rendement = 20%, 4,9 kW

Un peu au pif, vu que le moteur est sensé délivrer au max 7,457 kW à l'arbre d'hélice (soit 10cv) et en imaginant que le moteur n'est pas très chargé à cette allure puisque cata, je pense que le résultat doit être approchant en prenant en compte autour de 20% de rendement moteur. Donc à mon avis tabler sur 4,9 kW de puissance à l'arbre d'hélice pour 6 nds sur mer plate sans vent.

A prendre avec encore plus de pincettes que ce que je viens déjà d'écrire... Si on reprend les rendements d'hélice indiques par Torqeedo, soit 28% pour un thermique et 56% chez eux :
Puissance propulsive du BF10 à cette allure = 1,4kW
Que pourra développer un Torqeedo avec une puissance à l'arbre de 2,45 kW.

28 jan. 2021
0

Le courant maxi que peut fournir une batterie en continu est lié à sa capacité.
Une batterie de 100 Ah peut fournir ou recevoir 50 A en continu, éventuellement plus sur de courtes périodes.
Une batterie qui tiendrait 15 mn plein pot (typiquement 25 Ah) ne pourrait pas fournir le courant nécessaire (83 A) de manière sûre et répétée.
Et un quart d'heure d'autonomie c'est vraiment peu.

28 jan. 2021
0

Ça dépend de la batterie. Pour mes Lifepo4, Calb recommande 1C de courant de charge et 2C de courant de décharge. Après en effet, moins on les brutalise et plus elles durent.

28 jan. 2021
0

Je ne connais pas de fabricant que batterie lifepo4 qui recommande 2C en décharge.
Certains proposent plus de 1C mais sur une certaine période.

28 jan. 202128 jan. 2021
0

drive.google.com[...]Y1/view

Voici les caractéristiques techniques de la gamme de la marque Calb. Toutes les cellules de la gamme CA sont données pour 1C de courant de charge et 2C de "maximum constant discharging current". Le modèle CAM72 à la fin du document est même donné pour 3C de "maximum constant discharging current".
Si c'est toi qui a mis -1 à ma réponse au-dessus, j'espère que ça t'a fait du bien. Ne te prive pas de mettre -1 à ce message également !

Pour ce qui est de l'influence du courant de décharge sur la durée de vie, voici les infos indiquées par gwl :
enter image description here

28 jan. 2021
1

La vérité est certainement entre les deux pour les batteries, je suis assez d'accord que 1/4h d'autonomie, c'est trop peu, mais n'oubliez pas que dans le schéma d'Erendil, il y a un groupe qui prend le relais quand les batteries ne sont plus chargée (et ça doit même pouvoir s'automatiser facilement pour rendre ça transparent comme sur les voitures hybrides), donc coté sécurité, c'est ok pour moi.
Alors comme il faut toujours prendre de la marge (c'est une règle absolue dans l'industrie et pour moi aussi) je tablerais sur des batteries permettant entre 1/2h et 1h d'autonomie avec l'objectif de n'en utiliser que la moitié, ça permet de ne pas brutaliser les batteries et si un jour Murphi s'en mêle d'avoir une marge quittes à tirer dessus comme un bourrin pour se sortir d'une situation délicate. AMHA

PS : J'ai dans mes cartons un projet de petit dayboat électrique (100% moteur, pas un voilier) c'est pour ça que je m'intéresse de près à ces sujets la.

28 jan. 2021
1

Bonjour
J'ai lu avec intérêt toutes ces propositions, (sur mon mail) mais ne pouvait pas répondre du fait de l'obligation de pub. (ce qui est exclu pour moi.

Dans le projet d'Erendil, il me semble que se diriger vers une motorisation électrique est bien compliquée, lourde et contraignante dans la gestion de tout ça. (grosses batteries, gros générateur, réservoir pour le générateur, charge des batteries à surveiller, etc...)

En l'état actuel des choses la motorisation avec un moteur HB 10CV essence semble satisfaisante du point de vue technique (mais pas éthique...) mais l'un des problème contraignant est la fiabilité de ce moteur.
Peut être faudrait il voir à le protéger des éléments extérieurs ? (coque...)

Ou encore un moteur électrique pour la sortie des ports avec peu d'autonomie (2 petites batteries) et le moteur thermique à l'abri que l'on ne sort que par pétole pour les longues heures de nav ?

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Perdu à Paris

Après la pluie...

  • 4.5 (72)

Perdu à Paris

mars 2021