l'état normal d'un moteur

c'est d'être arrêté.
soit parce que le ne s'en sert pas ,soit qu'il est en panne ...
la plupart du temps il ne fonctionne pas ,donc pourquoi investir dans un engin pareil

sur les voiliers c'est 100h par an en moyenne pour ceux qui naviguent ,c'est à dire 4 jours complets sur 365 ,c'est peu ,même très peu .
et les baignoires à moteur en font encore moins .
revenez à de moyens naturels de déplacement ,nous avons deux bras deux jambes et une tête qui doit synchroniser tout ça ,et c'est curieux on avance avec et ça 365jours par an .
c'est ma réflection du jeudi
bonne vacances et penser aux autres êtres vivants dont nous avons besoins
mais pas eux de nous .
alain

L'équipage
23 juil. 2020
23 juil. 2020
0

le Chat, philosophe à 10h du mat ? mal dormi ?...
;))


23 juil. 202023 juil. 2020
0

Après avoir vendu et entretenu des (gros) moteurs pendant longtemps. Serait-ce l'age qui avance qui fait devenir philosophe? 😁 😉

Sinon, je partage assez cet avis, mais bon, pas facile de s'en passer complètement. Avec mon ancien bateau, le moteur était tout le temps en panne (le fameux RC16D) le temps que je le change, c'était quasiment comme si j'en avait pas. Bon, les entrées de port à la voile, c'est sympa, mais parfois chaud, voir bouillant 😁

Une fois, il y a longtemps, avec mon premier bateau (un Kelt 6,20) je suis rentré à la voile dans le port de la Londe pour cause de hors bord qui ne voulais pas démarrer, avec un 6m20 aussi évolutif que le Kelt et par beau temps ça se fait assez facilement, je n'ai pas eu d'incident, c'était même plutôt classe, le public présent avait apprécié la manœuvre ... et bien, je me suis fait pourrir par la capitainerie ! comme quoi j'étais un inconscient et quand je leur ai dis "pas le choix, le moteur ne démarrait pas" ils m'ont répondu qu'il aurait fallut que je les appellent pour me faire remorquer... on marche sur la têt, pourtant c'était dans les 90' donc à cette époque on était pas encore dans notre société ultra trop sécurisée et infantilisante ...


23 juil. 2020
0

un voilier n'a pas besoin de moteur (une godille ou un bonne apprentissage des manoeuvres à la voile...

un bateau à moteur (je n'apprécie pas la notion de baignoire, manquant de respect pour leurs propriétaires) est normalement mu par un moteur...

le problème du peu d'heures moteur vient d'une mauvaise gestion des temps libres individuels qui pourraient être globalisé en libérant des places de port...

un bateau, 12 utilisateurs, des jeunes aux anciens, et toute l'année en fonction de leur temps libres (congé, vacance, retraite, RTT, pont, etc...

qu'attendent les "Loueurs" pour étudier cette perspective de croissance écologique?


Solent:« un bateau, 12 utilisateurs, des jeunes aux anciens, et toute l'année en fonction de leur temps libres (congé, vacance, retraite, RTT, pont, etc...qu'attendent les "Loueurs" pour étudier cette perspective de croissance écologique?« Ben c’est qu’ils font déjà non ? Les bateaux de loc tournent beaucoup plus que les bateaux de propriétaires.·le 23 juil. 2020 12:59
awa (ex PiR2Lune):le loueur attend le client, il ne fait pas de marketing et très rarement hors saison·le 23 juil. 2020 15:12
Solent:Tu verrais le nbre de mails que je reçois en toute saison de la part des loueurs qui sont également présent sur les salons..·le 23 juil. 2020 15:30
fritz the cat:Jacques Riguidel et moi même utilisons cette expression volontiers.un faut appeler un chat un chat ...alain mdr :-)) ·le 24 juil. 2020 14:03
23 juil. 202023 juil. 2020
4

Ancien voileux converti (en raison de l’age) au moteur, je me permet de rappeler que certains motoreux (dont mon épouse et moi), naviguent plusieurs mois par an et parcourent plus de 1000 Mn par an :-)
Il y a quand meme aussi les propriétaires de trawlers qui naviguent généralement beaucoup et assez lentement, et y habitent plusieurs mois.
Cessons d’opposer les voileux et motoreux, il y a de vrais marins (et à l’inverse des sangsues de pontons) dans les deux groupes. Il
Comme le suggère Awa, il faudrait idéalement arriver à un partage des navires (voile et moteur) soit sous forme de location par des pro soit entre particuliers ou de mutualisation.
Mais vu des échos que j’ai de l’état de retour de certains bateaux de location (toutes tailles confondues) ca peut rendre les loueurs frileux :-(
Sans compter que les cautions ne peuvent couvrir des dégâts importants (mat cassé, voile déchirée, moteur ou embase cassé etc).
Et si le locataire n’a pas les moyens financiers (ou joue la mauvaise foi) de payer les dégâts, qui paye ?
Certains ne veulent dejà pas payer les remorquages de la Snsm .....
Pas simple la société et les rapports humains :-(


23 juil. 202023 juil. 2020
2

lire un fil initié par le chat est toujours un plaisir rare !
quelles motivations poussent un tel mécano à préconiser d'abandonner la propulsion diesel et de la remplacer par l'action d'une paire de bras ?
il ne se rappellent plus ou il a rangé ses manuels d'atelier ?
il a fait tomber sa boite à outils à la flotte ?
il commence à avoir des problèmes de mémoire et ne se rappelle plus le sens de pose du joint de culasse ?
il s'est fâché avec un concurrent et veut couler la profession ?
il ne veut plus donner que des conseils culinaires sur Hisse-et-oh ?
aidons-le à retrouver la foi ! Fritz les proprios de Renault Couach comptent sur toi !


fritz the cat:ne t'en fais pas pour ma mémoire ,entretenez votre moteur c'est un geste écolo ,plutôt que de le changer et pour le garder longtemps servez vous en le moins souvent possible et surtout pas comme générateur d'énergie au mouillage à vide .·le 23 juil. 2020 20:00
23 juil. 2020
0

En réponse aux interrogations de Fritz the cat, de la dernière remarque humoristique de Quizas et de mes propres réflexions (ça m’arrive),
Je pense que l’on peut classer les possesseurs de bateaux (le terme de plaisancier n’est pas le bon car certains plaisanciers ne sont pas propriétaires), tant a voile qu’a moteur en 4 groupes:
- ceux que ne bougent pas et qui n’utilisent jamais leur bateau, en général en piteux état
- ceux qui ne bougent pas et vivent, avec généralement peu de moyens sur leur bateau, qui est leur résidence à l’année
- ceux qui ne naviguent que quelques semaines (ou jours) par an ou utilisent surtout le bateau pour l’apéro
- ceux qui naviguent plusieurs mois car ils ont la chance (et les moyens) de pouvoir le faire, ou suffisamment vieux (!) pour être à la retraite...
Il faudrait donc trouver des solutions (organisationnelles, légales, financières, humaines), pour chacune de ces catégories.
Une approche globale me semble à la fois impossible et injuste (par ex pour ceux qui vivent sur leur bateau avec peu de moyens).
On est pas sortis du problème.


Krutchu:Plaisancier à Moteur depuis 3 ans, je suis dans la catégorie Apéro/Camping.J'habite sur Nice, mais mon bateau était la première année au port de st Raphaël.Le passage au port à sec de Mandelieu a changé ma vie en terme financier et écologique. Plus d'antifooling, plus de trajet Nice => St Raphaël en voiture, un temps de navigation réduit pour rejoindre les îles (qui reste la destination la plus sympa pour passer la soirée/nuit).Mon problème c'est que j'adorerais découvrir la voile et pouvoir voyager, mais ça veut dire retour à un port normal (plus de charme mais plus cher) et les emmerdements qui vont avec :/·le 24 juil. 2020 16:42
Krutchu:Une solution pour moi serait d'obliger chaque port à avoir une partie "A sec" pour vider au maximum les ports des bateaux moteurs. De toute façon, en tant que plaisancier, une fois qu'on a essayé, c'est dur de revenir en arrière.·le 24 juil. 2020 16:46
23 juil. 2020
1

«  ceux qui naviguent plusieurs mois car ils ont la chance (et les moyens) de pouvoir le faire, ou suffisamment vieux (!) pour être à la retraite...« 

J’ai la chance(?) de faire partie de cette dernière et ultime catégorie. Mais je constate que plus je navigue plus je fais d’économies. Ce sont les arrêts et l’hiver qui me ruinent.
Pour le moteur je m’en sert le moins possible, ce qui énerve ma femme surtout en dessous de 2nds. Mais malgré ça le nbre d’heures augmente en fonction des distances parcourues, c’est une loi inéluctable.
Cette année où je fais des ronds dans l’eau, j’ai à peine fait 10hres de moteur.
Ça explique pourquoi on voit des annonces de bateau de plus de 10 ans qui affichent 750hres. Un chiffre qu’on retrouve souvent. Soit ils naviguent très peu, soit ils pipotent.


23 juil. 202023 juil. 2020
1

Plutôt que d'état "normal" pour un moteur qui ne tourne pas, je parlerais d'état stable !

Pour le quidam, c'est la même chose, mais pour un physicien... ou un chat, c'est beaucoup plus que ça. C'est un état d'être, de position ou de matière, tel que si on en écarte le corps, il y revient.

Le chat retombe sur ses pattes (je sais, c'est tiré par les... poils).
Quant à lui, le moteur retombe... en panne, sèche ou mécanique !


fritz the cat:là c'est de la physique quantique ,le chat dans la boite il peut y être ou pas en même temps ,mais s'il y est il peut aussi être mort ou vivant .alain ·le 23 juil. 2020 20:02
Soava dia:C'est comme tu le sens, puisque le chat, c'est toi !! ·le 23 juil. 2020 20:12
23 juil. 2020
0

Bravo Solent
La « categorie Ultime » ca me va impec.
Ca fait claasse:-)


23 juil. 2020
2

Mettez votre bateau sur une bouée, légale 😎,et votre moteur sera vraiment auxiliaire
Une nuit à la marina depuis le 22 mai


23 juil. 2020
0

Sur un bateau, s'il n'y avait que les vernis et l'antifouling à faire, il n'y aurait pas de plaisir.
Rien de tel qu'une matinée à changer un tuyau d'échappement, changer le filtre Go ou la turbine derrière le moteur pour apprécier un après-midi au soleil sous pilote à siroter une (des) roteuse.


23 juil. 2020
4

ce n'est pas le fond de ma pensée ,
pendant deux mois j'ai tiré la langue à 16km de mon voilier et ne pouvant pas sortir je rongeais mon amarre .
pendant ce temps je voyais des rapports des douanes des affaires maritimes des gardiens des parc nationaux ,qui parlaient du retour des cétacés et des oiseaux marins qui nichaient sur la plages
.
cette nature je l'ai connue entre 1960 et 1970 à une époque ou la marine de plaisance était en pleine évolution ..
vous allez me dire: fais de la place au jeunes ,je vous répondrais faites de la place à la nature.
la majorité de la pollution marine vient de la terre si en plus on ajoute du bruit dans la mer .
pour la faune c'est invivable .en 50 ans nous avons fait disparaitre 90% de la biodiversité.
on fait des zones "réserve intégrales "mais c'est pour mieux taxer avec des corps morts obligatoires.
dans les villes on fait des zones piétonnes ,faisons la même chose en mer ,des zones sans moteurs thermiques .ou bien la mer va devenir un désert sans vie
alain


24 juil. 2020
0

Bonjour
Il y a quelques temps j'avais trouvé une explication de démontage d'une pompe Floget car la mienne ne veut plus tournée comment retrouver cette notice
PS
J'ai déjà eu contacte avec toi pour l'angle de barre et pour le convertisseur de 3000 w et tout ça marche bien maintenant
Pierre


24 juil. 2020
0

actuellement un roqual est en train de mourir de faim en méditerranée il a la queue coupée
il ne peut plus se nourrir ,il a été pris en photo et sa position approximative est connue
j'espère que les autorités vont abréger son agonie .
je ne crois pas que ce soit naturel à tous les coups c'est une hélice qui est responsable .
mais de bonne taille évidemment ,faire des cages de protection serait une bonne chose même si on perd un peu de rendement .
alain


24 juil. 202024 juil. 2020
0

Oui je l’ai croisée dans la baie d’Hyères, je pensais qu’elle était là suite au calme du confinement, en fait elle est entrain de mourir et elle se met à l’abri près des côtes.
C’est triste et il y en a plein d’autres chaque année dont on n’entend pas parler.

Le Monde - WWF dénonce « l’agonie » d’une baleine blessée par l’homme en Méditerranée

Ce rorqual commun, baptisé « Fluker », a perdu sa queue, à la suite probablement d’« une collision avec un navire ou un enchevêtrement dans un filet », selon le sanctuaire marin Pelagos.
Le Monde - WWF dénonce « l’agonie » d’une baleine blessée par l’homme en Méditerranée


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Perdu à Paris

Après la pluie...

  • 4.5 (39)

Perdu à Paris

mars 2021