Tous les forums > La Taverne > le Côtre des Glénans de JJ Herbulot
---

le Côtre des Glénans de JJ Herbulot

Me balladant le WE dernier au pouligen, lors d'un we en bretagne, chose relativement rare dans ma vie montagnarde, j'ai vu sur le slipway, échoué sur ses deux béquilles, un exemplaire rouge de ces fammeux côtres des glénans. J'en avait déja vu en photo sur un vieux bouquin de mon père.

J'ai été fasciné par cette vielle coque, et ai décidé d'en rechercher un maximum d'informations.
De retour à la réalité montagnarde, une recherche internet m'a laissé complettement bredouille, à ma très grande surprise !!!

Serait il possible d'avoir des récits de navigation à bord de ces bateaux, ou bien autres informations, sur les constructeurs, date de mise en activité, essais ou articles dans des magasines de voiles, plans des formes ...

Par avance, je vous remercie de votre contribution à tous.

Bon vent.

vendredi 19 août 2005 15:05

Liste des contributions

  • photo :-) TIR mardi 28 décembre 2010 00:49
  • :pouce: Sailortoun samedi 31 mars 2012 19:27
  • merci olivier29 samedi 04 janvier 2014 08:06
  • . Oliv44 mercredi 14 novembre 2018 20:17
---

Herbulot

On parle de cet architecte et de ses réalisations
sur
http://www.asmaraudeur.com/

vendredi 19 août 2005 15:58
1
---

hélas,

hélas, plein de sites concernant les réalisations de JJ Herbulot existent, notemment concernant la caravelle, le vaurien, le corsaire ... Mais, si certains mensionnent rapidement l'existance du côtre des glénans, ils ne s'étandent guerre sur le sujet !

vendredi 19 août 2005 16:27
Avatar
maraudeur

comme on l'a dit pour le cap horn

Peut-être que la revue bateaux dispose encore de son "à la barre de" concernant le côtre des Glénans, tous les bateaux de JJH y sont passés. A l'époque, c'était des gus qui connaissaient la nav qui s'essayaient à faire du journalisme, aujourd'hui, c'est le contraire...

Autrement, ne pas oublier les Glénans bien sur, Ouest France et le Télégramme de Brest.

vendredi 19 août 2005 16:35
---

merci pour les infos,

je vais me renseigner auprès des glénans, &co, faut de l'espoirj, et de la volonté !!!

vendredi 19 août 2005 17:11
---

il y en a un

celui d'un ami, actuellement en restauration (région de Marseille)
j'ai eu l'occas d'en faire un peu,et de gratter la coque aussi !

cet ami etant à l'etranger en ce moment...pour avoir des infos je vais voir s'il est joignable par mail ?

vendredi 19 août 2005 17:55
---

merci

pour votre contribution, pourriez vous m'en parler un peu plus ? comportement sous voiles, et satisfaction de votre ami?

vendredi 19 août 2005 21:35
---

alors

pour ce qui est du comportement sous voiles, je ne l'ai essayé que par petit temps (max 15 nd)
très stable au près (inertie) ...c'est relatif car je compare à mon fantasia
bas sur l'eau, belles sensations, on avait les voiles rouges en coton...vraiment sympa !

depuis il s'est lançé dans sa restauration, delicate car il faut du savoir faire:
après quelques essais de "bricolage", ça c'est poursuivi chez un charpentier de marine (à Bandol), qui lui a refait le barrotage de pont et le pont+ roof (super boulot), la coque quand à elle doit passer bientôt en travaux,renforcement de couples +recalfatage...en attente cause finances !

si j'arrive à prendre contact avec lui, je te passerai son mail avec son accord bien sûr...pour que vous puissiez en "causer" !

voila voila !

samedi 20 août 2005 13:22
3dauphinsmini3
CLK

Nostalgie...

J’ai découvert les cotres des Glénans en 1966 à mon arrivée à Concarneau. Il s’agissait de la version originale, gréée aurique. Ces voiliers avaient une « gueule » extraordinaire qui m’a causé un choc la première fois et séduit d’emblée. J’étais jeune lycéen déjà passionné de voiliers. A cette époque lointaine, les exploits d’un JY Le Toumelin faisaient encore rêver la jeunesse et « Kurun autour du monde » se trouvait dans les gares en livre de poche dans la collection « J’ai lu ».
Les cotres des Glénans étaient beaux, solides, simples, marins, d’une taille maniable mais très inconfortables et fait pour les hommes. Ils rentraient pile-poil dans le schéma que je me faisais à l’époque de mes futures navigations.
J’ai eu l’occasion ensuite de les contempler avec plaisir bien des fois, manoeuvrant à la voile ou à la godille dans le port de Concarneau (bien sur ils n’avaient pas de moteur…). Je me souviens qu’ils portaient des noms d’îles de l’archipel et étaient peints de couleurs vives. Ils hivernaient sur béquilles, sous les murs fortifiés de la ville close.
Une version « plaisance » a été réalisée plus tard sous la désignation « Type II » je crois. Elle était gréée marconi et un peu plus confortable.
Ces voiliers ont toujours été recherchés sur le marché de l’occasion, malgré parfois leur mauvais état de conservation.
Lecteur assidu des revues nautiques de 1965 à environ 1990 (beaucoup moins depuis :presque tous les ships se ressemblent et sont horriblement chers…), je n’ai jamais vu publié de plan des cotres, dessiné en 1950. Ces bateaux étaient déjà « décalés » dans la plaisance d’alors. Ces plans doivent pouvoir être acquis auprès de Florence Herbulot, fille du grand homme, 3 rue Andrieux 75008 Paris.
Il ne devrait pas manquer parmi les visiteurs d’HEO d’anciens stagiaires ou moniteurs des Glénans qui auraient des choses à dire sur ce fil. Le club lui-même pourrait ouvrir ses archives (http://www.glenans.asso.fr/).
Je n’ai jamais eu la chance de les essayer car je n’ai pas été mono aux Glénans (trop dépravés d’après mes parents à cette époque d’avant 1968) mais à Rosbras (où c’était pas mal non plus…).

dimanche 21 août 2005 15:06
---

Souvenirs, souvenirs...

J'ai navigué pendant des annnées sur ces bateaux aux Glénans.
Ces bateaux d'environ 8 mètres étaient grées en cotre aurique, mais avec la flèche presque parallèle au mat (comme le Bélouga de Cornu) et un petit bout-dehors : le but était d'avoir un mat solide, court et pas cher, ayant peu de prise au vent en cas de gros temps. Et puis aavec 6 équipiers, les 2 focs et les bastaques, ça occupait du monde. La surface de voilure était assez importante pour avancer par temps calme, fréquent en Bretagne sud l'été, mais à force 6, il fallait 2 ris.
Le plan d'Herbulot date des années juste après guerre. Il a fait un bateau inspirè des lignes des bateaux de pêche, adapté pour l'école (plus léger, pont plat).
On faisait des croisières en escadre de 3 bateaux en Bretagne sud, et nord. C'était pas très rapide, mais le bateau sous voile était de toute beauté : les entrées de port sous voile (pas de moteur) étaient uin vrai spectacle.
Le confort était spartiate : pour des raisons pédagogiques, Herbulot avait fait un pont plat ce qui donnait une hauteur sous barrots d'environ 1m30.
L'apprentissage sur bateaux anciens lourds (les baleinières, les cotres, La Sereine) était à l'époque (1960-1965) une étape obligée des apprentissages, et un souvenir de l'origine des Glénans d'après guerre (les Vianney, Herbulot, le chantier Stephane). Mais quand les fondateurs sont partis, le Club s'est orienté sur des bateaux plus légers ou sur la course (Le Glénans pour le Fasnet). Les amateurs de bateaux en bois n'étaient pas encore à la mode, voire cosidérés comme des crétins. Le dernier bateau bois commandé par les Glénans était le Dogre.
Je dois encore avoir quelque part en archives le manuel d'entretien du Cotre de JL GOLDSMITT. Les plans sont chez F.Herbulot, et je suppose au chantier Stéphan de Concarneau (ou ce qu'il en reste). Le Chasse Marée a aussi probablement des choses. Souvenirs, souvenirs...

jeudi 25 août 2005 13:59
P1020948_
GilusBleu

Rien à dire

.

samedi 07 novembre 2009 00:03
P1020948_
GilusBleu

la non plus

.

samedi 07 novembre 2009 00:04
Missing
(matheo)

pan pan je suis un cotre des glenan mon propriétaire vas me détruire si personne veux de moi et il me donne a qui veux de moi

jeudi 01 mars 2012 20:47 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
Al Ghisi

Bonsoir. J'ai navigué sur les Cotres de 1966 à 1968 après un stage de moniteur avec JLG à Pâques 1966,l'année ou le Narval perdit 2
hommes d'équipage et le commandant.
J'ai des souvenirs et des photos de cette période qui nous voyait naviguer en "escadre" des Iles vers Penmarch,Audierne, Houat,Hoedic, Le Palays à Belle-Ile et Le Pouliguen.

J'arrive bien tard sur ce forum mais j'ai des photos de stagiaires de
1964 à Penfret puis en 1965 car j'ai " redoublé " Penfret!
Les bizutages étaient sympa, les Cunégondes propres.
Après les Muscadet,mini croisière,ce furent les croisières en Cotre et pour moi le Gwin Ruz comme chef de bord. 20h depuis Penmarch jusqu'à Audierne! Force 6 ,mais quand même!Nul!
Sortir de La Trinité à la godille, c'était bon pour apprendre!!
En 1966 ,Bananec avec François Vianney comme Chef de base.
Il était capable de manoeuvrer un CHOSE seul et de faire le tour de Bananec en passant entre Saint Nicolas et Bnec.
Quelle époque! Je suis fier d'avoir participé à ces rencontres avec tout ces équipiers .
Je vais tenter de trouver le moyen de transmettre toutes les photos
de cette période à ceux qui se souviennent par exemple du stage
10 B en 1965.

Al Ghisi

vendredi 01 août 2014 22:13
Missing
TIR

Nostalgie... merci pour les photos.
J' en ai mise une de Gwin Ruz plus bas, c'était en 1964......Fort Cigogne!

vendredi 01 août 2014 23:11
Missing
lulumyb

Bonjour,
Effectivement j'ai navigué aux Glénans sur cette période là...et avoir des photos serait bien sympa... La rénovation du Brunec arrive à son terme, et il devrait bientôt retrouver l'eau à Concarneau...si vous passez par là, après le 15 aout regardez bien dans le port...ensuite il rejoindra son mouillage du Croisic...

samedi 02 août 2014 13:18
Missing
Al Ghisi

Bonjour et merci pour " l'écoute!" et le retour!
Je vais créer un album avec toutes les photos de l'époque et ensuite le transmettre.J'ai une photo de tous les stagiaires moniteurs à
Cigogne à Pâques 1966.
Je serai en Bretagne SUD en provenance du Sud à partir du 20 Aout.
adresse mail : jjalghisi@hotmail.com

samedi 02 août 2014 15:21
Phare-du-grand-jardin-15.jp
Héol II

Chef de bord sur Gwin Ruz un peu plus tard. Des souvenirs fabuleux...
Merci de les faire revenir
Benoît

lundi 26 septembre 2016 22:27
6
olivier29

Bonjour,
Je restaure souris grise actuellement. Je suis joignable sur "erminig1@orange.fr". On aimerait bien trouver un maximum d'anciens des glénan ayant navigués dessus ces bateaux.
On va réalimenter notre site www.sourisgrise.lesite.pro dans les semaines a venir. Il y a un lien vers le blog de "brunnec"
A bientôt.

lundi 26 septembre 2016 23:32
---

merci pour vous témoignages,

c'est tout à fait ce que j'attendais ...
J'ai déjà essayé de joindre par mail l'asso des glénans, hélas sans succès. j'ai bien peur que pour les jeunes rêveurs comme moi, il faille rentrer dans le stéréotype de la modernité et vivre avec son temps. C'est, à mon sens, dommage, car c'est une partie du patrimoine maritime qui s'efface, et de la "démocratisaion de la plaisance" avec.
Mais je ne lacherai pas le morceau, et vous invite à continuer à contribuer à ce forum.

Merci encore.

samedi 27 août 2005 11:40
---

a l'heure actuelle

Actuellement, le seule cotre qu'il reste aux Glénans est la sereine, fraichement restaurée et remise à l'eau il y a 2 mois.
Je ne suis pas sur que tu trouves du monde au ponton des Glénans pour t'eclairer sur le sujet, par contre ce que tu peux faire c'est laisser un message sur la liste de diffusion de la Sereine, il y a plusieurs personnes sevissant aux glénans depuis de tres nombreuses années. Ils pourront tres certainement te renseigner sur le cotre des Glénans
Pour les contacter, va voir ici:
http://fr.groups.yahoo.com/group/sereine-glenans/
et n'hesite pas à poster un message. Une reponse est quasi assurée.
Pour info, j'en ai v un à vendre il y a quelques mois sur le site www.monbateau.com , sur les photos il faisait tres bonne impression.

samedi 27 août 2005 14:26
---

Le cotre des Glénans

pour répondre à Fdm : tout à fait d'accord La Sereine est un côtre mais par contre ce n'est pas " Le côtre des Glénans "

Personnellement j'ai encadré aux Glénans sur les Cotres ainsi que sur les Dogre ketch.

Eventuellement je peux même rechercher la trace de l'un des derniers côtres.

Effectivement sur le groupe de discussion de Sereine il va y avoir beaucoup d'anciens moniteurs qui ont navigué sur ce bateau.

dimanche 28 août 2005 13:48
Missing
Tiloul

Que vaut un dogre ketch ?

Bonjour,

Je suis à la recherche d'informations sur le dogre ketch construit chez Pichavant. On m'en propose un à vraiment pas cher mais je ne trouve pas d'informations sur ce bateau.

Que vaut-il en mer ? sachant que je suis en mer d'Iroise et que j'aimerais naviguer vers les piles proches voir vers l'Angleterre. Et aussi que je suis un marin débutant !

Que connaissez-vous des qualités de constructions et des défauts éventuels.

Merci d'avance

jeudi 05 novembre 2009 17:32
---

-

oui, bien sur la Sereine n'est pas un Cotre des Glénans, mais est un cotre appartenant aux Glénans...
Excuser moi de ne pas etre tres clairs.
Je suis trop jeune pour avoir navigué sur les Cotres des Glénans, ils ont quittés l'assoc avant que je n'y arrive.
Mais mon conseil, de demander des infos sur la liste de diffusion de sereine est toujours valable. Beaucoup d'"Anciens de L'Assoc" en font partis.

dimanche 28 août 2005 14:26
---

Les côtres aux Glénans

D'accord pour la précision de Fdm.

Il existe encore un autre bateau grée en côtre qui navigue dans l'archipel des Glénans : c'est le Folavoalh.

Là Fdm , puisque tu es plus jeune , tu as peut être déjà navigué dessus ?

dimanche 28 août 2005 14:38
---

c'est vrai...

je n'y avait pas pensé à celui là
Jamais encadré dessus, je prefere l'esprit du 5.7 pour les stages débutants, en étant moins nombreux par bateau, ils apprennent plus vites.
Bon, là on devie un peu du sujet

dimanche 28 août 2005 15:10
---

merci à tous

Ayant contacté l'asso des glénans, je me suis retrouvé en possession de copies de manuels destinés aux chefs de bord des cotres des glénans, il s'agit d'une véritable mine d'informations concernant le voilier, hélas manquent les plans des formes et de voilures ...
mais je ne désepère pas dans mes recherches, cela est même palpitant.

dimanche 02 octobre 2005 15:07
---

c'est claire !!!

personnelement, j'adorerai me retrouver dans les 60's 70's pour ces stages aux glénans d'un autre ages ... hélas, je n'étais pas né !!! J'ai beaucoup navigué sur star bois, et maintenant sur dragon (plastik), bateau du paternel, mais je me contente de ballades et de voile pure, n'ayant pas trop le gout des régates. hélas, la croisière n'est pas au programme de ces bateaux pourtant interressants ...

mardi 04 octobre 2005 14:48
---

note :

c'est "folavoalh", mais j'ai fais une recherche google ... vaine ... pff ...

mardi 04 octobre 2005 14:51
6
olivier29

bonjour,
A relire ces fils, je me permet de te contacter car je restaure avec des amis le cotre " souris grise" et je suis à la recherche de documents sur les "cotres" J'en possède quelques un moi même et je peux les photocopier si tu le désire.
(carnet de francisation, plans de la coque et du pont, certificat de jauge complet...)
n'hésite pas a me contacter.
Merci d'avance
Olivier 29

vendredi 03 janvier 2014 10:22
Avatar
Tinou

quelques photos

J'ai retrouvé deux photos des côtres. L'une sous voile avec foc, trinquette et grand-voile avec son flèche presque vertical. L'autre, à quai, avec 4 côtres à couple dans l'arrière port de Concarneau. On voit le plan de pont.
Les photos datent de 76-77, probablement l'une des dernières années de navigation de ces bateaux.
Pour moi c'était mon premier stage aux glénans et un fabuleux souvenir de ces bateaux. Le stage comprenait aussi de la navigation sur les "Choses" (Petit Chose, Grand Chose et co.)ancienne baleinière de sauvetage à la rame. Vraiment à l'ancienne ce stage...
Si ça t'intéresse, je peux te les envoyer dès que j'aurai trouvé un scanner en état de marche.

lundi 03 octobre 2005 21:17
---

avec grand plaisir !!!

Merci d'avance, d'autant plus interressant que je ne savais pas qu'ils portaient un flèche, qui doit vraiment être vertical !!!
encore merci.

mardi 04 octobre 2005 14:38
Missing
(pir2lune)

les cotres des glénan

qui naviguaient dans l'Archipel:le Penfret, bleu ciel, le Gwin ru,rouge
qui faisaient la croisière de Brest à la Rochelle:
Le Drenec, le Guiautec, le Bananec,tous bleu marine et par la suite, sur les iles ou en croisière "La souris Grise" cotre de couleur grise, racheté par les Glénan en 1968 je crois à un particulier. Le bateau était basé au Havre et c'est comme chef de bord, avec un équipage de 5 stagiaires, que je l'ai pris en charge sur le quai du Havre,réarmé , fait mettre à l'eau, mater, greer les voiles et ramener à Concarneau par un bon régime de Nord Est en Manche (au portant), de forts coefficients de marée (courants)et un temps anticyclonique caractéristique (brume) Nous avons croisé dans les passes d'entrée de Cherbourg "La Sereine" dont l'équipage était tout éberlué de rencontré un cotre. Nous avons fait des moyenne extraordinaire en raison des vents, des courants et de l'allure et avons fait des escales dans les ports, entrant le soir avec la marée et sortant avec la marée. Nous avons aussi mouillé la nuit du coté de Serk pour ne pas retourné vers le raz Blanchard du fait du calme

C'est un bateau qui marche très bien à toutes les allures , ses formes et sa taille (entre 6,50 et 7 mètres) passe très bien dans le clapot de bretagne sud, il était construit à Larmor près Lesconil sur le modèle des bateaux de pêche, et le réglage des voiles, Foc, Trinquette et GV aurique, que l'on apique plus ou moins en fonction de l'allure, associée à 3 ou 4 ris possible, donnent une palette de combinaison de voilure pour adapter le comportement du bateau aux elements extérieurs (et à son équipage calé sur un pont flush-deck ou au repos à l'abri dans les couchette sous le pont.....c'était spartiate... mais le bateau était très sécurisant, il fallait seméfier des bastaques et du palan d'écoute lors des empanages....

Ce bateau navigait fort bien par force 6 ou 8, il fallait réduire et barrer à la lame......

Il était très évolutif et se manoeuvrait bien à la godille.....

Il y a eu 2 types de cotres des Glénan, ceux des iles et un modèle plus grand et dont le grément n'était pas aurique que je n'ai pas connu et qui ne semble pas avoir été utilisé par les glénan.

les photos jointes par certains intervenants illustraient la couverture de la revue Glénan, ily aje crois dans ces numéros des articles sur ces bateaux.

dimanche 26 décembre 2010 21:00
Missing
lulumyb

Cotres des glénan

A ma connaissance, le Centre National des Glénan en tant que tel n'a fait construire que des cotres des glénan de typeI, c'est à dire des cotres houari à boute-hors. Les deux premiers furent le Penfret(bleu) et le Gwin Ruz(rouge), qui furent affectés aux stages dans l'Archipel. La premièreescadre de croisière compta le Drenec et le Fort Cigogne, associés à un sloop en contre plaqué de J.J. Herbulo, l'Arche. La seconde escadre de croisière comporta le Brunec(rouge), le Bananec(bleu) et un troisième cotre vert qui, selon certains, s'appelait le Guiautec et selon d'autres le Men Cren.Qui pourrait éclairer ce dernier point?
La Souris Grise ne fut acquise qu'ultérieurement, auprés d'un Glénanais, Henri Baquiast, qui l'avait fait construire en même temps que les cotres du CNG, au chantier Cariou à Larvor.C'est, à ma connaissance, le seul typeI construit par un particulier.

lundi 27 décembre 2010 13:04
P1020948_
GilusBleu

d'après le n°50,

20eme anniversaire des Glénans, Mai 1967,

Penfret et Gwin-ruw sont construits en 1950 (Construits à Concarneau en quirataine)
Guiridec, Men skey et Men goë datent de 1951 (type 2 et 2 bis, construits en quirataine à Castelnaudary)
(L'Arche sloop en CP date de 1956.)
Drenec, Fort-cigogne et Guiautec en 1961 (Type 1 construits à Larvor-en-Loctudy)
Bananec et Brunec en 1963 (type non précisé construits à Larvor-en-Loctudy)

lundi 27 décembre 2010 16:08
6
olivier29

Bonjour,

Je suis Olivier, président de l'association "DEUZ BRO AN AVEL" de pont L'abbé. Nous venons de faire l'acquisition de "souris grise" dans le but de le faire revivre.
Nous aurions étés très content de rentrer en contact avec toi car nous cherchons à retracer son histoire. Peu être aimerais-tu aussi revoir et renaviguer à son bord ?

n'hésite pas à me contacter: erminig1@orange.fr

kénavo

Olivier

lundi 23 avril 2012 18:58 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
(matheo)

donne cotre des glenan faire très vit

jeudi 01 mars 2012 20:52
Missing
(Escondida)

Et la Corvette

Bonjour,
Je suis nouveau sur ce site qui m’a l’air sympathique. Je pratique la voile de croisière depuis 1982. J’ai travaillé comme skipper dans une des deux grandes écoles de voile française ; Je ne la nommerais pas, je l’ai quittée pour des raisons d’éthiques et de choix de priorités dans l’enseignement de la croisière.
Je me permet d’intervenir au sujet de M. HERBULOT. Je suis l’heureux propriétaire d’une corvette dont personne ne parle jamais. Pourtant cet un fameux petit canote. Le prés serré n’est pas sont fort surtout avec un peu de mer, mais abattée de quelques degrés et là c’est partis.
En effet la Corvette porte la toile plus longtemps que d’autres bateaux plus modernes.
Je l’ai achetée à Audierne.
Elle est née en 1964 au chantier Metge-Paul à Caen
Elle est d’origine.
Mes navigations en Corvette
Audierne, Belle îles en 2000
Belle îles, Morgat 2003
Morgat, Caen 2003.
Aujourd’hui je navigue entre Caen et jersey
J’ai lu dans un autre sujet qu’il y a encore des voileux qui pratiquent le sextant, je les encouragent à continuer, nous ne devons pas êtres si nombreux à manipuler cet appareil et sans doute aussi le compas de relèvement.
A+

dimanche 09 octobre 2005 14:20
---

infos sur les cotre des glénans

si tu cherche des infos sur les cotres des glénans(les 3 types existant),j'ai glané pas mal d'archives sur ces bateaux étant moi-meme propriétaire d'un exemplaire depuis 7ans.

samedi 24 juin 2006 11:18
Imag0327s
ptirouge

si je me souviens bien,

fin des années 60,il y avait les types 1,greements houari,avec des petits boutes hors,et les types 2,plus grands,greements marconi,toujours pas de wc,et couchettes chaudes!!

jeudi 05 novembre 2009 22:26
Imag0327s
ptirouge

je m'ai gouré!!

sur la photo (couverture du cours des Glenan)à gauche le Glénan,et à droite un cotre,surement type 2,donc je me suis trompé quant au gréement!!

jeudi 05 novembre 2009 22:47
Missing
(matheo)

pane pane je suis un cotre des glenan je suis a donnez sinon mon propriétaire va me détruire très très urgent

jeudi 01 mars 2012 20:42
6
olivier29

est-ce possible de se contacter au sujet des cotres?
erminig1@orange.fr
nous sommes les nouveaux propriétaires de souris grise

cordialement
Olivier

lundi 23 avril 2012 19:02
Avatar
Alex

Ancien stagiaire de 66 à 71

J'ai comme beaucoup d'entre vous navigué sur les cotres des Glénan et sur les Dogres.
Les premiers servaient surtout à faire prendre conscience de l'importance de l'équilibre sous voile et de la maitrise de l'erre d'un bateau sans moteur ni winch, ni bloqueur .... Quand vous maitrisiez la prise de coffre ou le mouillage affourché avec ces bêtes, vous pouviez transposer sans difficulté sur des bateaux plus récents et plus maniables.

Les Dogres furent ma première expérience de temps musclé 7 à 8 entre St Malo et Jersey.
Dès force4 l'artimon ne servait plus à rien.
Facile au reaching et un peu dur au bon plein, le vent arrière par mer formée était à proscrire totalement.

Voilà pour qqs souvenirs, pour avoir plus d'infos,
une source vient de paraitre et va être dédicacée par son auteur au salon nautique :

40 ans aux Glénans par Notre ami Jean-Louis Goldschmid
"Stagiaire, moniteur, et salarié des Glénans, « Goldo » s’est s’investi pendant 40 ans (dont 37 ans et demi comme salarié), de 1951 jusqu’à sa retraite en 1991, dans le fonctionnement et le développement de l’école de voile. Rédacteur et coordinateur de trois éditions du «Cours des Glénans», véritable « bible » du marin, il laissa par écrit les principes mis en pratique durant des décennies par les « glénanais ». Responsable technique de l’association, il inventa ou perfectionna une multitude de systèmes, parfois qualifiés de « glodschmiteries », trouvailles destinées à améliorer le bon usage des bateaux et le fonctionnement des bases."

vendredi 06 novembre 2009 15:25
Imag0327s
ptirouge

c'est Jean Louis

qui m'a baptisé Ptirouge,en...66!une bonne raison pour que j'aille au salon cette année

vendredi 06 novembre 2009 18:18
Missing
agege

En effet, naviguant sur un Dogre en Méditerrannée en 1968, j'ais été amené à renforcer le grément dormant de l'Artimon.
Et pourquoi le vent arrière par mer formée est t'il à proscrire ?
Pour moi, j'ai trouvé ce canote super sympa avec sa petite cabine rustique.
J'en voudrait bien un autre aujourd'hui...

dimanche 28 juin 2020 20:06
Missing
irene

je me souviens

de mon stage de deux semaines sur un cotre (en 78) c'était sportif ! pas mal de vent ! un ris au deux (amusant à prendre !) il marchait bien, on était mouillés, mais jeunes ! magnifique petit bateau ! et balade de Concarneau à l'ile d'Yeu .

dimanche 08 novembre 2009 17:28
Missing
lulumyb

Cotre des Glénans

Ce fameux cotre des Glénans qui était sur le slipway du Pouliguen est le notre...Nous avons crée une association " Les amis de Roc'h Ar C'haor", et nous avons commencé sa rénovation depuis 2008, dans un chantier de Concarneau...En fait c'est surtout mon mari qui en retraite qui fait la rénovation, il connait bien ce bateau pour avoir beaucoup navigué dessus!

lundi 20 décembre 2010 22:15
Sardine
jeanmar

Il y a un autre

Côtre des glénans (il me semble) près de Brest.

Son nom est Melchior, il est bleu.

Ou je phantasme, ou il me semble même avoir navigué dessus il y a plus de 15 ans dans l'archipel.
Il n'était plus en croisière mais en apprentissage à la journée.

Fait il parti des côtre des Glénans??

Jean marie.

lundi 20 décembre 2010 22:51
Missing
TIR

Fort Cigogne 1964

Gwin Ruz (rouge) et Penfret (bleu) côtres houari une merveille......

lundi 20 décembre 2010 23:45
Sardine
jeanmar

C'est peut être celui là....

Mais ça serai surprenant qu'il est était rebaptiser.

J'ai des souvenirs d'une grande voile tellement puissante que la barre devenait inutile.
Très bon apprentissage pour le abattre/choquer, lofer/border.

mardi 21 décembre 2010 08:41
Missing
lulumyb

Brunec

En fait Roc'h Ar C'haor est l'ancien Brunec, que nous avons acheté en 1985...

mardi 21 décembre 2010 08:55
Missing
TIR

photo

mardi 28 décembre 2010 00:49
Avatar
Tinou

photos

Comme le fil remonte, j'en profite pour mettre en ligne les 2 photos retrouvées dont je parlais dans mon post précédent.
Concarneau, année 1976 ou 77.

mardi 21 décembre 2010 12:04
Avatar
Tinou

deuxieme photo

.

mardi 21 décembre 2010 12:04
Missing
chloe

Côtre des Glénan(s)...

Bonjour ,
Il y a qques années , après avoir demandé par tél. ,j'ai pu consulter à loisir tous les n° de la revue archivés par année au ponton des Glénans à Paris . Je cherchais des infos sur le Mousquetaire mais je crois me souvenir qu'il y avait également des articles concernant le Côtre.
Il y a aussi dans leur bouquin de 1977 " Les Glénans ont 30 ans " un récit de stage sur Côtre dans les années 60/65 .A mon passage ils avaient ce livre en stock et me l'ont proposé gratuitement , mais comme je l'avais déjà...Peut-être en ont-ils encore ?
Jean.

mardi 21 décembre 2010 13:23
P1020948_
GilusBleu

Revue Glénans

N° d'avril 73 page 6 à 15 "du bon usage du Cotre des Glénans"

Si la revue ne peut pas fournir de photocopies je vois avec TOM pour une copie de l'article.

(me relancer)

mardi 21 décembre 2010 23:57
Missing
tiama

Souvenirs ...

Bonsoir,

Joyeux Noël à tous !

Très sympa, cette évocation du cotre des Glénans ; j'ai cherché en vain sur le net des tuyaux sur ce bateau.

Pour la petite histoire, je sais que pour financer ces bateaux, le centre des Glénans avait mis au point un système de "propriété partagée" (avant la lettre !).

il y a un point qui m'intrigue un peu : c'était un bateau relativement étroit, à faible tirant d'eau et très toilé, donc qui devait être assez gitard : il me semble qu'en l'absence de roof et surtout de cockpit et de filière, l'équipage sur le pont devait être très exposé ... ce qui semble contradictoire avec la politique "sécuritaire" des Glénans ...

samedi 25 décembre 2010 21:30
Missing
tiama

Souvenirs ...

Bonsoir,

Joyeux Noël à tous !

Très sympa, cette évocation du cotre des Glénans ; j'ai cherché en vain sur le net des tuyaux sur ce bateau.

Pour la petite histoire, je sais que pour financer ces bateaux, le centre des Glénans avait mis au point un système de "propriété partagée" (avant la lettre !).

il y a un point qui m'intrigue un peu : c'était un bateau relativement étroit, à faible tirant d'eau et très toilé, donc qui devait être assez gitard : il me semble qu'en l'absence de roof et surtout de cockpit et de filière, l'équipage sur le pont devait être très exposé ... ce qui semble contradictoire avec la politique "sécuritaire" des Glénans ...

samedi 25 décembre 2010 21:31
P1020948_
GilusBleu

quelques détails:

En 1951, le Penfret, l'un des premiers cotres, n'avait pas de balcon ni de filières. On était assis sur le pont d'un bateau flush deck. Et à l'arrière il y avait un banc de quart. On mettait la brassière on s'attachait.

Le bateau étant fortement toilé, il fallait réduire la voilure très tôt, et sa maniabilité demandait un apprentissage précis.

Quelques dates pour comprendre l'évolution de la voile au sein du club:
1952 prototype du vaurien, 53 prototype de la caravelle, 54 prototype du Corsaire, en 61 la caravelle cigogne fait son apparition. 63 c'est l'apparition du mousquetaire, mais on construit encore quelques cotres lesquels seront revendus quelques années plus tard au profit de bateaux plus adaptés.

Outre les travaux de développement de la sécurité et des essais de canots pneumatiques, le port de la brassière (et du harnais par mauvais temps) était systématique et l'est encore au Glénans.

Le dossier des accidents mortels de la voile en France de l'époque (régulièrement reproduit dans la revue du club) montre que l'absence de brassière, l'absence de harnais ou l'absence de moyens de flottabilité (hypothermie) sont les raisons systématiques des décès. Quelquefois l'inexpérience ou l'égarement d'un dériveur dans le brouillard. En fait, une inconscience du risque.

Le 28/10/72 Un cotre des Glénans faisant partie de la Maison des Jeunes et de la Culture de Marseille fera 2 morts.
Par 40 nœuds de vent, Le bateau était en fuite sous foc seul 6 personnes sur le pont. Couché par une déferlante deux jeunes enfants non attachés et sans brassière sont projetés à la mer...

dimanche 26 décembre 2010 00:42
Missing
TIR

re

1964

mardi 28 décembre 2010 00:00
Missing
(Lady JANE)

sur un autre fil, il y a quelqu'un qui en donne un. Sinon il le passe à la tronçonneuse,quel gâchis

vendredi 02 mars 2012 18:31
Missing
(Lady JANE)

ça begaie, Hisse et Ho ce soir.

le lien:
http://hisse-et-oh.com/annonces/29714-a-donnez

On peut se mettre à plusieurs et faire une assos..........

vendredi 02 mars 2012 18:38
6
olivier29

L'association Deuz Bro An Avel de Pont L'abbé est désormais propriétaire de ce bateau.

Dans les jours à venir, il sera mis en oeuvre de quoi vous tenir au courant (pour ceux que ça intéresse) du devenir de ce beau bateau. Stockage, démontage, réparation et nous l'espérons, nouvelle vie dans l'archipel des glénans

samedi 31 mars 2012 19:17
Born_to_sail
samedi 31 mars 2012 19:27
6
olivier29

le transport du cotre est prévu mardi pour lui faire rejoindre le lieu ou il tentera de retrouver une seconde jeunesse.

jeudi 05 avril 2012 18:50
Jem
bil56

effectivement, croisé sur la route de Quimper hier apm !

longue vie à cette belle coque ...

mercredi 11 avril 2012 23:08 *** Message modifié par son auteur ***
Bateau_retapper_007_moy_def_titre
sloopd

Moi aussi j'ai été séduit par le côtre des Glénans: je te conseille de consulter

les articles suivants dans les Cahiers du Yachting:
"le centre des Glénans" par Philippe Viannay LCduY janvier 1952 p12à17 incluant le plan du côtre,
"Choucoune Côtre des Glénans" LCduY septembre 1952 p42 à 45 incluant des photos de la construction d'un côtre des gléan par les jeune élèves ingénieurs du génie maritime,
"Glénans 1952" par Philippe Viannay LCduY novembre 1952 p18 à 19 incluant des photos du côtre Penfret sous voile, au mouillage et d'un autre côtre au salon nautique,
"Côtre des Glénans" LCduY octobre 1955 p46 et 47 incluant 1 photo du et un descriptif succinct,
photo du 2ème côtre des Glénans dans LCduY août 1957 p9
photo dans celui de décembre 1957

les photos sur les couvertures des n°1 et 40 de la Revue Bateaux et une photo se trouve dans le n° 3240 de la revue Le Yacht.

Bonne lecture...
http://danycan.over-blog.fr

vendredi 06 avril 2012 23:44
6
olivier29

Le cotre:

souris grise construit en 1963 par le chantier Cariou de Loctudy.

nous sommes preneur de tous les documents, histoires et anecdotes liées à ce bateau

merci d'avance

Olivier

samedi 07 avril 2012 23:02
6
olivier29

Le bateau est a l'endroit ou devrait débuter sa restauration. D'une manière ou d'une autre nous allons dans les semaines à venir, mettre en place de quoi tenir tout le monde au courant de l'avancée de cette aventure...

jeudi 19 avril 2012 23:16
Img_0717
benfantasy

La Mauresque. Cotre des Glénans type 2 bis (rouf long) de 1962 reconstruit de mes mains (coque en bois moulé, pont, intérieur...) amarré à Bordeaux.
Ce fut une belle histoire de douze ans entre nous deux, et je l'ai donné l'an dernier à des amis qui travaillent dans la partie, alors qu'il était encore en bon état, et pour qu'il le reste (je commençais à ne plus à avoir de temps pour l'entretenir)!...

mardi 24 avril 2012 18:44 *** Message modifié par son auteur ***
6
olivier29

restauration commencée...a suivre sur facebook "cotre.sourisgrise"
les phots seront mises à chaque intervention (soit tous les samedis)

dimanche 06 octobre 2013 12:19
Missing
phiphi12

mais qui donc a ajouté un roof sur souris grise?deja que c etait le seul a avoir un cockpit pour le barreur(et rien que pour lui d ailleurs);vont finir par le rendre confortable a la fin!

dimanche 06 octobre 2013 14:51
6
olivier29

pas la moindre idée pour l'instant. Mais si quelqu'un veux bien mener l’enquête...

dimanche 06 octobre 2013 20:27
6
olivier29

merci

samedi 04 janvier 2014 08:06
Missing
(Breizatao)

Excuse moi si je n' ai pas laissé de message mais tout le monde attendait que je finisse pour partir en voiture !!! Mais tu sais quand on a connu ce beau bateau je ne pouvait pas te laisser tomber, à Paimpol il était connu comme le loup blanc... Kénavo !

samedi 04 janvier 2014 08:26
6
olivier29

pas de soucis. par contre on souhaitais demander a ceux qui ont connu ce bateau si ils ont des photos d'époque ou l'on peux l'apercevoir. ça serait sympa pour alimenter notre site www.sourisgrise.lesite.pro
les premières pages sont en ligne.

dimanche 05 janvier 2014 13:51
Missing
tiama

Bonjour,

C'est un peu un hasard, mais j'ai pu consulter un certain nombre d'anciens numéros de la revue "Glénans".

On ne parle que que la version "1" du cotre des glénans, 7.35m, ni rouf ni cockpit, et un gréément houari, qui ne devait pas être simple à manier (notamment la prise de ris, sans violon, il fallait parait-il envoyer un équipier monter sur la bôme !).

Je me pose une autre question : la version II bis est plus longue (8.18m), gréé en cotre marconi, avec cette fois ci un cockpit et un roof, mais ce modèle a-t'il été utilisé par le CN des Glénans ?

Enfin, le "dogre de croisière", gréé en ketch, a cette même longueur de 8.18 m, avec roof et cockpit : a-t'il la même carène que le cotre II bis ?

Merci d'avance pour vos réponses.

Tiama

samedi 02 août 2014 13:55
Missing
lulumyb

La manip du gréément houari était plutôt sympa sur la version 1, la présence de violon aurait rendu la prise de ris plus confortable, cependant le fait qu'un équipier monte sur la bôme était plutôt un plaisir qu'une nécessité...
La version II bis a été construite à la demande de particuliers. Ceux ci mettaient à disposition du CNG leur cotre lorsqu'ils ne l'utilisaient pas. Une convention qui portait le nom de "système des Quirats" permettait cette mise a disposition.
Enfin le "drogue de croisière" n'a pas la même carène que le cotre II bis, ni même celle du cotre I...il a sa propre carène.
Bon vent.

samedi 02 août 2014 14:18
Missing
tiama

Merci pour la réponse.

samedi 02 août 2014 14:23
Capture01
1
Oliv44

Je ne sais pas trop ou en est ce fil, qui date un peu. Mais j'ai un film (sous forme vidéo) qui date de 1962 et 1963 ou l'on voit tout la flotte de l'Archipel de l'époque (des vauriens à Sereine en passant par baleinières, choses, cotres etc...). On y voit plusieurs cotres évoluer sous voiles, dont Gwin ruz (photo1) et Guiautec (photo 2,3,4,5), je ne sais pas lequel est sur la photo6. Les photos sont tirées du ce film.
Je ne suis pas proprio de ce film, je l'ai téléchargé (je ne sais ou), je ne peut donc pas le mettre en ligne.

samedi 02 août 2014 16:21 *** Message modifié par son auteur ***
Michel
2
mimich38

-mes premières armes furent en Cotre, après avoir fait patron de liaison plusieurs semaines de suite vers 1972
- Le cotre m'a donné véritablement mes premières GROSSES émotions
au large du raz de Sein, faible vent, grapin de bib, godille,brouillard
et même en sortant d'Audierne , en attendant la renverse pour passer Sein, nous avons débordé un caillou en appuyant dessus avec la godille

Souvenirs aussi de navs de nuits par brise nocturne ou le périmètre était beaucoup plus grand
Souvenir de taper sur un banc de sable vagabond dans le Golfe à marée descendante, et être très heureux de ne pas voir le cockpit ne pas se remplir à la montante 4 heures plus tard ('ya pas de cockpit!!)

Souvenir d'une sortie de Lesconil par vent d'est, sous le regard amusé des vieux pécheurs qui voyait bien que ça passait pas sous trinquette seule....
(même avec le pic qui rasait la jetée au virement...)
Alors, on a enfreint la règle "bout dehors rentré dans les ports " et avons réussi à sortir avec foc-Trinquette

On naviguait énormément, avec au moins deux navs nocturnes (sans les feux car les piles coûtaient chères....), et souvent des stages de 15 jours permettant d'aller en mer d'Iroise et dans le Morbihan, au départ de Concarneau

J'ai pas de photos
Mais j'ai un Chose sortant de Concarneau

mercredi 21 septembre 2016 13:32
Missing
Al Ghisi

Bonjour . je rentre de croisiére et je peux vous envoyer toutes les
photos de côtres que je posséde. Elles datent toutes d'une période qui va de Juin 1964 à Juillet 1968; je n'ai navigué sur côtre comme chef de bord en 1966 aprè le monitorat obtenu à Pâques avec J.L.
Goldschmid. J'avais " redoublé" PENFRET en 1965 !
Voici mon e.mail : jjalghisi@hotmail.com

mercredi 12 octobre 2016 11:42
4874a4ec-c3d0-47e3-81ac-d926821a22e7
Mestral 33 (First Class 12)

Super initiative !

Souvenirs émus de navigation sur Souris grise, les dogre des glénans, les Folavoahls.. Déjà à l'époque (83-85) on était assez circonspects qnad à l'idée de passer le cap horn finistérien (Sein) sur un bateau aussi rudimentaire (avec le réchaud à kerdane qui pendouillait sous le pont..).. avec ses toutes petites voiles d'avant et sa "grande" GV, le Cotre était idéal pour apprendre la combinaison Manoeuvre/réglages de voiles... Le cotre était sans conteste le bateau le plus attachant de l'archipel

lundi 10 octobre 2016 14:04
6
olivier29

Bonjour,
On peu nous suive sur www.sourisgrise.lesite.pro
Malgrès que nous n'ayont pas alimenté beaucoup le site depuis plusieurs mois. Les travaux reprennent petit a petit.
N'hésitez pas a nous soutenir, ça fait toujours plaisir de connaitre des anciens équipiers de ce bateau. Si vous avez des annecdotes ou des souvenirs a partager, ce sera un plaisir de les découvrir.
Si vous êtes dans le finistère sud, une visite au chantier est bien sur possible.

lundi 10 octobre 2016 19:34
Avatar
okilebo

J'ai trouvé un jour sur le net le premier film des Glenans. 1965.....
Il doit trainer sur un hd par là. Si sa intéressé quelqu'un me faire signe par mp.
J'essaierai de faire suivre par mail mais seulement à mon retour en France en novembre.

mercredi 12 octobre 2016 07:30 *** Message modifié par son auteur ***
Img205
Yann

Bonjour,
Pour ceux que ça interesse, il y en a un a vendre .
https://www.leboncoin.fr/nautisme/1034763274.htm?ca=6_s
Yann

dimanche 16 octobre 2016 21:36
6
olivier29

C'est un cotre type 2 sans bout dehors et avec roof.

dimanche 16 octobre 2016 21:49
Missing
ernestpt

Demi coque : si quelqu'un avait les plans, ça permettrait d'en faire une 1/2 coque ...

lundi 17 octobre 2016 10:43
Missing
Nob17

Bonjour,
Mon "Dogre des Isles" à restaurer/reconstruire est à vendre sur le bon coin pour le prix d'une petite annexe :
https://www.leboncoin.fr/nautisme/1037396448.htm

pour ernestpt :
Même si ce n'est pas vraiment un plan, je joint les relevés de coupes que j'avais fait de sa coque, en pdf, ainsi qu'une vue de coté grossièrement détourée dans photoshop, en psd.
Sinon, pour avoir été en contact avec Florence Herbulot, je sais qu'elle disposait des plans, elle est décédée en 2013

samedi 22 octobre 2016 08:27
Avatarh_o
dimanche 23 octobre 2016 17:46
6
olivier29

Merci, c'est moi...lol . Très sympa de nous suivre. Cet hivers on mettra des nouvelles photos sur le site www.sourisgrise.lesite.pro

dimanche 23 octobre 2016 18:17
6
olivier29

Heuuuuuu. Le lien fonctionne pas, donc faut saisir l'adresse pour accéder au site

dimanche 23 octobre 2016 18:19
Missing
WestyV

Je me permets de relancer le sujet.

Je travaille actuellement sur un roman dans lequel deux des personnages construisent leur propre navire. Dans un souci de réalisme, je cherche un maximum d'informations sur certains modèles dont j'aimerais ce bateau inspiré. Et tout ce que je lis (le peu) sur le cotre des Glénans m'intrigue au plus haut point.

Est-ce que certains pourraient répondre à quelques questions ?
1) Combien de personnes au minimum faut-il à bord sur un cotre des glénans pour manœuvrer (en cabotage comme en s'éloignant un peu de la côte) ?
2) Peut-on envisager de "moderniser" l'un de ces cotres (peut être rendre la coque moins lourde, diminuer le tirant d'eau, installer un WC marin) dans le but de garder l'aspect un peu traditionnel tout en se lançant avec dans une navigation "plus risquée" (croisière en haute mer, transatlantique, etc) ?

J'ai vu que certains avaient récupéré certains des cotres et les remettent en état : vous avez des sites internet par exemple où on peut suivre l'avancée des travaux, où vous détaillez comment vous vous y prenez, etc ?

Quelqu'un connaît-il un peu mieux le type II de ces cotres ? Des photos existent-elles, etc ?

mercredi 14 novembre 2018 19:32
Capture01
Oliv44

rigolo comme démarche ...

quelques réponses :
1- tout dépend de l'expérience maritime de ton personnage. S'il est bon marin, il peut le faire tout seul sans aucun problème.
2- la coque moins lourdes, non. C'est du bois plein, d'arbre, épais, du chêne, aucune chance. Sauf à s'en servir de moule pour en tirer un bateau en fibre de verre ... un certain Tabarly l'avait fait quand il n'avait pas d'argent ...
diminuer le tirant d'eau non plus. C'est une "quille longue" soit un bloc de bois de XX m de long et vraiment vraiment massif.
Le WC marin ça oui, c'est tout à fait possible. Il suffit de faire deux trous dans la coque, d'y passer deux tubes vissés pour assurer l'étanchéité. L'un sert à aspirer l'eau de mer (la chasse d'eau) et l'autre à évacuer les effluents avec cette même eau de mer.

Ce ne sont pas des bateaux très répandus ... pas de site à ma connaissance.

Par contre, la construction de ce type de navire ... cela se ressemble vraiment de l'un à l'autre. C'est un métier particulier : charpentier de marine (très manuel, mais très noble).
Tu pourras t'inspirer sur ces deux sites, sachant que les gestes et les techniques sont les mêmes d'un type de bateau à un autre (gabare, sinagot, coquiller, cotre pilote, etc, etc...
http://www.lesateliersdelenfer.fr/
http://www.chantierduguip.com/
http://www.chantier-naval-bernard.com/

je t'ai mis les trois là mais il y en a plein d'autres ...

mercredi 14 novembre 2018 20:18 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
WestyV

Merci de cette réponse rapide !
Je craignais cette réponse pour la coque et le tirant d'eau.

Au cas où, je demande :

Est-ce que vous auriez des noms de voiliers (modèles) à me conseiller qui seraient :
- soit des vieux gréements, soit hérités d'une esthétique vieux gréements
- des bateaux manœuvrables à deux
-des bateaux qui auraient pu être "pensés" dans les années mi 1960-Fin70.
-potentiellement habitables pour des séjours en haute mer
-plutôt croisière que course
-sans avoir un trop grand tirant d'eau

Si jamais je demande ça au mauvais endroit, est-ce qu'un modérateur aurait l'amabilité de me réorienter ? :)

mercredi 14 novembre 2018 20:18
Missing
lulumyb

Bonjour,
Si vous consultez:http//lesamisderocharchaor.oover-blog.com vous allez retrouver les étapes de la rénovation du BRUNEC, cotre des Glénans rénové de 2008 à 2014 et qui navigue sur le secteur du Croisic... bateau qui a été équipé d'un moteur et d'un WC...(mais la mise en place n'est pas tout à fait aussi simple dans la pratique que dans la théorie de notre ami Oliv44...).
Le BRUNEC est habitable, 5 couchettes, une cuisine équipée d'un réchaud à pétrole, la vie étant essentiellement sur le pont...
Avec ce croiseur, les stagiaires des GLENANS, partaient pour 15 jours entre OUESSANT et LA ROCHELLE... j'ai moi même navigué 15 jours à bord entre LE CROISIC et BREST.
L'équipage minimum est de 3, c'est une navigation à l'ancienne, sans winch...tout se fait à la force des bras, la sécurité étant une priorité incoutournable, le bateau est toutefois équipé des appareils modernes de navigation, mais notre "Patron Adoré" navigue avec cartes, compas,règle Cras.
Vous pouvez également consulter le site du KURUN, célébre bateau de Jacques Yves LE TOUMELIN qui a fait le tour du monde avec le KURUN en 1949.

mercredi 14 novembre 2018 20:45
Capture01
Oliv44

Oui, plein. Des voiliers classiques, en bois. Des chassiron (Francais), des sangermani (Italiens), des plans anglais, hollandais ... le choix est pléthorique ... mais il se dégage tout de même deux catégories : les voiliers de travail (le cotre des Glénans en est un descendant) et les yachts ....

https://www.google.fr/search?q=voilier+bois+classique&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ved=2ahUKEwiKg5Pr0tTeAhWJ_qQKHbEkCKwQsAR6BAgGEAE&biw=1344&bih=724

Pour une habitabilité en mer, les yachts étaient prévus pour cela, les voiliers de travail étaient ... originellement rustiques (mais vraiment rustiques, les cales étant destinées aux marchandises, poissons, sable, charbon, etc...
Dans ce genre de bateau, dans les années 60, pas de WC. Ils se sont généralisés à la plaisance plastique dans les années 80.
Sur les yachts par contre ... tout confort. Mais c'était reservé aux (très) riches...

Quant à l'histoire du tirant d'eau ... je pense que vous prenez le problème à l'envers. Tout d'abords, excusez moi, j'ai utilisé le terme marin de "quille longue", mais sa longueur est dans le plan longitudinal, justement peu profonde (1m, 1m50 pour un voilier de 9/10 m (ce qui est très très grand pour l'époque).
Je pense que vous devriez d'abord définir sa taille (longueur) et le tirant d'eau dont vous avez besoin pour votre roman.

D'ailleurs pourquoi un faible tiran d'eau? doit-il aller s'échouer au fond d'une baie? s'y cacher à l'ancre? (sans déflorer votre histoire s'endends)

mercredi 14 novembre 2018 20:59 *** Message modifié par son auteur ***
3dauphinsmini3
CLK

Vous pourriez vous intéresser au "SeaBird" plan célèbre en son temps et entouré d'histoires. Par exemple celle écrite par un illustre prédécesseur romancier Jacques Perret qui écrivit "Rôle de plaisance" dont le support est le "Matam", un Seabird.
http://clinkemaillie.free.fr/Regards/SeaBird/Intro.htm
http://www.jacques-perret.com/

mercredi 14 novembre 2018 23:46
Capture01
Oliv44

.

mercredi 14 novembre 2018 20:17 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
(oceanix)

Voir Humphrey Barton et son Vertue XXV qui ont traversé l ' atlantique sur un bateau en bois de 7,50 m

vendredi 16 novembre 2018 08:05
Missing
WestyV

Merci à tous pour vos réponses, je vais affiner mes recherches avec tous les sites et noms que vous me citez :) J'aime bien l'idée de bateaux pas français aussi, à creuser...

Pour vous répondre Oliv44, je voulais un tirant d'eau qui permette de remonter des cours d'eau de modeste importance (même si pour être précis, les personnages en question auraient surtout besoin de naviguer "aisément" sur l'Odet et ses différentes anses). Je peux bien sûr, imaginer qu'ils aient recours à une annexe pour certaines zones plutôt qu'à leur voilier. Mais comme je voulais un voilier qui puisse s'aventurer en haute mer, je ne me suis pas facilité la tâche.

Pour ce qui est des aménagements "de plaisance", j'étais parti de l'idée que lors de sa construction, le navire serait rudimentaire (seulement une table et deux couchettes avec coins réchaut et table à cartes), et qu'il aurait été plusieurs fois travaillé par la suite pour s'adapter aux nouvelles ambitions de ses propriétaires (du coup les WC marins par exemple, n'arriveraient que vers la fin des 80's voire mi 90's dans mon récit).

Pour la longueur, j'aimerais que ce soit un navire pas trop grand, j'étais parti sur quelque chose entre 8 et 10m. Sachant que c'est un voilier pensé pour deux passagers-marins.

D'un point de vue budget, c'est ce qui me bloquait avec les yachts. Vu le contexte et l'expérience limitée des deux personnages au début de leur projet de bateau, je voulais quelque chose de "rustique". Je pensais au cotre des glénans surtout parce que géographiquement, ils auraient été capables d'en croiser voire de participer à des stages dessus. Mais je comprends bien que je suis à côté avec ce navire au vu de ce que je veux faire de ce navire.

jeudi 15 novembre 2018 23:00
Capture01
Oliv44

Non vous n'êtes absolument pas à coté ... un cotre des Glénans fait ce qu'il veut à la fois en haute mer et dans les rias et autres abers tels que l'Odet ... aucun soucis pour le tirant d'eau ...
Quand à la taille/budget, vous êtes parfaitement dans le context (type d'amenagements rustiques, pour un bateau issu du monde de la voile de travail, adapté par ses propriétaires pour plus de confort au fur et à mesure de leur utilisation .... tout cela me parait très sensé. Effectivement, oubliez le coté "yacht en bois des années 60", il ne cadre pas avec votre personnage.

Le seul point "compliqué" dans votre sénario, c'est qu'il l'ait construit de ses mains. Loin d'être insurmontable (beaucoup l'ont fait) mais vous y dédiez de nombreuses années et cela ne s'improvise pas ce qui sous entend qu'il a reçu une certaine formation dans le domaine ... mais là encore ... avec un roman, le récit peut s'adapter ...

Votre histoire me fait penser à l'un des plus grand marin de notre Histoire, Bernard Moitessier. Il a construit de ses mains deux navires en bois, rustiques (mais vraiment, c'était son credo), dans des conditions difficiles, a peu près dans les années qui vous intéressent. Vous pouvez lire "Tamata et l'alliance" qui est son autobiographie. Instructiif (quoi que toute la première partie concernant son enfance en Indochine vous concernera moins)

Vous pouvez déjà vous faire une idée du bonhomme ici :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Bernard_Moitessier

jeudi 15 novembre 2018 23:16
Canard-enchainepaint
iff

Construire un Cotre, effectivement il faut être charpentier !
Plus à la portée de Monsieur tout le monde le Grondin de Sergent et Herbulot.
Au cinéma "Le drapeau noir flotte sur la marmite"

(ciao Oliv !)

vendredi 16 novembre 2018 07:52
5653
samedi 17 novembre 2018 11:25 *** Message modifié par son auteur ***

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums