Tous les forums > Navigation > La Manche, c'est le bordel, il y a du courant, des cailloux, et parfois la mer se retire
Missing
Thorlak50130

La Manche, c'est le bordel, il y a du courant, des cailloux, et parfois la mer se retire

mardi 18 juin 2019 17:27

Liste des contributions

  • . tangnard mercredi 19 juin 2019 09:35
P1050142
2
awa (ex PiR2Lune)

ne pas comparer la croisière avec la régate et la course...

des marins très avisés se sont aussi plantés...

ici pour passer , il fallait tirer très large vers le cotentin pour récupérer la veine de jusant qui permettait de passer Aurigny.

chercher les zones avec moins de courants (et petits fonds en marée descendante etait risquée, d'autant plus que les veines de courrants sont variables en force et en direction et que les vents étaient faibles et plus de 2.00m de tirant d'eau

avec 1.40mètres et 18CV, il ne se serait sans doute pas planté....

toute la différence entre la course en solo et la croisière pépère

mardi 18 juin 2019 17:49
Vache-au-pelage-caille-bringe-oreilles-au-vent.
GRIBOU246

Ben oui il y a des cailloux par là! Une chose m'étonne, il prennent le coutant de face alors qu'il faudrait le faire avec un angle qui permette de diminuer son effet direct.
JJ

mardi 18 juin 2019 17:53
Missing
Thorlak50130

Face au courant, la différence entre une vitesse fond positive et négative se joue parfois à 1°

mardi 18 juin 2019 18:00
Flat_1000x1000_075_f
12
hi

Le grand thorlak, lui, ne se serait pas fait berner par de bêtes bouts de ruban et de stupides morceaux de granit ou des bancs de sable imbéciles. Lui, il ne fait pas ce genre d'erreurs. Il ne fait aucune erreur. En contrepartie, il ne loupe jamais celles des autres... Ah ! Le monde merveilleux de thorlak...

mardi 18 juin 2019 17:59 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
mardi 18 juin 2019 17:59
Desert
jerom-826

Dans toutes les éditions du Figaro,il y a du rase cailloux et des talonnages.Comme le dit Le Turquais,plusieurs devant lui ont talonné à cet endroit.Lui a eu moins de chance en y restant.

mardi 18 juin 2019 18:01
Losninos
Hubert, de Cherbourg

ça c'est ballot ! il voit les copains talonner devant lui, à marée descendante et il y va quand même !

quant à se fier à la carto pour passer entre les cailloux à Brinchetais Ledge, cela laisse rêveur ...

quand je m'amuse à passer la Haize du raz par ex, ce n'est surtout pas le nez sur la carto !

mardi 18 juin 2019 18:25
Flat_1000x1000_075_f
hi

Faudrait savoir ! Il avait le nez sur la carto ou sur les penons ? Il a peut-être un strabisme vertical ?

mardi 18 juin 2019 18:28
Losninos
Hubert, de Cherbourg

"quant à se fier à la carto pour passer entre les cailloux à Brinchetais Ledge, cela laisse rêveur ..."

était une réponse à Thorlack50130

mardi 18 juin 2019 18:45
Flat_1000x1000_075_f
hi

Justement, thorlak lui reproche d'avoir le nez sur les penons et pas dans la carto. Bref, apparemment dans le coin on ne peut passer qu'en fermant les yeux et en priant...

mardi 18 juin 2019 18:56
Contessa-38
Pierre3

Hubert, comme je crois comprendre que tu es un super habitué des lieux et qu'il se trouve que je navigue aussi dans le coin, je suis curieux. Quand tu dis que tu n'est pas le nez dans la carto cela veut dire que tu regardes plutôt les remous, révélateur de cailloux ou non ? Je veux dire parfois dans ce coin il y a des marmites a des endroits super profond donc pour un néophite ce n'est pas super évident, sauf à l'étale par mer calme car l'eau dans ce coin est finalement assez transparente. Quand je me dirige entre les cailloux vers un mouillage je mets un de mes ados devant pour qu'il regarde, on se fiche un peu de ma gueule parfois mais je crois à cette méthode pour peu qu'on avance lentement au moteur.

mardi 18 juin 2019 18:58
Losninos
4
Hubert, de Cherbourg

dans le raz c'est large ! il y a bien longtemps que je ne tente plus un passage à raz Brinchetais Ledge à contre courant, c'est mission impossible à la voile si vent faible cela ne passe pas si vent fort on casse !

et avec des courants aussi forts on ne fais pas route "en regardant le fond"

par des coins comme la Haize ou le tour de Serk ou les différentes passes du côté de Herm ou aux Minquiers je prend les alignements, bien plus précis encore que la carto et Gps

il faut disposer de la bonne doc par ex les bouquins de MAlcom Robson

un petit extrait ici http://hubert.perio.free.fr/minq/

j'ai vu sur ta fiche ce que serait le bateau de tes rêves : c'est ce que j'ai ! un Hood 38

mardi 18 juin 2019 19:38 *** Message modifié par son auteur ***
Contessa-38
Pierre3

Je comprends, merci.

mardi 18 juin 2019 19:36
Missing
1
Thorlak50130

c'est vrai que naviguer à vue, ça fait monter l'adrénaline, et marcher les assurances.
Un coup d’œil sur sa carto lui aurait permis de voir qu'il était sur des découvrants, sur les lesquels les crabes ont déjà mis leur crème solaire.

mardi 18 juin 2019 19:26
Losninos
1
Hubert, de Cherbourg

naviguer "à vue" ne veut pas dire "naviguer en voyant le fond" mais se positionner sur des alignements bien repérés à l'avance agrémentés de quelques relévements compas et il serait sot de ne pas jeter un coup d'oeil sur la carto puisqu'elle existe mais surement pas rien que la carto, cela va trop vite avec les courants

mardi 18 juin 2019 19:35
Img_1279_(1)
tiktak

La carte papier dans du courant c’est trop lent
La carte électronique c’est trompeur: effet d’échelle et décalage entre la ligne de foi gps et le cap surface trop difficile à gérer en tant réel

Je n’ai pas eu la chance de passer le raz Blanchard mais j’ai pu tester dans le golfe du Morbihan: on prend les repère sur la carte avant parce qu’apres Le paysage défile vraiment vite.

Ici les risques pris sont grands: c’est un peu dommage par rapport à l’esprit marin.

Maintenant quel plaisancier prendrait le raz a contre courant ?

mardi 18 juin 2019 20:41
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
Calypso2

les cartes sont des relevé qui ont été fait parfois il y plus d'un siecle avec la precision de l'époque avec les moyens de l'époque …

Le Golfe du Morbihan a été refait il y 5 ou 6 ans avec nos moyens modernes , certains cailloux ce sont déplacer de plus de 100m

mardi 18 juin 2019 20:51
Contessa-38
Pierre3

Le truc avec la carto c'est que c'est bon 95% du temps, les 5% qui restent c'est quand tu te fiches volontairement dans un endroit super mal pavé 1/ par ce que tu aimes ça 2/ pour laisser la foule derrière soit et profiter d'un coin bien tranquille. Ici je parle des 5% qui restent donc. C'est quand tu as un caillou à gauche à 20m, un autre à droite à la même distance et que tu zigzages entre eux. Dans cette sitation la carto t'aide si ta carte est super locale et si possible assez ancienne. Les cartes modernes sont larguées la plupart du temps. Précision non suffisante. Rien de tel que ce genre de coin pour semer la foule marina, martinis sur le pont et blagues de régiment jusqu'à 1 heure du mat.

mardi 18 juin 2019 19:35
Missing
Thorlak50130

Dans le coin, je ne navigue pas par 5 à 9 nds de courant, par fond de 3m, à 10m des cailloux, par marée descendante.
Dans les endroits hyper mal pavés, dans la mesure du possible j'y vais avant avec un semi-rigide ou à pied et je me trace une route sur la carto.
Quand ce n'est pas possible, je fais confiance aux ingénieurs hydrographes, je sers les fesses et prie.

mardi 18 juin 2019 19:52
Missing
4
matelot@17523

Évidemment, mais toi tu fais pas le figaro!!!

mardi 18 juin 2019 23:01
Soins_du_lapin_angora_1698_600
Eliot.

On fait tous ça. Quand c'est possible, je loue l'aquavision local.
Rien ne peut m'arriver.

mercredi 19 juin 2019 08:50
Jpk38fc
1
Patxaran

yaka aller où c'est pas le bordel, où il n'y a pas de courant, pas de cailloux, et où l'eau ne se retire pas : Sur un lac, tiens.

https://www.hisse-et-oh.com/forums/navigation/messages/2553459-gros-coup-de-tabac-sur-le-lac-leman-voiliers-coules-ou-demates

mardi 18 juin 2019 19:17
Missing
7
BWV 988

Eh oui Thorlak, mais au cas ou tu ne le saurais pas Tanguy Le Turquais participe à une course, et en course on prend forcément des risques que l'on se refuse de prendre en croisière. De la même manière en course on se fait aussi quelquefois des vracs sous spi parce qu'on tutoie les limites, et même quelquefois on démâte. Maintenant c'est sûr que si on ne veut jamais approcher les limites,voir même les dépasser quelque peu, on reste chez soi, ou on va pêcher le maquereau...

mardi 18 juin 2019 20:30 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
1
cezembres

Le risque prit valait 6 a 10 h - tu passes ou tu passes pas.
C'est pas passé.
Ceux qui sont passés se frottent les mains maintenant.

mardi 18 juin 2019 20:36
Missing
Thorlak50130

Ceux qui sont passés n'avaient pas que quelques minutes d'avance.

mardi 18 juin 2019 21:07
Missing
Scotland

Ah oui, tu as vérifié ?

Pierre Leboucher passe au même endroit 4 minutes avant Le Turquais...

mardi 18 juin 2019 22:15
Avatar
simbad

tristounet de voir ce bato s'échouer et brinquebaler sur fond rocheux, stressant qd on est seul et pas forcément équipé pour aller mouiller des ancres
il a peut être oublié le pied de pilote à l'escale d'avant, ou fait une erreur de 12ème ou pas mis sa montre à l'heure ou pas changé les piles de son gps !!!
je préférerais une erreur de ce genre qu'un coup de poker pour ne pas se faire distancer, c'est qd même ballot avec les moyens d'aujourd'hui de se mettre au tas dans un endroit où on sait que la précision est de mise
mais bon, le stress de la régate...
JL.C

mardi 18 juin 2019 20:47
Missing
2
BWV 988

@"c'est qd même ballot avec les moyens d'aujourd'hui de se mettre au tas dans un endroit où on sait que la précision est de mise"

Ben oui c'est quand même ballot quand une F1 sort de la route alors qu'il aurait peut-être suffi de freiner quelques mètres plus tôt afin d'aborder la courbe avec 2 km/h de moins, eh oui, mais y a un mec derrière qui te talonne ou un devant que tu voudrais bien passer...

mardi 18 juin 2019 20:55
Losninos
Hubert, de Cherbourg

Là il s'est quand même mis dans la situation du pilote de formule 1 qui voit les voitures devant lui partir au tas sur une flaque d'huile et qui ne molit pas ...
Il dit avoir vu les autres talonner devant lui ... à marée descendante ...

mardi 18 juin 2019 21:07
Missing
1
Thorlak50130

Dans tous les sports et métiers, il y a un ratio risque/gain.
Dans le cas présent, connaissant très bien le coin, et au vu des vidéos et de la relative fragilité des bateaux, le ratio n'était pas favorable.

mardi 18 juin 2019 21:10
Flat_1000x1000_075_f
hi

C'est certain que quand tu es dans ton jardin, tu as moins de risques de te planter. Mais ça ne veut pas dire que tu es moins incompétent.

mercredi 19 juin 2019 08:54
Ange-avatar-1
Phil o zof

Bonsoir, je n'ai pas tout lu, alors pardon, la remarque a peut- être déjà été faite ?...

Mais peut-être faudrait-il rappeler les "fondamentaux" (puisqu'il s'agit bien là de toucher le fond...) autant à V&V qu'à celui qui met l'article sans le voir, s'agit-il d'un "échouage" (volontaire) ou d'un "échouement".

https://www.bateaux.com/article/31336/echouage-echouement-quelle-difference

Bonne soirée à tous et toutes.

mardi 18 juin 2019 21:05
Oceanic_gyres
mao31140

100% d'accord avec BWV 988, c'est une course !

Qui plus est la Figaro, depuis "toujours" une des courses
des plus exigeantes sur le rythme et la prise de risque !

mardi 18 juin 2019 21:24 *** Message modifié par son auteur ***
Avatar
Numawan

Moi, ce que je lui reproche, c’est pas d’être allé dans les cailloux. Ce que je lui reproche, c’est que ce n’était pas la bonne méthode pour passer*.

*fallait au contraire aller loin au large

mardi 18 juin 2019 21:40 *** Message modifié par son auteur ***
Img_1266a
Riwan

il parait que ce sont des "marins".............

mardi 18 juin 2019 21:47
Photo_2
2
wilrou

C'est saori et tabarly qui a fait le routage. ..

mardi 18 juin 2019 22:21
Missing
csb

C'est pour cela que je ne fais plus de régates depuis longtemps. La régate pousse à des comportements absurdes. Je reste fidèle à 'si tu veux faire un vieux marin arrondi les Caps et salue les grains'

mercredi 19 juin 2019 06:14
Missing
1
BWV 988

@"il parait que ce sont des "marins".........." as écrit Riwan

Ce genre de réflexion est ridicule.
Je me souviens d'un certain François Gabart, lors d'un Figaro, qui s'est échoué à la sortie du goulet de Brest en voulant prolonger un bord un peu trop loin. Bon ok c'était peut-être une connerie, mais lui est descendu du bateau, l'a repoussé et est reparti...certains ici auraient peut-être appelé maman...
Ce genre d'échouement est une péripétie de course, rien de plus. J' observe également que cette prise de risque a été effectuée dans des conditions qui le permettait.

mercredi 19 juin 2019 07:56
Missing
2
Thorlak50130

"J' observe également que cette prise de risque a été effectuée dans des conditions qui le permettait."

marée descendante (proche de la BM), fond rocheux, courant d'environs 6 nds, plus ou moins 3m de fond.
Tout est dit, merci pour ce bon moment qui fera sourire tous les "petits" plaisanciers et professionnels qui traînent dans le coin.

mercredi 19 juin 2019 09:59
Missing
2
BWV 988

Parfaitement, et je persiste et signe. Le risque était faible eu égard aux conditions météo. La même prise de risque avec 30 nœuds de vent et la mer qui va avec eut été de l'inconscience. Dans le cas présent le seul risque était d’abîmer le bateau, et aussi de perdre tout espoir de classement.

mercredi 19 juin 2019 10:24 *** Message modifié par son auteur ***
Flat_1000x1000_075_f
1
hi

Je ne suis pas certain qu'il y ait moins d'accidents de ce genre chez les plaisanciers non régatiers qui ont un train à prendre le dimanche soir, ou un bateau à rendre avant lundi 8 h...

mercredi 19 juin 2019 08:53
Nikonaout2018_008
2
tangnard

La vidéo de ceux qui ont fait le même choix et le même boulot, juste un peu plus de chance, mais on voit que la marge est très faible.

Au lieu de critiquer celui qui s'est planté, j'applaudirai ceux qui sont passé, car il fallait le courage et la compétence. Ceux qui ne l'ont pas fait sont loin derrière et c'est une course.


https://youtu.be/NnrcolnSQUY

mercredi 19 juin 2019 09:35 *** Message modifié par son auteur ***
Nikonaout2018_008
mercredi 19 juin 2019 09:35 *** Message modifié par son auteur ***
Jpk38fc
Patxaran

Tout à fait....
Eux ils sont en course.
Pour les plaisanciers non régatiers, si l'on fait le parallèle avec l'aviation légère les accidents arrivent de la même manière : manque de préparation, impératif à tenir. Alors on arrive après le coucher du soleil, on essaie de passer sous la couche car cela "doit" passer.... (Il y a un mot de trop dans la phrase)
Et cela arrive à des pilotes très qualifiés, le carnet plein d'heures de vol.
Un néophyte, lui, serait resté au bar. (et vivant)

mercredi 19 juin 2019 09:35
H%c3%a9naff
Tribal [Pursuit]

Je comprends pas que ces régatiers ne fassent pas comme notre élite, le grand thorlack, alias thorlack le magnifiquequi reconnaît le terrain d abord en zod, avant de se lancer à la voile. Tout le monde fait ça, n’est ce pas?

mercredi 19 juin 2019 10:43
Missing
Thorlak50130

Non, vous n'avez rien compris.
j'y vais d'abord en semi-rigide, puis en drone, et enfin j'envoie madame entièrement dénudée qui si elle trouve la bonne voie, ne fait voir à personne son anatomie.

mercredi 19 juin 2019 10:47
Avatar
2
roberto

Plus que course/pas course, je pense que la discriminante de cet "etre marins ou pas" est la signature sur le carnet de cheques, si c est celle du sponsor ou la sienne; beaucoup plus facile de depenser de l argent quand c est quelqu un d autre qui paye

mercredi 19 juin 2019 11:35
Missing
Thorlak50130

Il ne me viendrait pas à l'idée de laisser des morceaux de quille là où d'autres l'ont fait quelques mètres devant.

mercredi 19 juin 2019 11:44
Missing
19
LR

Ah la régate, la course au large,...
le stress du réglage, des concurrents, du pilote, des manœuvres, des courants qui s’inversent, du vent qui mollit,...
Moi aussi, j’ai touché sur un bord « tactique », mais j’ai aussi gagné sur un bord osé avec un Surprise mené de main de maître par son propriétaire, au ras des contre courants, c’était risqué et on a laissé la flotte derrière.
Je suis un peu vieux maintenant mais ces petits gars et nanas sont incroyables, ils mènent à fond ces machines de guerre, ont répété les manœuvres des dizaines de fois, sont bardés de connaissances que je n’avais pas à leur âge. Ils font voler des voiliers de 6,50 à 20 noeuds! Le spi en solo avec 30 noeuds de vent, même pas peur! Sur la barre? « Ne lâche rien, jamais ».
Et ce ne sont pas des marins? ayant eu le privilège de partager avec eux, pour moi ce sont à la fois des professionnels de la mer et des sportifs de haut niveau.
Très peu d’improvisation, le parcours de course vu et revu, la météo suivie depuis plusieurs jours, les possibilités étudiées. Mais ça peut rater...
Allez naviguer avec les régatiers et les coureurs, faites vous embarquer. Vous serez plus modérés sur vos commentaires...
Je les applaudis tous, même le dernier, même Alex Thomson!
Merci, Mesdames et Messieurs, pour ces leçons de courage

mercredi 19 juin 2019 20:59
8c59829d-a000-4d63-b34d-8b4dde231298
Ar-men (anciennement Tan’oz)

En Manche, les cailloux flottent tout seuls...
Patrice

mercredi 19 juin 2019 22:59
Duduche_akbar
Duduche Braz

Il y aurait des icebergs en Manche ???? purée de dérèglement climatique.

jeudi 20 juin 2019 14:33
Avatar
simbad

à ne pas confondre avec les bouées...
surtout qd les mouettes ont pieds...
JL.C

jeudi 20 juin 2019 13:39

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums