Emballement moteur et auto combustion

Bonjour à Tous,
Après une révision complète de mon groupe électrogène (Onan 3.5kw ,3cyl .diesel)
Une mauvaise évaluation m’indiquait un niveau d’huile trop important « à mon avis plus d’un demi litre ». Je savais qu’il fallait rajuster le tir mais dans le flot de mes préoccupations j’ai zappé l’opération. Pensant que tout était ok j’ai donc mis le groupe en marche, et dès qu’il a commencé à monter en température le moteur s’est emballé d’une manière impressionnante et impossible de l’arrêter de quelques manières que ce soit. Au bout de quelques minutes interminables le régime du moteur est redevenu normal et j’ai enfin pu stopper la « machine infernale ».
Je constate que l’huile est remontée à l’admission et une bonne partie est partie par la durite que j’avais débranché. Le temps de récupérer de l’émotion et du stress je décide de relancer le moteur il démarre sans problème et fonctionne normalement pendant une bonne dizaine de minutes et ensuite il refait le même scénario que précédemment. Emballement et arrêt impossible jusqu’à ce qu’il retrouve un régime normal et que je puisse enfin le stopper.
Il est tard, journée d’émotions bien remplie, la nuit porte conseil.
Nouvelle journée la nuit n’a pas porté conseil et j’ai besoin de vos avis éclairés.
Puis-je tenter un nouvel essai après nettoyage et vérification ? Quels sont les risques présents et futurs, ces deux emballements auront-ils pu occasionner des dégâts ?.
Je suis actuellement au mouillage à Panama côté Pacifique où dans ce genre de situation le système « D » s’impose.
Merci pour votre aide

L'équipage
27 juil. 2021
27 juil. 2021
0

Excès d'huile ou fuite de carburant dans le carter ??
Boucher la prise d'air doit faire stopper le moteur...


27 juil. 2021
0

Un diesel emballé, surtout quand il brûle son huile DOIT être arrêté le plus rapidement possible en l'étouffant en OBTURANT en urgence la prise d'air (PAS AVEC LA MAIN!!!) avec ce qu'a sous la main assez solide (semelle de godasse au besoin) pour ne pas être aspiré par la dépression moteur, l'emballement pouvant conduire à la destruction du moteur. Cette procédure EFFICACE DOIT être connue et appliquée sans aucun retard !!!! Vous avez du avoir de la chance.
Un moteur diesel est assez solide mais il ne faut JAMAIS tenter le Diable dans ce cas de figure. La vie du moteur tient aussi à son régulateur chatouilleux qu'il ne faut pas bricoler ou dérégler sans réflexion.


27 juil. 2021
2

Avant de le remettre en route, il faut évidemment vidanger l'excès d'huile. Cela va sans dire, mais c'est mieux en le faisant.


28 juil. 2021
0

Vérification :regarder si le reniflard n'est pas bouché.


28 juil. 2021
1

Bonjour,
quels travaux pour la rénovation complète?

Au début il vaut mieux débrancher le reniflard, mettre le carter d'huile à l'air libre et ne pas relier le reniflard à l'admission.
Ne pas remettre le filtre à air, et prévoir un bouchon pour boucher l'admission: genre grosse pinoche ou un bout de bois ajusté , au cas où ça recommencerait. S'il y a un autre trou dans la pipe(pour durite reniflard): le boucher avant de redémarrer.
il vaut mieux limiter le niveau d'huile en dessous du niveau maxi de la jauge.
Après chaque démarrage, vérifier à nouveau le niveau d'huile. S'il augmente, il va falloir trouver la raison.


30 juil. 2021
1

Bonjour a tous et merci pour tous les conseil et avis recommandé
Merci a toi Segalen pour tes recommandation de prudence pour la remise en route,et evidemment j'ai suivi cette procedure de bon sens.
Donc aprés un grand nettoyage(fastidieux)pour enlever toute trace ,coulures ou poche d'huile ,bloc,conduit durite,boite à air,collecteur d'admission et j'en passe, refait une vidange, changer le filtre, remise a niveau correct huile et eau;le moteur a redémarrer sans problème.Je pense que sur ce coup là j'ai eu de la chance (même beaucoup de chance!) Il semblerait même que le moteur tourne mieux qu'avant!...
Retrospective: j'avais entrepris une revision complete du moteur de ce groupe suite a une avarie concernant le collecteur-melangeur d'echappement . pour demonter celui-ci quelques seances de yoga ont été nécessaires et beaucoup de peripheriques ont du etre deposes.Donc a y etre ;revision de l'echangeur demarreur et autre, vidange eau,huile....L'erreur est au remplissage d'huile (ici elle est vendu par gallon)et pour le dosage j'ai inversé gallon imperial et gallon US !


kea:Incroyable de lire ça...t'as pas vérifié le niveau avec la jauge ?·le 30 juil. 23:04
Kerare:J'ai déjà vu des bielles tordues suite à niveau d'huile biens trop haut.·le 31 juil. 13:35
31 juil. 2021
0

Sujet très intéressant,j'ai lu et relu avant de poster.
"une bonne partie est partie par la durite que j'avais débranché"après le débranchement de cette durite,au 2ème démarrage,le moteur est reparti dans les tours.
Quelle durite exactement ? Y'a quelques détails qui m'échappe!!!

(sans aucune agressivité,juste pour comprendre)


01 août 2021
0

Explication : le groupe électrogène onan se présente comme suit : Une génératrice couplée à un moteur diesel et le tout enfermé dans un cocon (en fait un carénage en tôle avec mousse isolante)
La prise d’air se fait par l’intermédiaire d’un tube inox (diamètre 40mm~) qui prend l’air à l’extérieur du cocon. Sur ce tube il y a un piquage où vient se brancher la durite du reniflard et juste après vient se brancher la durite qui va à la boite à air qui est solidarisée au collecteur d’admission (montage logique).
(A noter que lors de cet incident, les parois du cocon étaient déposées)
Au premier emballement, j’essaie par tous les moyens de stopper la machine infernale et j’arrive à débrancher la grosse durite d’où coule immédiatement une quantité importante d’huile plus que bouillante ; huile alimentée par le reniflard (œuf corse !). A la suite de quoi le moteur n’étant plus alimenté en huile qu’il consommait goulument, baisse son régime et je peux enfin le stopper ; A ce moment-là, inutile de dire que « je n’en menais pas large ». Après avoir récupérer de ces émotions je contrôle le niveau d’huile qui semble correct, je rebranche tout et refais un second essai en pensant que le niveau étant correct c’était tout bon. C’était sans compter sur l’huile qui stagnait dans tous les recoins du cheminement de l’admission et que je n’avais pas pris le temps de nettoyer. (2èm erreur, la 1er était d’avoir remis à plus tard de retirer le surplus d’huile suite au mauvais dosage et de zapper cette opération…) Donc redémarrage de la mécanique qui semble tourner normalement pendant une dizaine de minutes le temps qu’elle monte en température de réchauffer toute l’huile résiduelle qui stagnait sur le parcours de l’admission (durites, boite à air, collecteur…) Rendue plus fluide et volatile par la chaleur elle redevient un combustible apprécié et ingérable : nouvel emballement du moteur qui semble durer une éternité puis retour à un régime normal….

Epilogue : on pourrai pester tant et plus sur le sort qui aurait tendance à vous faire des misères mais à tout bien considérer la sortie de cette expérience s’est effectuée avec une certaine clémence du destin. En effet, un moteur qui s’emballe à cause de l’auto combustion a pour finalité dans la majorité des cas la casse du moteur à cause du surrégime et de la surchauffe occasionnée, dans certains cas éclatement du bloc moteur et incendie. A partir de ce constat, beaucoup de scenarios possibles qui rétrospectivement amène une appréciation différente de ce coup du sort….


01 août 2021
0

Super !!! et merci,c'est exactement ce que j'attendais pour y voir plus clair.
J'étais mécanicien et eu 2 moteurs diesels qui se sont emballés (tout simplement effrayant)je reste convaincu qu'un moteur diesel "normal" ne peut s'emballé sur son huile QUE par le tuyau de reniflard.La question a été posée il y a quelque temps,"comment arrêter un moteur diesel qui s'emballe".Pour l'avoir vécu,la seul solution (ça n'engage que moi),c'est l'arrachage ou le coupage du tuyau de reniflard.Dans mon cas,l'emballement c'est produit sur des moteurs ouverts,sans rien autour.Désolé pour les autres intervenants,je n'imagine pas une seul secondes une intervention classique sur un moteur enfermé,EFFRAYANT je vous dis.
Les solutions sont simples à prévoir en amont,libre à vous l'imagination.


outremer:En dehors d'interrompre l'apport en huile, un moteur enfermé doit nécessairement avoir une prise d'air ouverte sur l'extérieur pour pouvoir brûler son GO (ou son huile) . Si cette prise n'est pas directement accessible alors pourquoi ne pas essayer de vider aussi un gros extincteur dont le principe est de produire une privation d'O2 dans l'enceinte ou le cocon. Perdu pour perdu...·le 01 août 12:15
23 août 2021
0

C'est vrai que c'est impressionnant, j'ai vu une voiture aller jusqu'à la destruction du moteur, j'avais beau crier au gars de mettre en prise et caler, il ne comprenait rien.

Un dispositif simple te pas cher serait de mettre une vanne quart de tour sur l'adission, avec un câble pour tirer desssus en cas de problème.


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Plage des Cabanes de Fleury, après la crue

Après la pluie...

  • 4.5 (178)

Plage des Cabanes de Fleury, après la crue

mars 2021