Tous les forums > HEO Clubs > Plus vivant que les autres dans les mouillages
Missing
Impermanent

Plus vivant que les autres dans les mouillages

Très intéressé par le futur achat d'un Santorin ou d'un Super Maramu, l'avis d'un ancien propriétaire qualifiant son Santorin de "Plus vivant que les autres dans les mouillages" m'a un peu refroidi.
D'autres anciens propriétaires pourraient-ils me donner leurs expériences sur ce point.
Du coup les avis serait pour moi les bienvenus sur les bateaux (monocoques) ou coques à choisir pour éviter les trop gros désagréments de ce comportement au mouillage.
Merci.

vendredi 13 octobre 2017 19:36

Liste des contributions

  • 54 Chalkis mardi 12 décembre 2017 14:52
Missing
LR

Bonjour,
Nous avons fait en 2016 1017 une boucle atlantique sur un Santorin, 11500 milles.
En dehors du fait que nous avons dû parfois quitter des lieux où nous serions restés plus longtemps, nous avons été très satisfaits du choix de ce voilier.
Au mouillage, nous n’avons pas constaté que nous gigotions plus que les autres monocoques. Tous les voiliers roulent, mais on peut éviter ce désagrément en prenant soin de la façon de mouiller, car souvent cela est dû à une houle venant d’une autre direction que le vent: cela s’atténue en prenant le point d’appui du mouillage au vent sur le côté opposé à la houle (un post existe déjà sur ce sujet).
Pour le reste de la navigation, ce fut un grand plaisir, entretien aisé, manœuvres simples, voilier confortable, cockpit central rassurant .
Le tirant d’eau n’a jamais été un handicap, même aux Exumas.
Bref, un très bon voilier de voyage !
Un seul souci : des bactéries dans le gasoil...
De surcroît, nous avons pu le revendre dès notre retour, les « vieux » Amel étant assez prisés.
Même que nous avons eu la larme à l’œil de le voir repartir sans nous...
Cordialement,
Eric

dimanche 10 décembre 2017 11:30
Missing
Impermanent

Merci de votre réponse,
Pourriez-vous préciser si votre Santorin était un ketch ou un sloop.
Salutations.

dimanche 10 décembre 2017 12:41
Wp_20171028_011
1
stervraz

Un mono à deux coques ?...

dimanche 10 décembre 2017 11:38
Missing
Impermanent

Merci à LR pour sa réponse intéressante pour moi.

les autres, pas d'enflammages inutiles!
Effectivement ma formulation n'est pas très claire mais je fais encore la différence entre un monocoque et un multicoques.
Je souhaiterais simplement avoir des avis de propriétaires sur des monocoques plutôt stables au mouillage.
Merci d'avance à ceux qui souhaitent répondre.

dimanche 10 décembre 2017 12:37
Fritz_ze_cat
fritz the cat

es-ce une contrépeterie???
alain

dimanche 10 décembre 2017 11:46
20160804_135825_bis
Mowat

écoutons les pocésseurs de ces fameux Amel ... le problème du roulage au mouillage étant un "vrai" problème dans les zones à fortes concentration de G... C... ZFCGC ! l'été ! tout le monde aura compris ! ormis les catas, les maîtres beau ... la finesse des coques est elle un réel handicap au mouillage ?
qu'en est il d'un indice de stabilité ? le delta sur les petites incidences des courbes de stab est il un critère dans l'acquisition d'un bateau ??

dimanche 10 décembre 2017 15:43
Missing
Impermanent

J'ai eu quelques bateaux et chacun avait un comportement particulier au mouillage.
Pour certains la stabilité est un critère de choix aussi important qu'un autre.
Si vous avez un avis exprimez le simplement et explicitement, il est aussi valable que les autres.
Vous semblez en avoir un, à propos des coques fines ou du maître-bau, qui, vous avez raison au passage, peut-être aussi "beau".

dimanche 10 décembre 2017 16:38
Pilotr_dirigeable
1
Uchafu

Je ne comprends pas plus vivant au mouillage par plus rouleur.
Je dirais que mon canot est plus vivant au mouillage que bien d'autres, car il se déplace davantage que les autres une fois mouillé sur ancre ou sur corps mort.
C'est génant sur corps morts s'ils sont trés serrés car mon canot inquiète les voisins en se rapprochant d'eux puis en s'en écartant. ( je ferle bien mes voiles ( lazzy bag) et il me semble que sa prise au vent est plutôt faible : coque peu haute sur l'eau.)
A l'ancre je ne me colle pas à mes voisins sachant cela.

dimanche 10 décembre 2017 18:46
Missing
LR

@ impermanent: c’est un sloop ; aux US, les voileux nous demandaient souvent où était notre artimon...

dimanche 10 décembre 2017 22:40
Fritz_ze_cat
1
fritz the cat

il faut le tuer pour qu'il ne bouge plus ?????
alain

dimanche 10 décembre 2017 22:47
Pilotr_dirigeable
Uchafu

S'il n'y a pas un souffle d'air, il ne bouge pas!
C'est un voilier qui ne doit pas aimer être à l'arrét, c'est ce qu'un bon captain attend de sa monture, non?

dimanche 10 décembre 2017 23:08
20150629_161711
Rigil

Il y a des solutions : sur mon canot qui a une carène plutôt ronde avec près de 50 % de lest (4.5 tonnes dans sa quille classique ) le mouillage peut être pénible en cas de légère houle et l'effet culbuto dure longtemps après un passage de sillage...Bref, j'ai dû, pour que Mme dorme bien, bricoler un système anti-roulis costaud.
Je deborde un tangon d'un côté avec, à environ 2.5 m du bord, un sac/seau pliant à mauvaises herbes de 85 l lesté et immergé juste sous la surface.
Même dispositif de l'autre côté avec la bôme.
Une fois pliés, ces sacs ne prennent pas de place à bord sous une couchette.
Le résultat est très satisfaisant. ..
Ps : des carènes plates modernes à 2 safrans roulent moins mais sont bruyantes (floc floc sous les voutes plates ou carrées)

dimanche 10 décembre 2017 23:38
Missing
(daddy)

Je me souviens avoir mis une patte d'oie entre mon taquet arrière et mon ancre, pour axer le bateau face à la houle à Porlamar sur Margarita à l'époque

lundi 11 décembre 2017 14:49
Fritz_ze_cat
2
fritz the cat

si on ne veut pas rouler avec un voilier au mouillage
il faut aller s'allonger sous un pommier ..
un dicton dit :
bon rouleur bon marcheur .
je suis toujours étonné par ce genre de réflexion ..
alain

lundi 11 décembre 2017 19:15
Soiree-peace-and-love-xl
M@telot Phi

Pour revenir à la question initiale, il est déjà surprenant de voir un propriétaire d’un Amel ’’avouer’’ les défauts de son bateau, on ne peut que féliciter son objectivité.
J’ai eu plusieurs fois l’occasion d'observer des Maramu et Super Maramu au mouillage en constatant qu’ils avaient une tendance à rouler bien supérieure aux autres voiliers au même endroit...
Ceci étant dit pour répondre à cette question.

lundi 11 décembre 2017 19:27
Fritz_ze_cat
1
fritz the cat

je crois que le tout sur enrouleur y est pour quelque chose ...
il y a une solution ,c'est de remplir la cave de boujaron millésimé en exédent
et pour régler on invite les copains pour les vider
alain

mardi 12 décembre 2017 09:03
20160804_135825_bis
Mowat

le cas échéant, faire dormir son épouse sur le plancher central du carré peut atténuer la chose ...

mardi 12 décembre 2017 09:36
20160804_135825_bis
Mowat

... je parle du roulis .

mardi 12 décembre 2017 09:37
Buean_onda_-_avatar
BuenaOnda

@Mowat : on avait bien compris que pour atténuer l'épouse, ça suffirait pas...

mardi 12 décembre 2017 11:04
Missing
Chalkis

Bonjour, nouvel Amelien depuis 6 mois je n’ai pas constaté de tendance au roulis excessive. D’ailleurs le bateau gîte peu, en tout cas moins que mes précédents bateaux.
Par contre une tendance à faire l’essuie-glace au mouillage assez marquée.

mardi 12 décembre 2017 12:00
Missing
Impermanent

C'était exactement l’objet de ma question, à savoir
l'essuie-glace au mouillage.
Merci de votre réponse, pourriez préciser de quel modèle il s'agit?
Salutations.

mardi 12 décembre 2017 14:00
Missing
Chalkis

54

mardi 12 décembre 2017 14:52
Soiree-peace-and-love-xl
M@telot Phi

On appelle ça ’’tirer des bords sur son ancre’’...

mardi 12 décembre 2017 15:04
Missing
LR

Bonjour,
Effectivement, parfois, nous avons bien louvoyé, mais pas toujours étonnamment. Et je n’ai pas trouvé pourquoi... Les conditions au mouillage avaient peu d’influence mais en obliquant la ligne de mouillage on atténue beaucoup.
Quant au poids dans les hauts liés aux enrouleurs, il est évident que cela joue sur l’équilibre latéral et sur la tendance au roulis.
Mais bon, ma moitié, qui est un bon marin, dit que c’était le meilleur navire pour faire ce voyage !
Cordialement,
Eric

mardi 12 décembre 2017 20:42
Missing
Damiens

Avec un Ketch, on arrive à réduire le roulis au mouillage en hissant l'artimon bien plat (1 ris), à condition qu'il y ait un peu de vent. Sinon, j'ai pas remarqué que mon sharki roulait plus que les autres. En fait, je crois que quand le roulis est désagréable, on a toujours la fausse impression de rouler plus que les autres......

mercredi 28 février 2018 19:16

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums