Tous les forums > Forums techniques > sail drive et joint
Avatar
samedi

sail drive et joint

bonjour a tous ,une petite question ,maintenant dans mon nouveau bateau ,j'ai un sail drive et je sais que de temps en temps il faut changer le joint ,donc ma question est le changement doit s'effectuer tout les combien de temps.
Tout les deux ans ,tous les trois ans ?
merci

dimanche 12 septembre 2010 12:02

Liste des contributions

Balise_belge_2
ecumeur

Si c'est un saildrive Volvo...
Le constructeur recommande un changement tous les 7 ans du joint raccordant le SD à la coque. En fait, un agent Volvo m'avait indiqué qu'ils ne les changeait jamais (!). En ce qui me concerne, j'ai changé le mien à 13 ans et il était encore en forme.

Pour le joint spi de l'arbre d'hélice, il faut surveiller l'état de l'huile à la jauge du SD. Si l'huile parait blanche, c'est que de l'eau est émulsionnée dedans. Donc changer le joint.
Ce joint spi, ou plutôt ces joints (2) durent longtemps. Un ennemi mortel est constitué par les fils en nylon de pêcheurs de jetées qui parviennent à pénétrer et les dégrader.

dimanche 12 septembre 2010 12:11
Avatar
samedi

merci de ta réponse hyper réactive
cela me rassure ,je pensais qu'il fallait changer tout les 2 ou 3 ans ,mais là c'est super ,juste a surveiller

dimanche 12 septembre 2010 12:18
Balise_belge_2
ecumeur

Si c'était tous les deux à trois ans...
attention au portefeuille!

Sur mon EdM, il faut sortir le moteur avant d'accéder au SD et le déposer.

Alors les heures de main d'œuvre s'accumulent! Et comme tout a un prix!!!

dimanche 12 septembre 2010 12:39
Avatar
samedi

faut sortir le moteur pour un joint?

dimanche 12 septembre 2010 13:00
Img_1150
PAMPUS

Pas vraiment necessaire
Bonjour Samedi,
Il n'y a pas d'urgence. Sur mon ancien bateau (Bavaria 1060 de 1984) il était d'origine et le nouveau proprio ne l'a toujours pas changé.
Sur mon Bavaria actuel (2002) il est évidemment d'origine et je n'attendrai peut être pas encore 5 ans pour le changer mais pas d'urgence.
Le seul point c'est que si tu as une avarie grave et que l'origine vient du joint ayant + de 7 ans (préconisation Volvo)il risque d'y avoir un pb avec l'assurance.
Alain

dimanche 12 septembre 2010 12:18
Missing
(Chtit Luma)

Pour Samedi: faut sortir le moteur pour un joint?
Oui, il faut séparer l'embase saildrive du moteur afin d'extraire d'une part le joint secondaire, et d'autre part l'embase de son support stratifié à la coque pour le joint primaire. Impossible à faire sans au moins désaccoupler le moteur de l'embase et déplacer celui-ci vers l'avant afin de manoeuvrer l'embase qui en principe se sort par l'intérieur. Si le moteur n'est pas sorti, il faut qu'il y ait la place d'extraire l'embase jusqu'à l'atelier. Cas du Yanmar, je ne connais pas l'embase Volvo.

dimanche 12 septembre 2010 14:18
112533
nelson

pas obligatoire
çà dépend de l'espace autour, sur le Gladiateur, il suffit de basculer un peu le moteur sur l'avant et le saildrive se déconnecte.
Je te confirme que ce joint est résistant, le mien avait 14 ans.
Si tu as un peu de place, tu peux regarder dessus, il y a la date en relief indiquée dessus.
cordialement

dimanche 12 septembre 2010 14:34
Avatar
CERIGO

Confirmation!
J'ai gardé 14 ans un soufflet/joint (il y a deux joints à la sortie de l'arbre).
Je changeais de moteur et il était encore en excellent état.
Je confirme aussi qu'on doit pouvoir le changer sans sortir le moteur (je l'ai vu faire). Et je me suis rendu compte que les mécanos ne voulais pas entendre parler de cette opportunité car étant trop difficile... Le mien avait été changé en une heure de main-d'oeuvre. Vous en tirez les conclusions que vous voulez...

Autre donnée : quand vous mettez le bateau au sec pour une longue période, il est bon d'enduire la sortie de l'arbre de graisse afin que les joints ne sèchent pas (au moins celui qui est le plus à l'extérieur).

dimanche 12 septembre 2010 17:02
Avatar
CERIGO

Yanmar.
J'ai vu il y a 4 ou 5 ans que le Sail drive de Yanmar était équipé d'un double soufflet/joint.
Je n'avais vraiment pas aimé car ils étaient beaucoup plus fins que celui de Volvo. J'ai pensé qu'il s'agissait d'un argument purement marketing.

dimanche 12 septembre 2010 17:07
Avatar
CERIGO

A part...
le sail drive arraché sur des récifs, je ne vois pas une déchirure du joint Volvo précipitant le bateau au fond. Ce joint doit être armé (comme un pneu?) et il doit y avoir des signes annonciateurs avant une voie d'eau scélérate.

dimanche 12 septembre 2010 17:11
Balise_belge_2
ecumeur

@ Cerigo
Je ne comprends pas très bien.
Tu évoques un "soufflet/joint" et ajoutes entre parenthèses qu'il y a deux joints à la sortie de l'arbre.

La question de départ portait sur le joint annulaire d'assemblage et d'étanchéité entre le saildrive et la coque. La nécessité ou non de sortir le moteur dépend effectivement de la place disponible autour de l'ensemble. En ce qui concerne mon Ecume de Mer, il est totalement exclu de pouvoir changer ce joint sans sortir le moteur qui se retrouve dans le carré, ce qui nécessite plus d'une heure de main d'œuvre. Il est possible que ce ne soit pas nécessaire sur d'autres bateaux plus grands, mais il faut pour le moins basculer le moteur ou l'avancer pour le désaccoupler du saildrive et pouvoir effectuer le travail.

Par contre le changement des deux joints spi sur l'arbre d'hélice se fait en peu de temps, il suffit de démonter l'hélice et un mécano n'a pas besoin d'y passer des heures.

dimanche 12 septembre 2010 17:19
Avatar
samedi

je vous remerci de votre aide
mon moteur est un volvo ,je demanderais a l'ancien propriétaire s'il est d'origine ,en sachant que le bateau a 11 ans

dimanche 12 septembre 2010 19:00
Avatar
CERIGO

@ Ecumeur,
C'est la 1° demande de Samedi qui me faisait préciser soufflet/joint. Je ne sais pas (plus) comment Volvo dénomme ce soufflet, mais l'appeler joint est un peu curieux.
Mon dernier MD11 C 110 S, je l'ai gardé plus de 30 ans avec 3000 heures. J'ai pris des cordages, des fils et surtout du plastique armé qui m'avait obligé de faire intervenir un plongeur pendant une heure pour arriver difficilement à le sortir de l'arbre. Eh bien, je n'ai jamais eu à changer les 2 joints avec une huile toujours non polluée! Donc il faut rester serein pour ces 2 éléments, objets du fil.

lundi 13 septembre 2010 01:31
Missing
(farfa III)

je confirme ...
sue un sail drive:
1/ le joint "principal" est +/- indestructible.
2/ les p'tits "joint spi" sont hyper sensibles aux fils de nylon des pechous; et si l'huile de l'embase devient un peu blanchatre on sait ce qu'il faut faire au prochain carrénage.

dimanche 12 septembre 2010 22:48
Missing
(Piep)

Je réponds un peu tardivement
mais ayant eu trois bateaux à sail-drive, je te conseille de respecter les préconisations du constructeur... ne serait-ce qu'en parce qu'en cas de sinistre, la voie d'eau est assez difficile à étancher et les risques de perte totale sont grands. L'expert de l'assureur remontera d'ailleurs cette piste. Certes, une avarie sur le joint est rarissime mais il vieillit.
Effectivement cela se change tous les 7 ans (Volvo), bateau à sec et moteur décalé de son bâti. La mayonnaise dans l'embase n'a pas grand chose à voir avec l'état du sail-drive mais plutôt avec le joint spi sur l'arbre d'hélice, qui lui craint les fils de pêche et autres bouts.
Unz SD20 (Volvo, Yanmar) a un double joint et un alarme si de l'eau de mer pénètre entre les deux soufflets. C'est un plus.

lundi 13 septembre 2010 08:37
Avatar
Tinou

Le notre a 12 ans, l'âge du bateau
On se pose la même question depuis 2-3ans, faut-il changer le joint du sail-drive?
Le notre est d'origine, il a donc 12 ans.

Je me suis souvent dit que le joint ne lâcherait pas comme ça, du jour au lendemain, sans donner de signe de fatigue avant. Et si les 7 ans préconisés étaient si cruciaux, soit on aurait beaucoup plus de retour d'expériences de changement, soit on aurait beaucoup plus de bateau au fond de l'eau pour cause de rupture de joint...

Donc, on en avait déduit qu'on pouvait attendre un peu. Mais comme on devrait sortir le bateau de l'eau cet hiver quelques mois, on va probablement en profiter pour changer ce fameux joint du sail-drive.

Si on le change, on essaiera de vous en faire profiter en photos.

lundi 13 septembre 2010 10:33
Avatar
samedi

au prochain carrénage
je regarderais la tête qu'il a et demanderais l'avis sur place a quelques connaisseurs
mais si je m'en réfère au fil beaucoup dépassent les 12 ans ,cela me rassure
merci de vos conseils et expérience

lundi 13 septembre 2010 11:49
Balise_belge_2
ecumeur

Tu ne verras rien au prochain carénage.
Côté extérieur, il est à l'intérieur de la coque et un obturateur est collé sous la coque pour éviter les turbulences, donc rien de visible.

lundi 13 septembre 2010 16:16
Avatar
samedi

merci ecumeur
le bateau a 11 ans le moteur volvo ,au prochain carénage que me conseille tu?
Le changer ,ou attendre encore un peu
merci

lundi 13 septembre 2010 16:20
Avatar
samedi

j'ai une bonne nouvelle
de l'ancien propriétaire les deux joints ont été changer l'année dernière .

lundi 13 septembre 2010 16:44
Missing
(Piep)

Tu vois, il y a des propriétaires sérieux
Ces joints sont comme tout élastomères : ils craignent le froid, les vibrations et les produits solvants.
Donc selon, la navigation, l'état du moteur et de ses attaches sur le bâti, le couple de la bête, les produits qui sont tombés dans la cale en quelques années de bourlingue...
Il n'y a pas de règle, mais au plus tu navigues, au plus tu devra prendre quelques précautions élémentaires de vérification. Comme d'hab!

mardi 14 septembre 2010 00:57
Missing
(Chtit Luma)

17 ans pour les miens
et rien trouvé de louche au démontage. Seul celui qui masque le trou et n'a pas de fonction d'étanchéité était craquelé et en état assez moyen. Pour autant que cela vaille aussi pour les joints principaux, je recommanderais donc de ne pas dépasser 15 ans, et encore.

Yanmar n'a pas émis de recommandation que je connaisse, sans doute à cause du double joint et de l'alarme. Pour être tranquille, un bon plan serait donc de tester l'alarme une fois par an.

Si quelqu'un a une méthode, merci pour nous tous. Faudra que j'essaie de la déposer et de la mettre dans un bol d'eau.

Sur Volvo, il vaut peut-être mieux ne pas provoquer le sort et respecter les 7 ans, car en cas de problème, s'il n'y a pas de détection (les avis là-dessus ?) le risque consiste en un naufrage lent au port en absence prolongée, et comme dit plus haut, des litiges sans fin avec l'assurance. Ceci dit, il semble que ce ne soit pas un risque statistiquement significatif.

Statistiquement.

Bon, n'en faites pas des cauchemars, les gars, et bonnes navs.

lundi 13 septembre 2010 12:20
Missing
(60nora)

les sails drive
je n'ai jamais compris pourquoi il ne mettaient pas le sail drive vers l'avant ça centre la poussée de l'hélice et la maintenance est plus facile .
j'ai eu l'occasion d'en installer quelques uns
quand j'ai pu je les ai montés comme ça .
alain

lundi 13 septembre 2010 16:26
Avatar
CERIGO

?
Bonjour,
Que veux-tu dire?

lundi 13 septembre 2010 16:43
Avatar
simbad

je ne connais pas de statistique
des naufragés par le SD
pour avoir vu un SD Volvo démonté, le risaue de fuite n'est pas inexistant, mais sauf liquéfaction du joint (attention aux marées noires ), je ne vois pas ce gros boudin de caoutchouc serré par un collier en ferraille de 5 mm d'épais boulonné ds le support, générer une grosse voie d'eau
Samedi tu peux dormir tranquille (les autres jours aussi d'ailleurs ), mais bon, pour les 7 ans, disons que 10 ça ira bien pour les assurances, ces 7 ans ne sont que garantie pour Volvo. le changer évitera les cachets pour dormir... mais c'est un peu physique, désaccopler du moteur, soulever l'embase, si la place est réduite, c'est pas fastoche surtout si la place a été prise pour ajouter un ballon d'eau chaude, un réservoir supplémentaire...

j'ai eu un SD sur moteur Volvo, base moteur HB, là le joint (caoutchouc de 2 cm diamètre) était enfilé sur l'embase du moteur et le tt enfilé ds le support... j'ai tj eu la trouille que le joint se fasse la malle, mais non, ça tient.
par contre, si le SD tosse sur un caillou, aïe aïe aïe,mais bon, faut éviter.
, m'en vais fumer... un joint
à+
JL.C

lundi 13 septembre 2010 17:14
Avatar
samedi

je suis rassurer
d'autant plus que l'ancien propriétaire vient de me dire que les deux joints ont été changer l'année dernière

lundi 13 septembre 2010 17:44
Missing
(60nora)

le sail
il n'est pas obligatoire de le mettre vers l'arriere on peut trés bien le mettre devant le moteur en faisant pivoter la tete de 180°,ce qui centre la poussée et favorise les manoeuvre de port .
evidement il faut le prevoir avant la strat du bati.
alain

lundi 13 septembre 2010 18:21
Missing
(tropicat)

on se retrouve
avec l impeller de l autre coté

lundi 13 septembre 2010 18:45
Missing
(Piep)

tu n'as pas tord
En fait, il faut trouver la bonne hélice.
Je crois également que les efforts inverses sur le sail drive ne sont pas aussi anodins en marche arrière, qu'en marche avant. Je ne m'avance pas plus, mais plutôt que de pousser sur les engrenages coniques et butée d'axe horizontal, tu tires sur le total et une partie de l'effort se retrouve sur le joint d'arbre et son logement. Cela demande à être confirmé : la marche arrière sur une embase est-elle aussi fiable que la marche avant, en régime en croisière de longue durée?

mardi 14 septembre 2010 01:06
Missing
(Negofol)

NON !
Monter le saildrive avec la transmission à l'avant ne change rien sur le sens de rotation de l'hélice puisque il y a un couple conique à l'entrée ! La marche avant reste la marche avant... Par contre la remarque sur la prise d'eau est vraie.
La plupart des saildrives ont les mêmes pignons pour les marche AV et AR et peuvent donc tourner indifféremment dans les deux sens.

mardi 14 septembre 2010 11:50
23.annexe_et_son_moteur
chom

huiler le joint
pour garder comme neuf le joint coque sail, on peut le huiler avec de l'huile moteur pour ne pas qu'il se desseche et craquelle.
Bien surveiller par l'intérieur ce joint qui est bombé, le coté eau de mer etant comprimé et moins sujet aux déchirures.
Attention à l'etat du joint plat collé sur la coque. Quand il n'est plus là, crabes, huitres moules s'installent et peuvent blesser le joint coque sail drive.

Pour le double joint à lèvres de l'arbre d'helice, bien garnir de graisse marine l'espace entre les deux joints tous les ans lors du carénage, cela renforce l'etanchéité.
Verifier l'aspect de l'huile apres avoir bien fait tourner l'helice, sinon l'eau decante dans les roulements du bas du sail et l'huile en haut, ou est la jauge!et on peut penser que tout va bien.

mardi 14 septembre 2010 00:29
100_2340
amphily

j'éviterai
les produits gras sur le caoutchouc s'il n'est pas prévu pour à moins que ce soit de la graisse neutre ou produit similaire car les produits gras ont plutot tendance à attaquer les caoutchoucs plutot que les protéger
jy

mardi 14 septembre 2010 09:56

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums