Tous les forums > Forums techniques > Gyropilote vraiment utile?
Cette discussion a été migrée dans la nouvelle version v5 de HISSE ET OH.
Consulter dans ce fil dans la version 5-Beta.
---

Gyropilote vraiment utile?

Sur un 40' j'ai un pilote Raymarine: vérin linéaire sur secteur de barre, calculateur S2 et afficheur 6002.
Il est possible d'ajouter un module Gyro qui se branche sur le calculateur, mais comme cette option coûte assez cher, j'hésite.
Qu'en pensez-vous?

Merci de votre aide.

lundi 01 octobre 2007 19:39

Liste des contributions

Avatar
Floflo

Le gyropilote...
...est très efficace au portant dans la mer formée voire bien formée, par vent soutenu.
Si tu as des batteries solides avec toi et que tu penses te confronter à ce genre de situation, pourquoi pas ?
Plus besoin de mettre le nez dehors ( qui disent dans la réclame ).
Je pense aussi que la capacité du bateau à bien se comporter "naturellement" dans ce type de situation ( type de carène, bi(?)safrans...)est aussi déterminant pour l'efficacité du gyro.
amct
F.

lundi 01 octobre 2007 19:57
---

J'avais un vieux 6000 de 10 ou 15 ans
Suis passé à un S2G: plus rien à voir ! Le pilote réagit beaucoup plus, et anticipe la vague.

lundi 01 octobre 2007 21:53
Avatar
1
Papy-Zoom

freja, il est fortiche ton pilote
qui "anticipe la vague"...
ta plume a dû anticiper ta pensée?

lundi 01 octobre 2007 23:51
---

Gyro
Non, il a raison. Un gyro detecte une accéleration, et pour qu'il y ait déplacement, il doit d'abord y avoir une accéleration (sauf dans le cas d'un mouvement uniforme). C'est cette capacité qui permet au pilote de réagir bien avant que le déplacement soit important et donc d'anticiper la vague en quelque sorte.
A plus

mardi 02 octobre 2007 00:01
Avatar
sailsoft

un gyro ne détecte pas une accélération
mais des changements d'assiette et surtout de cap.
Pour détecter des accélérations, il faut des accéléromètres.

Les pilotes anciens ont des compas à l'intérieur. Et les compas doivent être équilibrés, à cause de l'inclinaison du champ terrestre. L'équilibrage conduit à rajouter des masselottes, qui réagissent d'une manière parasite lors des changements d'assiette ou des accélérations du bateau. L'électronique du pilote est donc obligée de filtrer les fréquences propres d'oscillation des compas et, vu qu'elles sont assez basses, cela limite fortement la dynamique de réaction du pilote.

On a bien amélioré les choses avec les compas "fluxgate" qui n'ont pas de pièces mobiles et réagissent instantanément. Le gyro rajoute un degré de plus dans l'amélioration. Que ce soit avec les fluxgate ou avec les gyros, on peut avoir des régulateurs qui ont des "termes dérivés" importants, ce qui se traduit par le fait que le pilote réagit très vite pour tout début d'embardée du bateau, d'où les perfs aux allures portantes. Au détriment de la conso d'électricité évidemment.

vendredi 12 octobre 2007 02:00
---

Accélération, assiette ?
... mon pilote comporte un compas ET un gyromètre. Ils disent que le compas mesure le cap et le gyro la vitesse de variation du cap. Qand on mesure une vitesse de variation de rotation , on n'est pas loin de la mesure d'une accélération en rotation

Il ne semble pas que le mien mesure un changement d'assiette, car il n'y a pas de contrainte de montage concernant son orientation par rapport au bateau, ce qui serait indispensable pour discerner le tanguage du roulis. La seule contrainte de montage est le respect d'une verticale pour le boitier du gyro.

vendredi 12 octobre 2007 15:11
---

sailsoft
voilà ce qui est dit au sujet de mon pilote avec giro:

________________________________________________
Equipé d’un Gyromètre, il effectue des corrections de barre selon deux critères :
- Ecart de route par rapport à la consigne
- La vitesse de rotation du bateau due à l’action de la barre, du vent ou des vagues.

L’écart de route est fourni par le compas électronique corrigé par le gyromètre, et la
valeur de la correction est proportionnelle :
- à l’écart de route mesuré
- à la valeur du gain
et inversement proportionnelle à la vitesse du bateau.

La vitesse de rotation du bateau est fournie par le Gyromètre, et, la valeur de la correction est proportionnelle à:
- la vitesse de rotation mesurée
- la valeur du terme contre-barre

vendredi 12 octobre 2007 23:11
P1020948_
GilusBleu

attention aux abréviations.
Gyro : ne pas employer.

Gyroscope : est un garde cap avec un rappel au nord par aimant (pour compenser les dérives internes) donc NORD.

(Dans les avions c'est dans l'autre plan : horizon artificiel ou angle de roulis)

Gyromètre : Gyroscope équipé d'un ressort de rappel dont l'élongation dépend de la vitesse de rotation donc mesure de VITESSE ANGULAIRE

(le tout modulé par le cosinus de l'angle de roulis et de tangage pour les systèmes simples)

samedi 13 octobre 2007 00:55
Avatar
sailsoft

Un autre problème, avec un gyro
est qu'il dérive à long terme. Donc il faut le recaler, et le seul moyen est d'avoir un compas. Donc un gyro tout seul = impossible. D'ailleurs sur les avions, les horizons artificiels (gyros pour roulis/assiette) ou les conservateurs de caps (gyros de cap) doivent être recalés, au moins au début de chaque vol, et le plus souvent plusieurs fois pendant les vols longue durée.

samedi 13 octobre 2007 01:02
Avatar
marionfred

La composante continue...
Et oui,

C'est bien la composante continue, qui fait que le gyro "dérive" et qu'il faut un compas pour le recaler.

Cordialement.
Frédéric.

samedi 13 octobre 2007 04:57
---

Oui
Il est très fort

Et je ne raconte que des conneries

T'as déjà vu un gyro travailler ?

Je me demande si ça vaut le coup de continuer à intervenir sur ce site, voire même tous les sites, tant finalement ça se résume à rouler dans des idées convenues qu'il ne faut surtout pas discuter.

Allez pour l'intervenant, laisse tomber le gyro, c'est de la daube, ça coute des sous, rien ne vaut un bon régulateur, ça fait plus Moitessier et surtout t'as la paix si tu commences à vouloir discuter

Sur ce, bonne nuit

mardi 02 octobre 2007 00:32
---

exact
un régulateur est très bien et coute bien moins cher en plus ca peut pas tomber en panne donc pas la peine d'acheter un truc électronique sauf si on est plein aux as

mardi 02 octobre 2007 01:16
---

pas cher ?
les régulateurs que j'ai vu au dernier salon sont TRES chers, au moins autant qu'un pilote inbord hydraulique de grosse puissance.

mardi 02 octobre 2007 06:47
Avatar
boulal

cool, mon frère, cool !

Nico, la vie est belle
faut pas se fâcher, c'est mauvais pour toi !

allez ! bonne nuit et fais pleins de beaux rêves

Boulal,

mardi 02 octobre 2007 01:51
Avatar
marionfred

OK pour le gyro. Mais pour les maquereaux ???
Nicolas,

OK pour le gyro. Tu as raison à 200 %.

Par contre, j'ai comme l'impression que tu as fait une petite erreur sur son site au sujet des maquereaux: Tu disait 50 T par an pour les pécheurs locaux. Je pense que c'est plutot 2500 T.

Cordialement.
Frédéric

mercredi 03 octobre 2007 04:54
Avatar
menhir

Ne te laisse pas miner le moral Nicolas
Pour un qui te titille, 20 ont le plaisir de te lire. Alors, continue à nous intéresser avec ton expérience

mercredi 03 octobre 2007 09:29
---

Merci
Pour les petits mots.

On s'énerve, on s'énerve, un petit dodo et une baignade et ça va mieux.

Heu pour les maquereaux j'ai pô compris, j'aime pas les maquereaux je les rejette à l'eau alors ils peuvent être tranquilles ......

mercredi 03 octobre 2007 13:27
Avatar
marionfred

Je ne titille pas Nicolas !
Je suis de ceux qui ont lu avec grand plaisir le site de Freja. J'ai adoré son style.

Il me semble juste avoir noté une erreur de calcul à propos du tonnage de maquereau.

J'ai perdu le lien de son blog.
Donc je ne peux argumenter ma remarque. Mais ma remarque n'etait bien sur que "constructive" par rapport à son blog.

Cordialement.
Frédéric.

vendredi 05 octobre 2007 02:21
---

triheol
le gyro ressemblerait un peu à un barreur très doué qui naviguerait à la sensation "aux fesses" sans regarder derrière lui pour voir la vague arriver.

Evidemment, n'ayant pas "d'yeux" le gyro ne peut pas anticiper au sens propre du terme, tout comme un barreur qui ne regarde pas derrière lui.

Mais le gyro "anticipe" par rapport à un pilote qui ne fait QUE lire l'angle de route du bateau.

mardi 02 octobre 2007 06:52
Avatar
Papy-Zoom

Excuses,
je n'ai pas voulu être méchant, j'ai seulement du mal à concevoir comment un système qui n'est pas "intelligent" peut imaginer ce qui va se passer; je n'utilise pas de régulateur, seulement un pilote, qui est par exemple très efficace quand il est utilisé en mode "Girouette" (ou régulateur), en tenant compte rapidement des variations du vent apparent.
Mais si j'en ai l'occasion, j'aimerais bien essayer un Gyro, si vous dites que ça réagit plus vite.

mercredi 03 octobre 2007 00:46
---

triheol
la réponse à ton interrogation sur la "prévision de l'avenir" a été donnée un peu plus bas par marionfred: c'est un peu difficile à expliquer car ce sont des math, niveau taupe (sup-spé), donc pas donné. En une phrase, si tu as la dérivée première et seconde d'une variable, tu peux prédire l'avenir à court terme de cette variable.

Donc, oui, c'est possible, on peut prédire l'avenir à court terme de la trajectoire du bateau avec un capteur d'accélération angulaire.

mercredi 03 octobre 2007 11:39
Avatar
Papy-Zoom

merci robert,
on apprend à tout âge!

mercredi 03 octobre 2007 12:13
---

gros problème
le gros problème d'un gyro, comme l'a dit le Cobra un peu plus bas, c'est l'intelligence du logiciel qui utilise la mesure du giro.

Un peu comme la barreur qui barre "aux fesse" sans regarder derrrière lui, il doit "imaginer" ce qui va se passer dans l'avenir porche quand il perçoit telle ou telle réaction du bateau.

Donc un gyro avec un programme informatique mal fait (ou mal étalonné) peut être pire que pas de giro du tout, tout comme un mauvais barreur auquel tu bandes les yeux.

C'est là qu'est tout le génie du fabriquant du pilote. Vu sous cet angle, un giro rajouté sur un pilote qui n'est pas prévu pour cela est sujet à discussion. C'est aussi pour ça que les fabriquant de pilotes "de course" incluent le giro d'office dans le calculateur, et n'en font pas un accessoire qui pourrait être décevant.

mercredi 03 octobre 2007 13:28
Avatar
marionfred

Génie du fabriquant ?
Robert,

Sans parler de programme de taupe : F= M. Gamma, cela cause aux élèves de seconde …

Cependant en partant de la loi fondamentale de la dynamique :
M. Accelération + a1.Vitesse + k.Position = Force Ext

Et en changeant le tout pour un équilibre dynamique en terme de moment (de lacet donc) et non en terme de force.

M devient un moment d’inertie : Ok
Le coeff a1, devient le terme qui traduit l’amortissement « visqueux » d’un navire « en crabe » : Ok
Et la raideur (k) ? Une raideur hydrostatique en roulis, OK. Par contre une raideur en lacet, j’essaye de comprendre d’où elle pourrait venir.

Toutefois, tu parle de tout le génie du fabriquant de pilote.
Mais comment fait le fabricant de pilote (fut-il génial), pour intégrer dans son logiciel ces 3 coefficients d’un bateau lambda ?

Ma taupe est certes fort lointaine…
Mais il me semble que le fabricant ne peut que gérer que le premier terme de l’équa dif !

Au plaisir d'apprendre sur le sujet.

Cordialement.
Frédéric.

vendredi 05 octobre 2007 01:41
---

le génie du fabriquant
je ne saurais pas en dire grand chose, ça doit faire partie de leurs petits secrets de fabrication.

Je présume qu'ils utilisent les mêmes techniques de programmation que celle des systèmes de régulation auto-adaptatifs: le calculateur "observe" les réactions de stabilité-instabilité de l'ensemble du comportement du bateau et modifie les paramètres de la régulation progressivement jusqu'à converger vers la boucle stable.

Vaut mieux que cette partie auto-adaptative soit bien faite, car régler la dizaine de paramètres d'asservissement à la main n'est pas à la portée intellectuelle de l'utilisateur moyen.

Sur le mien, la notice décrivant les réglages est explicite: le calcul d'asservissement du gyro tient compte de la vitesse du bateau, et de l'angle du vent apparent. Si le pilote n'a pas ces deux informations, le gyro n'est pas optimisé.

vendredi 05 octobre 2007 06:46
Avatar
marionfred

Régulation auto-adaptative
Robert,

Bien sur... C'est forcement comme cela que la boucle d'asservissement peut assurer la stabilité sans ne rien connaitre au départ des caractéristiques physiques d'un bateau lambda.

Toutefois, la fréquence d'acquisition d'un loch ou d'une girouette est faible à priori (de l'ordre d'une mesure toutes les 5-10 secondes ?) etant donné le type de capteur mécanique. Comment l'asservissement du pilote peut-il exploiter ces données pour réagir à la seconde prés ? Certes la frequence d'acquisition du gyro (piezzo-electrique ?) doit etre bien plus elevée.

Cordialement.
Frédéric.

NB : En y repensant (je suis confut de ma méprise), l'amortissement "fluide" c'est bien proportionnel au carré de la vitesse !

samedi 06 octobre 2007 01:53
---

mesure rapide ...
les capteurs de bateau (vent, loch, ...) donnent environ 1 à 2 mesures par seconde. L'asservissement autoadaptatif peut bien se faire car il y a tout de même un temps de latence de mesure 10 fois plus court que le temps de latence du système asservi (le bateau de 12m et 8 tonne ! ).

samedi 06 octobre 2007 12:09
Avatar
marionfred

Mesure rapide... Et dérivées des mesures ?
Robert,

En fait, je cherchais à comprendre comment le pilote pouvait "dériver" les mesures (Loch et vent) en basse fréquence pour les exploiter.

Probablement qu'il n'est pas necessaire de dériver la vitesse ou la vitesse du vent: c'est des parametres qui sont suffisament stables pour ne pas avoir besoin de les dériver...

Cordialement.
Frédéric.

lundi 08 octobre 2007 02:38
---

dérivée ?
en fait c'est le contraire, le calculateur intègre la vitesse et la direction du vent pour ne pas faire réagir le pilote à des irrégularités du vent qui ne sont pas significatives.

lundi 08 octobre 2007 10:51
Avatar
marionfred

OK, intégrale donc.
Robert,

Intègrer la vitesse loch, OK.
Cela ne doit pas être un paramêtre si stable que cela en fait: avec les mouvement de tangage, lacet, roulis qui doivent bien perturber la mesure.

Mais... Sur les "regulateurs d'allure", c'est bien l'aérien qui est à la base du "pilotage".

Pourquoi un pilote electronique à base de gyro, devrait-il "dégrader" l'information de la girouette en l'integrant ?

Cordialement.
Frédéric.

mercredi 10 octobre 2007 02:21
---

?
Je ne vois pas le rapport entre l'intégrale de la girouette et le gyro ?

Une girouette a la danse de la St-Guy ... Dans la houle, avec un vent faible et au portant, elle fait parfois un tour complet ! Si son information est prise telle qu'elle, le pilote (avec ou sans gyro) va fabriquer de la maillonaise en battant l'eau de mer

mercredi 10 octobre 2007 07:42
Avatar
marionfred

Donc un pilote se moque de la direction du vent apparent ?
Robert,

Je pensais qu'un pilote exploitait les données d'entrée suivantes:
le cap
la vitesse et ...
le vent apparent.

Plus l'accélération angulaire avec un gyro: pour pouvoir "prédire" le cap.

Au vu de ta réponse (fort sencée comme dab), j'en déduis que les pilotes n'utilisent pas la donnée vent apparent.

Pourtant un régulateur d'allure ne fonctionne bien qu'avec un "aérien" qui mesure le vent apparent ?
Hors donc, pourquoi la mesure du vent apparent (pourtant indispensable à un régulateur d'allure), ne serait-elle pas utile à un pilote ?

Bien sur, je ne cherche pas à polémiquer, mais juste à comprendre.

Cordialement.
Frédéric.

vendredi 12 octobre 2007 00:13
---

pffff ...

Où as-tu vu que j'ai écrit que l'angle de vent apparent n'est pas utilisé ?

Au rythmes d'une réponse tous les deux jours, ça peut durer longtemps

vendredi 12 octobre 2007 00:52
Avatar
marionfred

Girouette et vent apparent ?
Robert,

Certes une réponse tous les deux jours.
Je préfère analyser les réponses et y répondre posement.

Une girouette ne mesure pas le vent apparent ?

Ne te fache pas. J'essaye de comprendre.

Cordialement.
Frédéric.

vendredi 12 octobre 2007 01:21
---

deux posts plus bas ...
c'est bien le vent apparent qui est mesuré, donc utilisé, mais après quelques transformations judicieuses

vendredi 12 octobre 2007 01:27
---

Un régulateur d’allure
quel q'en soit le modèle, ne fonctionne bien ni par petit temps dans une houle résiduelle (quelle que soit l’allure), ni vent arrière dans la même houle...
Notez, qu'on va surement trouver quelqu'un pour soutenir le contraire

Les pilotes tenant compte du vent APPARENT ne font pas mieux dans les mêmes circonstances...
Si vous n’avez pas la fonction « vent réel » (et un bon calculateur) restez sur le cap compas !
C’est ce qui donnera les meilleurs résultats

Mais comme je ne sais pas de quoi je parle, faites comme vous voulez

pfffzzzz

vendredi 12 octobre 2007 01:00
---

sémantique ...
c'est juste une histoire de sémantique:

la mesure est obligatoirement le vent apparent (on ne peut pas mesurer le vent réel, sauf à l'arrêt ). Le pilote se sert donc bien du vent apparent, mais après passage dans une moulinette qui machouille aussi la mesure du speedo, du compas, du gyro ...

Mais bien entendu, sur le fond, et si on oublie la sémantique, je suis d'accord avec toi, serpent

C'est d'ailleurs un des cas où le régulateur ne pourra jamais égaler un pilote, de part son principe même. Mais schuuuuut ... ne réveillons par la miss qui dort dans son lointain pays !

vendredi 12 octobre 2007 01:24
---

Chipoteur !

Mais de plus, je suis certain que tu es du même avis que moi sur le pilote qui résout le mieux les équations complexes engendrées par des informations débiles

La seule contrariété reste le coût des 4 chiffres pour le déblocage de la fonction...
Notez que pour les harpagons, il existe de bons désassembleurs gratuits, encore faut-il savoir quoi chercher...

vendredi 12 octobre 2007 01:37
---

Robert,

Pour ta dernière phrase, nous sommes d’accord sur le principe que j’ignore tout de ce dont tu parle...

pfffzzzz

vendredi 12 octobre 2007 01:43
---

le pilote ...
qui résout le mieux ces équations ? oui, je l'ai acheté, en 3 lettres

vendredi 12 octobre 2007 01:51
---

T’es pas le seul

et après les essais de cet été, je ne comprends pas comment on peut utiliser autre chose...

Mais bon, y m’a quant même fallu 40 ans pour le comprendre alors

pfffzzzz

vendredi 12 octobre 2007 01:58
Avatar
marionfred

Sémantique en effet...
Robert,

Cela me rassure: le pilote exploite donc bien le vent apparent.

C'est qui la miss qui dort dans son lointain pays ?

Cordialement.
Frédéric

vendredi 12 octobre 2007 01:48
---

faut suivre ...
... là bas, au fond de la classe, les ébats et débats sur les pilotes et régulateurs sur les divers forums chuuuut ...

vendredi 12 octobre 2007 01:53
Missing
Aldorande

Euhhhh!
Et la dérive due au courant?
Et la dérive des continents?

PS: Je n'ai pas pu résister à la tentation

dimanche 01 février 2009 20:44
Missing
Aldorande

Je me suis planté
Je n'ai pas posté au bon endroit; j'aurais dû être plus haut, vers maths-sup

dimanche 01 février 2009 20:49
Avatar
zephyrlegris

mesure rapide
c'est un point qui est très variable d'une marque à l'autre ...

et notre illustre fabriquant breton ... est fort à son avantage dans ce domaine ... probablement une des raisons de la supériorité de son pilote. (qui marche mieux associé à une centrale de même marque ..)

vendredi 12 octobre 2007 23:23
---

Mais oui, mais oui .......
Avant toute chose, Zeph te sent pas spécialement visé, je réponds à la série d'échange, et comme ils étaient en cascades, pas facile à placer.

Les persiflages du Cobra depuis le temps j'ai l'habitude, je ne prends plus la peine de lire la plupart du temps.

Que d'autres tombent dans un espèce de prosélistisme me gène beaucoup plus: ok pata coufin, c'est le top du top (et le reste, c'est de la merde), ça coute la peau du cul, et tout ça pourquoi, sur le bateau de monsieur tout le monde, le bateau de croisière sur lequel nous naviguons (presque) tous ?

Ca sert à quoi que ton pilote réagisse au millionnième de seconde sur nos bateaux de croisière qui se trainent (surtout sur un Trismus à quille longue, je me marre un peu !) ?

Franchement ?

Et ben franchement, et le plus objectivement possible, je suis passé d'un pilote qui ne fonctionnait qu'en mode cap, à un pilote avec gyro intégré, et la différence est plus que notoire, testée avec différentes conditions dont des vents forts au près et au portant, avec la mer qui va avec. Et tout aussi objectivement, j'ai pas l'impression que s'il réagissait plus vite (si tenté qu'il le puisse vu le nombre d'autres facteurs qui rentrent jeu) ça changerait grand chose, à supposer que cette marque aussi fabuleuse qu'elle soit apporte quelque chose de plus.

Mais bien sur, vous naviguez tous sur des bateaux de course hyper affutés, dont le moindre degrés de barre peut vous mettre sur le toit ....

Amis dyptères, si vous tenez à votre intégrité, passez votre chemin ........

vendredi 12 octobre 2007 23:49
---

Cher freja,

il est normal que lorsqu’on vit dans un cloaque, l’odeur qui s’en dégage ne gène plus ! On s’habitue à tout... (cet exemple bien entendu, ne vous concerne en rien... )

Il est évident que tout fonctionne !
Bien ou mal, a dans le fond peu d’importance ! Chacun choisissant librement ses misères…

Mais, vouloir faire croire que tous produits donnent les mêmes résultats démontre une mauvaise fois considérable

Exemple, ma barque, peut tout aussi bien tenir sa route sans aucun artifice, n’empêche qu’avant celui-ci, j’avais un pilote « navico » (vérin hydraulique avec moteur en ligne) qui fonctionnait parfaitement ! (je l’ai toujours d’ailleurs, dans la cave…)

Même sur une barque qui n’a besoin de rien, le gyropilote NKE pour ne pas le nommer donne des résultats incomparables en tenue dans la houle. Il le démontre en quelques heures d’utilisation

Aucun « bon » barreur ne saura tenir la comparaison avec ce bidule !

Maintenant, que ce matos ne soit pas à la portée de votre bourse, est une autre chose!
Elle vous encourage probablement à une certaine amertume...

Mais que cela ne vous empêche pas de dormir mon brave, ma coquille de noix a déjà tourné quelque peu sans ces artifices, et cela ne pose en effet aucun problème !

Maintenant, les gadgets quelque ils soient, que j’utilise à bord ou ailleurs, ne servent à m’amuser… S’ils ne le font plus, je les bazarde sans état d’âme

Mais pour mettre un peu de baume ,sur vos blessures qui semblent à vif , dites-vous que ce n’est pas toujours le matos le plus cher que je considère (je ne sais pas s’il le sont effectivement) comme le meilleur choix, pour vous en convaincre regardez l’éolienne que j’ai choisie...

pfffzzzz

PS heu pour ne point vous commotionnez d’avantage, vous savez également ce que je pense de vos sudorifications à mon égard… Donc surtout, ne me lisez pas…

samedi 13 octobre 2007 19:40
Pc310988
ile de fustel

une étoile
pour l éolienne de camping car !!

heu , au fait , elle est bonne ?

ben je demande au sujet , d a propos de la bécane a vent !!

samedi 13 octobre 2007 19:47
---

Super

Jusqu'à présent...

pfffzzzz

samedi 13 octobre 2007 19:51
Avatar
zephyrlegris

je prend en cours ...
c'est quoi comme référence et marque le ventilateur inversé que notre reptile préféré utilise ?

samedi 13 octobre 2007 19:53
---

Un brol
chinois, « Windgenerator PWG 400 »

pfffzzzz

samedi 13 octobre 2007 20:15
Avatar
zephyrlegris

merci
amorçage vers 6 knts c'est ça ? ...

et ça débite de suite un peu ou comme les produits habituel il faut au moins 15 knts pour que le débit devienne conséquent ?

samedi 13 octobre 2007 20:24
---

Elle démarre
vers 6/7 nœuds, charge entre 5 et 10 Amp à 10 nœuds et plus de 30Amp à 20 nœuds

À 25 les pales se déforment pour ralentir l’engin
Cela dit, mes tests sont loin d’être complet, car avec les procédés de charge et le KAmp/h en service sur la barque, je ne suis jamais descendu sous les 87% de charge des batteries

Donc, la plupart du temps j’étais chargé (hips) presque au max...
Le régul de l’éolienne limitait donc la charge entre 0 et 10amp...
De plus, dès que le voltage atteint 13.3 volts dans le circuit, le regul freine l’éolienne jusqu'à la bloquer

Bon, je termine sur le truc, c’est pas le sujet du post et comme vous n’êtes pas sans le savoir, j’ai des scrupules à déranger...

pfffzzzz

PS: Le coté négatif (et voui, rien n'est parfait), son diamètre et son poids

samedi 13 octobre 2007 20:53
Avatar
zephyrlegris

très bon !!!
réference à noter ...

fin du hors sujet ..

samedi 13 octobre 2007 21:01
Avatar
clarivoile

mais
n'est ce pas bruyant?

samedi 13 octobre 2007 22:22
P1020948_
GilusBleu

pour info.
Le capteur principal des stabilisateurs anti-roulis des ACH dans les années 80 était un gyromètre 3726V1 de chez SFENA (De mémoire).
L'essentiel du signal était l'information directe de vitesse angulaire. Il y avait aussi un peu de dérivée (Accélération angulaire par calcul) pour anticiper le retard de la pompe à débit variable (1000 CV en pointe) et une faible part d'intégrale (position angulaire).

C'était pas dans le même plan mais les problèmes sont semblables.

mardi 02 octobre 2007 01:16
Avatar
Floflo

Bon, il ne faut pas...
...se facher pour une petite merveille !
Le gyropilote réagit beaucoup plus vite et plus efficacement dans la houle, qu'un pilote classique. De plus tu peux lui laisser la barre sous spi sans t'inquiéter et prendre le temps de te faire un shampoing, un bon repas et une petite sieste...Sous régulateur et sous spi c'est moins évident...Mais il ne s'agit pas de comparer les 2.
Le gyro c'est un truc merveilleux (qui consomme), intéressant à mon sens sur des longues nav' en équipage réduit et qui se régale du mauvais temps sans se fatiguer.
F.

mardi 02 octobre 2007 01:40
Avatar
gipsie84

Quelqu'un peut-il donner un ordre de prix
sur un gyropilote à àdapter sur un montage basique classique.
Il me semble avoir lu que Nicolas, c'est cela qu'il a fait....en espérant qu'il ne soit pas trop...énervé.

mardi 02 octobre 2007 14:06
Avatar
marionfred

Gilus sait de quoi il parle... Gyrometre, Gyroscope, Compas...
Gilus,

Effectivement:
Un gyromètre mesure une vitesse angulaire
Un gyroscope une accellération angulaire.
Et un compas une position angulaire.

Donc en dérivant la position, on obtient la vitesse. En dérivant la vitesse, on obtient l'acceleration.

Mais en integrant l'acceleration, on obtient la vitesse, puis la position.

C'est pour cela qu'un gyro est prédictif.
Il prevoit le "futur" mouvement du bateau (en lacet) en mesurant son accéleration, et compense le lacet avant que le bateau ne commence son mouvement.
Après c'est juste une histoire d'asservissement (boucle retour) pour que cela fonctionne bien. Mais c'est bien le gyro qui donne l'information.

Donc, un gyro c'est forcement positif.

Cordialement.
Frédéric.

NB: c'est avec des mini-gyro, que l'on arrive à piloter facilement des hélico radio-commandés !

mercredi 03 octobre 2007 05:32
---

merci de vos réponses
Je suis donc convaincu de l'utilité de rajouter cette option.
Pour répondre sur le coût, dans mon cas, j'ai déjà le calculateur livré avec le pilote et je n'ai qu'a rajouter le gyro. Option Gyro plus 2 Raymarine: 998 euros ttc en France mais je la commande aux US pour 435 euros plus 35 euros de port plus éventuellement TVA et douane.

mardi 02 octobre 2007 18:33
---

Quel site?
Je suis moi même intéressé pour un pilote inboard/gyro à moindre coût. Sur quel site commandes tu aux USA?

mardi 02 octobre 2007 18:39
Avatar
Floflo

la différence de prix...
...est impressionnante, alors oui, quel site stp ?
F.

mardi 02 octobre 2007 19:32
Missing
tilane

Les sites US
Il y en a plusieurs sur lesquels j'ai déjà commandé. Il sont tous à peu près au même prix. Je choisis en fonction de l'article à acheter.
Il y a par exemple: Marine.com; Sonset Marine; Guru Marine.
Une astuce: il faut regarder par quel transporteur est proposée la livraison et choisir USPS qui permet souvent, mais pas toujours, d'éviter les frais de TVA et douanes.
En contrepartie le temps de livraison peut être très long.

Par contre par UPS, on paye automatiquement TVA et douanes, c'est ups qui t'envoie la facture.

mercredi 03 octobre 2007 00:21
Missing
tilane

Sites US suite
Une méthode pour trouver des sites US:
Aller dans Ebay

Dans recherche taper la référence de l'objet cherché, c'est plus précis que le nom. Par exemple, pour le gyro plus 2 la ref Raymarine est E12101 (sans espace)

Lancer la recherche. Ebay va trouver quelques objet correspondants ou bien en général aucun.

Sur la partie gauche de la page, options de recherche, choisir monde entier et cliquer en bas à gauche sur afficher les objets.

Vous voyez alors l'objet proposé dans les boutiques.
Dans le cas précis, il n'y en que 2:
Chez Internet Mall pour 433 euros
chez The marine store pour 441 euros

mercredi 03 octobre 2007 00:40
Avatar
Floflo

super tilane...
...merci pour la méthode, il y a un gps traceur qui me tente bien, je vais essayer ça sans tarder !
F.

mercredi 03 octobre 2007 00:51
---

Ne pas oublier que

le giro n’est qu’un accessoire et les infos qu’il donne ne sont qu’une petite partie des paramètres qui entre en ligne de compte

Le plus important reste l’interprétation qu’en fait le logiciel du calculateur…
Et dans ce domaine, il ne reste pas beaucoup de monde

Il suffit de regarder avec quel matos est les courses se gagnent… (je n’aime pas les régates)

Mais, au portant dans la houle, l’option « vent réel » est indispensable pour profiter au mieux de tous les variables.

Sinon, vous restez sur "cap compas" et vous perdez 60% de l’intérêt du giro...

Mais bon, il faut bien vendre aux aoûtiens… et les fabricants de gadgets proposent les leurs !
De la à ce qu’ils soient efficace, il reste de la marche

pfffzzzz

mercredi 03 octobre 2007 02:32
Avatar
Floflo

Sur que...
...la petite marque d'Hennebont s'est taillé une belle réputation, pour les autres je n'ai perso pas connaissance de retours positifs ou non...

mercredi 03 octobre 2007 10:15
---

Une info
Justement ce matin je repotassais l'installation du pilote.

Chez Raymondmarine, il existe donc les pilotes S. qui n'ont pas de gyro intégré, mais qui peuvent en recevoir un en externe, et les pilotes S.G qui ont un gyro intégré

Dans le "Manuel", je vois que s'il existe effectivement la référence E12101 pour le gyro externe, mais qu'il existe aussi la référence A18069: "dealer-fitted internal gyroplus". Donc de quoi mettre le gyro à l'intérieur du pilote.

AMHA, ça peut éventuellement être moins cher, à voir, surtout que je suis quasi sur que les softs sont communs

mercredi 03 octobre 2007 13:23
---

Comment ça marche?
Une question sur le fonctionnement du verrin du pilote in board.
Lorsque celui ci est monté à l'intérieur du bateau, que ce soit un verrin hydraulique ou électrique, comment est-il rendu transparent pour une reprise manuelle à l'aide de la barre?
Comment fonctionne le système de débrayage?
Merci de vos eventuelles réponses
Phil

jeudi 04 octobre 2007 17:26
---

embrayage
il y a un embrayage électromagnétique tout simplement. Sur l'hydraulique c'est une vanne by-pass qui s'ouvre, laissant l'huile passer d'un coté du pistion à l'autre coté.

jeudi 04 octobre 2007 17:56
Avatar
islay4star

pilote
sur le mien , j'ai installé un système qui permet d'enlever facilement le verin. cela permet de barrer plus finement (et en forcant un peu moins)

voir photo :

http://islay4star.free.fr/photos/pilote-3.jpg

jeudi 04 octobre 2007 21:24
---

A propos de l'intelligence ...
des pilotes électroniques, effectuez une recherche avec les mots: "logique floue" (fuzzy logic). Vous verrez, c'est facinant!

Denis

vendredi 05 octobre 2007 02:48
P1020948_
GilusBleu

J'étais absent cette semaine
Quand on a affaire un asservissement de ce type il faut essayer d'identifier ce que l'on appelle la fonction de transfert : Déterminer en terme d'équation le comportement général d'un bateau, puis caler les paramètres en fonction du bateau.

il n'y a pas de notion de raideur en lacet. Tout au plus peut-on approcher le comportement par

-Son intégrale pure : Couple fourni par le safran en fonction de son angle et de la vitesse qui met en rotation le bateau : variation d'angle navire par seconde et par angle de barre ex : pour mon Arpège de l'ordre du °/seconde pour 5°de barre à 2m/s (4 nœuds): un terme en 1/10P pour les connaisseurs (à 2 nœuds cela tourne moins vite on aurait que 2,5°/s)

-Son frottement moment d'opposition à la rotation pure autour de l'axe de quille que l'on linéarise au mieux possible car ces couples sont fonction du carré de la rotation et dépendent des formes de l'avant et du frottement du safran et de l'aileron. Terme modélisé sous la forme d'une constante de temps. 1/(1+TP)

-Et la réponse du système de pilotage de la barre qui s'apparente à un retard pur : 10s pour une course de 30° donc 1/20 de radian par seconde que l'on assimile encore à une constante de temps mal taillée.

On a donc un système qui comporte deux déphasage et un intégrale qu'il faut caler en gain du mieux possible pour avoir la précision, mais pas trop si on veux conserver la stabilité globale. D'ailleurs souvent le système est instable et oscille à très basse fréquence (période 10s ou plus)

En introduisant un gyromètre en tant qu'élément principal de pilotage on ajoute un terme dérivateur pur dans la boucle (KP pour les intimes) ce qui nous supprime l'intégrale et fait gagner en marge de phase ou en prédiction de mouvement. Cela permet d'augmenter considérablement le gain, et d'avoir de la précision de commande au détriment d'une sollicitation mécanique continuelle et de la consommation énergétique.

Par grosse mer de l'arrière on a le choix entre ne pas bouger la barre et laisse le bateau partir en crabe tantôt dans un sens tantôt de l'autre ou prendre la barre à deux mains pour assurer la route la plus rectiligne.

Aucun modèle ou aucun système n'est parfait.
Un angle de safran prolongé à tendance à décrocher. (Safran trop court, mal placé pas assez profond etc...)
Cela est difficilement modélisable sauf à introduire des fonctions de haut niveau comme des fonctions d'effort de barre avec un décisionnel du type « remettre la barre droite pendant 1 seconde pour évacuer les vortex et raccrocher le filets d'eau ». Ou bien remplacer l'angle continu par des élongations de barre qui seront filtrés par l'inertie de rotation du bateau. Les coups de barre permettent d'exercer un couple de rotation moyen avec peu de risque de décrochage. Facile à faire à la main en dériveur plus difficile à réaliser sur un gros bateau.

Et sur un voilier, cela tombe sous le sens, ne pas essayer de faire cap contre le vent.

Ce qui est rigolo, c'est que tout est dit en deux lignes dans la réponse de Floflo (1ère intervention)

dimanche 07 octobre 2007 12:57
Pc310988
ile de fustel

bon , d accord
:tesur : tu écris c est rigolo et puis !

Tu fais partie du gang des taupes !!
maintenant , j ai mal à la téte !!

oui , je sais , je suis HS, mais là , j ai pris un coup de barre !!

dimanche 07 octobre 2007 13:11
Avatar
marionfred

Gilus: un article sur l'asservissement !!!
Gilus,

Tu explique tellement bien le problême de l'asservissement... Un vrai prof de prépa!
Que tu devrais en faire un article...

Cordialement.
Frédéric.

mercredi 10 octobre 2007 03:17
---

Pilote
Terrible, les reponses de certains...y en a y sont forts.Mon pere navigue seul en manche(56 ans 130kg) sur son evasion 34 et il a opte par securite pour un pilote hydraulique avec girocompas , il en est tres tres content et pour lui c est une autre vision du pilote auto.Cordialement

samedi 13 octobre 2007 22:42
---

Gyro économique pour Raymarine
C'est inutile d'acheter un couteux gyroscope RAYMARIEN alors qu'un gyroscope ADXRS401 commercialisé sur un petit module par SPARK FUN ELECTRONICS(USA)coute environ 54 euros.
CE module nous donne toute satisfaction avec le calculateur S300 du pilote d'un wauquiez 48. Il faut simplement faire un petit régulateur 5V pour son alimentation à partir du 12V du calculateur et le monter avec la puce vers le bas pour que sa sortie 2,5V s'adapte à l'entrèe gyroscope du pilote. Le comportement du bateau est très amélioré par mauvais temps en particulier grosse mer de coté.

lundi 15 octobre 2007 00:03
---

Complément sur gyroscope à moins de 60 euros
Il faut se souvenir que le compas fluxgate de raymarine est suspendu sur cardan à l'intérieur de son boitier. Le gyroscope trouve son utilité lorsque la mer secoue le bateau et que le compas n'arrive plus à afficher le cap sans de sérieuses oscillations qui perturbent la stabilité du pilote. A noter qu'on a alors le même problème avec le compas de route. Avec le gyroscope, le pilote réglé en réponse 3 fonctionne beaucoup mieux.

LE module SPARK m'a couté 54 euros port compris. Il ne faut pas acheter le composant du gyroscope seul car c'est un CMS (composant monté en surface) qui ne peut pas être soudé par un amateur. Le module déjà équipé du gyroscope soudé avec plusieurs condensateurs est économique et facile à utiliser. Il est simplement collé au scotch double face à une petite cornière d'alu. Attention à le monter composant vers le bas et bien horizontal

lundi 15 octobre 2007 00:21
P1020948_
GilusBleu

Intéressant J-Marc
il s'agit d'un"angular rate-sensing gyroscope" donc d'un gyromètre.

En fait un système résonnant au lieu d'être rotatif
http://www.analog.com/en/prod/0,2877,ADXRS401,00.html

http://www.ortodoxism.ro/datasheets2/4/08il0zxe8pqczis7z6a728dxiuyy.pdf

On retrouve un peu les mêmes problèmes que ce que je connais à savoir une échelle large qui oblige à travailler avec des signaux faibles de l'ordre de la dizaine de millivolts /°/S et un bruit fort de l'ordre de 3mv.

Tout à fait utilisable sauf sur une entrée qui comprendrait une dérivation.

lundi 15 octobre 2007 01:10
---

Sensibilité du
La sensibilité des gyroscopes RAYMARINE est d'environ 22mV/°/s
En fait le pilote s'adapte automatiquement à une sensibilité sensiblement différente.
La sensibilité de 15mV/°/s est parfaitement gérée par le calculateur de notre pilote.

mercredi 17 octobre 2007 07:11
---

gyro externe sur pilote 150
Bonjour J-Marc,

IL y a 3 points de connexion sur le bornier du 150 pour un gyro externe. Je suppose qu'il y a une alim 12 ou 5V, un GND et un signal d'entrée analogique qui correspond à la sortie du gyro.
Sais tu quel quel contact correspond à quoi (le pin assignment en bon français)?

Il semble que le module de Sparkfun soit en rupture de stock. Si tu as une autre idée de gyro à faible coût, je suis interessé.
Merci d'avcance.

Marc

mercredi 06 mai 2009 00:02
---

gyro externe pour pilote raymarine
Je viens de trouver un gyro Murata référence ENV-05H-01 Ce gyro semble servir de relais aux GPS embarqués pour voiture.
Il se présente comme un module piezo alimenté en 5V avec une sortie à 22mV/°/s. Du déjà vu.
Vu qu'il était à 8€ sur Ebay, j'ai tenté ma chance. On verra si cela fonctionne.
A suivre.
Marc

mercredi 06 mai 2009 00:39
Avatar
marionfred

Gyromètre pas cher ?
Gilles,

Certes, je suis un peu hors sujet.

Toutefois, en tant que modeliste, j'ai utilisé des gyromètres récupérés sur le jeu WarioWare(Twisted) pour GameBoy, pour remplacer un vrai gyroscope mécanique (fort fragile)sur un X-Ufo.

Voir le lien suivant:
http://forum.modelisme.com/t79725-xufo-ameliorations.html

Avec un montage ad-hoc (en fait, des simples condensateurs pour intégrer), les 2 gyromètres remplacent fort bien le gyroscope d'origine.

Ton avis sur ces gyromètres pas chers (20 Euros le jeu de la GameBoy), pour les utiliser sur un pilote de bateau ?

Cordialement.
Frédéric.

jeudi 18 octobre 2007 01:04
---

fiabilité ...
marionfred, bien que la question ne me soit pas posée, je me permets de donner un fragment de réponse: la différence entre une Game Boy et un bateau à 200 k€ portant la vie de 6 personnes, c'est le besoin de fiabilité des organes vitaux ... et le pilote en est un

jeudi 18 octobre 2007 11:44
Avatar
michel

pas fiable?
la gameboy résiste au ketchup, a la chute sur le carrelage, a des joueurs en transe, ...(:&gt)

je suis sur que le composant dedans (piezo ceramique sans doute) est quasi le m^me que sur un pilote, mais bien sur la grosse difference de prix vient du packaging , de l'absence de tout controle de sortie ou d'essai avant emballage, et surtout des quantités (des millions pour la gameboy, des centaines pour les pilotes haut de gamme).
et peut etre un peu du circuit de distribution plaisance, oh non!! trés peu (:&gt)

jeudi 18 octobre 2007 12:02
---

tri sélectif
En composant électronique il y a une étape majeure dans la fiabilité: le tri sélectif en sortie de chaine de fabrication des circuits intégrés et semi-conducteurs. On ne jette pas grand chose, simplement on vend très peu cher des composants de mauvaise qualité.

Selon les spécifications, le prix d'un composant peut aller de 1 (marché grand public de bas de gamme) à 100 (spécifications militaire ou spacial). Une fois qu'on a le composant, reste ce qu'il y a autour, et là aussi ça va du pire au meilleurs.

Je ne sais pas dans quelle crénau de specifications GameBoy se fourni ... mais je me méfierais tout de même si ma vie devait être en jeu ...

jeudi 18 octobre 2007 12:37
Avatar
zephyrlegris

heu robert
je comprend le sens se tes propos ...

mais bon ta vie en jeu dans un gyro. ... sur un bateau ... tu pousses un peu là ....

au pire tu parts en vrac comme avec un mauvais pilote, un mauvais bateau, une mauvaise risée, une mauvaise vague, un mauvais bareur, ....

jeudi 18 octobre 2007 12:44
---

probabilité ...
zephyr, je pousse le trait pour les besoins de la démonstration

Mais peut-être pas tant que ça : rappelle toi l'accident tragique d'Andre17 devant Les Sables d'Olonnes ! Excatement la situation dans laquelle un pilote qui foire crée une catastrophe.

Cet été je me suis trouvé une fois en solo dans une situation analogue à celle d'André. Mer grosse de l'arrière dans un passage étroit et connu pour être cassant, et le bateau (12m 9 tonnes) qui dévale pente. J'ai repris la barre à la main pour être certains que ça se passera bien malgré que j'ai un très bon pilote avec gyro. Si j'avais eu un pépin m'obligeant à passer la barre au pilote, c'était pas le moment d'avoir un gyro foireux ...

C'est toujours pareil, tant que tout va bien, y a jamais de problème de fiabilité

jeudi 18 octobre 2007 13:01
P1020948_
GilusBleu

qui plus est,
Un bon barreur à la lame saura faire l'écart nécessaire pour éviter une vague croisée, ce qu'aucun pilote automatique ne sait faire.

Mais peut-être, un jour, il y aura des pilotes commandés par caméra.

jeudi 18 octobre 2007 14:01
P1020948_
GilusBleu

sans référence précise difficile de dire.
Chez Murata; Le mieux que j'ai trouvé (en 20minutes) semblerait être ce dernier

http://www.murata.com/nproduct/06c_v2m2.html

la dérive thermique est inquiétante (plage supposée -5+75°), le bruit de fond n'est pas donné.

as tu une référence précise?

jeudi 18 octobre 2007 14:59
Avatar
marionfred

Référence précise
Gilles,

C'est plutot ceci le modèle récupéré dans le jeu Gameboy TwisterMove:

http://www.murata.com/catalog/s42e.pdf
http://research.microsoft.com/~awilson/wand/gryo.pdf

Le fait est que c'est quand même ces merdouilles qui permettent de stabiliser les X-UFO (helicoptère RC quadripales). Un engin qui ne tient en l'air que grace à un controle dynamique.

Cordialement.

jeudi 18 octobre 2007 23:57
P1020948_
GilusBleu

oui pour le fun:
- L'amplitude est de +/- 300°/s;
- Le signal inférieur au mV/°/s
- le zéro se situe à mi course et est baladeur
- on ne parle pas du bruit de fond qui m'a semblé être de 30mv (mais peut-être pas pour celui là)
- et pour éviter la dérive il faut un filtre coupe bas; justement là ou on cherche à mesurer quelque chose.

Effectivement avec quelques composants tu pourra bricoler un truc qui semblera fonctionner et qui fonctionnera peut être; mais tu ne sera sur de rien.

Tu ne connais pas comment le pilote gères le signal. Si le gain est mal calé ou si un des filtre est trop bas tu peut accrocher dans des conditions imprévues.

Il faudrait connaître la fonction de transfert du pilote pour dire si cela peut fonctionner ou non.
Et là, c'est la boîte noire.

Au virement de bord, un petit bateau de 10m c'est de l'ordre de 10°/s; A la limite on peut admettre de saturer.
En route, c'est 0,1 à 1°/s. Et pour bien faire il faut une excellente sensibilité et un bruit de fond minimal.

A titre de comparaison jette un œil sur cela : http://www.onera.fr/dmph/capteurs-inertiels/gyro-vig.php
bien que, encore une fois, le facteur d'échelle ne convienne pas mais cela donne une idée de ce que l'on sait faire.

Les petits gyromètres murata conviennent bien pour des Ovnis ou des ofnis, mais je doute de leur utilisation sereine sur un bateau, sauf histoire de bricoler ou de s'amuser et de voir ce que cela apporte.

Et sur un petit bateau, comme le disait justement Robert, par gros temps un bon barreur c'est mieux que tout.

Et si c'est un pilote par petit temps, pas besoin de gyro, juste une bonne intelligence qui intègre et cumule l'erreur de cap pour, de temps en temps, la rattraper.

Et encore est-ce utile?
Un peu de courant de surface, une voile mal réglée, une avance ou un retard sur la marée et ton cap x chiffre après la virgule prend à l'aise 5° dans un sens ou l'autre. (Sauf à faire rentrer les infos GPS bien sûr)

vendredi 19 octobre 2007 01:13
Avatar
marionfred

OK, pour le fun donc.
Gilles,

Merci pour ta connaissance sur le sujet.
J'ai en fait emis cette idée d'un gyro pas cher pour apprendre.

Car comme à dit Robert je ne prendrais pas le risque de gagner quelques euros (voir centaines d'euros) pour bricoler un gyro pour un pilote de bateau !

C'est clair que la dérive n'est pas un soucis sur un X-Ufo. Au maximum 1-2 minutes en vol avant l'attérissage plus ou moins controlé !
Et les gyros doivent effectivement mesurer du 300°/s, pour gérer ces petites bestioles de 400 Grammes.

Nous sommes bien loin des 10°/s pour un virement de bord, et des 0,1 à 1°/s en route.

Cordialement.
Frédéric.

samedi 20 octobre 2007 01:34
---

Sensibilité et détails de fabrication
En fait, l'échelle large qui oblige à travailler avec des signaux faibles est imposée par l'entrée GYRO des pilotes RAYMARINE.

Ceci ne pose aucun problème visible avec un gyroscope intégré dans une puce comme le ADXRS401. Cette nouvelle technologie permet aussi de consommer seulement 0,006A avec le gyroscope.

Aucune interface n'est nécessaire entre la sortie RATE du module SPARK FUN et l'entrée GYRO du pilote. Il faut seulement baisser la tension 12V du bus SEATALK à 5V avec un petit convertisseur pour alimenter l'entrée 5V du module SPARK FUN. L'entrée GROUND du module est à raccorder au - du bus SEATALK (noir).

Site de vente du module
http://www.sparkfun.com/commerce/product_info.php?products_id=394

Par contre, il faut que la sortie RATE du gyroscope diminue lorsque le bateau tourne à droite. La puce du module doit donc être orienté e vers le bas.

Le module a été fixé à une cloison avec une petite cornière alu à l'aide de deux morceaux de scotch doufle face après avoir été tropicalisé avec une bombe de TROPICOAT (poids du module 1,1g)

Bon bricolage aux amateurs

jeudi 18 octobre 2007 12:42
P1020948_
GilusBleu

ou plutot l'inverse.
Depuis de nombreuses années les gyromètres sont des instruments issus de l'aviation. Calibre au moins 45°/s . N'ayant pas d'autre choix, on utilise ce qui existe et on s'y adapte.

Pour la fixation, je verrai quelque chose de plus mécanique pour ne pas ajouter une flexion et une fonction de second ordre dans la boucle, non pas en rotation, mais en perturbation de pilonnement, roulis et tangage lorsque le bateau gîte un peu trop.

Simple précaution, car je pense que c'est fortement filtré derrière.

jeudi 18 octobre 2007 14:15
---

Poids du module SPARK d'environ un gramme
Le poids du module denviron 1 gramme fait qu'il n'y pas lieu de craindre de flexion de la cornière en alu.
La solution cornière et scotch double face a facilité les essais d'orientation du capteur

jeudi 25 octobre 2007 02:16
P1020948_
GilusBleu

C'est pas la flexion de la cornière qui me soucie.
Ne pas confondre poids et masse.

Surtout lorsque on fixe une masse sur un support élastique qui donne lieu à une résonance :

Et l'élongation dépend de l'amortissement. Ainsi des pattes de moteur, bien épaisses, renforcées et incassables, se rompent sous les vibrations quand la résonance atteint des valeurs classiques de 10. (10 fois la charge nominale répétée.)

Je ne suis pas inquiet par la tenue mécanique du scotch, encore que à long terme, humidité, température...

Il y a deux points

-La fréquence d'oscillation : masse de 0,5 pour le composant +0,6g pour le cuivre et la force de rappel de la mousse de l'adhésif sous une charge. (Çà se calcule). L'amortissement, c'est plus délicat mais on peut mesurer l'ensemble par des méthodes de "réponse indicielle" (chocs). Donc résonance de x. Alors une vague sur l'arrière, 0,1G cela donne quoi multiplié par x?

Page 10 de la doc il y a un couplet
"En dehors de la fréquence de résonance de 14Khz... Sensible aux vibrations dans la bande passante... 0,15°/s/g... Figure 17... 3 à 5 mv de bruit en valeur efficace" Et les figures page suivante.

-les fils qui eux arrivent tous sur le coté et constituent une masse déportée.
Sur le coté de la carte ils vont induire une contrainte en flexion qui fera bouger l'ensemble en rotation dans son autre plan. (perturbation non décrite dans la doc, mais que l'on peut supposer du même ordre de grandeur, voire plus.)

évidemment je parle dans le vide car je ne connais pas le filtrage qui est appliqué au signal dans la partie "pilote". Toutefois risquer un bruit de fond de l'ordre de l'amplitude du signal que l'on veux mesurer me paraît pas très sain.

Mais je peut me tromper. Peut être que l'adhésif apporte à la fois fixation et amortissement des vibrations du système à la valeur bien connue de 0,7.(Eu-égard à la masse, la surface de contact, et la nature des matériaux sait-on jamais?)

Ne pas oublier les vibrations du moteur. Quand on est sous pilote au moteur... Quelquefois c'est la vaisselle qui vibre...

samedi 27 octobre 2007 12:02
---

Gyroscope économique et vibrations
Je recommande le montage du module gyroscope SPARK FUN qui fonctionne efficacement sur notre bateau lorsque l'état de la mer perturbe la mesure du compas fluxgate RAYMARINE qui est malheureusement monté sur cardan à l'intérieur de son boîtier.

Tels que monté et raccordé au calculateur du pilote, le gyroscope est insensible aux vibrations et sollicitations que l'on trouve sur nos bateaux.

La figure 17 de la documentation du gyroscope ADXRS401 vise à montrer que le gyroscope fonctionne même avec des accélérations de 3,2g (30 m/s par seconde) entre 2 et 40Hz, ce qui correspond en fait à des sollicitations sismiques enveloppe (je travaille dans un domaine où le matériel est qualifié sur table vibrante pour garantir son fonctionnement avec des vibrations et en cas de séisme).

Aucun bateau ne peut supporter ces sollicitations. La figure 17 montre que ces conditions génèrent un bruit de 2mV, soit environ 0,13°/s. C'est beaucoup moins que les 10°/s d'erreur que je constate avec le compas fluxgate du pilote quand il y a plus de 3m de creux, d'où l'intérêt de monter un gyroscope.

Pour info, au niveau de vibration des figures 17 et 18, toutes les vis et boulons non freinés par un dispositif éprouvé sur table vibrante se dévissent en quelques secondes. Rondelles éventail, écrou avec contre-écrou, copies de rondelles grower n'apportent aucun secours. Les solutions avec une efficacité démontrée sont : plaquettes arrêtoir, goupille, fil d'arrêt et rondelles NORD-LOCK

dimanche 28 octobre 2007 20:11
P1020948_
GilusBleu

mais nous sommes en phase J-Marc
On n'en est pas aux vibrations sismiques sur des masses de plusieurs tonnes mais des sollicitations possibles ex: 75 micron d'amplitude jusqu'à des fréquences de 100hz. (ce qui se fait classiquement en essai choc et vibration.)

Une telle amplitude ou fréquence ne me paraît pas anormale sur certaines parties de la structure d'un bateau.

Exemple mon Feu MD2B à 2400 tours par minute 1 explosion par tour (2 cylindres) 40tours/seconde donc fondamental à 40hz. 40hz c'est 250rd/s. Pour 75 microns on a : 75micron*250*250=4,7m/s2

Soit près de 0,5g. çà se sent à peine en posant le doigt dessus.

Tiens cela me rappelle que dans les années 70, il y avait eu des problèmes de vieillissement de plastique pour des bateaux à moteur rapides.

Si ton gyro est monté sur une structure souple et résonnante il peut se subir des accélérations 10 fois supérieures. Donc, cela serait dommage pour le signal.

Et par mauvais temps il y a des chocs. Vagues sur l'étrave et, suivant le bateau, des rappels forts sur l'arrière. J'irais pas à 15g 11ms mais simplement 1g 11ms. Tu risques une élongation de 2g avec un support inadapté.

Donc, laisser tomber le double face et mets au moins un collier nylon pour brider cela, au moins en élongation. Cela évitera aussi d'avoir l'inconvénient de l'adhésif qui se décolle au mauvais endroit et au mauvais moment. Y compris décollage partiel, au centre ou sur un bord et le gyromètre qui commence a ne plus trop savoir quoi dire.

Mais comme tu parle de choc et vibrations, lorsque je concevais des cartes pour des systèmes embarqués, (avant le CMS) il y avait des règles simples. Aucun composant vertical. (Sauf si la carte était noyée dans un coumpound) Ex : un régulateur 7805 et sa capa verticale associée se retrouvaient implacablement au fond du boîtier, pattes cassées. Une grosse capa ne pouvait qu'être couchée collée et bridée. Et tous les composants sur support attachés. La visserie était traitée au lock-iT. Et cela passait sans problème.

Donc à priori je bride, et aussi je me pose la question si un support anti-vibratoire correctement amortis et à la bonne fréquence ne serait pas utile pour améliorer le signal par gros temps?

Pour en revenir au fil, oui un gyro c'est mieux dans l'asservissement. Par rapport au flux gate je manque d'expérience. Et comme il faut aller chercher des signaux proche du bruit de fond de l'appareil, (Problème de manque de sensibilité), autant traiter le capteur noblement. Un mauvais montage et c'est tout de suite une perte de qualité de signal d'un facteur 2 ou 3. Alors qu'il faut que le système fonctionne correctement pour des périodes de 6s à 20s

Une variation à 20s de période, cela ne fait pas beaucoup de °/S je te laisse réfléchir aux cas de figure.

Pendant que j'y suis, une petite boîte blindé cela serait pas mal et pour les puristes qui iraient monter le capteur vers le centre du bateau, au moins les fils signaux dans une paire torsadée blindée. Histoire d'éviter de ramasser du parasitage des nombreuses sources à découpage à bord.

lundi 29 octobre 2007 01:24
Missing
leon_m

Question gyro S1 tiller
Je m'immisce dans le débat:

Le nouveau pilote "S1+ tiller" de raymarine intègre apparemment un "gyro" (d'après la notice). A un tarif d'environ 1000 euros le pilote complet (vérin, capteurs, calculateur et tableau de commande), il y a de quoi être surpris!
Surtout que la présence du gyro n'est pas mise en avant dans les publicités... étrange!

De plus, il possède les fonctions vent réel et vent apparent. Bref, tout celà semble fort intéressant sur le papier.

Est-ce que quelqu'un a plus d'information sur ce S1 tiller? Intègre-t-il le même type de fonctions que les autres pilotes "gyros" vendus à des tarifs bien plus élevés?

Attention, je suis surtout à la recherche d'infos précises sur le sujet, plutôt que de supputations.

Merci à tous pour vos infos.

Leon.

samedi 27 octobre 2007 15:28
---

Rumeur ou réalité???

N’y connaissant pas grand-chose, et toujours à l’affût d’ expériences, j’aimerais bien qu’un vrai spécialiste raymarine viennent nous raconter à quelle vitesse travaille réellement leur pseudo bus.récupérant les infos entre autre du giro? ??

Et nous parle par la même occasion, des deux échec cuisant, laissant pas mal de clients sur le carreaux, de leurs série précédente
J’ai ouie dire qu'ils étaient revenu à 1200 baud ???
info exacte ou intox...
pfffzzzz

samedi 27 octobre 2007 16:54
---

Juste pour préciser
En me relisant, je m’aperçois que ma question pourrait prêter à confusion, elle porte bien entendu sur un système complet, radar, lecteur de cartes, pilote et tous les différents capteurs
En fait, la question touche plus à la fiabilité du fabricant dans le temps que le matos lui-même

samedi 27 octobre 2007 17:29
Missing
leon_m

réponse au cobra
Premièrement, le Seatalk est toujours à 4800b/s, jusqu'à preuve du contraire.

Ensuite, ni l'information du compas, ni l'information du capteur gyro ne sont récupérées sur le bus seatalk.
Ces 2 capteurs sont branchés directement en filaire sur le calculateur du pilote, ce qui est assez logique pour des informations "rapides". Pareil pour le capteur d'angle de barre (non présent pour le S1 tiller).
Le capteur gyro peut également être intégré au calculateur.

Le serpent aurrait mieux fait de tourner 7 fois sa langue de vipère avant de cracher son venin.

Je suis toujours à l'affut d'informations sur ce pilote S1+ tiller: Gyro dégradé? Gyro complètement fonctionnel?

Leon.

samedi 27 octobre 2007 17:32
---

Il me faut reconnaître
(
avec réticence...)

Qu’effectivement, j’aurais dû retourner mon clavier 7 fois avant de frapper, puisqu’en fait, mon interrogation n’est pas spécifique au sujet du fil...

Il est clair que, je ne m’intéressais pas au pilote, mais à l’amélioration de la compatibilité des données au format NMEA 2000 qui comme je l’ai dit précédemment semble, d'après des bruits de couloir, ne pas être vraiment au rendez-vous...

D’où ma question, à quel vitesse se fait le transfert (nmea, pas seatalk) pour que cela fonctionne correctement 1200, 4800 ou 9200 ?

Donc comme vous, je cherche toujours des précisions

pfffzzzz

samedi 27 octobre 2007 19:06
---

Résultats
Bonjour à tous,

Désolé d'exumer ce sujet, je souhaitais demander à Morgan ou à d'autres utilisateurs quels retours ils pouvaient faire sur le module Gyroplus 2 de Raymarine couplé à une unité S1 ou S2 ?
Je cherche l'avis d'utilisateurs de ce modèle et je ne voudrais pas redéclencher des échanges passionnels du début du sujet.

Merci par avance.

mercredi 19 novembre 2008 21:23
8350769-homme-sur-le-bateau-a-voile-rouge-dans-la-mer-de-tempete
cepheides

demande d'infos
Bonjour,

le calculateur S2G doit-il être placé plus au milieu du bateau ou plus en arrière ? Je suppose également qu'il doit être fixé à plat contre une cloison dans le sens de la marche ? Merci du conseil avisé d'un utilisateur.

samedi 31 janvier 2009 18:52
---

Pas de différence
Faut juste qu'il soit monté à la verticale. Dans le S1G ou S1G le gyro est un circuit électronique donc pas de pièces en mouvement comme le compas.

dimanche 01 février 2009 06:57
Img_2623
tamata

La
Place recommander est au centre du bateau sur la ligne de flottaison.

Séb

dimanche 01 février 2009 20:52
---

la bonne place ...
Le capteur "compas" doit est proche du centre de mouvement du bateau.

Sur la notice de mon giro il est écrit que le capteur "giro" proprement dit peut être n'importe où, pourvu qu'il soit bien vertical. J'ai donc suivi les recommandations du constructeur qui n'a pas intérêt à dégrader les performances de son bébé pour cause d'installation déficiente.

dimanche 01 février 2009 21:48
Img_2623
tamata

Comme
tu le sais Robert je donne des infos que lorsque j'en suis sur, ou alors je precise

L'info vient de chez SD Marine.

Séb

dimanche 01 février 2009 22:13
---

info ?
Je ne doute pas de ta rigueur, tamata

j'ai un vague souvenir qu'on a discuté de cette question des capteurs giro et leur position

Le constructeur du mien écrit (donc s'engage) sur l'inverse: pas de sensibilité à la position si posé vertical.

Ce besoins spécifique de position de ton giro n'est donc pas écrit dans la notice constructeur ? et le vendeur le dit de son propre chef ?

En fait, si on le met au centre de rotation comme le compas, ça ne peut pas faire de mal, c'est certain ... puisqu'un giro n'est en principe pas sensible à la position dès lors qu'il est vertical.

dimanche 01 février 2009 22:37
Img_2623
tamata

nous sommes bien d'accord
mais comme rien n'est écrit dans la doc j'ai posé la question clairement à qui de droit qui m'a répondu ce que j'ai écrit plus haut.
Et comme le monsieur de SD Marine que je fais chier environ deux fois par mois n'est pas une bille en electronique ( ça j'en suis sur aussi )je lui fait confiance.

Vlà ma p'tite contribution.

Séb

dimanche 01 février 2009 22:43
Dsc01641
pascal11

est il possible
sur un S1 sans gyro d'en rajouter un si oui quelles modifs..
Merci à "ceux qui savent"

dimanche 01 février 2009 20:52
---

Gyro
Il suffit de rajouter le capteur gyro (autour de 7 ou 800 EUR).

Ou de revendre son S1 et acheter un SPX-10.

++

dimanche 01 février 2009 20:54
Dsc01641
pascal11

bonne idée
le mieux est d'en acheter un neuf chez les rosbifs
à peu pres de 500 à 600 euros pour l'ordi de commande complet

dimanche 01 février 2009 21:10
8350769-homme-sur-le-bateau-a-voile-rouge-dans-la-mer-de-tempete
cepheides

merci à vous
pour vos conseils. Donc je pourrai le mettre dans l'axe du bateau, par exemple sous la jupe. J'ai mon fluxgate qui est à cet endroit. Celà posera-t-il problème ?

dimanche 01 février 2009 23:37
---

sous la jupe ... hummm ?
D'après la notice du mien, le fluxgate ne devrait pas être sous la jupe, c'est un des pires endroits pour un fluxgate qui doit être proche du centre de rotation du bateau (sous une banquette du carré c'est souvent l'endroit choisi).

D'après la même notice, le gyro peut-être sous la jupe (le mien est au fond de la cabine arrière, ce qui est presque sous la jupe)... mais bien vertical.

lundi 02 février 2009 09:16
8350769-homme-sur-le-bateau-a-voile-rouge-dans-la-mer-de-tempete
cepheides

ok Robert
En fait, avec mon ancien B32 le fluxgate était dans le centre du bateau, armoire de la cabine arrière. C'était un st 4000 sans capteur d'angle de barre. Le fait d'en poser un (racheter d'occasion à un héotien)a changer du tout au tout. Actuellement, celui du B34, est posé d'origine sous la jupe. J'y ai adjoint également un capteur d'angle et n'ai aucun souci avec. J'ai confectionné un bras de mêche de safran de diamètre 60 pour la pose future d'un vérin in-board. Pour l'instant je vais garder tant qu'il fonctionne encore (très) bien mon moteur d'unité de puissance sur la barre à roue et le relier au S2G. Je mettrai donc le calculateur derrière la paroi de la cabine arrière.

lundi 02 février 2009 09:37
---

Installation SG1
Avant mon tour de l'atlantique je me suis renseigné au prés de coureurs au large pour le montage du pilote leurs conseils étaient:
- compas le plus centré possible et le plus bas possible
- calculateur (giro integré) sur la cloison la plus arrière possible en verticale et en travers a la marche.
- montage très concluant après 12000 miles dans l'année
- seul regret, ne pas avoir pu financierement mettre un speedo de meme marque permettant de fournir la vitesse au calculateur avec un décalage mesuré:- difficulté pour le pilote d'adapter la vitesse de course entre les phases de surf a 12/14 nds et les ralentissement a 8 nds
Pour mon bateau (Course croisiere de 11,50m et 5T et safran unique) le SG1 c'est averez très concluant capable de tenir le bateau sous spi jusqu'a 12/14 nds de vitesse si la mer n'était pas croisée.

mercredi 04 février 2009 22:58
8350769-homme-sur-le-bateau-a-voile-rouge-dans-la-mer-de-tempete
cepheides

merci encore
Il n'y a plus qu'à faire. Mon speedo est de la même marque. Mais le B34 n'est pas un course croisière.

mercredi 04 février 2009 23:51
Cette discussion a été migrée dans la nouvelle version v5 de HISSE ET OH.
Retour forums