cherche un traitement contre la rouille efficace

Bonjour,

je cherche à traiter contre la rouille 2 essieux de remorque de bateau et un châssis de 4x4.
Je vois beaucoup de produit de traitement et d'inhibiteur/convertisseur de rouille en vente et à tous les prix donc pas facile de choisir !!
Pouvez-vous éclairer ma lanterne en me conseillant des produits efficaces, merci d'avance.

L'équipage
27 sept. 2020
27 sept. 2020
0

le Rustol CIP marche bien, et permet tout type d'application derrière y compris bi-composants


27 sept. 2020
0

Bonjour, The best of : JOTUN ALU 90. Epoxy, 2 couches, plus une polyuréthane.


27 sept. 2020
1

Contre la rouille, rien de mieux que le procédé Ferose ,www.ferose.fr[...]
Suivi éventuellement d'un epoxy.


James :Ferose for ever !Couche super dure ensuite recouvrable par tout système bi composants·le 27 sept. 2020 17:30
27 sept. 2020
3

acide phosphorique a 25 /100


28 sept. 202028 sept. 2020
1

Je viens de restaurer une remorque Mécanorem 3,5 T double essieu. Le plus efficace et durable, surtout si la remorque va dans l'eau, c'est sablage + métallisation. Pour 2 essieu, j'en ai eu pour 350€. Ensuite je les ai peints avec de la peinture antirouille bicomposant. Certains disent que c'est inutile, mais j'aime bien pour l'esthétique.

POur le châssis du Toyota, si c'est une vraie restauration, c'est pareil : sablage + métalisation ou mieux galvanisation à chaud. Si c'est simplement de l'entretien ponctuel, les solutions données plus haut sont très bien. Je déconseillerais juste le Rustol, qui n'est pas très durable. Mais ça dépanne et c'est pas cher.
Il semble que l'acide phosphorique marche bien en bain, à voir avec application au pinceau ? De plus ne faut-il pas le passiver après ?


28 sept. 2020
0

Je renchéris sur ce fil qui parle de rouille et de traitement, en espérant ne pas créer une fourchette mais plus un élargissement du post original.
Je m'intéresse aux bateaux acier, et un des arguments contre c'est bien sûr la rouille et l'entretien incessant que cela appelle. Mais sur certains forums (notamment anglo-saxons) j'ai vu des commentaires indiquant que les produits antirouilles d'aujourd'hui seraient plus efficaces que ceux d'il y a vingt ou trente ans, et que donc cela diminue un peu la tare de l'entretien. Est-ce que des spécialistes peuvent confirmer cela ? Est-ce que les traitements antirouilles d'aujourd'hui - préventifs et curatifs - sont plus efficaces que ceux d'antan ?


29 sept. 2020
3

@TDM: cela fait bien longtemps que l'on sait faire de bonne peintures anticorrosion.

Quand je travaillais dans l'offshore pétrolier, j'ai vu des coques de presque 40 ans qui n'avaient jamais été en dry dock, et les relevés d'épaisseur étaient bons.

Pas de mystère simplement de la peinture epoxy (Jotun, International, Hempel, PPG etc...)
Mais la chose primordiale c'est la préparation:

-le sablage à SA 2 1/2,
-le contrôle d'absence de sel et de graisse.
-application à l'airless pour avoir une DFT de 350 microns.
S'il n'y a pas création d'un "profil" par sablage, autant pisser dans un violon. Ce sont des fondamentaux que tant de gens zappent...

Donc pas de mauvais produits, que des mauvais applicateurs.


tdm2023:Merci zef29. Donc d'après toi, il n'y a pas eu spécialement de progrès spectaculaires dans ce domaine ces dernières décennies.Et la technique de Shoopage au zinc, que penser de ce procédé ? Est-ce qu'un amateur peut maîtriser cette technique, par exemple lors de réparations/modifications ? ·le 29 sept. 2020 07:18
ESPERANTO:Salut, j'ajouterais juste des conditions hydrometriques inférieures à 65% d'humidité lors du sablage peinture. Cordialement, Laurent·le 29 sept. 2020 08:52
zef29:Très bonne précision de Laurent.tdm2023: non, pas de progrès spectaculaires, et je peux te citer des cas d'unités flottantes pétrolières, pour lesquelles je le rappelle il n'est pas question de passer au bassin, qui ont vraiment de l'âge (30 à 40 ans). J'ai vu des photos de ballasts eau de mer qui avaient 25 ans et impeccables.Les anodes de coque feront le reste pour protéger les endroits où il y a des défauts (il y a toujours quelques défauts).Les anodes sacrificielles, ça fonctionne toujours s'il y a contact (mieux vaut les souder).Le schoopage d'abord ça coûte cher, et ce n'est ni plus ni moins qu'une anode extrêmement mince répartie sur toute la coque. Donc si tu fais le calcul, au bout de quelques mois c'est consommé et c'est à nu.En revanche ça peut se peindre, mais c'est beaucoup d'argent pour rien.·le 29 sept. 2020 09:46
Calypso2:le schoopage pour une remorque qui ne reste pas dan sl'eau donc pas d'electrolyse c'est parfait on ne peut faire mieux attention sur la galvanisation la peinture ne tient pa ssur la schoopage ça tient tres bien ·le 29 sept. 2020 17:55
zef29:Oups, j'avais raisonné pour une coque de bateau. Donc effectivement schoopage et peinture, mais c'est luxueux.·le 30 sept. 2020 09:30
29 sept. 2020
0

Je pense que le shoopage (métallisation au zinc ou zinc-alu) suivi d'une peinture époxy représente la solution idéale pour les œuvres mortes, mais bien sûr le prix du shoopage s'ajoute au reste (sablage + époxy). L'un des intérêts de cette solution tient à la résistance à l'abrasion du métal déposé qui va généralement s'écrouir sur l'acier en cas de ragage alors qu'une peinture laissera le métal à nu.
Quand à la qualité des peintures qui permettrait d'obtenir le même résultat qu'un shoopage, j'ai entendu cet argumentaire de la part d'un vendeur de peinture il y a une quarantaine d'année, ce qui ne m'a pas dissuadé de faire le choix de la métallisation, ce dont je me félicite encore aujourd'hui.
Qu'on ne me fasse pas dire que les époxys ne sont pas très performants, je considère seulement qu'utilisés seuls ils ne seront pas aussi efficace que la combinaison des deux systèmes.


Calypso2:pour les oeuvre morte d'un bateau l'ideal c'est de prendre des toles de qualité marine prépeinte , ainsi pas de sablage ni d'un coté ni de l'autre et la peinture c'est le top ...et le si peu qui sera brulé par la soudure n'est pas un inconvenient ..le sablage c'est de l'artisanat couteux en argent et en temps ·le 29 sept. 2020 19:07
tdm2023:Donc un shoopage intérieur de la coque c'est un bon choix alors ?·le 29 sept. 2020 20:34
Calypso2:oui et non , le gros probleme des toles acier vient de la cpeialamine du laminage des toles qui fait que les peinture quelqu'elle soient tiennent mal ..donc dans l'industrie navale toutes les toles avant usage sont decalaminé :avant c'étaient par sablage ,c'est long couteux ,maintenant c'est fait automatiquement chez le metallurgiste par bain d'acide et aussitot peinte ...le probleme de l'interieur des bateaux est dû a la face non sablé que l'on peint sur la calamine et a l'humidité biensur ·le 29 sept. 2020 21:01
30 sept. 2020
0

bonjur
j'ais testé le Ferose c'est top


30 sept. 2020
-1

Bonjour,
Attention à ne pas shooter les mouches au bazooka.

J'ai traité ma quille au Férose. C'est pour moi le meilleur produit, simplement parce que ça marche et parce que c'est l'UNIQUE produit pour lequel il est bien écrit dans ses spécifications qu'il est fait pour les parties immergées.

  • Pour le Frameto, la doc ne fait même pas mention de ce détail.
  • Pour le Rustol CIP, de mémoire, ils écrivent correctement que ce n'est pas fait pour des parties constamment sous l'eau.

Partant du postulat que la place de parking de la remorque est emmergée... le Rustol CIP fera donc parfaitement l'affaire.


30 sept. 2020
0

@Goj: après Ferose tu mets quoi?


Goj:5 couches d'epoxy bicomposant JOTUN jotamastic ·le 30 sept. 2020 12:19
zef29:Ce qui me gêne c'est que tu mets du Jotamastic sans sabler.·le 01 oct. 2020 06:54
fritz the cat:après le férose une peinture pour une remorque amerite alain·le 04 oct. 2020 10:10
zef29:Oui, très tolérant l'Hammerite.·le 05 oct. 2020 08:37
VIRGO7:J'allais justement le proposer, Hammerite est une excellente peinture anti rouille, pas pour des surfaces trop importantes bien sûr, (quoi que) j'avais par le passé repeint un moteur avec et le résultat quelles années plus tard était satisfaisant.. ·le 05 oct. 2020 09:10
30 sept. 2020
0

Bonjour,

j'ai utilisé un primaire "primocon"
qu'en pensent ceux qui l'ont aussi appliqué ?


zef29:Mieux vaut réserver les primes aux gens méritants non?·le 01 oct. 2020 06:55
01 oct. 2020
0

Bonjour, je restaure un Exploration 39 de Caroff en acier. Ayant démonté le safran, j'ai pu constater que la partie derrière la mêche et sur le sgegg de safran n'avait jamais été peinte car inaccessible au pinceau. Cette partie de tôle à nue n'était pas spécialement oxydée, juste un peu rouillée en surface. Je pense que tant qu'il y a des anodes efficaces sur la partie immergée, il n'y a pas de corrosion. De là a mettre des anodes sur la remorque... Salut à tous !


zef29:Tout à fait, tu peux sous protection cathodique laisser l'acier nu...mais tu vas bouffer de l'anode.Mieux vaut prendre des anodes an Al-Zn-In qui pour le même poids vont durer plus longtemps (le zinc c'est un peu dépassé)·le 01 oct. 2020 09:16
Calypso2:excusez moi mais pour une remorque ou un 4x4 qui reste 5nm dans l'eau a quoi peut bien servir une anode ? ·le 01 oct. 2020 09:36
zef29:on parle d'un bateau en acier, certes, nous digressons·le 01 oct. 2020 09:37
tdm2023:désolé, je crois que c'est un peu de ma faute cette digression.. La prochaine fois, j'ouvrirai un fil. En tous cas merci à ceux qui ont contribué et qui me font me rendre compte qu'il faudrait que je potasse un peu plus la théorie de ces coques acier et de leur dégradation. Jusque là je pensais avoir compris que les anodes servaient à protéger de l'électrolyse. En vous lisant je crois comprendre que ça sert aussi à dévier la corrosion.. j'en perds mon latin. Si jamais vous avez un lien vers une explication simple de ces phénomènes. Sinon je poursuis mes recherches.·le 01 oct. 2020 13:15
San Marco:Tdm, si j'osais, je dirais qu'électrolyse et corrosion sont la même chose, ou en tout cas très liés.En gros, tous les éléments chimiques aimerait être dans un état plus stable en gagnant ou perdant des électrons (qui sont des charges négatives). La chimie est basée la dessus. Et puis il y a des éléments qui sont plus "forts" que d'autres et qui, dans une compétition avec un autre élément gagnent la partie.Ainsi le fer qui rouille, que se passe t il ? Chaque atome de fer donne 2 électrons et devient Fe++En face, il y a l'oxygène qui voudrait bien avoir 2 électrons en plus. Bingo ! ça tombe bien, le fer en propose 2. Et donc on a chaque atome d'oxygène qui devient O - - .Soit la réaction Fe + O ==> FeO oxyde ferreux Bon, c'est pas tout à fait ça car les atomes d'oxygène n'existent pas tout seul dans la nature mais sont appariés soit O2. L'oxyde de Fer dans la rouille est principalement du Fe2O3. on aura juste des coefficients différents.Pour la protection anodique que se passe t il ? et bien c'est pareil sauf que l'on a 2 métaux en concurrence : Le Fer et le Zinc (Zn). Il se trouve que le Zinc "est plus fort" que le fer, comprends "il a plus envie de donner des électrons et devenir positif". Et donc c'est lui qui va imposer son 'oxydation au détriment du FerZn ==> Zn++ + 2 électrons le fer reste fer.Et au final on a : Zn + O ==> ZnO (oxyde de Zn) le fer, reste fer... C'est donc l'anode en Zn qui s'effrite en ZnO.Ce phénomène peut aussi être inversé : si on met du fer dans une solution avec de Zn++ et qu'on fait circuler des électrons (c'est un courant électrique) on va forcer les Zn++ à prendre 2 électrons et devenir Zn. Cela se passe sur la barre de fer que l'on aura plongée dans la solution et qui sera reliée au générateur de courant. Tu as un shéma ici : www.maxicours.com[...]ration/ Bon courage !·le 01 oct. 2020 15:41
Calypso2:super comme explication ·le 01 oct. 2020 16:20
tdm2023:Merci beaucoup San Marco de ton explication, que je comprends dans l'ensemble - je crois, du moins. Si je comprends bien donc, dans tous les cas on parle de circulation d'électrons entre des matériaux qui sont plutôt donneurs (Fer, Zn), et d'autres qui sont plutôt receveurs (Oxygène). Qui donne à qui : pour le savoir il faut regarder les potentiels d'electro-reduction fr.wikipedia.org[...]duction . On peut dissocier (c'est ce que je cherchais à comprendre à la base) : 1) l'apparition de la rouille par exposition du Fer (le Fer de l'acier) à l'eau et à l'air (ce phénomène plus complexe qu'il n'y parait implique l'enchainement de trois réactions, dont des réactions d'oxydo-réductions fr.wikipedia.org[...](oxyde) ), 2) les phénomènes dits d'électrolyse qui impliquent des échanges de charges entre des métaux différents (par exemple Fer et Alu, ou encore Fer et Zinc) et qui finissent avec de la corrosion (de l'anode sacrificielle par exemple, ou de la coque alu, si on en a pas).Je sens qu'il y a encore des choses qui m'échappent que j'ai déjà un peu progressé. Merci de m'avoir mis sur la piste.De toute façon, je suis pas à l'abri d'acheter un bateau en plastique..·le 01 oct. 2020 16:42
ESPERANTO:TDM, Que cela soit la rouille sur un bateau acier ou l'osmose sur un plastique, je préfère la rouille. Si tu vis sur ton bateau, l'entretien courant fait partie de ce mode de vie. De plus, l'acier est facilement recyclable et tu ne laisses pas un déchet embarrassant à tes petits enfants !! On assume ou on assume pas ! ·le 01 oct. 2020 19:32
zef29:Ce qui me gêne dans l'acier, c'est la maîtrise de la corrosion intérieure, il y a forcément des endroits inaccessibles. Les oeuvres vives, elles, avec des anodes, sont toujours protégées.·le 02 oct. 2020 07:50
ESPERANTO:C'est vrai, mais si il y a de l'humidité à l'interieur, c'est qu'il y a des fuites, de l'eau qui stagne, des écoulements bouchés, bref un defaut d'entretien. Le sablage, même si c'est pénible, a la particularité d'accéder partout. Si la conception du bateau respecte le fait que "le pinceau doit pouvoir aller partout" dixit BM, il n'y a pas d'endroits inaccessibles. Cordialement·le 02 oct. 2020 10:19
Calypso2:Et bien non le pinceau ne peut aller partout et là est le problème. Si on n'a pas enlevé la calamine sous les raidisseurs ou souder continu sur les deux faces il y aura éternellement de la rouille·le 02 oct. 2020 14:59
01 oct. 2020
0

Bonjour, perso j'utilise les produits " Férose " j'ai des résultats encourageants sur le long terme 1/ 2 ans pas plus.


San Marco:Bonjour Tetaire. On ne peux parler de un ou deux ans pour du long terme ! (pour une remorque ou un châssis de véhicule)·le 02 oct. 2020 08:23
02 oct. 2020
0

J'ai fait des essais: 4 morceaux de ferrailles rouillés, préparés de differentes manière, et traités au férose, a la polyuréthane, au JULIEN antirouille et a l'époxy JOTUN alu90.
Après 6 mois dans un bain saturé de sel, il y a pas photo, quelque soit la preparation, le vainqueur est................ JOTUN alu 90. J'ai passé cet été les pieds dans le sable, mais la tête dans la cagoule à sabler !! J'en ai tartiné 40 kgs sur ma coque acier et si les conditions d'applications sont respectées, (taux d'humidité inférieur à 65 %, application de la peinture 5 h aprés décapage ) je pense être tranquille pour 10 à 20 ans. Le bateau, ça se merite . Salut à tous.


San Marco:Merci pour ce témoignage. Je note donc le Jotun alu90 pour les restaurations véhicules·le 02 oct. 2020 11:06
zef29:J'aime bien aussi je Jotamastic 87, très tolérant.·le 02 oct. 2020 11:11
VIRGO7:Oui mais l là on parle de traitement après sablage, que dire des surfaces moindres et peu accessibles gratées à la brosse métallique... ·le 05 oct. 2020 09:15
02 oct. 2020
0

férose


zef29:sauf s'il n'aime pas le rose·le 02 oct. 2020 17:58
fritz the cat:ce n'est pas une blague ,allez sur le site en plus ça remplace très bien le primaire j'ai traité pas mal de quilles en fonte avec avec succès alain·le 03 oct. 2020 09:28
zef29:Moi c'était une tentative de blague,, qui s'avère être un flop. (ça fait rose)·le 05 oct. 2020 08:38
03 oct. 2020
0

Un millimètre d'acier se transforme en 7 mm de rouille.
Quand les traces de rouille commence à apparaitre, que quelques microns d'acier sont concernés. On a le temps (environ 18 mois) avant que le métal soit réellement attaqué. Donc on peut réfléchir à tête reposée pour choisir la meilleure option.

Il faut savoir qu'il existe deux cultures pour la protection contre la corrosion des aciers:
1 - Super produit appliqué dans des conditions super maîtrisés. Exemple: peinture automobile; une couche hyper-fine qui résiste des années, sous réserve de ne pas faire d'accroc.
2 - Produit lambda qu'on passe régulièrement dans des conditions non maitrisées. Exemple peinture des bateaux gris. ;-)

Les deux fonctionnent.
La première est bien adaptée en neuf (où lors d'une remise à neuf), la seconde durant la vie de l'ouvrage.

Pour choisir un bon complexe de peinture anticorrosion sur des matériaux ferreux:
acqpa.com[...]/
Bonne lecture!
Et puis mélanger les marques n'est pas forcément un bon choix.
On prend le système complet: impression, couche intermédiaire et finition; et on respecte les recommandations techniques du fabricant.


03 oct. 2020
0

la peinture des bateaux gris est classée confidentiel défense et celle des sous marins encore plus
ce n'est pas de la peinture lambda ,d'ailleurs pour l'appliquer il y a des mesures de protection draconiennes ...
alain


Calypso2:c'était de la peinture lamda ,maintenant c'est surement le top du top ,c'est m^me des casses co.... garantie 10 ans... si l'on faisait nos bateaux aciers comme la royale on n'entenderait plus parler de rouille ni de poids excessif ..·le 03 oct. 2020 09:54
zef29:Pas du tout classé, ce sont des systèmes classiques des grands fournisseurs. La gamme dépend des bateaux (Hempel, Jotun etc...)·le 05 oct. 2020 08:39
Calypso2:pourquoi classée confidentiel celle des sous marins oui mais pas pour les navires de surface·le 05 oct. 2020 14:10
Polmar:Il semble que ce n'est vraiment pas confidentiel, ni même diffusion restreinte; y compris pour certaines parties extérieures de sous-marin.acqpa.com[...]ion.php ·le 05 oct. 2020 17:36
04 oct. 2020
0

Re coucou, je n'ai rien contre le Férose, et je pense que c'est un bon produit quand les conditions d'application ne sont pas optimales, humidité entre autre, donc pas mal pour une quille en fonte entre 2 carénages. En fait, on peut avoir de la rouille perforante si on ne gratte jamais cette couche d'oxyde qui entretien l'humidité et donc la corrosion. Si c'est à l'air libre, le simple fait de gratter la rouille suffit à l'arréter. Dans la marine nationale, il se dit la chose suivante: On salut tout ce qui bouge et on peint tout ce qui ne bouge pas !!!
En ce qui concerne le mélange des marques de peintures, d'expérience, avec de la polyuréthane, on peut changer de diluant par de l'acétone, si ce n'est pas un vernis, et prendre n'importe quel catalyseur PU, on s'en fiche de la marque, du moment qu'on est bien avec de la PU.
A vos pinceaux !!! Prêts !! Partez !!!


zef29:Attention, si tu parles des oeuvres vives, pas de PU si tu as des anodes. L'antico de base, c'est l'epoxy, le PU c'est cosmétique car l'epoxy farine.·le 05 oct. 2020 08:42

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Les enfants de la mer

Souvenir d'été

  • 4.5 (75)

Les enfants de la mer

novembre 2021