Tous les forums > HEO Clubs > Présence d eau dans la double coque Etap 28i
Image
Jeremyv

Présence d eau dans la double coque Etap 28i

Hello,
lors de mon dernier carénage en avril 2017, je me suis aperçu qu’il y avait un léger suintement au niveau des boulons de quille. J ai alors percé la coque de l intérieur et là surprise... de l eau!
J ai aspiré puis asséché avec du papier essuie-tout, en mai, le bateau a regagné la mer, j ai surveiller jusqu’à aujourd’hui. En étant au port de Toulon j ai pu bénéficier des chaleurs et du mistral pour assécher l intérieur.
Les sopalins sont restés secs jusqu’à l hiver et là ils redeviennent humides de temps en temps. J’en déduis que l eau provient de la condensation...
Aujourd’hui, je ne sais pas quoi faire reboucher ou pas? Les laisser permet une aération mais problème en cas de voie d eau ou renversement d eau accidentelle, celle-ci s’introduirait dans le double coque...
Je suis preneur de toutes vos remarques

Bon vent et bonne mer!
Jérémyv.

dimanche 14 janvier 2018 15:30

Liste des contributions

Eclipse_starboard_side_2018
PaulK

Tu crois que c'est la condensation. Il fauIdrait peut-etre gouter pour en etre sur. Avec les trous, l'etanchete de la double-coque est mis en question, non? Qu'est-ce que le constructeur suggere?

dimanche 14 janvier 2018 19:50 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
FredericL

Il faut reboucher proprement (donc démonter la plaque) et éventuellement monter (avec du sika) un bouchon de nable étanche (avec un joint) pour pouvoir vérifier de temps en temps et vider si nécessaire.

dimanche 14 janvier 2018 19:59
Image
Jeremyv

Merci, ça m'a l'air pas mal, je vais essayer de trouver un endroit adapté pour installer une petite nable de manière à pouvoir contrôler.

dimanche 14 janvier 2018 21:22
Missing
chaptit

Sur les Etap ,il arrive souvent que les embases de chandeliers ne soient plus étanches .La pluie arrive alors às'infiltrer ,et passe entre le contremoulage et la coque et se retrouve au point le plus bas a la quille
regarde de coté la ,on sait jamais

dimanche 14 janvier 2018 20:04
Image
Jeremyv

Merci pour l info, il y a deux mois j'ai démonté deux embases de chandelier pour changer les nables de pont (gasoil et eau) c était un enfer, les vis sont,avec le temps, soudées à l'embase en aluminium.
Si quelqu'un a une méthode je suis preneur, car idéalement pour vérifier l intensité il faudrait toutes les démonter...

dimanche 14 janvier 2018 21:21
Compress%c3%a9e
corto2b

Pieds de chandelier mais voir aussi du coté du tuyau d'échappement...
s'il est percé entre la cabine AR et la jupe, la fumée s'échapperait par les boites dorades mais l'eau resterait dans le bateau...

dimanche 14 janvier 2018 20:10
Image
Jeremyv

J y avais pensé, mais de ce côté tout est neuf et j ai vérifié bien étanche. En parlant de boîte dorade les miennes sont usées par le temps et je ne trouve pas de quoi les remplacer. Ce qui se fait est trop grand ( chez vetus par exemple) une idée ?

dimanche 14 janvier 2018 21:27
Image
Jeremyv

Il m'arrive, lorsque les conditions sont réunies,au petit matin d'hiver par exemple, de passer la main sur la plaque de métal entre les boulons de quille, et bien c est glacé et trempé par la condensation.
Quant au constructeur, malheureusement il n'existe plus...

dimanche 14 janvier 2018 21:13
Compress%c3%a9e
corto2b

si, il existe : http://www.etapyachting.com/
Tel: + 32 9 348 48 46

dimanche 14 janvier 2018 21:28
Compress%c3%a9e
corto2b

et si tu veux des pièces : http://www.bubel.de/

dimanche 14 janvier 2018 21:29
Image
Jeremyv

Ils parlent français ou alors il faut tout rédiger en allemand, t as déjà commandé chez eux?

dimanche 14 janvier 2018 22:14
Compress%c3%a9e
corto2b

oui ils parlent (un peu) français et très bien l'anglais
oui j'ai déjà commandé chez eux. +++

jeudi 18 janvier 2018 18:48
Missing
FredericL

Un truc comme ça doit pouvoir se monter sur la partie que tu as découpée et que tu vas reconstruire.
https://www.paris-voile.com/bouchons-de-nable/469-bouchon-de-nable-a-vis.html
Pour vider, une grosse seringue avec un bout de tuyau souple.

dimanche 14 janvier 2018 22:25
Image
Jeremyv

Merci pour l info,

lundi 15 janvier 2018 10:32
Missing
chaptit

malheureusement ,il n'y a guère de méthode pour dévisser les boulons des embases .
le seul "truc que tu peux faire c'est enlever le chandelier et mettre un produit pour dégripper par dessus.
Lorsque l'on peux la passer ,une clé a choc pneumatique doit en avoir la raison .Attention ces outils sont puissants et peuvent casser les boulons.
je crois me souvenir que le filetage du boulon de fixation traverse ,c'est d'ailleurs de la que viens le PB du démontage .L'eau s'infiltre et entre le boulon en inox et l'alu qui n'est pas traité dans le filetage du fait du taraudage .
Il se produit de l'oxydation qui bloque le boulon ,voire jusqu'a éclater l'embase très courant sur les étap de première génération .
Les joints peuvent êtres refait dans du caoutchouc (style chambre a air)

lundi 15 janvier 2018 09:29
Image
Jeremyv

Merci pour le tuyau

lundi 15 janvier 2018 10:34
Image
Jeremyv

Rebonjour,
Je suis allé faire un tour dans mon canot ce soir afin de réfléchir à l'installation d'une nable. J'ai une nouvelle fois besoin de vos conseils pour éviter les bêtises. Est-il envisageable de percer un trou de diamètre 22mm au niveau du cercle rouge de la photo?
Merci

mercredi 17 janvier 2018 20:51
Missing
chaptit

commence par un trou de 10mm ,tu verras ce q'il y a derrière .Si c'est du vide ,cene sont que de varangues
Ensuite tu pourras faire un trou a la scie cloche ,et poser un nable.
Un trou de nable affaibliras légèrement la varangue ,il faut en être conscient .

mercredi 17 janvier 2018 23:36
Missing
Hériona-team

attention , les etap sont des bateaux insubmersible et ce genre de travaux en cas de souci ces directe la non prise en charge par l assurance car pas conforme et ça l expert va pas jouer avec vous , déjà en cas de pépin ces poubelles . cette zone est une réserve de flottabilité .

mercredi 17 janvier 2018 23:57
Avatar
babou

Si je me souvient bien les propriétaires d'Etap anciens perçaient des trous +- 6 mm au point bas des varangues, ceci afin de permettre à la mousse, qui est entre les deux coques, de se dégorger de l'eau qui à la longue sature le PU.
A vérifier

jeudi 18 janvier 2018 09:00
Image
Pamaro V

Bonjour,
Il y a quelques années j'ai eu un Etap 22 (ancien). J'avais également de l'eau entre les coques. Ca venait de la liaison coque/pont.

jeudi 18 janvier 2018 11:17
Image
Jeremyv

Bonjour, intéressant comme expérience, comment vous en êtes vous rendu compte?
Vous avez percé des trous?

jeudi 18 janvier 2018 13:22
Image
Pamaro V

En fait, par temps fort lorsque le bateau gîtait un peu trop et que la liaison coque/pont touchait l'eau, je voyais l'eau ruisseler le long de la paroi.

jeudi 18 janvier 2018 13:37
P1040855
ellargo

Sur les Etap, la mousse qui permet l'insubmersibilité est répartie de façon très étudiée entre les coques. On en trouve dans le triangle avant (sous la couchette), dans la cabine arrière (sous la couchette), et bien sur sur toute la longueur du bateau, depuis la liaison pont coque et jusqu'aux niveaux horizontaux des varangues. (Environ 1 mètre cube par tonne de déplacement). Dans le fond du bateau, pas de mousse (voir dessin répartition sur un Etap 24), mais uniquement un sandwich polyester, avec les varangues. Particularité Etap, ces dernières ne sont pas percées pour alimenter un puisard de fond de coque comme cela se fait en général . En cas d'inondation du bateau, un tuyau souple disposé sous le plancher devant les marches de descente, branché sur la vanne trois voies de la pompe de cale, permets de vidanger l'eau sous les planchers, présente entre les varangues. Comme le souligne @Pamaro V, l'eau qui pouvait s'infiltrer par la liaison pont coque ruisselait le long de la paroi, donc, pas dans la mousse. Lorsque l'on regarde la coupe transversale au niveau de liaison pont coque, (coupe liaison pont coque Etap), l'on constate qu'il est impossible que de l'eau s'infiltre dans la double coque à ce niveau ! En effet, les deux coques inférieures sont stratifiées l'une à l'autre en dessous du "rebord" d'appui du pont. D'autre part, les chandeliers ne sont pas placés à la liaison pont/coque, mais sur le pont supérieur. Pour répondre à @Jeremyv, il faudrait vérifier l'étanchéité des passes coque du loch et du sondeur.

jeudi 18 janvier 2018 17:43
Image
Jeremyv

Merci pour la précision des informations, mais aujourd’hui il n’y a pratiquement plus d eau, l ancien propriétaire m avait informé qu’il avait eu une voie d’eau à cause des toilettes, je suppose qu’il s’agit des restes. En aujourd’hui afin de poursuivre mon enquête je souhaite reboucher ces trous avec du mastic fibré+gelcoat puis mettre en place un système de contrôle amovible genre nable comme certains me l’ont conseillé. Mais où et comment...

jeudi 18 janvier 2018 18:17
Compress%c3%a9e
corto2b

Si ça peut t'aider...

jeudi 18 janvier 2018 18:44
Compress%c3%a9e
corto2b

Les problèmes d'eau dans la mousse concernaient les etap 28 1èere génération pas les 28i.
Ta découpe dans la varangue me fait peur !

C'est un élément structurel et, en la découpant, je pense que tu l'as vraiment affaiblie à un endroit où beaucoup de force sont en jeu ...
Tu vas devoir réaliser une stratification de qualité si tu ne veux pas avoir de mauvaise surprise. je te conseil d'aller te renseigner chez un pro de la strat ...

jeudi 18 janvier 2018 18:54
Image
Jeremyv

Tu parles de quoi de ce que je projette de faire sur la photo avec le cercle rouge? Ou de ce que j ai déjà percé?

jeudi 18 janvier 2018 20:18
Image
Jeremyv

Tu parles de quoi de ce que je projette de faire sur la photo avec le cercle rouge? Ou de ce que j ai déjà percé?

jeudi 18 janvier 2018 20:18
Compress%c3%a9e
corto2b

de ce que tu as déjà malheureusement percé

jeudi 18 janvier 2018 20:31
Image
Jeremyv

La partie structurelle n est pas la partie inférieur la plus épaisse? Car ce que j ai découpé fait à peine 4mm
J ai fait mon intervention en mars 2017, j ai pas mal navigué cette été et rien a bougé
On peut voir sur la dernière photo j ai rebouché généreusement avec du mastic fibré. Ça ne suffit pas?
Mince, il va falloir que je cherche un stratifieur...

jeudi 18 janvier 2018 20:50
Compress%c3%a9e
corto2b

je pense en effet que tu devrais prendre l'avis d'un pro !
ce que tu as découpé est un élément structurel sinon ils auraient mis la plaque en dessous... enfin c'est ce que je pense.

jeudi 18 janvier 2018 21:17
Missing
Marin marrant

Oui d'abord il faut touver d'où vient l'eau, si vous voyez suinter le long des boulons de quille, il faut les démonter nettoyer (brosse + acétone) puis les enduire de Loctite 5910 ou éventuellement 5940. Personnellement je ne vous conseille pas de reboucher, mais de mettre une trappe, ou nable en tous les cas une embase prise dans le polyester avec un bouchon étanche que vous ouvrez l'hiver ou pour faire des vérifications....

samedi 03 février 2018 10:54
P3270077
pht

Bonjour, en son temps, j'ai eu une infiltration d'eau en provenance du tuyau d’échappement, avec le temps celui-ci était devenu poreux et au dessus de 2000 t/m la pression envoyait un peu d'eau dans le coqueron arrière et celle-ci s'infiltrait ensuite et en dessous du moteur et dans la mousse aux alentours. J'ai donc percé un petit trou de 8mm en dessous du support du wc et après quelque mois plus aucun suintement.(après voir remplacé le tuyau d'échappement évidemment). Je n'ai jamais imaginer de percer un trou dans les varangues pour voir s'il y a de l'eau..

mercredi 14 février 2018 17:10
Fritz_ze_cat
fritz the cat

le trou dans la varangue n'affaiblira pas celle-ci surtout s'il y a un nable dedans il prendra les efforts de compressions s'il y en à .
pour les contre plaques en inox qui condensent en hiver il faut les isoler par dessus en collant du liège par exemple ,le point de rosé se produira à l'intérieur et il n'y aura plus d'eau .
entre nous le PQ ne se déchire jamais ou il y a les pointillés ..
alain

mercredi 14 février 2018 18:37
Image
Jeremyv

Bonjour, merci pour les infos! En effet j ai contacté un expert qui m’a conseillé de procéder par étapes.
Je vais effectivement changer tous les passe-coque dans un mois au prochain carénage. Installer 2 nables dans les varangues pour contrôler et aérer la double coque. Et on verra bien...

mercredi 14 février 2018 19:28
Missing
christophek

autrement
moi je serais partisant d injecter de la mousse epoxy de chez sicomin
partout ou tu as la mousse entre les deux coques qui est plus la
de la pb 250 fait l affaire
mais a faire l ete quand tout est bien sec
et partout ou tu vois des probleme d etancheite
ca s expanse comme de la mousse a raser
c est facile a utiliser !!
c est etanche !!
ca stope les infiltration et tout les problemes meme sous les chandleir sans demonter
ca ne pousse pas comme de la mousse polyurethane
ca comble les trous et etanchefie
en partiquand avec ce produit partour ou tu as de probleme
ca redrat l ensemble etanche et en plus c est structurelle
ultra dur et ca viellit meme dans l eau
le produit miracle
sauf le prix qui n est pas donne
mais c est de l epoxy !!!!!!!!!!!!!!!!
donc tres tres costaud et indestructible !!!!

mercredi 14 février 2018 19:44
Missing
ftamburrano

Très bonne idée. En fait, il y a souvent des penetrations d'eau, comme vous dites, partout où il y a quelque chose (mains-courantes, les chandeliers, bittes, blocks, les passe-fils !!) qui passe à travers.
Il faut faire un gros travail préventif de l'intérieur là où il y a accessibilité. Quand il n'y a pas d'accessibilité de l'intérieur, il faut adopter d'autres systèmes d'étanchieté aux points de contact supérieurs.

mercredi 02 janvier 2019 01:49
Missing
1
ftamburrano

Bonsoir,
j'étais l'importateur des bateaux ETAP en Italie. Je ne suis plus un professionel (78 ans). Je possède un ETAP 28i (pas en vente) que je considère un des bateaux mieux reussi d'ETAP. Sur le mien j'ai fait 200+ changements et innovations, et je pense que le bateau est maintenant parfait pour aller n'importe où dans la Mediterranée. C'est évident qu'il n'y a pas meilleur radeau de survie qu'un bateau insubmersible, à l'exception du danger de feu. Donc sur mon bateau il n'y a pas de dangers de feu, notamment pas de GAS, e pas de fumeurs admis. Fusibles seulement tpe rapide, cables électr. seulement bien dimensionés qui ne peuvent pas s'échauffer, toutes les lumières et fanaux convertis à LED, batteries (au gel) qui ne peuvent pas produire de l'hydrogène explosif, controle péridique de la tresse entre mat et quille pour conduire l'electricité des éclairs à la mer, double sauve-vie sur le circuit du 220V, relais de très bonne qualité sur le moteur du barbotin, Meme pas de lumières a CMPG-GAS. Pour cuisiner un Dometic-ORIGO deux feux à l'hetanole, que je recharge seulement au port. Ce type d'appareil est sur contre le danger de feu. Je suis sous le drapeu FR, qui me permet de naviguer sous la vieille cat. 2 française, grace au certificat d'insubmersibilité du 28i, sans radeau de survie, inutile et absurde*.

Je connais le problème que vous décrivez, que j'ai eu moi-meme.
A n'importe qui peut arriver - un jour- un probleme d'eau qui entre dans le bateau et le remplir partiellment, dans mon cas jusqu'au plancher. L'eau penètre ainsi dans les espaces libres parmi les deux coques, et monte encore plus en hauteur par capillarité. Pour la faire sortir il faut faire des trous de 8-10 mm de diamètre, à p.p. horizontaux dans plusieurs endroits (une dizaine) - les plus bas possible - en travaillant avec une rallonge flexible sur le mandrin de la perceuse. Notez que j'ai écrit horizontaux: ne pas percer la coque en créant une voie d'eau!
Attention! Il faudra des mois avant de tout sortir (des gouttes à la fois, de couleur parfois fonçé, et denses). Les trous sont à laisser -ouverts- pendant le reste de la vie du bateau. Mais (et là je suis d'accord avec vous) la cause de la penétration peut aussi etre la condensation qui peut arriver à certains endroits de la cocque quand le polyuréthane arrive a se détacher un peu de la peau intérieure de la coque extérieure. On a alors une couche d'air très mince à contact avec la peau int. de la coque ext. Elle se réfroidit en hiver étant pratiquement à la température extérieure, l'eau condense, et le processus continue 24h/24. L'eau produite pourra sortir par les trous percés, à fur et à mesure qu'elle se forme. Il faudra l'adsorber et sortir de temps en temps, si on s'avère de la présence de ce problème, Les trous doivent rester comme témoins, à visiter/controler de temps en temps. Le service tecnique d'ETAP me conseillait cette pratique, comme d'autres, jamais officialisées.
Notez que le trous doivent avoir un dia. max de 10 mm, raz-au-sol si ainsi on peut dire, et les laisser! Mais alors il ne faut pas faire tomber de l'eau, et il faut avoir bon soin de fermer les oublots avant la pluie (ou - pire- les embruns ou les vagues!). Car il existe la capillarité, et l'eau monte ...
Je vous souhaite des merveilleuses navigations dans toute la Grand Bleue ! Le bateau est formidable pour des nombreuses raisons: il a un seul vrai défaut: la position du réservoir d'eau qui empéche de nettoyer le transducteur de vitesse. Mais là aussi il y a une facile solution.
Francesco Alberto Tamburrano

mercredi 02 janvier 2019 00:46
Missing
3
ftamburrano

Radeau de survie, inutile et absurde*.
Comme j'ai écrit dans mon précedent message du 2 Janv., le radeau de survie sur un ETAP est inutile, comme la LOI Française (encore valide pour les vieux models d'ETAP) permet aux bateaux qui disposent d'un certificat d'insubmersibilité. Le modèle 28i est un de ceux qui disposaient de ce certificat - encore valide en France meme après la sortie des règles Européennes, valides en toute Europe et qui ont rendu NON valides les règles Francçaises pour les nouveaux bateaux avec certification CE, constituent un NETTE REGRESSION par rapport aux précedents reglements FR, qui étaient un model du genre.
Les livres et docs du SHOM, par example, qu'on devait garder à bord, sont un important aide non seulement à la securité en mer, mais aussi contribuent énormement à la culture génerale du marin de plaisance, pas seulement Français. Je naviguais le siècle dernier sans GPS bien sur, qui n'existait pas, mais je pense que la situation était bien meilleure que maintenant, avec beaucoup de plaisanciers de la dimanche, et avec des bateaux qui parfois perdent la quille et ont, presque tous les nouveaux, des moteurs absolument inadaptés pour l'usage en mer. Pensez a ces moteurs avec cartes électroniques non réparables, surement pas en navigation, qui peuvent vous abandonner dans n'emporte quel moment quand vous naviguez. Il suffit qu'un éclair se discharge en mer à quelques dizaines de metres de votre bateau, pour que la majorité des apparats électroniques de bord aillent en panne, y-compris, bien sur, les cartes-mères qui règlent le "timing" et injection de vos diesels à injection. Régardez les nouvelles règles EUropéennes au sujet (justement) des moteurs pour plaisance, et vous voyez que c'est toute une folie, des régles écrites par les lobbies des constructeurs au dépit de notre securité. En pratique, on n'a plus des moteurs "marins", mais das adaptations des moteurs des voitures. J'étais du métier, et je peux démontrer de quoi je parle. Le moteur marin doit etre le plus simple possible, j'oserai dire "primitif", qu'on puisse le réparer en mer si nécéssaire.
Il serait bien de retourner aux vieux reglements Français, qui étaient les meilleurs en Europe, voir au monde, ou proposer à l'Europe de changer les siens et les adopter, contre les profits des lobbies.
Bonne Année!
Francesco Alberto Tamburrano

mercredi 02 janvier 2019 01:27
Compress%c3%a9e
corto2b

Bonjour Francesco
Peux tu mettre quelque photos de ton etap28i ici ?
quelles modifications/améliorations as tu réalisé ?
Pace e salute

mercredi 02 janvier 2019 08:25
Missing
ftamburrano

Voilà|
Ci-joint un fichier Excel avec la liste (en Italien, mais je suis sur pas difficile à interpreter ...). J'ai mis en évidence en jaune les plus importantes modif, ajout.s, changements, etc.

Je veux rappeler qu'Etap avait "pas bien" dessiné deux choses:

1) reservoir d'eau qui empeche d'atteindre le transducteur vitesse; je suggère un transducteur à ultrasons, "item" couteaux mais important: le N° 198, qui satisfait à différentes exigeances: la difficulté de nettoyer un "normal" transducteur à helice sous le réservoir d'eau, très utile pour réveler des courants marines autrement presque invisibles (le GPS me donne la vitesse sur le fond, le transducteur à ultrasons me donne la vitesse par rapport à la surface-eau, la différence vectorielle me donne le courant.

2) quelques-uns de mes clients m'on demandé conseil en conséquence d'une entrée d'eau difficile à detecter. J'observai qu'elle était liée à la marche du moteur, avec débit presque proportionel aux RPM's (TpM). Cause: Etap avait mal défini la hauteur de la jaumière (losca, rudder-trunk, limera..), trop courte. Il arrivat que le jet d'eau de l'helice, horizontal, en heurtant le bord d'attaque vertical du safran, fait une courbe de 90° en toute direction (360°). Des filets liquides "embrassent" le safran et le "lechent" vers l'arrière, d'autres deviennent verticaux vers le bas, d'autres vers le haut Ce derniers trouvent le palier bas (low bearing, cuscinetto inferiore) qui serre l'axe du gouvernail, qui, si logoré par l'usage, n'est pas étanche et laisse passer une lame l'eau vers le sommet de la jaumière. La règle de Bernoulli (z+P/gamma+V2/2g=const) nous dit qu'une partie de l'eau arrivera à une hauteur supérieure au marge superieur de la jaumière, debordera et remplira doucement l'espace arrière bas, d'où se répandra. Le jet est tel qu'il y-a une vitesse critique de l'helice à laquelle l'eau commence à déborder. Si le problème arrive en navigation, il suffit de diminuer les RPM et trouver cette vitesse critique, et on peut continuer le voyage sans souci. La façon plus simple de faire face au problème (avec ne dizaine d'Euros à p,p,) est d'acheter un morceau de tuillot en PVC de dia. int >= dia ext de la chaumière, faire une coupe longitidunale, "embrasser" la chaumière, adapter et coller avec colle pour PVC polyurethan., ainsi rallongeant la chaumière. C'est l'ITEM 102.
Ces deux modif. ont résolus pour toujours, et à l'avance, mes problèmes potentiels, rencontrés par d'autres proprietaires.

Il y aurait beaucoup de commentaires supplémentaires sur d'autres items, (étai suppl. pour tourmentin, barbotin, sièges arrière démontables, bimini, caillebotin, renforcement du plancher, frigo, mais il faudrait écrire un livre: bcp de temps et de papier. Je conseille particulièrement ces deux interventions préventives.

Buon vento!
Francesco Alberto Tamburrano

PS: pour qui n'avait pas Excel, je peux changer le format du fichier et le renvoyer.

mercredi 02 janvier 2019 21:40
Compress%c3%a9e
1
corto2b

Grazie mille Francesco,
Mi piacerebbe di vedere tua barca
sono in corsica, in porto di taverna (porto piu vicino dell'isula di Elba).
Quà ci sono 2 etap 28i (mio e uno da un'italiano di genova) e uno etap 28s, uno etap 38i e qualque etap 22.
Se hai possibilta di venire in corsica, chiamami : 0033 6 22 57 40 39
belcantu@orange.fr
Pace e salute per 2019
a presto ...?

jeudi 03 janvier 2019 08:57
Missing
ftamburrano

Merci de votre message très sympa! Je connais bien la Corse que j'aime beaucoup, et aussi le port de Taverna (je me rappelle le 38i). Chiavari (mon port d'attache) n'est pas loin, mais à présent, entre ma copine et moi, on est dans notre maison près de Milan, a Segrate, et les deux vons des problèmes de santé: elle la anche que devra se faire opérer un jour ou l'autre, et moi j'ai attrappé un "herpes zoster", un virus très mechant et très douleureux. On est bloqué pendant des semaines. , Je serai très heureux de vous faire visiter mon bateaux, je peux déjà vous envoyer de photos, par example les sièges démontables, mais je vous enverrai les détails auxquels vous etes le plus interessé: dites-moi. écrivez-moi quand il vous sera facile de venir à Chiavari B-123. Etes-vous en permanence à Taverna?
Pour votre overture près du plancher, je vous conseille de la réparer et laiisser seulement plusieurs trous-témoins de 10 mm de diamètre, comme indiqué, mais on n'est pas pressé.
Je vous oins quelques photos des sièges: j'ai la série complète de la succession du montage.
A bientot!
Francesco

jeudi 03 janvier 2019 12:08

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums