Tous les forums > Navigation > Qui a déjà fait le Canal de Beagle ?
P1110173
Seafamily66

Qui a déjà fait le Canal de Beagle ?

Bonjour,
Nous avons cherché des infos sur le net concernant le Canal de Beagle mais nous aimerions aussi vos avis/conseils.
Est il payant ? (nous n'avons pas trouvé l'info.. :( )
Sur un site, il est dit que le canal est très dangereux, même avec ses 1.5km de largeur au minimum (max 5km).. et qu'il requiert les services d'un pilote argentin et chilien (à tour de rôle, suivant le pays où l'on se trouve, bien sûr.)
Et vous, du vécu SVP ?
merci !!

jeudi 16 juillet 2015 18:12

Liste des contributions

  • .... ... TIPUNCH jeudi 24 décembre 2015 18:17
  • . Pietje Scramouille jeudi 24 décembre 2015 18:57
Umiaq_(1)
1
Solbad

Bonsoir,
Naviguer dans le canal Beagle est gratuit et ne nécessite aucunement la présence d’un pilote à bord que l’on navigue dans les eaux chilienne ou argentine. Par contre les Argentins comme les Chiliens demandent, voire même exige, un contact VHF lors des approches des stations qui jalonnent ce canal. Elles sont proches les une des autres. Si vous ne le faites pas de votre propre initiative, vous serez de toute façon appelés.
Les navires de commerce embarquent en effet des pilotes pour naviguer dans ces eaux et ceux-ci peuvent vous appelez par VHF pour vous identifiez et reporter ensuite à l’Armada.

Question dangerosité, naviguer sur le canal Beagle comme dans la région en général et dans bien d’autres zones de navigation requiert d’être attentif à la documentation en sa possession, cartes et IN plus guide si souhaité, à la compétence de l’équipage, aux qualités, à l’état et à l’armement de son bateau, à la météo.
En fonction de ces paramètres propres à chacun, et à un moment donné, la dangerosité de la navigation est évaluée.

Pour la documentation :
NOAA - Pub 124 - Sailing Directions - East Coast of South America, à charger gratuitement sur internet
Documentation britannique:
http://www.ukho.gov.uk/ProductsandServices/PaperPublications/Pages/NauticalPubs.aspx
Le service hydrographique chilien : http://www.shoa.cl/
Guide de La Patagonie: Patagonia & Tierra del Fuego – Nautical guide – Mariolina Rolfo et Giorgio Ardrzzi
Guide RCC http://www.rccpf.org.uk/publications/pacific/chile

Bonne navigation
Philippe

jeudi 16 juillet 2015 23:50
Img_1035
ftiti

D ou vient ce nom de Beagle?
J ai un chien de race Beagle mais j imagine qu il n y a pas de rapport?
Une petite explication pour ma culture générale?
Merci

vendredi 17 juillet 2015 08:56
1
---

.
[HS]
Le Beagle est une crème de chien... A inspiré Charlie Brown quand il a dessiné Snoopy...
En photo, Ulys, 13 ans aux fraises, qui malgré les apparences, n'aime pas trop le bateau...
[/HS]</br>
Sinon, pour répondre à la question, voici un début de réponse tirée de Wikipédia :
"<i>Le canal doit son nom au navire britannique HMS <u>Beagle</u> qui prit part à deux missions hydrographiques (de 1826 à 1836) sur les côtes méridionales de l'Amérique du Sud au début du XIXe siècle.</i>"

vendredi 17 juillet 2015 09:25 *** Message modifié par son auteur ***
P1010007
4
mayko

navigation peinard, du vent pas de vagues de glaciers des mouillages partout, des tempetes puis du soleil: les mouillages sont tehniques mais magiques...un ennui = il pleut enormement.
A propos des mouillages:!! s'il y a un danger c'est la , le mouillage doit etre choisi avec soin et blindé tout temps : en general inutile d'esperer jetter l'ancre et basta: une ou deux ancres + une ou deux amarres a terre = avoir dans les 400m de polypropour cet usage..De plus il est prudent de savoir manoeuvrer tout temps a la voile et de savoir manoeuvrer a la voile pure dans les mouillages qui sont en genral exigus, car si le moteur vous lache au mauvais moment vous etes sur la caillasse...meme remarque pour le guindeau qui doit etre fiable a 120% ( encore plus important que le moteur)..il faut aussi une annexe correcte a fond rigide pour porter amarre et mouillage et aussi pour ne pas s'envoler le cas echeant en dehors de la zone abritée
un gros avantage des ces eaux interieures est que l'on peut naviguer sans trop se soucier de la meteo ( jamais essayé d'avoir une meteo la bas = liberté totale) car comme la mer se forme peu il nous est meme arriver deux fois de faire une journée au pres par force 10
j'ai des topos avec des centaines de mouillage pour la zone de puerto mont a ushuaia.
on peut naviguer avec carte chiliennes si on les trouve ou autres si on les trouve pas ( moin s precises) mais de toute facon les cartes sont fausses dans le details alors cartes ou pas on ouvre l'oeil surtout dans les endroits etroits ( courants) et a l'entrée des fiords ( moraines)
a mon sens le terrain se prete bein a naviguere sans cates de detail, c'est alors de l'exploration le pied: nous avons parcouru du long canaux ( theoriquement interdits) sans aucune carte avec courant cailloux et tout on s'est bien marré...

dans 3-4 ans j'y retourne::

vendredi 17 juillet 2015 09:19 *** Message modifié par son auteur ***
Avatar
Micmarin

Région magique et merveilleuse. Je n'ai rien à rajouter aux avis précédents que je partage à 100%.

Soyez prêt à tout en allant là-bas, et bien prêt mentalement.

vendredi 17 juillet 2015 10:19
Avatar
2
Swanee

J'y étais en janvier 2015 sur un sloop de 51 pieds.

Parti de Ushuaia (Argentine), direction Puerto Williams (Chili, passage obligatoire pour clearance et autorisations de séjour dans l'est du Beagle et iles du Horn), puis :

- Contournement par l'Est de l'ile Navarrino, puerto Toro
- passage de la baie de Nassau, les iles Wollaston,
- Passage du Horn, puis à nouveau Wollaston
- Ile Lennox
- Retour Puerto Williams (demande d'autorisation pour l'ouest du canal, la région des glaciers).
- Ballade dans les glaciers, retour à Puerto Williams pour sortie de territoire avant de rejoindre l'Argentine.

Les points importants :

Démarches administratives : Même si Ushuaia (Argentine) est la plaque tournante du Beagle (industries, arrivée massive de touristes), le Beagle est essentiellement Chilien. On sent très bien le climat tendu entre Argentine et Chili, et les diverses revendications territoriales non encore complètement résolues aujourd'hui. De ce fait les autorités Chiliennes sont très présentes et tatillonnes, mais en même temps très bienveillantes.
Pour asseoir ses revendications territoriales le Chili assure une veille et sécurité qui peut nous sembler excessive : obligation de se signaler à chaque passage de sémaphore, indication du lieu de destination et ETA, mais ils sont réellement présents en cas de coup dur, ce qui est très appréciable dans ces contrées hostiles et loin de tout.
Il faut donc prévoir du temps et de la patience pour faire les démarches nécessaires et obtenir les droits de navigation (différents pour la partie glaciers et Horn). Mais l'armada chilienne est rigoureuse et ponctuelle (normal, ce sont des militaires), ce qui est appréciable (comparativement à l'Argentine...).

Météo : c'est froid et humide et, même pendant l'été austral, la température peut frôler le O°C, ce qui avec des vents de 40, 50, voire 60 noeuds et une humidité élevée procure une sensation de froid mordant. C'est d'autant plus vrai à proximité des glaciers, là où des rafales descendent en étant passées sur la glace.
A bord, la gestion de l'humidité est une préoccupation importante.
Une astuce : comme on navigue pas mal au moteur sur le canal (j'y reviendrai), il est tout à fait conseillé de monter un chauffage à récupération de calories sur le circuit de refroidissement (même système que sur nos voitures). Ce n'est pas cher et apporte un réel confort en mer.
Attention aux poêles à pétrole de type Refleks qui ne fonctionnent pas à la gîte : a Lennox nous avons croisé un bateau de retour de l'Antarctique, venant juste de passer le Drake avec un Refleks : 3°C de temp à l'intérieur du bateau pendant la traversée... brrr.... !!!
Question habillement, il faut bannir le coton : les sous-vêtement polaire portés directement à même la peau sont excellents.
Prévoir aussi des bottes costaudes qui serviront aussi aux ballades à terre sur des sols gorgés d'humidité. Un masque de ski est très utile lors des navigations ventées (et surtout avec des rafales de grèle ou neige...).
Dans le Beagle, le vent souffle majoritairement ouest en est (donc dans l'axe du canal), souvent violemment, ce qui peut rendre la progression difficile voir quasiment impossible dans certains passages étroits contre vent, courant et dur clapot. Il n'est pas rare de devoir progresser contre 40 noeuds de vent, 2 ou 3 noeuds de courant et 1,50 m de clapot court : votre bateau en est-il capable ?
Cet hiver, avec un 51 pieds affuté et 80CV, c'était limite faire demi-tour...
Question voile, il faut être capable de prendre des ris rapidement et à toutes les allures, disposer aussi de voiles d'avant sur étai/mousqueton, type trinquette ou solent.

Mouillage : dans les canaux, on mouille quasi obligatoirement sur plusieurs points. Souvent, c'est ancre à l'avant et 2 amarres portées à terre.
Il faut prévoir de longues amarres en polypropylène (flottant) facilement utilisable.
Beaucoup de bateaux montent des grosses bobines sur le pont pour pouvoir les déployer et ranger rapidement.
Il faut une ancre à toute épreuve, une grande longueur de chaîne et un guindeau au fonctionnement irréprochable.
Prévoir une annexe à fond rigide impérativement (nombreux accostages dans les cailloux).
Une petite remarque au passage : l'eau est aux alentours de 7°C, voire moins à proximité des glaciers. Dans ces conditions, une chute à la mer est rapidement fatale...

Navigation : dans les canaux même, du fait de leur étroitesse et que le vent souffle quasi tout le temps dans le sens de la longueur, c'est souvent moteur pour la remontée, et voile dans la descente. Oui, il faut savoir se débrouiller à la voile pour, le cas échéant, faire face à une panne moteur (comme partout ailleurs dans le monde...), mais personnellement, il ne me viendrait pas à l'idée de partir volontairement faire un tour dans le Beagle sans moteur...
Dailleurs, si jamais l'armada Chilienne apprend que vous êtes en panne de moteur, c'est consignation directe à Puerto Williams avec interdiction d'en sortir tant que ce n'est pas réparé (vérifié en direct lors de mon dernier passage).
A proximité des glaciers, il faut faire une veille attentive aux glaçons pouvant passer sous la coque et endommager l'hélice. Attention aussi aux retournements de vent qui, au mouillage, peut pousser la glace dans votre direction et envahir dans la nuit une baie qui était libre de glace la veille.

Bref... il y aurait beaucoup à dire sur les canaux et le Beagle en particulier...
Une chose est certaine : même si on en bave souvent avec les conditions météo, j'y retourne dès que possible !!

Fabrice

vendredi 17 juillet 2015 13:15
Conge_2014_003
SOLEIL NOIR

Tiens moi au courant cela m'intéresse

mardi 22 décembre 2015 14:52
Missing
LIHOU2

le Beagle est la goélette commandée par le capitaine Robert Fitsroy qui emmena Charles Darwin autour du monde 1831 à 1836
https://fr.wikipedia.org/wiki/Charles Darwin
(il existe au Chili un mont Fitzroy)

vendredi 17 juillet 2015 13:36
P1010007
3
mayko

@swanee et a tous: ce que tu nous racontes sur les chiliens est triste a pleurer:
*on ne peut pas partir si on n'a pas de moteur = dans ces conditions j'aurais jamais pu faire mon parcours..s'il ne te vient pas a l'idée d'y aller sans moteur c'est qu'on n'est pas du meme monde , merci de ne pas induire en erreur les nouveaux arrivants!!
*devoir donné son parcours et ETA en permanence n'est pas gai non plus..."de mon temps personne ne nous faisait chier et bien que de nombreux fussent interdit pour cause de cartes fausses on y allait quand meme
*mise au point sur la force du vent et la progression au moteur: notre moteur etait en rade a la descente depuis valdivia nous l'avions reparé a Ushuaia, nous nous servions de l'annexe pour les manoeuvres finales dans les mouillages a la descente et a la remontée nous n'avons jamais fait route au moteur sauf dans les quelques calmes-- jusqu'a 45-50nds on peut faire du pres, donc vu la force du vent on fait peut de moteur
*une veille attentive aux glacons est sans doute un terme exageré , on n'est pas dans les 60emes surtout avec une coque metal; il y avait meme un couple que faisait le periple sur un quarter tonner sans chauffage a l'epoque (1997)
*chauffage : si j'en ait pas parlé c'est que bien que ce soit utile il n'y a pas besoin d'investir dans un vrai chauffage bateau cher, nous avions un poele a kerdane domestique acheté a Valparaiso que nous placions a pied de la descente pour les gaz
*ma conclusion est qu'il semble qu'en ce lieu comme dans tant d'autre le "vivre avec son temps" et la "modernité" ait pris le pas sur l'aventure..je ne trouve pas du tout sympathique que " ils sont réellement présents en cas de coup dur, ce qui est très appréciable dans ces contrées hostiles et loin de tout." le charme est rompu on rentre dans le cercle vicieux du " maman j'ai peur"
la navigation en patagonie il y a 15-20 fut la nav la plus paisible pour l'esprit que j'ai eu malgré quelques alertes lors de la session a la voile pure, donc demystifions la chose.Il est par exemple beaucoup plus hard d'y arriver par le coté Argentin que de se promener dans les canaux..Mais j'aimerais autant qu'il n'y ait pas la foule
voyez ce lien de mon cru pour illustrer
http://www.hisse-et-oh.com/articles/2042-patagonie-sans-l-aide-de-volvo

vendredi 17 juillet 2015 15:45 *** Message modifié par son auteur ***
Avatar
2
Swanee

@mayko :
Dans ce post, je ne fais que relater la situation actuelle telle que je l'ai constatée en janvier dernier.
En ce qui concerne le contrôle de l'armada, j'ai de visu constaté qu'ils n'ont pas laissé repartir de Puerto Williams un voilier français en panne de démarreur.
Par contre, ils ont apporté toute l'aide possible pour la réparation, y compris celles de leurs propres ateliers.
Concernant la navigation, ils interdisent purement et simplement la navigation dans le Beagle au delà d'une certaine force de vent et somment d'aller se mettre à l'abri en cas de contrôle VHF si on est en mer.

Je comprends que tu as vécu le Beagle en mode débrouille/bohème et que cette expérience t'as marqué. C'est tout à ton honneur, mais c'est de moins en moins possible maintenant du fait du contrôle chilien qui impose un minimum de règles de sécurité. En en ayant pas mal discuté là-bas avec les intéressés, j'ai compris que la situation s'est durcie du fait du trop grand nombre d'interventions rendues nécessaires par des bateaux s'étant mis dans des situations dangereuses, par excès de confiance ou même imprudence, et qu'ils ont dû aller chercher au péril de leur propre vie. Là encore, je ne me permets pas d'émettre un jugement sur le bien fondé de cette situation.

Pour ma part, je rêverais d'une expérience similaire à la tienne, prendre mon temps, pouvoir flâner là-bas, mais la manière "touriste" avec laquelle j'ai vécu le Beagle, les Wollastons et le Horn n'est pas du "maman j'ai peur" pour autant. C'est juste du bon sens : bossant dur toute l'année pour subvenir aux besoins de ma famille nombreuse, je n'ai pas le privilège de pouvoir partir longtemps sur mon propre bateau (juste le rêve...). Alors on économise, on grapille des jours de congé, on casse sa tirelire et on part avec un groupe de copains rejoindre un bateau là-bas pour essayer d'en profiter le plus possible.
Si nous n'avions pas eu de moteur fiable, je pense que nous n'aurions pas pu faire le 10eme de ce que nous avons fait.

Maintenant, parler de "foule" là-bas est complètement incongru : il est encore rare de croiser un autre voilier et sur une dizaine de mouillages, nous avons dû en faire 3 où nous n'étions pas seuls, et encore... c'était souvent parce que nous avions décidé de nous retrouver au mouillage avec un autre bateau pour partager quelques godets et chants de marins...

samedi 18 juillet 2015 11:11
Missing
(Gradlon)

Je confirme. J'étais sur le voilier français en panne de démarreur.

lundi 21 décembre 2015 11:37
Avatar
Swanee

Et moi sur le bateau qui a ramené Jeanne à Ushuaia...
Retour très sympa, beaucoup chanté.

jeudi 24 décembre 2015 14:27
P1010007
5
mayko

je deplore le tourisme sur la mer, les touristes casse la vie de ceux qui travaille toute leur vie pour arriver dans ces contrées..s'il tu peux casser ta tirelire pour te payer un tour la bas , j'en suis revolté, je n'ai pas de tirelire et pour y aller j'ai tout vendu et depuis 16 ans ne me suis pas encore refait..alors restez chez vous les vacanciers, dans la baie de quiberon ou dans les calanque .
par pitie laissez le reste du monde a ceux qui ne demandent de l'aide a personne...jamais il ne m'est venu a l'esprit d'appeller au secours parce que le moteur de demarre pas, ni en patagonie ni ailleurs,
ce genre d'intervention me fait vomir de honte et de deception; les riches auront le pouvoir.
.
vous vous etes fait endoctriner par le pouvoir des faibles et des assiter, du mode "consommation" plutot qu'effort et perseverance...c'est a cause de cette foule d'indifferents que bientot on ne pourra plus rien faire

lundi 21 décembre 2015 17:49
Maido_2
5
Domde

Tu prends un avion low-coast jusqu'à Buenos Aires et arrivé à Ushuaïa tu négocies un passage sur place sur un "bateau de touristes" comme tu dis et ça va te coûter bien moins que le déplacement d'un voilier jusque dans ces contrées fort lointaines y compris en empreinte carbone.

Et non, faut pas être un salaud de riche pour ça ! J'ai un ami qui a négocié un voyage sur place pour un séjour d'une quinzaine de jours dans le passage de Drake sur un cargo, 800€...Soit le tiers d'un mois de smic.
Faut arrêter le misérabilisme et le masochisme. On peut aussi aller la bas sur un canot à rame, en corsaire pourquoi pas. Y aller avec son voilier reste un privilège de nanti en partant d'un des pays les plus riches du monde, la France avec comparativement son très haut niveau de revenu moyen, ces soins gratuits, en contrepartie certes de ses nombreux chômeurs et ses impôts parmi les plus élevés, mais je n'en connais pas beaucoup parmi les professions libérales... Ce qui permet et explique cela et qui est interdit ce genre de loisir à la 99% de la population de notre planète, laquelle paradoxalement envisage d'ailleurs l'avenir avec plus d'optimisme que nous.

Personnellement n'ayant pas envie (ni la santé) d'y aller avec mon voilier, j'ai tout de même visité pendant plusieurs semaines une partie de la Patagonie du Chili et de l'Argentine ainsi que le détroit de Beagle sur l'Australia ; j'ai pu y naviguer et y débarquer dans de nombreux endroits pour un prix que j'estime raisonnable. J'y ai rencontré des "touristes" de tous les pays comme moi passionnés qui pour la plupart naviguent ou ont navigué toute leur vie en plaisance ou professionnellement. On s'est d'ailleurs pris une correction pendant 24 h avec 70 puis 80 noeuds de vent établi, et des rafales dépassant les 100 noeuds, creux de plus de 8 mètres à proximité du cap Horn. Je regrette pas d'avoir éviter d'avoir eu à affronter une mer pareille sur un bateau de plaisance fut-il un tank ou un sous-marin. On serait d'ailleurs resté au port et on aurait pas eu grand chose à voir et à raconter ou alors on ne serait plus là pour en parler.

mardi 22 décembre 2015 14:32
Dsc_0320
henri1403

juste une petite précision le SMIC mensuel c'est à peine 1500€ brut mensuel... le tiers=500euros... désolé

vendredi 25 décembre 2015 11:14
P1030384
1
Mery14

1466,62 brut soit 1143,72 net par mois donc le tiers...

vendredi 25 décembre 2015 20:54
Avatar
2
toualenver

merki, je m'étais retenu d'intervenir quand j'ai lu il y'a 3 jours 800€= 1/3 de smic…
ça m'avait à la fois révolté et mis sur le cul…
un peu comme ses braves gens qui pensent qu'un smicard à paris peut se payer 2 ou 3 restos dans le mois plus quelques ciné et une ou 2 sorties à l'opéra… (Benjamin C., si tu nous lit :P)

ma femme, mon banquier et moi-même, serions très heureux si un tiers temps au smic faisait 800 boules, ça doublerais presque sa paye… :|

vendredi 25 décembre 2015 21:03
P1030384
Mery14

= 381,24 euro. Et avec ça, je pense que..................Tu vas pas loin !

samedi 26 décembre 2015 10:25
Missing
8
captainwat

à mayko ;outrançe et aigreur! un peu de tolerançe pour les autres svp

mercredi 23 décembre 2015 09:39 *** Message modifié par son auteur ***
Avatar
1
Micmarin

Il est vrai que les règles changent d'année en année pour le moment, et l'aventure disparaît pour faire place au tourisme. Je le regrette aussi, mais il n'y a rien à y faire. C'est l'air du temps.

Concernant le chauffage, je trouve qu'il y a une corrélation avec le point précédent. Comme si l'on ne pouvait pas y aller sans chauffage en nav! Comme s'il fallait maintenant les 15 degré pour survivre au périple...

En y allant sans chauffage, le corps s'acclimate et ne demande pas plus qu'il ne fait là-bas en été. C'est-à-dire entre 0 et 7 degré. En plus en vivant à cette température on peut aérer le bateau en grand et le problème de l'humidité disparait.

Un voyage dans le Beagle, puis le Drake, puis 6 semaines en Antarctique, puis le Drake se fait sans problème en été sans chauffage. Ou exceptionnellement au mouillage.

Je n'imagine pas le choc thermique ressenti en cas de bateau chauffé donc fermé d'où il faut sortir en vitesse pour manoeuvrer sur le pont. Rien de tel que de laisser la descente ouverte et passer du dedans au dehors en toute liberté.

samedi 18 juillet 2015 12:34
Avatar
Swanee

Oui, tu as raison Micmarin, et étant gamin, j'ai déjà vécu ce genre d’acclimatation lors d'une navigation de la manche vers l'Islande en demi-saison.
A l’extrême, les indiens Yaghans vivaient quasiment à poil sous ce climat...
Mais il faut y aller progressivement et pour un européen lambda comme moi qui vit "normalement" chauffé toute l'année et qui débarque là-bas, et ben ça fait froid aux miches d'un seul coup !!

samedi 18 juillet 2015 16:48
P1010007
mayko

non pas a tout europeen a tout paresseux qui a les moyens

lundi 21 décembre 2015 17:50
Avatar
Swanee

Et sinon, pour remonter ce fil, Seafamily, avez-vous trouvé réponse à vos interrogations ?

dimanche 20 décembre 2015 18:37
P1030384
Mery14

A faire et à voir. Je vais de temps en temps travailler la bas à Ushuaia...Me promène alors sur ce canal magnifique. Mais je fais que des ronds dans l'eau, la journée seulement. C'est l'hiver...

lundi 21 décembre 2015 10:25
Missing
matelot@53588

j'étais dans le secteur en début 2015, Beagle,Magellan,les Malouines,Mar del Platta je confirme les informations de Swanee , l'Armada chilienne est présente mais pas envahissante

lundi 21 décembre 2015 11:04
P1010007
mayko

EN CONCLUSION
vous me faites chier, je travaille et me forme depuis 40 ans pour aller en antartique et ailleurs , realisez que grace a vos exigences c'est terminer pour moi...ca c'est la democratie= la force des masses qui s'octroient le droit d'ecraser les petits, grace uniquement au pouvoir de l'argent
prochain coup il y en aura surement un pour y aller en oceanis38 ou 35 ...
ce forum devient proprement decadent

lundi 21 décembre 2015 17:55
P4010065
bliss14

C'est vraiment triste, je comprends que ça te fasse ch..er
J'ai moi même croisés pas mal de marins grand navigateurs (enfin bon ça reste du plaisancier pour la plupart) qui ont tout fait grace à leur portemonnaie et toute en confort et en sécurité (faut surtout bien se signaler partout a coup de vhf et de gps
J'ai envie de dire que c'est de notre faute, on a peut etre pas assez bossé ou on à manqué d'opportunités.
Une question mayko? Ne reste t'il pas des coins sympa et sauvages à visiter?
Ou bien on peut faire du "je savais pas.. ) il parait que les français sont tres bon pour ça

lundi 21 décembre 2015 18:50
Atlantique_nord__first_30_little_wing
jeanlittlewing

en Géorgie d’après l'article de poupon dans VV il y a deux mois tu pourras te balader en toute liberté

lundi 21 décembre 2015 19:09
Avatar
Nrs

Euhh ... !!!

"All visits require a Visit Permit"...

source :

http://www.gov.gs/visitors/how-to-visit-south-georgia/

lundi 21 décembre 2015 19:40
P1010007
1
mayko

aux chiottes poupon , encore un qui etait un marin et qui est devenu un notable..quand je l'ai croisé il y a 18 ans a puerto williams il ne faisait pas le malin de cette facon, et si j'avais su l'avenir je n'aurait pas fait l'interprete pour lui aupres des chiliens

lundi 21 décembre 2015 19:49
Missing
1
(mistral gagnant)

Mayko, t'as le bateau qui faut. Pourquoi tu pars pas dès maintenant avant que tout soit interdit?
Me dis pas que c'est pour de basses raisons matérielles genre je suis pas encore en retraite, il faut que je cotise comme un notable de bas étage.
Je serais trop déçu...

lundi 21 décembre 2015 21:48
P1010007
mayko

ben si justement, retraite chez moi ca n'existe pas vraiment...j'avais lancé crrowdfunding pour rigoler , ou pas il y a deux semaine mais je n'ai eu que 50€ de promesse de financement
faire l'aventurier prudent toute sa vie c'est tres tres cher surtout quand on est pas tres doué en affaires...
mais on s'en fout du fric , la n'est pas la question, la question j'essaie de vous la soumettre depuis toujours mais vous etes un peu malveillant ( sans mechanceté aucune)

mardi 22 décembre 2015 08:53
Missing
5
(Eric 123)

Pauvre Mayko !

Le problème majeur chez toi n'est pas le " Pognons" c'est bonhomme !

Un modèle d'aigreur.... Bon courage quand même.

mardi 22 décembre 2015 08:19
Conge_2014_003
SOLEIL NOIR

Paix et tolérances il en faut pour tous les gouts

mardi 22 décembre 2015 15:05
M'enfin_spi_2017
3
Camilleb0461

Mayko

Y-aura-t-il un jour post dans lequel tu n'insultera pas le monde, les gens, le soleil, la lune

Tu as TON opinion elle n'est pas elle des autres milliards d'humains

Elle vaut ce qu'elle vaut mais ça ne signifie pas que les autres sont des cons bêlants sur des bateaux en plastoc amarrés à vie dans une marina au soleil

Si vraiment le ponde te fait chier, si les gens du forums te font chier, si ton chien, ta femme, ton bateau, le soleil te font chier

MAIS CASSE TOI EN ANTARTIQUE OU SUR LUNE AVEC TON BATEAU LE MEILLEUR DU MONDE QUE TU ESSAYES DE FORUGUER ET DONT PERSONNE NE VEUT

jeudi 24 décembre 2015 15:46
P1010007
mayko

oui c'est la seule solution que je vois, faire le con, l'amateurqui debarque et qui comprends rien , surtout pas l'espagnol ni l'anglais, mais ca c'est au detriments des suivants.
Il faut dire que ceux qui sont venus apres moi l'ont joué aussi " apres moi le deluge". quand on a des principes il faut etre integriste sinon on ne vaut pas mieux que ceux que l'on combat = un peu bateau comme morale mais qui meriterait d'etre remise au gout du jour

lundi 21 décembre 2015 19:47
Avatar
3
Swanee

Mayko,

La lutte des classes, c'est toi qui te la fait, et en plus, tu te trompes de cible.

Ah... mais oui, j'oubliais : tu te désignes comme "intégriste"... ceci explique probablement cela...
Tu revendiques le Beagle et les environs pour ton usage perso et de ceux qui ont grâce à tes yeux clairvoyants... bravo...

En tous cas, moi, cette contrée, j'en suis tombé raide dingue et j'y reviendrai avec mon propre bateau (un Mélody en l'occurence, pas un gros tank comme le tiens), quand j'en aurai fini avec mes responsabilités actuelles, armada Chilienne ou pas, Mayko ou pas.

Na !

lundi 21 décembre 2015 20:55
P1010007
1
mayko

he bien je te souhaite bien du plaisir, et ne peux te feliciter , amis je te delmande d garder mon dsicours a peine exessif en memoire , pour l'avenir.
mais le plus probable c'est que ce territoire soit interdit au meme titre que les galapagos,l'antartique,la georgie, fernando de noronha, les salvages , l'ile clipperton, une partie des seychelles, le spitzberg, bientot les calanques, genre reserve naturelle. Quand tu seras de l'autre coté de cette frontiere que j'essaie difficilement de decrire tu deviendras integriste aussi.
.

lundi 21 décembre 2015 21:09
Avatarh_o
Pietje Scramouille

allez y que du plaisirs ( froids bien sur )

lundi 21 décembre 2015 22:51
Avatarh_o
Pietje Scramouille

un impératif se procurer le bouquin des Italiens : une bible pour cette région

lundi 21 décembre 2015 22:54
Avatar
Micmarin

http://www.capehorn-pilot.com/

Bouquin indispensable!

Et un couple charmant qui navigue sur Saudade III. Sont-ils toujours là-bas? La dernière fois que je les ai vus en 2008, et m'ont dit : c'est la dernière année, maintenant après 13 ans on veux aller voir d'autres coins... Après j'ai su qu'ils tournaient toujours autour d'Ushuaia et de Puerto Williams, comme s'ils ne trouvaient pas la sortie du Beagle!

lundi 21 décembre 2015 23:08
P1010007
mayko

ha oui des copain ceux la, rencontres en 1997, j'ai leurs premieres observations en photocops

mardi 22 décembre 2015 08:54
Avatar
dartag

Respects à tous ceux qui ont navigué par leurs propres moyens dans ces contrées magnifiques. Je ne me suis pas décidé assez tôt dans la vie pour le faire, mais je ne voulais pas mourir trop frustré. Alors, pour la première fois, j'ai embarqué sur un paquebot, pour une croisière de rêve entre Buenos Aires et Valparaiso, avec 2000 autres affreux consommateurs ! Mais j'en garde un souvenir sensationnel et j'y retournerai peut-être. En attendant, comme beaucoup d'autres d'oisifs, j'ai repris mes navigations à la voile dans les alizés.

mardi 22 décembre 2015 00:16
Umiaq_(1)
3
Solbad

Bonjour,
Pour achever Maiko ! Non, vraiment, ce n’est pas mon intention, il a trop envie de renaviguer dans ces régions superbes et même au delà.
Mais…En 2011/2012:
Novembre 2011, Valdivia. L’Armada nous demande un plan de route daté. Sans escale dans d’autres ports où un poste de l’Armada est présent, nous devrions remettre cet “itinéraire“ jusqu’à Puerto Williams. Heureusement nous prévoyons des escales à Puerto Aguir puis Puerto Eden. Nous pourrons remettre un nouveau plan de route lors de chacun de ces arrêts. A l’époque, il n’était pas obligatoire de communiquer sa position quotidienne relativement aux prévisions de route, mais très chaudement recommandé. Il est demandé sur le “Zarpe“ (= clearance) les équipements de communication embarqués. Pour notre part, ayant un Iridium à bord, nous avons déclaré nos positions par mail et les quelques changements n’ont fait aucune difficulté.

Lors de notre départ d’Ushuaia après avoir fait notre avitaillement pour l’Antarctique, l’Armada argentine nous a demandé de nous signaler au moment où nous quitterions le port. J’ai prévenu de notre départ par VHF après que nous ayons largué les amarres. Demande expresse de regagner le quai ! J’aurai du, en fait, appeler avant de quitter celui-ci pour permettre à un militaire de venir faire une inspection de sécurité du bateau avant que nous ne partions. Le temps de rejoindre le quai, le contre-ordre est arrivé et nous a “libéré“.

A la remontée vers Mar del Plata, obligation de se signaler aux postes le long de la cote jusqu’à ce port. L’Armada avait remarqué que nous faisions route de conserve avec un voilier néo zélandais. Là aussi nous donnions les infos par mail Iridium. L’équipage néo zélandais trafiquait en BLU. Au mouillage à caleta Hornos, nous avons reçu un mail du poste de Camarones nous demandant si le voilier néo zélandais était également au mouillage ici, car il n’avait pas donné sa position en arrivant. Flicage ou sécurité, à chacun de voir.
L’Antarctique.
Pour un navire sous pavillon français, un dossier EpieTAAF (en fonction du Traité de l’Antarctique -sécurité et écologie)à communiquer 5 mois avant l’arrivée en Antarctique. Dans sa version 2015/2016, 22 pages. Plan de navigation et entre autres, page 11, une demande d’expertise du navire si celui-ci n’est encore jamais venu en Antarctique. Sans parler des obligations d’assurances et de donner aussi quotidiennement sa position.
Disons que rien que de remplir le dossier demande une certaine motivation. Il oblige aussi à se poser certaines questions qui ne sont pas peut être pas inutiles. Et rapport d’activité obligatoire au retour.
Pour rejoindre Maiko sur l’une de ces observations, ce dossier 2015/2016 est plus exigeant (ex : expertise – assurances -positions) que celui que nous avons rempli pour 2012. Nous espérons que les choses vont en rester là pour 2016/2017. Mais cela n’ira-t-il pas jusqu’à l’interdiction à terme, au moins, des bateaux privés ? J’écris « au moins » car les professionnels, croisiéristes ou charter, sont quasi tous membre du IAATO , syndicat qui les représente et aussi incontestablement lobby des paquebots dans la région. D’où je dois l’avouer mon agacement lorsque Micmarin (dont je n’ai pas très loin l’article paru dans V&V/Euronav), a conseillé dans un autre fil sur cette région à l’auteur de celui-ci de se référer justement au IAATO. Développer serait trop long ici.
Il n’y a pas encore de taxe pour aller en Antarctique mais pour les Kerguelen, Crozet, etc. : demande d’accès et de mouillage plus taxe de mouillage et de séjour (?!). Pour la Géorgie du Sud, en 2016 : Harbour fees : 50£, Custom fees : 10£ Par visiteur, pour présence 1 mois maxi: 200£.
Pas de remise Sénior !
Malgré tout, ces formalités ne parviennent pas à cacher la beauté de ces régions et à gâcher le plaisir de les parcourir.
On voit cependant qu’il y a un avantage évident à y naviguer en charter, on évite toute cette préparation administrative !
Sinon, il y a le Groenland. En Juillet/Aout 2009, zéro formalité, zéro taxe lors de notre arrivée à Tasiilaq et lors de notre départ de Nanortalik. Et c’est beaucoup plus près !
Philippe
@Micmarin : Saudade III et son équipage était à Piriapolis en Avril 2012. Ensuite ?
@mayko : lorsque j’ai pris la photo ci-dessous cela faisait 40 ans que j’avais embarqué pour la 1ère fois sur un Corsaire (CN Tréboul Douarnenez)…Pour la seconde, j’ai repensé à mes premières navigations “rase-cailloux“ en Manche avec Pinocchio, mon Mousquetaire. Si, si ça vaut le coup !

mardi 22 décembre 2015 02:45
2014-12-24_200924
targaz

salut
pour le bouquin des italiens on le retrouve sur le site marie4 oceans,il est parfait avec 700 pages de quoi potasser

mardi 22 décembre 2015 07:31
Atlantique_nord__first_30_little_wing
jeanlittlewing

J'ai un vague projet d'aller voir par la sur un bateau ami à l'automne 2017. Ce qui m'interpelle est qu'il y a si souvent des cris et des hurlements sur les règles européennes ou françaises, soi disant liberticides. C'est toujours instructif d'aller voir ailleurs.

Pourquoi pas la Norvège, c'est magnifique, l'Islande, le Groenland, le passage du NW, l'Alaska ?

pas d'armada par la !!

mardi 22 décembre 2015 08:07
Missing
ChristopheB

Le livre des italiens est en effet indispensable (si on sort de Beagle en tout cas, pour aller jusqu'à P Natales). C'est une magnifique compilation. Juste un bémol : ils recommandent de mouiller parfois dans des endroits très sensibles aux williwaws à l'intérieur des abris (calettas dans Magellan et les canaux annexes)... mieux vaut regarder la végétation que de les croire sur pièce.

Note: deux semaines avant mon arrivée P. Williams il y a 6 ans, le vent avait atteint 120 noeuds dans le Beagle. Même en tenant compte de l'exagération du local, je n'ose pas imaginer ce que ca devait donner quand on voit comment la mer y fume avec 50 noeuds établis. Avis à tous ceux qui pensent que ça va être sympa comme nav.

mardi 22 décembre 2015 22:38
Avatar
Micmarin

>Solbad
Merci... Et sorry pour l'agacement. Il est vrai que mes navs là-bas datent de 2007-2008 et les règles changent vite. Je crois que je vais arrêter de donner des conseils concernant ces régions, mon expérience n'y est plus valable.

Je suis heureux d'y être aller "avant" avec mon bateau, en partant de Belgique et en revenant en Belgique sans l'aide de personne. 8 mois de voyage, 3 pour descendre, 2 en Antarctique, et 3 pour remonter.

En revenant, je m'étais dit que j'y retournerais, mais maintenant quand je lis tout ça je sais que je n'y irai plus. Dans le Nord, qui se referme aussi doucement, il y a encore de très beaux coins oubliés pas les bureaucrates soi-disant écolos.

Profitons-en tant qu'il en est temps, cela ne durera pas toujours...

mardi 22 décembre 2015 08:28
P1010007
mayko

je crois que j'ai bien fait de gueuler, deja pour vous nterpeler sur le sujet , car il semble qu'apres 4 ans d'interventions rabajoies la majorité des lecteurs de ce genre de fil ait saisi le probleme, et deuxiemement je suis maintenant mieux informé sur les contraintes administratives.
si je repars par las bas je me demande si je ne choisirais pas l'option " je ne fais rien je ne suis au courant de rien".. Le bateau qui arrive en antartique via par ex l'(argentine avec des escale choisies, les mec de l'ile de la deception ils font quoi ??? il vous coule ils vous chassent, ou ils disent oui....laz bas c'est pas la cote d'azur on ne peut pas vous dire "mouillage interdit allez a la marina".
je vois mal une armada debarquer a caleta honos pour me dire de degager si je n'ai pas le bon formulaire!! en plus la paperasse c'est pour moi comme ecouter la meteo , je ne sais pas faire , c'est une pathologie cf notre ministre qui ne paie pas ses impots.
.
une anecdote : a ushuaia les argentins m'interpellent dans la baie parce que je n'ai pas de gilet ( en annexe) apres reflexion je les insulte dans mon espagnol approximatif, ils m'embarquent au poste sous garde armée; le mec me dit "nul n'est sensé ignorer la loi", le veux lui piquer le bouquin ou sont ecrit ces reglements, il resiste , mais ne sait quoi faire..ca c'est fini par 100$ d'amende.
le meme genre de connerie a l'ile de paque, toujours dans la bonne humeur: ces gens ont peu etre un peu de compassion pour les derniers des mohican?surout que maintenant c'est un vieux mohican
@micmarin : je ne suis pas pour l'option "apres moi le deluge"
philippe
https://www.hisse-et-oh.com/forums/commentaires/messages/1242377-article-patagonie-sans-l-aide-de-volvo#reply_1858091

mardi 22 décembre 2015 09:11 *** Message modifié par son auteur ***
Avatar
Micmarin

Pas sûr que l'option " je ne fais rien je ne suis au courant de rien" soit la bonne!

Tu te feras certainement l'une ou l'autre belle escale, mais quand ils te tomberont sur le dos tu vas payer le prix fort!

Je pense que les Argentains et Chiliens sont des gens aimables et très coopératifs, tant que tu restes dans leurs règles si tu es chez eux.

mardi 22 décembre 2015 09:27
Atlantique_nord__first_30_little_wing
jeanlittlewing

attention à pas ne te faire saisir ton bateau !

mardi 22 décembre 2015 09:59
M'enfin_spi_2017
1
Camilleb0461

SI SI SI
Laissez le partir

Si sur place ion le coince au moins il ne reviendra pas traiter de cons ceux qui ont fait ce qu'il ne fera jamais

jeudi 24 décembre 2015 15:49
Missing
3
(Eric 123)

"Mayko" Avec une attitude pareil, tu salis le pavillon Français et nuis aux autres équipages qui arrivent après toi. Tu es fantasque et Con ! Avec tes personnages dans ton genre, tout ce dégrade. Tu es le parfait contre exemple d'un vrai voyageur
Bien amicalement !

mardi 22 décembre 2015 09:36 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
1
(Gunt-Fluk.)

Non, a mon avis il n'est pas con mais juste provocateur . Enfin j’espère pour lui sinon c 'est vrai qu'il est tres con
Mais sympa quand même vu qu'il me fait rire .

mardi 22 décembre 2015 09:49
P1010007
2
mayko

il est facile de porter des jugements sans avoir un long passé pour etayer et justifier ses dires. En as tu ERIC123, si c'est le cas je retire tout et ferai penitence, je ne crains pas de reconnaitre mes tords, sinon revois la question
.
je crois que tu ne sais pas qui je suis et comment j'agis dans la realité, tu prends les mots tels qu'ils sont. les mots de sont qu'un interface de l'esprit.
.
" Avec une attitude pareil, tu salis le pavillon Français et nuis aux autres équipages qui arrivent après toi"
Ne crois tu pas que les gens qui vont sur l'eau sans etre competents, appellent au secours a tout bout de champ et meme parfois en meurent, ne sont pas les responsables de la situation actuelle..
Si personne ne criait mayday , panpan ,etc..a mauvais escient ou pour cause de mauvaise gestion du risque , on n'aurait jamais mis sur pied ce carcan securitaire debile..c'est dans ce domaine comme dans l'action sociale, ceux qui ne font pas parler d'eux qui sont lésés s'il ne marchent pas dans la combine...l'argument que tu exposes est exactement celui que je defends mais dans un sens different.
je ne suis pas volontaire et je n'ai pas les moyens d'entretenir les faibles ou les pressés.
.
Il faut mettre les point sur les I : les situations exceptionnelles ne sont pas accessibles a ceux au commun des mortels ..tous les exposés sur le materiel, l'electronique l'obsession des grib, des assitances diverses..on peut choisir de prendre le risque ou pas, et j'ai plus de bienveillance quand j'apprends les rudiments de la manoeuvre a laurent(toualenvers) que pour un gars qui derange l'armada chilienne parce que son moteur ou sa VHF est en panne. celui la doit rester chez lui.
.
apres il y a l'obsession de la craissance et de l'enrichissement , mais la ca deviend plus polemique ( Cf cop21 que vous avez tous lu bien sur!!!)

mardi 22 décembre 2015 10:00
P4010065
bliss14

La plaisance en mode aventure cela se termine j'en ai bien peur...
La démocratisation a eu du bon mais aussi du mauvais, avant c'était les vrais aventuriers et les gens qui osaient avec peu de moyen également.

Maintenant vu que la masse de plaisanciers qui profite du confort et de la facilité que cela entraine pour aller un peu partout...
La plaisance doit se gerer en "bon père de famille" (ouf j'ai toujours pas de gosses! ) faire des formulaires, devenir responsable, aimer sa patrie...

Et puis que ça soit au chili ou ailleurs et que les populations voit débarquer des grands bateau bien propres avec la famille qui vient avec il est normal que le tourisme se dévellope avec l'atrait financier que ça engendre pour les autorités...

Bref je sens que je vais viser les destinations moins cotées pour mes prochaines grandes navigation que je ferais au sextant avec mes cartes papiers bien sur..

mardi 22 décembre 2015 10:24 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
(Eric 123)

Cher Mayko
J'ai passé l'âge de prendre des vessies pour des lanternes et je n'ai pas besoin détaler ma vie pour me mousser ou rechercher une reconnaissance quelconque. T'chao gringo
Je cesse de pourrir le fil de Seafamily66
et m'excuse auprès des autres.

mardi 22 décembre 2015 15:11
M'enfin_spi_2017
Camilleb0461

On se fout de savoir qui tu penses être
Nous on voit ce que tu es

jeudi 24 décembre 2015 15:50
Missing
mardi 22 décembre 2015 10:03
Umiaq_(1)
Solbad

Ce qu’il ne faut pas perdre de vue derrière ces considérations réglementaires, c’est que sur le terrain voire par mail pour les TAAF basés à La Réunion, ce sont des femmes ou des hommes qui sont nos interlocuteurs. Et comme bien souvent, abordées avec le sourire, ces personnes ont très envie de nous faciliter la tâche par rapport aux exigences administratives qui d’ailleurs sont le lot habituel du voyage. Ce fut le cas pour nous avec nos interlocuteurs chiliens, c’est vrai que les Argentins ont l’air un peu plus raides. Pour les TAAF, j’ai eu plusieurs échanges constructifs avec notre interlocutrice pour affiner mes réponses. Et plusieurs questions de ce dossier mettent vraiment, s’il en était besoin, le chef de bord ou chef d’expédition devant toutes ses responsabilités.
Par ailleurs cette administration ne fait, pour l’Antarctique, qu’appliquer le contenu et les recommandations d’un accord international, donc pas européen et encore moins français, qui jusqu’à présent arrive à maintenir l’Antarctique en l’état vis-à-vis des appétits divers.
Et puis une fois sur place, Patagonie ou Antarctique, ces contraintes passent vraiment au X ième plan.
L’un des plaisirs peut être d’aller aussi loin plutôt que vers des régions froides tout aussi intéressantes mais plus proches, c’est le sentiment d’éloignement de ses “bases“, d’être au bout du bout du monde, dans l’autre hémisphère. Pour ma part, c’est en sortant du Canal de Panama que j’ai senti cette rupture, en plongeant dans la descente du Pacifique. Ce sentiment a été fort,sauf à Ushuaïa, jusqu’à notre arrivée à Mar del Plata, . Retour à la civilisation occidentale.
Philippe

mardi 22 décembre 2015 10:27 *** Message modifié par son auteur ***
P1010007
mayko

quand en 97 j'ai proprosé a V&V ce genre de recits suivisles mecs n'etaient pas interessés et m'on dit qu'ils auraient preferé un"croisiere a belle ile"..????
j'ai puplié mon article patagonie dans en anglais dans un magazine australien ..va comprendre
d'un autre coté laisser ces regions du monde secretes etaient sans doute une bonne chose vu ce qui se passe aujourd'hui

mardi 22 décembre 2015 10:25
Avatarh_o
Pietje Scramouille

Je ne conseille pas l'option je suis au courant de rien : le skipper de l'esprit d'équipe en sait quelque chose : 10.000; 00 € d'amende pour avoir été en Antartique sans les papelitos !!!

mardi 22 décembre 2015 10:42
P1010007
mayko

ne pourrait on pas dmander "une escale technique"
je faisait un tour du monde tranquillou par le sud, j'a cassé quekchose je m'arrete la pour reparer..
j'avais fait ca aux galap on est resté deux mois, mais la panne etait reelle , on n'avait plus de pilote.
j'ai aussi fait le coup en arabie saoudite, la les militaires m'ont offert l'atelier , la bouffe , l'eau, le gaz oil la voiture pour une petite promenade + l'escorte pour ne pas me planter en sortant du recif , tout ca gratos ( mais on parlait arabe)et je pretendait etre musulman ( y'a du taf faut lire le coran avant tout ca)

mardi 22 décembre 2015 11:16
Atlantique_nord__first_30_little_wing
jeanlittlewing

vraiment gonflé ton escale en arabie, mais ça aurait pu se passer beaucoup mien bien !

mardi 22 décembre 2015 11:28
Avatar
2
Swanee

Surtout, ne pas prendre l'armada Chilienne pour des cons...
Les Chiliens sont relativement sympas, ce sont de grands marins et tout militaires qu'ils sont, ils sont relativement ouverts au dialogue.
Leur démarche vise à ouvrir ces territoires au public, tout en en garantissant l'intégrité.

Oui, tu peux avoir l'armada qui débarque à Calleta Horno, et j'ai même été contrôlé dans le "Paso Mar del Sur", aux iles Wollaston, à quelques milles de là.
(cela-dit en passant, la calleta Horno n'est vraiment pas un bon mouillage pour la nuit).
Quand à aller en Antarctique "en douce", c'est s'exposer à de sérieux problèmes, à commencer par la confiscation du bateau et une forte amende.

Tiens, en passant, une petite anecdote...
Croisé au bar du Micalvi une fine équipe qui revenait d'un tour en Antarctique. Et bien ils ont écopé d'une amende car ils ont été dénoncé pour avoir... pêché pour se nourrir...

Tout rejet et prélèvement sont interdits en Antarctique, ce qui explique l'obligation d'avoir une assurance renflouement d'épave... Au cas où tu venais à couler là-bas, ils veulent être surs que tu ne laisses rien derrière toi (à part ta carcasse, mais elle est sensée être bio-dégradable).

mardi 22 décembre 2015 16:45
Umiaq_(1)
Solbad

Déconseillée pour la nuit, ne s’agit-il pas, à proximité du paso Mar del Sur de caleta Leon(es) sur isla Hornos plutôt que de la caleta Horno(s) que j’évoquais, Lat 45°02 S, sur la cote argentine ?
Philippe

mardi 22 décembre 2015 23:02
Pa040134
1
oufti

Il est vrai que les contraintes administratives nous privent de plus en plus de notre liberté. Essayez d'aller au Svalbard sans les documents ad hoc et assurances qui couvrent les frais de votre éventuel naufrage.

Préservation des sites ... regardez plus haut les liens pour croisières exotiques !!

mardi 22 décembre 2015 10:48
Avatar
4
Micmarin

Tant qu'à parler du Beagle, voici une histoire que je crois n'avoir jamais raconté sur Heo. Je pense qu'elle a sa place dans ce fil...

De retour d’Antarctique, à Ushuaia, j’ai rendez-vous avec Roger, un ami belge et sa nouvelle copine. Enfin, nouvelle… cela fait un bout de temps qu’ils se connaissent, mais je ne les avais jamais vu ensemble.

Il n’est pas là, du retard dans son planning et moi je vais bientôt mettre en route pour l’Europe. Puis petit coup de bol, la veille de mon départ, toc toc sur la coque, “permission de monter à bord?”, “accordé”!

Roger enjambe les fillières, suivi de son amie, “Michel je te présente Nicole, Nicole voici Michel”. Et voilà Nicole van de Kerchove à bord de mon bateau, dans mon carré. Longue soirée, je les ai invité à diner. Mariolina et Giorgio de Saudade III sont aussi de la partie. Chose que je ne fais pas souvent, nous nous prenons ensemble en photos pour les souvenirs.

En fait Roger et Nicole sont pour une fois sans bateau, Nicole voulait montrer à mon ami “le plus bel endroit du monde”. Ils me demandent si je peux les déposer sur l’autre rive, à Puerto Williams. Comme je voulais mettre en route pour l’Europe, je n’avais pas trop envie de refaire une entrée administrative au Chili, Ushuaia est en Argentine, pour immédiatement faire une sortie. Je l’aurais fait s’il n’y avait pas eu d'autres solutions.

Mais j’avais en fait lié connaissance avec des Suisses qui partait pour le Beagle et une remontée des canaux cotés pacifique, et qui devaient donc aller faire leur entrée au Chili, à Puerto Williams.

Et le lendemain, voilà Roger et Nicole partis pour quelques heures de navigation. Arrivés à Puerto Williams ils partent à pieds dans la montagne et au soir plante la tente dans les hauteurs de l’île Navarino, face à ce que Nicole estimait être le plus beau point de vue au monde.

Soirée barbecue, une nuit de sommeil et au petit matin, Nicole se lève, sort de la tente… et s’écroule terrassée par une embolie pulmonaire.

Elle est morte en regardant ce paysage qu’elle aimait tant. C’était en février 2008.

mardi 22 décembre 2015 10:51
Atlantique_nord__first_30_little_wing
jeanlittlewing

Très belle et triste histoire, merci de l'avoir partagé

mardi 22 décembre 2015 11:21
Missing
(mistral gagnant)

Une petite histoire aussi, mais moins triste;
Un copain passe le Beagle. Je n'étais pas à bord à ce moment, je l'ai rejoint à Puerto Natales.
Il suit à quelques centaines de mètres un petit pétrolier chilien.
A la VHF, il entend une petite voix qui dit en français: "bonjour".
C'est le commandant du pétrolier.
Il change de canal et discute avec lui.Le commandant du pétrolier a fait ses études en France.
Ils discutent quelques instant et le commandant lui dit qu'il a une surprise. En effet quelques instants après, il entend à la VHF la chanson de Jo Dassin "Aux Champs-Élysées".
Complètement surréaliste quand on est au bout du monde!
Pour en revenir au sujet initial, les contraintes administratives sont certes assez lourdes (en 2011), mais les chiliens (Armada comprise) sont en général très accueillants.
Et puis on n'est pas obligé d'y aller.

mardi 22 décembre 2015 11:58
Pa040134
1
oufti

"Pour en revenir au sujet initial, les contraintes administratives sont certes assez lourdes (en 2011) "

Avant ou sur place ?

mardi 22 décembre 2015 12:38
Missing
2
fleurdelys

Pour moi un vrai voyageur à la voile est quelqu'un qui part de quelque part avec son voilier et y revient après être passé par autre part. Ceux qui partent de quelque part pour se rendre autre part en avion, y font de la voile et reviennent ensuite en avion ne sont pas des voyageurs, ce sont des touristes....et le tourisme détruit tout et partout.
Cela dit, ou que l'on aille cela en vaut la peine car ce qui compte ce n'est pas la destination mais le voyage par lui même. Ce qui compte c'est de larguer les amarres pour se prendre en main .

mardi 22 décembre 2015 12:58
Avatar
1
Swanee

Je ne me suis jamais considéré comme un "vrai voyageur à la voile" (sauf quand j'étais beaucoup plus jeune, je suis parti 3 ans, mais je n'avais pas de contraintes à cette époque).
Je n'en ai juste pas les moyens, je ne suis pas un nanti, je n'ai pas d'autres revenus que mon travail et il est impossible pour moi d'arrêter de bosser, même pendant 6 mois.
Donc, si je veux partir visiter un pays lointain à la voile, je n'ai pour l'instant aucune autre option que de monter dans un avion pour mettre mon sac à bord d'un bateau qui y est déjà.
Et non, vous n'arriverez pas à me convaincre que "c'est pas bien"...

Non, le tourisme ne détruit pas tout partout... Il y a effectivement des endroits devenus infréquentables du fait du tourisme de masse, et d'autres qui ont su tirer profit de l'apport d'argent du tourisme pour protéger l'environnement.

mardi 12 avril 2016 16:25
Missing
(mistral gagnant)

@ oufti.
Sur place.
Comme au Brésil, au Cap-Vert, à Hawaï, en Nouvelle-Zélande etc....

mardi 22 décembre 2015 13:11 *** Message modifié par son auteur ***
Pa040134
oufti

Ok , merci à toi . Car pour aller au Svalbard , il faut une grosse préparation avant.

mardi 22 décembre 2015 14:24
Micalvi
2
maolen

Il est plus facile de descendre les canaux de Patagonie de Puerto Monnt vers Puerto Williams et de naviguer dans le Beagle de l'ouest vers l'Est poussé par le vent.
Navigation et paysages fantastiques, pas si difficile que cela.
Suveiller de près son baromètre et resté caché dans un calleta en cas de chute rapide.
En décembre 2014 les formalités étaient un peu lourdes mais l'Armada très conciliante ne nous a pas reproché de ne pas les avoir contacté deux fois par jour, ni de ne pas avoir effectué les escales prévues.
Il faut tout de même les respecter et ne pas les prendre pour des imbéciles.
Nous avons pris plus de 70 nœuds de vent vers Puerto-Natalès et la sortie du Beagle vers le détroit de Lemaire a été musclée.
Très belle navigation dans le néant, que du bonheur, nature incroyable.
Si vous pouvez profitez en sans modération.

mardi 22 décembre 2015 13:10
P1010007
mayko

je crois que les promenades des uns vont devenir les grande aventures de autres, canal de beagle ou un autre en patagonie chilienne , ce sont d'aimables promenades avec escale tous les jours, j'ai aussi fait du pres dans 50nds dans les canaux il n'y a rien de rematquable a ca il y a en moyenne 30nds la bas.
Et soi dis entre nous passer le detroit de le maire avec 70nds de vent faut etre completement cretin et archi nul en meteo..si c'est toit le chez de bord je ne te felicite pas. Ca tient plus du jeu video que de la realité ou alors le bateau fait 150m.
.
je commence a penser que vous etes tous megalo les navigateur du sud, je voudrais bien vous voir a l'oeuvre

mardi 22 décembre 2015 15:35 *** Message modifié par son auteur ***
P1010007
mayko

pourquoi ne pas se planquer dans une baie de l'ile maire?? et pourquoi ne pas s'arreter a l'ile maire tout court

mardi 22 décembre 2015 16:07 *** Message modifié par son auteur ***
Avatar
1
Micmarin

Laisse tomber... c'est pas pour nous. Plus de 70 noeuds de vent, donc raffales à 90 ou 100 plus les catabatiques du coin, pour nous c'est trop. Laisse ça aux braves...

Micmarin qui croit tout ce qu'il lit ...

mardi 22 décembre 2015 16:17
Avatar
Micmarin

Ceci dit entre la sortie du Beagle et le détroit de Lemaire cela s'appelle de Drake Passage, et là finalement 70 noeuds de vent, oui c'est possible. J'avais lu trop vite la première fois et j'avais compris détroit de Le Maire...

mardi 22 décembre 2015 16:23 *** Message modifié par son auteur ***
P1010007
1
mayko

tu connais un autre detroit de Le Maire ( lemaire ou lemei re, dans le coin)bien sur c'est possible j'ai eu 70 nds etablis au mouillage a l'ile herschel , un peu au nord de l'ile horn, mais on ne navigue pas avec ce genre de vent si on peut l'eviter et la forcement ca s'evite puisqu'il dit" Nous avons pris plus de 70 nœuds de vent vers Puerto-Natalès et la sortie du Beagle vers le détroit de Lemaire a été musclée. ".
.
en a parte 70 a puerto natales c'est sans interet , c'est sans doute juste un williwaw, y'a pas de quoi se taper le cul par terre.
.
de toute evidence notre ami ne maitrise pas du tout la situation, mais ca fait bien dans le pedigré " j'ai fait le beagle"..Mon fil de 5 ans a l'epoque aussi et bien plus , ainsi que mon chat ( paix a son ame).
.
qu'est ce qu'on se marre aujourd'hui

mardi 22 décembre 2015 17:01
Avatar
Micmarin

Mon message est en effet tout ironique. Le détroit de Lemaire c'est en Antarctique, donc entre le Beagle et le Lemaire il y a le Drake... Là les 70 noeuds c'est pas de chance... mais possible.

Entre Beagle et le Le Maire prendre un vent de 70 noeuds (pas des raffales ou des catabatiques hein, un vent établi) bin, faut être c.. euh pas fort marin ou ...

En effet on se planque et on attend que ça passe...

mardi 22 décembre 2015 17:10
P1010007
mayko

chui trop serieux j'avais meme pas compris la vanne

mardi 22 décembre 2015 17:25
Missing
ChristopheB

Attention, le moindre incident si tu n'as pas respecté les escales prévues, et l'Armada te le fera payer très très cher. Bannissement des eaux chiliennes pendant plusieurs années en plus de l'amende. Et en 5 ans d'écart, le suivi des bateaux par l'Armada s'est considérablement "amélioré"... plus la peine de croire que tu vas passer inaperçu avec la VHF et radars éteints et sans AIS. Mais à part ça, tout à fait d'accord, les militaires chiliens sont exigeants mais si tu joues le jeu, ils sont très corrects et facilitent la vie.

mardi 22 décembre 2015 22:47
Pa040134
oufti

. Un petit test vers le haut pour voir si le bas peut vous convenir.

https://www.google.be/search?q=les+iles+lofoten+photos&hl=fr-BE&biw=1440&bih=799&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ved=0ahUKEwiUxPLQy-_JAhUFtg8KHTcBAdIQsAQIIQ

Moins loin , super beau, hors sujet .

mardi 22 décembre 2015 14:44
P1010007
1
mayko

heu tu serais gentil de ne pas devoiler ca a tout le monde, sinon ca va encore mal tourner, bientot ils mettront des boués pour nous empecher de mouiller

mardi 22 décembre 2015 16:09
Avatarh_o
Pietje Scramouille

Les deux fois où j'ai navigué de Puerto Montt à Puerto Williams ( et inversément ) nous avions pris l'option de dire à l'armada que nous n'avions que la VHF à bord du coup uniquement contact aux stations et patrouilleurs par VHF .
ils sont plutôt sympa d'ailleurs : ils ont réparés le solénoïde du moteur gratos à Puerto Natales . Bon la zarpe c'est un peu de papasserie mais pas plus que dans les caraïbes dans certaines iles

mardi 22 décembre 2015 15:11
Missing
agpaul

@mayko, sors de ce corps Macel Bardiaux!

mardi 22 décembre 2015 15:51
Atlantique_nord__first_30_little_wing
jeanlittlewing

waouh les Lofoten, c'est très beau !!!!!! pourquoi aller en terre de feu ?

mardi 22 décembre 2015 16:29
Missing
(Gunt-Fluk.)

Bien vu ..... C'est ça ..!!!!

jeudi 24 décembre 2015 10:50
Hebus
Ishmael

Les Lofoten, ça fait des années que j'en rêve...
Pas possible d'y aller tant que je n'avais pas MON bateau. Maintenant que je l'ai, c'est juste une histoire de préparation et d'organisation.
Mais l'objectif est dans la ligne de mire.
J'espère juste qu'on ne me salopera pas ce coin de rêve d'ici là...

jeudi 24 décembre 2015 11:05
Avatar
roberto

merci à tous pour les récits et infos
En parlant du Beagle, le HMS cette fois, à son bord il y avait Darwin mais aussi/surtout le capitaine Fitzroy.
Moins connu du premier, ce monsieur est à l'origine de la fondation du premier service météo national, il avait organisé un réseau de stations d'observations reliées entre elles, les communications, avec un service central "d'analyse" si on peut parler de cela à cette époque.
Parmi les instruments de mesure qu'il amenait avec lui sur le brigantin, il y avait une fiole bien étrange appelée "Storm glass": c'était un flacon de verre scellé qui ocntenait à l'intérieur une solution avec des composés chimiques particuliers, telle solution avait la particularité de changer d'état selon -à son dire- les conditions prévues du temps.
Elle pouvait être limpide, devenir opaque, développer des flocons, etc etc selon tempête, orage, beau temps, neige, etc.
Qui a besoin des gribs

mardi 22 décembre 2015 17:06
Avatar
Micmarin

D'ailleurs la zone météo au large du golfe de Gascogne s'appelle FitzRoy.

mardi 22 décembre 2015 17:13
Missing
4
fleurdelys

A Domde

Je lis ton post plus haut.....mais t'as rien compris.....la voile pour moi et beaucoup d'autres n'est pas un loisir....c'est un mode de vie. Je sacrifie tout à mon bateau. Je veux aller en nouvelle Zélande mais jamais de la vie je n'irai en avion et ensuite en voilier de location : ce que je veux c'est retrouver prise sur ma vie et pour se faire je pars de Belgique avec le voilier et j'y reviens avec le même voilier. En naviguant, pas sur un cargo.
Et c'est là que nous sommes désespérés....désespérés de voir débarquer des voileux en charter aux Antilles, y passer 6 jours à bord de leur cata de loc et croire qu'ils ont visité les antilles....
Ils n'ont ni visités les Antilles, ce qui à la limite n'est pas trop grâve, mais surtout ils n'ont absolument rien vécu d'initiatique, ils ont faits ce que l'on demande d'eux : consommer.

mardi 22 décembre 2015 22:03
Avatar
1
dartag

Complètement d'accord avec cette contribution. Merci de l'avoir écrite !

mardi 22 décembre 2015 23:16
Maido_2
9
Domde

Je pratique avec passion la voile depuis plus de 50 ans, navigue encore plusieurs mois par an et n'en tire aucune prétention ni gloire et j'admire ceux qui sont capables d'aller naviguer dans ces endroits exigeants, mais pas besoin de faire un voyage initiatique en l'occurrence une transat pépère aller retour vers les Antilles pour se sentir exister comme super navigateur ; autre chose d'aller faire un tour du côté du Cap Horn.
Ainsi seuls de valeureux plaisanciers auraient le droit d'aller visiter ces contrées lointaines? Quelle prétention intransigeante et dérisoire! Idéologie sectaire de petite-bourgeois et malaise existentiel, bon courage...

mardi 22 décembre 2015 23:56
P1010007
mayko

voila ca ce n'est pas tolerant mais il faut le dire

mercredi 23 décembre 2015 10:24
Missing
5
(Gradlon)

Il n'y a rien de plus facile que de faire de grandes traversées. L'idée que l'on s'en fait quand on ne s'est jamais lancé est l'inverse de l'idée que l'on a quand ont franchi les océans. Ce qui peut être quelquefois difficile est la navigation côtière.

mercredi 23 décembre 2015 00:19
Atlantique_nord__first_30_little_wing
jeanlittlewing

attention aux excès de confiance

je n'oublie jamais cette phrase de Churchill plus ou moins
"sailing is an activity where you can pass suddenly from total boredom to sheer panic"
en gros la voile est une activité où l'on passe instantanément de l'ennui le plus profond à une panique extrême

mercredi 23 décembre 2015 09:54
Missing
1
fleurdelys

En effet, il est tellement facile de faire des grandes traversées que lorsque nous les avons faites on pouvait passer d'un bateau à l'autre au milieu de l'océan tellement nous étions nombreux. C'est d'ailleurs ce qui rendait ces traversées si dangereuses : une collision avec les autres voiliers.

mercredi 23 décembre 2015 09:08
Fritz_ze_cat
fritz the cat

@fleurdelys,c'est vrai on se croirait aux îles de lerins en juillet/aout
alain

mercredi 23 décembre 2015 09:58
Avatar
dartag

Lors de mes traversées je n'ai pas vu plus de deux ou trois voiliers et de rares grands bâtiments. Par contre, même dans la zone des alizés, j'ai eu des calmes plats de plusieurs jours et des vents contraires d'ouest, parfois jusqu'à 30-35 nœuds.

mercredi 23 décembre 2015 10:24
P1010007
mayko

tu etais trop nord, bon sang t'a pas les grib et les routeur , quel retrograde!!

mercredi 23 décembre 2015 10:52
Pa040134
oufti

Bonjour , est il possible d'hiverner avec un bon voilier en polyester dans ces régions ?

mercredi 23 décembre 2015 10:24
Avatar
Swanee

Oui, à Ushuaia ou à Puerto Williams.
Possibilité aussi d'hiverner au sec à Ushuaia.

mercredi 23 décembre 2015 14:15
Pa040134
oufti

Je n'ais pas précisé , hiverner sur le voilier à l'eau ...

mercredi 23 décembre 2015 14:24
Avatarh_o
Pietje Scramouille

oui c'est possible pour autant que ton bateau soit bien équipé : isolation, chauffage, amarrage et mouillage .
J'ai rencontré un jeune couple dans la caleta Noch qui venait d'hiverner sur un Melody avec leur petite fille de quelque mois.
ils avaient construit eux même un poele à bois avec tirage forcé et ventilation une petite merveille...

mercredi 23 décembre 2015 16:38
Missing
11
captainwat

bonjour à tous; c'est vrai que c'est plus sympa d'etre seul sur son voilier dans des lieus magiques , naviguant en solo j'y serais meme addict!!mais en meme temps de quel droit ces lieus m'appartiennent ils,, le petit papy qui a travaillè toute sa vie comme un malade et qui en retraite part avec son epouse sur un paquebot de charter pour une semaine et vi une extase et un reve complet est il condamnable par ce qu'il gene ma quietude??

il suffit d'aller de l'autre cotè de l'ile il n'y a plus personne! ce qui me gene beaucoup plus c'est une certaine population de plaisançiers sans educations qui viennent mouiller sur votre ancre, braillent toute la nuit ivre mort,! s'ils sont à couple passent par votre coockpit , ou balancent vos amarres à l'eau s'ils ne veulent personne à couple,et qui si le vent depasse forçe 5 ou en panne de gasoil appelle la snsm! il y a aussi de vrais marins sur des bateaux(dit de consommation) et que dans certains mouillages on est bien contant de retrouver apres une longue navigation solitaire!
l'enfer ce n'est pas toujours les autres

mercredi 23 décembre 2015 10:27
Avatar
1
Swanee

Et j'ai même rencontré un spécimen de cette "certaine population de plaisanciers" dans le Beagle, à Puerto Williams.

C'était un bateau Français, avec un Gwenn Ha Du imposant, un capitaine fort en gueule qui braillait ses ordres à son équipage et nous avait compté la veille sa descente épique depuis la Bretagne, les coups de Pampero, les mouillages terrifiants des îles du Horn, et à quel point il était, lui, un vrai marin... etc...
Et bien, le bateau de ce charmant personnage avait à couple un autre bateau, ce qui déplaisait manifestement à son capitaine.
Le lendemain, dès potron minet, voulant appareiller, ils ont tout simplement largué les ammares du bateau à couple, le laissant dériver avec l'équipage endormi dedans, et ont tenté de se barrer, comme ça, en douce, avec l'autre bateau détaché.

Heureusement que nous étions 2 réveillés sur notre bateau et avons pu agir pour réveiller l'équipage du bateau largué et signifier notre manière de penser à ce triste personnage... qui nous a signifié en retour l'intention d'introduire son pénis dans nos rectums en réponse à nos protestations.

Je ne vous explique même pas les conséquences catastrophiques pour le bateau largué si l'équipage n'avait pas pu réagir à temps.

Des cons, des sans gêne, des toxiques, il y en a partout, pas que en été sur la côte d'Azur, et partir naviguer au long cours n'est en aucun cas un remède à la connerie.

Comme disait le poète : "Quand on est con, on est con..."

mardi 12 avril 2016 16:49
P1030384
3
Mery14

Comme dans une salle de fitness. D'un coté les "gringalets" qui veulent garder (modestement) la forme, tout simplement, et de l'autre les "VRAIS sportifs" roi de la fonte ! gros balaises bodybuildés et gonflés de partout qui s'exhibent au milieu du forum...se regardant dans la glace, en pensant que la salle est à eux.
Moi, suis plutôt "gringalets"...amateur.

mercredi 23 décembre 2015 10:42
P1010007
1
mayko

ce n'est pas une obligation d'aller dans les mers dures , un temps je voulais aller en himalaya faire un sommet ou deux , et puis pas d'argent pas de temps plus la forme , j'ai laissé tomber et je me contente des alpes et encore de moins en moins....je n'en suis pas frustré pour autant

jeudi 24 décembre 2015 09:43
No_l_2009_179
Tournesol

@Mayko, l'herbe paraît souvent plus verte de l'autre côté de la clôture...

Je prépare mon 3ieme voyage en Himalaya, ce qui ne m'empêche pas de rêver du jour où j'irai me dégourdir les jambes du côté des Alpes.

samedi 26 décembre 2015 20:29
Pa040134
oufti

Je n'ais pas précisé . Est il possible hiverner sur le voilier à l'eau ?
Voir même dans un mouillage épargniez par les glaces .

mercredi 23 décembre 2015 14:26
Avatar
1
Swanee

Même pendant l'hiver, il n'y a pas de glace dans le Beagle, ou alors éventuellement au fond de certaines baies, particulièrement celles avec glacier.

Oui, tu peux hiverner à flot, au ponton avec eau et electricité.

Renseigne toi au club AFASYN à Ushuaia, ou au Yacht Club de Puerto Williams (Micalvi).
Dans les 2 cas, possibilité d'hiverner sur corp mort.

Mais perso, j'opterai plutôt pour une remontée vers Puerto Montts...

mercredi 23 décembre 2015 14:42 *** Message modifié par son auteur ***
Pa040134
oufti

Merci , Vers Puerto Montts ? Pour quelles raison ?

mercredi 23 décembre 2015 17:21
Avatar
Swanee

Parce que Ushuaia, c'est le bout du monde !
En général, quand on hiverne, c'est aussi dans l'optique de préparer le bateau pour les prochaines navs, bricoler, entretenir...
Hors, à Ushuaia, il n'y a pas grand chose et il faut tout faire venir par transporteur spécial.

mercredi 23 décembre 2015 17:40
Pa040134
oufti

Donc purement logistique . Merci et joyeux Noel à tous .

mercredi 23 décembre 2015 17:50
Bird
Hungry bird

Sur la revue Voiles et voiliers , il y a un blog qui parle un petit peu du Beagle , peut-être pourriez vous prendre contact avec eux ils y étaient récemment .

http://loick.blogs.voilesetvoiliers.com/

jeudi 24 décembre 2015 08:46
P1010007
2
mayko

a croire que tout le monde veut aller en patagonie, mais je vous signale que pour arriver au canal de beagle il faut d'abord traverser un ocean ou deux et que les canaux ca commence a puerto mont, le canal de beagle c'est la toute fin du voyage, ou le debut d'une remontée...
arriver par l'atlantique ca rigole pas, arriver par le pacifique ca fait long ( un an mini depuis la france)

jeudi 24 décembre 2015 09:36
Avatarcco1
9
entre-cotes

"a croire que tout le monde veut aller en Patagonie".
Si tout le monde, c'est une vingtaine de bateaux, ça ne fait quand même pas beaucoup voire très peu.
Le monde ne nous appartient pas et même si moi aussi, j'apprécie vraiment les mouillages solitaires, je ne me permettrais en aucun cas de venir critiquer les gens qui se sont payés une balade en bateau de croisière en Antarctique.
Si c'est le rêve de leur vie, qui sommes nous pour les en empêcher?
Et qu'ont apporté ces gens à notre société par le travail de toute leur vie, tu n'en sais rien! Peut-être ont-ils travaillé dans une entreprise qui a mis au point un des matériels que tu as à bord?
Quelle prétention que de dire que nous, nous en aurions le droit et pas eux!

jeudi 24 décembre 2015 10:12
P1010007
2
mayko

ok disons ca faisons bisounours, mais il y a aussi le reve de la vie des autres, et puis tu ne pense pas que ce s'apparente a se faire poser en helico sur un sommet pour le descendre a ski ???
Mon avis vaut celui des autres et je comprends mal votre animosité qui semble bien lus virulente que mes paroles qui sont surtout des conseils...je suis realiste et j'ai de toute façon fait une croix dessus..ulez mais dans moins de dix ans ce territoire ( et d'autres) sera interdit aux individuels, et vous ralerez comme moi, ca fait un peu homme politique sur le retour..
.
Ce qui parait simple a concevoir est forcement faux. La realité est complexe. Le fait de dire:
"Si c'est le rêve de leur vie, qui sommes nous pour les en empêcher? " est tellement de bon sens que c'est forcement l'entrée d'un piege de plus:
Dans un autre registre : pourquoi ne pas manger 400g de viande par jour, pourquoi ne pas prendre de bain chaud si ca nous fait plaisir , pourquoi ne pas avec un gros SUV si on aime ca, pourquoi mettre le chauffage a 18 au lieu de 22, pourquoi ne pas utiliser le TBT,pourquoi eviter de voyager loin pour des vacances,...le catalogue est long, je vous laisse l'immaginer .
Pour ce qui est de la compagnie du ponant par ex, elle a obtenue des passes droits parce qu'elle finance "la recherche", quel paradoxe non?

jeudi 24 décembre 2015 15:07
M'enfin_spi_2017
Camilleb0461

J'ai une l'énorme chance de faire une descente en hélico aux Arcs en 82
Du hors piste comme un sauvage

Et comme tu le dis, c'est interdit aujourd'hui. Et c'est très bien

Mais, c'est comparer des pommes et des cailloux

Le nombre de skieurs a été multiplié pas plus de cent, en France on a accepté de construire des stations en pagaille pour la manne que ça rapporte
Et ça rapporte car les Alpes ne sont pas loin, car le matos ne coute pas cher et qu'on peut y aller pour le WE

Je serai surpris qu'un jour il y a des centaines de milliers de plaisanciers par an.

On s'y caille, on n'y parle pas Français, c'est loin et très cher et proportionnellement le nombre de voiliers est infiniment inférieur au nombre de ski

Donc, non. Cet endroit magnifique et quasi inaccessible ne sera jamais surpeuplé

jeudi 24 décembre 2015 16:16
Avatarcco1
entre-cotes

TU ne comprends pas notre animosité? Et en plus tu nous traites de bisounours parce qu'on n'est pas super aigri comme toi?
Je te cite
"je deplore le tourisme sur la mer, les touristes casse la vie de ceux qui travaille toute leur vie pour arriver dans ces contrées..s'il tu peux casser ta tirelire pour te payer un tour la bas , j'en suis revolté, je n'ai pas de tirelire et pour y aller j'ai tout vendu et depuis 16 ans ne me suis pas encore refait..alors restez chez vous les vacanciers, dans la baie de quiberon ou dans les calanque .
par pitie laissez le reste du monde a ceux qui ne demandent de l'aide a personne.."
J'ai travaillé toute ma vie pour aller dans ces contrées moi aussi. Et alors? tu n'es pas le seul a avoir travaillé toute ta vie.
Ceux qui se sont offert un voyage là bas sans avoir les capacités de le faire par eux même mais qui ont travaillé toute leur vie pour le faire n'ont donc pas le droit d'y aller? La Patagonie t'appartient?

Tu as tout vendu et tu ne t'es pas refait depuis 16 ans?
Et alors? Tu t'es planté dans ton choix, c'est ton problème.

Quant aux con..ries du style des 400g de viande par jour, qui te dit que ces personnes qui se sont offertes une fois dans leur vie ce voyage ne sont pas le reste du temps hyper soigneuses de leur environnement, toi qui as peut-être plus pollué la mer qu'eux?

jeudi 24 décembre 2015 16:29 *** Message modifié par son auteur ***
2014-12-24_200924
targaz

tu n'es pas seul au monde,si tu l'as fais pourquoi on serait pas capable de le faire,mais ptete que tu es DIEU et seul au monde aprés lui

jeudi 24 décembre 2015 14:36
Umiaq_(1)
Solbad

Bonjour,
Hiverner en Patagonie avec un voilier en polyester, “Pourquoi pas ?“
La possibilité de croiser pendant cette période et pas seulement de rester à Puerto Williams ou Ushuaïa, sans doute difficile pour ce site car moyennement protégé, et que les mouillages soient pris par la glace dépend de la rigueur de l’hiver.
Quant à hiverner (y vivre en hiver) sans naviguer, quel dommage!
Puisque Nicole van de Kerchove a été évoquée plus haut, 2 photos après que la température soit descendue à -13° dans les environs de Puerto Natales (cf L’Esquilo en Patagonie). Puerto Williams, extraite du site de La Cardinale. Mais ça peut être aussi moins rude, cf photos d’amis.
Et en tout cas magnifique !
Philippe

jeudi 24 décembre 2015 10:27 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
captainwat

bonjour à tous; si ce soir la patagonie n'est pas au pied du sapin pensez à l'artique et les iles vesteralen c'est loin d'etre un prix de consolation et c'est moins loin, juste un peu plus haut que la norvege c'est aussi beau! il n'y a peut etre pas les extraordinaires moules sauvages mais il y a les airelles sauvages, des aurores boreales et des paysages à vous laisser sans voix ! si vous avez un doute allez voir avant ! embarquez sur l'urtigrinten, apres vous ne mettrez pas longtemps à preparer votre voilier......... et vous reverez moins au beagle!! bon reveillon(evitez le filet de renne c'est moyen et c'est une gentille bete)

jeudi 24 décembre 2015 15:20
Avatar
Swanee

Pour les "extraordinaires moules sauvages" du Beagle, c'est raté...

Depuis quelques temps, les bivalves de la région sont devenus toxiques, faute paraît-il à un méchant phytoplancton qui s'est développé du fait d'un courant chaud inhabituel.

jeudi 24 décembre 2015 15:26 *** Message modifié par son auteur ***
P1010007
mayko

quelques temps, ca fait deja plusieurs decenies...ha tiens et comment ce fait ce , ce courant "chaud"....

jeudi 24 décembre 2015 15:43
Avatar
Swanee

Çà doit être à cause de tous ces salauds de touristes nantis et paresseux qui viennent pisser dans le Beagle...

vendredi 25 décembre 2015 17:20
Missing
captainwat

à swanee, c'est bien dommage ... enfin il reste les bouchots et les zeeland , pietre consolation, cordialement

jeudi 24 décembre 2015 15:33
Missing
(Loupeis)

Qui a fait le canal de Baegle beuglera

jeudi 24 décembre 2015 16:03
Avatarh_o
Pietje Scramouille

pour les moules la marée rouge date de 1972 je crois ( rebelotte consulter la bible des Italiens...)
tout les bivalves en dessous du 50° ou 45 ° sud sont potentiellement contaminés
c'est mortel et il n'y a pas d'antidote
ça ne sert à rien d'en donner au chat pour voir si il clamce : ça prend 24 h pour subir les symptomes .
Je crois que c'est l'Armada qui fait les analyse pour les bivalves vendus sur les marchés

jeudi 24 décembre 2015 16:34 *** Message modifié par son auteur ***
P1030384
Mery14

A défaut de moules; un gros bol de "centolla" avec mayonnaise relevée typique puis finir avec un (ou deux...) verre(s) de bon Malbec ! rue St Martin à Ushuaia. Comme un touriste quoi ! un vrai !!! hein mayko ?

jeudi 24 décembre 2015 17:37
Missing
TIPUNCH

Je confirme pour les moules , toujours pas comestible.
Mais dans toutes ces affirmations et retour d'expériences ,personne ne parle de la très conviviale escale du MICALVI à Puerto Williams , qui reste un carrefour humain et international , et là tous les marins parlent le même langage celui de gens humbles devant le vent et la mer dans ces régions.....

Joyeux Noël à tous et particulièrement à ceux qui ont eu la chance et le plaisir d'y naviguer.

Un ancien d'HEO qui constate que l'ambiance et les hommes sont bien toujours les mêmes les très bons et bien sûr les autres .......

jeudi 24 décembre 2015 18:11
Missing
TIPUNCH

....
...

jeudi 24 décembre 2015 18:17 *** Message modifié par son auteur ***
Avatar
roberto

Quelqu'un a rencontré mon ami italien Moreno, avec son Ovni "Fortuna", selleries rouges (à l'époque)?
J'ai un peu perdu contact mais aux dernières nouvelles il s'était établi à Ushuaia, bateau + maison surplombant le canal.
Je pense qu'il fait aussi des trucs avec les chiens à traineau

jeudi 24 décembre 2015 18:36
P1060553
nautonier

je l'ai croise en fev 16 dans beagle et apercu a couple du micalvi aussi

mercredi 13 avril 2016 01:18
Avatarh_o
jeudi 24 décembre 2015 18:57
Missing
4
Menkar

Bizarre de demander si le Beagle est payant ... il est si facile de trouver la réponse. Sinon, j'ai lu des trucs dans ce fil (long et parsemé de digressions) ...
- faire à la voile Puerto Williams - Puerto Montt ... oui, mais c'était Slocum, et relisez le livre ... dans l'autre sens, à la rigueur, sinon prévoyez du gasoil, minimum 400 litres (je dis bien minimum),
- se priver des prev météo (iridium ou sailmail) ... du masochisme ... dans le Magellan quand ça souffle dans le nez .... oubliez, revenez à votre mouillage de départ !! même avec un grand voilier genre 17 mètres de chez Garcia ... et je ne vous parle pas du Golfe de Penas ...,
- se priver d'un Refleks .... niet !! et récupérer les calories moteur avec l'aide d'un radiateur de voiture branché sur votre moteur : trois fois oui !
- les cartes : CM93 inutilisables !!
- le guide italien : oui et re-oui pour la plus grande part .... et .... oui parfois les mouillages indiqués par des sources n'ayant connus que des bonnes conditions (les moins utilisées), se prennent des williwaws terribles,
- 400 mètres d'aussières .... euh, la moitié, en deux brins de 100 mètres, suffiront,
- je connais le couple ayant fabriqué son poêle, j'ai vu les essais, ils sont joignables en France .... mais bon .....
- l'Armada : elle ne m'a jamais reproché de ne pas recevoir de mails tous les jours, depuis le point où l'on quitte le Magellan, jusqu'à Puerto Eden, .... mais il ne fallait pas lui dire quand on avait l'intention de passer par des coins pas prévus ou carrément refusés .... les meilleurs !!
- ne buvez jamais l'eau des ruisseaux de Patagonie, et surtout sur l'ile Navarino, les castors pissent dedans !! ne mangez jamais une moule ou un clams avant Puerto Eden, où des gens qui savent peuvent vous en vendre pour pas cher,
- arrêtez vous à l'ile des Etats ! trouvez le poste argentin, vous serez surpris,
- dites bonjour à Jean, du BOULARD, qui vous dira que c'était mieux avant le Guide des Italiens comme ça les voileux se causaient !!
- dernier point : il était possible de se procurer un bouquin contenant toutes les cartes de détails disponibles, à Puerto Williams ... je les ai toutes scannées et géo-réferencées sous ScanNav. Toutes les cartes au nord du Magellan sont précises, toutes celles au sud sont imprécises, à mon avis volontairement (zone sensible vis à vis des argentins)
Voili, allez-y, c'est beau !

vendredi 25 décembre 2015 04:27 *** Message modifié par son auteur ***
Avatarh_o
Pietje Scramouille

Tu peux me donner les coordonnées du jeune couple en France?

vendredi 25 décembre 2015 12:18
Pa040134
oufti

OUI PEUX TU NOUS DONNER LES COORDONNEES

vendredi 25 décembre 2015 13:14
2014-12-24_200924
targaz

salut le bouquin avec les cartes détaillées que tu cites c'est l'atlas hydrografique du chili ref:3042

vendredi 25 décembre 2015 17:49
2014-12-24_200924
targaz

merci pour ces infos

vendredi 25 décembre 2015 06:52
Umiaq_(1)
Solbad

Les journalistes de Hale Bas auraient enfin établi la corrélation entre le visage invisible entrevu à 2'17'' de cette vidéo promotionnelle : https://www.youtube.com/watch?v=-DsLLOa-CEY
et un prédicateur bien connu pour ses oraisons moralisatrices sur le forum des Amoureux de la Mer.
Le navigateur aurait accepté le rôle contre une douche chaude et quelques croissants frais à chacune de ses rencontres avec un paquebot de la compagnie.
Tout fout l’ camp !
Philippe
ps Au milieu de tout ça, qu'en pense Seafamily?

vendredi 25 décembre 2015 13:41 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
ChristopheB

Tout a fait d'accord avec les precisions de Men'ar. Sauf peut etre que pour CM93 nous avons été asse surpris de la bonne correspondance avec la réalité (au moins dans les canaux au nord) type magellan et au nord. Utile pour les zones de cartes manquantes...
Quant aux moules... Pour en avoir mangé bêtement, j'ai vu le regard hagard des grands navigateurs habitués du coin a Ushuaia quand je leur ai dit cela, et qui m'ont expliqué que l'annee d'avant ( c'etait en 2007) un americain etait mort en quelques minutes, la toxine etant extremement virulente. ils m'ont d'ailleurs rassurés sur le fait que si je n'etais pas mort immediatement c'etait ok. A confronter donc avec le fait que des moules peuvent reveler leur toxicité apres 24 h dans un post plus haut (je ne suis pas specialiste, peut etre y a t il plusieurs toxines). Enfin, pour les skippers, savoir qu'il faut légalement informer tout votre equipage des risques et de l'interdiction de manger des moules en dessous du 40e para. A defaut votre responsabilité est engagée et les chiliens ne rigolent pas avec ca, vous risquez assez rapidement la taule si quelqu'un y reste à votre bord. Vrai aussi pour les accompagnateurs de randonnee, les guides de peche, etc.

vendredi 25 décembre 2015 16:58
Avatar
Swanee

Je confirme, les CM93 sont limites dangereuses sur les côtes des îles du sud Beagle et fjords glaciaires.

Je me rappelle qu'au mouillage à l'île Hershel (Wollaston), la carto électronique nous positionnait au milieu de la forêt...

vendredi 25 décembre 2015 17:24
Missing
1
ChristopheB

Ok autant ( ou au temps) pour moi pour les CM93, je n'ai experimenté avec la carto elec que la zone magellan/natales. Ca colle bien avec le fait que tout ce qui est au sud de Beagle, le Chili est quand meme reticent a donner des carts precises comme le dit bien Menkar.

Je n'ai pas loin de là l' experience de certains contributeurs (mouiller aux Wollaston, waow). Mais avec mes deux maigres sejours je trouve que que ce fil laisse croire un peu abusivement que la zone est un boulevard a touristes. Paradoxalement c'est davantage vrai de la péninsule antarctique que de Magellan et des canaux autour, ou on ne croise quand meme pas grand monde. A moins que ca ait changé en trois ans. Il laisse aussi croire que la voile c'est sympa et peinard la bas. C'est certes magnifique. Mais dangereux ( voir plus haut des 120 noeuds dans Beagle meme si je n'y étais pas moi meme ce jour là). Et pour les régatiers dans l'âme qui cherchent le veau réglage fin, les canaux c'est quand meme souvent foc seul (vent arriere) ou moteur (vent de face), ou planquage dans un abri (la plupart du temps à claques) à attendre que ca passe. Le tout sous la pluie. Et qu'il faut bien admettre qu'on y serait mieux avec un bon fifty et deux fois 60cv qu'avec un voilier alu pas isolé, qui goutte sur la tronche toute la nuit et des champignons qui poussent a l'interieur des sacs cotten (experience véridique en antarctique).

D'ailleurs c'est vrai de l'autre coté aussi. pour ceux qui sont allés aux Lofoten et à Tromso, je ne sais pas si vous avez remarqué mais il n'y a à peu pres que des français en voilier... Les norvegiens sont eux avec des gros fifty surmotorisés et confort à se dire qu'ils sont bizarres ces frenchies. Mais bon, on commence par un fifty et on finit comme dans la video du posté par Solbad...! Le verre de spritz y est d'ailleurs tentant.

vendredi 25 décembre 2015 21:46
Missing
1
Barilau

Je trouve que Mayko crache un peu dans la soupe: il n'a pas hesite en 1998 à
proposer à des magazines le recit de ses exploits dans les canaux, afinde faire rever les lecteurs. Je trouve un peu fort qu'il se plaigne maintenant d'avoir sucite des vocations...
Mais peut-être ne s'agit-il que d'un troll aprés tout...
ps: j'ai passe deux saisons dans les canaux...

vendredi 25 décembre 2015 18:48
Avatar
Swanee

ChristopheB,
Il y a plusieurs mouillages aux Wollaston, dont 2 autorisés par les Chiliens à ma connaissance.
Celui de Hershell (Caletta Martial, de mémoire) permet de mouiller juste sur ancre sans avoir obligatoirement besoin de porter des amarres à terre. C'est rare dans la région... (mais il faut dire que les Wollastons ne sont pas un coin à williwaws).

Petite photo de mouillage à Caleta Martial :

samedi 26 décembre 2015 13:46 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
matelot@53588

sans commentaire http://loick.blogs.voilesetvoiliers.com/
les dangers de la chasse

vendredi 01 janvier 2016 16:05
Missing
vendredi 01 janvier 2016 19:51
Altair_200803-1
Altair2

J'y ai passe deux semaines l'an dernier sur Venus. Personne sur l'eau, nous etions trois voiliers a tourner dans les canaux, il a fait tellement beau que nous avons du tourner au moteur trois jours par faute de vent, on a meme reussi a piquer une tete (et une seule) a un mouillage. Au pire nous avons eu 35 noeuds, au Horn pas dans les canaux. Temperature fraiche entre 3 et 4 couches dehors, l'isolement thermique des voiliers est un vrai sujet, le chauffage aussi.
Nous avons meme du faire une evacuation sanitaire par helico dans l'archipel du Horn. Experience dont nous nous serions bien passee. Depuis la personne a recupere.
La technique des mouillages est particuliere et doit etre respectee sinon ca glisse et les cailloux sont pas loin.
Paysages a couper le souffle, pendant les 3 jours de grand beau nous sommes alles mouiller la quille dans le Pacifique et ensuite grimper les collines du coin, en bottes c'est pas terrible, avec 80km de visibilite c'est genial. Pas mal de mammiferes marins (baleines, dauphins sans aileron, phoques) et terrestres (vaches, chevaux). Ushuaia, mythique mais bof, Puerto William et le Micavi une escale vraiment riche en rencontres. Globalement c'est magique.

mardi 12 avril 2016 21:41
Avatar
Swanee

Alors on s'est croisés...
Sur Venus aussi, même programme, avec 6 copains (+ Christophe et Fanette bien sûr...).
Au plaisir de partager nos expériences.
Fabrice

jeudi 14 avril 2016 16:59
Altair_200803-1
Altair2

Ok avec plaisir, nous etions 5 + 1 couple tres sympa + Christophe, Emma et Fanette.

jeudi 14 avril 2016 18:01
P1060553
nautonier

J'en reviens... c'etait super !Il faut y aller.... bon vent.

mercredi 13 avril 2016 01:32

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums