Etanchéité pont en teck

Bonjour à tous,
Je possède un motor yacht de 62 pieds construit en bois en 1924 avec, à l'origine un pont en teck.
Probablement lié à des entrées d'eau insolubles, l'un des propriétaires a couvert le pont avec du CP puis relatté le pont avec du teck.
Acquis en 1999, j'ai refait tous les joints du pont avec du Sikaflex 290DC.
Mais au bout de 9 ans j'ai commencé à avoir des entrées d'eau et au printemps 2018 j'ai décidé de refaire intégralement le pont en suivant le processus suivant, recommandé par un copain charpentier d'Honfleur:
- mise en place d'une "tente" intégrale avec des bâches
- démontage proprement des lattes de teck existante pour les nettoyer, poncer afin d'en récupérer un maximum
- décapage de l'ancien CTBX pourri (qui n'était pas du marine)

- ponçage du pont
- G4 sur le pont pour le protéger et finir de le déshumidifier
- collage du CP Marine okoumé 7 plis à la PPU
- collage des lattes au Sika 298 et pointage dans les rainures
- finition au 290 DC dans les joints.
Coût total, MO comprise, 14 262€ TTC et 6,5 mois de travaux à 4 pattes.
- débâchage et attente.
Constat: j'ai encore des entrées d'eau que je n'arrive pas à déceler.
Après 2 mois d'ensoleillement (avril/mai 2020), gros orage sur Paris, où se trouve le bateau.
Et là c’est la douche à plusieurs endroits.
Re-couverture du pont avec des bâches pour éviter à nouveau les infiltrations le temps de trouver une solution.
Depuis je cherche.
Aurais-tu un conseil, car je suis désapointé ?
J’ai vu qu’il existait un produit de protection du pont, qui semble donner de bons résultats d’étanchéité : le COELAN, vendu chez à l’Abordage (www.alabordage.fr[...]-bateau )
Merci de tes bons conseils et bonne nav.
Christian

L'équipage
07 juin 2020
07 juin 2020
0

Bonjour,

Qu'est ce qu'il avait sous le cp? L'ancien pont initial latté en teck?

Cdlt


07 juin 2020
0

Oui. Un pont en teck d'origine très épais.


0

Attention avec l'okoume cela pourri facilement


07 juin 2020
0

Même en CP marine ?


07 juin 2020
0

La première question qui vient à l' esprit c'est : où se trouvent les dites fuites, peut on les relier à des endroits particuliers : jonction coque - pont, pont - cabines, etc...?
Difficile d' avoir une idée sans voir le bateau.


07 juin 2020
0

En fait les fuites proviennent toujours d'en haut.
J'en conclus que l'on peut éliminer la jonction coque pont.
Je dois m'absenter et ne pourrai reprendre le fil de la discussion que prochainement.
En attendant je vais essayer de réunir des photos du bateau et des travaux.

Et merci pour votre aide.

Christian


07 juin 2020
0

Je suis surpris du décapage du contreplaqué pourri pour le déshumidifier au G4.
Soit c'est pourri et cela n'a rien à faire à bord. Soit il est bon et cela ne devrait pas fuire.

Pour chercher les fuites, peut-être qu'une caméra thermique pourrait les relever. En effet les zones humides doivent être à une température différente des parties saines => couleurs différentes. À tenter un jour ou les températures évoluent rapidement pour éviter l'homogénéisation de l'ensemble.
(Même sans garantie du résultat, je tenterais le coup)


07 juin 2020
0

La connerie habituelle (et je pèse mes mots) c'est le pointage du teck dans un CP.

Ca finit toujours par pourrir et l'eau ne connait qu'un chemin : la verticale.

Donc un pont CP sur un pont teck avec par dessus un autre pont teck (ou assimilé) c'est une triple source d'infiltrations.

La PPU est super mais pas étanche : infiltrations.

Un travail sérieux consiste à tout démonter (ça permet de vérifier le barrotage) et de coller/visser du neuf.

J'ai remplacé le pont de Libenter (heureusement beaucoup plus petit) composé de teck et CP pourri.

Exterieurement le teck semblait bon , intérieurement le cP et les barrots semblaient propres.

Tout était imbibé d'eau , je n'ai pas retiré un morceau de CP de plus de 20 cm de coté et remplacé la moitié des barrots.

Pont CP marine vissé inox , collé époxy , joints époxy aux jontions (plaques , coque , roof).

Plus de fuites après quelques années à refaire du sika entre les lattes de teck.


07 juin 2020
0

a mon avis il y a au moins une erreur , mais bon c'est fait ..

lorsque le cp a été collé sur l'ancien pont il aurait fallu bien s'assurer que c'était étanche avant de mettre le teck ..

sinon il faut petit a petit deceler ou sont les fuites et ce n'est pas forcement difficile a étancher .
Pour ce faire arroser le pont par petit endroit avec un arrosoir par exemple .. et les fuites ne sont pas forcement dans ce cas verticale , elles peuvent tres bien cheminé horizontalement et coulé bien ailleurs


libenter:A l'origine ça part à la verticale.Ensuite ça termine ailleurs.C'est la beauté de la chose.·le 07 juin 2020 18:57
Calypso2:surtout que dans ce cas il y a 3 épaisseurs de bois ..alors ..·le 07 juin 2020 19:04
07 juin 202016 juin 2020
2

Je ne commenterais pas davantage la méthode utilisée, ni la compétence du charpentier honfleurais.
Une fois les points d’infiltration identifiés (pas facile !), les traiter avec du Captain Trolley’s Creaping Care Cure. C’est cher, mais ça marche bien.


-1

Bonsoir,
Une solution pour l’étanchéité du bois:
Le Dipétanche.
Produit issu du BTP. Efficace et pas cher.
Bonne soirée,
Patrice


08 juin 202016 juin 2020
0

Bonjour,
Déjà vous remercier tous de vos contributions qui me permettent de me remettre les idées claires.
Revenons dans le passé.
Quand j'ai acheté ce bateau en 99, j'ai le souvenir que le pont était globalement étanche.
Les claire-voies n'existaient pas et celles d'origine avaient été remplacées par des capots Goiot.
Tel que c'était à l'époque et pour le remettre dans son "jus", j'ai rajouté à l'avant un matereau sur une embase.
Le guindeau en place était pourri et il a fallu le remplacer.
Et j'ai aussi remis des jumelles de mât, devenues inexistantes.
Voila pour l'histoire.
La conclusion est que les modifications apportées ont du générer des entrées d'eau et comme la tonture du pont à l'avant (lieu principal des fuites) est un peu prononcé effectivement les fuites sont constatées plus à l'arrière.
Avec le temps, bien que tous les joints aient été refait en 2001, l'eau a fini par pourrir l'ancien CP.
C'est donc probablement par les fixations traversantes du matereau et du guindeau que les entrées se font. Quand aux claires-voies elles ont été correctement posées.
Sur la base de vos conseils et si vous pensez que le processus vous semble bon je vais d'abord rechercher les entrées avec une caméra thermique ou en arrosant le pont avec de l'eau colorée en procédant par petites zônes.
Si les entrées se font, comme je le pense par mes fixations, avez vous une recommandation à me faire pour étanchéifier ses passages traversants et avec quel produit?

Autres questions:
1/ Le Dip Etanche est-il compatible avec un pont en bois.
Est-il transparent? Non glissant?
2/ quelqu'un a-t-il de l'expérience avec le Captain Trolley’s Creaping Care Cure ou le Coelan?

A très bientôt

Christian


Calypso2:un montage qui m'etonne c'est la jumelle directement boulonné sur le pont ..ça doit tiré sur le pont ..il aurait a mon avis mettre une piece de bois comme pour le guindeau et fixer la jumelle dessus ..le pont ne devrait pas etre mis a contribution ...c'est sans doute là que sont les fuites ·le 08 juin 2020 20:41
08 juin 2020
0

J’utilise largement le Captain Trolley’s. Il faut dire que mon pont est assez fuyard. J’ai souvent la burette à la main et je l’utilise quand je suspecte une entrée d’eau. Le Captain Trolley’s est un latex très fluide et très mouillant. Il pénètre dans les entrées d’eau et les colmate. Quelques gouttes bien placées (c’est là la difficulté 😉) suffisent. Ça tache un peu le bois, donc l’utiliser avec parcimonie.

A part ça, si les fuites proviennent des fixations diverses, ce qui est probable, il faut les démonter et les refaire correctement.


08 juin 2020
0

Bonsoir,

Les jumelles sont fixées sur le pont mais ne le traversent pas.
Ce bateau a toujours navigué en fluvial.
Et le mât n'a jamais eu de fonction car il est toujours couché afin de passer sous les ponts.
Seuls les boulons (tige filetée + écrous borgnes et rondelles) de l'embase du matereau et du guindeau traversent complètement le pont.
Je commence à me persuader que c'est par là que l'eau s'infiltre.
Je vais donc les retirer mais avant de les remettre pensez-vous qu'il serait préférable de mette des goujons filetés à chaque bout plutôt que mon système actuel et avez-vous une idée du produit d'étanchéité à mettre au remontage?

Et pour mes questions sur le Coelan et le Dip Etanche, avez-vous des expériences sérieuses?

Merci encore


j-y.guitton:Bonjour,Pour fixer de l'accastillage sur un pont à l'aide de boulon, j'utilise du mastic butyl en bande. Ce produit est d'une efficacite redoutable pour peu que l'on procède de manière appropriée: les trous de passage doivent être chanfreinés et la tige filetée du boulon ne doit pas tourner, le serrage s'opérant par l'ecrou. J'ai tout remonté sur mon pont, du simple taquet au guindeau. Il y a plein de tutoriel sur internet. Un site en particulier Cdlt·le 09 juin 2020 09:21

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (199)

mars 2021