Tous les forums > Navigation > remontée de la Seine
P1120374
Pat45

remontée de la Seine

Bonjour à tous!
Nous projetons,avec ma femme,de remonter notre nouveau jouet,un cata de 11.5x5.35m,via la Seine,puis une partie de l'Yonne...voyage prévu fin Mars...pas de soucis au niveau dématage, vignette,permis...mais je cherche des infos sur la traversée de Paris,durée,haltes possibles,trafic...c'est la partie qui nous inquiète un peu(beaucoup en ce qui concerne ma femme!)si vous avez des infos à ce sujet,merci d'avance de vos contributions!

jeudi 08 mars 2012 14:36

Liste des contributions

2016-02-15_1134
Yves (.)

.

http://www.fayollemarine.fr/Navigation-sur-la-Seine-a-Paris.html

En moins de 2 heures c'est fait.
Mais, un bon conseil : prévoie de stationner en aval de Paris un soir, du côté du Pont du Garigliano et départ le matin aussi tôt que possible pour la traversée non stop.
Pourquoi ? Parce qu'à partir de 8 ou 9 heures c'est le balai des bateaux à touristes qui viennent se positionner à leur embarcadère, ou qui vont faire le plein, etc ...
Ils manoeuvrent très vite.

Renseigne-toi sur l'heure de l'alternat entre l’île Saint-Louis et l’île de la Cité de manière à ne pas rester en attente.
Tous les mariniers calent leur passage en fonction de cet horaire.

Attention aussi du côté du Pont d'Argenteuil : OVNI, parfois (ce sont des mômes qui s'amusent à balancer ce qu'il trouve en visant ton bateau).
Ce n'est pas systématique mais ça arrive surtout durant les WE ou le mercredi (jour sans école) si il fait beau.

A quelle période penses-tu faire le périple ?

jeudi 08 mars 2012 15:26 *** Message modifié par son auteur ***
Atlantique_nord__first_30_little_wing
jeanlittlewing

exact des gamins ont balancé une pierre sur le First 30 d'un copain, heureusement il n 'a pas été blessé mais du coup il a un mat neuf ...

jeudi 08 mars 2012 15:53
P1120374
Pat45

merci pour les infos!on prévoit de quitter Rouen aux alentours du 25/03...question idiote(?),c'est quoi l'alternat?

jeudi 08 mars 2012 17:07
2016-02-15_1134
Yves (.)

.
La circulation au niveau de l'Ile St Louis se fait à sens unique.
Il y a donc un feu qui régule le trafic dans un sens ou dans l'autre.

Ce feu, s'appelle, en langage fluvial, un alternat.

Je t'envoie un MP pour le reste.

jeudi 08 mars 2012 17:11
P1120374
Pat45

OK pour l'alternat,j'appellerai la capitainerie pour avoir les horaires.et on emmènera les casques de moto!!!

jeudi 08 mars 2012 17:12
Image
Lulu2

Il y a le guide Navicarte qui est très détaillé, avec cartes précises de tout le parcours, photos, etc. Pratiquement indispensable à mon avis.
Je crois qu'il est en deux volumes : de la mer à Paris et à l'amont de Paris.

jeudi 08 mars 2012 17:25
Oldsailor
Jaba

Bonjour!
Pour l'avoir fait plusieurs fois, je peux dire que la carte est inutile. On trouve tout sur le net.
Juste un détail, le carburant est quasi inexistant. On n'en trouve qu'à la Nouvelle Marina Port Saint Louis, à la hauteur de Carrières sous Poissy, et à Port l'Ilon, à la hauteur de Sandrancourt. Pour le reste : RIEN jusqu'à Honfleur, pas même à Rouen.
Fais aussi attention à tout ce que la Seine charrie (troncs, caisses en plastique, bouteilles, etc), sois vigilant, j'y ai déjà laissé une hélice!
Voici quelques documents qui peuvent aider.
Tu peux trouver la carte de la Seine là (trop lourde pour la télécharger):
http://www.vnf.fr/vnf/img/cms/Tourisme_et_domainehidden/seine_200812051707.pdf
Bonne navigation!
Pierre

jeudi 08 mars 2012 18:45
P1120374
Pat45

super!merci beaucoup...j'avais prévu de faire les pleins à Rouen,je vais me renseigner plus précisément!

vendredi 09 mars 2012 09:46
2016-02-15_1134
Yves (.)

.
Pour ceux qui feraient le voyage ...

La Seine est draguée à 3,50m. Et son profil n'est pas en U mais en V.
Les convois commerciaux ont donc un enfoncement maximum de 3,50m.
Qu'ils fassent 1500 ou 4000 tonnes.
Certains frottent.
Ne vous étonnez donc pas que ces convois soient toujours en plein milieu du lit du fleuve ou de la rivière (Oise, Marne, ...)
Ne vous étonnez pas non plus qu'ils ne serrent pas plus les berges en vous croisant : ils ne le peuvent pas.
Il y a quelques mois, un convoi de 150 mètres (de long) s'est posé sur une bosse de vase en aval de l'écluse de Poses après en avoir croisé un autre de même gabarit.
Le chenal pour ces gabarits est très étroit.

Autres conseils :

Ne serrez pas les virages à la corde si vous avez du tirant d'eau. Les "bosses", selon le vocable professionnel, formée de vase s'y trouve forcément puisque le courant à l'intérieur du virage peut être nul.

Ne "coupez pas les longueurs" le long des quais : amarrez-vous toujours aux extrémités des quais pour que ces convois puissent trouver de quoi s'y mettre.
Ils peuvent parfois arriver très tard, pour repartir très tôt.
Ces convois peuvent faire de 38 à 150 ou 170 mètres.
Ca ne se gare pas comme une Twingo !

Restez à l'écoute sur le canal 10 et n'hésitez pas à communiquer avec eux.
Signalez-vous avant d'entrer dans une courbe serrée.
L'idéal, avoir 2 VHF : une sur le 10 toujours en veille et l'autre sur le 22 ou le 18 pour communiquer avec les éclusiers.

Laissez-les entrer en premier dans les écluses (c'est le règlement) mais attention aux remous très puissants qu'ils peuvent créer quand vous allez entrer.
En effet, bien que ce soit interdit, la plupart des convois s'amarrent avec une seule "corde" (terminologie de la profession) tout à l'avant et restent sur l'embrayage avec un peu de gaz.
Attention, donc, aux mauvaises surprises au dernier moment : ça peut-être violent.

Demandez-leur gentiment de vous amarrer à leurs convois dans l'écluse pendant la "bassinée" :
c'est plus pratique pour vous car vous n'aurez pas à régler la longueur de votre amarre.
Mais ce n'est pas toujours possible.
Et leurs convois sont souvent plus propres que les bajoyers (parois) de l'écluse.
Que ce soit pour entrer ou sortir des écluses, ne leur faites pas perdre de temps pour 1 ou 2 minutes de manoeuvre approximative ou mal exécutée.
Ils n'aiment pas ça, ils pourraient vous en vouloir et vous le rappeler à la prochaine écluse ou pendant la nav (dépassement).
Certains sont teigneux !!!

D'une manière générale, soyez très aimables avec eux même si vous n'êtes pas payés en retour.
L'amabilité ne fait pas toujours partie de leur cahier des charges.
Mais ceux dont l'amabilité est intégrée à leur schéma corporel sont de véritables bouquets de printemps.

A suivre si d'autres infos me reviennent.

Les mots entre " " font partie du langage marinier.
Autant s'en imprégner et s'y habituer.
.

dimanche 11 mars 2012 11:14 *** Message modifié par son auteur ***
Avatar
Sépia

Bonjour

Pas grand-chose à ajouter après les très bons conseils de Gadloo sur la navigation sur la Seine.

Le passage des écluses est très formateur pour les manœuvres, surtout en présence des gros (péniches, pousseurs). Le marnage est parfois important et les remous peuvent surprendre. On apprend à anticiper et à bien préparer sa manœuvre. Une amarre trop courte ou mal lovée et on peut vite se retrouver dans une situation embarrassante.

Nous avons remonté la Seine jusqu’à Montreau et l’Yonne jusqu’à Villeneuve sur Yonne.

Nous avons apprécié la Seine en amont de Paris. C’est beau et la navigation y est agréable.

L’Yonne aussi est très jolie, mais on sature vite des passages d’écluses qui sont très rapprochées par endroit. Par moment, on a l’impression de ne faire que ça.
Les écluses sur l’Yonne ont une particularité, leurs bajoyers (voir la définition de Gadloo) sont inclinés. Ce qui fait que quand votre coque touche la paroi, généralement un peu en dessous de la flottaison, le haut du quai se trouve à 1,5 ou 2 mètres de votre pont. Pas toujours possible de sauter avec l’amarre !
Le mieux est de déposer un équipier avant de rentrer dans l’écluse, qui viendra vous attendre à l’intérieur.

Autre soucis de ces écluses, avec les parois en pente, les parre bat sont inefficaces utilisés de façon habituelle. J’avais trouvé une parade en attachant 3 ou 4 parre bat les uns aux autres, comme une guirlande et que je laissait flotter de l’avant à l’arrière pour protéger la coque au niveau de la flottaison.

Philippe

lundi 12 mars 2012 12:02
P1120374
Pat45

Bonsoir!
Merci pour les infos,on va faire le même trajet,jusqu'à Villeneuve sur Yonne,où on laissera le cata...on a été voir les dernières écluses ce week end,elles sont équipées d'un ponton flottant...ça a l'air plus simple,du coup!je pense qu'on va se renseigner sur les autres avant de partir...bien,le coup du chapelet de parre bat,comme des saucisses,en quelque sorte!
En tout cas,merci pour tous ces renseignements...ce qui est sûr,c'est que ça va nous faire une bonne formation!
Patrick

lundi 12 mars 2012 19:27
Balise_belge_2
ecumeur

Maitrises-tu bien le trajet embouchure jusqu'à Rouen?
A quelle heure engainer à Honfleur, règles en cours de route, problèmes à éviter?
Je peux te faire un petit topo sur le sujet qui m'est familier.

lundi 12 mars 2012 21:57
P1120374
Pat45

à priori,ce trajet a l'air calé...arrivée prévue à Honfleur avec la montante...10h de trajet jusqu'à Rouen...règles de navigations fluviales à respecter...suis preneur de toute info!

mardi 13 mars 2012 09:27
Balise_belge_2
ecumeur

La renverse se produit à l'heure de la BM du Havre devant Honfleur.
En partant de Honfleur à ce moment, tu disposes du temps nécessaire pour monter jusqu'à Rouen avec le courant tout au long du trajet, à condition de maintenir au moins 4,5 à 5N minimum sur l'eau. Durée, environ 9 heures.
Alors, tu as deux solutions : départ du Havre au moins une heure avant la renverse. Départ de Honfleur, en sachant que le sas ouvre à H+30 pour la sortie, effective en Seine à H + 50 environ. C'est donc cette heure de sortie qu'il faut caler pour être dehors si possible un peu avant la renverse. Tu peux démâter au Havre ou à Honfleur, sinon à Rouen dans la nouvelle marina du bassin Saint Gervais (à vérifier toutefois).
Si tu as un bon vent, tu peux naviguer à la voile jusqu’au pont de Tancarville, à condition qu'il soit de secteur ouest, bien sur!
Aussi longtemps que le chenal est balisé, tu dois naviguer en dehors, en laissant les bouées rouges sur bâbord. Il y a de l'eau sans problème. Le tirant d'eau des bouées est 1,70m.
Ensuite, on doit naviguer du côté de la rive gauche en laissant la priorité absolue aux navires de commerce. Veille canal 73 obligatoire.
Il n'y a pas d'arrêt possible avant Rouen. Les pontons de Caudebec et Duclair sont à éviter car si un gros navire passe à ce moment, sa vague d'étrave peut faire monter le bateau sur le ponton. En cas d'absolue nécessité, on peut s'amarrer sur une des grosses bouées cylindriques (qui passent leur temps à pivoter sur elles mêmes) tout en étant prêt à libérer la place instantanément, encore que peu de navires s'amarrent en cours de route! Pas de ravitaillement possible en route.
Attention dans la courbe de Quillebeuf à résister à la tentation de couper la bouée verte car il n'y a pas d'eau derrière.
Le croisement avec un navire de commerce dans un virage peut être un peu stressant si c'est un gros. Le record doit être de l'ordre de 280m et sur la Seine, cela se voit!
Navigation de nuit absolument interdite.
Il faut donc partir de Honfleur en tout début de matinée, ce qui diminue les plages de liberté quant à la date de départ!
C'est une très belle balade.
Si le bateau est démâté, tu peux faire escale à la halte de l'île Lacroix qui présente l'avantage d'être près du centre de la ville, mais attention au courant qui est très vif dans ce bras de Seine.
Bonne route.

mardi 13 mars 2012 09:54 *** Message modifié par son auteur ***
Imgp1083
LeMoko

Bonjour Pat

Je ne sais plus qui avait donné le conseil:
Mettre des pneus comme parbatage et aussi
de poser une toile en dessous tout le long de la coque

Le Moko

lundi 12 mars 2012 22:49
2016-02-15_1134
Yves (.)

.
L'avantage du pneu pour l'Yonne, c'est qu'il coule.
Et donc, en les règlant bien bas ils viendront tout naturellement se caler sous les flotteurs du cata le long des bajoyers inclinés.

Très mauvais souvenirs avec ma péniche Freycinet en 2000.
Avalant, j'ai fait comme d'habitude, mettre le nez au bout de l'écluse, amarré.
L'arrière restait au milieu de l'écluse, libre et je rectifiait au fur et à mesure de la descente au moteur. Il fallait faire bouger le bateau sans arrêt pour ne pas qu'il se pose sur cette foutue marche.

Un moment d'inattention et mon nez s'est posé sur la marche.
Impossible alors de dégager le bateau qui était posé.
J'ai actionné la trompe pour alerter l'éclusier qui était en train de téléphoner et qui me tournait le dos.
J'ai hurlé. Rien.
C'est un passant qui a tout de suite compris de quoi il s'agissait qui est monté comme une trombe pour le secouer.

Le bateau a pris de la gîte. Beaucoup. Puis j'ai commencé à entendre les verres, les assiettes, les tiroirs à couverts se casser la gueule à l'intérieur dans l'immense cale aménagée. Les placards s'ouvraient. Bouteilles d'huile alimentaire, vin, café, le repas qui était en train de cuire, tout ce qu'on trouve dans une cuisine, quoi.

Puis les étagères avec les bouquins, les bibelots et tout un tas de conneries qu'on peut y entasser et surtout mes 2000 disques vinyles !
Tout est parti en vrac.

Une vraie cata. Toute la nuit à remettre en place. A nettoyer.
Au moins 300 disques qui étaient sortis de leur pochette. Beaucoup ont été rayés.

Partir à une gîte de 20° (au pif) avec un bateau de 100 tonnes et 38 mètres de long,
on peut toujours se mettre au rappel, rien n'y fait !!!

.

mardi 13 mars 2012 00:02
P1120374
Pat45

Hello!
Oui,on m'a dit ça...en fait,il y a 4 écluses "sensibles",sans pontons.je compte relier plusieurs parre-bat ensemble,dans ce sens-la,on va "monter" ds les écluses,ça devrait être jouable,non?le souci,pour les pneus...c'est de les emmener à bord,dans le train!

mardi 13 mars 2012 09:33
11148332_956012871104851_6583920082657990979_o
manhasset

Salut,
juste un rappel pour la Seine maritime...

Avec mon Arpège, en descendant, j'ai croisé un convoi, mon (jeune) barreur, craintif, est sorti du chenal..

Dans la vague, le safran a touché... mèche tordue, aileron arraché, safran bloqué!

Au dire du port, il s'agirait de blocs de béton, lentement emportés par le courant. Ca a du ne pas passer au mm car nous n'avons pas touché avec la quille, aucune trace et j'étais tourné vers la table à carte pour voir le sondeur, RAS!

Attention, malgré mes appels VHF puis par tel mobile, les lamaneurs n'ont pas voulu venir me chercher. J'avoue ne pas connaitre le règlement sur ce point, mais renseignez-vous avant en cas de problème.

Pour ma part, je resterai discret, par écrit, sur mon rapatriement, il fut rapide et sous contrainte...

Un an à Rouen pour refaire faire l'ensemble par un sous traitant du chantier de l'Ile Lacroix, très à la bourre, travail merdique, à refaire complètement sauf la mèche usinée... l'aileron était vissé dans l'épaisseur du strat de la coque avec un boulon de 8 sans écrou....

Mais bon, le Raz Blanchard était calme cet été là!

Loïc

mardi 13 mars 2012 12:10
Balise_belge_2
ecumeur

Effectivement, il ne faut pas raser la rive de trop près,car il peut y avoir là des blocs, des voitures, machines à laver etc... mais entre l'axe du chenal où se trouve le "gros" et la rive dangereuse, il y a tout de même de la place. Je conçois qu'un barreur novice ait pu se rapprocher exagérément. Quant aux blocs de béton, s'ils existent peut être à certains endroits, ils ne sont certainement pas arrivés là sous l'effet du courant!

mardi 13 mars 2012 12:22
11148332_956012871104851_6583920082657990979_o
manhasset

@ecumeur
n'aurais-tu jamais vu un blockhaus dans l'eau?
je n'ai pas dis qu'il descendaient de Rouen ou remontaient du Havre, mais le courant est puissant, les remous parfois violants et, même trés en amont, j'ai vu des bouts de quais se déplacer de plusieurs mètres au fil des ans...

mardi 13 mars 2012 12:43
P1120374
Pat45

OK,je reste bien au milieu...merci pour les infos!

mardi 13 mars 2012 13:40
Balise_belge_2
ecumeur

Mais non, justement, tu ne dois pas "rester au milieu". Sur la Seine, on "roule à droite". Si tu es à quelques dizaines de mètre de la berge, pas de problème, attention toutefois à l'intérieur des courbes.

mardi 13 mars 2012 14:03
P1120374
Pat45

Bien compris,merci!

mardi 13 mars 2012 17:28
2016-02-15_1134
Yves (.)

.
Non.

A droite, en général, mais beaucoup d'exceptions qu'il y a intérêt à respecter.
Si tu ne fais pas gauche quand il le faut et qu'il n'y a personne en face, ça va.
Mais si y a du monde avalant, c'est une autre affaire .....

Il y a un petit inventaire à faire qui est en cours et beaucoup de panneaux de nav à gauche n'existent pas ou plus.

Des précisions ce soir tard ....

mardi 13 mars 2012 18:11
Oldsailor
Jaba

Fô pas exagérer, y a quand même un peu de place sur la Seine!
Et pis, des coups on roule à droite, des coups on roule à gauche...
Rien à voir avec la politique, fô juste regarder les panneaux.
Et trémater n'est pas un gros mot!
Reste qu'il y a pas mal de trucs à mater : la Seine, c'est très joli!

mardi 13 mars 2012 18:06
2016-02-15_1134
Yves (.)

.
Quand un convoi de 150 m chargé est dans une courbe serrée, il n'y a plus beaucoup de place.
Evec un bon mètre de TE pour un cata, mieux vaut savoir où est la flotte et surtout où elle n'est pas.
A moins d'être sur une planche à voile.

mardi 13 mars 2012 18:15 *** Message modifié par son auteur ***
Balise_belge_2
ecumeur

Je parlais uniquement de la partie maritime jusqu'à Rouen où il est obligatoire de naviguer à droite. Et il n'y a pas de "panneaux fluviaux" sur cette partie. Dans ce tronçon, ce ne sont pas des convois de 150m (en fait, je crois que la norme est 110m) que l'on peut rencontrer mais des navires de 280m, juste un peu plus gros.
En amont de Roue, ce n'est plus de ma compétence, pour autant que cela le soit en aval!!!

mardi 13 mars 2012 19:24
2016-02-15_1134
Yves (.)

.
OK Ecumeur. Bien compris.

Pour l'anecdote : le navire le plus long ayant escalé à Rouen était le français Cetra Corona, avec ses 280.02 mètres de long. C'était le 24 mars 1985.

En 2006 (?) y a bien eu l'Amagisan, navire chinois, qui a battu le record du port en lourd avec ses 157.998 tonnes, mais le minable ne faisait que 280 m soit 2 cm de moins que le premier.

Depuis mars 2009, c'est le China Steel Responsibility avec ses 289,40m, 45 m de laarge et 175 775 tonnes de port en lourd.

Sur la photo, demi-tour au chausse-pieds réalisé par les pilotes de la Seine.
Il faut jouer avec les marées car la manoeuvre dure 4 heures.

3 pilotes pour assurer la manoeuvre : en général un prend les décisions, le second transmet les ordres (au barreur, au remorqueur) le 3ème pour assurer le Portable Pilot Unit, la petite mallette électronique qui mesure par GPS des mouvements extrêmement lents, à peine perceptibles à l'oeil.
En plein travers, il reste 40m derrière et 20 devant.

Photos Eric Houri pour Mer et Marine

mardi 13 mars 2012 21:41 *** Message modifié par son auteur ***
Balise_belge_2
ecumeur

J'avais en tête cette longueur de 280m. Heureusement que les quelques neurones survivants sont encore actifs!
Merci pour ces précisions et les photos. Cela doit être impressionnant d'être à la passerelle de tels navires lorsqu'ils remontent ou descendent la Seine. A ne pas croiser dans un virage!

mardi 13 mars 2012 22:27
2016-02-15_1134
Yves (.)

.
J'ai remonté (puis redescendu) l'Elbe jusqu'à Hambourg à bord d'un 350m, à 47 mètres au-dessus de l'eau, à l'extérieur sur les ailerons.

Eh bah, on se sent partout chez soi !
Réel et très impressionnant sentiment de domination en regardant les berges.

J'espère pourvoir le faire en Seine avale de Rouen pour les méandres qui sont uniques de beauté.

mardi 13 mars 2012 22:53 *** Message modifié par son auteur ***
2016-02-15_1134
mardi 28 août 2012 00:30 *** Message modifié par son auteur ***
2016-02-15_1134
Yves (.)

.
C’est parti …..

Donc, du Havre à Rouen, on roule à droite.

Elboeuf, le pont de chemin fer, une grande courbe à gauche sur 2 km, un 2ème pont puis un 3ème à 300m. Après celui-là tu fais route gauche.
Pendant une dizaine de km.
Après le pont d’autoroute, tu reviens à droite.

Après 3km environ et avant un pont de chemin de fer, au Manoir, route gauche jusqu’à la première écluse, celle d’Amfreville (que les mariniers appellent l’écluse de Poses).

Tu sors et tu restes à droite.

Puis tu passes plusieurs îles. 5 avec celle de l’écluse.
La dernière, c’est celle de la Motelle que les mariniers appellent l’île du Mesnil.
Au bout de l’île qui se termine par un virage à droite, tu fais gauche pendant 3km jusqu’au bout de l’île de Pampou.

Magnifique à droite. Tournedos sur Seine puis Porte-Joie ( !!!) ? Avec 2 noms comme ça arrêt câlin obligatoire.

Puis droite jusqu’après l’île du Bac aux piles du Berlanga (orthographe incertaine) où tu repars à gauche jusqu’à Muids (4km environ).

Puis de la passerelle en aval de Bernières jusqu’après le pont de Port Morin en amont des Andelys route gauche. (Les Andelys, appontement très facile).

Tu passes l’écluse de Notre-Dame-de-la-Garenne.
Au bout de l’île la Falaise, route gauche.

Succession de 3 îles longues (Emien, souquet, Madeleine). Très très beau paysage.
Au bout de la 3ème, route droite.

Tu arrives à Vernon et après le seul pont tu fais route gauche sur 2,5km.

Puis aval du « tournant de Bonnières » avant l’île de Merville tu fais gauche jusqu’à la sortie de Bonnières.

Puis droite jusqu’à l’écluse de Méricourt.

La suite demain.

.

mardi 13 mars 2012 23:55 *** Message modifié par son auteur ***
P1120374
Pat45

Super,Yves...merci encore!

mercredi 14 mars 2012 09:47
Avatar
Sépia

Quelques endroits où on s’est arrêté en montant la Seine.

Après le barrage de Pose, la première écluse après Rouen, il y plein d’iles qui divisent la Seine en plusieurs bras.
Sur la droite, il y a un club nautique avec un grand ponton. Pratique, on peut aller se prendre une douche au camping qui est juste à côté.

Vernon. Un petit port de plaisance et une ville sympa.

Triel sur Seine. Le petit port du chantier Mallard. Il y a un chantier de construction amateur un peu plus loin.

Conflans Saint Honorine. On s’est arrêté une fois sur le ponton de la halte nautique. Je ne sais pas s’il existe encore.

Après le grand port de Gennevilliers, l’Ile Saint Denis divise la Seine en 2 bras. On peut prendre celui de droite, qui n’est pas réservé à la circulation. On passe devant le port de Villeneuve la Garenne. Pas de ponton d’accueil, mais on peut passer une nuit à couple d’une péniche d’habitation. C’est tranquille mais loin des commerces. (c’est là que nous avions mis notre bateau pour le terminer).

Après, bien en amont de Paris, c’est la campagne. Si on a pas trop de tirant d’eau, on trouve pas mal de petits pontons de pêcheurs où on peut s’arrêter pour cascrouter au milieu des canards. Bucolique !

mercredi 14 mars 2012 13:20
11148332_956012871104851_6583920082657990979_o
manhasset

Avant Genevilliers, il y a un très bel endroit, c'est l'Ile de Chatou à condition de prendre l'écluse de Bougival ou de redescendre de Nanterre.

Ponton halte nautique très protégé, mon Arpège y a passé les tempêtes de 99, mais surtout :
- La Maison Fournaise et son petit musée, excellent restau : http://www.restaurant-fournaise.fr/Page_Renseignements_explique.htm
- Les Rives de la Courtille : http://www.lesrivesdelacourtille.com/ juste en face moins cher de mémoire et plus récent
- Sous ce dernier, il y a l'association SEQUANA qui refait d'anciens bateaux de rivière et qui anime Roastbeef le bateau du peintre Caillebotte et le monotype de Chatou plus ancien monotype de régate français : http://www.sequana.org/
- La péniche résidence de Jean Marie Finot et des frères Bouroullec : http://www.bouroullec.com/ (chercher 2006 tout en bas)
- Le RER à 500 m.

Avant Triel, il y a la halte de Meulan, entre deux iles, passez pas le bras juste en amont du pont et vous êtes en centre ville bucolique!

En face, les quais du Yacht Club de l'Ile de France sont utilisables sauf le WE en saison, mais trés rouleurs car non abrités du passage des péniches.

Vous pouvez essayer la Marina de la base nautique du val de seine sur la rive gauche juste avant Triel, trés calme!

Conflans, je garde un très très très mauvais souvenir de la marina du "port de Plaisance". Juste après les tempêtes de 99, j'ai laissé le bateau là, tarif digne du Crouesty, bateau déplacé, PAS ré-amaré, sans parbat et en plus, on c'est fait engueuler.

Enfin, il y la possibilité de laisser un bateau dans le bras de Maison Laffitte, je l'ai fait il y a longtemps. Ce fut un lieu mythique de la construction amateur des années 70 mais c surtout pas loin de la gare!

Bonne route

mercredi 14 mars 2012 18:23 *** Message modifié par son auteur ***
P1120374
Pat45

Merci pour toutes ces infos,j'en prends bien note...!on voudrait arriver à faire le trajet en 5 jours,(de Rouen)cause activité pro à gérer...je pense qu'on aura beaucoup plus de temps pour faire du tourisme le jour où on fera le chemin inverse!

mercredi 14 mars 2012 19:15
2016-02-15_1134
Yves (.)

.
Très bons conseils. D'accord sur tout avec Manhasset sauf sur un point. Hélas.

Car il y a longtemps maintenant que le bras de Maisons-Laffitte est complètement envasé.
Depuis une vingtaine d'année.
Donc finie la construction amateur des années 70.

Et d'accord aussi sur le fait qu'il faille éviter Conflans triste comme une batellerie que les pouvoirs publics ont laissé tomber depuis 30 ans.

Je conseille aussi de prendre l'écluse de Bougival plutôt que celle de Chatou parce que c'est beaucoup plus pénard.
Les gros gabarits passent par l'écluse de Chatou.

Donc attention à bien comprendre :

Pour passer par le bras de Chatou prendre l'écluse de Bougival et non celle de Chatou.
Je sais, c'est merdique à priori mais tu comprendras sur place.

.

mercredi 14 mars 2012 20:44 *** Message modifié par son auteur ***
P1030384
Mery14

Cette balade fluviale, à vous lire tous...Cela me donne vraiment envie !!!
Faut que je note tout ça

mercredi 14 mars 2012 19:21
2016-02-15_1134
Yves (.)

.

Sortie de l’écluse de Méricourt.

Dès la sortie, tu fais gauche jusqu’à « Maison Rouge » en aval de Mantes la Jolie.

Dans Mantes, après le 1er pont qui s’appelle le pont de Mantes, tu fais gauche jusqu’à la centrale électrique de Porcheville reconnaissable à ses deux grandes cheminées.

7km plus loin environ, juste avant d’arriver à l’île de Juziers, tu fais gauche, tu arrives aux Mureaux, tu passes les bâtiments de l’Aérospatiale/EADS et 1km plus loin, juste avant l’île de Vaux tu repasses à droite.

Tu arrives à l’écluse d’Andrésy.

Tu sors de l’écluse en faisant gauche jusqu’à la fin de Conflans.

Arrivé à Bougival :

1- Si tu passes par l’écluse de Chatou tu restes à droite jusqu’à l’écluse de Suresnes.

2- Si tu passes par l’écluse de Bougival, 300 m après le 1er pont tu fais gauche pendant 5 km puis droite jusqu’à Suresnes.

La suite bientôt ...

mercredi 14 mars 2012 23:23
P1120374
Pat45

Bonjour à tous!
ça y est,première partie du périple réalisée sans soucis...nous sommes arrivés au petit matin à l'embouchure avec la montante,un peu de courant à contre jusqu'à Honfleur,puis nickel jusqu'au Havre.Environ 9h à 5,6 noeuds tranquilles...jolie ballade,peu de trafic.on s'est juste fait doubler par une péniche avec surement un adepte de S.Loeb aux commandes,à fond!Le cata est à Rouen,la suite est prévue à partir du 16 avril.

dimanche 25 mars 2012 11:23
Dscf2105
stp2

à 5 km , en amont de conflans , rive droite tu trouves un petit ponton visiteur peinard dans un site superbe à La Frette sur seine ;c'est chez moi
si tu le souhaite , tu peux me joindre au telephone , je suis dispo pour un coup de bagnole de ravito gazole , bouffe ou autre .......
passe sun message en mp
(c'est pile à la hauteur de la petite église au bord de la seine , au PK 63 à un poil près)

dimanche 25 mars 2012 11:52 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
dafni

Bonjour,
Je suis Denis, je viens d'acquérir une "eau vive" et je travaille chez PSA à la Garenne Colombes. Ma pénichette est en ce moment à Bonnières et j'aimerais l'amener à Paris. Puis je me mouiller chez toi une nuit ?

lundi 09 juillet 2012 19:20
100_3722
sylv1

Des photos!!!!

dimanche 25 mars 2012 12:03
Missing
Fred B

Bonjour,
(désolé si redites je n'ai pas lu les autres post)
Méfie toi des professionnels ce sont tous des S Loeb, dans la seine maritime ça va encore. Mais passé l'écluse de Surenes tu va gêner les professionnels ils te le feront savoir... N'hésite pas à attendre une autre écluse, quand une te semble trop chargée. Dans les écluses c'est la guerre, les barges ne s'attachent pas, embrayées moteur à fond sur les Bajoyer, j'ai même éclusé un jour avec une barge complètement barge qui flottait au milieu de l'écluse !! On croit rèver, on est bien loin d'Arzal, garde toujours ça à l'esprit leur temps c'est de l'argent, et on fait pas le poids. (En moyenne un mort par an dans ces grosses écluses).
Pas de stop sur Paris, à part L'Arsenal (je connais pas, pas eu l'envie), tu peux espèrer une ou deux nuits près de Garigliano et la tour, mais y'a des patrouilles auto qui te vireront.
Essaie de choper un gars sur une péniche pour te mettre à couple pour un petit moment, tu en trouvera des sympas plutôt vers Surènes.
Avril Paris ça va encore, après Mai c'est bcp plus touristique.

Amusez-vous bien !!! Une nuit au Pied de la grande dame de fer ça vaut le coup !!

dimanche 25 mars 2012 14:52
P1120374
Pat45

ouais...certains ont l'air assez "chauds"!on a prévu de s'arrêter au pont de Carigliano,et de partir au plus tôt,histoire de traverser Paris au calme.

dimanche 25 mars 2012 15:33
P1120374
Pat45

Bonjour à tous,
Si tout se passe comme prévu(re-passage du permis le 12,ma femme est arrivée en retard le 1er coup!!!)on décolera de Rouen Mardi prochain,après avoir dématé la veille.
On a prévu une halte le 1er soir aux Andélys,le 2ème soir à la Frette sur Seine(peut-être un apéro à bord avec "stp2"),puis au pont de Carigliano le lendemain après-midi.
Puis traversée de Paris à partir de 6h du mat,histoire de limiter les risques au niveau trafic,jusqu'à St Mammes(de nouveau apéro à bord avec un pote du coin...)
Ensuite,d'une traite,en partant tôt,jusqu'à Villeneuve sur Yonne,arrivée prévue en soirée ou nous attend une jolie place au port...
J'ai fait mes calculs avec une moyenne de 5 noeuds,et en comptant une demi-heure de passages d'écluses.Au cas où on ne tiendrait pas la moyenne,j'ai pu trouver quelques points d'attache,grace à toutes vos infos...merci encore à tous,ça devrait faire un chouette voyage,malgré une météo prévue assez pourrie!

mercredi 11 avril 2012 16:34
Dscf2105
stp2

La Frette sur seine , c'est la : (rive droite environ PK 62 ou 63 )
attention aux poids lourds dans les sas et les virages!.....

mercredi 11 avril 2012 23:31
Img_7040
freychou

Merci d'avance pour le coup de corne 100 m en amont du PK 109 … mon lieu de travail

jeudi 12 avril 2012 00:08
P1120374
Pat45

Impec!c'est noté...

jeudi 12 avril 2012 10:41
2_3366
rocaramel

Bonjour Pat45. Je passe à villeneuve/Yonne tous les jours donc si tu as besoin de quelque chose, n'hésites pas. Tu peux également faire un tour à la lucarne aux chouettes, ils ont changé le menu

jeudi 12 avril 2012 07:13
2016-02-15_1134
Yves (.)

.
Je te donnerai quelques dernières précisions demain notamment sur les "bosses", les hauts fonds dans certains virages, qu'il vaut mieux ne pas serrer.

Concernant l'obligation de faire "route gauche" ou "route droite", mon fils me confirme que tous les panneaux de signalisation sont en place, du moins pour la partie avale à Paris.
.

jeudi 12 avril 2012 08:32
Dscf2105
stp2

ce soir , jeudi 19 avril , Pat45 est au ponton de la frette ; parti des andelys ce matin très tôt , arrivé ici vers 20 heures ; soit 113 km (en rivière , on compte en kilomètre /heure ) ils n'ont pas chômé ! avec 4 écluses en prime !.......
j'ai conduis Patrick a ma station Total faire 4 bidons de gazole

pour demain : escale à Boulogne , saint Cloud ou Sèvres

à suivre

vendredi 20 avril 2012 00:00
P1120374
Pat45

ça y est...le cata est amarré à son petit port!sacrée semaine,pour des néophytes comme nous...tout s'est déroulé impec,à part qu'on a pris une journée de retard à Rouen,impossible de désserer les ridoirs!après pas mal de dégrippant,ils ont fini par venir...à ce propos,super accueil à Rouen,un gars est même venu nous chercher à la gare le midi!pareil pour le chantier,tous très sympas et dispos,tarif correct et prévu à l'avance.
On a donc "décollé" le mercredi,vers 10h,passés notre première écluse à peu près correctement...un peu crispés sur les amarres lors de l'ouverture des vannes...mais bon,c'était notre "première",alors...!
Sommes arrivés aux Andélys,arrêt au tout petit port du Val St Martin,eau electicité,15E...accueil très sympa également.
Jeudi,"nav" sans soucis,éclusiers très pros...ils répondent tous à la VHF,et indiquent la voie à suivre...nickel!sommes arrivés le soir à la Frette sur Seine ou nous attendait "stp2"...super accueil,une fois de plus!petite bière à bord,Alain nous a même emmené prendre quelques bidons de gas-oil...merci encore!
Après une nuit très fraîche...mais bon,à deux sous la couette,ça va...on est reparti gentiment sur Paris.plusieurs options pour la halte ,on a finalement décidé de s'arrêter à Boulogne,au ponton d'Azur marine...un peu secoués l'après midi,quand même!fin d'après midi active,quelques courses,histoire d'offrir un apéro digne de ce nom à tout plein de monde venu nous faire un coucou...
A près une courte(et encore fraîche...)nuit à bord,départ vers 6h45 pour la traversée de Paris le Samedi matin...super moment,personne sur la Seine,peu de circulation,un peu de soleil...c(est la première fois qu'on voyait La capitale sous cet angle!!!pile-poil pour l'alternat...chouette virée!sommes arrivés vers 19h à St Mammes,où nous avons fait halte...electicité,10E.RDV avec mon meilleur pote,petit apéro(et oui,encore...) à bord,et petite bouffe à Moret sur Loing,escale sympa!
Départ le Dimanche tôt(7h),après une nuit au chaud,cette fois-ci,pour ce qui devait-être la dernière étape...sauf que c'était le jour des élections,du coup les écluses fermaient à 16h30...pas moyen d'aller au bout!rencontre avec un conducteur de péniche,ds un écluse,qui nous a proposé d'écluser à couple avec lui...très sympa de sa part,surtout qu'elles étaient toutes à bajoyer incliné...un peu galère,ces écluses...on prendra des pneus au retour,c'est sûr!du coup,arrêt à Pont sur Yonne,à un ponton neuf,mais très exposé...j'ai "saucissonné" le cata comme j'ai pu...!retour à la maison par un coup de bagnole(fallait qu'on rentre à cause de toute la ménagerie...),courte nuit...un peu inquiets pour le cata,mais bon...on l'a retrouvé nickel,mes noeuds de" cavalier bientôt marin"avaient tenu...et pas de visite nocturne à bord...ouf!départ en début d'après midi ^pour les dernières écluses,avec ponton...bcp plus cool que sans!sympa de voir les coins que l'on connait d'un autre point de vue...météo pourrie,par contre,on s'est sacrément fait saucés!!!
Voila...une belle aventure!et un bon apprentissage des manoeuvres d'accostage,on s'est bien complété,pas de grosses frayeurs...j'ai pu me rendre compte que le cata avait pas mal de fardage,tout en étant très bas sur l'eau...tout s'est passé nickel avec les péniches,tout le monde répond aux "bonjours",pas croisés de "furieux"!
Ah,grosse attraction en arrivant aux Andélys,une péniche de 40 m nous double juste avant,fait demi-tour,et se range PARALLELE à une autre,sur au moins 20 m!!!même avec un propulseur d'étrave...chapeau!
Merci encore à tous pour toutes vos infos,ça nous a bien aidé!!!
J'espère faire très bientôt le chemin inverse...!

mardi 24 avril 2012 18:43
Missing
yl75

petite question, ça se fait de naviguer sous pilote automatique en mettant plein de way points ? (pas pour les parties les plus hards bien sûr)

mardi 28 août 2012 02:45
2016-02-15_1134
Yves (.)

.
Tu peux sûrement entrer des waypoints.
Bonjour le temps à y passer.

Ce qu'ils appellent un PA en fluvial, c'est un angle de barre que tu donnes pour une courbe donnée et que tu ajustes avec le radar.

Ne pas oublier qu'en fluvial, tu passes ton temps à négocier des courbes et à passer des ouvrages d'art et quelques lignes droites de temps en temps.

http://www.gh2e.fr/crbst_32.html
.

mercredi 29 août 2012 19:04
P1120374
Pat45

Hello,
J'ai effectivement mis le pilote quelquefois...surtout sous les grosses averses,le siège de barre n'étant pas à l'abri!bon,pas concluant,faut constamment modifier le cap,sinon on se retrouve assez vite près des berges...ça tourne beaucoup,mine de rien!
Heu...je dois avouer que je branchais également le pilote...le temps de me rouler une clope ...du coup,on a failli,une fois,se retrouver ds la berge...à 6 noeuds...ça va vite!!!

mercredi 29 août 2012 19:32
2016-02-15_1134
Yves (.)

.
En canal, c'est plus droit, mais c'est pire à cause du manque de courant qui stabilise un peu le bateau qui a un fond plat.

Avec la péniche, j'ai le souvenir qu'il était impossible de quitter l'axe de la voie d'eau plus de 30 secondes faute de quoi le bateau commençait à se barrer à droite ou à gauche.
Et un canal, ce n'est pas large. On est vite arrivé à la berge.

C'est un peu plus facile avec une péniche chargée. Son enfoncement, son tirant d'eau, sert de quille.
.

mercredi 29 août 2012 20:17

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums