Costa Brava

Les trois dernières petites croisières d’une semaine (Juillet 2004, Mai 2005, puis Juin 2005) nous ont permis de refaire un chemin déjà souvent pratiqué depuis vingt ans, et donc de voir les évolutions, en bon ou en moins bon.

Je ne décrirais que nos impressions récentes, et des points éventuellement non dé (...)

Liste des contributions

Avatar
michel

heu
ça m... un peu pour entrer les photos, mais ça va venir, patience!

lundi 20 juin 2005 16:30
---

Souvenirs souvenirs !
J'ai navigué par là-bas en 1984 et en Muscadet : la descente en avril/mai jusque Alicante (Tabarka) et le retour en juillet.

Ca ne parait pas avoir beaucoup changé, c'est vrai que c'est vraiment un joli coin (même pour un 'breton'). Par contre on a jamais pu réellemnt naviguer à la voile : 2 types de temps pétole et clapot ou 6 mini et on se planque ; et le moteur en Muscadet c'est pas le pied.

lundi 20 juin 2005 17:41
Sdc19774
yann

Petit retour d'expérience après une semaine entre Leucate et Tossa de mar mi-juillet 2015

Les tarifs en haute saison des ports de la Costa Brava sont dissuasifs.
70 € pour un 9.98m
90 € pour un 10.x m
110 € pour un 13 m
Ceci à Sant Filiu de Guixol, et idem à Palamos.
Mais on a alors accès à des WC climatisés...
Pas question de se pointer à la capitainerie en maillot, même pour payer.

Nous étions très souvent presque seuls à naviguer, par F3 à F5.

De nombreuses calas sont inaccessibles au mouillage, étant transformées en parking pour petits bateaux. C'est le cas de Tossa, Calella de Palafrugell, Liafranc, Aiguablava, Sa Tuna, Aiguafreda.

Attention à plusieurs hauts fonds non balisés, mais identifiés sur les cartes (cala Montjoi, furio de Sa Tuna, Furio des Hormigas).
Attention aux rochers de plus de 2m, non balisés devant la plage de L'Escala, par 4 m de fond de sable. Ne pas dépasser le 2nd immeuble à droite de la plage (en regardant la plage), rester avec 5-6 m de fond.

A Cadaques, au mouillage sur ancre à Sa Conca, ne pas amarrer l'annexe sur le ponton de la grève (sans inscription particulière) : nous avons récupéré notre annexe crevée (boudin opposé au ponton, trou franc)... Il vaut peut-être mieux payer une bouée dans la baie de Cadaques.

Les fonds à Cala Montgo (sud de l'Escala) ne sont pas de bonne tenue, prendre de la marge pour les bascules de vent.

Des (français) rustres et imbéciles qui mettent les gaz sur leur grand zodiac semi-rigide du fond des calas du cap Creus (Culip) et secouent tout le monde au mouillage.

Un matin, nous avons eu 3H de brume épaisse, avec une visibilité réduite à 50-100 m. Cette brume peut arriver subitement.

Le feeling général reste très positif. La Costa Brava est une très belle destination dépaysante et variée, même en haute saison, avec des coins préservés voire encore sauvages (corniche entre Tossa et San Filiu). Tout ceci à qq heures de nav du Roussillon.

lundi 27 juillet 2015 16:02
Sdc19774
yann

Petit retour d'expérience après une semaine entre Leucate et Tossa de mar mi-juillet 2015

Les tarifs en haute saison des ports de la Costa Brava sont dissuasifs.
70 € pour un 9.98m
90 € pour un 10.x m
110 € pour un 13 m
Ceci à Sant Filiu de Guixol, et idem à Palamos.
Mais on a alors accès à des WC climatisés...
Pas question de se pointer à la capitainerie en maillot, même pour payer.

Nous étions très souvent presque seuls à naviguer, par F3 à F5.

De nombreuses calas sont inaccessibles au mouillage, étant transformées en parking pour petits bateaux. C'est le cas de Tossa, Calella de Palafrugell, Liafranc, Aiguablava, Sa Tuna, Aiguafreda.

Attention à plusieurs hauts fonds non balisés, mais identifiés sur les cartes (cala Montjoi, furio de Sa Tuna, Furio des Hormigas).
Attention aux rochers de plus de 2m, non balisés devant la plage de L'Escala, par 4 m de fond de sable. Ne pas dépasser le 2nd immeuble à droite de la plage (en regardant la plage), rester avec 5-6 m de fond.

A Cadaques, au mouillage sur ancre à Sa Conca, ne pas amarrer l'annexe sur le ponton de la grève (sans inscription particulière) : nous avons récupéré notre annexe crevée (boudin opposé au ponton, trou franc)... Il vaut peut-être mieux payer une bouée dans la baie de Cadaques.

Les fonds à Cala Montgo (sud de l'Escala) ne sont pas de bonne tenue, prendre de la marge pour les bascules de vent.

Des (français) rustres et imbéciles qui mettent les gaz sur leur grand zodiac semi-rigide du fond des calas du cap Creus (Culip) et secouent tout le monde au mouillage.

Un matin, nous avons eu 3H de brume épaisse, avec une visibilité réduite à 50-100 m. Cette brume peut arriver subitement.

Le feeling général reste très positif. La Costa Brava est une très belle destination dépaysante et variée, même en haute saison, avec des coins préservés voire encore sauvages (corniche entre Tossa et San Filiu). Tout ceci à qq heures de nav du Roussillon.

lundi 27 juillet 2015 16:02
Sdc19774
yann

Petit retour d'expérience après une semaine entre Leucate et Tossa de mar mi-juillet 2015

Les tarifs en haute saison des ports de la Costa Brava sont dissuasifs.
70 € pour un 9.98m
90 € pour un 10.x m
110 € pour un 13 m
Ceci à Sant Filiu de Guixol, et idem à Palamos.
Mais on a alors accès à des WC climatisés...
Pas question de se pointer à la capitainerie en maillot, même pour payer.

Nous étions très souvent presque seuls à naviguer, par F3 à F5.

De nombreuses calas sont inaccessibles au mouillage, étant transformées en parking pour petits bateaux. C'est le cas de Tossa, Calella de Palafrugell, Liafranc, Aiguablava, Sa Tuna, Aiguafreda.

Attention à plusieurs hauts fonds non balisés, mais identifiés sur les cartes (cala Montjoi, furio de Sa Tuna, Furio des Hormigas).
Attention aux rochers de plus de 2m, non balisés devant la plage de L'Escala, par 4 m de fond de sable. Ne pas dépasser le 2nd immeuble à droite de la plage (en regardant la plage), rester avec 5-6 m de fond.

A Cadaques, au mouillage sur ancre à Sa Conca, ne pas amarrer l'annexe sur le ponton de la grève (sans inscription particulière) : nous avons récupéré notre annexe crevée (boudin opposé au ponton, trou franc)... Il vaut peut-être mieux payer une bouée dans la baie de Cadaques.

Les fonds à Cala Montgo (sud de l'Escala) ne sont pas de bonne tenue, prendre de la marge pour les bascules de vent.

Des (français) rustres et imbéciles qui mettent les gaz sur leur grand zodiac semi-rigide du fond des calas du cap Creus (Culip) et secouent tout le monde au mouillage.

Un matin, nous avons eu 3H de brume épaisse, avec une visibilité réduite à 50-100 m. Cette brume peut arriver subitement.

Le feeling général reste très positif. La Costa Brava est une très belle destination dépaysante et variée, même en haute saison, avec des coins préservés voire encore sauvages (corniche entre Tossa et San Filiu). Tout ceci à qq heures de nav du Roussillon.

lundi 27 juillet 2015 16:02
Sdc19774
yann

Petit retour d'expérience après une semaine entre Leucate et Tossa de mar mi-juillet 2015

Les tarifs en haute saison des ports de la Costa Brava sont dissuasifs.
70 € pour un 9.98m
90 € pour un 10.x m
110 € pour un 13 m
Ceci à Sant Filiu de Guixol, et idem à Palamos.
Mais on a alors accès à des WC climatisés...
Pas question de se pointer à la capitainerie en maillot, même pour payer.

Nous étions très souvent presque seuls à naviguer, par F3 à F5.

De nombreuses calas sont inaccessibles au mouillage, étant transformées en parking pour petits bateaux. C'est le cas de Tossa, Calella de Palafrugell, Liafranc, Aiguablava, Sa Tuna, Aiguafreda.

Attention à plusieurs hauts fonds non balisés, mais identifiés sur les cartes (cala Montjoi, furio de Sa Tuna, Furio des Hormigas).
Attention aux rochers de plus de 2m, non balisés devant la plage de L'Escala, par 4 m de fond de sable. Ne pas dépasser le 2nd immeuble à droite de la plage (en regardant la plage), rester avec 5-6 m de fond.

A Cadaques, au mouillage sur ancre à Sa Conca, ne pas amarrer l'annexe sur le ponton de la grève (sans inscription particulière) : nous avons récupéré notre annexe crevée (boudin opposé au ponton, trou franc)... Il vaut peut-être mieux payer une bouée dans la baie de Cadaques.

Les fonds à Cala Montgo (sud de l'Escala) ne sont pas de bonne tenue, prendre de la marge pour les bascules de vent.

Des (français) rustres et imbéciles qui mettent les gaz sur leur grand zodiac semi-rigide du fond des calas du cap Creus (Culip) et secouent tout le monde au mouillage.

Un matin, nous avons eu 3H de brume épaisse, avec une visibilité réduite à 50-100 m. Cette brume peut arriver subitement.

Le feeling général reste très positif. La Costa Brava est une très belle destination dépaysante et variée, même en haute saison, avec des coins préservés voire encore sauvages (corniche entre Tossa et San Filiu). Tout ceci à qq heures de nav du Roussillon.

lundi 27 juillet 2015 16:02
Sdc19774
yann

Petit retour d'expérience après une semaine entre Leucate et Tossa de mar mi-juillet 2015

Les tarifs en haute saison des ports de la Costa Brava sont dissuasifs.
70 € pour un 9.98m
90 € pour un 10.x m
110 € pour un 13 m
Ceci à Sant Filiu de Guixol, et idem à Palamos.
Mais on a alors accès à des WC climatisés...
Pas question de se pointer à la capitainerie en maillot, même pour payer.

Nous étions très souvent presque seuls à naviguer, par F3 à F5.

De nombreuses calas sont inaccessibles au mouillage, étant transformées en parking pour petits bateaux. C'est le cas de Tossa, Calella de Palafrugell, Liafranc, Aiguablava, Sa Tuna, Aiguafreda.

Attention à plusieurs hauts fonds non balisés, mais identifiés sur les cartes (cala Montjoi, furio de Sa Tuna, Furio des Hormigas).
Attention aux rochers de plus de 2m, non balisés devant la plage de L'Escala, par 4 m de fond de sable. Ne pas dépasser le 2nd immeuble à droite de la plage (en regardant la plage), rester avec 5-6 m de fond.

A Cadaques, au mouillage sur ancre à Sa Conca, ne pas amarrer l'annexe sur le ponton de la grève (sans inscription particulière) : nous avons récupéré notre annexe crevée (boudin opposé au ponton, trou franc)... Il vaut peut-être mieux payer une bouée dans la baie de Cadaques.

Les fonds à Cala Montgo (sud de l'Escala) ne sont pas de bonne tenue, prendre de la marge pour les bascules de vent.

Des (français) rustres et imbéciles qui mettent les gaz sur leur grand zodiac semi-rigide du fond des calas du cap Creus (Culip) et secouent tout le monde au mouillage.

Un matin, nous avons eu 3H de brume épaisse, avec une visibilité réduite à 50-100 m. Cette brume peut arriver subitement.

Le feeling général reste très positif. La Costa Brava est une très belle destination dépaysante et variée, même en haute saison, avec des coins préservés voire encore sauvages (corniche entre Tossa et San Filiu). Tout ceci à qq heures de nav du Roussillon.

lundi 27 juillet 2015 16:02
---

Ah ! la côte sauvage !

Bonjour.
Bon livre de bord sur la nav le long de la Costa Brava je confirme tous les points et surtout la fréquentation à partir du 15 juillet comme pratiquement sur toute les côtes de le grand bleu en cette période et qui transforme des havres de paix en mouillages incertains!
. Les orages sont bien la, encore que souvent se sont des "orages secs" avec éclairs et pas de chutes de pluies!
. J'ai eu le plaisir aussi de parcourir toutes la costa brava au mois de mai en kayaks de mer en randonnée côtier, crevant pour tenir les étapes mais que des bonheurs, calanques et plages vides avec la sauvagerie du cap Béar et du cap Creus ou à été tourné le film "Le phare du bout du monde " d'un roman de Jules Verne ,une eau limpide seulement troublée par des risées de tramontane!
Cordialement votre.

mardi 21 juin 2005 10:10
---

san feliu
Bonjour,
J'y étais fin Juin 2004,et je confirme, c'est un tres bon abri, un point idéal pour naviguer vers les baléares, une petite ville trés sympathique avec de bons petit restaus. Bref il y à tout ce qu'il faut... mais : nous avons payé 62€ par jour!
et comme nous avons laissé le bateau 12 jours pour des raisons de changement d'équipage, bonjours les dégats!! .
Palamos par contre est un peu moins cher, et trés confortable (nouveau port) mais éloigné du centre et tjs plein en Juillet/Aout. Pour le reste ,
viva Espana, hombre!!

vendredi 13 janvier 2006 19:20
Missing
(S Marta)

62 €/jour ! Pension complète, j'espère...
, Je rigole, mais je reconnais bien là les prix de saison à l'approche des Baleares... Tu as raison : !Viva España, tio! Chris

jeudi 06 avril 2006 16:48
Avatar
Félines

Merci
Plein de souvenirs ! J'ai navigué (au moteur) en famille de 1971 à env 1985, de l'Estartit à l'Escala : les iles Medes étaient notre terrain de jeu, les quelques bateaux qu'on y rencontraient étaient des copains, c'était mon "île au trésor"; les calas au nord étaient aussi chez nous, on connaissaient tous les cailloux par coeur ! Que du bonheur ! Et la Escala était un tout petit village, je ne me souviens que d'un tout petit ponton délabré...
Et les ventrées d'oursins qu'on pêchait en apnée : minimum une douzaine chacun par jour à l'apéro ! Bye bye la côte sauvage ! J'y suis retournée vers 1996, mais je parle trop mal allemand, et le castillan n'est plus de mise depuis longtemps !

vendredi 13 janvier 2006 21:56
---

foutue méditerrannée
Nous avions l'intention de partir 6 mois de BZH, pour nous rendre en méditerrannée par le canal du midi (mars à août)- Tous les récits de navigation sur la grande bleue parlent de la même chose : pétole, trop de vent, trop de monde, trop cher, bref, à part le soleil, ... on se demande ce qu'on peut bien lui trouver ! ! !
Je pense que finalement, on partira visiter l'Asturie, la Galice, quelques ports Portugais, et le Maroc.

jeudi 06 avril 2006 09:32
Missing
yves d

quelle méditerrannée
Dès qu'on est hors saison, même la méditerranée française devient sympa (très sympa, St florent en octobre, quel régal), mais le temps devient souvent pourri et "la moyenne s'en ressent" (si on navigue encore en étant à bord pour profiter de la moindre occasion)

en saison, y a des coins hyper sympa en Sicile, en mer ionienne (je connais pas trop le reste, Egée un peu mais beaucoup de vent l'été, très tactique), sans doute aussi beau que l'écosse, mais c'est chauffé naturellement

Et ça n'exclue pas du tout de visiter aussi la Gallice (un de mes grand chocs). Les asturie, connait pas encore. Le portugal, j'adore mais la côte est pas simple et les ports sont souvent onéreux.

Bien sur, Porquerolles-Menton-Bonifaccio, l'été, s'est adrénalinogène. J'ai encore renoncé.

yves.

jeudi 06 avril 2006 14:44
Avatar
daniel13/73

de mars à oaut
de mars à juillet à part certains secteurs St trop Cannes Porquerolles il y a plein d'autres choses et mouillages de reves les ports ne sont pas une obligation loin de là la petole mi juillet mi aout ok apres risques d'orages mais avant nous en mai on se baigne tres peu les nordistes sont à l'eau fin mars debut avril. De collioure à fos pas de mouillages et port quasi obligatoire de plus rien à voir c'est tout plat (je vais me faire des amis sur ce coup) apres et jusqu'à Menton il y a des mouillages pratiquemenr tous les 5mn et souvent moins. La Corse ce n'est pas la Bretagne l'eau est plus sale et si tu n'as pas de frigo pour le pastis il faut trouver des glaçon chez toi il suffit de mettre une bouteille à 3 metres de fond et elle est fraiche

jeudi 06 avril 2006 10:36
Missing
voile OD

Une grosse difference
D'abord j'adore la bretagne, mais la nav n'a rien a voir avec la MED.
Pour les plus: beau temps, on navigue en tshirt, la polaire est occasionelle en été. quand souffle la trame et le mistral l'air est sec ce qui est un gran d avantage (c'est mieux que d'attendre dans un carré humide en ecoutant la pluie), l'eau est chaude (a partir de juillet). En dehors de la cote d'azur (et meme) on arrive a naviguer sans trop de gene, il y a de la place dans les ports pour le passage. C'est vrai que le regime F4 pendant 3 jours c'est pas souvent
bonne nav'

jeudi 06 avril 2006 17:01
Avatar
sailsoft

J'en garde un excellent souvenir
Et je confirme que le passage du cap creus vent dans le nez est une galère. A mon avis, faut le prendre très loin au large (plus de 5 milles, si possible 10). Comme le Sicié. D'ailleurs, il n'y a pas de mistère, ce sont les deux extrémités de l'arc de cercle du golfe du Lion. Donc accélération du vent (venturi) et croisement de la houle. Tout pour se faire branler comme il faut.

jeudi 06 avril 2006 20:12
Missing
michael6675

denier article de Pratical Boat owner sur la Costa Brava "en saison"

Conclusion de l'article en gros :desormais nos amis espagnoles ils abusent il est temps de la boycotter la costa brava et de découvrir le cotes du sud de la France et les calanques ou on a mieux (en service pour moins cher )

et c'est un British qui le dit ....

Je sais pas vous,çà ne vous inquietes peut etre pas mais les places de port au prix d'une chambre en 3 etoiles .et le bouées de mouillage au prix d'un hotel modeste (comme a port LLigat). y a de quoi se faire ascete et se mettre au kayak de mer ou autre pour éviter

Comme en Italie c'est pareil il reste quoi d'autre pour les financierement incorrects ???plus loin la Grece???

jeudi 06 avril 2006 21:46
Missing
michael6675

denier article de Pratical Boat owner sur la Costa Brava "en saison"

Conclusion de l'article en gros :desormais nos amis espagnoles ils abusent il est temps de la boycotter la costa brava et de découvrir le cotes du sud de la France et les calanques ou on a mieux (en service pour moins cher )

et c'est un British qui le dit ....

Je sais pas vous,çà ne vous inquietes peut etre pas mais les places de port au prix d'une chambre en 3 etoiles .et le bouées de mouillage au prix d'un hotel modeste (comme a port LLigat). y a de quoi se faire ascete et se mettre au kayak de mer ou autre pour éviter

Comme en Italie c'est pareil il reste quoi d'autre pour les financierement incorrects ???plus loin la Grece???

jeudi 06 avril 2006 21:47

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums