Tous les forums > Navigation > Tangonner le genois
Vents_leman_amiguet
Jenlain

Tangonner le genois

Comme je suis très satisfait des réponses que j'ai obtenues dans mon post sur la réduction de voilure, je reviens vers vous avec une autre question concernant les manœuvres. Au Largue et par vent arrière, le génois perd toute son efficacité à moins de mettre les voiles en ciseaux. Pour que ça tienne, on me dit qu'il faut tangonner le génois. Ça tombe bien car comme j'ai un spi sur mon sangria, j'ai un tangon. Maintenant, je me demande comment faut-il faire pour tangonner ce génois, y a t'il des précautions à prendre ? Des risques ? Que faut-il anticiper ?

Une petite question subsidiaire :

Si on est parti pour un bon moment par vent arrière, est-ce que l'on peut accrocher un bout à la bôme de GV afin d’éviter quelle se déplace et vienne claquer contre les haubans ? (Il m'est même arriver de faire gîter le bateau en passant à l'avant déclenchant un empannage aussi dangereux qu'inattendu).

Je vous remercie pour votre réponse .

Bon vent !

jeudi 22 mai 2014 08:12

Liste des contributions

Missing
(tupperware)

Tangon dans le point d'écoute du génois. Ouverture du tangon vers le haut. Hale haut, hale bas de tangon. Hale bas si possible avec retour au cockpit comme cela tu peux réduire le génois si enrouleur sans problème en le laissant a poste. Concernant la GV cela s'appelle une retenue de bôme. Tu bloques ta bôme avec l'écoute et la retenue (toujours retour au cockpit au cas ou il faut larguer et voque la galère.

jeudi 22 mai 2014 08:21
Img_0711
2
papat

Petite précision à propos de "Tangon dans le point d'écoute du génois." Attention c'est bien l'écoute qu'il faut attraper et non l'oeillet du point d'écoute comme je l'ai souvent vu. Ceci est valable pour le génois tangonné comme pour le spi. Et oui comme cela sous spi, pour un affalage 'sous le vent' on choque le bras en grand et on récupère le spi par l'écoute sous la GV. Avec le génois tangonné on roule et on déroule tout seul, on peut aussi choquer completement le génois si les conditions se gâtent.

jeudi 22 mai 2014 09:48 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
(tupperware)

Sur un génois a enrouleur je frappe le tangon dans l'oeillet du point d'écoute comme cela le tangon suit bien a l'enroulement. Si les contritions se gâtent je roule . Spi et génois endraillé je frappe le tangon sur l'écoute comme tu le dis.

jeudi 22 mai 2014 09:59
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
Calypso2

voilà une bonne reponse , mais j'ai bon chercher je n'ai plus trouvé de mousqueton adequat dans le commerce .

a une epoque j'avais un mousqueton ouvrant que je passais dans l'oeuillet du spi , un anneau permettait de mettre l'ecoute et un second anneau servait à accrocher le tangon ...

c'était super bien foutu mais on ne voie plus dans le commerce de mousqueton avec deux anneaux

samedi 24 mai 2014 09:41
Dscn7474
3
AICA

le frein de bôme assure le service de retenu de bôme.
Très utile dans bien des conditions....toutes celles ou on se dit, je mettrai bien une retenue de bôme ...mais pas pour si peu de distance....

jeudi 22 mai 2014 08:32
Missing
Pilou 69

Tu peux tangonner au largue aussi pas de soucis. Et sur un sangria à mois que ton tangon soit en Inox plein tu n'as besoin ni de halle haut ni de halle bas.
Comme le dis AICA ton bout sur la bôme s'apelle une retenue de bôme et effectivement su un long bord avec pas bcp de vent c'est utile. En revanche fais gaffe si il y a suffisament de vent je te déconseille de l'utiliser car si tu as une manoeuvre d'urgence à réaliser il faut avoir le moins de bouts à enlever possible (genre homme a la mer, éviter un tronc d'arbre ...)

jeudi 22 mai 2014 08:37
Missing
4
(tupperware)

Une retenue de bôme est larguée en un quart de seconde. Et comparé a un empannage intempestif je préfère justement la mettre quand il y a du vent.

jeudi 22 mai 2014 08:50 *** Message modifié par son auteur ***
Atlantique_nord__first_30_little_wing
jeanlittlewing

les 2 retenues sont toujours sous la bome, j'ai 2 poulies sur le rail et les retenues arrivent sur 2 winches 5j'ai plein de - vieux - winches

je largue en une seconde et j'empanne souvent aux retenues plus qu' à l'écoute

choisir un bout assez mou pour la retenue et le changer regulierement

la bome est le premier tueur en plaisance

jeudi 22 mai 2014 09:51 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
5
am

un petit truc si vous avez un enrouleur il est parfois plus facile d'installer le tangon sur le génois roulé

jeudi 22 mai 2014 09:25
Vents_leman_amiguet
Jenlain

Merci à vous pour vos réponses. Est-ce que quelqu'un aurait une photo de ce que ca donne un génois tangonné correctement ? Quand j'ai essayé, le point d'écoute du génois remontait très fort vers le haut je ne savais pas trop s'il fallait le haler vers le bas ou laisser faire. Sinon, l'écoute continue à passer normalement par le point de tire ?

jeudi 22 mai 2014 09:28
Boat
dekers

Pour tangonner ton génois, le plus simple, tu l'enroules, mets ton tangon en position avec au moins la balancine et éventuellement une écoute de spi en plus de celle du génois, tu déroules ton génois et le tour est joué, normalement ton écoute de génois jouera aussi son rôle de hale bas de tangon...
Ou alors, tu te mets grd largue avec ton génois du bon côté caché par ta GV tu tangonnes puis empannes la GV..
En fait plusieurs solutions existent, à toi de trouver la plus simple et efficace en fonction du vent et de la mer...
Sinon tu mets ton spi

jeudi 22 mai 2014 09:28
3dauphinsmini3
1
CLK

Tout comme déjà dit mais moi j'ajoute une retenue au tangon vers l'arrière. Ainsi il est immobilisé en tous cas par sa balancine, son hale-bas et cette retenue. On peut alors rouler-dérouler facilement.
Pour la bôme, j'ai un frein bricolé avec un 8 d'escalade à 10€ qui se règle rapidement depuis l'arrière. Dans nos tailles de bateaux, c'est très bien.
J'ai couru des bords géants sous ce réglage pour descendre de Bretagne vers Arcachon. C'est très agréable.

jeudi 22 mai 2014 09:33
Img_0711
papat

j'ai un 8 d'escalade, j'ai essayé un coup mais je ne suis pas parvenu à faire un truc satisfaisant. Peux tu nous faire une photo de l'installation ?

jeudi 22 mai 2014 09:38
Ber_cir%c3%a9
baboujoli

Voilà :

jeudi 22 mai 2014 10:01
Vents_leman_amiguet
Jenlain

Donc en réglant la longueur du bout on évite que la bôme vienne taper dans les haubans en empannant c'est ça ? Est-ce que évite aussi les empannages non désirés ?

jeudi 22 mai 2014 11:23
3dauphinsmini3
2
CLK

Différence avec Baboujoli : A mon bord le bout du frein commence sur une manille frappée sur la cadène de bas-hauban avant (j'ai 2 bas-haubans), celle qui ne travaille pas trop au portant. Il passe ensuite dans le 8 fixé à la bôme comme sur la photo. Il continue à travers une poulie frappée sur la cadène de bas-hauban avant symétrique à celle du départ. Il se termine enfin sur le taquet d'amarrage à l'arrière du cockpit d'où je peux régler la tension selon le vent. C'est le plus délicat à trouver,la bonne tension. Le frein de bôme n'a pas pour but d'empêcher l'empannage mais de le rendre très lent et en douceur. Voilà, plus long à expliquer qu'à faire...

jeudi 22 mai 2014 12:12
Img_0711
papat

Merci. C'est aussi ce que j'ai fait sur la bôme. Pendant mes petits essais ça ne retenait pas grand chose. De mémoire le brin sous le vent "avant" empannage qui était repris se détendait trop pour retenir l'empannage. Bon je vais réessayer en changeant la manière de reprendre le bout et en m'inspirant de ce que fait CLK

jeudi 22 mai 2014 12:35 *** Message modifié par son auteur ***
Canard
2
JackMathurin

Voiles en ciseaux avec génois tangonné est une allure trés confortable et efficace jusqu'à 160° voir 150° du vent réel : les voiles travaillent bien et, en général, le bateau roule moins et sa route est plus stable.
C'est particulièrement intéressant si le vent est un trop fort pour envoyer le spi. La retenue de bôme est à mon sens indispensable, surtout si l'on navigue un peu sur la fausse panne, allure ou la voile d'avant est encore plus efficace.

Le problème est de gréer tout cela pour pouvoir sortir d'un départ au lof ou a l'abatée :

Départ au lof : le génois peut se trouver à contre et la bôme dans l'eau, bloquée par la retenue

Départ à l’abatée : l’extrémité du tangon peu se retrouver sous l'eau, le tangon tiré vers l'arrière contre les haubans et la bôme en l'air, bloquée par la retenue.

Personnellement, je procède comme suit pour pouvoir me sortir des ces 2 cas en limitant les risques :

- Tangon : gréés avec hale bas frappé au milieu de la plage avant, balancine, bras de spi passé dans la mâchoire ouverte vers le haut

- Retenue de bôme : pris de préférence en bout de bôme, renvoyée sur une poulie sur le liston entre le mat et l'avant, suivant le bateau et les possibilité, voir sur un taquet d'amarrage à l'avant. la retenue est ensuite ramenée sur un winch.

Pourquoi tout cela :

- Le hale bas de tangon frappé au milieu de la plage avant évite au tangon de partir contre les haubans en cas de départ à l'abattée

- Utiliser un bras de spi à la place de l'écoute pour le génois 1) lors de l'établissement du ciseau, cela permet de positionner le tangon sans tension dans les écoutes puis d’amener tranquillement le génois à contre avec le bras 2) facilite le largage de tout cela en cas de départ en vrac : on largue le bras progressivement, éventuellement en baissant un peu le tangon avec la balancine (...mâchoire vers le haut)
3) le passage du bras avec les filières posent en général moins de problème que l'écoute de génois.

- Retenue de bôme frappée en bout de bôme : en cas de départ au lof, la bôme travaille en compression, pas en flexion => moins de risque de casse
- Retenue de bôme plutôt que frein de bôme : une retenue, c'est bloqué et cela peut se larguer si besoin. Un frein, ça freine...mais ça peut empanner quand même
- Retenue de bôme renvoyée sur l'avant : c'est la conséquence de frapper la retenue en bout de bôme si l'on veut avoir des passages clairs et sans frottement
-Rretenue renvoyé sur un winch : pour larguer sous tension sans risque.

Concernant le frottement de GV sur les haubans : fourrage, placard d'usure ou affaler la GV et rouler sous génois seul => c'est une configuration couramment adoptée pour les grand traversée au portant avec un vent bine établi.

jeudi 22 mai 2014 09:33
Photo000
pendruig

Bonjour à tous c'est bizarre que personne ne parle de la bôme pour "tangonner" le génois. C'est pourtant bien pratique.
C'est comme le frein de bôme en utilisant le 8 d'escalade mais en le montant comme indiqué par wichard. Les extrémités du bout passant par le 8 sont frappés de chaque côté (liston ou cadène), le haut du 8 est tenu par une poulie sous la bôme et ce bout revient au cockpit (un peu comme un hale bas). En larguant ce bout le 8 reste libre ainsi que la bôme et en l'étarquant plus ou moins fort on freine la bôme.
Gilles

jeudi 22 mai 2014 10:36
Micalvi
maolen

Bonjour à tous,
Pour simplifier la manoeuvre il n'est pas nécessaire d'installer un hale bas de tangon (le hale haut suffit), il suffit que le chariot de l'écoute du génois soit réglé vers l'avant du bateau.
Sur mon 44' cela marche très bien.
Le tangon doit être porté légèrement contre le vent ce qui permet à la grand voile de ne pas rester au vent arrière et évite les empannages intempestifs.
A mon avis, la retenue de bome doit pouvoir casser pour éviter de rompre la bome si elle engage dans la mer par exemple, et en cassant elle freine un peu l'empannage tout de même (exemple vécu dans 35n de vent).

jeudi 22 mai 2014 10:57
Image
Lulu2

Puisque le fil dérive sur les retenues et les freins de bôme, une ´tite question :
Quel serait l'inconvénient de gréer une retenue ou un frein de bôme sur une voile aurique à corne ?

jeudi 22 mai 2014 12:29
3dauphinsmini3
CLK

"sur une voile aurique à corne" : Il faudrait essayer, ce qui est à craindre c'est que la corne passe brutalement car elle ne bénéficiera pas du frein, tandis que le gui sera lui freiné. Ca peut créer un violent effort de cisaillement sur la grand'voile.

jeudi 22 mai 2014 12:40
Image
Lulu2

C'est précisément ce que je crains.
Quelqu'un a-t-il déjà essayé ?

jeudi 22 mai 2014 12:52
3dauphinsmini3
CLK

Il faut aussi considérer que sur une voile aurique il y a normalement deux balancines frappées en bout du gui, une de chaque côté de la voile. Quand le gui empannera en étant freiné, la balancine qui était au vent était normalement étarquée et ne s'allongera pas (celle qui était sous le vent était normalement choquée). Par conséquent elle devrait freiner aussi le mouvement de la corne, le gui ne pouvant se mater because frein. A essayer par temps calme.

jeudi 22 mai 2014 13:44
Missing
(hoolof)

Ce qui s'appelle en bon français un empannage chinois.

jeudi 22 mai 2014 15:55
Missing
(tupperware)

Je loferais un peu plus

jeudi 22 mai 2014 12:54
Image
Lulu2

Oui, bien sûr. Il vaut mieux faire des bord de grand largue que du vent arrière. Mais parfois, dans un chenal, on doit faire du plein vent arrière. Ou alors, au grand largue avec une bonne houle, le bateau embarde tellement qu'on risque d'empanner.

jeudi 22 mai 2014 13:42
Contest_36_ketch
rv56

2 remarques :
- les anneaux et rails de tangons ne sont pas faits pour travailler à 90° (arrachement possible : ça m'est déjà arrivé, mais sous tourmentin tangonné et 40 noeuds + fausse panne dans un gros surf)
- l'idéal est le tangon télescopique (pfeiffer, selden...)

jeudi 22 mai 2014 15:34
Atlantique_nord__first_30_little_wing
1
jeanlittlewing

dans google "whisker pole" tangon de genoa télescopique

vendredi 23 mai 2014 09:56
20072c9
3gouttes

Lors de (très) longs bord avec le génois tangonné, j'ai fini par frapper une poulie en bout de tangon pour y faire passer l'écoute.
Bien plus pratique pour ensuite rouler/dérouler le genois à la demande en fonction du vent sans avoir de frottement de l'écoute dans la mâchoire du tangon. Qui plus est, l'ouverture de la machoire permet de détangonner instantannément : la poulie glisse le long de l'écoute, direction le cockpit :)
(une poulie ouvrante est dans ce cas bien sur la bienvenue)

vendredi 23 mai 2014 16:49
148
SILLAGE

Et personne ne grée le tangon entre galhauban et bas hauban AV? (ça écarte bien plus le point d'écoute.)

vendredi 23 mai 2014 17:46
Avatar
Perelandra

Si on a un vrai tangon de génois, plus long que le tangon de spi, ce n'est pas nécessaire.
Voici deux photos malheureusement sans recul suffisant pour montrer tout le système

vendredi 23 mai 2014 21:52
Dsc_4469_(small)
Phil Flo

Bonjour, sur mon Océanis 31 j'ai ajouté un anneau de tangon spécifique pour le génois sur le mat, à une hauteur suffisante afin d'avoir le tangon bien horizontal. Sans balancine, ni hale bas le génois reste parfaitement dans ses lignes à condition de remplacer l'écoute par le bras de spi. Navigant en solo en permanence ou juste avec ma passagère qui dort (oups!) c'est bien pratique....

dimanche 25 mai 2014 08:30
Missing
Pelo-Sangria

Personnellement, sur mon sangria je fait comme SILLAGE.

vendredi 23 mai 2014 18:12
A_trier_2_022
larousine

Une photo pour voir ce que ça donne , on ne voit pas tout mais c'est la seule que j'ai pour le moment ! descente vent ar entre Noirmoutier et Yeu

vendredi 23 mai 2014 19:15
Dsc_3319
HUMA

Je tangonne le genois en le fixant a l'écoute avec hale bas et hale haut. La grand voile est bloquée avec une retenue qui revient au cockpit. Donc pas de bobo en cas de tentative d'empanage sauvage. Dans 25 30 nds j'ai deux ris et j'ajuste en réduisant ou renvoyant du genois.
Dernièrement sur 15 jours de nav nous sommes restés comme ça 14 jours...

vendredi 23 mai 2014 19:29
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
1
Calypso2

voici une allure que j'evite , vent arriere ,voiles en ciseaux .

il faut etre tres attentif constament ,
tout le moindre changement de cap est difficile
risque d'empennage ,avec les consequences
pas forcement l'allure la plus rapide
pilote auto impossible

donc j'opte pour le grand largue quitte à changer l'amure pour faire route .la distance parcourue est plus longue mais la vitesse est plus elevée et l'allure est plus reguliere donc je fais surement aussi vite voir plus

samedi 24 mai 2014 09:49
Missing
1
(tupperware)

Vive le régulateur d'allure.

samedi 24 mai 2014 10:31
Dsc_3319
HUMA

Empennage sans conséquence si on met une retenu de bôme et le génois tangoné. J'en ai fait deux ou trois sans autre pb que de se remettre sur la bonne panne.

Pilote automatique heureusement possible au vent arrière... car j'ai fait comme beaucoup de ceux qui traversent 14 jours de vent arrière sans jamais toucher à la barre. De Mindelo aux Marin c'est pas facile de ne pas faire du vent arrière !...Imaginez barrer 24h/24h pendant 14 jours à deux ou trois c'est une galère. Sur un bateau ami le pilote auto a fait des siennes à mi parcours, l'épouse est allé directement au CHU de Fort de France en arrivant.

samedi 24 mai 2014 14:06
Contest_36_ketch
rv56

c'est faux
j'ai fait des journées comme ça par vent médium ou léger
il faut alors 2 tangons
marche mieux sous PA que RA (sauf si vent bien établi, alors une voile suffit !)

samedi 24 mai 2014 20:31
11148332_956012871104851_6583920082657990979_o
manhasset

Un vrai tangon de génois doit être plus long qu'un tangon de spi afin de continuer de bien contrôler le point d'écoute au largue.
j'ai peu d'expérience de génois tangonné en mer mais en Star on utilise que ça, pas de spi!..
Je souffre donc de voir les tangons mal bloqués, un génois est fait (meme dans ce cas) pour avoir le point d'écoute bien maintenu. Si ce n'est pas le cas, la voile "pompe" et ça devient casse bonbon quand ça rentre en phase avec le roulis rythmique, ça l'entretien ou le provoque.
Toujours avoir la chute légèrement fermée (tangon plutôt bas) et le nerf de chute bien tendu.
Perso, je préfère le spi sans tangon, GV basse, avec les Barbers avancés pour bien stabiliser le spi, c'est jouissif et beaucoup plus stable.
Je parle pas des deux génois croisés, obsolète sauf pour les grandes traversées auxquelles je ne connais rien...

samedi 24 mai 2014 10:03
Contest_36_ketch
rv56

le must (cf photo)
tangon léger telescopique et rail dédié sur le mât

samedi 24 mai 2014 20:32
Missing
outremer

En vent arrière, pour les voiles avant croisées en hauturier consulter www.banik.org.Dans leurs périples les Meffres utilisaient ausssi sur le mème enrouleur, le génois d'un côté et une voile légère de l'autre, l'enrouleur ayant 2 rails.

samedi 24 mai 2014 10:19
Missing
1
(Bosco17)

Comme Calypso2, la plupart des polaires ont cette forme au vent arrière, il est donc plus efficace de tirer 2 bords que d'aller droit sur son objectif s'il est situé plein vent arrière...

Mêmes raisons que ci-dessus : plus rapide, plus sûr, plus reposant (le bateau ne roule pas...), enfin moins stressant... Et pour ceux qui utilisent un pilote qui est aussi performant que le mien (mon bateau a un gros "cul" plat, la moindre vague un peu de travers et il se déroute s'il n'est pas appuyé sur ses voiles...), impossible de faire du plein arrière au pilote.

samedi 24 mai 2014 10:37
Dsc_3319
1
HUMA

Je dois avoir un très bon pilote car il fonctionne au vent arrière et heureusement voir plus haut.

On peut essayer de se décaler un peu pour ne pas être totalement au vent arrière mais compte tenu des embardées (mer croisée fréquente au large) que fait le bateau on passe forcément au vent arrière a un moment ou à un autre donc il faut prévoir...mais surtout personne sur une traversée ne va tirer un bord à 45° Je pense qu'on cherche tous le plus court chemin, moi j'ai même pris l'orthodromie...pour gagner 11 miles !...

samedi 24 mai 2014 14:15
Missing
cigale

13nds au 100? C'est quoi comme bateau ?

lundi 26 mai 2014 21:34
Missing
(Bosco17)

Aucune idée, j'ai juste pris une polaire bien lisible dans les images de google...

lundi 26 mai 2014 23:17
Img_7203
Jonathan "Méa"

Je déterre ce vieux fils car j'avais une question (désolé si elle peut sembler bête)

Sur mon boat (9,5 m) j'utilise un Asy en spi mais pas de symetrique, donc pas accastillé pour.
Serait il possible de tangonner le génois en utilisant un tangon de génois, la drisse de spi comme balancine et se passer du hale bas de tangon (je n'en ai pas)
Merci

mercredi 22 mai 2019 09:01
Je_suis_charlie
philou2

Il faut impérativement un hâle bas car sinon ton tangon se mâtera

mercredi 22 mai 2019 09:30
Img_7203
Jonathan "Méa"

la force exercée sur le hale bas est importante? car si peu importante je peux en improviser un repris sur une poulie en pieds de mat?

mercredi 22 mai 2019 09:34
Je_suis_charlie
1
philou2

Non elle n'est pas très importante.
Si tu reprends avec une poulie en pied de mât l'angle de tire ne vas pas être bon.
Le mieux c'est un point d'ancrage juste derrière la baille à mouillage.

mercredi 22 mai 2019 09:58
Img_7203
Jonathan "Méa"

Taquet d'amarre du bon coté pourrait convenir?

mercredi 22 mai 2019 10:02
Missing
3
didier.brest

Je tangonne le génois sans hâle-bas. Contrairement à un spi, l'écoute n'a pas tendance à s'élever car le génois est amuré à l'étrave.

mercredi 22 mai 2019 09:51
Avatarcco1
entre-cotes

Moi non plus, pas de hâle bas pour le génois. Le Point de tire de l'écoute fait office de hâle bas.

mercredi 22 mai 2019 10:50
Img_1625
haddock56

Idem, pas de hâle-bas pour moi non plus.

mercredi 22 mai 2019 19:45
Img_7203
Jonathan "Méa"

Super je fais essayer ça !! Merci a vous

mercredi 22 mai 2019 11:33
Missing
1
BWV 988

Même si le hale-bas est un peu moins indispensable sous génois tangonné que sous spi il n'en demeure pas moins très utile, et perso je ne me vois pas m'en passer, il permet quand même de parfaitement immobiliser le tangon et ce n'est pas très compliqué à installer.

mercredi 22 mai 2019 20:52
Missing
1
Dgitou un jour

Une poulie ouvrante et du bout, et le tour est jouer, avec meme retour a cokpit en passant a plat pont, on peut fixer la poulie ouvrante sur une cadene pres de la baille a mouillage ou au pied du bas etais ( si bas etais) ou meme au rail de fargue comme un barber ,

mercredi 22 mai 2019 20:59
Missing
pertinacité

Ce, d'autant plus lorsque le vent est faible et que la mer bouge......

jeudi 23 mai 2019 11:23
Iri2
LaTortue

à propos de tangon, si quelqu'un en a un qui ne sert plus dans les 3.12m, je suis preneur (pour mon génois, je n'ai pas de spi).

mercredi 22 mai 2019 23:59
Nam_that
matelot@19001

Pourquoi 3,12 m ?
Pour un génois plus c'est long plus c'est bon

jeudi 23 mai 2019 01:15
Iri2
LaTortue

j'ai lu que la taille d'un tangon devait être égale (ou supérieure je suppose) à la distance entre l'avant et le mat, je donne donc celle-ci.

jeudi 23 mai 2019 10:57
Jem
2
bil56

oui pour être dans les règles de régate, sinon ...

jeudi 23 mai 2019 11:19
Missing
Dgitou un jour

Effectivement la longueur du tangon est limite en jauge de course, regate , sinon en croisiere vous pouvez mettre la longueur voulue, comme pour un bout dehors ,
Au diable l avarice!

jeudi 23 mai 2019 12:13
Missing
Dgitou un jour

J en qi donne un a lerelou le mois dernier , il me reste une longeur de profil de 4 metrea , mais c est sur Nice!!

jeudi 23 mai 2019 12:17
Img_7203
Jonathan "Méa"

Ca peut m'interesser, suis sur Frejus

jeudi 23 mai 2019 14:11
Maido_2
1
Domde

Pour tangonner correctement un génois sur les anciens gréement en tête à recouvrement le tangon de spi est trop court ; il en faut un deuxième (télescopique pour l’encombrement) plus long pour pouvoir dérouler la totalité du génois et plus léger les efforts étant moins importants

jeudi 23 mai 2019 07:13
Iri2
LaTortue

mon génois n'a pas un fort recouvrement mon 29.2DL est du début des années 2000.

jeudi 23 mai 2019 12:07
Img_7203
Jonathan "Méa"

vu que le probleme de la mise en place est réglé, a votre avis un mat carbone de planche a voile revisité peut il faire l 'affaire?

jeudi 23 mai 2019 08:50
Missing
Dgitou un jour

Deux mata d occase de planche assembles par le milieu avec une entretoise ou un machon meme en bois et ca roule

jeudi 23 mai 2019 12:14
Missing
BWV 988

Je vois un inconvénient majeur au tangon télescopique, outre le prix, c'est l'impossibilité de gréer une patte d'oie pour la balancine et le hale-bas.

jeudi 23 mai 2019 13:29
Atlantique_nord__first_30_little_wing
jeanlittlewing

majeur, bof, tu les attaches au bout et ensuite tu le déplies

jeudi 23 mai 2019 14:55

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums