Tous les forums > Navigation > Passage d'écluse : comment s'y prendre
Duduche_akbar
Duduche Braz

Passage d'écluse : comment s'y prendre

Ce dimanche 20 mai, en rentrant dans la Rance par l'écluse de 18 heures, j'ai remarqué que les équipages de 2 bateaux arrivés et rentrant avant moi s'y étaient mal pris et ce sont retrouvés en travers, dans des conditions difficiles il faut le reconnaitre.
Manifestement les équipages et au premier chef le skipper manquaient d'expérience dans cette opération.
Il faut bien des première fois pour le monde (à commencer par moi) et nous devons faire preuve d'humilité et de compréhension.
Comme écris récemment dans un autre fil, l'expérience est une lanterne qu'on porte dans le dos... pour éclairer le chemin de ceux qui suivent.
Comment faites vous pour passer une écluse comme celle de l'usine marémotrice de la Rance, ou celle du barrage d'Arzal ?

Mes critères (qui peuvent dépendre de la densité de bateaux à vouloir passer, et de l'expérience de mon équipage, des conditions météo, etc.) :
- Bien préparer sa manœuvre (anticiper)...
- des pare-battages et des aussières prêtes, des deux bords
- toujours s'avancer le plus loin possible près des portes (même en hiver quand on est pas nombreux)
- contre le bajoyer, on s'amarre toujours par l'arrière en premier, puis par l'avant en gaffant la pendille le long du bajoyer. Et on s'amarre court, voir en prenant des gardes plutôt que des pointes.

Bien sur quand on est nombreux, il faut aussi surveiller les manœuvres des autres bateaux devant soi, mais aussi derrière, savoir accueillir ceux qui vont se mettre à couple.

Il faut garder à l'esprit que le temps pendant lequel le pont est levé doit être le plus cout possible (sinon le sous préfet va encore limiter les éclusages ...)

Ne pas oublier un petit salut amical et cordial aux éclusiers, qui sont aussi arrangeants que possible, même quand ils gueulent des instructions (s'ils gueulent parfois c'est pour se faire entendre et comprendre dans un souci d'efficacité, pas parce-qu'ils vous prennent pour du poisson pourri) et que, d'en haut ils ont une vision globale du sas.

Bons sas à tous
Cordialement
Guillaume

lundi 21 mai 2012 23:48

Liste des contributions

  • oui ! Duduche Braz jeudi 30 mai 2013 00:11
Snake10
2
Cobra

Y a pas plus simple...

Si vous avez le vent aux fesses, amarrez d'abord l'arrière, de face, d'abord l'avant, latéral choisissez celui qui vous plaque contre, si vous choisissez l'autre bord (et que vous êtes emmerdé...) penser à se qu'une bonne âme vous a expliqué pour vous décoller d'un quai ou le vent vous plaque, et faite l'inverse.

Si vous n'avez pas compris, les patins à roulettes, c'est sympa aussi...

pfffzzzz

mardi 22 mai 2012 00:00
Tun1387
Sfax

Je ne suis pas sûr que faire du patin à roulette soit plus simple que faire du bateau. On voit moins de vieux faire du patin (ou roller dans la forme moderne) que du bateau...

mardi 28 mai 2013 15:30
Born_to_sail
Sailortoun

En forme le cobra ce soir...

mardi 22 mai 2012 00:28
Identit_daniel
3
daniellouis

Que vaiment vous êtes compliqués :

Pour un amarrage facile et rapide dans une écluse (avec chaînes descendantes) , il faut utiliser une cravate dès le bateau stoppé : un bout central avec anneau ouvrant, souqué au winch

Ensuite vous avez tout le temps, si nécessaire, pour frapper un bout en double à l'avant ou à l'arrière. ; mais la plupart du temps, la cravate centrale suffit.

Parole de skipper solo

mardi 22 mai 2012 03:35
Flag_kersa31_15-05-2013_20-02-02
Kersa31

Bonjour,
je viens de prendre ma retraite, envisage l'achat d'un fifty 9m, ne suis pas novice mais n'ai plus navigué depuis 15 ans (faute de temps et de bateau). Je serai souvent en solo et l'explication que tu donnes me parait très utile. Est il possible de développer un peu la "cravate" je crois comprendre mais ne connait pas le terme.

lundi 27 mai 2013 19:19
Missing
1
(Lady JANE)

C'est l'amarrage à la Hollandaise :

http://lady-jane.fr/Lady-jane/Le_Blog/Entrees/2010/9/12_Amarrage_a_la_hollandaise.html

C'est vraiment l'idéal en solo.

mardi 28 mai 2013 10:20
Flag_kersa31_15-05-2013_20-02-02
Kersa31

Merci pour cette précision je retiens le principe.

mardi 28 mai 2013 14:14
20161230_093832
LECELTE

bonjour,
ce crochet ou mousqueton a ouverture commandée se trouve facilement ?
je n'en ai pas vu chez mes ship préférés!
la solution est super en solo et je vais l'adopter des que j'aurai trouvé cet accessoire ...indispensable , car mon plan Sergent n'en fait souvent qu'a sa tête... et sait tres bien faire des demi tour très réjouissants (pour les autres) dans les sas.....Ce qui dans certain sas (que je ne citerais pas) met le responsable du sas en grande forme vocale.....( mais avec l'age je suis dure d'oreille et DANS CE CAS en partant je lui fait un petit signe qui le réjouit.....
Salut LECELTE

mercredi 29 mai 2013 11:54
Img_0060-avatar
tof15000

http://www.bigship.com/catalogue/mouillage-1/gaffes/crochet-mouillage-automatique

Waow 93,00 euros ?

J'en avais 2 sur le bateau quand je l'ai acheté

C'est top pour la prise de coffre.
Pour les chaines des écluses, je n'avais jamais osé.
à valider avec Dominique le lamaneur de l'écluse d'Arzal...

Pour la prise de taquet sur catway, par rapport au modèle que j'ai et qui n'est pas le même que sur le lien, je ne suis pas sûr que la mâchoire soit suffisamment large. J'essayerai...

mercredi 29 mai 2013 12:13 *** Message modifié par son auteur ***
Imgp0004
pilotedebord

Pour le crochet, certes c'est super pour la prise de coffre, pour la prise de taquet sur catway, il faut un grand modèle.

Quant à utiliser cela à la prise de chaine

suis pas sûr que ce soit pratique car les chaines sont faciles à attraper à la main et si on voulait utiliser ce genre de crochet, il faudrait pouvoir décaler la chaine du long du quai pour qu'il s'enclenche tout seul.

Bien sûr, ON NE PASSE PAS DANS le maillon de la chaine .

Que ce soit en solo (99.9ù du temps) ou non, en plus des pointes AV et AR, je prépare 2 aussières avec mouqueton, à babord car c'est mon côté préféré. Je fixe l'aussière AR au taquet AR. Je fixe l'aussière AV au maitre-bau à une cadène (ça doit être la fixation des béquilles) par le mousqueton.

Je reste // au quai ; au moment adéquat, moteur au point mort ; je choppe la chaine, passe l'aussière AR derrière la chaine et clic dans la cadène ; je prends l'aussière AV (lovée au maitre-bau), le bateau continuant à avancer ; je choppe la chaine et y passe l'aussière AV ; fixation au taquet AV.

et TOUJOURS l'aussière AR en premier, dans toutes les conditions.

Quand ça merde c'est qu'on ne passe pas l'aussière AR en premier.

Je ne passe que l'écluse d'Arzal mais des 10aines de fois par an.

Et je suis pas sûr que Dominique valide l'utilisation du crochet ; ou plutôt, si on fait bien sa manoeuvre, il ne dit rien. Mais si vous loupez.......

mercredi 29 mai 2013 13:13
C281-d2a3
margotte

Vu sur le blog de Moana.
Le mousqueton est beaucoup moins cher et ça marche. Juste un peu de bidouille avec une chute de bout.

samedi 01 juin 2013 10:20
Identit_daniel
daniellouis

C'est exactement ça ; les anneaux ouvrants sont commercialisés par WICHARD (san pub !)

On peut utiliser le système en solo pour prendre par le côté une bouée à anneau ; bien entendu, il faut ensuite soulager en passant une amarre avant en double pour libérer l'anneau ouvrant dès que possible.

Il y a un nom officiel pour ce genre d'amarre latérale (autre que cravate...) : c'est une amarre d'EMBELLE

Elle est pratiquée à VENISE sur les vaporettos, le temps de laisser monter les passagers

vendredi 31 mai 2013 14:27
2011-08-22_14.15.20
ALBATOR2

Bonjour,
J'aimerais + d'explications au sujet de l'utilisation d'une cravate pour amarrage dans une écluse, étant novice et devant franchir une écluse à chaque sortie et entrée dans le port (Port du Légué à St-Brieuc 22). Bateau timonier 7.25m ,moteur HB 150cv.
Avec schéma si possible.
Merci d'avance.
A+

vendredi 31 mai 2013 17:16
Avatar
eole

Bonjour ,
Comme je suis basé sur Lyvet donc deux écluses à passer , ce qui me donne une certaine habitude . quand je suis seul à manoeuvrer avec un voilier de 50" il faut d'abord tout préparer en double ( babord - tribord ) ensuite j'utilise un gros crochet inox avec 3m de bout que je croche soit à une pendille soit à un barreau d'échelle et je tourne au winch afin de bloquer le bateau le long du mur , ensuite vous avez tout le temps de fixer vos aussières . ( je précise que c'est plus facile avec un cockpit central , étant donné que je suis pratiquement au centre du voilier )

mardi 22 mai 2012 05:17
Missing
1
matelot@17724

Juste une amarre centrale suffit, et a choisir, amarré au vent, quand le bassin est bas, protégé du vent (sau=gréement) et plus facile pour partir.

mardi 22 mai 2012 08:42
Avatar
2
bateauPegase

Une autre manoeuvre consiste simplement à attendre pour ne pas être le premier et à venir s'amarrer à couple ...

mardi 22 mai 2012 08:44
Img_2779
ad hoc 2

Comme le dit très bien Cobra, tenir compte du vent et de sa direction. Le reste me paraît bien plus accessoire.
J'ai encore en mémoire un gros 45 pieds qui sassait à Arzal en même temps que moi et qui s'acharnait à vouloir d'abord s’amarrer par l'avant ( par habitude ?) alors que le vent était plein arrière de l'ordre de 20 Noeuds.
Inévitablement celà conduit à se mettre en travers et un 45 pieds celà ne tient pas dans le sens de la largeur de l'écluse ! Son balcon avant et ses feux de navigation ont souffert.
Quand il a compris les conseils des autres plaisanciers et qu'il s'est amarré d'abord par l'arrière celà a été tout seul...

mardi 22 mai 2012 09:00
P1120374
Pat45

De notre côté,on en a passé...26 en 5 jours...certaines droites,d'autres inclinées,d'autres à ponton...avec un cata de 11.5m.tjs procédé pareil,ma femme devant,accrochant un bollard,moi aux commandes(...)approchant le cata le plus doucement possible,et le plus parallèlement possible,prêt à mettre un coup de marche arrière.dès que c'était croché devant,manettes de gaz au point mort,j'attrapais l'amarre arrière,et crochais au même bolard.
Sur la Seine,beaucoup de vent,jamais du même sens,donc on a décidé de faire toujours pareil...au début,on avait tendance à trop tendre la première,ce qui nous faisait pivoter l'arrière...c'est un coup à prendre!au bout de quelques passages,on était bien rôdé,on a même eu le temps de sortir le chien pour le faire pisser!

mardi 22 mai 2012 10:24
Avatar
PtitLu

Un autre point important, à l'ouverture de la porte attendre que le courant créé suite au "mélange" de l'eau douce et de l'eau salé se soit calmé avant d'enlever les aussières.

mardi 22 mai 2012 10:12
Dsc02018
coolapic

Le mieux est de s'ammarer par l'arrière en laissant le moteur en prise
tout en débordant légèrement la barre , puis de laisser filer jusqu'à la
prochaine chaine pour ammarer l'avant .Ensuite , moteur stoppé recentrer le bateau entre les deux chaines ;au larguage des aussières , toujours larguer le bout le plus COURT ...

mardi 22 mai 2012 10:32
Le_disciple_chausey_mai_2004
Le Disciple

un taquet au maître bau ... et amarrage central ... quand on est en solo, sinon ... quand on est plusieurs sur le pont ... il faut que tout le monde bosse ! un à l'avant, un au milieu, et un l'arrière ... le chef, lui, comme d'hab' regarde d'où vient le vent, bien sûr, et fustigera celui qui ratera son bolard !!!

lundi 27 mai 2013 19:35
Gouvernail-icone
Al66

Par contre pour l'avoir vu : on ne s'amarre pas, tout juste on tient le bout et on serre en montant ou on lâche en descendant.

J'ai déjà vu un bateau hollandais amarré au mur de l'écluse de Thionville avec la Moselle quelques mètres plus bas. Tu as juste à prier St Taquet pour que ça tienne.

Juste pour info on écluse parfois en travers quand il n'y a plus de place en long, mais ça dépend du jugement de l'éclusier.

Petite astuce utile : les bateaux immatriculés à la mer sont prioritaires sur les bateaux de plaisance immatriculés en eaux intérieures, notamment devant les écluses, le trafic commercial (les péniches) étant toujours prioritaire.

Les conditions de nav étant très différente selon qu'on soit en canal grand gabarit, Freycinet ou sur le Rhin ou le Danube.

lundi 27 mai 2013 19:59
Balise_belge_2
ecumeur

Il faut en fait intégrer le courant fréquent dans un sas et généralement vers l'aval, même lorsque la porte amont est fermée ET le vent et estimer lequel aura le plus d'influence. Avec un courant de face à l'entrée ou le vent idem, il faudra en fait amarrer d'abord l'avant pour éviter de se retrouver en travers, d'autant plus que, à partir d'un certain angle, il devient impossible de ramener le bateau dans l'axe en crochant la gaffe.
Il est également plus facile de s'amarrer en se plaçant le long du bajoyer sous le vent, ce dernier plaquant le bateau. Mais il faudra déborder l'avant pour repartir et suivre l'arrière ensuite.
Il est évident que sans vent ni courant ou bien de l'arrière, il faut amarrer d'abord l'arrière.
Dans une écluse, il me semble que deux pointes sont bien suffisantes, de toute manière, on n'a pas le temps de frapper des gardes qui compliqueront en outre les questions de réglages.
Il y a les écluses avec des filières verticales qui sont assez faciles à gérer. Mais aussi des bollards mobiles qui montent et descendent avec le niveau de l'eau. Chez les hollandais, le système le plus fréquent est celui de lignes de bollards à différents niveaux (environ 1m d'intervalle). On a donc toujours des bollards à son niveau lorsque l'on veut s'amarrer.
Dans tous les cas de figure, je passe les aussières en double, ce qui permet de les régler du bord puis de les larguer sans problème.

lundi 27 mai 2013 20:37
13092012_006
1
tiwy5

Choisir le côté de l'écluse ou va vous amener le pas de votre hélice quand vous allez mettre en arrière pour stopper votre bateau.

mardi 28 mai 2013 01:22
Balise_belge_2
ecumeur

J'avais oublié ce troisième élément et tu as été plus rapide.
Effectivement, principalement avec vent et/ou courant dominant de l'arrière, il faut pouvoir arrêter le bateau au niveau d'une filière ou d'un bollard pour pouvoir passer l'aussière. Ce faisant, il ne faut pas que le pas de l'hélice éloigne l'arrière du bajoyer, ce qui complique la situation.
Donc avec une hélice à pas droit, il faut se mettre le long du bajoyer à bâbord et l'inverse avec une hélice à pas gauche.
Ainsi, lorsqu'on bat en arrière, non seulement le bateau s'arrête, mais en plus l'arrière se colle contre le bajoyer.
Ensuite, on a le temps d'aller à l'avant, le bateau poursuivant doucement sa route sur quelques mètres. Valable en solitaire.
Bien sur, en équipage, l'équipier avant est prêt et passera son aussière dans un geste gracieux.
Le truc du seau de Calypso2 est intéressant lorsque le problème n'est que celui du vent, mais lorsque c'est le courant, il sera naturellement inopérant.
Et pour finir, un type de situation vécue dans le sas de Ouistreham, bien connu dans le coin par le bazar des sorties du dimanche matin, pour le sourire du jour.
Grand classique, un petit pêche promenade avec Monsieur à la barre (j'allais écrire "au volant"!) et Madame à l'avant avec sa gaffe, tel le hallebardier du deuxième acte à l'Opéra. Toujours se méfier lorsqu'un hallebardier se tient à l'avant d'un bateau, cela sent la manœuvre ratée! Il ne faut pas oublier que dans ce sas, à la sortie, il existe un courant d'environ 0,5N vers l'aval (entre 0,2 et 0,5, contrôlé au speedo après amarrage). Monsieur serre donc le bajoyer et donne l'ordre à Madame d'amarrer... l'avant où elle se trouve. Naturellement, le bateau se met en travers puis à contre sens.
Qui se fait engueuler?... "cette c;;;e qui ne comprend rien bien sûr!".
Bonne journée à tous.

mardi 28 mai 2013 09:58
Missing
brufan

Pas faux.
Juste que sur certain bateau, l'arrière est tellement large et long à traverser (en équipage réduit), que le plus facile est encore le côté où est la commande moteur.
Heureusement pour moi, c'est aussi le côté vers lequel le bateau est pousser en marche AR.

mardi 28 mai 2013 10:00
Capitaine-haddock.1232873497
gwennili2

Le courant, le courant, le courant.
Au légué, peut importe le vent, le courant de l'amont vers l'aval fait que lorsque que l'on rentre passer d'abord l'aussière avant. En suite on a le temps d'aller à l'arrière passer l'arrière.
Pour sortir, c'est l'inverse, passer toujours l'aussière arrière...

mardi 28 mai 2013 08:24
Oldsailor
Jaba

Déjà, il faut savoir si l'on est montant ou avalant. Parfois, on oublie le vent pour ne plus tenir compte que du courant et des remous générés par le sassement. Cela peut devenir violent! Il faut se placer à l'opposé des battants qui vont s'ouvrir pour s'éloigner au maximum des remous. Le coup des aussières en double est le meilleur, une devant, une derrière. Dans certaines écluses, je me contente d'une seule au milieu du bateau, c'est parfois un peu sport!

mardi 28 mai 2013 08:41
Missing
muttix1

Avec ce type d'écluse, javais toujours le couteau à pain prêt à couper....!!!!!!

mardi 28 mai 2013 10:27
Papanik
patpanik

Salut,

Je lis ce poste, car avec ma femme (et bien Sûr c'est tjrs de sa faute ), on a un peu galéré sur les écluses du Rhône (bollard flottant)... En fait "on" nous avait dit qu'il ne fallait JAMAIS s'amarrer dans l'écluse... donc on a gardé les bouts à la main.... mais le vent aidant, ben c'était très sport... et là je vois que tu parles de couteau... donc tu t'amarres ??? C'est quoi la bonne technique (avec un seul bollard - pour les écluses du Rhône - avec un 11m) ???

samedi 02 août 2014 08:46
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
1
Calypso2

un truc que j'ai decouvert par le plus grand des hasards .

installé un frein au bateau ..

Parfois on peut avoir le vent en plein arriere alors malgré la marche arriere de certain moteur ,pas facile de s'arréter .

Un jour en rentrant en Rance le vent me poussait vers la porte en aval ,impossible de ralentir malgre le moteur , le seau était sur le pont ,je l'ai attaché et balancé à l'eau ...je me suis arrété net... depuis le seau était toujours pret ..

josé

mardi 28 mai 2013 08:54
Dscn0701
taha'a

@calipso 2 exact josé, cette écluse , sur un voilier donc peu motorisé , peut etre sacrement stressante a franchir, en rentrant sur la rance par vent n/no/et meme nordet, ça peut pousser dur, ns ns sommes faire un peu peur plus d'une fois,j'avais un corps mort face a la Richardais. ton idée du seau'ancre flottante , est sympa bonne journée jcb.

mardi 28 mai 2013 10:20
Image
longjohn5776

Je confirme: un bout en double au maitre-bau pris sur rail de fargue par un mousqueton de bonne taille ; une fois le bateau stoppé on a tout le temps de mettre des amarres de pointe (si nécessaire) que bien évidemment on a pris le soin de préparer avant de même que les défenses de chaque bord
Naviguant en solo j'ai de chaque bord ce gros mousqueton qui sert à tout : amarrage , barber hauler , retour de frein de bôme, etc........

mardi 28 mai 2013 10:17
Image
longjohn5776

Désolé, je n'avais pas vu le fil de daniellouis, nous avons les mêmes pratiques

mardi 28 mai 2013 10:20
2
bugcrusher

M'intéresse bien ton système de mousqueton multi usage. Juste une question bête, c'est un mousqueton seul ou tu as aussi un emerillon pour pas risquer de tordre ?

mardi 28 mai 2013 14:26 *** Message modifié par son auteur ***
286_voilier
Bobby

On ne trouve parfois qu'un seul point d'attache qui conviendra
( bollard, échelle, ...) et il est pratique dans ce cas de faire revenir les deux amarres av et ar à ce seul point central.

mardi 28 mai 2013 14:40
2016-02-15_1134
Yves (.)

Je sais qu'une péniche n'est pas un monocoque, mais pour avoir passé un paquet d'écluses ...

Une grande amarre frappée à l'arrière qui passe par un chomard tout à l'avant et qui revient à l'arrière.
A l'autre bout, éventuellement une boucle, et une longueur telle qu'elle dépasse le bateau d'au moins 1 ou 2 mètres selon la hauteur de la bassinée.

Passer la boucle autour de la bite de l'écluse, rester en marche avant, barre légèrement à contre.
Que le vent vienne de derrière ou de devant, de babord ou de tribord, le bateau ira se coller le long du bajoyer.
Rester embrayer tout le temps de l'opération pour garder l'amarre en tension : c'est le point le plus important de cette méthode.

Autre avantage, cette manoeuvre se fait seul et il devient inutile d'aller à l'avant du bateau.
Le réglage fin de la longueur au fur et à mesure de la bassinée se fait du poste de barre.
Le largage aussi.
Prévoir simplement les plus gros pare-battage au niveau de l'étrave pour compenser.
De toute façon, de cette manière, il n'est pas nécessaire que l'axe du bateau soit // à l'écluse.
.

mardi 28 mai 2013 14:44
Duduche_akbar
Duduche Braz

Un amarrage d'embelle, c'est vraiment pratique en solo...

mardi 28 mai 2013 15:41
Missing
matelot@17523

Bonjour,
j'avais un jour été surpris par cette méthode employée par un chalutier dans l'écluse de St-Nazaire: une seule amarre "en garde" de l'étrave jusqu'au niveau de l'arrière, barre bloquée à fond, moteur embrayé pour garder le bateau contre la paroi. Bien sûr il était un peu de biais, mais très stable.

mardi 28 mai 2013 20:20
2016-02-15_1134
Yves (.)

Sauf qu'avec l'amarrage d'embelle (si j'ai bien compris) ton bateau est pris par le maître bau qui, du coup, va devenir une sorte de pivot autour duquel le bateau va se ballader : l'étrave se rapproche ou au contraire s'éloigne du bajoyer selon la brutalité des mouvements d'eau.
.
En bloquant l'étrave au bajoyer (avec ma méthode, donc, pris à l'avant), il ne bouge plus du tout.
.
De plus, la simplicité de l'amarrage repose aussi sur la longueur de l'amarre.
Si tu le prends au maître bau, tu as moins de longueur et donc moins de souplesse dans le réglage de l'amarrage.
Plus elle est longue et moins tu as besoin de régler en cours de bassinée.
.
Pour ma péniche de 40 mètres, j'avais deux amarres de 100 mètres : une de chaque côté.
Et toujours à poste de cette manière pour écluser ou me mettre à quai.
Sur un bateau de cette taille, tout ramener à l'arrière est important : inverseur, gaz, point de frappe, point d'amarrage.
On a tout au bout des doigts sans courir.
Et en toute sérénité.
.

mardi 28 mai 2013 16:02
Duduche_akbar
Duduche Braz

Je me trompe peut être de vocable.
C'est bien d'une amarre passant par le chomard avant et revenant sur l'arrière assez loin et avec un appui moteur avant lente, barre à contre (barre franche vers le quai) pour plaquer le cul du bateau dont nous parlons. ..

mardi 28 mai 2013 16:20
2016-02-15_1134
Yves (.)

Question de vocabulaire, en effet.
J'avais cru comprendre que l'"en belle" (et non l'embelle, sinon on va encore être dans la ligne de mire des puristes et Cobra va siffler) désignait le maître bau.
Mais je ne suis pas puriste !!!
.

mardi 28 mai 2013 17:47
Identit_daniel
daniellouis

Tu as raison, tu n'es pas un puriste : le bon orthographe est bien EMBELLE , en tout cas pour l'amarrage.

Il suffit de jeter un oeil sur Gogol

samedi 02 août 2014 10:16
Avatar
1
Numawan

Il y a les écluses que l'on connait ... et les autres. Il m'est souvent arrivé de rentrer dans une écluse et de ne pas savoir si on allait monter ou descendre, ou si le courant viendrait de face ou de derrière, si on allait trouver des bollards, des chaînes, ou un petit ponton.

C'est pourquoi je n'aime pas beaucoup cette idée d'utiliser un crochet dans une écluse. Il faut être certain de pouvoir donner du mou ou se détacher (pour prendre un bollard plus bas par exemple) en toutes circonstances.

Donc pour moi toujours amarres en double dans une écluse.

mardi 28 mai 2013 16:08
Je_bosse
matelot 35

vous n'avez pas spécifier les regles de priorité et les bateaux prioritaires en entrant dans l'ecluse de la rance.....!!!!!!comme dans ttes les écluses d'ailleurs...
generalement c'est au plus fort l'empouche pour la rance...........

mardi 28 mai 2013 16:46 *** Message modifié par son auteur ***
Pc310988
ile de fustel

tous ces gars qui s amarrent à l échelle me font peur !

mardi 28 mai 2013 16:46
Avatar
Lodge

Je vais faire mon premier passage du barrage de la Rance l'été prochain.
Du coup, lors des dernières vacances je suis allé voir l'éclusage d'en haut.
Ceux qui sont passés étaient plutôt pépères...
A priori, je préparerai parre-bat des 2 côtés, amarres déjà frappées taquets avant et arrière, plus qu'à les tourner autour des pendilles et taquet à nouveau. Etant plus habitué à arriver au quait sur mon tribord, j'ai prévu d'écluser de la même façon...

mardi 28 mai 2013 18:16
Duduche_akbar
Duduche Braz

J'allais mettre le lien sur les horaires du barrage pour l'été 2013 mais je vois que tu l'as déjà mis sur l'autre fil...
http://www.hisse-et-oh.com/forums/navigation/messages/1153899-horaires-d-eclusage-rance-ete-2012

Ce que dit Margotte est pertinent. Évites les derniers éclusages, ou les premiers, et présentes toi avec un peu d'avance, surtout pour rentrer en Rance. Le pont se lève à l'heure pile, les bateaux sortent du sas, il faut serrer sa droite... et attendre que les feux passent au vert.

Bien préparé, c'est nickel.

Bonnes navigations

mardi 28 mai 2013 22:11
C281-d2a3
1
margotte

@Lodge
La Rance, à la belle saison (cette année, on n'y est pas encore ) le samedi matin pour sortir ou le dimanche soir pour rentrer, c'est loin d'être pépère

mardi 28 mai 2013 18:42
Avatar
Lodge

@jehenne et margotte

j'ai l'intention de sortir et entrer en semaine, justement pour éviter le rush.
J'ai pu me rendre compte que les procédures sont bien huilées pour limiter le temps d'ouverture du pont.
En parlant de serrer la droite, l'éclusage vu du dessus en question, le voilier sortant (il était tout seul) a été sacrément déporté par le courant du barrage juste après la sortie.

mardi 28 mai 2013 23:07
Duduche_akbar
Duduche Braz

OUI c'est bien vu ! j'y ai pensé ce matin en me disant qu'il fallait le dire sur le forum...
Il peut y avoir un courant traversier assez fort au niveau des duc d'albe sur la gauche en sortant de l'écluse côté Rance. Je dis un mais c'est des courants sur quelques mètres entre chaque piles, ça fait dévier l'avant du bateau et donc le cap, si on y prend pas garde.

mercredi 29 mai 2013 15:18
Missing
(Lorenzo )

"La Rance, à la belle saison………c'est loin d'être pépère"
C'est même carrément l'horreur !

mercredi 29 mai 2013 15:37 *** Message modifié par son auteur ***
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
Calypso2

Pour la Rance à une époque je sortais le Vendredi soir et allé au Bas Sablons pour partir le Samedi matin sinon dejà à l'époque c'était le bordel le samedi matin et ainsi pépére et je gagnais beaucoup de temps

dimanche 02 juin 2013 10:04
Image
longjohn5776

@bugcrusher
C'est un gros mousqueton inox que tu croches sur le rail de fargue à l'endroit qui te convient .il sert ensuite de point d'ancrage pour ton amarre
Et pour répondre a gadloo ma péniche à moi fait 8.20m pas 40 et j'ai bien dit que "une fois le bateau stoppé, ça laissait le temps de mettre des pointes ou garde...si besoin"

Pour finir ce point d'ancrage me permet de m,accoster tout seul aun poste de fuel,un ponton ou un quai, voire une bouée....Et j'ai bien dit M'ACCOSTER....apres il faut evidemment s'amarrer

mardi 28 mai 2013 20:05
Missing
pascal95

pas bête du tout comme idée, je vais la reprendre pour faciliter le boulot de ma petite femme pour l'accostage au catway avec une amarre de longueur bien calculée et un mousqueton à chaque bout
plus de prise de tête

mercredi 29 mai 2013 11:12
C281-d2a3
margotte

Hors sujet pour l'écluse mais commode pour l'ACCOSTAGE.
Un bout de 3m, un mousqueton pris sur une cadène.

mercredi 29 mai 2013 11:36
Imgp0004
pilotedebord

Pour les passionnés de technique, voici celle préconisée pour le passage de l'écluse d'Arzal.

mardi 28 mai 2013 21:16
Missing
(Tibilou)

Bonjour,

J'ai déjà trouvé pas mal d'info au fil de ce post' et je me permet de m’incruster !

A partir de samedi prochain je convoie un 9m en solo de Poses à Dunkerque.

Si des personnes on déjà dans un premier temps passés les écluses de la Seine dans ce sens précis, j'aimerais savoir à quoi m'attendre car pour moi ça sera une première expérience "L'éclusage" ! La toute première est celle de ND de la Garenne que je vais enquiller le Dimanche matin, quels conseils pourrais-je avoir (passage tôt ou pas ?)

De plus pour les écluses faut-il impérativement téléphoner aux éclusiers (pas de VHF à bord) pour une demande de passage ou alors attendre uniquement l'autorisation (signalisation).

J'ai déjà les horaires d’ouvertures et quelques infos haltes fluviales, point de ravitaillements, mais si vous avez d'autres infos je suis preneur !

mercredi 29 mai 2013 16:13
Balise_belge_2
ecumeur

J'espère que tu recevras en ces lieux les informations souhaitées.
Peut^être pourrais-tu prendre contact avec un bureau de VNF, ils doivent bien avoir un site internet avec les coordonnées utiles.

mercredi 29 mai 2013 16:18
Duduche_akbar
Duduche Braz

ecumeur a raison, pour la partie fluviale regardes VNF
Tu peux aussi aller voir la première écluse et demander à l'éclusier.
Sur les canaux de Bretagne nous avons une liste de n° de téléphone des éclusiers... en général ils se préviennent les uns les autres du trafic à venir.

mercredi 29 mai 2013 16:38
Balise_belge_2
ecumeur

Si tu as besoin de tuyaux de Rouen à la mer, puis Dunkerque, ce sont des routes qui me sont familières, à ta disposition.

mercredi 29 mai 2013 17:08
2016-02-15_1134
Yves (.)

Je ne comprends pas très bien.
Si tu pars de Poses-Amfreville tu n'as que cette écluse à passer si tu es en amont et aucune si tu es en aval.
.
Sinon, pour info :
http://www.fayollemarine.fr/Horaires-d-ouverture-des-ecluses.html
.
Le problème n'est pas de savoir si tu dois passer tôt ou pas mais de descendre impérativement avec le jus.
Voir ici les horaires :
.
http://marine.meteoconsult.fr/meteo-marine/rouen/horaires_maree_rouen_point__924_0.php
.
http://www.rouen.port.fr/publicmedia/original/473/21/fr/Annuaire%20des%20Marées%202012.pdf
.
Et ici les explications qu'il te faudra suivre :
.
http://www.rouen.port.fr/publicmedia/original/129/91/fr/navigation%20maritime.pdf

.
Plus quelques conseils d'ordre général ici :
http://www.hisse-et-oh.com/forums/navigation/messages/1107740-remontee-de-la-seinepour

.

mercredi 29 mai 2013 18:05 *** Message modifié par son auteur ***
Balise_belge_2
ecumeur

Les marées se font sentir précisément jusqu'à l'écluse de Poses et il faut donc tenir compte du courant contraire de flot éventuellement.
Je n'ai pas sous la main les informations concernant les heures de renverse, mais peut être sont elles sur les sites indiqués par Gadloo.
Les possibilités d'arrêt : Saint Aubin les Elbeuf, un bras mort en angle aigu sur tribord vers une ancienne écluse.
Rouen, halte de plaisance de l'île Lacroix qu'on laisse à bâbord en descendant. Avantage, c'est en plein centre ville, mais le courant est fort dans ce bras et il faut naturellement accoster face au courant.
Ensuite, la nouvelle marina dans le Bassin Saint Gervais, à tribord après le pont Flaubert (le pont qui se lève). Je pense que tu peux éventuellement remâter là car il n'y a plus de pont à problème ensuite.
Pour poursuivre la route à partir de Rouen, tu prendras nécessairement une renverse dans le nez en cours de route.
Pour mâter, cela peut se faire au chantier des Torpilleurs à Tancarville, mais plutôt à Honfleur (TEC Océan) ou au Havre.
L'entrée dans le sas de Honfleur se fait aux heures rondes, mais souvent, le sas est complètement ouvert entre PM Le Havre -1h30 (gros coefficients) ou PM LH -0h30 et PM Le Havre et dans ce cas, il ferme impérativement à l'heure de la PM du Havre.
Le courant est très vif devant Honfleur.
Si tu fais escale au Havre, au sortir du chenal de Rouen, il faut virer largement après la bouée de chenal No 6, surtout si tu te trouves là en dessous de mi marée.

mercredi 29 mai 2013 19:18
Image
Lulu2

Je crois qu'il n'est plus possible maintenant de mâter à Honfleur
Il vaut mieux le faire à Tancarville, mais cela oblige à franchir l'écluse du canal.

mercredi 29 mai 2013 19:57
Balise_belge_2
ecumeur

Le site du "Chantier de la Lieutenance" (SARL TEC Océan) mentionne bien le grutage. Mais peut-être n'est-ce pas à jour en cas de faillite par exemple! Tancarville est effectivement une solution, sinon il faut aller jusqu'au Havre, Deauville n'étant pas spécialement sur la route pour DK.
Pour notre ami Tibilou, il faut impérativement faire Rouen/Honfleur de jour, donc partir de Rouen le matin et pas de possibilité de s'arrêter en route. Les éventuels pontons comme à Caudebec sont dangereux en cas de passage d'un navire de commerce dont la vague d'étrave peut faire monter un voilier sur le ponton!

mercredi 29 mai 2013 20:03
Flag_kersa31_15-05-2013_20-02-02
Kersa31

Une question de néophyte, faut il un permis pour remonter la Seine avec un fifty 9m 43cv.

mercredi 29 mai 2013 20:02
Duduche_akbar
Duduche Braz

oui !

jeudi 30 mai 2013 00:11
P1120374
Pat45

Hello,
Pour remettre le mât, tu peux aussi le faire chez les lamineurs, à Rouen...ils sont équipés et tous très sympas...surtout si tu fais une halte au port St Gervais, c'est juste à côté!
C'est ce qu'on fera d'ici fin Juillet...
Pour info, on était arrivé ,vers 16h, dans l'autre sens, en passant à hauteur d' Honfleur vers 7h du matin, avec la renverse...5-6 noeuds de moyenne.

samedi 01 juin 2013 12:09
Balise_belge_2
ecumeur

Une dizaine d'heures à la montée, c'est le temps habituel.
Mâtage ou démâtage par les lamaneurs, ils auraient bien changé!
Attention tout de même car pour une opération avec du personnel du port, on entre dans un domaine de facturation qui peut être important : par exemple la nécessité de payer une équipe de x hommes pour une vacation de 4 heures par exemple. c'est ce qui rendait très coûteuse l'utilisation d'une grue du port pour un bateau. Mais je crois que la mariné dispose d'une grue, ce qui résoudrait le problème. les interroger avant.
Attention à L'Armada du 6 an 16!

samedi 01 juin 2013 21:09
P1120374
Pat45

Hello,
Oui, la grue est sur place...ils se sont tenus au devis(autour de 250E, je crois...).
Dans notre cas, il a fallu s'y prendre à 2 fois, cause ridoirs bloqués, il y a donc eu un supplément...
Je pense qu'on devrait y arriver en 1 fois lors de l'opération inverse!

dimanche 02 juin 2013 11:16
Avatar
Lodge

Normalement demain, passage écluse de la Rance pour la première fois.
Il est prévu de se signaler auprès de l'éclusier par vhf ou téléphone.
Est-ce vraiment comme cela que çà se passe? Ou est-ce seulement de la littérature?
Autre-chose, il faut se présenter au moins 20 minutes avant l'heure (sortie Rance).
Si on arrive 40-50 minutes avant, peut-on entrer ou faut-il attendre?

Merci

dimanche 21 juillet 2013 12:42
Missing
Bikeel

Il y a des bouées d'attente en aval et en amont.
Les éclusiers (forts avenants sur la Rance), apprécieront un petit coup de fil antérieur au passage, de la part du plaisancier novice, pour se renseigner sur la procédure à suivre.
La principale difficulté pour eux, c'est l'interruption de la circulation, elle doit être la plus courte possible (pensez aux véhicules de secours qui passent sur le barrage).
Alors il ne faut pas que la manœuvre traîne en longueur.
Mais il n'y a pas de vrai inquiétude à avoir.

dimanche 21 juillet 2013 13:56
Img_0060-avatar
tof15000

Bonjour Lodge
Il est de coutume d'appeler, surtout hors saison.
En pleine saison, ce n'est obligé.
Sinon il faut attendre. il faut tourner devant ou bien prendre une des bouées dédiées à l'attente éclusage
Coté Rance, si la porte est ouverte avant l'heure, c'est juste pour laisser passer avant les navires à moteurs qui peuvent s'avancer sous le pont (si la hauteur d'eau le permet).
Pour les voiliers attendre les directives (feux, plus haut parleurs)
En pleine saison, tout le monde tourne donc devant les portes
Coté Rance, pas trop de problème pour tourner devant
Coté Mer, attention au courant et puis ne pas s'approcher trop car il faut laisser les bateaux sortir de l'éclusage en cours.

dimanche 21 juillet 2013 13:52
Missing
Deskjockey

Si ça n'a pas été encore mentionné, les petites unités sont bien inspirées d'attendre que les gros soient entrés et en place avant d'entrer et se mettre à couple.

Sinon, il peut y avoir de la casse par "compression" du petit par le gros contre l'écluse.

En plus, les petits sont dehors avant tout le monde... ce qui n'est pas mal pour ceux dont le bateau qui comme le mien pèse moins d'une tonne.

DJ

lundi 22 juillet 2013 16:21
Avatar
Lodge

Bon bah opération annulée. Brume peu engageante ce matin et pas de pissette sur le hors-bord cet après-midi.

lundi 22 juillet 2013 19:05
Avatar
Lodge

Passage fait hier.
J'ai failli partir de travers, une fois entré dans l'écluse, déjà presque pleine, j'ai oublié de songer au vent, qui venait de l'arrière, et ai failli partir de travers....
Avec le HB en puits, j'ai pu récupérer et donner un bout au bateau d'à côté.
A part çà, rien de bien méchant.
Ah si, mauvaise surprise, le port de bas sablons est presque plein (branle bas de régates).

jeudi 01 août 2013 08:48
Image
Lulu2

Que celui qui ne s'est jamais mis en travers dans une écluse te jette la première pierre !

samedi 02 août 2014 11:18
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
Calypso2

ah mon truc concernant le vent arriere dans une écluse .

faire un frein en plongeant le seau amarré sur l'arriere du bateau :super efficace

samedi 02 août 2014 11:49
Missing
fata-morgana

Je me suis mis en travers même un peu plus, je me suis retrouvé amarré à l'envers. Heureusement cette fois là j'étais seul dans l'écluse. La raison? seule la poignée plastique de ma nouvelle gaffe m'était restée dans la main! Depuis je l'ai évidemment collée.
Pour repartir celà s'est pas mal passé le bateau tourne presque sur lui même il faut un peu l'aider marche AV marche AR barre bloquée.
En général j'amarre l'extrémité au vent en premier comme cela je suis plaqué à la paroi, surtout quand je suis seul.
Cordialement

samedi 02 août 2014 11:30
Missing
Ever Young

Bonjour
J'ouvre à nouveau cette conversation qui m'a apportée beaucoup de réponses à mes interrogations.
Mes seules expériences de sassement sont Deauville marina, ouistream petite et grande écluse. Dans ce dernier cas, capitaine bidochon était à la manœuvre, même pas crédible d'engueuler madame.
Bref, nous nous sentions rassurés et voilà que l'humilité nous ramène dans le droit chemin.
Notre prochain projet consiste à aller à Paris avec un 8m. Amfreville me pose des soucis :
- je n'imagine madame monter les 8 m d'échelle gluante avec des bouts entre les dents type rambo de 50 kg
- je n'imagine pas capitaine bidochon laisser madame dans le bateau incapable de manœuvrer
- l'écluse est composée de colonnes de bollards (je ne sais plus combien 6 à 8)
Comment faites vous ? Deux amarres qui prennent le relais l'une de l'autre ?
D'avance merci pour vos conseils

jeudi 02 mai 2019 23:46
Duduche_akbar
Duduche Braz

En général il y a quelqu'un (un éclusier) sur le quai pour saisir la touline que Raymonde va lui lancer... et au bout de la touline, une amarre.
Et Robert, promu capitaine, peut aussi s'exercer au lancement de la touline, agrémentée d'une pomme, sans hurler sur Raymonde.

vendredi 03 mai 2019 10:56
Contessa-38
Pierre3

Bonjour Ever Young.

Mon bateau ayant été stationné aux Pays-Bas pendant 2 annnées j'ai du passer par cette apprentissage et après le passage de+/- 4 écluses on avait l'impression d'avoir fait cela toute notre vie.

Mais pourquoi monter à une échelle gluante avec une amarre entre les dents ? Tu peux simplement te mettre en double sur un barreau de l'échelle, même pas vraiment nécessaire de fixer le retour de ton amarre sur un taquet, tu la tiens à la main le temps du passage de l'écluse.

Si le bateau monte trop tu tires sur l'autre brin pour la relacher du barreau de l'échelle et tu la mets sur un barreau plus haut. Il y a aussi souvent des anneaux sur le mur, c'est le même principe. Ce qui aide aussi est d'avoir une amarre au milieu di bateau pour ceux qui ont un taquet à cet endroit.

Le truc si l'amarre est au milieu du bateau est qu'à cet endroit le "mur" sera à portée de main tamdis qu'à l'avant du bateau il ne l'est pas.

Encore plus simple, si il y a du monde, tu attends que les angoissés se soit précipités comme des boeufs dans l'écluse et tu vas te mettre ensuite tout devant à couple d'un gros ou +/- équivalent à ta taille.

En plus comme tu sortiras le premier. . Ca aide beaucoup de prendre tout ça assez cool, dans les pays ou les écluses sont rares, la tension est vraiment palbable en été quand il y a du monde car l'absence d'expérience rends les gens hyper tendus. Ton allusion au couple Bidochon est effectivement dans ce cas plein d' à prospos. J'ai pu fort observer cela à St Malo pour le passage de malheureux 15 bateaux au mois d'août (15 bateaux c'est rien, une grande écluse au Pay-Bas passe facilement 50 bateaux avec le type de l'écluse qui dit au parlophone "Ik zie er nog water !!" , ce qui veut dire, "je vois encore de l'eau" dont il n'y a pas assez de bateaux, et qu'il fermerai l'écluse et commencera le remplissagie/vidage que celle-ci est pleine . à craquer

vendredi 03 mai 2019 11:07
Img_24072016_163446
Papytee

S'abonner à canal+

vendredi 03 mai 2019 09:57
Missing
Ever Young

Merci pour ces éléments. Mais compter sur le fait que l'éclusier sortira de sa guérite, cela ne me rassure pas.
La video pour Arzal est vraiment superbe mais il s'agit de chaînes et non de colonnes de bolards fixes.
C'est bien ce cas qui m'intéresse. Il y a un moment où l'on passe les amarres d'un boulard à l'autre. C'est là que je ne veux pas partir en vrille.

vendredi 03 mai 2019 22:22
Missing
Ever Young

Et pour les bollards fixes, vous faites comment ?

dimanche 05 mai 2019 22:06

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums