Tous les forums > HEO Clubs > Déquillage ...[Ginfizz]
Cette discussion a été migrée dans la nouvelle version v5 de HISSE ET OH.
Consulter dans ce fil dans la version 5-Beta.
Maido_2
Domde

Déquillage ...[Ginfizz]

J'envisage de refaire le joint et de changer les boulons de quille (2,7T) en même temps qu'un gros refit en cours. Le joint et les boulons ont 38 ans.
Sur une douzaine de boulons en ligne deux par deux, seulement deux ou trois aux extrémités sont sérieusement corrodés.

Pour refaire un joint correctement (qui ne fuira pas sous les contraintes) je pense qu'il est nécessaire de déquiller?

Qui aurait l'expérience (et la procédure la moins lourde) pour déquiller un Gin Fizz ou une unité similaire?

Merci pour tous vos conseils éclairés.

mercredi 04 février 2015 17:48

Liste des contributions

Avatar
1
simbad

pas bp de succès.. voilà qques idées sur le sujet, mais perso j'ai pas fait
faut aller ds un chantier équipé
un copain l'a fait il y a lgtps sir son gin, mais me souvient plus bien
déjà mettre le bateau sur ber, préparer les travail (dégager les boulons, les décoller si possible (faut être 2 sauf si ce sont des goujons), si pas possible mettre du wd40 pour dégripper et débloquer els écrous
ensuite étayyer le lest, et ne pas mégotter, faut qque chose de costaud et pas fragille (des béquilles calées c'est pas bon, de la ferraille soudée ou boulonnée
faire venir une remorque de chantier à verrin hydraulique, lever le bato après avoir viré les boulons si possible
reposer sur ber avec 20 à 30cm d'écart entre coque et lest
refaire la surface de contact polyester et le lest (décapage
traitement coque et lest, mise en place du joint et remontage des boulons et serrage au couple donné, surtout ne plus y toucher ensuite au risque de bousiller le joint et créer une infiltration (vécu)
gros boulot, ne s'improvise pas, et changer ts les boulons me semble nécessaire

poste un mp à fritz the cat, il doit avoir des idées précises sur le pb
JL.C

jeudi 05 février 2015 14:47
Jem
bil56

à préciser:
- détendre le gréement au moins (ou démater)
- bien étayer le gréement/la coque, sans le lest l'ensemble pourrait bouger en cas de coup de vent
./.

jeudi 05 février 2015 15:01
2013-08-23_19.55.05
Pierre-Arnaud

Gin Fizz neuf de 1980, remplacement de la quille aux frais de l'assurance pour gagner du temps, Jeanneau ayant fait trainer la prise en charge(heureusement on s'était aperçu du problème en plongeant sous le bateau avant de traverser!!)Opération faite avec une grue et la coque sur sangles, ce qui permet de faire des croche pattes latéraux à la quille pour la décoller.Je n'ai malheureusement pas de photos de l'opération proprement dite.On voit bien par contre, le gros coup de mastic mis pour cacher la misère, je n'ai jamais su si c’était le chantier ou le fondeur qui avait fait cela...
De toute façon, vu l’épaisseur des fonds du Gin Fizz ne pas trop se prendre la tête sur les déformations, y'a de la marge avant de délaminer...
Pour info, j'en ai vu un il y a 3 ans sur le chantier de Calvi qui avait pris un rocher a 7 nœuds et qui avait été déquillé (légère infiltration d'eau dans les fonds), peut être les appeler pour avoir leur méthode

jeudi 05 février 2015 16:20
Missing
tecumseh

salut Pierre-Arnaud impressionnant la quille façon puzzle
je pense que si on faisait un concours photo sur les quilles plutôt que sur les tables à carte tu gagne haut la main !
j'aurais aimé plus de détails sur cette histoire ton message est récent et tu dis un ginfizz neuf de 1980 ça fait 35 ans quand même !
pourrais-tu daté la survenue de ce problème ? peux être en 1980 si la garantie
étais toujours valable.
Comment cela à commencer connais tu la cause ?
as tu trouvé une nouvelle quille et où ?
J'ai moi-même un rajout d'époxy sur le bord de fuite de la quille qui est très fin à cette endroit.
Jeanneau utilisait une fonderie un peu charlot qui c'était?
cela fait 3 ans que je mets à sec mon ginfizz entre coupé de deux mois de nav en été. J'avais décapé entièrement la quille pour une inspection c'étais propre sauf l'arrière j'ai traité à l'acide phosphorique puis plusieurs couche de peinture au zinc deux à chaque fois après chaque sortie et à chaque fois apparaît des petits trous de rouille à chaque fois moins nombreux mais par là, pisse de la rouille c'est vraiment sous pression car cela transperce la peinture. Sous l'eau c'est sous pression quand on sort de l'eau je pense que cela se libère.
Je pensais percé pour favoriser l'écoulement mais la fonte c'est vraiment très dure
Mon angoisse c'est que la rouille en interne pousse et forme un fente comme la tienne dans le futur.
As tu un retour d'expérience sur ces symptômes ou d'autre qui lirais ce message ?

A plus Michel

dimanche 15 février 2015 12:23
2013-08-23_19.55.05
1
Pierre-Arnaud

Bonjour Michel, désolé je viens juste de voir ton message.C'est bien un Gin Fizz neuf de 1980 que j'ai toujours (voir viré de ma place de port si tu veux plus de détails).Le bateau a été mis a l'eau au WE de Pâques 1980 et je n'ai pas pu le voir avant, je n'ai assisté qu'au matage.C'est en plongeant début juin que j’ai vu le truc alors qu'avant il n'y avait rien de décelable.J'ai du faire une ou 2 diapos au Nikonos mais je ne les retrouve pas. Seul autre dégât apparent le plafond avait été gonflé par la barre en inox de l'entrée du carré,qui avait du être repoussée par le basculement de l'arrière de la quille.
Le premier réflexe a été d'accuser le vendeur du bateau de l'avoir utilisé en démonstration et d'avoir talonné.
Comme on partait en vacances fin juillet il a fallu agir vite. Jeanneau qui manifestement connaissait le problème nous a conseillé de faire une déclaration de sinistre a l'assurance pour aller au plus rapide et nous a fourni une quille de Gib Sea 37 qui était dispo chez Gibert marine.Le reste tu as les photos...C'est un défaut de fonderie, il semble que le fondeur qui avait le moule avait des cubilots un peu justes et en utilisait plusieurs pour couler une quille, si trop de temps s’écoulait entre 2 la cohésion matière était mauvaise et une fissure apparaissait.En principe le défaut était détecte avant montage mais dans mon cas (suis je le seul?) il l'a été par coup de bol; si nous n'avions pas été casseurs sous marins nous aurions filé en Algérie avec la pendeloque.....
Au salon de janvier 1981, grosse explication avec Jeanneau qui nous a filé un spi en dédommagement....J'ai aussi le phénomène que tu décris avec de la rouille et de l'eau qui suinte, cela fait très longtemps.Comme il est a sec depuis aout je vais tenter un sablage et un revêtement époxy,avant de remettre a l'eau mais je suis pas inquiet c'est vrai que c'est pas esthétique mais c'est sans danger.

vendredi 13 mars 2015 16:57
Missing
tecumseh

Merci pierre Arnaud pour ta réponse je salue ta fidélité envers ce voilier mythique.
Je pensais bien que le fondeur y étais pour quelques choses. Cette année j'ai mis une couche d' époxy sur mes couches de zinc les petits trous de rouilles sont beaucoup moins nombreux. Je pense aussi que cela est très superficiel et j'espère que cela ne rentre pas très loin à l'intérieur du métal. Je pense que je vais mettre une bonne couche d'époxy maintenant il y as suffisamment de zinc.
Si je puis me permettre un petit commentaire sur ton traitement, je te déconseille
ta procédure consistant à faire un sablage puis ensuite une peinture époxy direct. Je pense qu'il faut impérativement un barrière que je dirais galvanique avec une passivation chimique du métal avant la barrière galvanique je pense à la peinture dite minium de zinc métal très électropositif de chez JUlien .
Le top que j'avais fait sur une quille fonte et aussi sur des coques métal c'est en effet le sablage cela chauffe en surface le métal enlève toute la rouille mais celleci revient casi dans l'heure fonction de l'humidité. Il faut donc mettre très rapidement une peinture au zinc. Mais intérêt du sablage c'est pas besoin de passivation il y as une micro porosité excellente pour l'adhésion on peux directement mettre la peinture zinc.
A mon avis pour être en rapport avec l'investissement du sablage. Il faut utiliser pas n'importe quel peinture il faut mettre la méta grip de chez méta peinture au zinc inorganique assez chère mais faite pour la granulométrie de surface d'un sablage . C'est une poudre de zinc que l'on mélange avec liant minérale qui cimente la poudre au métal c'est comme mettre du zinc en fusion (le top) mais à froid il faut le faire tout de suite après le sablage.

http://www.meta-chantier-naval.fr/web/espace-discount/anticorrosion/metagrip/

Il dise plusieurs couche j'avais mis trois couches puis ensuite de l'époxy

Moi j'avais meulé la quille avec des disques au papier de verre comme il reste de la rouille je devais passivé à l'acid phosphorique vendu aussi par JUlien sous un acronyme commercial appelé oterouille

A plus Michel

vendredi 13 mars 2015 18:08
2013-08-23_19.55.05
Pierre-Arnaud

Je pensais que l’époxy aurait fait barrière a l'oxygène et donc a la corrosion,mais effectivement un coup de galva avant ça doit aider.De toute façon vu le relief varicelleux de ma quille y'aura aussi du rebouchage...
Si tu veux aller voir il est aussi a PSL mais il va bientôt partir

vendredi 13 mars 2015 18:43
Missing
tecumseh

Salut Pierre Arnaud
Je serais à PSL navy la semaine du 22 mars je suis près du vieux boat moteur qui aurait joué dans le grand bleu.
A plus Michel

dimanche 15 mars 2015 23:47
Dscn7939
paul13320

salut je suis tombé sur votre dialogue qui date de plus de 3 ans , pour info, suite à un coup de foudre qu'a subit le gin fizz de mon copain cet été , pour l'assurance nous avons démâté , carène le bateau hier et surprise ! la foudre à fendue la quille ... j'envoie des photos
A bientot Paul

mercredi 19 septembre 2018 09:56
Maido_2
Domde

Merci pour vos indications, en m'inspirant des conseils de Fritz the cat sur un autre fil, voici comment je compte procéder:

Bateau bien calé sur ber assez haut pour pouvoir descendre la quille de 15/20 cm environ,

Détendre le gréement,même si la structure et très renforcée, 4,5 cm de strat et de nombreuses varangues costauds.

Enlever les goujons (ou les boulons) avant et arrière que l'on remplace par des tiges filetées neuves que l'on laisse dépasser de la longueur de ce que l'on veut descendre de la quille et on remets des rondelles et des écrous neufs pour pouvoir défaire les autres gougeons.
Si les têtes sont trop bouffées on soude dessus un morceau d'acier à l'arc qui servira pour avoir de la prise pour desserrer
Une fois que les autres gougeons sont enlevés, descendre la quille en desserrant progressivement les écrous avant et arrière sur les tiges filetées, si la quille est collée et refuse de descendre on la décolle avec des coins en bois,
la quille reste suspendue aux tiges filetées et peut s'appuyer sur le sol en partie ce qui évite de faire un ber de soutien
On vérifie l'état de la strat puis on refait le joint,
Remonter les goujons neufs avec une graisse hydrofuge, pré-serrer tous les gougeons,
Attendre un peu pour que le joint commence à sécher
Redescendre la coque doucement sur la quille pour écraser le joint.
Serrage (à la clé dynamométrique) de tous les gougeons.
puis après avoir navigué refaire un serrage définitif.

Voyez vous des risques en procédant ainsi ?

jeudi 05 février 2015 19:24
2013-08-23_19.55.05
Pierre-Arnaud

En principe les boulons sont noyés dans l’époxy coté quille et stratifiés sur les varangues dans le carré, je vois mal un resserrage après navigation...D'autre part, la quille, ça tient en place même sans les goujons ( si collé a 1kg par cm² 1m² de joint colle supporte 10 tonnes reste donc 7 tonnes a trouver....prépares tes coins!!!

vendredi 06 février 2015 11:18
Fritz_ze_cat
1
fritz the cat

sur le gin fizz les boulons sont acéssibles par l'extérieur ,si ça ne fuit pas on peut les changer un par un sans déquiller
il suffit de desserrer l'écrou intérieur et de chasser la vis
si on veut descendre la quille il suffit d'en remplacer 4 par des tiges filetés suffisament longues pour la descendre refaire les plans de joint et s'en servir pour la remonter
alain

vendredi 06 février 2015 11:30
Maido_2
Domde

Merci Fritz, ça fuit pas je me demande si je vais pas me contenter de changer les 3/4 boulons corrodés et de refaire un joint superficiel au sika après avoir nettoyé les bords du joint.

Si je déquille et que la quille reste malgré tout collée une fois les boulons retirés, la technique qui consiste à insérer des coins est-elle pas trop galère, je peux en plus tenter de scier le joint avec une lame de scie à métaux ?
Est ce la seule manière de faire?

Un fois déquillé et après enlevé l'ancien on refait le joint au Sika?

Merci pour tes conseils.

vendredi 06 février 2015 11:59
Fritz_ze_cat
fritz the cat

il y a mieux le 5230 de chez 3M c'est un mastic qui gonfle à l'eau et reste souple
pour couper le joint il faut une scie en fil on se met à deux un de chaque coté
avec des coins en bois elle se décolle très bien
ou des fendeurs de buche
alain

vendredi 06 février 2015 12:05
Avatar
virus

Pour le fil à découper le joint, demande chez car glass ou autre poseur de pare-brise, il utilise ce type de fil (en plus il est de section carré et non ronde ) le top pour découper les joints.

J'ai conservé une chute lors du remplacement du pare-brise de ma voiture. de toute façon il est perdu après utilisation.

dimanche 15 février 2015 14:08
Avatar
tux3132

Bonjour à tous,
Il y avait sur ce forum un gars qui bossait entre Narbonne et Argelès, je ne sais plus vraiment où, Gruissan ou Leucate, et qui avait pas mal de déquillages au compteur. Je n'arrive plus à la retrouver, d'autres ont peut être une meilleure mémoire que moi !!!
Bon vent à tous.

dimanche 15 février 2015 12:31
Maido_2
Domde

Merci à tous pour vos infos, je vous tiendrais au courant des résultats de l'opération.

lundi 02 mars 2015 16:31
Missing
navisolo

travail de chantier pro. car trop lourd !

lundi 02 mars 2015 17:46
Missing
(Jame)

juste un truc ,si tu déquilles, la coque porte sur les ber,vérifie là ou ils portent,le plus près possible d'une cloison ou d'un renfort,sinon ou tu déformes la coque ou ça casse la fibre...
vu et revu plus d'une fois,la dernière sur un magnifique canot en alu et en forme de 16 mètres à quille relevable,posé sur ses quatre bers...bien creusée sa coque !...
tout le poids sur 4 points ça fait un peu beaucoup pour du plastoc
éventuellement rajouter un ou deux ber ?

vendredi 13 mars 2015 20:06
Maido_2
Domde

Merci pour l'info, je ferais porter les bers sur les cloisons structurels. Ceci étant, la structure du GF est surdimensionnée, il y a 4,5 cm d'épaisseur de stratifié dans les fonds mesuré au pieds à coulisse et des varangues importantes tous les 30 cm.

vendredi 13 mars 2015 22:45
2013-08-23_19.55.05
Pierre-Arnaud

Tu n'as pas de cloisons structurelles dans le Gin Fizz par contre il faut surtout que les patins des bers soient très grands (en surface) pour diminuer la pression locale.C'est un peu comme sur un parquet, il vaut mieux un mec de 150kg avec des basket qu'une nana de 40 kg avec des talons aiguilles

vendredi 13 mars 2015 22:54
Maido_2
Domde

c'est quoi une cloison structurelle? il y a deux cloisons sous chaque mat qui semble pourtant jouer un rôle de rigidification. Elles sont stratifiées à la coque.

samedi 21 mars 2015 21:50
2013-08-23_19.55.05
Pierre-Arnaud

Bonjour Domde, j'avais dit que je répondais plus sur ce forum a cause de l'agressivité ambiante, mais comme j'y suis venu pour le club Gin Fizz j'essaie de passer entre les gouttes.Une cloison structurelle fait partie du calcul de structure et si tu la retires ou crée une ouverture dedans tu remet en cause l'intégrité de la coque (c'est comme un mur porteur)Les cloisons du Gin Fizz sont purement d'aménagement et stratifiées parce que c'était le plus facile à mettre en œuvre.On ne compte d'ailleurs plus le nombre de Gin Fizz dont les bas de cloison ont pourri sous le stratifié sans autre dommage qu’esthétique.Attention cependant pour les spécialistes cela ne veut pas dire que ces cloisons ne renforcent pas la tenue, dans l'absolu elle le font mais de manière surabondante .Ce qui est structurel c'est le gros oméga entre les cadènes de haubans caché sous le stratifié blanc du plafond du carré qui empêche la coque de se refermer, et l'épontille.
Attention cependant sur les gib Sea 37, il me semble de mémoire que l’épontille soit noyée dans la cloison des WC

lundi 23 mars 2015 09:13
Maido_2
Domde

Bonjour Pierre-Arnaud,
Merci pour ces précisions techniques. C'est bien Jeanneau gréé en Ketch de 1977.
L'épontille est apparente juste en avant de la cloison. Je crois que le mat est un peu plus reculé sur le sloop et que l'épontille n'est pas placée au même endroit?
Cordialement.

lundi 23 mars 2015 11:42
2013-08-23_19.55.05
Pierre-Arnaud

Pour moi le grand ma est au même endroit entre sloop et ketch, c'est la longueur de la bôme qui change.La version ketch était un artifice a minima pour la location car cela faisait plus classe de louer un 2 mats....et l’étude de Joubert était en sloop.

lundi 23 mars 2015 13:07
Maido_2
Domde

J'ai toujours cru qu'il y avait un léger décalage d'une trentaine de cm d'après deux certificats ORC qui donnaient 4,100 base du triangle avant pour la version ketch et 4,440 dans la version sloop.
Si l'épontille ainsi que la poutre dans ta version sloop est bien dans les toilettes positionnée légèrement en devant la cloison alors effectivement c'est le même emplacement.

lundi 23 mars 2015 16:20
Fritz_ze_cat
1
fritz the cat

quand tu déquilles tu enlèves 30% du poids du bato au moins
il faut surtout bien le fixer au sol pour l'empêcher de basculer lors d'un coup de vent la quille enlevée .
alain

dimanche 22 mars 2015 10:28
Maido_2
Domde

Il est fixe sur des gros Draps et linge de toilette sont compris de betons de part et d'autre repris sur les cadenes normalement ca devrait pas bouger sous fort mistral merci pour le conseil

dimanche 22 mars 2015 16:49
Maido_2
Domde

Bugs lire blocs de betons ?!! Je ne sais pas ce qui s est passe

dimanche 22 mars 2015 16:51
Fritz_ze_cat
fritz the cat

c'est l'écriture instinctive de ton ordi
alain

dimanche 22 mars 2015 17:55
Maido_2
Domde

De l'iphone en l'occurrence.

lundi 23 mars 2015 00:14
Missing
(Jame)

pour le cat...
hello !
ma coque en construction,sans quille,est à port saint louis du rhône depuis 4 ans...
on a pris plusieurs fois 130 km/h et plus de vent et elle ne s'est pas envolée,ni retournée...
3 ou 4 tonnes à lever il en faut du vent,non?
bon,c'est une coque à bouchains, surement moins encline à basculer qu'une en forme ?
par contre si son mat est en place oui là je te rejoins !

souvent les bers ne sont pas réglables latéralement et avec des bateaux larges les points de portée semblent bien trop rapprochés,bien trop bas sur la tangente de la courbe de la coque

à Leucate des anneaux scellés dans le sol assurent la fixation du bateau via un bon amarrage,et ils ont des bers réglables suivant les bateaux
bon,là bas ils n'ont pas la super ambiance de PSL... et pas non plus les supers moustiques !
cordialement
jmarc

mardi 24 mars 2015 23:54
Fritz_ze_cat
fritz the cat

ça c'est l'histoire de la voiture qui ne rentre pas dans le garage et à qui on dégonfle les pneus ,malgré que ce soit en haut que ça touche
je ne vois pas la nécessité de démâter pour enlever la quille .
avec ou sans moustiques
si son joint de quille n'est pas trop moche quitte à le refaire ,pour être tranquille je ne changerais que les boulons et sur le GF c'est très facile
alain

mercredi 25 mars 2015 17:22
Atlantique_nord__first_30_little_wing
jeanlittlewing

ou le camion de support technique qui se coince sous le portique d’arrivée du tour de France cycliste à bastia, fin de première étape, ça a été chaud :

mercredi 25 mars 2015 17:36
Melancy_signature
Cmoidid

Hello,
je m'étais posé la question de refaire le joint de quille de notre voilier, réponse du chantier, "si ça ne fuit pas ne touchez à rien" car, par sécurité, ils ne font jamais de dépose de quille sans démâter donc bonjour l'addition pour refaire un joint que je trouvais juste disgracieux. Je suppose que par grand vent le mat seul peut faire basculer le tout ...

jeudi 26 mars 2015 10:34
Missing
(Jame)

du mal à comprendre l'analogie avec la voiture ! ça en jette c'est sur comme comparaison !
un mat à 130km/h a une prise au vent non négligeable,tu dis bien que le bateau peut basculer sans quille alors le mat en place ne fait que favoriser cette tendance il me semble
dans un port à sec très venté sur Martigues certains ouvriers conseillaient de démater pour éviter la bascule,suivant le type de berceau posé sous le bateau...
bascule qui était arrivée à un beau bébé en acier de plus de 50 pieds et qui avait ratiboisé qques autres et le bateau du bout de la rangée ne s'en est pas remis,un bel effet domino
aux Antilles dans les endroits à risque de cyclone on démate les bateaux,et on les sangle aussi,comme en méditerranée
en sortant les boulons il verra si leur étanchéité est encore bonne ,mais vu que tout doit avoir l'âge du bateau qui n'a jamais été déquillé (?),autant faire un truc propre vu qu'on n'y reviendra pas avant bien longtemps
ça serait trop dommage de remettre des boulons neufs avec un joint dont on ne sait pas la qualité,qui peut-être est là depuis 30 ans et qui repart pour..10,20 ans?
certains mettent un martyr pour faciliter le déquillage et limiter la surface de mastic

mercredi 25 mars 2015 17:49 *** Message modifié par son auteur ***
Fritz_ze_cat
fritz the cat

contre les cyclones certains font une tranchée et enterrent la quille
je ne crois pas que ce soit nécessaire de démâter si la coque est solidement fixée au sol sur des plots de béton ou mieux des anneaux scellés surtout s'il est sur ber et pas sur chandelles ..
alain

mercredi 25 mars 2015 19:04
Dscn7939
paul13320

salut.. désolé la photo s'affiche avec 90 degré de rotation à gauche.. suite à orage en Corse août 2018

mercredi 19 septembre 2018 10:12
Dscn7939
paul13320

salut.. désolé la photo s'affiche avec 90 degré de rotation à gauche.. suite à orage en Corse août 2018

mercredi 19 septembre 2018 10:13
Maido_2
Domde

Impressionnant! Le choc pour fendre la fonte a du être colossal.

mercredi 19 septembre 2018 11:02
Dscn7939
paul13320

un grand bruit sans plus .. electronics en a pris un coup .. alternateur mort .. le gréement paraît bon ... l'expertise est pour demain.. on verra pour l'assurance

mercredi 19 septembre 2018 11:25
Missing
tecumseh

Salut Paul et les ginfizzeurs, averti par mon courrier sur le réveil du fil. Moi aussi je met mon grain sel.
Ta fente (sur ta quille je veux dire) ressemble tellement au photo de Pierre Arnaud en 2015 à se demander si la quille n'était pas déjà affaibli dès la fabriquation . Ce serait le fort échauffement crée par la foudre qui aurait révélé ce problème . Problème récurrent du sagouin qui coulait les quilles pour Jeanneau. Cette fonte de merde hyper poreuse est cassante comme du verre. J'ai jamais vue ça sur d'autre bateau, je veux dire des quilles de sancerre, de champagne, de feeling dériveur et quiillard tous ces bateau que j'ai eu l'occasion de décaper jusqu'à l'os la qualité du métal n'as absolument rien à voir. Cela ne me rassure pas du tout sur la quille de mon ginfizz. Je pense que c'est dû à la nature de la ferraille utilisé par la fonderie
Une question avais tu des tresses en métal de mise à la masse sur les boulons de ta quille ?

mercredi 19 septembre 2018 18:46
2013-08-23_19.55.05
Pierre-Arnaud

Bon alors voila un cold case qui repart.
Ce qui est frappant c'est la similitude de la fissures verticale.
Je n'avait pas de journal de bord lorsque l'incident de la quille est arrivé je n'ai plus les dates mais la livraison était au WE de pâques 1980 soit le 6 avril et on a découvert la fissure durant les ponts de mai (le 8 était un jeudi et on avait du coller ascension qui était le 15)Cela voudrait dire qu'il aurait un foudroiement à la vielle darse entre le 6 avril et le 8 mai.
J'ai eu un foudroiement mais bien après, en 83 il me semble c’était tombé a quelques bateaux du mien et ça avait claqué la carte de l'anémo mais ma quille était déjà changée.
Et de toute façon la fissure de la mienne avait été enduite (voir photos) et donc était connue du fondeur ou du chantier voire des 2.
Si c'est bien le même défaut sur celui dont parle Paul13320 ce qui est incroyable c’est que cela ai tenu tout ce temps!
Je serait très intéressé des photo après déquillage.
Pour info le mien porte le numéro 299 et c'est l'un des derniers fabriqué

jeudi 20 septembre 2018 14:57
Missing
tecumseh

Bonjour Pierre Arnaud,
ce site
https://www.bateaux.com/plaisance/voiliers/gin-fizz-REF4LbIlzzyK4o,
indique 350 exemplaire construit sans compter les quilles mises sur le Gibsea 37 qui d'après toi sont les mêmes mais peut-être pas fait par la même fonderie.
Tout ça pour dire qu'au n° 299 il reste encore 51 exemplaires après le tiens. Il faudrait mener une enquête type BEA ou BEGinFizz pour savoir combien de ginfizz ont eu ce problème et que jeanneau nous donne accès dans ces archives au suivi de la fabrication des quilles si le fondeur à changer si il existe encore les rapports et recour des client etc.
Qui aurait le poids exact 3.7t me semble beaucoup?

jeudi 20 septembre 2018 15:20
Cette discussion a été migrée dans la nouvelle version v5 de HISSE ET OH.
Retour forums